S’expatrier en Thaïlande : ce que vous devez savoir avant de partir

Nouveau : comment TOUT QUITTER et partir voyager (très) longtemps ? J'explique tout ici !

arnaques-frequentes-bangkokVous vous demandez comment réussir votre expatriation en Thaïlande ? Vous rêvez de tout plaquer pour aller vivre au pays du sourire et profiter de la vie sous les tropiques ? Mais vous ne savez pas comment vous y prendre, ni par où commencer ? Bonne nouvelle : Louis-François, auteur du blog Wandererz, est expatrié en Thaïlande depuis quelques mois. Dans cet article, il vous donne toutes ses astuces et tous ses meilleurs conseils pour réussir votre expatriation, du logement au travail en passant par l’obtention des visas. Ready ?

Pour s’expatrier en Thaïlande, 3 types de visa sont possibles :

A moins d’avoir un travail qui vous attend en Thaïlande ou un compagnon thaï avec qui vous êtes marié(e), vous aurez peut-être un peu de mal a avoir un visa long terme directement. Plusieurs options sont a envisager :

Le visa touriste :
C’est une première option pour rester jusqu’à 3 mois dans le pays. Si le visa a l’arrivée en Thaïlande est de 30 jours, vous pouvez en demander de 2 mois a votre ambassade que vous pourrez rallonger facilement sur place d’un mois supplémentaire.

Le visa run :
Une ancienne tactique était de passer la frontière et de revenir dans la journée afin de repartir pour 30 jours. Mais depuis quelques mois déjà c’est une pratique qui est regardée de près et qui peut être refusée si considérée comme abusive.

Le visa étudiant :
Il est possible d’obtenir un visa étudiant en s’inscrivant dans une école de thaï (ou d’anglais) pour une période minimale de 6 mois. Il vous faudra par contre valider votre présence régulière à l’école avec des feuilles de présence et des discussions avec les fonctionnaires tous les 2 ou 3 mois.

Aucun de ces visas ne vous permet de travailler directement, mais vous pourrez ainsi faire vos recherches sur place ce qui est bien plus aisé. Une fois un contrat trouvé avec une entreprise, vous pourrez passer sur un visa non immigrant B avec un Work Permit.

Trouver un travail en Thaïlande :

Les règles pour obtenir un travail ici ne sont pas les mêmes partout. En Thaïlande, certains métiers sont tout simplement interdits aux étrangers.

D’autres annonces précisent clairement s’ils veulent des nationaux (“thaï only”) et sont même parfois étonnamment précis dans leur demande. J’ai par exemple vu une annonce exigeant des candidats de confession musulmane. Des pratiques impossibles en France mais qui peuvent exister ici.

Il n’y a pas de portail de recherche d’emploi dédié aux étrangers. Du coup les meilleurs moyens de trouver un job, c’est de regarder sur Linkedin et sur le site local jobsdb.com

Pour venir travailler en Thaïlande, je conseillerais avant tout de voir si son job est compatible avec la Thaïlande. Certains boulot sont soient illégaux pour des étrangers soit tellement différents qu’il est impossible de continuer dans cette voie. Dans ces cas là, il faut être prêt a tout changer.
Si votre job vous permet de continuer dans votre voie, Linkedin est un bon indicateur du volume d’emploi accessible. Un échange avec le Centre de Commerce Franco Thaï vous permettra également d’en savoir plus et de répondre à certaines de vos questions.

S’expatrier en Thaïlande : trouver un logement

En arrivant à Bangkok, il nous a fallu une semaine pour trouver un appartement. Avec un passeport (visa touriste) et une carte de crédit. Pour peu qu’on ait un peu d’argent de côté, et qu’on sache a peu près ce qu’on veut, l’offre est supérieur à la demande et vous pourrez avoir un appartement « condo » ou autre très rapidement.

La recherche d’appartement peut se faire de plusieurs façons. Vous pouvez reprendre le bail d’un locataire en en cherchant par exemple sur les groupes Facebook d’expats (Desperately Seeking Bangkok ou Bangkok Expats). Sinon, la recherche classique se fait via annonce. J’utilise http://www.ddproperty.com/ qui propose un grand nombre d’appartements avec des agences pour la plupart.

La Thaïlande est un pays relativement simple sur énormément d’aspects. De l’ouverture d’une ligne téléphonique au paiement de votre facture d’électricité, ça se passe généralement de façon très simple. Pas mal d’astuces que vous connaitrez vite et au final assez peu de prises de tête, comparé à la vie qu’on peut avoir en France.

Loin des clichés, au milieu de tout :

Non la Thaïlande ce n’est pas que les fêtes de Pattaya et la prostitution. Bangkok est une ville géniale avec un nombre de restaurants hallucinant et une vie qu’on peut vraiment adapter selon qu’on aime avoir du temps, de l’espace, de la fête…

Mais c’est aussi un pays qui est au centre de l’Asie du Sud Est. Du coup, un vol low cost pour la Malaisie, le Vietnam ou Hong Kong peut se faire pour un week-end. Un vrai régal !

Article rédigé par Louis-François, auteur du blog Wandererz. Merci à lui pour tous ces bons conseils !