8 bonnes raisons de s’expatrier en Espagne :

Nouveau : comment TOUT QUITTER et partir voyager (très) longtemps ? J'explique tout ici !

Il y a 18 mois pratiquement jour pour jour, j’arrivais en Espagne. A Grenade, pour être précis. En arrivant, je comptais y rester au moins six mois, le temps d’apprendre à bien parler la langue (et aussi, j’avoue, pour éviter l’hiver qui s’abattait sur le reste de l’Europe). Au final, tout ne s’est pas passé exactement comme prévu et je garde de mon séjour là-bas un souvenir plus que mitigé. Qu’importe, l’Espagne est un excellent pays pour s’expatrier. Et si vous ne me croyez pas sur parole, je vous donne dans cet article 8 bonnes raisons d’y poser vos bagages pour quelques mois (ou un peu plus, selon les envies).

Mais avant de les développer, je voudrais vous donner un conseil qui est pour moi primordial quand on décide de s’expatrier en Espagne (et qui est d’ailleurs valable pour l’ensemble des pays du monde) : allez-y au moins une fois avant, pour tester avant de vous y installer ! Bookez un billet d’avion pour une des villes qui vous tente, et voyez si vous êtes satisfait par ce qu’elle a à vous offrir à ce moment là.

Il peut parfois y avoir une grosse différence entre l’image qu’on se fait d’un endroit et sa réalité quotidienne. Et avouez que cela serait vraiment dommage de venir vous installer à Malaga ou à Grenade avant d’avoir testé la ville au préalable lors d’un séjour agréable et convaincant selon vos critères. Réservez une semaine dans un bon hôtel (si vous avez le budget vous pouvez passer par Look-Voyages pour profiter d’un séjour par cher en Espagne, atterrir en douceur et être pris en main par des gens qui connaissent la région comme leur poche). Une fois sur place, profitez-en pour aller faire des rencontres et voir si vous aimez les gens, leur mentalité. Discutez avec les locaux, prenez le pouls de la ville, et ensuite seulement vous déciderez si ça vous plait suffisamment pour une expat prolongée de quelques mois, ou si vous préférez vous installer ailleurs.

Voila, ceci étant dit, passons aux choses concrètes : 8 bonnes raisons de vous expatrier en Espagne :

drapeau-espagnol

Le climat favorable toute l’année (ou presque)

La grosse différence entre l’Espagne et la France, tout du moins la moitié nord de notre pays, c’est le climat. Si vous vivez au nord de la Loire, il y a de forte chance pour qu’il soit en train de pleuvoir au moment où vous lisez ces lignes (spécialement si vous êtes en Bretagne, hein les gars !).

L’avantage de l’Espagne c’est de pouvoir se promener en short et tongs quasiment toute l’année. Pas plus tard qu’en décembre dernier, je passais encore mes fins d’après-midis sur les plages de Calahonda, près de Malaga, à admirer le soleil se coucher sur la Méditerranée, pendant que mes amis se trimbalaient avec doudounes et écharpes en essayant d’éviter les gouttes de Normandie.

plage-calahonda-2

La facilité à apprendre la langue (et son utilité)

En tant que français, l’espagnol est une des langues les plus faciles à apprendre (l’inverse n’est pas forcément vrai par contre, j’ai pu le constater sur place). Les structures de phrases sont similaires et on peut aisément deviner le sens des mots quand on les voit à l’écrit (ou que les locuteurs font un minimum d’effort pour articuler correctement – ce qui n’est pas toujours le cas, surtout en Andalousie avec leur accent absolument effroyable).

Le coût de la vie particulièrement abordable

Je dois avouer que cela fût pour moi l’un des critères principaux de mon expatriation espagnole. Mes revenus ne dépassant pas les 3 chiffres mensuels, le coût de la vie en Espagne me permettait de m’offrir des petits plaisirs que je ne me serais jamais permis ailleurs (des empiffrages de tapas très réguliers, notamment). Globalement, si vous vous installez ailleurs qu’à Barcelone ou Madrid, vous pouvez diviser les prix par 3 par rapport à chez nous sur plein de trucs (en particulier les fruits et légumes).

La facilité à trouver un logement

Ce qui m’a le plus surpris en arrivant à Grenade, c’est les milliers de petits mots partout sur tous les poteaux, grilles, arbres, et tout autre support d’affichage de la ville. Certains sont des propositions de service du genre ‘cours de langue‘ ou ‘électricien pas cher‘, mais la plupart sont des offres de colocations ou d’appartements à louer.

trouver-appart-grenade

 

Si vous décidez de partir en Espagne, le meilleur conseil que je puisse vous donner pour le logement c’est de passer vos premières nuits à l’hôtel ou en auberge, et faire le tour de votre quartier à la recherche de petites annonces correspondants à ce que vous cherchez. En quelques heures, vous aurez déjà visité une poignée d’apparts, et peut-être même que l’un d’eux sera votre nouveau ‘home sweet home’ !

La relative sécurité du pays

Pour ma part, je mets la sécurité parmi les critères primordiaux quand je décide de m’expatrier quelque part. Je déteste devoir être constamment sur mes gardes, toujours à surveiller mes affaires, épier les gens autour ou devoir prendre un taxi pour me déplacer après 22h. Et à ce sujet, lors de mon expatriation à Grenade, j’ai trouvé l’Espagne pas dangereuse pour un sous. Bien sûr il y a certains quartiers à éviter, mais le centre ville et ses alentours ne craignent pas pour quelqu’un qui se promène seul.

Ceci dit, depuis mon passage à Grenade qui s’est terminé fin 2012, je suis revenu fin 2013 pour un tour d’Andalousie… et j’ai révisé mon jugement sur la sécurité du pays. Bien qu’il ne me soit rien arrivé, j’ai trouvé l’atmosphère beaucoup plus tendu et moins tranquille. Des regards insistants, des mini-provocations, des comportements agressifs… Conséquences de la crise économique ? Successions de mauvaises rencontres ? Dur à dire, mais on sent clairement que le pays évolue, et pas dans le bon sens.

La proximité avec la France et la facilité à revenir

S’il s’agit de votre première expatriation, alors il est fort possible qu’au bout de quelques semaines vous soyez victime du mal du pays. Que vous ayez envie de rentrer faire la fête avec vos potes et serrer votre famille dans vos bras.

L’inconvénient de la plupart des expatriations, c’est que quand on s’est installé au Pérou ou en Nouvelle-Zélande, il faut 24 heures d’avion et 1500€ de budget pour revenir passer le bonjour à ses proches. Alors les connexions entre l’Espagne et la France sont idéales : les vols low-costs vous emmènent depuis n’importe quelle grande ville espagnole pour Paris-Beauvais en moins de 2 heures, et avec un budget dépassant rarement les 40€ aller-retour. Sans compter les trains et les covoiturages France-Espagne qui sont de plus en plus nombreux.

La beauté des paysages et la diversité des activités

montagne-andalousie-1

On dit souvent que la France est le pays d’Europe avec le plus de variété de paysages, mais je trouve que l’Espagne se défend plutôt bien aussi ! Entre les Pyrénées, la Sierra Nevada, la Galice, les plages andalouses, et les plaines du centre, y’a de quoi ravir les amoureux de la nature !

plage-calahonda-1

La cuisine ibérique délicieuse

Il faut aimer l’huile d’olive, certes, mais la cuisine espagnole a du caractère, et n’a rien à envier aux meilleures d’Europe (italienne et française selon mes papilles). Et puis, ce qui est appréciable en Espagne, c’est qu’ils ne conçoivent pas de boire un verre sans grignoter un morceau en même temps. Du coup vous pourrez goûter des tapas (‘petites portions’) partout où vous vous rendrez. Il m’est arrivé très souvent de me faire mes apéro-repas à coup de combo ‘bière+tapas à 2€’. Un régal !

bar-tapas-malaga

En clair : en vous expatriant en Espagne, vous gagnez en qualité de vie

Si vous comparez la qualité de vie entre l’Espagne et la France, y’a pas photo : l’Espagne l’emporte haut-la-main. Il fait beau, les gens sont détendus, la vie est très abordable, …. C’est la dolce vita version péninsule ibérique ! Alors c’est sûr qu’il y a des points négatifs à s’expatrier en Espagne, et j’en ai clairement fait l’expérience puisque je considère mon séjour à Grenade comme l’un des pires voyages de ma vie. Mais il y a aussi de très nombreux avantages. L’Espagne, généralement on aime ou on déteste, mais elle ne laisse pas indifférente.

Que ce soit pour 6 mois d’Erasmus ou pour le plaisir de découvrir le pays de l’intérieur, si vous avez l’occasion de vous y expatrier, je vous y encourage fortement ! Ne serait-ce que pour l’expérience !