Les musées m’emmerdent (et je le leur rends bien)

Nouveau : comment TOUT QUITTER et partir voyager (très) longtemps ? J'explique tout ici !

 

C’est la question qui revient à chaque retour de voyage. « T’as fait des musées intéressants ? T’as vu quoi ? »

Sérieusement, j’ai une tête à passer mon temps dans des musées ?!

Quand je visite une ville, j’ai envie de tout faire sauf d’aller m’enfermer dans un musée. Sauf si vraiment il pleut, que les bars sont tous fermés, qu’il n’y a personne avec qui communiquer dans les rues, et que l’entrée est gratuite.

J’ai toujours trouvé qu’il n’y avait rien de plus déprimant que de traverser l’Europe pour visiter un grand bâtiment sombre et froid, et lire des textes sur un mur. Ou, de temps en temps, regarder des images.

Sans déconner, si je veux connaître l’histoire d’une ville X, je vais sur Wikipédia, j’achète un livre, ou peu importe. Mais quand j’ai 3 jours pour visiter une ville, la DERNIÈRE chose que j’ai envie de faire, c’est de m’enfermer deux heures dans un endroit hors du temps et remplis de touristes, à découvrir l’histoire de la ville en question.

Alors oui, certains diront que c’est le meilleur moyen de connaître la ville, de savoir par quoi elle est passée, etc. Certes. Je ne dis pas que c’est inutile. C’est même quelque chose qui m’intéresse particulièrement.

Mais c’est le moyen de la découverte qui m’ennuie. Un musée, c’est mort. c’est figé. Et ça m’emmerde. Surtout quand j’ai trois jours pour découvrir l’endroit où Ryanair a décidé de m’emmener.

Je préfère mille fois poser les questions à un autochtone rencontré au hasard dans la rue et lui faire parler de sa ville, plutôt que de lire des textes sans saveurs, écrits par des geeks de l’Histoire. Sans compter qu’il y a un petit côté snob qui me gave dans le « oh, et j’ai fait le musée Picasso à Madrid, c’était ma-gni-fi-que ! » (pardonnez moi s’il n’y a pas de musée Picasso à Madrid, j’en sais rien).

Je pense que le meilleur moyen de découvrir une ville, c’est de flâner, de se promener dans les rues, sans plan ni guide touristique. De se perdre, de demander son chemin à un passant, et d’engager la discussion avec lui. La plupart du temps, ils sont ravis de nous livrer quelques anecdotes sur l’histoire de leur ville.

Et bien souvent, après quelques jours à flâner dans une grande ville, j’en sais autant voire plus que mes camarades qui s’enferment dans des musées. Sauf qu’au final, eux n’ont pas découvert la ville. La vraie. Celle où les gens vivent.

Bref. En voyage, les musées m’emmerdent. Et je le leur rends bien.

Alors s’il vous plait, la prochaine fois que je rentre de voyage, ne me demandez pas « quels musées t’as fait ?« . Je ne « fais » pas les musées. Point.

Toi aussi, t’as déjà visité un musée chiant comme la Lune ? Clique sur J’aime et partage cet article sur Facebook !