Ce que les vrais normands connaissent et ce que les touristes devraient savoir…

Nouveau : comment TOUT QUITTER et partir voyager (très) longtemps ? J'explique tout ici !

100_0692

J’écris cet article depuis la chambre de ma guesthouse à Battampang, au Cambodge. Il fait 35 degrés dehors, un soleil de plomb s’abbat sur mon crâne dégarni, et je perds 4 kilos de sueur à chaque kilomètre de marche. Mes pensées se sont mises à dériver vers ma verte et fraîche Normandie natale qui, je dois bien l’avouer, me manque un peu en ce moment (surtout le cidre et le camembert). Dans cet article, ce n’est donc pas du Cambodge que je vais vous parler, mais de cette région chère à mon coeur : la (Basse-)Normandie.

La Normandie, ce n’est pas QUE Etretat et Deauville :

J’ai remarqué un truc : quand je croise des français en voyage et que la discussion tourne sur notre bonne vieille terre natale (ça finit toujours par arriver), la mention de « Normandie » produit souvent la même réaction. « Ah mais oui, Deauville, les plages du débarquement, Etretat« . Non, les gars ! La Normandie c’est LOIN de se résumer aux plages tristounettes du Calvados et à l’Aiguille Creuse de Maurice Leblanc. En fait, c’est même le dernier truc que je recommanderais à quelqu’un qui veut venir découvrir la Normandie.

8 jours en Normandie : que faire, quoi voir :

Allez, je vais faire le guide touristique ! Si vous voulez savoir comment organiser un séjour d’une semaine en Normandie qui sort des sentiers battus (et voir autre chose que les riches parisiennes venues dépenser leur retraite dans les casinos de Deauville et Ouistreham), ça se passe ci-dessous.

Notez qu‘il vous faudra une voiture pour vraiment pouvoir découvrir la région car les lieux que je mentionne ne sont pas aisément accessibles en transport en commun.

Jour 1 et 2 : le Mont Saint-Michel, Granville et Saint Malo

Oui, je mentionne Saint-Malo : ce n’est pas en Normandie physiquement parlant (c’est chez mes copains bretons), mais ça vaut VRAIMENT le coup d’oeil et c’est à quelques encablures seulement du Mont. Faites moi confiance et faites le détour, vous ne serez pas déçus ! Pour le Mont-Saint Michel, allez-y tôt le matin ou en toute fin de journée, quand les cars de japonais n’envahissent pas les parkings et que l’atmosphère est respirable.

Le mont

Note : faites particulièrement attention à la remontée de la mer si vous décidez de marcher sur la plage à marée basse. On dit qu’elle remonte à la vitesse d’un cheval au galop, et c’est loin d’être faux. Tous les ans, des touristes se font piéger et encercler par les eaux. Prudence !

Jour 3 : remonter dans la Manche vers le parc des marais du Cotentin (Carentan)

C’est l’un des coins les moins touristiques de Normandie et pourtant à mon avis c’est sûrement l’un des lieux les plus magiques de la région. Des marais sauvages à perte de vue. L’hiver, les eaux sont plus hautes et la circulation plus difficile, mais l’ambiance est fantastique (et s’il a neigé, je vous raconte pas !). L’été, les marais sont plus secs et plus facilement pratiquables (prenez des bottes quand même).

La+Taute

Jour 4 : Cap de la Hague (Jobourg, Goury, Landemer) :

Remontez la RN 13 vers Cherbourg puis suivez direction « La Hague » (ou Beaumont). Vous allez arriver dans des paysages ‘à l’irlandaise’ : des falaises plongeants dans une mer turquoise, des petites maisons en pierres bleues, des collines, et toujours le fameux bocage normand, avec ses habitants aux joues rouges et au sourire jusqu’aux oreilles. Des tournages de long-métrages ont régulièrement lieux dans la région. Les cinéastes se sont passés le mot : les décors sont magiques !

Photo0119

Jour 5 : Barfleur, le Val de Saire et Tatihou :

Barfleur, c’est la carte postale typique de Normandie. Un petit port de pêche charmant pour une vie tranquille, paisible, tournée vers la mer. Profitez-en pour prendre le bateau à roulettes (oui !) qui vous emmènera voir l’énigmatique île de Tatihou et ses forteresses érigées par Vauban pour nous protéger des invasions english. Barfleur est assez touristique et le moindre coca en terrasse vous coûtera un bras, mais le lieu mérite d’être vu.

DSCN2330

Jour 6 : Omaha ou Utah Beach, la pointe du Hoc, et Caen :

Aujourd’hui, direction le Calvados. Allez jeter un oeil à l’une des plages du débarquement qui vous inspire : Omaha ou Utah Beach sont les plus intéressantes. Y’a des musées, des bunkers et des chars un peu partout : les passionnés d’histoire y trouveront leur compte. Poussez la tuture jusqu’à la pointe du Hoc, cette espèce de falaise où des centaines de soldats alliés ont perdu la vie. En leur honneur, la France a offert cette partie de territoire aux américains (c’est symbolique bien sûr, pas besoin du passeport pour vous y rendre hein). Finissez la journée par une ballade dans Caen, autour du château ou dans les ruelles de la vieille-ville (rue Ecuyer, Place Saint Sauveur et surtout le quartier du Vaugueux).

IMG_4071

Note : pas d’inquiétude pour marcher sur les plages, y’a belle-lurette que les mines et les obus ont disparus 🙂

Jour 7 : un détour en Suisse Normande :

Le lendemain matin, on remonte en voiture et on file vers le sud : direction la Suisse Normande. Faites de Clécy votre camp de base et allez explorez les collines verdoyantes de Normandie. Ballade en pédalo, randonnée en vélo, ou marche rapide dans des sentiers escarpés, vous allez trouver votre bonheur !

Jour 8 : remonter jusqu’à Etretat puis repartir à Paris :

Je ne vous fais pas un dessin, vous savez à quoi ressemble Etretat à priori. Le lieu est vu et revu, c’est blindé de touristes et tout coûte cher, mais c’est à voir au moins une fois dans sa vie. S’il vous reste du temps, allez faire un tour dans le vieux Rouen (c’est pas tout proche, ceci dit), et notamment sa cathédrale qui domine les toits en ardoise.

Après tout ça, prenez une autre semaine de vacances pour dormir.

Ok, avec cet itinéraire, vous allez devoir rusher :

DSCN2286

C’est l’itinéraire que je recommande si vous avez peu de temps et que vous voulez en voir le maximum.

L’avantage, c’est que les distances sont courtes (je vous fais rarement parcourir plus de 80 kilomètres dans une même journée). Si vous ne voulez pas devoir changer d’hôtel tous les soirs, une option pas complètement idiote peut être d’établir un camp de base au milieu de tout ça, sur un axe que vous allez emprunter régulièrement : la RN 13. La petite bourgade de Carentan, par exemple, peut-être un bon compromis. Mais perso, je favoriserais quand même l’hôtel dans chacun des lieux que j’ai mentionné, ne serait-ce que pour le bonheur de voir le soleil se coucher sur le Mont Saint Michel ou sur les plages de la côte ouest de la Manche.

Photo0145

Enfin, même si tous ces lieux sont vraiment à voir (exceptées les plages du débarquement qui n’ont aucun intérêt autre qu’historique), si vous voulez vraiment profiter sans speeder, choisissez juste une portion de ce circuit et prenez votre temps pour l’explorer de fond en comble.

Il y a beaucoup d’autres choses à voir :

Siouville, Portbail, Agon-Coutainville sur la côte ouest de la Manche valent également le coup d’oeil (perso j’ai une grosse grosse préférence pour la majestueuse plage de Siouville, mais il y fait un peu plus frais – normal, on est plus au nord). Côté est, il n’y a pas que Barfleur : Saint Vaast est mimi comme tout, Cosqueville, Carneville, et vous pouvez redescendre jusqu’à Caen en traversant des bleds adorables (Port en Bessin par exemple).

le+plate

Notez que si vous venez en Normandie pour vous baigner (sait-on jamais !), les plages de la côte ouest de la Manche sont très fortement recommandées (à l’est, on cultive des huîtres, il est presque impossible de mettre un orteil dans l’eau).

Bon, je pourrais écrire encore pendant quelques kilomètres : j’aime ma région, j’en connais chaque recoin ou presque, et il y en a vraiment pour tous les goûts.

Créez votre circuit normand sur-mesure :

Il y a un site super chouette que j’ai découvert il y a quelques semaines, qui vous propose de vous créer des circuits sur-mesure en fonction de vos attentes et de vos goûts. Cela s’appelle France Voyage Circuits. Je l’ai testé pour voir ce qu’ils recommandent quand je propose un circuit de 8 jours en Basse-Normandie, et j’ai été très agréablement surpris de voir que des destinations « hors des sentiers battus » sont proposées. Servez-vous de mon article pour vous faire une idée de ce qui est proposé, et affinez avec France Voyage (vous aurez les distances exactes, les localités, etc).

Enfin, si vous êtes en Haute-Normandie ou dans l’Orne (que je connais moins), n’hésitez pas à partager vos bons plans dans les commentaires !

Le temps que j’écrive cet article et le soleil s’est couché sur le Cambodge. Il devrait faire un peu plus respirable désormais. Je vous laisse, je vais me faire un bon petit plat khmer !

Bonne route, où que vous soyez 🙂