Roadtrip en Australie : le voyage de Benjamin (et d’Ozcar !)

Nouveau : comment TOUT QUITTER et partir voyager (très) longtemps ? J'explique tout ici !

australie-2

Après mon roadtrip en Espagne (dont je n’ai raconté que la première partie pour le moment), je vais vous parler d’un roadtrip en Australie. Sauf que cette fois ce n’est pas le mien mais celui de Benjamin, un jeune sarthois qui a décidé de parcourir le monde.

Dans cette interview, il raconte son périple de 6 mois sur l’île-continent, avec son fidèle compagnon de voyage Ozcar (et non, Ozcar n’est pas un être humain). Je vous laisse en sa compagnie :

–      Salut Benjamin, alors pour commencer qu’est ce qui t’a donné envie de partir à l’aventure ?

Salut Jérémy,

Si je suis parti à l’aventure, c’était vraiment avant tout pour découvrir quelque chose de complètement différent de mon quotidien (même si celui-ci était très agréable ! J)

Je voulais découvrir un nouveau pays, rencontrer des gens complètement différents mais aussi améliorer mon niveau d’anglais, qui était loin d’être bon à cette époque.

–      Pourquoi avoir choisi l’Australie ? Qu’est ce qui t’attires là bas ?

Je voulais absolument trouver un pays anglophone mais je n’étais vraiment pas tenté par un séjour en Angleterre. J’ai cherché d’autres pays et l’Australie m’a directement tapé dans l’œil… Ce pays est à mon sens un symbole de liberté et de grand espace !

De plus, je savais qu’en partant aussi loin, je ne pourrais pas revenir au premier coup de « blues » !

–      Tu as traversé le pays en van avec un ami, tu peux en dire un peu plus sur ton itinéraire, les villes et les lieux que tu as traversé, etc ?

Nous sommes arrivés sur Perth et nous avons logé dès le début dans une famille australienne pendant près de 2 mois. Nous l’avions rencontrée sur internet via le Help Exchange (un moyen de rencontrer des locaux que je recommande à tous d’ailleurs !)

Par la suite, nous avons acheté notre van et parcouru toute l’Australie en passant par Adelaïde, Melbourne, la Tasmanie, Sydney, Cairns et traversé le grand nord pour revenir sur Perth via la côte Ouest.

Cela nous a pris un peu plus de 6 mois en prenant notre temps ! 😉

– Quels sont les 3 endroits qui t’ont marqué en particulier, et que tu recommandes absolument à tous ceux qui veulent voir l’Australie ?

Il y a tant de choses à faire et à voir en Australie que c’est difficile de n’en citer que 3. Je retiens particulièrement les Whitsundays Islands sur la côte Est, qui sont tout simplement paradisiaques.

Pour les amoureux de la nature, je recommande également un passage en Tasmanie qui est vraiment une île merveilleuse.

Enfin, cela va peut-être surprendre certaines personnes mais je recommande vraiment d’aller voir la barrière de corail… à l’Ouest ! Elle est beaucoup moins touristique que celle à l’Est et donc plus sauvage.

– Comment ça se passe la vie dans un van concrètement ? Pour dormir, manger, cuisiner, se laver, etc ? Surtout à 2, comment vous avez géré ça ?

Et bien on s’organise comme on peut, avec les moyens du bord ! Notre van était plutôt bien aménagé avec un lit 2 places et des rangements en dessous. Pour la cuisine, nous avions un réchaud à gaz et le matériel de base.

Enfin, pour se laver, nous allions prendre nos douches au bord de la plage ou dans les campings.

Au final, c’était souvent très comique mais je dois avouer qu’après 6 mois, le manque de confort se faisait de plus en plus sentir…

–      Est ce qu’il faut avoir des connaissances en mécanique pour faire un raodtrip en van ? Au cas où tu as une panne ou un pépin ? 

Pour te dire, nous étions deux, et pas un pour rattraper l’autre. Nous n’y connaissions strictement rien alors nous avons appris sur le « tas ». Finalement, il fallait juste regarder régulièrement le niveau de l’eau et de l’huile.

Après je dois avouer que nous avons eu beaucoup de chance et « Ozcar » (le nom de notre van) n’a eu aucun problème mécanique majeur.

–      D’ailleurs concrètement comment ça se passe quand tu veux faire un roadtrip comme ça, tu achètes le van où ? Pour quel prix ? T’en fais quoi à la fin du roadtrip, tu le revends facilement ?

Le marché des vans est très développé en Australie et il y en a vendre un peu partout notamment dans les auberges de jeunesse. C’est d’ailleurs pour cela qu’au niveau des prix on trouve de tout. Ca peut aller de 600/700 euros pour un van en piteux état à 5000 euros pour un bon van tout équipé !

Après attention aux arnaques ! Les vendeurs essayent toujours de tirer le prix vers le haut (nous les premiers ! J).

A la fin de notre Road trip, nous l’avons revendu à un couple de français sur Perth. Une sacrée histoire d’ailleurs !

– Ca va être dur, mais si tu devais retenir un seul moment, celui qui t’a le plus marqué sur place, ça serait quoi ?

Oh oui en effet, ça va être dur ! 🙂

Ce n’est peut-être pas LE moment qui m’a le plus marqué, mais en tout cas je ne suis pas prêt de l’oublier : le jour où nous sommes tombés en panne d’essence au beau milieu du désert australien.

Nous étions au beau milieu de nulle part et nous ne pouvions plus avancer… C’était assez bizarre comme sensation. Mais au final, nous nous en sommes très bien sorti et heureusement ! 🙂

–      Quand je voyage, j’attache une grande importance aux rencontres avec les locaux. Comment ça s’est passé là bas ? Vous avez rencontré des australiens ? 

Tout comme moi ! Et de ce côté là, je n’ai vraiment pas été déçu. Les australiens sont des personnes très ouvertes d’esprit et toujours prêtes à vous accueillir.

Pour te donner une idée, nous avons été accueilli dans une famille australienne dans chaque grande ville où nous nous sommes arrêtés. C’était incroyable !

Cela nous a permis de découvrir la culture australienne en détail, c’était super !

–      D’ailleurs as tu eu l’occasion de discuter avec des aborigènes ? 

Oui bien sûr ! Nous avons notamment rencontré une dame à Canberra qui m’a particulièrement marquée. Elle proteste depuis plusieurs années contre les conditions des aborigènes en Australie. Pour cela, elle fait un feu chaque soir devant le parlement. Nous l’avons donc aidé un soir à porter des bûches puis nous avons discuté avec elle.

C’est sans doute l’une de mes rencontres les plus marquantes pendant ce Road trip, elle nous a beaucoup appris sur les aborigènes et l’histoire (très triste) de l’Australie.

–      Tu sors un livre ce lundi 14 janvier sur ton parcours en Australie (d’ailleurs j’adore le nom « Le Voyage d’Ozcar »). Qu’est ce qu’on va y trouver ?

Pendant tout mon voyage, j’ai tenu un carnet de voyage où j’écrivais mes sentiments du moment, les différentes rencontres que nous faisions ainsi que les différentes expériences que j’étais en train de vivre.

A mon retour, j’ai rencontré beaucoup de personnes qui souhaitaient partir en voyage, mais qui avait peur de se lancer !

C’est pour ça que j’ai souhaité partager toute mon histoire dans ce livre, afin de montrer au plus grand nombre qu’il est beaucoup plus facile de voyager qu’on ne le croit. J’y donne également de nombreux conseils et des informations aussi bien sur l’Australie que sur le monde du voyage en général.

Au final, je veux que ce livre soit une véritable invitation au voyage. Je veux qu’il pousse littéralement les gens a tenter l’aventure peu importe où, peu importe avec qui, peu importe comment mais qui le fasse !

–      Et pour finir, si c’était à refaire, est-ce qu’il y a des choses que tu ferais différemment dans ce roadtrip ?

Je serai déjà beaucoup moins stressé au départ ! J’étais mort d’inquiétude au moment d’arriver dans notre première famille australienne à Perth et pourtant, il n’y avait vraiment pas de quoi.

Sinon je n’ai pas grand chose à changer… Ah si peut-être une : passer plus de temps sur la côte Ouest. Nous étions en fin de trip et nous l’avons fait trop rapidement alors qu’il y a tant de choses à voir !

Merci à toi pour cet interview. J’espère que le livre plaira à tes lecteurs 😉

Merci à toi 🙂

Retrouvez Benjamin sur son blog : Partir Voyager !

Et la vidéo de présentation du livre « Le Voyage d’Ozcar » est là : https://vimeo.com/56624183