Apprendre l’allemand : et pourquoi pas une immersion linguistique ?

Nouveau : comment TOUT QUITTER et partir voyager (très) longtemps ? J'explique tout ici !

aix-la-chapelle

Je dois bien l’avouer, la culture allemande ne m’attire pas des masses, a priori.

Pourtant, il y a quelques années, je me suis rendu à Aachen, juste de l’autre côté de la frontière (en fait, c’est la ville qui fait le point de jonction entre la Belgique, la Hollande et l’Allemagne). J’y suis allé un peu par hasard : Aachen n’a jamais fait parti de ma short-list des villes à voir absolument avant de mourir (par contre Munich et Berlin en sont !).

La raison de mon voyage : rendre visite à une amie qui était partie pour un séjour linguistique en Allemagne. Elle devait rester 6 mois dans la ville, hébergée chez une famille allemande qui avait pour consigne de ne parler QUE l’allemand.

Je suis allé la voir au bout de 3 mois environ, si ma mémoire est bonne.

Quand elle est partie, elle avait un niveau correct en allemand. Enfin, elle était capable de tenir une conversation très basique, mais rien de plus.

Quand je suis allé la retrouver, j’ai halluciné : elle parlait couramment. A mes oreilles, elle n’avait même pas la pointe d’accent français dans ses paroles. Alors certes, je savais qu’elle était hyper motivée pour apprendre. Que parler allemand était un des gros défis de sa vie.

Mais ça n’empêche.

Voir la vitesse de son apprentissage de l’allemand a été pour moi l’un des premiers déclics – inconscients – de l’importance de faire des séjours linguistiques pour apprendre une langue étrangère. Les livres, les cours, tout ça, c’est sympa. Mais tant qu’on ne se rend pas dans le pays, entouré de gens qui parlent la langue, on n’obtient, à mon avis, guère plus que les bases.

D’ailleurs c’est simple : j’ai appris davantage du castillan en deux mois à Grenade qu’en 7 ans sur les bancs de l’école. Et ce n’était pas faute de volonté, c’est juste que sur place, bah on n’a pas le choix, c’est tout !

Et vous, comment avez-vous appris les langues que vous parlez ? A l’école ? Dans des livres ? Ou sur place, en immersion ?