Mon avis sur Ryanair : une belle arnaque ou une vraie révolution dans le monde du voyage ?

Nouveau : comment TOUT QUITTER et partir voyager (très) longtemps ? J'explique tout ici !

ryanair-arnaque-2

J’entends tout et n’importe quoi à propos de la compagnie aérienne Ryanair. Perso, cela fait pratiquement dix ans que je voyage régulièrement avec eux, et j’ai toujours été satisfait de leurs services (à part deux trois fois, j’en reparle plus bas).

Mais avant de rentrer dans le vif de cet article, je tiens à préciser que Ryanair ne m’a pas filé le moindre centime pour que j’écrive ces lignes. J’ai décidé de prendre mon clavier pour vous donner mon opinion sur la compagnie jaune et bleu car j’en ai marre d’entendre constamment des gens s’en plaindre, alors que selon moi elle a révolutionné la façon de voyager en Europe.

Vous êtes prêts pour découvrir mon avis sur Ryanair ? C’est ici !

Ryanair, une cible (trop ?) facile :

J’ai l’impression qu’aujourd’hui il est de bon ton de critiquer Ryanair. C’est vrai qu’elle ne transmet pas une image aussi élégante qu’Air France par exemple. Ryanair, c’est cheap, c’est plastoc, son logo est moche et c’est estampillé ‘beauf’ (bah oui, c’est pas cher, alors forcément !).

ryanair-arnaque-3

Les bobos parisiens préfèreront voler pour cinq fois plus cher avec KLM, obtenir un siège confortable, et éviter la famille Jean-Claude Duss venue de Limoges expérimenter pour la première fois de sa vie des vacances sur la Costa del Sol.

Oui, Ryanair c’est pas cher (ça serait un bon slogan ça non ?). Et le fait de rendre accessible à 99,99% de la population française ce loisir de riches qu’est le voyage, ça ne plait pas à tout le monde. Un peu comme si rouler en BMW était désormais à portée du premier étudiant venu, ça ne plairait pas aux chefs d’entreprises.

En vérité, Ryanair a bousculé les codes socio-culturels du voyage. Ce qui était auparavant réservé à une élite est désormais accessible à tous. Aujourd’hui, n’importe qui ou presque peut mettre 20€ pour se rendre à Rome, découvrir Barcelone, ou visiter Oslo. Alors qu’avant, il fallait rajouter un 0 au montant pour espérer apercevoir le ciel bleu du sud de l’Europe.

Alors forcément, ceux qui avaient les moyens de voyager AVANT Ryanair sont ceux qui s’en plaignent aujourd’hui. Leurs sacro-saints voyages ne les casent plus dans aucune élite. Eux ou Jean-Claude Duss, c’est kif-kif. Tout est à recommencer.

Si j’ai pu voyager autant, c’est grâce à Ryanair :

ryanair-arnaque

Et la vérité, c’est que sans Ryanair, ce blog n’existerait pas. Je n’aurais probablement pas mis les pieds hors de nos frontières. Je ne parlerais pas anglais, espagnol, suédois ou italien (bon ok je triche, j’ai juste quelques notions pour ces 2 dernières, mais laissez-moi me la raconter un peu !). Mes amis seraient toujours les mêmes : ceux rencontrés à l’école et au boulot.

Je n’aurais jamais attrapé la bougeotite aiguë. Je n’aurais jamais quitté mon job pour voyager à plein temps. Bref, Ryanair a changé ma vie (quoi, tu t’enflammes là Jérémy ? ok oui bon, pardon).

Je suis d’origine modeste. Mes parents ne partaient pas souvent en vacances (peut-être 3-4 fois entre ma naissance et mes 20 ans). Dans mon esprit, découvrir le monde était un truc de riche, quelque chose d’aussi impossible à réaliser que d’aller dans l’espace, devenir une rockstar ou me faire élire président de la république.

Sauf qu’un jour, un pote a agité sous mon nez un billet d’avion pour Oslo et m’a proposé de venir avec lui (Manu, merci mec !). Le trajet a dû me coûter 40€ aller-retour. C’est tout ce que je pouvais me permettre de mettre (journaliste payé au SMIC avec un emprunt étudiant à rembourser, laissez moi vous dire que j’avais un budget serré).

Si vous avez lu cet article, vous savez que c’est ce voyage en Norvège qui a tout changé pour moi. Et sans Ryanair ce jour là, c’est simple : je ne partais pas.

Mais je m’éloigne du sujet. Restons concentré : mon avis sur Ryanair donc. Et ses ‘arnaques’…

Si vous voulez trouver des billets d’avion pour vraiment pas cher, utilisez l’une de ces 12 techniques !

Ryanair, des arnaques ? Non ma bonne dame !

Une critique qui revient souvent chez les détracteurs de Ryanair, c’est les arnaques.

« Ouinnn, on m’a facturé 200€ en trop« , « ouinnnnn ils m’ont empêché de monter avec ma valise en cabine« .

Et oui, chez Ryanair, il y a un mot qui compte : RÈGLEMENT. Soit tu suis leur directive et t’as pas d’emmerdes, soit tu les suis pas et t’es punis. Comme à l’école.ryanair-arnaque-2

Non Ryanair n’arnaque personne, non Ryanair ne te met pas tes bagages en soute pour t’embêter. J’ai pris plus de 50 fois l’avion avec Ryanair (et probablement plus de 200 fois dans toute ma vie – il fût un temps où je faisais 2 aller-retours par mois). Je n’ai jamais eu le moindre soucis chez Ryanair.

Vous savez pourquoi ? Parce que je suis leurs règles. A la lettre.

C’est écrit noir sur blanc partout : sur leur site, dans les emails qu’ils envoient, à l’aéroport, partout. Le poids des bagages et leurs dimensions sont limitées. Si vous êtes hors cases, vous avez une taxe à payer. C’est tout. Il n’y a AUCUNE arnaque : il suffit de lire le règlement et de vérifier que votre bagage remplit les conditions. Un enfant de 5 ans pourrait passer sans se prendre ‘d’amendes’ de la part de Ryanair.

ryanair-bagages-limites

Le problème, c’est qu’on a tellement pris l’habitude de se laisser aller, d’enfreindre petit à petit toutes les règles de notre société en se disant que c’est pas grave, que forcément, le jour où quelqu’un fait respecter son règlement, tout le monde gueule.

Alors désolé mais non : Ryanair est une compagnie sérieuse, carrée. Si certains ne sont pas capables de respecter un simple règlement de 10 lignes, c’est EUX qui doivent se remettre en question.

Mon avis sur Ryanair : ni retard, ni pépin… mais pas très confortable :

Sur 50 vols Ryanair (à la louche), je n’ai eu qu’un seul pépin. C’était au départ de Beauvais, direction Edimbourg, l’une des plus belles villes d’Europe.

L’avion que je devais prendre en matinée n’a pas pu partir pour des raisons techniques. On a décollé avec 3 heures de retard, et je dois bien dire que c’était galère. A part ça, j’ai toujours décollé à l’heure et je suis toujours arrivé à bon port (et le jour où ça n’arrivera pas, je ne serai probablement pas là pour l’écrire).

S’il vous est arrivé une tuile, vous n’avez pas de chance. Je n’ai pas réussi à trouver de classement à jour sur la ponctualité des compagnies aériennes, mais celui-ci qui date de 2010 devrait vous donner un aperçu.

74,95% des vols Ryanair partent et arrivent à l’heure… soit mieux qu’Air France, Vueling ou British Airways, par exemple !

En ce qui concerne le confort, on est d’accord : Ryanair est nul.

Je n’arrive jamais à trouver une position confortable pour installer mon mètre 90 dans leurs foutues cabines. Et je ressors systématiquement avec des courbatures ou des douleurs au dos. Mais je m’en fou : vu les prix, ils pourraient me faire rester debout pendant tout le trajet (qui excède rarement 1h30 vu les distances en Europe), ça ne me dérangerait pas.

Ceci dit, leurs avions sont des Boeing 737. Les seuls fois où je suis monté avec Air France – KLM, c’était les mêmes avions… et donc le même inconfort ! Ce n’est donc pas sur Ryanair qu’il faut râler, mais sur les constructeurs, qui oublient que les passagers ont des jambes à caser quelque part ailleurs qu’en soute.

Emplois et sécurité : Ryanair n’est pas tout rose :

ryanair-pas-de-place

Soyons clair : oui il y a de très sérieuses critiques à formuler auprès de Ryanair, et je ne serais pas honnête si je les passais sous silence.

D’abord, la gestion du personnel est catastrophique. J’ai eu l’occasion d’échanger avec des stewards de Ryanair qui m’ont expliqué le fonctionnement de la boîte, et clairement : c’est très moyen. Notamment sur les salaires, qui sont les mêmes partout et pour tout le monde. En clair, un steward basé à Porto va toucher le même montant qu’un autre basé à Oslo, bien que le coût de la vie soit multiplié par 5 de l’une à l’autre des deux villes. Et ce salaire est loin d’être faramineux.

Ensuite, en terme de sécurité, on peut critiquer leur politique de restriction d’essence. Il semblerait (à ma connaissance cela n’a jamais été confirmé mais la rumeur est insistante) que Ryanair remplisse ses réservoirs avec juste le nécessaire de carburant pour tenir la distance des vols prévus. Que cela soit clair : Ryanair respecte la loi, ils vont simplement au plus rentable pour eux. Un peu comme quand vous réglez le régulateur de vitesse à 134 km/h sur l’autoroute, parce que vous savez que c’est l’extrême limite tolérée par la loi avant de se faire flasher.

Ryanair n’est pas plus dangereux que n’importe quelle autre compagnie aérienne sérieuse. Ses avions sont contrôlés comme les autres, ses pilotes sont évidemment diplômés : vous n’avez rien à craindre pour votre sécurité.

Concrètement, mon avis c’est que Ryanair est borderline. Capitaliste à l’extrême. Mais c’est le jeu : l’objectif d’un chef d’entreprise n’est-il pas de faire des profits ? En attendant, grâce à eux, on peut découvrir l’Europe pour le prix du dernier Robocop en 3D. 

Rajoutez à cela un personnel toujours charmant et souriant, et vous savez pourquoi je suis fan de Ryanair. Tant que je le pourrai, je continuerai de voyager avec eux.