Voyages en bus et en avion : avantages et inconvénients

Nouveau : comment TOUT QUITTER et partir voyager (très) longtemps ? J'explique tout ici !

bus

Salut salut ! Aujourd’hui c’est Benoît qui prend les rennes des Roadcalls pour vous parler des voyages en bus ! Je lui laisse faire le boulot et je reviens vous voir plus tard (oui, comme mon prof à l’IUT qui partait se faire un café pendant qu’on présentait nos exposés devant la classe 🙂 ). Soyez sage !

Si, pour beaucoup, l’avion est le mode de transport par excellence, notamment pour des raisons de rapidité et de confort, la ligne est de plus en plus floue entre l’avion et le bus en ce qui concerne ces deux aspects. En effet, les contrôles avant l’embarquement sont bien plus longs qu’ils ne l’étaient, et entre le moment où vous arrivez à l’aéroport et celui où vous embarquez, plusieurs heures se sont généralement écoulées. L’arrivée à destination, si elle est quelque peu plus fluide, reste laborieuse, et l’attente des bagages est un exercice souvent frustrant.  Ainsi, un vol de deux heures devient une affaire de 5 heures, sans compter le trajet vers et de l’aéroport.

En ce qui concerne le confort, il est désormais sacrifié par les compagnies aériennes à bas coût au bénéfice d’un supplément de profits : les sièges sont étroits, l’espace pour les jambes est quasi inexistant, les repas sont payants, tout comme les bagages en soute, et même la réservation de sièges côte à côte est devenue monnayable. Entassés comme des sardines afin d’assurer une maximisation de l’espace à bord des avions, les voyageurs se rassurent en se disant que cet inconfort en vaut la chandelle.

Or le temps où les voyages en bus étaient d’un ennui mortel est révolu : grâce aux progrès technologiques, certaines lignes offrent actuellement une connexion Wifi gratuite à bord de leurs bus, ainsi que des prises électriques afin d’assurer que les gadgets (ipods, tablettes, ordinateurs portables, consoles de jeux) ne soient jamais à court de batterie. La ligne d’autocar iDBUS, qui en fait partie, est par ailleurs équipée de sorte à garantir un grand confort à ses voyageurs : sièges inclinables et écartables latéralement, repose-pieds ajustables, lampe de lecture, individuelle, etc.

A partir de la France, les lignes proposées sont les suivantes :

– Aix-en-Provence Gênes

– Aix-en-Provence Milan

– Lille Amsterdam

– Lille Bruxelles

– Lille Londres

– Lilles Paris

– Lyon Barcelone

– Lyon Milan

– Lyon Paris

– Lyon Turin

– Marseille Gênes

– Marseille Milan

– Nice Gênes

– Nice Milan

– Paris-Bercy Amsterdam

– Paris-Bercy Bruxelles

– Paris-Bercy Lille

– Paris-Bercy Londres

– Paris-Bercy Lyon

– Paris-Bercy Milan

– Paris-Bercy Turin

– Paris-Charles de Gaulle Londres

 

Le billet Lyon Paris en iDBUS est au Mini Prix de 35€ – prix qui ne change pas, même à la dernière minute, disponible sur au moins un bus par jour. Ainsi, vous pouvez acheter des billets au dernier moment sans payer de surcoût.

Certes, les trajets sont plus lents qu’en avion, et les vues moins belles, mais les gares sont centrales et donc accessibles grâce aux transports en commun, ce qui permet des économies de temps et d’argent. L’un dans l’autre, vous trouverez le moyen de transport qui correspond le mieux à vos attentes.

Note de Jérémy : Merci à Benoît pour cet article ! J’écrirai prochainement un billet complémentaire avec mon opinion sur les voyages en avion ‘charter’ (il est désormais disponible ici), et quelques anecdotes sur les roadtrips en bus (pour bientôt).