Le climat en Andalousie en automne : ce qu’il faut savoir

Nouveau : comment TOUT QUITTER et partir voyager (très) longtemps ? J'explique tout ici !

climat andalousie

J’avais en tête l’image de l’Andalousie comme un endroit où il fait toujours chaud et beau.

Autant être honnête, j’avais tort.

A Grenade, tout au moins, le climat n’est pas aussi paradisiaque que les brochures ne le laissaient paraître (c’est une façon de parler, je ne regarde jamais les brochures touristiques : c’est le meilleur moyen d’être déçu).

Pourtant, j’ai failli y croire : 

Le jour de mon arrivée, le 22 octobre, il faisait beau et chaud. Je veux dire, vraiment.

Vous voyez le temps qu’il fait en Normandie le 15 août (aka, le jour le plus ensoleillé de l’année dans cette région pluvieuse) ? Et bien c’était ça. En 3 fois mieux.

Pas un nuage dans le ciel, pas un poil de vent. Une température estivale mais pas étouffante  C’était parfait, j’étais heureux, j’allais enfin avoir le soleil qui manquait à ma première année de voyageur solitaire.

Bah tiens, ça aurait été trop beau.

En Andalousie, le ciel est gris aussi.

Dès le lendemain, les nuages se sont invités. Et avec eux, une petite pluie fine. La bruine, comme on dit chez moi.

Ca fait deux mois qu’elle est là.

Deux mois que j’entends les gouttes de pluie taper contre les volets de ma chambre.

Deux mois que je me dis que je visiterai la ville plus en profondeur quand il fera meilleur.

Deux mois que je dors avec triple-couverture, parce que la nuit, franchement, il fait froid.

Autant en journée les températures restent très agréables, même à la mi-décembre (à la louche on ne doit pas être descendu sous la barre des 10 degrès une seule fois), par contre la nuit, « ça descend, ça descend« , comme dirait Michel Galabru dans Bienvenue chez les Chtis.

En clair, si vous prévoyez de visiter l’Andalousie à l’automne ou en hiver, emmenez un pyjama et des grosses chaussettes en laine. Ca ne sera pas du luxe ! Pour ce qui est du parapluie, pas d’inquiétude : des vendeurs à la sauvette en « distribuent » pour pas cher à tous les coins de rue !

PS : j’avais initialement écrit cet article 3 semaines après mon arrivée, et puis pour je ne sais quelle raison, je ne l’avais pas publié sur le moment. (Mal)heureusement, le climat n’a pas changé d’un poil jusqu’à Noël. Du coup, bah en janvier, je ne serai plus en Andalousie : marre de l’eau !

Toi aussi tu ne supportes plus la pluie incessante sur ta ville ? Clique sur J’aime et partage sur Facebook !