Des courageux pour s’attaquer au GR20, le sentier corse mythique, parmi vous ?

Nouveau : comment TOUT QUITTER et partir voyager (très) longtemps ? J'explique tout ici !

corse-trek2

Aujourd’hui c’est Julien qui nous fait part de son expérience de randonneur pour nous faire découvrir la Corse à pieds, à travers le fameux sentier GR20. Je lui laisse la parole !

La France a tellement de choses à offrir. Il est impossible de passer à côté de la diversité dont regorgent les paysages et régions françaises. Il est parfois inutile de partir au bout du monde en quête d’un véritable havre de paix. A seulement 1h35 de Paris, la Corse vous invite à parcourir l’un des sentiers les plus convoités d’Europe et du monde : le GR20.

Un peu d’histoire…

En 1972, l’alpiniste Michel Gabrickant officialise le premier tracé du GR20. Au tout début, le sentier a été pensé pour être emprunté seul. Les montagnards avertis et autres sportifs de haut-niveau était donc invités à s’y engager en toute autonomie. Le GR20 était particulièrement inconfortable et il était obligatoire pour les randonneurs de voyager avec des sacs extrêmement lourds dans la mesure où la vente alimentaire était interdite dans les refuges.

Depuis les années 1990, le GR20 a pris un tout autre tournant. Même s’il reste difficile, il est accessible aux randonneurs habitués au-delà des alpinistes avertis. Les randonneurs voyagent désormais avec des charges bien moins lourdes puisque la randonnée s’est démocratisée et que le secteur du tourisme propose aujourd’hui les équipements et la restauration nécessaires dans les refuges de haute montagne. Aujourd’hui, un équipement de qualité reste nécessaire : le matériel et les vêtements de la marque Lafuma comme disponibles sur Campz sont à privilégier.

Le tracé du GR20

Le GR20 peut être parcouru dans les deux sens : du nord au sud et du sud au nord. Généralement, les alpinistes conseillent cette deuxième possibilité, les montagnes du sud étant davantage apprivoisables. Au départ de Conca ou de Quenza, le GR 20 rejoint la commune de Calenzana près de Calvi, via Zicavo, Cozzano, Ghisoni, Tattone, Soccia, Corte

corse-trek2

Comment être sûr de réussir votre randonnée :

Vous le savez sûrement : le GR20 a la réputation d’être l’un des sentiers de randonnée les plus difficiles d’Europe. Chemins escarpés, montés abruptes, gros dénivelé, … il vaut mieux être préparé !

Pour finir cet article voici 3 conseils pour réussir votre randonnée en Corse :

1- ne partez pas sans entraînement. Ne serait-ce que pour remettre la mécanique en marche, prenez l’habitude d’aller faire au minimum 1 heure de marche rapide par semaine avant d’attaquer les sentiers corses. Toutes les régions de France ont des chemins de randonnée (pas tous aussi beaux que le GR20, on est d’accord). Vous trouverez forcément un endroit agréable où marcher près de chez vous.

2- achetez des bonnes chaussures (et du bon matos au sens large). Vous éviterez les ampoules (la phobie de tout randonneur), vous serez confortable et elles vous éviteront de déraper aux endroits difficiles. Des bonnes chaussures de randonnées maintiennent la cheville et l’évite de se tordre dans tous les sens quand vous marchez sur des revêtements peu plats (ce qui sera le cas très souvent). De même, choisissez un sac qui ne vous détruit pas le dos 😉

3- soyez concentrés et attentifs. Le GR20 est constitué majoritairement de rochers et de cailloux, surtout dans les premières étapes. Autrement dit, vous pouvez déraper à tout moment. Soyez concentrés, attentifs, vérifiez où vous mettez les pieds. La moindre faute d’inattention peut vous envoyer au tapis alors pas d’imprudence !

4- partagez vos expériences avec les autres randonneurs. Eh oui, vous ne serez pas tout seul sur le GR20 ni dans les refuges. La randonnée, c’est aussi se retrouve autour d’une bonne tablée le soir et se raconter ses aventures. Profitez à fond de ces moments 🙂

J’espère que ces conseils vous aideront si vous partez en Corse bientôt !