Visiter Samobor : une escapade délicieuse depuis Zagreb

Nouveau : comment TOUT QUITTER et partir voyager (très) longtemps ? J'explique tout ici !

L’hiver a laissé place au printemps, en Croatie. Et le printemps ici, c’est pas de la rigolade : voilà deux semaines que le thermomètre dépasse allègrement les 20 degrés, et que je me promène en t-shirt du matin au soir, y compris longtemps après la nuit tombée.

Je peux vous dire que ça fait du bien de retrouver le soleil et le ciel bleu, après l’hiver glacial que j’ai eu à Zagreb, et qui a eu pour conséquence de m’empêcher de visiter quoi que ce soit des environs (je n’avais pas particulièrement envie de sortir de chez moi quand il faisait -10 degrés et que la nuit tombait à 15h30…).

Maintenant qu’il fait beau, j’ai décidé de reprendre le sac à dos et découvrir les alentours. La première ville sur mon tableau de chasse du printemps, c’est Samobor, une petite bourgade de quelques milliers d’âmes, à 20 km à l’ouest de Zagreb, tout près de la Slovénie.

Si vous comptez visiter cette petite ville, voici ci-dessous tout ce qu’il y a à savoir à son sujet.

Samobor, loin des clichés de la Croatie

samobor-01

Le moins que l’on puisse dire, c’est que Samobor est loin de ressembler aux clichés que l’on se fait de la Croatie.

Juste pour voir, demandez autour de vous « à ton avis à quoi ça ressemble, la Croatie ?« , et vous verrez que les réponses seront souvent « la mer, le sable, les côtes vallonnées, les maisons méditerranéennes, etc« .

Bon, bah là, clairement, on tape à côté. A Samobor il n’y a pas la mer et on est loin de l’ambiance ‘village vacances’ que l’on peut trouver sur la côte adriatique. Il n’y a pas non plus la foule compacte que l’on retrouve lorsque l’on visite Dubrovnik par exemple.

Samobor est proche géographiquement de la Slovénie (moins de 5km), et ça se ressent. Tout est bien propre, bien taillé, bien cadré. On est dans le coin riche du pays : rien à voir avec les campagnes de Slavonie, côté est, près de la Hongrie, par exemple.

Samobor m’a fait une excellente première impression, et m’a agréablement surprise : je m’attendais à quelque chose de plus méditerranéenne dans l’âme, et en fait j’y ai trouvé une petite bourgade calme, tranquille, assez typique de l’Europe Centrale.

C’est une petite ville bordée de collines verdoyantes, avec son clocher qui dépasse de ses toits rouges et ses petites ruelles paisibles où se promènent visiteurs et habitants.

Samobor, c’est comme un voyage dans le temps, dans la France des années 50, avant que l’on ne commence à construire des immeubles dégueulasses et à dénaturer le charme de nos villages en y greffant des zones industrielles barbares.

Peu de touristes étrangers à Samobor, hors saison : ce sont surtout les citadins de Zagreb qui s’y retrouvent pour une escapade au calme, le temps d’un week-end ou même à la journée. Les touristes vont sur la côte.

Comment aller à Samobor depuis Zagreb

Depuis Zagreb, vous avez deux options pour rejoindre Samobor. Soit vous avez une voiture, et vous y êtes en une demi-heure maximum (parfois moins si vous arrivez à esquiver les nombreux bouchons de la capitale croate). Soit vous n’avez pas de voiture, et dans ce cas le bus fera très bien l’affaire (comptez une heure environ pour vous y rendre). Il y a des départs pour Samobor toutes les 20 minutes depuis la gare routière de Zagreb.

Conseil : achetez votre ticket au chauffeur, et non aux guichets de la gare routière.

Le prix est de 28 KN au chauffeur, et monte à 31 KN à la gare routière (3,70€ et 4,10€, environ). Drôle de logique : partout où je suis passé on aurait tendance à faire l’inverse (faire payer plus cher l’achat au chauffeur que l’achat en gare), mais là non. Bref, renseignez-vous en gare sur l’endroit d’où part le bus, et achetez votre ticket directement au chauffeur.

Pour d’autres astuces pour voyager pas cher, lisez cet article.

Si vous n’avez pas de chance et que, comme moi, vous tombez sur un bus qui s’arrête dans TOUS les villages entre Zagreb et Samobor, au moins vous aurez le plaisir de découvrir Rakitje, avec ses arbres fleuris, ses potagers, ses poulaillers, … Chouette petit village !

Une fois dans Samobor, le bus fait plusieurs petits arrêts (à l’entrée de la ville, puis le long d’un boulevard). Pas d’inquiétude : il y a une vraie gare routière digne de ce nom à Samobor, et le bus s’y arrêtera. Pas besoin de descendre en speed du bus sans trop savoir où vous êtes.

D’ailleurs la gare routière de Samobor est vraiment impec : propre, fonctionnelle, avec des toilettes gratuites et clean (ça vaut le coup de le souligner, c’est si rare !). Il y a aussi une sorte de mini office de tourisme où vous pourrez récupérer une carte de la ville.

De la gare routière, vous avez un petit quart d’heure de marche (vraiment si vous flânez) pour arriver jusqu’à la place centrale. Maintenant, il est temps de découvrir Samobor !

Combien de temps faut-il pour visiter Samobor :

Samobor est une petite ville, vous allez en faire le tour très vite. Pour ma part, je suis arrivé autour de 13h30 à la gare routière, et en ayant vraiment pris mon temps (c’est à dire en ayant passé une heure à pique-niquer dans un parc et en marchant à un rythme de sénateur dans les rues de la ville), à 17h j’avais déjà fait deux fois le tour de Samobor.

samobor-que-voir

En clair, je ne vous recommande pas de dormir sur place mais plutôt de rester à Zagreb et faire l’aller-retour dans la journée. C’est vraiment facile, peu cher, et il y a quand même beaucoup plus à voir et à faire le soir à Zagreb qu’à Samobor.

L’autre option, si vous êtes en roadtrip entre Zagreb et Ljubljana, c’est de vous arrêter à Samobor pour une ou deux heures, le temps de casser la croûte, puis de reprendre votre route. Vous ne ferez aucun détour ou presque (il faut juste sortir de l’autoroute), et ça vaut quand même le coup d’oeil.

Visiter Samobor : que voir, que faire ?

samobor-zagreb

Si vous vous attendez à une liste longue comme le bras, vous allez être déçu. Il y a assez peu à faire à Samobor. C’est une petite bourgade paisible, qui se laisse vivre. Mon moment préféré lors de ma visite ? Me poser dans le petit parc derrière le musée Samoborski, le long de la rivière, et observer les gens passer tout en prenant une bonne dose de soleil.

Quoi qu’il en soit, voici ce que je vous recommande de ne pas louper à Samobor.

> Flâner sur la place Tomislav et longer la rivière

samobor-visiter

La place centrale de Samobor est douce et agréable. Aux beaux jours, elle se remplie de terrasses animées.

J’ai juste trouvé ça dommage qu’elle ne soit pas entièrement piétonne. Les voitures ne roulent pas vite, certes, mais il en passe constamment et c’est un peu dommage.

En tout cas, ces petites maisons typique d’Europe centrale valent le coup d’oeil.

> Se faire peur dans le château en ruine

samobor-chateau

On l’aperçoit depuis le centre ville : le château de Samobor, que les locaux appellent stari grad, littéralement vieille ville. Entendons-nous bien, ce n’est pas une vieille ville au sens où on l’utilise chez nous. Là c’est vraiment une vieille ville au sens ruine et inutilisée.

Point histoire : c’est le roi Tchèque Ottokar II de Bohème qui l’a érigé au 13e siècle pour se défendre contre les forces hongroises (avec qui les croates étaient alliés).

Pour y accéder, il suffit de suivre la petite rivière le long de la place centrale jusqu’à un large parc d’où partent plusieurs chemins de randonnée. Vous trouverez facilement : il reste en ligne de mire de partout ou presque. En dix minutes de montée, vous y êtes.

La vue de là-haut est vraiment top, sur toute la ville de Samobor et sur les collines alentours.

samobor-que-faire

> Respirer l’air pur dans les nombreux chemins de randonnée

En repartant du château, vous pouvez au choix redescendre par là où vous êtes venu, ou poursuivre sur les petits chemins de terre qui serpentent dans la colline. C’est ce que je vous recommande : une ballade à l’ombre, avec régulièrement un joli point de vue sur la ville, le tout dans la nature.

Vous n’y croiserez pas grand monde, et c’est agréable car les rues du centre peuvent vite être étouffantes : la ville est petite, et si vous vous y rendez un week-end de beau temps, les citadins de Zagreb y sont nombreux.

> Goûter au gâteau local : le kremsnite

samobor-gateau-kremsnite

Samobor est réputée en Croatie pour… son gâteau ! Le kremsnite, une sorte de mille-feuille plein de crème. Pas mauvais, mais je m’attendais à mieux vu comment les croates me le vendaient depuis mon arrivée.

Ce gâteau se retrouve sous d’autres noms un peu partout dans les Balkans et en Europe Centrale (y compris en Allemagne). Perso, j’ai toujours été plus branché par le salé que le sucré, donc en ce qui concerne la Croatie, mon pêché mignon reste pour les délicieux bureks épinards-fromage  🙂

Pour info : un kremsnite en terrasse, sur la place principale de la ville, m’a coûté 12KN (environ 1,70€). Ça vaut vraiment le coup de tenter des expériences culinaires en Croatie !

S’il y a des apprentis pâtissiers parmi vous, voici la recette du Kremsnite. Vous me direz si vous avez réussi à faire aussi bien que les originaux 🙂

> Visiter les musées de Samobor

Si jamais vous n’avez pas de bol et qu’il pleut, il y a aussi des musées à Samobor. Je préfère vous le dire : je n’y suis pas rentré. Il faisait un temps superbe et après avoir passé l’hiver enfermé pour cause de température glaciale, j’avais vraiment envie de profiter du soleil.

Je n’ai donc pas plus d’infos à vous donner sur les musées, je me contenterai donc vous prévenir qu’il y en a. Voilà. Si un lecteur passe par Samobor et qu’il prend le temps d’en visiter les musées, qu’il me donne son avis et je l’ajouterai ici !

Avec ça, vous voilà prêt pour découvrir Samobor !

J’espère qu’avec tout ça vous aurez de quoi remplir votre séjour dans cette jolie petite ville.

Si vous avez des questions ou des compléments d’information, écrivez-moi. Et si vous voulez soutenir mon travail, partagez cet article sur les réseaux sociaux, ça me fait toujours plaisir.

Et enfin, si vous voulez en savoir plus sur mon histoire, c’est par ici.

A bientôt !

Jérémy.