Ma sélection de 7 îles paradisiaques où on peut (encore) voyager sans devoir vendre un rein

Nouveau : comment TOUT QUITTER et partir voyager (très) longtemps ? J'explique tout ici !

Vous voulez partir pour un voyage de rêve dans une destination paradisiaque ? Vous avez envie de jouer au Robinson sur une île (plus ou moins) déserte, et profiter du ciel bleu, du sable fin et de l’eau turquoise (et accessoirement siroter deux-trois cocktails sans mettre votre banquier en colère) ?

Le problème, c’est que souvent les destinations paradisiaques coûtent cher. Ça se comprend : d’un sens cela fait partie du mythe. Si tout le monde pouvait claquer des doigts et passer ses vacances sur une île tropicale, elles perdraient probablement de leur attrait. Et on finirait par chercher des vacances ailleurs.

Bref, en théorie, les îles paradisiaques coûtent cher. Sauf que, perso, j’avais envie de m’offrir des destinations de rêve sans devoir vendre un rein au marché noir de Bangkok. Alors j’ai fait mes petites recherches, et j’ai regroupé pour vous toutes les destinations paradisiaques ET relativement douces pour votre portefeuille, ci-dessous.

Vous allez voir que la plupart d’entre elles se concentrent dans deux endroits de la planète : l’Asie du sud-est et les Caraïbes. J’ai mentionné le second pour le mythe, et le premier pour les vrais bons plans (parce que, soyons clair, c’est seulement là que les vrais paradis terrestres ne vous ruineront pas).

Avant de rentrer dans le vif du sujet, je voulais juste partager avec vous la réflexion qui a conduit à l’écriture de cet article.

Un voyage sur une île paradisiaque doit-il forcément coûter cher ?

Tout a commencé quand je suis tombé sur le sondage de GoVoyages qui recense les dix plus belles îles du monde. L’espace d’un instant je me suis pris à rêver à ces destinations, qui ne font pourtant pas partie de ce qui m’attire habituellement (je préfère les pays nordiques, le froid, la neige, tout ça). Et puis, j’ai réalisé : Jérémy, si tu veux partir là-bas, il va te falloir claquer toutes tes économies ! 

Tiens par exemple, prenons la destination qui arrive en tête : Tahiti. Ça a l’air génial, c’est clair. Mais rien que le billet d’avion coûte au minimum 1500€ aller-retour. Minimum. Et derrière, sur place, c’est pas donné non plus.

Mais quand j’ai une idée en tête, je ne m’arrête pas au premier obstacle. Hors de question pour moi de payer des sommes extravagantes, mais hors de question aussi de ne jamais me rendre dans une destination paradisiaque.

Et, bonne nouvelle, il existe un sacré paquet d’endroits sur cette terre où le ciel bleu et le sable blanc coûtent moins cher que les costumes de François Fillon (c’est une simple vanne, calmos). Les voici.

Trois îles paradisiaques pour profiter des Caraïbes sans se ruiner :

Quand on pense ‘destination paradisiaque’, on imagine immédiatement les Caraïbes, son ciel bleu, son sable fin, et ses cocotiers. Et je ne vais pas vous contredire : les Caraïbes regorgent d’îles magnifiques, de trésors de la nature, et de plages romantiques à souhait pour des vacances paradisiaques, entre cocktails et baignades dans les eaux chaudes et translucides.

Voici ci-dessous quelques idées pour passer un séjour de rêve dans les Caraïbes avec un budget serré.

> L’archipel des Perles, Panama

iles-paradisiaques_01

C’est avec Prison Break que j’ai réellement entendu parler du Panama comme une destination paradisiaque pour la première fois. Et oui, ça date ! Rappelez-vous : Michael Scofield voulait prendre sa retraite sur ses plages de sable blanc et y ouvrir une boutique de plongée.

Sans parler de s’y installer pour des années, vous pouvez déjà venir passer une semaine en vacances sur l’île principale de l’archipel, Contadora, pour souffler un bon coup.

L’archipel des Perles est à environ deux heures de ferry de la capitale, Panama City. Si vous êtes en roadtrip en Amérique Centrale, c’est vraiment le bon plan pour découvrir un vrai petit coin de paradis sans vous ruiner ni en logement (moins de 20€ la nuit) ni en nourriture (des petits resto entre 5 et 10€ grand max le repas).

Important : il n’y a pas de banque ni de distributeur de billets sur l’île paradisiaque de Contadora (ni sur les autres, d’ailleurs, à ma connaissance). Assurez-vous d’avoir une petite somme en cash avant d’arriver, histoire d’être sûr de pouvoir subvenir à vos besoins sur place (la plupart des établissements accepteront la carte bancaire, mais on n’est jamais trop prudent !).

> Île de Vieques, Porto Rico / Etats-Unis

Si je vous parle de partir aux Etats-Unis pour voir une île paradisiaque, vous allez avoir du mal à me croire : à part Hawaï et ses surfeurs, il n’y a rien qui nous vient en tête spontanément (en tout cas c’est mon cas). Et pourtant… Voici Porto Rico ! L’île fait partie du Commonwealth, et pour vous y rendre, les formalités sont exactement les mêmes que pour les Etats-Unis.

Porto Rico a beau être considéré comme un territoire américain, on n’a vraiment pas l’impression d’être aux Etats-Unis, croyez-moi. On se sent vraiment comme sur un petit paradis tropical, accent chantant de l’espagnol caribéen inclus.

Je vous recommande l’île de Vieques, une ancienne base militaire américaine au milieu du 20e siècle, qui se trouve à quelques encablures à l’est de l’île de Porto Rico. On y trouve parmi les plus belles plages paradisiaques des Caraïbes (en particulier celle de Blue Beach, un must !).

plage-paradisiaque
Si l’île de Vieques est trop calme et trop isolée pour vous, restez sur l’île principale. San Juan, sa capitale, est vivante et agréable. Son architecture coloniale ravira les photographes. Et il y a beaucoup à explorer !

Je mets juste un petit bémol au niveau sanitaire : Porto Rico est en ce moment en ‘alerte zika (j’écris ces lignes en mars 2017, si vous lisez cet article plus tard, cela aura probablement évolué). Voyager à Porto Rico en ce moment en tant que femme enceinte est déconseillé par les autorités sanitaires françaises. Voilà, c’était la minute rabat-joie, désolé.

> Caye Caulker, Belize

voyage-paradisiaque-belize

Le Belize est un tout petit pays coincé entre le Guatemala et le Mexique. Indépendant de la Grande-Bretagne depuis seulement 1981, ce n’est pas l’endroit qui vient en tête spontanément quand on pense à partir en Amérique Centrale (les deux pays que je viens de citer lui font une énorme concurrence).

Pourtant, le Belize a de nombreuses plages paradisiaques et plein de spots intéressants à partager avec les voyageurs de passage. A commencer par Caye Caulker, une île vivante, dynamique, bon marché (il est facile de trouver des endroits sympas où dormir pour 20/30€ la nuit, ce qui est de plus en plus rare dans ce coin là du globe).

Explorez-la à vélo, puis en fin de journée allez piquer une tête dans ses eaux translucides. Les amateurs de plongée et de fonds marins seront ravis ici aussi : des poissons multicolores vous attendent. Un endroit idéal pour recharger les batteries sans se ruiner après un périple en sac à dos à travers l’Amérique Centrale !

Alerte bon plan : pour vous loger encore moins cher au Belize et ailleurs dans les Caraïbes, je vous recommande de passer par des logements chez l’habitant plutôt que par des complexes hôteliers classiques. Utilisez Airbnb, par exemple, avec ce bon de 35€ pour votre première utilisation.

L’Asie du Sud-Est : le paradis des îles paradisiaques à moindre coût…

Si vous voulez visiter des îles paradisiaques et que vous avez un petit budget, alors l’Asie du Sud-Est est franchement le bon plan du moment. Contrairement aux destinations caribéennes, vous aurez moins de soucis au niveau sanitaire (en tout cas, pas de Zika et autres moustiques à la c*n pour vous emmerder).

Au niveau sécurité également, les grandes villes d’Asie (passage obligé pour rejoindre les îles) sont franchement moins dangereuses pour les voyageurs que les villes d’Amérique Centrale. Je mentionnais par exemple le Panama un peu plus haut, vous n’êtes probablement pas sans savoir que c’est un des pays les plus craignos du monde. Sur les îles, ça va, mais dans les métropoles, attention à vous.

Bref, même si les Caraïbes ont un côté magique, notamment avec le mythe de la piraterie et le rhum, il y a quand même un paquet d’inconvénients  : l’insécurité sur beaucoup d’îles, les risques de maladies, la météo capricieuse aux mauvaises saisons (ouragans, typhons, etc). Ma préférence personnelle va clairement pour l’Asie du sud-est, qui se trouve aussi être avantageuse au niveau budget.

Voici ci-dessous quelques idées pour des vacances paradisiaques pas chères.

> Koh Tonsay, Cambodge

koh-tonsay-cambodge

Un truc qui m’a toujours fait marrer avec les îles paradisiaques, c’est l’origine de leurs noms. Tu t’attends à un truc poétique, exotique, ou carrément mystique, et en fait pas du tout : quand tu apprends la traduction, tu te rends compte que Koh Tonsay signifie « l’île du lapin ». Voilà, le mythe s’effondre. En tout cas je sais que ce nom fera sourire ma plus fidèle lectrice, c’est déjà ça.

Allez, trêve de digression, l’île du Lapin se trouve à deux kilomètres au large de Kep. De sa façade est, on aperçoit le contour des côtes vietnamiennes, mais il n’est pas possible de s’y rendre autrement qu’à la nage. La seule façon d’aller sur Koh Tonsay, c’est depuis le débarcadère de Kep.

On arrive alors sur la côte ouest de l’île, où se trouvent la majorité des guesthouses et des restaurants.

D’ailleurs, la plupart des touristes ne dorment pas sur l’île : ils se contentent d’un aller-retour sur la journée, et passent la nuit à Kep. Je vous recommande donc de faire le contraire de tout le monde, et de séjourner sur l’île. Vous goûterez à toute la tranquillité et découvrirez autrement les charmes de Koh Tonsay.

Au niveau des prix, pas de panique : c’est le Cambodge, donc c’est vraiment pas cher. En fonction du niveau de confort attendu et de votre capacité à négocier en voyage, vous pouvez vous en sortir pour moins de 20€ par jour, tout compris (bouffe, dodo, etc).

> Les Îles Perhentians, Malaisie

Restons en Asie du sud-est, et prenons cette fois la direction de la Malaisie, quelques centaines de kilomètres plus au sud.

Il y a deux îles principales : Kecil et Besar. La première, la plus petite des deux, est aussi la plus vivante. Si vous voulez un spot pour profiter des activités marines en journée et sortir ou carrément faire la fête le soir, c’est l’idéal. Besar en revanche est plus calme, plus adaptée si vous cherchez la tranquillité dans un coin paradisiaque.

Les Îles Perhentians sont réputées en particulier pour le snorkelling : ses fonds marins sont absolument superbes : à peine vous aurez mis le nez dans l’eau (enfin, avec un tuba hein), que vous découvrirez des poissons de toutes les couleurs et des coraux aux perles absolument uniques.

vacances-pas-cher-ile-paradisiaque
Niveau budget, le coût de la vie aux Perhentians est un chouia plus élevé que dans le reste de la Malaisie (en tout cas la Malaisie continentale). Ce n’est pas illogique, me direz-vous : on est quand même dans un spot paradisiaque ET touristique, donc forcément, on paie le prix. Surtout qu’il n’y a pas tant d’offres en hébergement que ça, et qu’à la haute saison, les touristes affluent.

Mais ne vous inquiétez pas, cela reste très bon marché pour nos bourses françaises. Vous pouvez vous faire une semaine complète sur l’une ou l’autre de ces îles pour 200€ tout inclus (nourriture & logement).

> Koh Chang, Thaïlande

ile-paradisiaque-thailande

Koh Chang est l’île paradisiaque la plus facilement accessible de Thaïlande depuis Bangkok (en tout cas, par la route, sinon l’avion pour Phuket est très efficace). Idéal pour décompresser en fin de voyage, avant de rentrer en France, si vous volez depuis la capitale thaïlandaise, comme ce fut mon cas lors de mon dernier passage en Asie.

Les prix y sont très raisonnables tant que vous ne descendez pas dans les resorts de luxe. Il y a plein de guesthouses où vous pouvez négocier les prix et avoir une chambre cosy, confortable, pour franchement pas grand chose (une vingtaine d’euros par nuit grand max, si vous y allez en pleine saison et que vous n’êtes pas hyper à l’aise avec le marchandage).

Contrairement aux îles cités précédemment dans cet article, l’avantage de Koh Chang c’est aussi qu’il y a plein de trucs à faire en activité terrestre. Alors oui, comme partout dans les destinations paradisiaques, vous allez pouvoir vous baigner, siroter des cocktails délicieux sous les cocotiers, etc. Mais là, si vous avez un tantinet l’âme aventurière (et je le pense, sinon vous ne seriez pas sur mon blog), il y a aussi la possibilité de découvrir l’intérieur de l’île. La jungle, quoi. De belles chutes d’eau, des sentiers perdus, et plein de petites criques cachées à explorer. Top !

> L’île de Kanawa, Indonésie

ile-paradisiaque-pas-cher

L’île de Kanawa est une toute petite île dont on fait le tour à pieds en moins d’une heure (en marchant d’un bon pas, quand même). Elle se trouve juste à côté de l’île de Florès, beaucoup plus connue et touristique (un passage quasi-obligé en Indonésie).

Kanawa est un vrai petit bout de paradis. L’île est calme (vous n’y trouverez pas de voitures), reposante. Les gens y sont chaleureux et accueillants.

Les fonds marins y sont là encore absolument superbes et, chose rare en Indonésie, préservés du tourisme de masse.

Cerise sur le gâteau : le coût de la vie est vraiment abordable sur cette île. Quelques jours suffisent pour vous requinquer si vous êtes en mode roadtrip en Asie du sud-est, et qu’il ne s’agit que d’une étape avant votre prochaine destination, mais une semaine complète est très agréable si vous voulez simplement profiter du soleil, façon ‘vacances au paradis’.

Je m’arrête là pour l’Asie du sud-est. Il y a beaucoup d’autres endroits qui mériteraient d’être cités (au Sri Lanka, au large du Vietnam, en Thaïlande, …)

Et ailleurs dans le monde, alors, il n’y a pas de paradis ?!

Oh que si, il existe un paquet d’îles paradisiaques sur terre. Et même en citant uniquement celles où vous n’allez pas vous ruiner en y posant un orteil, il me faudrait encore des kilomètres de photos avant de faire une liste à peu près exhaustive.

> Les îles paradisiaques d’Europe : beaucoup d’avantages mais pas de dépaysement

faire-randonnée-en-sardaigne

Rien qu’en Europe, vous avez moyen de trouver des îles franchement chouettes.

En Sardaigne, vous trouverez des tas de plages paradisiaques, où il fait bon se prélasser au soleil pratiquement toute l’année (j’y étais en février, et je me suis baigné !). Même remarque pour Ténérife : au soleil toute l’année, un coût de la vie à l’espagnol (donc franchement abordable), et une douceur de vivre qu’on ne retrouve plus sur notre bon vieux continent.

Enfin, les îles de Croatie aussi vous permettront de profiter du soleil dans un cadre enchanteur sans vous ruiner, tout en explorant des vieilles villes et des villages historiques absolument superbes.

Le gros avantage de choisir une destination européenne, c’est que vous n’allez pas vous ruiner en prenant l’avion, contrairement à d’autres destinations que je cite sur cette page.

Mes meilleurs conseils pour prendre l’avion sans se ruiner sont à lire dans cet article.

> Les îles paradisiaques d’Afrique : souvent des problèmes de santé et/ou d’insécurité

En Afrique aussi, vous trouverez des îles superbes pour pas trop cher. Le problème viendra plus souvent des infrastructures touristiques ou des difficultés pour vous y rendre (sans parler des éventuels problèmes de sécurité).

Parmi les bons plans, l’archipel de Zanzibar, par exemple, vous offre un cadre enchanteur au large de la Tanzanie pour vous reposer après un safari ou un roadtrip en Afrique de l’Est. Au large du Sénégal, le Cap-Vert vaut son pesant de cacahuètes également. Et c’est une destination encore très peu touristique.

Et puis, bien sûr, Maurice (un peu cheros à mon goût quand même) et la Réunion raviront tous les voyageurs en quête de sable fin et d’eau turquoise.

> Et enfin, les îles paradisiaques d’Océanie : trop cher, trop loin

Et pour finir, si vous voulez des plages paradisiaques et des îles tropicales à perte de vue, alors dirigez-vous vers l’Océanie. Le problème, c’est qu’il faut du temps pour s’y rendre : c’est pas la porte à côté. Et les vols coûtent très cher. Sans parler du coût de la vie qui peut vite monter en flèche.

Mais les Îles Cook par exemple valent le coup d’oeil. Tahiti, le Vanuatu, les Fidji, les Tonga, et plein d’autres, raviront votre besoin d’isolement.

Vous n’avez que l’embarras du choix, à condition d’y mettre un peu plus de sous. Voilà.

Alors, vous partez où ?