Quoi voir et quoi faire lors de votre visite de Brasov :

Nouveau : comment TOUT QUITTER et partir voyager (très) longtemps ? J'explique tout ici !

Brasov_centre-villeBrasov (prononcez ‘Brachof’) est au coeur de la Transylvanie. Bordée par des montagnes, à deux pas de stations de skis renommées (en Roumanie en tout cas), c’est une ville dont le nom me titillait l’esprit depuis plusieurs années. Janvier 2016 : je m’y rends pour la première fois.

Dans cet article, je vous partage mes recommandations pour réussir votre séjour sur place, vous indique mes bonnes adresses, et les choses à voir dans la ville de Brasov ainsi que dans les environs. Tout est ici :

Brasov_centre-ville3

A ne pas manquer lors de votre visite de Brasov :

> La Rue Ficelle (strada Sforii)

Brasov_strada-sforii_2

Les roumains se targuent d’avoir, en leur pays, la ruelle la plus étroite d’Europe. Il s’agit de la Rue Ficelle (Strada Sforii en roumain), qui se trouve dans le coeur de Brasov. Elle n’a rien de spécial, pas particulièrement belle ni rien. Mais c’est juste rigolo de pouvoir toucher chaque côté de la rue en étendant les bras.

Utile : tout près de l’Eglise Noire, dans une rue perpendiculaire, direction sud. Elle n’est pas forcément facile à repérer à l’oeil nu (on pourrait la confondre avec une simple entrée de bâtiment), elle est indiquée par un panneau noir et une petite flèche.

Brasov_strada-sforii

> la citadelle de Brasov

Je n’ai pas pu y rentrer. Je ne sais pas si c’est un soucis avec les heures d’ouverture (j’y étais pourtant vers 17h) ou si elle est fermée certains mois de l’année (j’étais à Brasov en janvier, donc clairement hors saison). Dans tous les cas, même si vous ne pouvez pas pénétrer à l’intérieur de la citadelle, vous vous régalerez avec le point de vue à 360 degrés sur la ville. Juste magique (surtout si vous avez la bonne idée d’y aller quand il a neigé !).

Brasov_voir_citadelle

Utile : accès par une petite rue perpendiculaire à la strada Nicolae Iorga, puis une fois sur la strada Furcii prendre à gauche, et guetter un escalier dérobé sur votre droite… pas simple d’accès et absolument pas indiqué depuis le centre… un peu galère !

Brasov_citadelle

> le vieux centre (centrul vechi)

Brasov_centre-ville2

Autour de la rue Republicii et de la place Sfatului. De vieilles baraques aux façades colorées, certaines classées au patrimoine mondial de l’Unesco. Une balade agréable et non dénuée de charme.

Brasov_centre-ville

> le point de vue depuis la colline Tampa

Brasov_vue

On peut grimper soit par télécabine, soit à pieds pour les plus courageux. Le point de vue sur la ville est spectaculaire. J’étais logé justement sur cette colline, et je me suis régalé de la vue sur la ville entière, la citadelle, etc…

Utile : trouvez le centre commercial ‘Star’ à côté de la préfecture et de la strada Republicii, et de là, chopez l’allée Tiberiu Brediceanu. Vous ne pourrez pas vous tromper : ça monte !

> l’église noire (Biserica Neagra)

Brasov_eglise-noire

D’extérieur elle ne paie pas de mine, mais à l’intérieur il y a une énorme collection de vieux tapis. Par contre l’entrée est payante et les photos interdites. Pas un immanquable, contrairement aux recommandations des locaux.

> l’église Saint Nicolas (place Unirii)

Brasov_eglise_saint_nicolas

D’extérieur, elle a un cachet plus typique orthodoxe que l’Eglise Noire. L’entrée est gratuite, elle est aussi remplie de tapis, mais à part pour se réchauffer cinq minutes (et éventuellement se recueillir si on en ressent le besoin), c’est pas non plus un indispensable.

Quoi voir (d’autre) à Brasov :

Il y a aussi certainement des musées mais comme vous le savez, ce n’est vraiment pas mon truc.

Globalement, Brasov n’est pas une ville ‘belle’. Enfin, par rapport à Sibiu, indéniablement mon coup de coeur roumain, elle est loin derrière (même si certaines rues ont du charme et que l’on y trouve certaines maisons typique transylvaniennes).

Mais je crois qu’elle doit être vraiment agréable à vivre. Vivante, dynamique, jeune, ouverte sur le monde et la culture (d’ailleurs elle était capitale européenne de la culture en 2010 je crois).

Ce qui est chouette aussi à Brasov, c’est la proximité immédiate de gros points d’intérêts touristiques visitables dans la journée. Et ça tombe bien, je vous en parle ci-dessous !

Quoi visiter dans les environs de Brasov :

> Le château de Bran

chtaea-bran

C’est le château de Dracula, enfin soit disant. Magnifique de l’extérieur, perché sur son nid d’aigle, avec une vue à 360 degrés sur les vallées et les montagnes autour. Un écrin ! Par contre l’intérieur, bof bof. C’est léger pour le prix du ticket, je trouve. Et les environs du château sont infestés de vendeurs de babioles qui veulent surfer sur l’image de Dracula (ou pas du tout). Les prix sont exorbitants dans les restaurants et les cafés alentours, et la bouffe y est dégueulasse. Perso, je ne recommande pas.

Lisez l’article complet sur ma visite du château de Bran ici. [A VENIR]

> Le château Peles

plescastle-romanie

Je n’ai pas pu le voir pour cause de problème de timing. D’extérieur il est plus imposant que celui de Bran. Il se visite pour beaucoup moins cher que Bran, et surtout ses environs sont top (Sinaia, les montagnes enneigées, etc).

> Faire du ski à Predeal

C’est une station de ski comme on en trouve par chez nous. A ceci près qu’on est au fin fond de la Transylvanie, que l’architecture est radicalement différente, idem pour l’ambiance. Et qu’on ne paie pas 100€ la journée pour la location du matos et le remonte-pente (c’est plutôt autour de 15 balles par jour). Ça peut valoir le coup d’y faire une halte. Au printemps et en été, c’est un point de départ génial pour de belles balades dans la nature.

Bien boire et bien manger à Brasov :

> Mon bar préféré à Brasov :

L’étage (oui en français) : sur la rue Republicii (la rue piétonne principale de la ville, qui relie la préfecture à la place Stafoli, place centrale). Il faut passer par une petite ruelle sur la gauche, environ à tiers-chemin à partir de la préfecture. Il y a une grande enseigne sur la rue principale, vous arriverez à trouver.

A l’intérieur, ambiance musicale et littéraire, le tout sous une lumière tamisée.

C’est l’idéal pour prendre un chocolat chaud en fin de journée, en regardant les flocons tomber par la fenêtre sur les passants emmitouflés dans leurs laines.

En plus, le personnel est adorable, ce qui ne gâche rien.

S’il y a des metalleux qui me lisent, je sais qu’il existe un bar metal à Brasov mais je n’ai pas pu m’y rendre. A tester !

> 2 restaurants vraiment chouettes :

– Sergiana :

Le gros avantage, c’est qu’il est ouvert jusqu’à tard le soir (genre minuit), alors que la plupart des établissements de la ville arrêtent de servir à partir de 21H30 ou 22H.

C’est en arrivant tard en provenance de Sighisoara que j’ai découvert ce restaurant, recommandé par tous les passants à qui j’ai demandé où je pouvais manger.

Une grande salle sous des voûtes, un large choix en viande et en plats traditionnels, ainsi que quelques soupes réussies. Pas le meilleur restaurant de ma vie, mais un endroit agréable, relativement bon marché, et fréquenté principalement par des locaux. Une bonne adresse !

– La Ceaun :

C’est la bonne surprise culinaire de mon voyage à Brasov. La Ceaun se trouve sur la Strada Michael Weiss. Un tout petit restaurant, qui doit pouvoir accueillir une vingtaine de couverts maximum. Bonne ambiance chaleureuse, un accueil au top par des serveurs attentionnés et souriants. Et surtout de la bouffe délicieuse.

Ne ratez surtout pas leurs soupes maisons, la « soup of the day » (donc qui change tous les jours, par définition). Quand j’y étais c’était une soupe aux champignons délicate et délicieuse. Un régal ! Goûtez aussi leur ragoût (stew) avec de la polenta. Ça tient au corps et c’est vachement bon !

> Quelle est la meilleure période pour visiter Brasov ?

J’ai déjà plus ou moins répondu à cette question plus haut dans l’article. Brasov présente de l’intérêt à tous moments de l’année. L’hiver pour la neige et les activités liées au ski (et l’ambiance y est vraiment chouette avec les flocons qui tombent). Au printemps et en été, ce sont les activités nature qui vous raviront. A l’automne, la Roumanie se part de couleurs dignes de l’été indien québecois, cela ravira les photographes et les amoureux de la nature qui me liront.

> Comment se déplacer dans Brasov :

La vieille ville est plutôt petite et se fait à pieds sans problème. Depuis la gare de train, comptez 45 minutes de marche. Une bonne grosse demi-heure depuis la ‘autogara 2‘, d’où vous prendrez le bus pour le château de Bran notamment.

Pour les trajets dans la ville même, je dois vous avouer que j’ai rien compris au réseau de bus local. Du coup j’ai tout fait à pieds, sauf une fois où j’ai pris le taxi pour traverser la ville pour l’équivalent de 3€. Franchement top (par contre, soit vous négociez le prix avant, soit vous lui faites mettre le compteur (‘meter‘ en anglais) car sinon vous allez vous faire enfler.

> Où loger à Brasov ?

Je vous prépare une petite vidéo du Airbnb où je suis resté pendant mon séjour. Ma meilleure expérience via ce site à ce jour grâce à une hôte aux petits soins de A à Z. Mirela, de son prénom, est venue me chercher à la gare en voiture, m’a accueilli avec du thé et des gâteaux, m’a donné tout un tas de recommandations sur la ville (elle m’a même dépose dans le centre en voiture le premier soir) et lors de mon départ m’a conduit à la gare pour prendre mon train, juste extra ! Je voulais lui donner un petit coup de pouce en parlant ici de son logement, que vous adorerez j’en suis certain.

[A VENIR : Vidéo de mon logement]

> Si je reviendrais à Brasov ?

J’y reviendrais pour en faire mon point de départ pour l’exploration de la Transylvanie. Après, ce n’est pas ma ville préférée en Roumanie (j’ai tellement adoré Sibiu !), mais elle vaut le coup d’oeil pour les différentes raisons que j’ai évoquées.

Cet article vous a été utile ? Alors allez lire celui là pour voir comment voyager pour vraiment pas cher !