Soins dentaires à l’étranger : mon expérience en Serbie

Nouveau : comment TOUT QUITTER et partir voyager (très) longtemps ? J'explique tout ici !

Je n’aime pas les dentistes. Ma dernière visite de routine remonte à mon adolescence, et ma plus récente rencontre avec un dentiste m’a tellement traumatisé que j’avais juré de ne plus y remettre les pieds qu’en cas d’extrême urgence (une opération des dents de sagesse qui a mal tourné, ouille ouille).

Mais lors de mon roadtrip dans les Balkans, il m’est arrivé une expérience assez inédite : j’ai été contraint de m’arrêter pour subir des soins dentaires en Serbie.

Des soins dentaires que je repoussais depuis longtemps faute de moyen

Depuis 2014 et la rencontre entre un morceau de chocolat un peu trop dur et ma molaire cariée, j’ai un bout de dent manquant au fond à gauche. En France, mon dentiste m’a fait un devis à 2200 euros pour poser une couronne (j’allais devoir sortir environ 1400€ de ma poche, youhou).

Vous le savez aussi bien que moi : les soins en France sont extrêmement chers, mal remboursés et, pour ma part, vivant dans une petite ville de province, les délais pour obtenir un rendez-vous sont incroyablement longs. Du coup, depuis un moment, j’envisageais vaguement partir une semaine pour subir des soins dentaires en Hongrie (c’est ce pays qui a la meilleure réputation d’après ce que j’avais trouvé sur internet).

Les questions que je me posais sur les soins dentaires à l’étranger

Cependant, je me posais tout un tas de questions. Les mêmes qui vous trottent probablement dans la tête actuellement : les conditions d’hygiène sont-elles correctes ? Les dentistes sont-ils aussi compétents que chez nous ? Comment ça va se passer au niveau linguistique et logistique ? Est-ce que je ne risque pas d’empirer les choses plutôt que les améliorer ? Est-ce que je vais pouvoir me faire rembourser par la sécurité sociale ?

Toutes ces questions m’ont personnellement toujours empêché de passer à l’action. Il faut dire que ma dentition est globalement bonne et que j’ai la chance jusqu’à présent d’avoir toujours échappé aux rages de dents – je touche du bois – donc pas d’urgence particulière de mon côté : je me suis accommodé de ce trou dans mes molaires, et on verra bien. La politique de l’autruche, comme dirait l’autre.

Comment je me suis retrouvé à subir des soins dentaires en Serbie :

belgrade-capitale-serbie

Le centre ville de Belgrade, la jolie capitale de la Serbie…

Revenons donc à nos moutons. J’étais en voyage en Europe de l’Est avec ma chère et tendre, lorsqu’un soir, sur les rives du lac d’Ohrid, en Macédoine, ma copine a eu la bonne idée de croquer dans une tranche de pain.

Les boulangers macédoniens n’étant pas aussi talentueux que les nôtres, la croûte était dure. Sa couronne n’a pas résisté : elle s’est plantée dedans. Il était 20h, il faisait nuit noir, et il n’y a pas grand chose d’ouvert à Ohrid le dimanche soir.

Après un moment de panique, on a décidé de mettre la couronne dans une petite boîte et d’attendre d’arriver à Belgrade, le lendemain, pour s’en occuper.

Le lendemain matin, aux aurores, on se lève pour prendre notre bus pour la Serbie. 15 heures et quelques désagréments plus tard, nous voilà à Belgrade. On se couche, en se promettant qu’on trouverait un dentiste le lendemain pour voir ce qu’on peut faire.

A la recherche d’un bon cabinet dentaire à Belgrade

[Note : vous pouvez sauter cette partie où je vous raconte mes mésaventures à Belgrade pour trouver une clinique dentaire, et passer directement à la partie suivante consacrée aux soins eux-mêmes.]

Il faut croire que les problèmes n’arrivent jamais seuls : dans la nuit, ma copine est réveillée par une rage de dent terrible, de l’autre côté de la gencive. Côté droit : un trou ; côté gauche : une rage. Après une nuit particulièrement difficile pour elle, on s’est mis dès l’aube à la recherche d’un cabinet dentaire. On demande à la première pharmacie que l’on croise où se trouve le cabinet dentaire le plus proche, la gentille pharmacienne nous en indique un à deux pas d’ici. Génial.

On s’y rend. Le bâtiment n’inspire pas vraiment confiance. La façade est abimée, le panneau « stomatologiska » date du Moyen-Âge, et d’après ce qu’on voit, le cabinet se trouve dans un sous-sol un peu glauque. Tout de suite, j’imagine un vieux bonhomme clope au bec en train d’opérer ma copine avec une pince rouillée.

Le cabinet était sensé ouvrir à 9h, mais à 9h30 il n’y a toujours personne. Bizarre. A un moment, un mec en costume rentre dans l’immeuble. Je l’interpelle : c’est un avocat qui travaille dans les bureaux au-dessus du cabinet dentaire. On lui demande s’il sait si ce dentiste travaille bien. Sa réponse : « attendez, je vais vous donner l’adresse du mien, c’est le meilleur dentiste de Belgrade« . Il appelle sa femme qui parlait un bien meilleur anglais que lui, me tend le téléphone, on note l’adresse et le numéro du dentiste en question, et on remercie chaleureusement ce monsieur adorable. D’ailleurs, tous les serbes que l’on a rencontré était d’une gentillesse incroyable. Si vous allez en Serbie un jour, vous ne serez pas déçu de l’accueil.

Bref, on regarde l’adresse du dentiste sur internet, mais c’est littéralement à l’autre bout de la ville. Ma copine, qui souffre toujours le martyr avec sa rage de dent, prend un coup au moral. Comme on vient d’arriver, on n’a pas encore réussi à se repérer dans Belgrade, ni même cherché à comprendre le fonctionnement des transports en commun (en plus, la moitié des panneaux indicateurs sont en cyrillique, va comprendre quelque chose). On abandonne donc l’idée de ce « meilleur dentiste de Belgrade », et on se met à la recherche d’un autre cabinet.

Une rapide recherche sur Google nous donne plusieurs adresses, dont une qui se trouve à 5 minutes de notre appartement. « Dental Implant« , ça s’appelle. Ok, allons-voir, au point où on en est, on n’a plus grand chose à perdre : on a même commencé à regarder les billets d’avion pour rentrer en France.

On a trouvé la perle rare !

On se rend facilement sur place. Le cabinet Dental Implant est à deux pas du quartier historique de Belgrade, en plein coeur de la ville. On y accède par une petite grille noire donnant sur une cour intérieure mignonne comme tout. L’entrée se fait sur le côté, on longe un peu de verdure, et on descend encore une fois en sous-sol.

A l’intérieur du cabinet : soulagement ! Tout est refait à neuf, ultra clean. Les murs sont blancs et violets, la salle d’accueil et moderne, il y a des grands écrans plats sur les murs, les fauteuils sont neufs et confortables. Le personnel est jeune, souriant, habillé en tunique violette pour les assistants et verte pour les chirurgiens.

Une jeune femme nous accueille avec le sourire. On lui explique la situation : « on n’a pas de rendez-vous, perte de couronne, rage de dents, urgence, blablabla, est-ce que vous pouvez faire quelque chose ? » Adorable, elle nous invite à nous assoir. Un docteur s’occupera de nous dès qu’il sera disponible.

Moins de dix minutes plus tard, une grande et belle serbe à la longue chevelure noire nous fait signe de la rejoindre dans la salle adjacente. De son visage, je ne vois que ses grands yeux verts, le reste est caché derrière son masque de chirurgien. Elle a la trentaine, s’exprime dans un anglais avec une pointe d’accent slave. Elle s’excuse de nous avoir fait attendre (scène surréaliste : on n’a pas de rendez-vous et il s’est passé moins de dix minutes entre notre entrée dans le cabinet et le moment où un docteur nous prend en charge ! Je rêve de voir ça un jour en France !).

Voilà donc à quoi ça ressemble, des soins dentaires en Serbie…

La pièce dans laquelle on se trouve comporte trois boxes. Chaque dentiste occupe son espace. Mon réflexe est de regarder partout pour vérifier l’hygiène : tout le monde est équipé, porte gants et masque. Les seringues sont empaquetées, le matériel est neuf. Tout est nickel, on pourrait manger par terre. Je décide tout de même de rester à côté de ma copine, à la fois pour faire le traducteur anglais/français et parce que je sais qu’elle souffre même si elle ne le montre pas.

Notre dentiste s’appelle Darja. Elle prend les choses en main immédiatement. Je garde un oeil sur le matériel, toujours par appréhension de voir surgir un gros dentiste mal rasé fumant sa clope au dessus de la bouche de ma chérie. Mais je suis vraiment rassuré : à tous les niveaux, cette clinique est la plus propre et la plus moderne que j’ai vu de ma vie. Les hôpitaux publics français font office de tiers monde à côté.

Les soins durent une petite demi-heure, tout se passe parfaitement bien. Elle travaille avec application et délicatesse. Son assistante, Maria, est partout : réactive, dynamique, aux petits soins avec nous. Darja nous explique les choses en temps réel. On apprécie particulièrement, c’est rare ce genre de comportement didactique de la part d’un médecin. Elle a soigné la carie douloureuse de ma chérie qui retrouve enfin couleur humaine, et elle nous explique qu’elle va remettre une couronne à la place de celle tombée au champs de bataille, contre la croûte de pain macédonien.

Nous convenons donc d’une série de rendez-vous pour poser la nouvelle couronne. Et là, ça me fait tilt : puisque ma chérie va passer la semaine dans une clinique dentaire, et puisque j’ai moi-même quelques soucis, autant que je me jette à l’eau également. Je prends donc rendez-vous moi aussi pour le lendemain, avec un collègue de Darja, pour soigner ma molaire abimée, une ou deux caries, et vérifier l’état de mes autres dents. C’est parti pour mon expérience de soins dentaires à l’étranger.

Voilà donc comment nous avons passé notre semaine à Belgrade : les matins, nous allions nous faire soigner les dents à la clinique, et l’après-midi nous visitions la ville.

Je ne vais pas rentrer davantage dans les détails de notre aventure : il est temps d’attaquer le bilan et de répondre aux questions que vous vous posez probablement.

Bilan de mes soins dentaires à l’étranger :

soins-dentaires-etranger-serbie

La facture d’une partie des soins dentaires subis par ma copine à Belgrade…

Je sais que vous attendez tous mon bilan sur cette première expérience de tourisme dentaire involontaire, alors le voici. J’ai essayé de répondre à toutes les questions que l’on m’a posé sur le sujet depuis mon retour, mais si vous avez quoi que ce soit en tête qui ne figure pas dans les lignes qui suivent, écrivez-moi !

Mes trois grosses satisfactions de ma première expérience de tourisme dentaire :

-> la rapidité de prise en charge : moins de 10 minutes sans rendez-vous, puis ensuite des rendez-vous sur une semaine complète pour moi et ma copine, sans aucune problème. Du jamais vu en France où, dans ma ville, il faut au moins 6 mois de délais pour obtenir quoi que ce soit !

-> le gentillesse du personnel : de l’accueil souriant en passant par les explications claires et détaillées des soins, et même jusqu’aux recommandations touristiques sur les coins à visiter à Belgrade et les spécialités à goûter, on peut dire que Darja et son équipe ont été absolument adorables.

-> la délicatesse des soins : mon dernier dentiste, en France, m’avait charcuté la gencive en essayant de m’extraire une dent de sagesse récalcitrante. Pendant trois semaines, je me nourrissais de purée et de compote de pomme. J’ai jonglé comme jamais, obligé de me shooter à l’Advil pour atténuer la douleur. Autant vous dire que j’appréhendais les soins dentaires ici. Mais quand j’ai vu la délicatesse et la douceur avec laquelle ils travaillaient, j’ai tout de suite été rassuré. Les anesthésies locales se sont bien passés, je n’ai jamais rien senti, pratiquement pas saigné à aucun moment. On a toujours eu des explications claires sur ce qu’ils faisaient, toujours extrêmement prévenants. A chaque fois, une heure après être sortis du cabinet, on avait la pêche et on pouvait visiter la ville tranquillement.

A quel niveau d’hygiène s’attendre lors de soins dentaires à l’étranger ?

C’était la question qui me taraudait le plus quand on a compris qu’on allait devoir trouver un dentiste dans les Balkans, et je comprends que cela vous titille aussi, c’est normal.

Je n’ai testé qu’une seule clinique en Serbie. Je ne vais donc pas répondre pour les autres pays ni même pour les autres cliniques de Belgrade. Ce que je peux simplement vous dire en ce qui concerne celle où je me suis rendu, Dental Implant, c’est que c’était parfait de A à Z à tous les niveaux, y compris l’hygiène bien entendu. Personnel toujours ganté, toujours à porter le masque, du matériel neuf, une propreté impressionnante. Ils sont hyper rigoureux. Aucune crainte à avoir de ce côté là, vraiment !

Le personnel est-il aussi compétent que chez nous ?

N’étant pas médecin, je ne pourrais pas vous dire s’ils ont oublié quelque chose lorsqu’ils m’ont fait mon « bilan dentaire » (appelons ça comme ça). Ce que je sais, c’est qu’ils ont traité quelques unes de mes caries (on n’a pas eu le temps de tout faire) et rebouché le trou de ma molaire avec du « composit filling » (je n’ai pas la moindre idée de la traduction française, je vous répète simplement le terme qu’ils ont employé).

La situation de ma dentition exigeait que je fasse un bridge pour remplacer mes deux molaires cariées (celle où se trouve le trou et celle d’à côté où la situation se détériore), mais je n’avais pas le temps en une semaine. Depuis mon passage dans la clinique, j’ai à nouveau perdu un bout de dent à ce niveau là, et j’ai toujours de la nourriture qui vient s’y coincer. Je pense que je ne couperai pas au « bridge » si je veux retrouver des sensations et une dentition parfaite.

En ce qui concerne les soins de ma copine, sa nouvelle couronne est toujours en place et la dent cariée qui lui a procuré sa rage n’est pas revenue l’embêter. Tout va bien donc.

Pour conclure sur ce point, ma réponse est donc oui : le personnel est éminemment compétent. Les écoles de dentiste serbes sont aussi bonnes que les nôtres, voire meilleures. Aucun doute là-dessus !

Quels sont les tarifs des soins dentaires que j’ai subis à Belgrade ?

Voilà le dernier point crucial en ce qui concerne les soins dentaires à l’étranger. Car j’imagine que vous n’iriez pas vous faire soigner en Serbie si le coût des soins était identique à ceux de la France.

Je vais donc vous rassurer immédiatement : le coût des soins dentaires à Belgrade est extrêmement abordable !

Pour le traitement et la pose de sa couronne en céramique, ma copine en a eu pour 115€. Un panoramique dentaire lui a couté moins de 10€.

Tout compris, mes soins et les siens (en tout on a eu 5 caries traitées, une couronne en céramique posée, 2 dents traitées en « composit filling » et je crois que je n’oublie rien), on en a eu pour 500€ à deux.

Personnellement, c’est aussi ce qui m’a décidé de faire mes soins. C’était vraiment l’occasion : sur place, dans une clinique de qualité, avec un personnel anglophone compétent, et pour un prix franchement dérisoire par rapport à la France.

A propos du remboursement des soins dentaires à l’étranger

Quand on s’est lancé, je ne savais même pas si on allait être remboursé par la Sécurité Sociale une fois rentré en France. Sincèrement, ça nous était égal : on était gagnant quand même sur le montant à sortir de notre poche, même si on devait y laisser 100% de nos dépenses.

La bonne nouvelle, c’est que j’ai été remboursé de pratiquement la moitié de mes frais.

Niveau paperasse, je n’ai eu qu’à remplir un formulaire et envoyer les factures avec les tickets de paiement par carte bleue. Deux mois après, j’étais remboursé. Sachez que pour ma part, je dépends du RSI, et non pas de la Sécurité Sociale classique. Pour ma copine, qui dépend de ce régime classique, le remboursement lui a été confirmé mais elle attend toujours d’en voir la couleur (les soins ont eu lieu il y a plus de six mois maintenant). Je mettrai à jour cet article quand le remboursement aura eu lieu, que vous ayez une idée du délai qu’il faudra attendre.

Comment s’est passée la communication avec le personnel soignant ?

Parfaitement bien… à condition de parler l’anglais.

Si vous ne parlez que français, ça risque de coincer. Encore que, dans l’absolu, il suffit de se pointer sur place et d’ouvrir la bouche pour vous faire soigner. Mais personnellement, j’ai besoin de savoir ce qu’on me fait, et ma maîtrise de l’anglais a été un vrai plus (et maintenant je suis calé sur les termes médicaux 🙂 ).

Maintenant, rien ne vous empêche de partir avec quelqu’un qui parle la langue, ou d’apprendre le minimum avant votre départ (parler anglais vous sera toujours utile pour les voyages, de toute façon). A Dental Implant, ils parlent serbe et anglais parfaitement. Peut-être d’autres langues, mais je n’ai pas eu l’occasion de le vérifier.

Qu’est-ce que j’ai pensé de Belgrade ?

Sachez que la guerre est finie depuis longtemps. Belgrade est une capitale européenne avec tout le confort moderne, contrairement à ce que l’on entend encore ici ou là.

Personnellement, j’ai adoré cette ville. Ambiance très agréable, dynamique, très sûre. Les gens y sont incroyablement ouverts et chaleureux. Bien loin des clichés qui circulent sur les serbes ou sur les peuples de l’est en général.

Je publierai prochainement un article pour vous donner des idées de choses à voir et à faire à Belgrade (cet article-ci est déjà bien trop long), histoire d’occuper vos journées lorsque vous ne serez pas en soins.

Et si c’était à refaire… ?

Oh que oui ! Je peux même vous dire deux choses : non seulement j’ai pris la décision de faire désormais l’intégralité de mes soins dentaires non-urgents à Belgrade, mais en plus je suis en train de pousser toute ma famille à s’y rendre également. Il n’y a QUE du positif : soins excellents et pas chers, personnel adorable, ville très agréable, … Que voulez-vous de plus ?!

Comment venir vous faire soigner les dents à Belgrade :

Mon article vous a convaincu et vous êtes décidé à franchir le pas ? Alors voici tous mes conseils pour faire de même.

Comment s’organiser au niveau logistique :

Comme on n’avait pas prévu de venir pour faire soigner nos dents, on avait réservé un appartement sur Airbnb de façon classique, comme pour n’importe quelles vacances. Nous étions dans le centre ville de Belgrade, avec une vue incroyable sur la ville, juste au dessus du marché aux légumes. Positionnement idéal aussi bien pour visiter Belgrade que pour nous rendre à la clinique dentaire.

Si vous venez en Serbie exprès pour subir des soins, je sais que Dental Implant propose une sorte de service tout compris : soins + appartement. Je n’ai pas la moindre idée ni de la qualité du logement, ni de sa position géographique, ni même du coût d’une telle offre (j’imagine qu’ils ne font pas ça gratuitement). Cela ne vous coûte rien en tout cas de vous renseigner auprès d’eux. Sachez de toute façon qu’un appartement de type grand studio ou deux pièces dans Belgrade coûte maximum 30€ la nuit (d’ailleurs j’en profite pour vous glisser ce code promo de 35€ de réduction sur votre première nuit avec Airbnb).

Donc pour nous, les choses étaient simples au niveau logistique : on a réservé notre appartement de notre côté et on se déplaçait à pied jusqu’à la clinique. Vous pouvez faire comme nous, ou vous pouvez aussi prendre un rendez-vous avec un dentiste de la clinique à l’avance (ça vous évitera peut-être d’avoir moins de chance que nous en terme de timing pour les rendez-vous – c’est ce que je ferai lorsque j’y retournerai).

Pour se rendre en Serbie, sachez que Belgrade et la France sont évidemment reliés par avion. Il y a plusieurs vols low-costs qui s’y rendent au départ de Beauvais, notamment avec la compagnie Wizz Air. Vous n’aurez pas de mal à trouver des billets à prix décents (entre 100 et 150€ aller-retour grand max).

Pour trouver un billet d’avion pas cher, pour venir en Serbie ou ailleurs, retrouvez tous mes conseils dans cet article.

Vous pouvez passer par Dental Implant les yeux fermés

Je précise que je ne touche pas le moindre centime en publiant cet article. Ils ne m’ont jamais rien demandé ni promis. J’écris cet article de mon propre chef, simplement pour partager mon expérience, parce que j’aurais adoré tomber là-dessus au moment où ma copine a eu sa rage de dent et qu’elle a dû subir ses soins en cours de voyage. Ça nous aurait tous les deux rassurés et permis de savoir à peu près comment les choses allaient se passer.

Je vous recommande Dental Implant parce que c’est là où je suis allé, et parce que les deux dentistes qui nous ont soignés ont été absolument géniaux. Je ne doute pas qu’il y a d’autres cliniques, à Belgrade ou ailleurs, qui proposent des services d’excellente qualité également. Je parle uniquement de ce que je connais. Et vous pouvez vous rendre à Dental Implant les yeux fermés (façon de parler hein).

Ce qui vaut vraiment le coût : les soins dentaires lourds

Ne venez pas pour faire soigner trois caries, ça n’en vaut pas la peine. Entre le billet d’avion, la bouffe sur place, et le logement, vous ne rentrerez pas dans vos frais. Autant faire ça à la maison, si vous en avez la possibilité.

En revanche, là où vous serez gagnant, c’est si vous avez des soins lourds à faire. Plusieurs couronnes à poser, par exemple. Là, vous allez être sacrément gagnant dans le deal, au niveau financier.

Venez vous faire soigner à plusieurs

Vous passerez finalement assez peu de temps dans la clinique. Pour ma part, j’y étais maximum deux heures par jour. Alors, oui, c’est déjà beaucoup en tant que tel, mais cela veut dire qu’il reste une dizaine d’heures dans votre journée. Ces moments là, à moins que vous ne soyez un baroudeur aguerri qui a l’habitude et l’envie de voyager seul, je pense que vous préfèrerez les passer en bonne compagnie.

Proposez donc à un ami, votre conjoint ou de la famille de venir se faire soigner avec vous (ou simplement de vous accompagner s’ils n’ont pas besoin de soins). Vous vous sentirez moins isolé dans cet environnement nouveau, vous aurez l’impression de passer des vacances ensemble, et c’est une expérience que vous aurez du plaisir à raconter ensuite ensemble.

Profitez d’être sur place pour visiter Belgrade et la Serbie

C’est mon dernier conseil : si vous venez à Belgrade pour faire soigner vos dents, profitez en pour visiter la ville (au moins) et le pays (si vous en avez le courage et la possibilité).

Belgrade est une ville étonnante, pleine de charme. Sa population est absolument adorable, de très loin le peuple le plus accueillant que j’ai rencontré sur cette planète. La Serbie est également un beau pays, même si je ne l’ai vu qu’à travers les vitres du bus. Je suis passé en coup de vent à Niš, et c’est à peu près tout. Mais je reviendrai approfondir ma connaissance de ce pays, c’est certain !

Avez-vous des questions sur le tourisme dentaire en Serbie ?

Si vous avez des questions, n’hésitez pas à me contacter, je ferai de mon mieux pour vous répondre et vous aiguiller.

Si cet article vous a été utile ou si vous pensez qu’il pourrait servir à votre entourage, partagez-le ! C’est la meilleure façon de me remercier pour mon travail !

Et si l’envie de tout quitter pour voyager vous démange, alors je vous invite à lire cet article !

A bientôt !

Jérémy.