Comment réussir son roadtrip : 5 conseils :

Nouveau : comment TOUT QUITTER et partir voyager (très) longtemps ? J'explique tout ici !

partir-roadtripSalut les copains ! Aujourd’hui, on prend la route. Au sens littéral : il va être question de routes et de voyages. De road et de trips. Bref, on va parler de démarrer la Titine et de l’emmener sur les routes d’Europe, ou d’ailleurs.

Parce que, faut quand même le dire, il n’y a pas grand chose de plus kiffant que de rouler droit vers le soleil couchant avec un bon rock’n’roll à fond dans les enceintes, des bagages plein le coffre, un pack de bière sur le siège arrière (pas au volant la bière hein, pas de bêtises !), et des destinations de rêve plein la tête.

Alors comment réussir son roadtrip, voici 5 conseils indispensables acquis au péril des départementales de France et d’à côté :

1 : Se fixer une distance quotidienne à ne pas dépasser

Le problème avec les roadtrips, c’est qu’on a l’impression que le monde nous appartient (et ce n’est pas complètement faux). Et, de fait, on se dit qu’on pourrait toujours pousser plus loin, toujours découvrir plus et prolonger la course de la voiture.

Sauf que le but d’un roadtrip, ce n’est pas seulement de partir en voiture. C’est aussi profiter des moments une fois la voiture stationnée, à découvrir la ville ou le village où vous êtes arrêtés. A se poser en pleine nature et se ballader en forêt ou à la montagne. A planter les tentes dans une crique sauvage et se laver dans l’eau de mer.

Bref, le plaisir d’être en voiture sur la route ne doit pas faire oublier le plaisir de découvrir, de profiter des lieux traversés.

Pour cette raison, je me fixe toujours une distance quotidienne à ne pas dépasser (généralement 300km). On peut aussi le faire en temps : ne pas dépasser les 3 heures par jour au volant. Cela permet d’une part, de ne pas se fatiguer sur la route, et surtout de garder un maximum de temps libre pour profiter à fond du voyage !

2 : Etre flexible :

La plupart des gens qui partent en roadtrip vont se dire : « alors on va là, puis là, et enfin ici« . Le problème, c’est qu’en étant hyper pointilleux sur le parcours comme sur le timing, on perd la spontanéité du roadtrip, et le bonheur de pouvoir s’arrêter où on veut quand on veut.

liberty

Alors certes, une partie du plaisir vient avant le départ, quand on étale sa carte sur la table et qu’on passe au stabilo les villes que l’on veut voir (comment ça tout le monde utilise Google Maps maintenant ?). Mais quand même : d’une manière générale, être flexible en voyage permet souvent d’écouter les conseils des locaux, de faire des petits détours imprévus pour découvrir des spots magnifiques, et surtout d’éviter de se stresser en se disant « on est en retard sur le timing, faut vite qu’on bouge ! ».

Quand vous partez en roadtrip, dites vous bien que le temps et les distances n’ont plus vraiment d’importance : gardez juste quelques ‘checkpoint’ sur votre trajet, comme des grandes villes ou des points touristiques immanquables, et pour le reste, laissez place à votre imagination et aux conseils des locaux !

3 : Mettre les mains dans le cambouis s’il le faut

Avant de partir, je vous conseille de passer faire un mini check-out de votre voiture. C’est à dire au moins de vérifier la pression des pneus et leur état. Assurez-vous également que vous avez une roue de secours en bon état, un cric qui fonctionne (je me suis aperçu il y a peu que le mien était tout rouillé et grippé, assez embêtant donc !).

Idéalement, il vous faudrait avoir quelques bases de mécanique auto pour pouvoir parer aux pannes courantes sans devoir faire appel à une dépanneuse qui vous coûtera les yeux de la tête s’il vous arrive un pépin quand vous traverserez les routes sinueuses de l’Autriche.

Je me rappelle d’ailleurs d’un ancien collègue qui était parti en roadtrip de Paris jusqu’au nord de la Norvège : l’un de ses co-roadtripeur avait suivi un stage d’une semaine dans un garage pour apprendre les bases de la mécanique auto. Vous me direz que c’est peut-être un peu extrême, mais ça peut aussi être sacrément rassurant. A voir donc !

Dans tous les cas, il ne faudra pas avoir peur d’ouvrir votre capot si besoin est, une fois sur la route !

4 : Se préparer une playlist qui tue

playlist-roadtrip

Restons dans la préparation, mais quittons la mécanique pour la musique ! Le secret d’un roadtrip réussi tient en deux mots : une BONNE PLAYLIST ! Pour ma part, même si j’écoute principalement du metal (black, heavy et prog, s’il y a des connaisseurs parmi vous), je ne conçois pas un roadtrip sans une bonne playlist rock’n’roll 60s-70s.

Avec un ami, on s’est même préparé une énorme compil rock, qui correspond à tous les types de routes et de paysages que l’on peut croiser, à tous les moments de la journée, à tous les climats. On y trouve entre autre du Led Zeppelin, Bob Dylan, Lynyrd Skynyrd, The Eagles, et pas mal d’autres trucs qui nous transportent instantanément sur les routes du sud des Etats-Unis, dans les années 70.

Bref, quels que soient vos goûts musicaux, mettez le paquet sur la playlist (en quantité comme en qualité), vous ne le regretterez pas !

5 : Embarquer des gens sur la route (et rencontrer des locaux)

Vous vous rappelez la citation de fin de Into The Wild ? « Le bonheur n’est réel que s’il est partagé« . Et bien, le bonheur de votre roadtrip, partagez le avec des compagnons de route inattendus. Du genre un auto-stoppeur, des covoitureurs, etc. Non seulement ça va briser la monotonie de la conduite, mais en plus vous allez probablement finir par prendre une bière et refaire le monde avec eux.

Pendant le voyage, n’oubliez pas de jeter un oeil aux groupes Couchsurfing local que vous traverserez. Il y aura probablement des événements en cours, des rencontres, des sorties, … Et s’il n’y a rien, pourquoi ne pas créer vous même votre propre événement, en invitant les locaux à se retrouver là où vous campez, autour d’un feu de camp, pour partager des bonnes histoires et se faire des souvenirs !

Prenez la route !

Comme souvent, le plus dur c’est de prendre la route, de se lancer. Les roadtrips à l’arrache font souvent d’excellents souvenirs, justement parce qu’ils sont à l’arrache, avec des gens que l’on aime, et que soudain, on se sent complètement libre. Si vous n’avez jamais testé, je vous encourage vraiment de le faire, vous allez adorer !