Expat à Taiwan pour ses études, Thelma raconte son quotidien :

Nouveau : comment TOUT QUITTER et partir voyager (très) longtemps ? J'explique tout ici !

thelma-expat-taiwan

Dans l’interview du jour, cap sur l’Asie ! A seulement 20 ans, Thelma a décidé de partir à l’autre bout du globe. Cette jeune rennaise passionnée par la culture chinoise s’est installée à Taiwan avec deux objectifs en tête : découvrir le mode de vie des locaux et apprendre la langue. Elle va rester sur place jusqu’à la mi-janvier. On fait le bilan de son expérience à mi-parcours.

C’était un rêve d’y aller, ou c’est plus par curiosité et envie de dépaysement ?

Un peu des deux, mais plus par curiosité et envie de dépaysement. J’avais hâte de découvrir cette île.

Comment tu t’imaginais que ça serait avant de partir ? Tu stressais ? C’est ta première expérience d’expat ou tu étais déjà partie avant ?

J’appréhendais un peu de partir aussi longtemps car c’était ma première expérience d’expat et puis ce n’est pas tout près. La vie ici est très différente et j’appréhendais surtout de ne connaître personne et de me retrouver toute seule.

Qu’est ce qui t’a le plus choqué / surpris dans la façon de vivre là-bas ? Et dans l’attitude des gens ?

Je dirais le nombre de scooters dans les rues, c’est assez surprenant et la façon de conduire en générale ! Les taïwanais sont des fous du volant surtout les taxis et les bus !

Sinon les gens en général sont vraiment très généreux et prêts à tout pour t’aider. C’est assez surprenant au début car en Europe il n’y a pas trop cet esprit d’aide. Et les gens sont aussi très respectueux des règles, aucune fraude dans les transports, pratiquement aucun vol. On ressent aussi qu’il y a moins de jugements ici qu’en France. C’est plus une ambiance bon enfant par exemple en cours.

Comment se passe ton intégration ? Tu te fais des amis parmi les locaux ?

Super bien ! J’ai rencontré au début quelques françaises avec qui je passe beaucoup de temps mais aussi quelques taïwanais ! On fait en sorte d’être toujours avec un ou plusieurs taïwanais quand on visite un endroit. De plus, avec les autres français ici, on donne des cours français à des taïwanais qui étudient la langue depuis 3 ou 4 ans. Cela nous permet de rencontrer des gens et c’est une bonne expérience !

Perso ce qui m’a gêné quand je suis allé en Asie, c’est l’impression d’être un porte-monnaie sur pattes. Comment c’est à Taiwan ? Tu es considérée comme une locale, ou tu as « TOURISTE » écrit en gros sur ton front (avec tous les inconvénients que ça engendre) ?

Je n’ai pas du tout cette impression d’être un porte monnaie sur pattes, mais c’est vrai qu’à Shanghai (lors d’un voyage scolaire de 3 semaines) j’avais aussi eu ce ressenti, mais ici pas du tout ! Bien sur parfois on nous regarde avec insistance de par nos différences physiques mais on s’y habitue.

Tu vis où ? Comment tu as fait pour trouver un logement ? Les conditions sont comment ?

université-taiwan

Je vis au dortoir de la fac où je suis en échange ! On est logé à 4 filles par chambre, mais la plupart des chambres sont des chambres de 6, j’ai de la chance ! Je suis avec une française de Rennes avec qui je m’entends bien et deux taïwanaises qui ne sont pas très bavardes, la conversation est difficile.

Les conditions ne sont pas top mais le coût pour un semestre est de 300 euros, alors on oublie vite les inconvénients. Il a fallu un temps d’adaptation car c’est parfois sale et les fille au dortoir ne sont pas très respectueuses niveau hygiène. Mais le fait de vivre ici nous permet d’économiser beaucoup et cela évite le trajet pour aller a la fac tous les matins, sachant que l’université est située dans la montagne, a 30 min de bus du centre
ville.

As-tu eu l’occasion de goûter de la nourriture locale ? Ca ressemble à quoi, tu as aimé ?

Oui j’ai goûté quelques trucs comme les raviolis fris au porc, c’est super bon ! Par contre j’ai goûté les pattes de poulet et je n’ai pas aimé. Ici on peut manger très bien pour 2,3 euros seulement. Je n’ai pas encore eu l’occasion de goûter le 臭豆腐 que l’on appelle chez nous le « Tofu puant » l’odeur est vraiment horrible mais je pense que ça vaut la peine d’essayer ! Ici il y a quelques marchés de nuit et on peut manger pleins de trucs typiques, il y a toujours beaucoup de monde dans les rues.

rue-taiwan

Changeons de sujet. Comment se passe l’apprentissage du chinois ?

Les cours donnés à la fac pour les étrangers ne sont pas très bien, il y’a 3 niveaux : débutant intermédiaire et bon. Je suis les cours de niveau intermédiaire mais j’ai du mal à suivre car c’est un niveau beaucoup trop élevé, et le niveau d’en dessous est trop facile. C’est dommage car je pense que l’on est plusieurs à avoir un niveau entre les deux. Les autres étrangers sont principalement des coréens ou des japonais qui ont déjà une bonne maîtrise de la langue. De plus puisque je suis en LEA je dois suivre des cours d’économie et d’anglais et cela me prend aussi beaucoup de temps. ( les cours de chinois sont donnés en chinois et les autres en anglais)

Ton objectif c’est quoi ? Le parler couramment ? Pour faire quoi derrière (professionnellement) ?

Mon objectif final ce serait ça effectivement le parler couramment, mais je pense avoir encore beaucoup de chemin à parcourir. J’aimerais travailler dans l’interprétariat dans le domaine de l’import/export avec la Chine ou Taiwan. Mais je n’ai pas encore de projet concret. C’est une langue très difficile ! Le plus dur c’est l’écriture ! Le parler ça va, mais pour l’écrire il faut beaucoup de mémoire ! Et de patience. Mais ça vaut vraiment le coup parce que c’est une langue très riche de mon point de vue.

Pour finir, quels conseils tu donnerais à quelqu’un qui voudrait faire comme toi et s’expatrier là-bas (que ce soit pour les études ou pour le boulot) ?

Je pense qu’avant de partir il faut bien se renseigner pour le logement, bien que la vie ici soit très peu chère, le logement reste cher (pareil qu’en France), de plus les propriétaires n’acceptent jamais de louer pour moins d’un an. Sinon je lui dirais de partir sans hésiter ! C’est vraiment génial ici et il ne faut jamais laisser filer une occasion pareil. On en revient changé et je pense plus tolérant.

Merci beaucoup Thelma pour ce partage d’expérience !

Si vous aussi vous avez vécu des expériences de voyages qui méritent d’être racontées dans une interview, contactez moi ici !