Visiter la Crète en une semaine, avec le sac sur le dos (ou pas) : nos conseils et itinéraires

Nouveau : comment TOUT QUITTER et partir voyager (très) longtemps ? J'explique tout ici !

voyager-seul-en-creteQuand on pense à la Crète, on imagine tout de suite les innombrables ‘resorts’ qui s’enchainent sans charme sur les côtes paradisiaques. On imagine les kilomètres de chaises longues prises d’assauts tous les matins par des touristes allemands venus chercher le soleil avec des chaussettes dans leurs sandales. Bref, quand on a l’âme backpackeuse, on imagine un enfer…

Oh hé, Jérémy, tu exagères ! L’enfer, quand même… !

Bon ok, c’est vrai que si l’enfer ressemble à de la mer turquoise et des plages de sable fin, même s’il faut se coltiner du Jean-Claude Duss pour l’éternité, je ferais pas trop le difficile si je devais m’y rendre. Mais bref, revenons à nos moutons.

La Crète est une destination tellement prisée que certains touristes (les voyageurs indépendants) lui ont collé l’étiquette sévère de ‘destination à éviter‘. Pourtant…

En une semaine en Crète, vous n’allez pas vous ennuyer !

randonnée-sur-E4-crete

Pourtant, quand on prend la peine de s’y intéresser, de chercher des itinéraires hors des sentiers battus, la Crète mérite le détour. Oui, surprise : il est possible d’y éviter la foule, et d’y voyager de manière authentique, au contact des vrais habitants (et pas ceux qui travaillent dans les hôtels 3 étoiles du bord de mer).

Avant d’aller plus loin, je tiens à préciser que je n’y suis pas allé personnellement : les itinéraires, conseils et recommandations qui suivent me sont soufflés à l’oreille par une personne de mon entourage proche qui souhaite rester anonyme. Merci à elle d’avoir pris le temps de me détailler tout ça !

crique-rando-E4

A quelle période de l’année se rendre en Crète :

La Grèce est un pays qui a de la chance en ce qui concerne le climat : vous pouvez vous y rendre à n’importe quel moment de l’année, vous trouverez du soleil.

Par contre, la météo clémente implique un tourisme de masse lors de certaines périodes de l’année, notamment l’été. Si vous voulez éviter la foule, on vous recommande formellement de ne pas vous y rendre en juillet-août. Juin et septembre sont un peu mieux en terme de volume touristique, mais l’idéal est de partir complètement hors saison.

Crete_01L’avantage de juin et septembre pour vous rendre en Grèce (et en Crète en particulier, puisque l’article est dédié à cette île), c’est que les infrastructures pour les touristes sont encore toutes en activité. Vous trouverez sans problème les bars et les restaurants, de même que les divers services utilisés par les touristes (transports terrestres et maritimes, etc). La météo y est encore excellente (les températures étant même plus douces qu’au coeur de l’été, si vous n’êtes pas un gros fan de chaleur, alors c’est idéal !).

agios-nikolaos

Mais ce qu’on vous recommande sur Roadcalls, si vous n’avez pas pour objectif de faire bronzette pendant tout votre séjour, c’est carrément de partir hors saison, en plein mois d’octobre ou de mars, quand il n’y a vraiment aucun touriste. Le seul inconvénient c’est que toute l’industrie du tourisme est en vacances (donc moins de transports, moins de restaurants d’ouverts, etc), mais quel bonheur de se retrouver seul au milieu de la nature !

Comment organiser son séjour si on n’a qu’une semaine pour découvrir la Crète :

La Crète est une île, certes, mais ce n’est pas tout petit pour autant. Plutôt que de speeder à vouloir tout voir, choisissez un coin et explorez le tranquillement. Dans la suite de l’article, on vous donne le séjour testé par nos soins, dans la région de la Canée (autour de la ville de Chania et des montagnes blanches, à l’extrémité ouest de l’île).

spina-longa

Ce n’est évidemment pas la seule région qui mérite votre intérêt. La Crète est belle d’un bout à l’autre. A vous de trancher. Et si vous ne savez pas comment, voici quelques suggestions de séjours en Grèce de Comptoir des Voyages. On n’a pas tout testé, mais nos recommandations ci-dessous plus ce que le Comptoir vous donne comme infos, ça devrait vous permettre de vous organiser un trip aux petits ognons (oui, apparemment il a perdu son ‘i’ pendant que je visitais la Sardaigne, lui…).

Dans tous les cas, dites vous que vous ne pourrez pas vraiment vous tromper en Crète : toute l’île est magnifique. Entre mer et montagne, villages perdus et collines rocailleuses, criques désertes ou étendues de sable fin. En une semaine, si vous ne sélectionnez qu’une région de l’île, vous aurez le temps de voir toutes ses nuances et ses richesses.

randonnee-sentier-E4Sur le sentier de randonnée E4…

Juste une précaution pour les routards novices, il est peut-être préférable d’avoir déjà au moins une expérience en backpacking avant de partir en Crète. On peut être vite déboussolé par l’alphabet grec (différent du notre, je le rappelle). De plus, l’anglais n’est pas toujours parlé dans les villages reculés (ceux qui voient pas les touristes venus chercher du soleil sur les plages paradisiaques).

Les villes et lieux visités par mon informatrice secrète au cours de sa semaine en Crète

faire-de-la-randonnee-en-crete

A part Heraklion, elle a passé la majorité de sa semaine en Crète dans la région de La Canée. Voici ses conseils et recommandations.

Heraklion : peu d’intérêt…

Pas de coup de coeur pour Heraklion, c’est le moins que l’on puisse dire. La capitale de l’île est uniquement un lieu de passage pour les arrivées et les départs. Si vous venez chercher de la nature, inutile de s’y attarder. Si vous voulez découvrir des villes grecques, alors rendez-vous plutôt sur le continent, ou enfoncez vous dans les gros bourgs crètois, un peu plus loin, notamment mon préféré :

Chania : la perle de la Crète

Ancienne capitale vénitienne, c’est indubitablement le coup de coeur de Roadcalls ! Une « petite Venise » crétoise (bien que ce nom soit souvent utilisé à tort et à travers). La vieille ville est pleine de charme. Vous la découvrirez à pieds sans aucun problème. Quel bonheur de se perdre dans ses petites ruelles étroites, longer les fortifications, se promener sur le port et marcher jusqu’au bout de la digue jusqu’au phare !

chania-port

Fournies : un petit village perdu dans les montagnes

Accessible en bus via Chania. Petit village perdu dans les montagnes. Il n y a rien de particulier, hormis le paysage qui est splendide… Se perdre dans les petits sentiers entourés d’orangeraies et d’oliveraies… L’atmosphère y est paisible. Le plaisir de cueillir des oranges fraîches pour faire le plein en vitamines à l’occasion d’un petit encas. En flânant à travers les petits chemins, une jolie découverte : ce cimetière orthodoxe. Petite halte sur les marches de l’escalier… La vue est imprenable sur les montagnes blanches… De quoi se ressourcer !

Hora Sfakion : LE spot immanquable pour les randonneurs

A 2 heures de bus de Chania. Le trajet en car est sublime, entre montagnes et mer.
Village et port côtier en contrebas des montagnes. Très fréquenté par les randonneurs car le village donne des possibilités d’accès par bateaux à des endroits plus reculés (criques, sentiers, etc).

sfakion-crete

A proximité de Hora Sfakion :

– des gorges (les plus connues sont les gorges de Samaria, mais leur accès est impossible hors saison, sinon les gorges d’Imbros (cf ci-dessous)),
– les montagnes blanches (appelées Lefka Ori en Crète)
– le sentier de randonnée E4. Certains passages sont dangereux et il vous faudra être équipé ou expérimenté. De là, vous pouvez vous rendre à Loutro, un petit village de pêcheurs accessible uniquement à pieds ou par bateau. Un bel itinéraire alternant mer, montagnes avec de petits chemins sinueux qui serpentent le long de la falaise, avec une vue époustouflante sur la jetée…

loutro-crete

Les gorges d’Imbros : déconseillé aux claustrophobes

Les gorges d’Imbros sont moins fréquentées que celles de Samaria (car fermées hors saison). Pour y accéder prenez un bus au départ de Hora Sfakion pour le village d’Imbros. De là, le sentier vous mène aux gorges, jusqu’au village de Komitades (utile pour se rassasier et faire quelques courses si vous partez en longue randonnée). On se sent tout petit au milieu des parois rocheuses, surplombées par les montagnes, seul avec l’écho de nos pas. On y croise des chèvres, tantôt farouches, tantôt curieuses !

gorge-dimbros

Frangokastello et sa forteresse vénitienne

Au sud-est de la Canée, à environ 15 km de Hora Sfakion. Le seul intérêt est sa forteresse vénitienne du 14e siècle donnant sur une jolie plage… S’y rendre en fin de journée et admirer la lumière de coucher du soleil, ça vaut vraiment le coup !

Ne partez pas en Crète sans cette bible ! Indispensable pour faire votre propre itinéraire en fonction de vos envies et de vos besoins.

Avec ça, vous devriez avoir de quoi réussir votre séjour hors des sentiers battus 🙂

Et ne partez pas sans lire mon dossier complet pour voyager avec 1€ par jour (oui oui), c’est juste ici.

A bientôt !

Jérémy