Parfois j’ai honte d’être français…

Nouveau : comment TOUT QUITTER et partir voyager (très) longtemps ? J'explique tout ici !

said-police

Y’a un truc qui me frappe à chaque fois que je me rends à l’étranger. C’est l’influence qu’a eu la France aux 4 coins de la planète sur les cultures locales.

Même ici, à Tallinn, j’ai trouvé des inscriptions anciennes, gravées dans le marbre ou sur des monuments historiques, en français.

Au 17e siècle, le roi suédois Charles X Gustav était tellement amoureux de notre pays qu’il avait décidé d’apprendre notre langue… et de l’incorporer officiellement au suédois ! C’est pour cette raison qu’on trouve des tas de mots dérivés du français dans le suédois actuel (fauteuil, restaurant, bureau, et plein d’autres que je n’ai plus en tête actuellement).

Au niveau linguistique, culturel, architectural, et même culinaire, la France a illuminé l’Europe pendant plusieurs siècles.

Même en Amérique Latine : à Buenos Aires, certains argentins font bâtir leurs maisons en prenant exemple sur l’architecture française, et en faisant venir des matériaux directement de France, pour faire plus vrai. D’ailleurs combien de villes dans le monde sont surnommées « le petit Paris » ? Prague ? Budapest ? Ljubljana ? Bucarest ? Et j’imagine qu’il y en a d’autres !

Bref, il fût un temps où la France était prise en modèle. Où elle était respectée, aimée, désirée par une bonne partie de la population mondiale. Où l’évocation de Paris, de la tour Eiffel, de Montmartre faisait rêver les étrangers.

Et plus je voyage, plus j’ai l’impression que la tendance est en train de s’inverser.

Il y a quelques jours, le numéro 2 de l’opposition norvégienne (l’équivalent de Fillon là bas, en gros) a proposé de fermer les frontières de son pays aux Roms, aux Bulgares, et aux… Français ! Statistiquement, on est sur le podium des crimes et délits commis en Norvège ! Et ça tient vraiment de la performance, car des français en Norvège, y’en a pas des masses, croyez moi !

Il y a quelques mois, je suis tombé sur cette inscription sur les murs de Gênes, en Italie.

Ok il n’y a pas qu’en France que l’on parle français, mais pas sûr que les italiens vont se dire « tiens, Saïd il est peut-être belge, québecois ou africain« . Non, c’est la France qui en prend un coup dans la tronche, encore.

Hier soir, j’étais dans une auberge de jeunesse à Tallinn. Un groupe de français a chanté des chansons débiles jusqu’à 4 heures du matin dans un dortoir près du mien. Personne n’a osé leur dire quoi que ce soit, pas même le personnel de l’auberge. Faut dire que vu l’état dans lequel ils étaient ça aurait pu finir mal.

Toujours à Tallinn, on m’a remis une carte de la ville avec les trucs et astuces pour passer un séjour sympa. Je lis ce qui concerne la réglementation de l’alcool dans les rues, et il y avait une ‘dédicace’ aux français : « non, même vous les français, vous n’avez pas le droit de boire dans la rue en Estonie !« . Pour qu’on ait droit à un mot personnel dans une carte à destination des touristes du MONDE ENTIER, c’est que nos compatriotes ont du y aller violemment.

Bref, la réputation de la France à l’étranger est en train de pourrir à vitesse grand V. Faut se rendre à l’évidence : avant nous étions ceux qui mangeaient du fromage qui pue et des cuisses de grenouilles, c’était marrant, ça lançait les discussions.

Aujourd’hui, dans l’esprit des gens, on est de plus en plus des braillards qui mettent le bordel partout où ils passent, sans aucun respect des locaux ni de leurs modes de vie.

Je voulais faire de cet article un coup de gueule, parce que j’en ai ras le bol d’être assimilé à ces mecs là partout où je me rends. J’en ai ras le bol d’être obligé de justifier les actes de mes compatriotes à chaque personne que je rencontre, qui ne comprennent pas comment on peut agir avec autant d’irrespects pour les autres, et qui me demandent si « on est tous comme ça en France ».

Et je ne parle même pas de l’avis qu’ont les étrangers sur la France en tant que pays. On m’a rapporté récemment que les roumains avaient PEUR de venir visiter la France, car pour eux c’est un pays dangereux ! C’est quand même fou : les touristes roumains qui ont peur de la France ! Nan mais sans rire, comment on a pu en arriver là ?

Il n’est pas question de parler politique dans cet article, mais je me demande à quel moment la France a loupé le virage. Et vue la tournure des événements, y’a de quoi être inquiet pour la suite…

D’accord ? Pas d’accord ? Partagez cet article sur Facebook et lancez le débat !