Graz, Autriche : les 17 indispensables de votre visite (inclus : mon récit de voyage)

Nouveau : comment TOUT QUITTER et partir voyager (très) longtemps ? J'explique tout ici !

Je viens tout juste de finir ma visite de Graz (et de quitter l’Autriche, par la même occasion). Et contrairement à la plupart de mes autres récits de voyage, j’ai décidé d’écrire celui-ci tant que tout est encore frais dans ma tête (ça m’évitera d’oublier des noms de restaurants par exemple).

Bref, si vous avez prévu de visiter Graz prochainement, voici mes conseils essentiels pour préparer et réussir votre séjour.

Comme d’hab, je commence par mon récit de voyage. Les conseils pratiques sont un peu plus bas. Donc si vous n’aimez pas le racontage de vie, sautez quelques paragraphes. Dans tous les cas, bonne lecture 🙂

Infos pratiques :

Pour trouver un vol pas cher pour Graz (ou ailleurs en Autriche), regardez ici.

Pour vous loger à Graz, la liste des meilleurs hôtels est là.

Et enfin, ne partez pas en Autriche sans ce petit guide indispensable !

Bon voyage 🙂

Au sommaire de cet article

Premier contact avec Graz : j’ai eu envie de fuir

Le trajet en bus avec Flixbus s’est bien passé : pas de problèmes aux frontières, pas de gens chelous pour s’assoir à proximité, les paysages traversés au nord de la Croatie et en Slovénie étaient plutôt chouettes… Bref, jusqu’ici tout va bien.

Par contre, arrivés à proximité de Graz, le décor change. Le périph’ de la ville est surchargé. On traverse une zone industrielle déprimante à en faire pâlir celle de Tourcoing avant d’approcher ce qui ressemble vaguement à une centre ville occidental. Le bus nous dépose à la gare centrale, et hop, voilà que je pose mon premier orteil en Autriche (enfin, techniquement je l’ai déjà fait, sur une aire d’autoroute, en pleine nuit, il y a 4 mois, lorsque je suis revenu à Zagreb depuis Paris en covoiturage, mais j’avais un peu de mal à considérer ça comme « visiter l’Autriche« , donc me revoilà, prêt à en découdre).

Ma première impression de Graz est désastreuse : je trouve la gare de bus glauque, les gens traînent, me regardent bizarrement. Il y a des papiers et des bouteilles d’alcool partout par terre, c’est vraiment sale. Moi qui imaginait l’Autriche comme une petite Suisse, bien proprette, je dégringole complètement. Je prends une des rues qui mène au centre historique, et plus je marche, plus j’ai envie de prendre mes jambes à mon cou. Je longe un parc où trois mecs enragés gueulent à plein poumon en donnant des coups de pieds dans un banc jusqu’à le renverser. J’accélère en croisant les doigts pour que leurs regards ne tombent pas sur moi : je n’ai pas envie de me faire agresser à peine 3 minutes après mon arrivée.

Les boutiques orientales font lentement place aux marchands de souvenirs. L’architecture insipide de la ville neuve s’efface au profit de belles façades colorées et ornées de sculptures. Les appareils photos autour du cou font petit à petit leur apparition. J’arrive dans le centre historique de Graz. Je me détend lentement : à force de vivre dans mon petit paradis croate où la délinquance est quasi absente (ma chère ville de Zagreb est pourtant facilement 3 fois plus grande que Graz), j’avais oublié à quel point les villes occidentales sont devenues malfamées.

Le coeur de Graz : une belle surprise

Avant de décider de m’y rendre, j’ai entendu parler de Graz deux fois dans ma vie.

> Mes deux seuls contacts avec Graz avant de m’y rendre :

La première, c’était en 1999, quand je m’intéressais encore au foot et que mon équipe de coeur, l’OM de Fabrizio Ravanelli, affrontait le SK Sturm Graz en ligue des champions (parenthèse qui n’intéresse que moi : cette année là, l’OM a aussi joué contre le Dinamo Zagreb, ville où je vis désormais… Clin d’oeil du destin ?).

La seconde fois, plus récente, c’est en 2010, quand j’habitais encore en France et que j’ai hébergé trois autrichiennes venues faire du Couchsurfing dans ma petite ville au fin fond de la Normandie. Elles venaient de Graz. Et on ne peut pas dire qu’elles m’aient dépeint une ville très attrayante. Visiblement elles n’avaient qu’une hâte : la quitter.

Alors quand j’ai acheté mon ticket de bus pour aller de Zagreb à Graz, je n’attendais pas grand chose de ma visite. Honnêtement ? Je crois que je voulais juste rajouter la ligne ‘Autriche‘ à la liste des pays où je me serais rendus.

Mais si vous avez l’habitude de voyager, vous le savez aussi bien que moi : sur la route, les bonnes surprises ne préviennent pas. Et Graz, malgré une première impression désastreuse, fut une excellente surprise.

> Graz, un centre ville aux façades magnifiques

Le premier truc qui me frappe quand j’arrive dans le centre de Graz, c’est la beauté de ses façades. Pourtant, je commence à en avoir vu une ribambelle. Mais celles-là, elles ont un charme, une élégance, un je-ne-sais-quoi que je n’ai pas retrouvé ailleurs. Notez tout de même que je n’ai pas encore vu Vienne. Donc si vous êtes déjà passé par la capitale autrichienne avant de venir découvrir Graz, vous n’allez peut-être pas avoir le même regard que moi.

Bien que je n’y connaisse rien, l’architecture m’impressionne dans le centre de Graz. Chaque façade est unique : une couleur, un relief, une sculpture, une scène gravée, … Visiter Graz n’est pas une bonne idée si vous avez des problèmes de cervicales, car je préfère vous prévenir : la visite se fait le nez en l’air.

Que voir et que faire à Graz :

La plupart des lieux que je cite ci-dessous sont situés dans la vieille ville, le coeur historique de Graz. Ne vous forcez pas à suivre précisément tout ça à la lettre : flânez au gré des ruelles, laissez vous porter par vos envies, engouffrez vous dans une allée, … Bref, allez-y à votre rythme. De toute façon, vous verrez tout, ou presque, au cours de votre séjour dans cette jolie ville d’Autriche.

1. Monter sur la forteresse de Schlossberg

Ok, il y a 260 marches à monter si vous ne prenez pas le funiculaire, mais elles en valent la peine. Le point de vue sur Graz est superbe. A l’automne, les couleurs changent et les collines alentours se parent de jaune, d’orange, de rouge, … Vous allez en prendre plein les yeux ! Faites le tour, une fois en haut, des différents sentiers proposés : les points de vues varient d’un endroit à l’autre.

2. Admirer la Tour-Horloge (et le panorama)

Tant que vous êtes en haut de Schlossberg, ne ratez pas l’immense horloge qui domine la ville. Elle servait de point d’observations pour prévenir les habitants lorsqu’un incendie se déclenchait dans la ville. C’est le symbole de la ville de Graz.

3. Prendre un verre sur la place Franziskanerplatz

J’ai découvert l’endroit par hasard, en m’engouffrant dans une ruelle depuis la place principale. Je suis tombé sur cette petite place charmante. Impossible de résister à l’appel de ses terrasses. Je me suis posé là tous les jours, pour me reposer de mes explorations. J’ai pris un vrai plaisir à regarder les gens passer, voir le rythme tranquille de cette petite ville autrichienne. Un régal !

4. Remonter Herrengasse, l’avenue principale, et admirer les façades

La circulation est coupée aux véhicules, vous serez donc à peu près peinard pour circuler (faites juste gaffe aux trams). Sur cette artère, comme sur toutes les autres rues du même genre à travers l’Europe, vous trouverez toujours les mêmes boutiques (inutile que je vous les cite, vous les connaissez aussi bien que moi). Néanmoins, les bâtiments ici sont somptueux et c’est un régal de déambuler au milieu d’une telle architecture. Gardez le nez en l’air !

5. Voir Landhaus et ses arches

A peu près à mi-parcours sur Herrengasse, sur votre droite quand on vient de la place principale, vous trouverez le Landhaus, caché dans une petite cour intérieure où vous pourrez également admirer ses superbes arches. L’office de tourisme se trouve dans le coin, aussi, a priori, mais je n’ai pas cherché à m’y rendre donc je ne peux rien vous dire sur le sujet.

6. Flâner sur Hauptplatz et admirer la Rathaus

La place principale de la ville est superbe. Les façades (encore une fois !) sont un vrai régal, de même que l’architecture de la mairie, ce bâtiment splendide. Plein de petits stands de street-food ont poussé sur cette place. C’est moche, ça gâche les photos, mais ça a au moins le mérite d’offrir une peu de restauration à pas trop cher.

7. Jeter un oeil dans le ‘grand magasin’ Kastner & Ohler

Vous vous demandez pourquoi je mets un centre commercial dans cette liste, surtout moi qui déteste ces endroits (et où il faut me traîner par les cheveux pour m’y faire rentrer) ? Et bien parce que celui-là a été rénové visiblement de façon authentique à lorsqu’il a été construit, au début du 20e siècle, avec les mêmes dorures, et tout. Bon, je suis allé voir et je n’ai quand même pas aimé : ce genre de lieux me file des boutons. Seul truc que je vous recommande vraiment dans le centre commercial : montez au dernier étage. Il y a un bar avec une terrasse juste au-dessus des toits de la ville, c’est magnifique !

8. Voir le mausolée de l’Empereur Ferdinand II

Ok, celui-là je me suis contenté de l’extérieur de la bâtisse, qui est impressionnante. Je me suis posé sur un banc, dans un tout petit jardin entouré de fleurs multicolores. Il faisait un temps splendide en octobre, lors de ma visite de Graz, et j’avais vraiment envie de profiter du soleil. Voilà, à vous de voir si vous voulez rentrer ou non : je ne sais pas ce que ça vaut.

9. Flâner dans le Stadtpark

L’endroit n’est pas exceptionnel : rien d’extravagant ou de sublime, juste un parc agréable pour se poser, pic-niquer, ou prendre une bière entre copains en fin de journée. Il y a régulièrement des événements d’organisés dans le parc, peut-être que vous aurez la chance de tomber sur l’un d’eux !

10. Voir l’opéra

Encore une fois, je me suis contenté de l’extérieur. Cette fois, c’est pas de ma faute : l’entrée de l’opéra était bloquée pour cause de Marathon, qui se déroulait le week-end de mon séjour à Graz. La visite, ça sera pour une autre fois…

11. Visiter l’armurerie Landeszeughaus

Lors de mon exploration de Graz, je suis rentré dans une petite boutique d’antiquité sur la rue Sackstrasse. Il m’a recommandé d’aller voir une armurerie qui servait de réserve militaire pendant les combats contre les envahisseurs venus de l’est. La collection est impressionnante ! L’endroit s’appelle Landeszeughaus (à vos souhaits) et se trouve sur la rue principale, Herrengasse.

12. ‘Admirer’ le musée d’art

Bon, alors ça, je l’ai spotté direct comme le truc à éviter absolument. Je ne comprends pas qu’il soit autorisé de construire un immondice pareil au coeur de la ville historique pourtant classée au patrimoine mondial de l’UNESCO. Autant pour protester à mon petit niveau que par manque d’intérêt pour ce genre d’endroit, j’ai mis un point d’honneur à ne pas le visiter. Sur la photo ci-dessous, vous pouvez admirer les toits de la ville historique, et puis un gros caca bleu foncé. C’est ça, le musée d’art.

13. Visiter le musée d’Arnold Schwarzenegger

Prenons le contrepied d’un truc d’intello et fonçons au musée… d’Arnold Schwarzenegger. Le bonhomme est en effet originaire de Graz (enfin, d’un village à quelques kilomètres de là). Vu le succès du personnage aux Etats-Unis, il fallait bien qu’on lui consacre un musée en Autriche. A vous de voir si vous pensez que c’est un indispensable lors de votre visite de Graz. Pour ma part, j’ai fait mon choix.

14. Prendre un café sur ‘l’île dans la Mur’

Franchement, appeler ce bout de métal posée sur la rivière une ‘île’, c’est un peu prétentieux. Perso, je suis pas loin de trouver ça moche, comme tout ce qui s’approche de près ou de loin à de l’art contemporain. Mais le concept est original, c’est pas tous les jours qu’on peut prendre un café au milieu d’un fleuve, littéralement, et sans être sur un bateau. Ah, et pour info, la Mur c’est le nom de la rivière (j’ai mis du temps à comprendre…).

15. Flâner le long de la rivière

La Mur, d’ailleurs, est aménagée au niveau du centre ville pour permettre de faire de jolies balades au bord de l’eau. Vous y croiserez aussi pas mal de joggeurs. A l’automne, la végétation se colore et la balade prend alors une tournure particulièrement romantique. Chouette !

16. Voir le château d’Eggenberg (hors la ville)

Il faut prendre le tram pratiquement jusqu’au terminus pour accéder à ce château, réputé comme étant le plus beau de Styrie (la région d’Autriche où se trouve Graz). Perso, je n’ai pas eu envie de m’emmerder avec les transports, donc j’ai fait une croix sur sa visite. Peut-être une erreur de ma part, car il a vraiment l’air top. Vous me direz !

17. Prendre un café-croissant dans la boulangerie Höfbackerei Edegger-Tax

Dernier petit truc à faire à Graz : se rendre à la boulangerie Hofbäckerei Eddeger-Tax, goûter ses croissants et savourer un café dans un décor vraiment chouette pour une boulangerie.

Avec tout ça, vous avez déjà de quoi occuper votre visite de Graz. Si vous voulez plus d’idées, vous pouvez toujours vous rendre sur le site de l’office de tourisme de Graz, qui se trouve ici (en anglais, par contre).

A savoir avant de venir à Graz :

Maintenant que vous avez la liste des choses à voir et à faire à Graz, voici quelques conseils supplémentaires pour préparer votre venue en Autriche.

> Le coût de la vie est abordable

Je m’attendais vraiment à payer une blinde le moindre restaurant ou le moindre petit plaisir en terrasse. Finalement, le coût de la vie à Graz est assez abordable, et on peut se faire plaisir même quand on a un petit budget (je n’ai pas de point de comparaison avec le reste de l’Autriche, par contre).

Pour info, une pinte de bière coûte environ 3,80€. Le café est cher par contre, c’est plus autour de 2,50€. Dans les supermarchés, la plupart des produits coûtent le même prix qu’en France. Et il y a moyen de dénicher des restaurants à bas prix (j’en reparle plus bas).

> Combien de temps faut-il pour visiter Graz :

Pour ma part, je suis arrivé à 14H le vendredi et reparti à 20H le dimanche. J’avais donc un peu plus de 48 heures sur place, et franchement c’était largement suffisant. Après, je ne suis pas fan de musées donc je n’ai pas ‘dépensé’ de temps dans des visites de ce genre. Si vous voulez en faire un ou deux, alors 48 heures sur place est vraiment la durée idéale pour avoir le temps de tout voir sans vous presser le moins du monde. Au-delà de ça, vous allez tourner en rond.

Pour les plus pressés d’entre vous, sachez que le tour du centre historique se fait en 2 heures chrono (en visitant vraiment chaque ruelle, chaque place). Possible donc, sans problème, de ne pas dormir sur place et se contenter d’une étape dans la journée si vous êtes en road trip.

> Où loger à Graz

J’ai logé du côté ouest de la rivière, à 10 minutes de marche du centre historique, dans ce petit Airbnb adorable tenu par un jeune couple. Il s’agit d’une chambre chez l’habitant, donc si vous tenez à être 100% indépendant et à ne croiser personne, ce n’est peut-être pas pour vous, mais pour 35€ la nuit c’était vraiment top. Si vous avez un petit budget, je vous le recommande. C’est ici (et n’oubliez pas votre bon de réduction Airbnb à récupérer ici avant de finaliser votre réservation).

Il y a pas mal d’autres hôtels et possibilités d’hébergements à Graz, du boui-boui hors la ville (que je ne vous recommande vraiment pas, vue la tronche des quartiers hors centre), à l’hôtel de luxe en plein coeur du centre historique. Voici une sélection des meilleurs hôtels de Graz, à vous de voir si vous préférez passer par eux ou par Airbnb.

Dans tous les cas, sachez que la ville est petite, et que même si vous n’êtes pas dans le coeur historique, vous serez probablement à moins de 20 minutes de marche.

> Où manger à Graz pour pas trop cher

J’ai trois recommandations de restaurants à vous faire, qui me viennent toutes de mes hôtes Airbnb qui connaissent visiblement leur ville sur le bout des doigts.

1. Continuum, un excellent rapport qualité-prix

C’est le premier resto que j’ai testé à Graz. C’est un endroit plus pour étudiants pour manger et boire à pas trop cher. Le concept : vous choisissez ce que vous voulez comme type de plat (omelette, pizza, burger, salade, gratin, …), puis vous sélectionnez vos ingrédients parmi la liste proposée (en allemand, ahah), ainsi que l’assaisonnement voulu. Et on vous ramène ça, en portion franchement très large, pour un prix modique (entre 4 et 8€ suivant la quantité). Excellent rapport qualité-quantité-prix, sans oublier la gentillesse du personnel (valable pour tous les endroits où je me suis posé en Autriche) et la petite terrasse sur la rue piétonne Sporgasse.

Adresse : Sporgasse 29.

2. Area 5, pour manger avec la meilleure vue de Graz

Area 5 fonctionne sur le même principe que Continuum, avec des plats où on sélectionne soi-même les ingrédients. J’aime beaucoup le concept. Area 5 est bon, simple et pas cher. Sa grande terrasse avec vue sur les toits de Graz et sur le Schlossberg est un atout majeur. Service au top. L’endroit n’est pas simple à trouver (il faut rentrer dans un centre commercial et prendre l’ascenseur jusqu’au 5e étage), mais ça vaut vraiment le coup.

Adresse : Jakominiplatze 12 (l’entrée se fait par le centre commercial).

3. Herzl Weinstube, tester la gastronomie autrichienne à moindre coût

Celui-là, je n’y suis pas allé personnellement, il m’aurait fallu un jour de plus. Mon hôte me l’a recommandé comme étant le meilleur restaurant de Graz pour goûter la gastronomie autrichienne sans se ruiner. La terrasse, ouverte aux beaux jours, est très appréciable, d’après ses dires. Si vous testez, dites moi ce que vous en avez pensé !

Adresse : Prokopigasse 12.

> Comment venir à Graz sans se ruiner :

Il n’y a pas de vols directs entre la France et Graz : une escale est obligatoire (à Vienne le plus souvent). Et comme il n’y a pas de vols low-costs avec l’Autriche, ça fait vite une petite somme à sortir. La meilleure solution pour éviter de payer trop cher votre billet d’avion reste de vérifier régulièrement les prix sur Skyscanner. Si vous avez du temps devant vous, vous pouvez aussi voler pour un aéroport low-cost limitrophe (Bratislava, Budapest, Salzbourg sont les trois plus proches) et vous rendre ensuite à Graz via les transports en commun.

En bref : ce que j’ai aimé et ce que je n’ai pas aimé à Graz :

Voilà, ce long article sur ma première visite d’une ville autrichienne se termine. Je ne m’attendais pas à apprécier autant Graz, surtout après la première impression désastreuse laissée par les quartiers excentrés et par ma marche entre la gare et le centre-ville.

Ce que j’ai aimé à Graz en particulier ?

1. Les façades du centre historique
2. La gentillesse des gens
3. Le coût de la vie assez abordable

Ce que je n’ai pas aimé, vous le savez :

1. Le quartier de la gare
2. Beaucoup de gens qui traînent
3. Un sentiment d’insécurité hors du centre.

Ce séjour à Graz a le mérite de m’avoir fait réaliser une chose : je crois sincèrement que je ne pourrais plus revivre dans une grande ville d’Europe de l’ouest : j’ai besoin de tranquillité et de sécurité.

En tout cas, la ville est vraiment charmante. Elle vaut le coup d’oeil, sans aucun doute !

Bon voyage !

Jérémy.

Je voyage non-stop depuis 2011. Je ne suis ni milliardaire ni sponsorisé par Pôle Emploi (ni par personne, d’ailleurs). Lisez mon histoire ici pour vous inspirer.