Voyager à plein temps : combien ça coûte (et une mise au point sur mes revenus !)

Nouveau : comment TOUT QUITTER et partir voyager (très) longtemps ? J'explique tout ici !

Vue depuis la terrasse de mon hôtel à Katmandou, Népal.

On me demande souvent comment je fais pour voyager autant. D’où je sors mon argent, si j’ai gagné au loto, ou pire, si mes parents sont millionnaires !

Non seulement ce genre de questions m’agace, mais en plus elles me blessent.

Non, je ne suis pas millionnaire. Mes parents non plus. Et je n’ai jamais joué à un autre loto que le loto-foot (où j’ai toujours perdu, d’ailleurs).

J’ai un simple bac+3 en journalisme. J’étais salarié de deux boîtes différentes entre 2008 et 2011. Les deux me payaient quelques euros au dessus du SMIC (1500€ brut pour être précis, soit 1170€ net par mois). Et les deux premières années, j’avais le remboursement de mon emprunt étudiant qui me tombait sur la gueule chaque mois : 150€ en moins dans le budget.

Autrement dit, pendant 2 ans, je vivais avec 1000€ tout rond. Et rien d’autre.

Cela ne m’a pas empêché de bouger à droite à gauche : Copenhague, Londres, Edimbourg, Bruxelles, et pas mal d’autres villes en Europe.

Seulement, je ne suis pas dépensier, et je préfère utiliser l’argent que je gagne pour des expériences plutôt que pour des objets matériels (ça explique pourquoi jusqu’en juin dernier, je roulais encore avec ma vieille et fidèle peugeot 306 !).

Et justement, connaissant mes revenus, les gens sont souvent encore plus curieux. Mais COMMENT tu fais pour voyager autant ?

Je reviendrai dans un prochain article sur les techniques pour voyager à moindre coût quand on est salarié.

Mon cas est un peu particulier puisque depuis novembre 2011, je suis mon propre patron. Je peux travailler d’où je veux tant qu’une connexion internet est à ma disposition.

« Mon objectif n’est pas de gagner plus d’argent, mais d’améliorer ma qualité de vie ! »

En ce moment, je gagne ma vie grâce à mes activités de conseils en stratégie de communication. Cela me rapporte entre 500 et 700 € par mois. Rien de transcendant.

Pourtant, je viens de vivre en Suède pendant trois mois, dans la belle ville de Göteborg. Et en octobre je m’installe dans le sud de l’Espagne. A Grenade pour être précis. Pour y passer l’automne et une partie de l’hiver.

Et vous voulez que je vous dise ? Cela me coûte moins cher de voyager à plein temps, que de m’installer et rester en France dans une petite routine pépère.

Pour avoir plus d’argent et s’offrir des vacances à l’étranger, la plupart des gens cherchent à augmenter leur revenus. A gagner plus.

On peut aussi tout simplement chercher à dépenser moins.

« Vivre comme un prince sous les tropiques, ou s’enterrer dans un studio en banlieue parisienne ? »

J’ai un ami qui a vécu 5 mois au Népal pour moins de 400 euros par mois.

Et il dépensait sans compter : il est resté à l’hôtel pendant tout son séjour, mangeait au restaurant matins midis et soirs, se déplaçait uniquement en taxis, et se gavait de lassi dans un petit bar sympa du quartier de Thamel, à Katmandou (d’ailleurs, j’aurais l’occasion de vous reparler du Népal très bientôt, j’ai tout un tas d’articles en réserve !).

Un train de vie pareil en France lui reviendrait à 6000€ par mois. Minimum. Pourquoi galérer dans son pays natal quand on peut vivre comme un prince sous le soleil sans dépenser un centime de plus ?

La plupart des gens pensent que le seul moyen d’avoir une vie de rêve, c’est de gagner toujours plus d’argent.

C’est faux. On peut aussi en dépenser moins, en se rendant dans des pays où le coût de la vie est dérisoire par rapport à chez nous.

Vue depuis la terrasse de mon hôtel à Katmandou, Népal.

A Grenade, je compte me louer une chambre en coloc pour 200€ par mois maximum. 150 euros supplémentaires partiront dans la bouffe (et encore, il parait que c’est très bon marché là-bas), et j’utiliserai ce qui reste pour faire la fête, visiter le pays, et payer des verres aux gens que je rencontrerai.

Bien sûr je ne compte pas m’arrêter là. Si vous avez consulté la liste des 5 pays que je veux visiter avant de mourir, vous avez vu qu’il y a des pays où la vie coûte très cher. Je continue donc de développer mon entreprise de manière à acquérir des revenus me permettant de voyager partout dans le monde sans devoir me préoccuper constamment de mon porte-monnaie.

Et puis, je pense à ma retraite, aux études de mes futurs enfants, etc. Contrairement à ce que peut laisser entendre l’esprit de ce blog, je suis quelqu’un de très prévoyant, et je ne compte pas me laisser prendre au dépourvu. Je continue de mettre un minimum de côté chaque mois, et je prends très au sérieux le développement de mon entreprise. J’ai deux ambitions : celle de m’éclater au maximum dans ma vie, et celle de ne jamais manquer de rien, ni moi ni ma future famille. Et je travaille dur pour cela.

Donc non, je ne suis pas millionnaire. Mes parents non plus. Je gagne peu d’argent, mais j’en dépense encore moins. Et le plus drôle, c’est que je me prive certainement moins que la plupart des gens qui croulent sous les mensualités de leur dernier écran plat, du Scénic, ou du pavillon en banlieue.

Toi aussi tu n’es pas millionnaire mais tu aimerais vivre au soleil toute l’année ? Clique sur J’aime et partage cet article sur Facebook !