Mon avis sur Airbnb : fonctionnement détaillé, pièges à éviter, et mes conseils d’utilisateur expérimenté !

Nouveau : comment TOUT QUITTER et partir voyager (très) longtemps ? J'explique tout ici !

Vous vous demandez comment fonctionne Airbnb ? Quelles sont les étapes à suivre pour réserver un logement ? Vous vous demandez si c’est un site fiable ou s’il s’agit d’une arnaque ? Je réponds à tout ça dans les lignes qui suivent : le fonctionnement détaillé du processus de réservation, les pièges à éviter lorsque vous cherchez un logement, et mes conseils pour réussir votre premier séjour en Airbnb. En fin d’article, vous retrouverez également le résumé de mes meilleures et mes pires expérience, ainsi que mon avis complet sur Airbnb, avec « les plus » et « les moins ». Ah, et il y a aussi une petite surprise pour vous à la toute fin ! Prêt ? C’est parti !

Le fonctionnement de Airbnb en deux mots :

Avant de vous montrer toutes les étapes d’une réservation, je dois vous expliquer le fonctionnement d’Airbnb dans sa globalité, afin d’être sûr qu’on part tous du même niveau avant de rentrer dans les explications détaillées.

Concrètement, Airbnb est un site mettant en relations des particuliers qui :
– proposent une location de vacances aux touristes d’une part ;
– cherchent un endroit où passer leurs vacances d’autre part.

Airbnb joue un rôle d’intermédiaire uniquement, ce n’est pas un hôtel ou une chaîne. Ils ne sont propriétaires d’aucun logement loué sur le site (un peu comme LeBonCoin en fait, qui met les vendeurs et les acheteurs en relation).

Airbnb regroupe donc les annonces des particuliers proposant un logement (ou une pièce de ce logement) en location pour les touristes.

Ces annonces sont triées selon différents critères, dont 3 principaux :

– les logements entiers
– les chambres privées
– les chambres partagées.

Les logements entiers : le gros avantage d’Airbnb

logement-entier-airbnb

Le logement que j’occupais lors de ma visite de Sarajevo :
salon + chambre + cuisine + salle d’eau pour 29€/nuit ! Top !

Les logements entiers sont, comme le nom l’indique, des appartements totalement indépendants. Comme chez vous, mais ailleurs !

Le gros avantage, c’est que vous êtes peinard. Le propriétaire vous remet la clé de l’entrée (souvent un seul jeu par réservation – si vous voyagez en groupe, vous devrez donc vous coordonner pour rentrer et sortir séparément), et après vous êtes comme à la maison.

Pour pouvoir rentrer dans la catégorie « logement entier », un appartement doit bénéficier notamment d’un coin cuisine. La plupart sont équipés d’une kitchenette, mais suivant la taille, vous pouvez avoir des cuisines super-équipées, vraiment comme à la maison, avec four, ustensiles illimités (ou presque), et même parfois avec déjà les ingrédients de base (sel, poivre, huile, etc…). Cela m’est arrivé plusieurs fois lors de mes réservations, et c’est vraiment un gros avantage d’Airbnb sur les hôtels classiques qui forcent, de facto, à manger au restaurant, avec le coût supplémentaire que cela implique.

Cela paraît logique, mais je le précise ici quand même : les logements entiers sur Airbnb sont également équipés d’une salle de bain privée. Si ce n’est pas le cas, vous pouvez porter une réclamation auprès du service après vente (j’en reparle plus bas dans cet article, car j’ai déjà eu affaire à eux !).

La taille de ces locations peut aller du petit studio de 15m² au château de 250m² (j’en ai vu à louer en Écosse pour plus de 1000€ la nuit !).

Ils coûtent souvent un peu plus chers que les chambres privées (j’en reparle plus bas), mais pas forcément de beaucoup. Le prix sur Airbnb dépend souvent davantage de la localisation que de la surface – même si celle-ci joue aussi, bien sûr. Dans tous les cas, les économies faites en réservant un logement entier sur Airbnb par rapport à un combo « hôtel + restaurant » font que c’est vraiment un super plan.

Pour ma part, hormis lorsque je visite des pays vraiment chers (comme la Norvège ou la Suède), je réserve systématiquement des logements entiers.

Les chambres privées : comme à l’hôtel, mais chez des particuliers

chambre-privee-airbnb

La chambre que j’occupais à Charlton Marshall, en Angleterre,
première étape de mon roadtrip vers l’Ecosse.

Lorsque vous réservez une chambre privée sur Airbnb, vous êtes dans le logement du propriétaire. Celui-ci met une pièce à votre disposition unique. La plupart du temps, la pièce ferme à clé, mais pas toujours.

Souvent, les chambres privées sont très abordables au niveau financier, ce qui en fait un atout indéniable quand il s’agit de visiter des pays chers.

L’inconvénient, c’est que vous devez partager les parties communes avec le propriétaire. Or, vous n’avez pas forcément envie de faire la causette avec lui, ou de le croiser quand vous rentrez d’une soirée arrosée en ville. Niveau intimité, la chambre privée d’Airbnb est franchement limitée.

Je vous recommande de n’utiliser ce mode de logement que si vous voyagez seul et que vous avez envie de faire des rencontres. A chaque fois que je suis passé par ce type de réservation, j’ai eu affaire à des gens vraiment sympas, avec qui je suis allé boire des verres ou allé me balader.

En gros, c’est comme à l’hôtel mais avec le côté social en plus… A vous de voir si ça vous plait ou non.

Les chambres partagées : comme Couchsurfing mais… payant !

Bon, là clairement, c’est si et seulement si vous n’avez vraiment pas le sous… et que tout le monde a refusé vos demandes d’hébergement sur Couchsurfing. La chambre partagée consiste, comme son nom l’indique, à dormir dans la même pièce que quelqu’un d’autre. Le plus souvent, cela sera avec le propriétaire des lieux, mais parfois avec d’autres clients d’Airbnb ayant réservé le même logement que vous (oui oui !).

Dans les chambres partagées, vous retrouverez souvent des logeurs « fauchés », c’est à dire généralement des étudiants qui partagent leur studio en faisant dormir les voyageurs sur un matelas à l’arrache. Si vous espérez du confort, ne vous tournez pas vers cette solution. En revanche, si vous n’êtes pas très regardant à ce niveau là, et que la perspective de faire des rencontres sympas vous intéresse, vous pouvez tenter votre chance.

De nombreuses auberges de jeunesse s’inscrivent également sur Airbnb et proposent leurs chambres partagées, qui sont en réalité des dortoirs. Sachez-le avant de réserver, car vous pourriez penser partager juste avec une ou deux personnes, alors qu’en réalité vous vous retrouvez dans un dortoir de 16 places, avec les gros russes qui ronflent et les anglaises qui rentrent torchées à 4 heures du matin. Pas envie de ça ? Moi non plus !

Pourquoi Airbnb est avantageux financièrement pour nous, voyageurs :

Ce qui permet d’avoir souvent des tarifs plus avantageux sur Airbnb que sur ses concurrents en hôtellerie classique, c’est le fait que les logements en location sont proposés par des particuliers, et non par des chaînes d’hôtels. Si vous comparez les prix proposés sur Booking et Airbnb, ceux de Airbnb seront souvent plus avantageux.

Les prix sont fixés librement par les propriétaires. Airbnb se contente de leur indiquer un prix « moyen » par rapport aux autres hébergements de leur ville ou de leur quartier. Mais le dernier mot revient toujours au loueur. Ce qui peut expliquer une certaine disparité des tarifs.

Fonctionnement d’Airbnb : comment marche le processus de réservation

Pour vous aider à effectuer votre propre réservation, j’ai analysé chaque étape de ma réservation lors de ma visite de Dubrovnik, copie d’écran à l’appui. Vous allez voir : c’est très simple, je vous montre tout dans les moindres détails.

1. Pré-requis : se créer un compte sur Airbnb

Si vous n’avez pas de compte sur Airbnb, il faut vous en créer un avant de pouvoir réserver. Dans ce cas, rendez-vous sur le site d’Airbnb et cliquez simplement sur Inscription (schéma ci-dessous, encadré rouge en haut à droite).

*Note : Utilisez mon lien de parrainage pour créer votre compte, vous recevrez 35€ de réduction sur votre première réservation. Le lien est celui-là !

fonctionnement-airbnb_1

Sélectionnez l’option que vous préférez (soit par Facebook soit par email – je vous recommande fortement cette seconde solution !). Suivez les instructions à l’écran, puis une fois votre compte créé, revenez sur la page d’accueil d’Airbnb.fonctionnement-airbnb_2

2. Recherche d’un logement (ville et dates)

avis-airbnb

Indiquez dans la case prévue à cet effet (encadré vert sur le schéma ci-dessus) la destination où vous souhaitez vous rendre, puis les dates, ainsi que le nombre de voyageurs. Et cliquez sur Rechercher.

Vous tombez sur la page suivante, avec en haut le récapitulatif de votre recherche. Ici j’ai mis Dubrovnik, du 11 au 14 octobre, pour 2 voyageurs.

fonctionnement-airbnb_3

En haut de l’image, à côté des dates et du nombre de voyageurs, vous voyez que de nouveaux critères apparaissent. Notamment le type de logement (que j’ai expliqué plus haut dans cet article), la fourchette de prix qui vous permet d’exclure des résultats les logements qui seraient en dehors de votre budget (pratique !), les réservations instantanées (qui permettent de n’afficher que les logements ne nécessitant pas l’approbation manuelle de votre réservation par le propriétaire… avec la réservation instantanée, votre réservation est aussitôt validée : pratique !).

Enfin, l’onglet « plus de filtres » permet d’exclure les logements qui ne possèdent pas telle ou telle fonctionnalité (wifi, machine à laver, climatisation, piscine, …). Perso je l’utilise pour être certain de n’afficher que les logements avec wifi (je travaille sur internet donc j’en ai absolument besoin).

En bas à gauche vous avez la liste des logements (il y en a plus de 300 disponibles à ces dates à Dubrovnik). Quand vous passez le curseur de la souris sur la photo du logement, celui-ci apparaît d’une couleur différente sur la carte, à droite. Pratique pour vérifier où se trouve le logement par rapport au reste de la ville (et éviter de se retrouver avec un truc hyper excentré). Un excellent point, encore, par rapport à beaucoup de sites concurrents où il faut s’en remettre au bon vouloir du hasard.

3. La carte et les filtres

J’ai donc affiné ma recherche en utilisant les filtres (logement entier, pas plus de 51€ par nuit, en réservation instantanée uniquement, et avec présence du wifi dans le logement).

J’ai également zoomé dans la carte pour n’afficher que la vieille ville historique de Dubrovnik, là où je souhaite loger. Pour cela, j’ai utilisé l’outil prévu à cet effet (cf schéma), puis j’ai cliqué sur « relancer la recherche ici » (en rouge sur la carte). Airbnb me liste donc tous les logements qui correspondent à mes critères, dans ma zone géographique recherchée. A moi désormais de faire le tri en lisant attentivement les annonces.

fonctionnement-airbnb_4

4. Les annonces : bien éplucher les photos, le descriptif et les commentaires

Une fois que vous avez trouvé un logement qui correspond à votre zone géographique et dont la photo vous interpelle, il s’agit maintenant de vérifier que tout est correct dans l’annonce, afin d’éviter une mauvaise surprise en arrivant sur place.

Souvent, les photos des annonces Airbnb peuvent être trompeuses et embellir légèrement la réalité. Je vous invite à les regarder dans les moindres détails. Ne vous fiez pas seulement à la déco ou à la vue, qui parfois peuvent être alléchantes. Regardez attentivement les murs, par exemple : la peinture s’écaille-t-elle par endroit ? Les boiseries des fenêtres vous paraissent-elles en bon état ? A quoi ressemble le sol ? L’appartement donne-t-il l’impression d’avoir été rénové récemment ?

Pour voir les photos, cliquez sur la grande photo principale et le diaporama va s’ouvrir. Vous pouvez aussi tout simplement cliquer sur le petit bouton « voir les photos » à gauche (cf l’encadré rouge ci-dessous).

fonctionnement-airbnb_5

Ensuite, lisez attentivement le descriptif de l’annonce. Souvent, il sera écrit en anglais. Si vous ne parlez pas la langue, utilisez le service de traduction fourni par Airbnb (cf ci-dessous).

fonctionnement-airbnb_6

Cela peut vous paraître fastidieux, mais je vous invite vraiment à lire toute l’annonce, et à vous assurer que tout est bien clair. Parfois, les propriétaires vont mettre des règles spécifiques pour leur logement. Cela peut concerner une heure d’arrivée, l’interdiction de fumer, l’obligation de faire le ménage avant de quitter les lieux, et même parfois des frais supplémentaires en fonction des options choisies (j’ai réservé une fois chez une femme qui chargeait 20€ supplémentaires toutes les arrivées après 22 heures, à régler en cash… il vaut mieux être prévenu !).

Ensuite, allez lire un maximum de commentaires. Au moins les plus récents (on peut imaginer que si l’annonce a été postée il y a plusieurs années, de nombreuses choses ont pu évoluer et les commentaires les plus anciens ne sont plus forcément appropriés). Si vous trouvez des trucs louches dans les commentaires (des personnes qui se sont fait planter en dernière minute, des critiques récurrentes sur la propreté ou des nuisances sonores, par exemple), fuyez cette annonce et sélectionnez un autre logement. Airbnb est vraiment à la mode en ce moment, dans n’importe quelle ville de taille moyenne vous n’aurez que l’embarras du choix.

La notation ne veut pas forcément dire grand chose (la notation est subjective à chaque utilisateur d’Airbnb), mais elle sert tout de même d’indicateur global de qualité. En gros, les logements qui ont 4 étoiles et plus (sur 5 possibles) sont dignes de confiance (lisez tout de même les commentaires, hein !). En dessous de 4 étoiles, pondérez la note par le nombre de commentaires reçus (plus il y a de commentaires, plus il est probable que ce logement soit moyen).

En clair, prenez soin de sélectionner attentivement votre logement : celui-ci est intimement lié à la qualité de votre séjour sur place, et cela serait dommage de se retrouver dans un truc pas terrible, ou mal placé, parce que vous avez voulu aller trop vite lors du processus de réservation. Prenez le temps de faire votre choix, de regarder les photos, de lire les commentaires, de comparer les prix et les localisations, …

Ensuite, une fois votre dévolu jeté sur un logement, il est temps de passer au paiement.

5. Le paiement et les commissions Airbnb : quels sont les frais supplémentaires ?

Vous vous en doutez : Airbnb ne travaille pas gratuitement. Leur service a un prix : ils prennent une commission sur chaque réservation. Je n’ai jamais su comment ils calculent précisément le montant de cette commission, mais généralement elle s’élève autour de 15% de la somme de votre réservation. Vous le voyez sur l’image ci-dessous, ma réservation me coûte le prix d’une nuit (41€) multiplié par le nombre de nuits (3), auxquels s’ajoutent environ 15% du montant (soit 19€). A cela peuvent s’ajouter parfois des frais de ménage, en fonction des logements que vous sélectionnez.

commissions-airbnb_1

Relisez une dernière fois votre sélection afin d’être sûr de ne pas vous tromper dans les dates ou dans le mois (ça arrive…), et cliquez sur « Réserver ».

Pour la suite, pas de surprise : vous pouvez payer par carte bancaire ou par Paypal. Airbnb vous propose d’enregistrer votre compte pour pouvoir régler plus facilement lors de votre prochaine réservation. Je vous recommande de refuser, quitte à devoir remettre systématiquement votre code à chaque fois, tant pis. Je suis peut-être parano mais je préfère éviter de laisser mes coordonnés bancaires en ligne.

Quand la réservation est terminée, vous tombez sur une page de confirmation et Airbnb vous envoie un mail pour récapituler votre séjour. Voici le mien :

airbnb-comment-ca-marche

Dans ce mail se trouvent les coordonnées exactes de votre propriétaire : son adresse précise ainsi que son numéro de téléphone. Je vous recommande de conserver le mail précieusement et de noter tout ça sur un bout de papier (ou carrément d’imprimer la page).

6. Jour J : la remise des clés

Quelques jours avant le jour J, prenez contact avec votre hôte si ce n’est pas déjà fait, et indiquez-lui votre heure d’arrivée même approximative. Il devra vous attendre sur place alors essayez d’être cool avec lui en arrivant à l’heure (ou en le prévenant si vous avez du retard). Gardez en tête que vous n’allez pas à l’hôtel (donc pas possible d’arriver quand vous voulez) mais que vous rencontrez un particulier. Alors certes, vous payez ce particulier pour rester dans son logement, mais dites vous qu’il prend probablement sur son temps de travail pour venir vous accueillir, et la moindre des politesses c’est d’éviter de faire poireauter quelqu’un pendant des heures sans lui donner de nouvelles.

Une fois sur place, il vous accueillera normalement avec le sourire, vous fera faire le tour du logement en vous montrant le fonctionnement de tout ce qui peut poser problème.

Certains hôtes sont vraiment adorables : plusieurs sont même déjà venus me chercher à la gare avec leur véhicule personnel pour m’emmener au logement. On m’a offert du thé, du café, des petits biscuits. Bref, un accueil royal. Ce ne sera pas toujours le cas, mais ça existe.

Mettez votre propre logement en location pendant votre absence…

Si vous voulez partir en vacances sans rien dépenser au niveau du logement, il y a une astuce toute simple. Il s’agit de… louer votre propre logement sur Airbnb pendant votre absence !

Hé oui, c’est tout l’intérêt d’un site ouvert aux particuliers ! Si tout le monde peut mettre son logement à louer dessus, vous le pouvez aussi !

Alors, si c’est la première fois que vous voyagez en utilisant Airbnb, je ne vous recommande pas de le faire dès maintenant. Attendez d’être à l’aise avec l’outil, de vous familiariser avec les « codes » de conduite des différents hôtes avant de le devenir vous-même.

Une fois que vous le sentez, louer votre logement à des touristes sur Airbnb peut vous permettre de vous faire des vacances gratuites !

Par exemple : vous partez pour une semaine en Espagne. Votre logement vous coûte, disons, 45€ la nuit sur 7 nuits, soit 315 euros (plus les frais d’Airbnb, autour de 40€ en tout). Dans le même temps, vous mettez votre appart’ en location sur Airbnb pour la même somme (ou un peu plus), et banco : dès que quelqu’un réserve chez vous, c’est comme si votre séjour en Espagne ne vous coûtait rien du tout (juste les frais d’Airbnb à payer, ce qui reste dérisoire pour une semaine de vacances, vous en conviendrez) ! Le gros avantage, c’est que vous pouvez définir les périodes de disponibilité de votre logement : ne vous inquiétez pas donc d’avoir une réservation chez vous alors que vous y serez déjà, il vous suffit de sélectionner les dates de sa disponibilité.

Alors, c’est pas une astuce en or, ça ?

Si vous voulez vous lancer dans l’accueil de touristes via Airbnb, que ce soit ponctuellement ou de manière un peu plus professionnelle, je vous recommande ce livre. Il vous expliquera comment poster et rédiger votre annonce, comment trouver des clients (et trier les bons et les mauvais profils), ainsi que – et c’est le plus important à mon avis – tout l’aspect logistique. A lire si le sujet vous intéresse !

Si vous souhaitez devenir hôte, passez par mon lien de parrainage ici, un bonus vous attend 🙂

Le top 3 de mes plus mauvaises expériences Airbnb

J’ai dû réserver plus d’une cinquantaine de logements sur Airbnb au total, depuis que j’ai commencé à l’utiliser en 2013. Dans la plupart d’entre eux, tout s’est bien passé. Parfois, les choses ont même été absolument géniales (j’en reparle dans la partie suivante). Mais, évidemment, il m’est aussi arrivé des emmerdes. Les voici :

3. Un logement insalubre à Mostar (Bosnie) :

Celui-ci, j’aurais clairement dû me méfier. En fait, c’est de ma faute si j’ai eu une mauvaise expérience, car je n’ai pas suivi mes propres conseils (ceux que je vous donne plus haut dans cet article). J’ai vu un logement qui avait l’air bien situé et pas cher (pratiquement la moitié du prix de tous les autres dans le même coin).

La photo de l’extérieur de la maison était chouette, et les commentaires étaient bons.

arnaque-airbnb-croatie

La photo principale du logement que j’ai réservé en Bosnie…
On ne voit pas l’intérieur : j’aurais dû me méfier !

Les photos de l’intérieur ne faisaient pas rêver, mais après tout, j’étais en mode roadtrip à l’arrache, pas forcément besoin de grand luxe. Quelle erreur.

Le logement était immonde. Une odeur de renfermé flottait à l’intérieur. Les meubles collaient dès qu’on les touchait. Il restait de la vaisselle sale dans la cuisine (cf ma photo ci-dessous) et des cheveux sur les draps, à se demander s’ils avaient été changés. L’appartement servait clairement de dépotoir aux propriétaires (des lits et des canapés partout, des carcasses d’ordinateur traînaient ça et là, un frigo débranché attendait dans l’entrée, …).

mauvaise experience airbnb

La cuisine immonde avec de la vaisselle sale qui traîne partout…
Et encore, vous n’avez pas les odeurs 🙂

Le pire ? L’appartement n’était pas chauffé ! Le propriétaire nous a juste remis un chauffage d’appoint électrique (pratique pour chauffer un logement de 60m²…). Je n’ai même pas pu me doucher, la température ne devait pas dépasser les 12 degrés à l’intérieur (à l’extérieur, il caillait bien : l’automne peut être frisquet en Bosnie).

arnaque airbnb

Pour couronner le tout, on n’a pas fermé l’oeil de la nuit tant la literie était déglinguée. Le lendemain, on a annulé la réservation et on s’est barré, en exigeant un remboursement auprès du SAV d’Airbnb.

2. Mes vêtements déchiquetés à Zagreb (Croatie) :

Dans ce logement, ma première déception est venue du fait que les photos ne correspondaient pas exactement à la réalité. En image, comme vous pouvez le voir, tout paraît propre et neuf. Mais une fois sur place, c’était finalement vieillot, mal entretenu, et les fenêtres mal isolées. Cela aurait pu en rester là s’il ne m’était pas arrivé une mésaventure assez terrible.

melita-munas-scam

Pourtant il a l’air relativement neuf comme ça, ce logement…

Cela faisait trois mois que j’avais commencé mon roadtrip dans les Balkans et j’avais besoin, comme souvent, de faire tourner une machine. Je me lance donc dans l’utilisation de ce vieux tacot datant de l’ère communiste. Sauf qu’à la fin de la machine, j‘ai ressorti mes fringues… déchiquetés ! Une pièce en metal du tambour s’est détachée, puis est venue s’intercaler entre mes fringues, et sous la pression, les tissus se sont déchirés.

mauvaise-experience-airbnb2

Toutes mes fringues sont ressorties comme ça…

Je peux vous dire que je l’ai eu mauvaise. Surtout que mon hôte, qui s’était pourtant montrée aimable lors de la remise des clés, a été d’une mauvaise foi absolument incroyable en prétextant que je ne savais pas me servir d’une machine à laver (m’accusant d’avoir lavé à une trop haute température… sérieux !) et que c’est pour ça que mes vêtements ont été déchirés. Il m’a fallut batailler auprès du service après vente d’Airbnb (auprès de qui elle a menti effrontément à plusieurs reprises) pour obtenir gain de cause, et un dédommagement partiel de mes vêtements devenus guenilles.

Rien que d’écrire ces lignes, je bous de colère.

1. Mon hôte qui me plante à Bucarest (Roumanie) :

Je parlais plus haut des problèmes que peuvent causer la présence de loueurs professionnels sur Airbnb, en voici un exemple typique. Mon voyage en Roumanie touchait à sa fin, et j’avais réservé un appart’ sympa dans le centre de Bucarest, avant de rentrer en France. Sauf que je n’en ai jamais vu la couleur.

arnaque-airbnb-roumanie

Il avait l’air chouette ce lit, hein ?

En arrivant à l’adresse indiquée sur la réservation, le bonhomme (antipathique au possible, pas un bonjour, pas une poignée de main, et encore moins un sourire) m’annonce que l’appartement n’est plus disponible. Je lui demande pourquoi, il refuse de me répondre et se contente de me dire « plus disponible, plus disponible« . Je lui demande dans ce cas d’annuler ma réservation afin que je puisse récupérer mon paiement, il me regarde avec un mépris incroyable, me sort « non, VOUS annulez la réservation » (bah oui, le bonhomme ne voulait pas que ça soit marqué dans ses statistiques), et il tourne les talons, me plantant là avec mes bagages sur les bras, par – 15 degrés, de nuit, dans l’hiver roumain, et dans une ville totalement inconnue.

On a été obligé d’appeler le SAV de Airbnb en urgence. On est tombé sur un jeune homme absolument adorable qui a tout de suite pris en main notre situation. On a été remboursé, et on a finalement réussi à trouver un autre logement pas trop loin. Mais quelle galère !

Même si tout s’est bien terminé, j’ai quand même un regret dans cette histoire : ne pas avoir pu laisser de commentaire à l’hôte qui a eu un comportement absolument dégueulasse et indigne de figurer sur un site comme Airbnb.

Mon avis sur le service client d’Airbnb :

Je précise que dans les trois situations, le service après vente d’Airbnb a toujours été au top, ultra réactif et très sympathique. Ne vous inquiétez donc pas si vous avez le moindre souci une fois sur place (statistiquement ça ne devrait pas vous arriver sur votre première location, mais on ne sait jamais !), les équipes d’Airbnb sont vraiment au top !

En cas d’urgence, vous pouvez contacter Airbnb à ce numéro de téléphone (préférez l’email s’il n’y a pas d’urgence, le téléphone est pour les situations vraiment délicates) : +33(0)184884000. Le +33 c’est si vous êtes à l’étranger, bien sûr, sinon composez le 01 normalement. Je n’ai jamais eu l’occasion de comparer avec les SAV des concurrents, mais à mon avis, Airbnb possède le meilleur, le plus réactif et le plus sympathique !

Airbnb : mes meilleures expériences

A part les trois expériences vraiment mauvaises que je cite ci-dessus, je n’ai eu pratiquement que des excellentes expériences via Airbnb. Difficile pour moi d’en mettre une plus en avant qu’une autre.

Ma meilleure expérience Airbnb restera certainement en Sardaigne, où je logeais dans un appartement juste au dessus de chez la famille propriétaire de la maison. La dame qui s’occupait de m’accueillir ? Une petite mamie adorable qui a pris soin de moi comme si j’étais son petit fils. Un jour, elle frappait à la porte avec une assiette remplie de friandises. Le lendemain, elle m’apportait un plat de « pasta pomodoro » absolument délicieux. De temps en temps, elle déposait des oranges du jardin à mon attention. Pendant le séjour, elle m’a même invité à venir trinquer avec elle et son mari : on a descendu du limoncello délicieux (fait par ses soins !). Une expérience adorable sur le plan humain, mais pas uniquement : l’appartement était agréable, spacieux, avec un joli balcon ensoleillé d’où j’apercevais la mer. Juste parfait !

logement-pas-cher-sardaigne

Une autre superbe expérience fût celle dans la jolie ville de Brasov, en Roumanie. Mon hôte, Mirela, est venue me chercher en voiture à la gare. En rentrant dans l’appartement, la table du salon était dressée : du thé, du café et des biscuits nous attendaient. On a discuté une vingtaine de minutes pour faire connaissance, puis Mirela nous a montré l’appartement, nous a expliqué le fonctionnement des divers appareils électroniques, puis nous a laissé prendre possession des lieux. Le jour du départ, elle est venue nous chercher en voiture pour nous déposer à la gare pour notre train du retour. Adorable de A à Z !

Brasov_vue

Vue depuis le balcon de mon logement à Brasov… Super expérience !

Lorsque j’ai pris la décision d’aller vivre en Norvège, j’ai passé mes premiers jours dans des Airbnb le temps de trouver un logement à moi. Les premières nuits, j’étais chez Andréas (en chambre partagée) qui m’a filé plein de bons tuyaux sur la ville, des conseils sur les quartiers où loger, etc. Ensuite, j’ai logé chez Eivind, toujours à Oslo, le temps de trouver un appart’ (ma réservation chez Andreas était terminée et il avait d’autres clients qui arrivaient dans la foulée, sinon j’aurais prolongé chez lui). Eivind m’a fait visiter les coins de la ville que je ne connaissais pas, on est sorti plusieurs fois boire des bières, bref j’avais l’impression d’être chez un pote !

Mon avis sur Airbnb : les plus et les moins

Vous l’attendez, le voilà : mon avis sur Airbnb !

> Les plus :

En ce qui concerne le site en lui même, je le trouve clair, facile à prendre en main, sans chichi. Tout est intuitif, et même pour une première réservation il est difficile de se tromper ou de se perdre.

Le très gros avantage d’Airbnb selon moi c’est le fait de pouvoir choisir un logement en fonction de sa position sur la carte. Je pense que tous les concurrents d’Airbnb finiront par s’y mettre parce que c’est vraiment indispensable, à mon humble avis.

Au niveau des tarifs, c’est plus difficile à dire car cela varie selon énormément de critères, notamment les pays ou les villes où vous vous rendez (donc ce qui est à prendre en compte c’est surtout le prix du logement par rapport au coût de la vie locale). Personnellement, je trouve que les logements entiers sont rarement plus chers que les simples chambres d’hôtel chez les sites concurrents, donc on s’y retrouve vite au niveau financier : on a mieux pour le même prix (ou moins cher).

Le système de communication avec les hôtes est bien fait : on reçoit le récapitulatif de réservation par mail et par sms, ainsi qu’un rappel de l’adresse et du numéro de téléphone du propriétaire la veille de l’entrée dans les lieux. Pratique si on perd le mail récapitulatif !

Autre point particulièrement positif, c’est le système de notation et de commentaires, qui permet de prévenir les autres utilisateurs d’Airbnb au cas où un logement serait vraiment à éviter (d’ailleurs, je vous invite à laisser systématiquement un commentaire sur les logements où vous séjournez, qu’il soit positif ou négatif peu importe tant qu’il est honnête, afin d’aider la communauté d’utilisateurs Airbnb). Comme la notation va dans les deux sens (le propriétaire note aussi son locataire après le départ des lieux), chacun a tendance à vouloir obtenir une bonne note, donc à bien se comporter. C’est toujours agréable d’avoir en face de soi des gens souriants et sympathiques, plutôt que du personnel hôtelier pas toujours très avenant.

> Les moins :

Soyons clair, il n’y en a pas beaucoup. Depuis que j’ai adopté Airbnb, je n’ai jamais cherché à aller voir ailleurs. Je suis d’une fidélité exemplaire !

Cependant, je regrette qu’Airbnb ne fasse pas davantage la chasse aux professionnels de la location saisonnière, du type les auberges de jeunesse, qui vont avoir tendance à glisser des annonces ambigües (chambre partagée… oui mais avec 15 personnes !), et parfois tromper leurs clients.

Je trouve aussi qu’Airbnb prend une énorme marge (autour de 15% de commission quand même !). Vous me direz, c’est le jeu, faut bien qu’ils mangent. Tout de même, je pense qu’ils auraient pu faire un effort.

Enfin, le gros point négatif c’est une conséquence indirecte du succès d’Airbnb : les chaînes hôtelières grondent et réclament toujours plus de restrictions autour d’Airbnb, qui est à la base un site pour se loger pas cher. Je crains donc qu’à l’avenir, Airbnb perde petit à petit ses avantages, que les propriétaires aient trop de contraintes à faire de la location saisonnière, et donc que l’offre se tarisse et que les prix augmentent. C’est ce que cherchent les grands groupes hôteliers, bien sûr, afin de conserver leur monopole.

En tout cas, le bilan de mon côté est extrêmement positif. Pour tout vous dire, j’ai même converti mon propre père à Airbnb : c’est comme ça qu’il réserve ses vacances désormais (et c’était pas gagné car il avait ses habitudes ailleurs 🙂 ).

Pour finir sur mon avis global d’Airbnb : vous pouvez y aller sans problème. Soyez juste vigilant sur les points que j’ai évoqués plus haut (photos, descriptifs et commentaires), et tout devrait bien se passer.

Ah, et si vous décidez de vous inscrire sur Airbnb, voici de quoi économiser 35€ sur votre première réservation : il vous suffit de vous inscrire en passant par mon lien de parrainage (cliquez-ici).

Si vous avez des questions sur le sujet d’Airbnb, n’hésitez pas à me contacter et je vous répondrais en complétant cet article !

Cet article vous est utile ? Aimez et partagez-le sur Facebook afin de soutenir mon travail !

Bonnes vacances 🙂

Jérémy.