New York insolite : découvrez la cathédrale Saint-Jean le Divin :

Nouveau : comment TOUT QUITTER et partir voyager (très) longtemps ? J'explique tout ici !

saint-jean-le-divin-new-york-2

Article invité rédigé par David, un lecteur du blog. Si vous voulez partager vos récits de voyages, rendez-vous ici !

Visiter New York, on le sait, c’est d’abord se rendre sur des lieux célèbres et emblématiques, des incontournables, comme l’Empire State Building, la Statue de la Liberté, Central Park, le MoMA… Mais au-delà de ces évidences, New York nous réserve de nombreuses surprises, des lieux et bâtiments insolites donc on parle moins, mais qui valent tout autant le détour. Si nous prenons, par exemple, les édifices religieux, il faut savoir que New York compte environ 600 églises et une bonne vingtaine de cathédrales, parmi lesquelles l’étonnante cathédrale Saint-Jean le Divin, en anglais Saint John the Divine.

Saint-Jean le Divin est le siège du diocèse de New York et se situe sur Amsterdam Avenue, à Manhattan. Elle étonne d’abord par ses proportions : c’est la plus grande cathédrale au monde, si l’on en croit le Guinness des records. Elle possède une nef de 70 mètres de longueur et presque 40 mètres de hauteur ! Du côté ouest de cette nef se trouve une rosace tout aussi imposante : 12 mètres de diamètre et plus de 10 000 pièces de verre coloré !

On le comprend, la cathédrale Saint-Jean le Divin est donc unique par ses dimensions. Mais ce n’est pas tout : en plus d’être grandiose, le bâtiment est aussi … particulièrement original. Sa construction, déjà, résulte d’un processus long et laborieux… Elle n’est d’ailleurs toujours pas achevée, bien qu’elle ait débuté le 27 décembre 1892. Initialement, les architectes responsables de la construction avaient proposé un plan de style plutôt roman. Pourtant, à mi-chemin, un style gothique d’inspiration française prend le dessus… mêlé d’accents byzantins ! Un sacré mélange des styles qui font de cette cathédrale un édifice unique. Les travaux sont interrompus à différentes reprises, pour diverses raisons, avant de cesser définitivement au début des années 1990, faute de moyens.

Seul le travail de sculpture continue pendant un certain temps. C’est à cette époque que sont ajoutées les ornements de la façade Ouest. Les sculpteurs Simon Verity et Jean-Claude Marchionni, chargés des travaux, réalisent plusieurs statues et piliers pour  décorer cette façade…  Et c’est là que ça devient intéressant. En effet, les socles de certaines des statues interpellent par leur caractère vraiment insolite. On y voit notamment des représentations apocalyptiques de New York : le pont de Brooklyn qui s’effondre, entraînant dans sa chute voitures et habitants, la statue de la liberté sombrant dans des flots agités… Certains y voient alors une sorte de « prophétie » : il est en effet très troublant de constater qu’un des piliers, réalisé en 1997, représente la destruction de nombreux bâtiments new yorkais identifiables, parmi lesquels les fameuses Twin Towers, amenées à disparaître 4 ans plus tard, le 11 septembre 2001…  On voit également la ville se faire engloutir par des vagues gigantesques, ainsi que quatre chevaux furieux, possiblement représentant les quatre cavaliers de l’apocalypse… On comprend que les new yorkais ne se sentent pas très à l’aise face à ces sculptures !

Très étrange, un peu dérangeant, et pourtant, ça ne s’arrête pas là, car la cathédrale Saint-Jean le Divin a plus d’un tour dans son sac… Si vous comptez visiter New York au mois d’octobre, sachez que vous pouvez assister à une curieuse cérémonie appelée la « Bénédiction des Animaux » (Blessing of the Animals) le premier dimanche du mois. Le principe ? Chacun vient accompagné de son animal de compagnie et le fait bénir par un révérend. C’est ainsi que défilent chaque année vaches, chiens, chats, volatiles, tortues ou encore kangourous… Encore plus original, la « Bénédiction des Bicyclettes », fin avril-début mai. Vous l’avez compris, il s’agit cette fois de venir faire bénir… son vélo. Une cérémonie très originale qui attire de plus en plus de visiteurs (en avril dernier, plus de 300 cyclistes s’étaient donné rendez-vous).

Donc, si vous passez par New York, entre votre visite de la Statue de la Liberté et une virée shopping, autorisez-vous un passage par la cathédrale Saint-Jean le Divin, vous ne serez pas déçu ! Et bien sûr, s’il vous reste du temps libre après toutes ces visites, ne vous inquiétez pas, la Grosse Pomme aura toujours quelque chose d’insolite et d’inoubliable à vous faire voir…