Zagreb, Croatie : le guide ultra-complet pour réussir votre visite

Nouveau : comment TOUT QUITTER et partir voyager (très) longtemps ? J'explique tout ici !

Vous avez prévu de visiter Zagreb prochainement ? Excellente idée ! La belle capitale de la Croatie a beaucoup à offrir ! Et vous avez de la chance : j’habite à Zagreb depuis un an, et j’ai eu le temps d’explorer la ville de fond en comble. Dans cet article, je vous partage tous mes bons plans pour faire de votre visite de Zagreb une réussite.

Vous êtes prêt ? C’est parti !

A visiter à Zagreb : les immanquables

Zagreb est la capitale de la Croatie, certes, mais ça reste une ville de taille moyenne. Même en prenant toute l’agglomération, vous aurez du mal à atteindre le million d’habitants.

De plus, les lieux d’intérêt touristiques de Zagreb sont concentrés dans le centre historique (à quelques exceptions près, mais passons). Vous ne perdrez donc pas de temps dans les transports en commun : tout se fait à pied, et dans un périmètre relativement restreint.

Si vous n’êtes pas passionné de musées, et que votre objectif c’est de flâner dans une ville agréable, le nez en l’air, en prenant de belles photos, alors une journée complète est suffisante pour faire le tour de Zagreb. Comptez deux jours complets si vous aimez vraiment prendre votre temps ou si vous prévoyez des activités (je vous en propose quelques unes plus bas). Enfin comptez trois jours si vous voulez faire également une excursion hors de Zagreb.

Voici donc les immanquables d’une visite de Zagreb.

A visiter dans la ville haute de Zagreb :

Commençons cette sélection des lieux à visiter à Zagreb par le quartier historique de la ville haute.

> L’église Saint Marc, l’emblème de Zagreb

Crkva Sv Marka en croate, au cas où vous auriez besoin de demander votre chemin ou de vous repérer via la signalisation.

Cette église, c’est le symbole de Zagreb, avec son toit coloré reconnaissable entre mille. Il n’est pas possible de visiter l’intérieur, malheureusement, donc cela ne sera qu’un court passage lors de votre visite de la ville haute, le temps d’admirer l’architecture et de prendre quelques belles photos. Surtout que les bâtiments autour et la place piétonne sont vraiment pittoresques également. On se croit à une autre époque.

> La Stone Gate, lieu sacré pour les zagrebois

Crédit photo : Licegrada.hr

C’est une vraie curiosité : il s’agit d’une sorte de toute petite église coincée dans un court tunnel au milieu de la rue. Vous y croiserez régulièrement des gens en train de prier, devant l’autel.

La légende raconte qu’au Moyen-Age il y a eu un grand incendie dans Zagreb, et que quasiment toute la ville fût détruite sauf cette maison où se trouvait un tableau de Christ. Les zagrebois de l’époque y ont vu un signe et considèrent cette toile comme protectrice de la ville. Un guide touristique vous raconterait ça mieux que moi, mais en deux mots voilà l’histoire. Pas besoin de rester des heures, un simple passage de cinq minutes suffit, mais c’est à voir, quoi qu’il en soit !

> La Cathédrale de Zagreb

La cathédrale de Zagreb est située à l’entrée du quartier de Kaptol, le plus ancien de la ville, et à deux pas de la place principale. C’est évidemment un immanquable de la capitale croate.

Je ne suis pas expert en architecture mais je peux vous garantir que vous allez la trouver superbe. Petit bonus non négligeable : il y a souvent des événements organisés dans la cathédrale. Que ce soit des fêtes religieuses (les croates sont très pratiquants et les lieux de culte sont souvent remplis à ras bord), ou des concerts et festivités diverses. Renseignez-vous auprès de l’office de tourisme sur la place Jelacic (la place principale).

De la cathédrale vous pouvez aussi remonter la rue Kaptol, l’ancien centre historique de Zagreb. C’est une chouette balade là où peu de touristes s’aventurent.

> Strossmartre, le mini Montmartre de Zagreb

J’adore ce petit coin, en ville haute, avec une vue dégagée sur tout Zagreb. Une promenade bordée de grands arbres, des petites cabanes qui vendent des bières ou des trucs à grignoter, une esplanade où se jouent des concerts pratiquement tous les soirs de l’année (il n’y a bien qu’à l’automne ou au plus profond de l’hiver qu’il n’y a pas de musique). L’ambiance fait vraiment « Paris des années 1920 », avec ses pavés et ses réverbères. Strossmartre est romantique à souhait. Mon endroit préféré en ville haute ! A ne pas manquer, surtout si vous venez visiter Zagreb à la belle saison !

> Le tunnel Gric, ancien refuge de la seconde guerre mondiale

L’endroit est complètement atypique et incroyable. C’est un ancien refuge de la seconde guerre mondiale, qui a ensuite servi pendant la guerre des Balkans dans les années 1990. Aujourd’hui, il est ouvert au public (gratuitement) et accueille régulièrement des manifestations culturelles (des sons et lumières, auxquels il se prête bien).

Si vous êtes claustrophobe, ce n’est pas vraiment recommandé (l’atmosphère est vraiment spéciale), mais sinon vous ne pouvez pas manquer ça lors de votre passage à Zagreb ! L’une des entrées se trouve juste au pied de Strossmartre, sur la rue Mesnicka. L’autre est au niveau du Art Park, dans une rue perpendiculaire à Ilica, près du funiculaire (des petits panneaux pour piétons indiquent l’entrée, ce n’est pas compliqué à trouver).

> Le parc de Tuskanac, idéal pour une coupure verte pendant votre séjour

Tuskanac, c’est un grand espace vert à deux pas d’Ilica, la rue principale de Zagreb. Vous y croiserez de nombreux joggeurs, mais aussi des familles venues pique-niquer, des ados qui jouent de la musique ou des couples qui s’embrassent sur les bancs. Le parc est vraiment sympa, bien qu’il n’y ait rien de spécial à voir ou à y faire. Si vous cherchez un peu de verdure au cours de votre séjour, c’est le meilleur spot dans le centre de Zagreb.

Au printemps et en été, allez boire un verre au Summer Garden, un bar en plein air qui propose chaque soir un petit concert. Ambiance détendue, super agréable (et aucun touriste en vue). Si vous parlez bien l’anglais (ou le croate), il y a aussi un cinéma en plein air juste derrière. Je dis ça, je dis rien 🙂

A visiter dans la ville basse de Zagreb :

La ville basse, c’est très probablement l’endroit où vous logerez. Vous l’aurez donc remarqué : c’est le coeur de la ville « actuelle », là où les zagrebois sortent, mangent, travaillent, bref en un mot : là où ils vivent. Vous ne pouvez donc pas manquer d’explorer ce coin là aussi. Se contenter de la ville historique, la ville haute, c’est ne voir qu’une seule facette de Zagreb. Voici ce que je vous recommande de voir en ville basse. Ah oui, et détail qui a son importance : tous ces endroits sont à moins de 5 minutes de marche les uns des autres.

> Voir le Théâtre National de Croatie

J’y suis rentré une fois pour voir un opéra (Don Pasquale, en italien sous-titré croate, autant dire que j’ai pas pigé grand chose). Je voulais surtout pouvoir l’admirer de l’intérieur, et franchement il a de la gueule. Sans forcément rentrer, l’extérieur est une merveille architecturale que je vous encourage vraiment à voir lors de votre promenade dans Zagreb. D’ailleurs tous les bâtiments de la place où il se trouve sont également magnifiques… Tous sauf un : celui de la faculté d’art, un immondice en verre pour faire moderne, qui gâche absolument tout. Quand vous y serez passé, revenez me donner votre avis, j’aimerais vraiment savoir si y’a que moi qui suis choqué par un mélange des styles aussi laid.

> Flâner dans le parc Zrinjevac

Zrinjevac c’est mon coup de coeur, mon numéro 1 absolu à Zagreb ! Je l’ai dit récemment à ma copine : je crois bien que ce petit endroit, à deux pas de chez moi, est le lieu citadin que je préfère sur cette planète. Je ne sais pas pourquoi exactement mais je m’y sens bien, mieux que nulle part ailleurs.

Peut-être sont-ce les allées bordées de grands arbres aux troncs blancs, de bancs où s’embrassent les amoureux ou de réverbères façon Paris 1920. Peut-être est-ce le kiosque, les fontaines, les façades des bâtiments que l’on distingue entre les feuilles des arbres. Ou tout simplement les gens qui s’y promènent, les enfants qui jouent au ballon, les étudiants qui se réunissent en buvant une bière, les couples qui pique-niquent, … je ne sais pas. J’aime cet endroit, il me fait me sentir bien instantanément. Allez voir, c’est à 100m de la place principale, vous ne serez pas déçu.

Il y a pratiquement tout le temps quelque chose qui s’y passe : des concerts, du théâtre, un festival de bouffe (en ce moment c’est le festival du burger), … Toujours quelque chose à voir ou à faire à Zrinjevac ! Un immanquable de votre visite de Zagreb !

Notez que le parc continue de l’autre côté du boulevard, côté gare, avec là aussi de nombreuses animations en plein air (y compris une patinoire l’hiver, pendant la période de l’Avent).

> Déambuler sur Ilica, la rue principale de Zagreb

Vous ne pourrez pas la rater, vraiment. C’est la rue qui part de la place centrale (j’en parle ci-dessous), direction l’ouest. Là où vont tous les trams, là où il y a tous les magasins. Là où la foule est dense (surtout à l’approche de Noël, c’est la folie). Ilica est l’artère principale de Zagreb. Ses façades valent le coup d’oeil, de même que ses nombreux petits renfoncements où se cachent là une terrasse ombragée, ici un musée, une petite boutique de créateur ou un cordonnier, là encore un passage dérobé vers un autre quartier de la ville, … Prenez votre temps et n’ayez pas peur de rentrer dans les petites cours intérieures : c’est là que vous trouverez des petites merveilles.

> Flâner sur la place principale (Jelacic)

La place Jelacic est le point de rendez-vous de tous les zagrebois car tous les trams y passent. C’est aussi le coeur de Zagreb, d’où vous pouvez explorer la ville haute comme la ville basse.

Ses façades austro-hongroises raviront les photographes. Il se passe toujours quelque chose sur cette place : des stands de producteurs locaux, un salon du livre, des concerts et autres festivités, … Accessoirement, c’est aussi sur cette place que se trouve l’office de tourisme de Zagreb.

Profitez-en d’ailleurs pour explorer les rues qui partent de chaque coin de cette place : l’une mène à la cathédrale, l’autre à la Stone Gate, une autre au parc Zrinjevac, et les autres réservent également de jolies surprises.

A voir à Zagreb en dehors du centre-ville :

A Zagreb, la plupart des attractions touristiques sont concentrées dans le centre-ville. Mais il y a aussi quelques lieux qui valent le détour, en dehors du centre. Le seul problème, c’est que pour vous y rendre, soit vous allez marcher pas mal, soit vous allez devoir prendre les transports en commun (le ticket de tram coûte 4 kunas à l’heure où j’écris ces lignes, soit environ 60 centimes d’euro). Dans tous les cas, ces différents lieux méritent de l’intérêt.

> Le cimetière Mirogoj :

Se promener dans un cimetière n’est pas forcément la première idée qui vient en tête quand on part à l’étranger, mais celui-ci vaut vraiment le coup d’oeil. C’est un peu le « Père Lachaise » de Zagreb. Il est situé tout au nord de la ville, sur les hauteurs. Il est entouré d’une sorte de muraille où se trouvent les tombes des illustres croates (poètes, hommes politiques, …). Avec ses longues allées et ses tombes dévorées par les lierres, l’atmosphère y est unique. En fin de journée, les lumières raviront les photographes. A voir !

> Le Lac de Jarun

A l’extrémité sud-ouest de la ville, vous trouverez le lac de Jarun. Alors, ne vous attendez pas à quelque chose d’extraordinaire : c’est un simple point d’eau (assez grand), avec quelques plages de galets (où il est possible de se baigner), et la possibilité de faire des sports nautiques (c’est là où s’entraîne l’équipe nationale de Croatie d’aviron, par exemple). L’été il y a des animations et des festivals (le InMusic Festival notamment).

> Le Parc Maksimir

Passons de l’autre côté de Zagreb, à l’est de la ville. Vous y trouverez l’immense parc de Maksimir (qui comprend notamment un zoo, plusieurs lacs, des dizaines de sentiers de « randonnée », …). Le week-end, l’endroit est pris d’assaut par les zagrebois mais en semaine c’est vraiment tranquille. Si vous venez visiter Zagreb en hiver, Maksimir sous la neige vaut son pesant de cacahuètes.

Visitez Zagreb de nuit !

De nuit, Zagreb a un charme incontestable. Parmi mes endroits préférés, le parc Zrinjevac et Strossmartre, que vous ne pouvez pas manquer (ambiance romantique garantie). Pensez à repasser devant les principaux monuments que vous avez vu de jour car l’éclairage y est particulièrement réussi à mon goût (sobre mais les mettant bien en valeur). L’opéra, la cathédrale, ainsi les rues qui partent de Jelacic valent vraiment le coup d’oeil. Voici quelques photos pour vous donner envie.

La promenade qui monte à Strossmartre…

Le parc de Zrinjevac, à deux pas de la place principale…

L’église Saint Marc, symbole de Zagreb, à voir absolument à la nuit tombée…

Que faire à Zagreb une fois que vous avez tout visité :

Zagreb est une petite ville, il vous faudra maximum 2 jours pour visiter tout ce que j’ai écrit ci-dessous. Si vous avez prévu plus de temps sur place, voici d’autres idées de choses à faire à Zagreb lors de votre séjour (inclus : d’autres immanquables, héhé).

> Faire vos courses sur le marché de Dolac, authentique marché croate

A 50 mètres de la place principale où se concentrent les touristes, se trouve le marché traditionnel de Dolac, où, chaque matin, les petits producteurs locaux viennent vendre leurs fruits et légumes aux gens de la ville. Ça s’agite, ça négocie, ça crie un peu, c’est surtout plein de couleur et d’odeurs. A voir absolument !

> Chiner sur le marché des antiquités à Britanski Trg

Il a lieu le dimanche matin et c’est un véritable musée à ciel ouvert. Plein de vieilles pièces datant de l’ère yougoslave. Si vous aimez chiner, vous allez trouver des merveilles ! Attention à l’excédent de bagage pour le vol de retour 🙂

> Voir Hrelic, le marché aux puces de Zagreb

Dans le même genre mais encore plus à l’arrache et avec des objets encore plus improbables, allez voir le marché aux puces de Hrelic, côté Novi Zagreb. C’est gigantesque.

> Visiter l’un des musées de Zagreb

Il y a, à Zagreb, plusieurs musées passionnants et/ou originaux. Ne manquez bien sûr pas le musée de l’archéologie, en plein coeur de la ville. Le musée des relations brisées est une vraie curiosité (Museum of Broken Relationships, en ville haute), ainsi que le musée des illusions (si vous aimez les énigmes et les trompes-l’oeil). Si vous aimez l’art, le Croatian Naïve Art, en ville haute, devrait vous plaire également.

> Déguster du vin croate

Sur Captol, au-dessus de la cathédrale, il y a une salle de dégustation de vins croates (cela s’appelle Bornstein). C’est dans une cave aux belles voutes que vous pourrez tester votre connaissance sur le sujet (ou l’enrichir). Vous me direz s’il y a des bouteilles en particulier qui vous plaisent !

> Se baigner ou skier, selon la saison :

Pour se baigner, c’est pendant les beaux jours au lac de Jarun (choisissez bien votre plage car il y a des spots à nudistes par là). Pour le ski, c’est l’hiver (sans blague 🙂 ) sur la montagne Slijeme, juste à côté de Zagreb.

C’est la première fois de ma vie que je skiais, je faisais pas le malin…

> Défier vos amis dans une des nombreuses Escape room de Zagreb

S’il pleut, que vous êtes entre copains ou en famille, et que vous avez envie de vous challenger un peu, pourquoi ne pas essayer une Escape Room ? J’ai testé Cluego Zagreb, qui a deux salles très sympas. La première, vous incarnez des cambrioleurs qui essaient de dérober la Joconde, et dans le deuxième vous fuyez un patron mafieux avec une valise pleine de fric. On se prend facilement au jeu !

Sortir à Zagreb : les meilleurs restaurants et bars

Je suis en train de vous préparer un article ultra-complet sur les meilleurs bars et restaurants de Zagreb. En attendant, voici déjà ma petite sélection perso des lieux où boire un verre et où manger pour votre séjour. Cela devrait vous suffire tant que vous ne décidez pas de rester plus d’une semaine à Zagreb :

Les meilleurs endroits pour boire un verre à Zagreb

Ce ne sont pas les bars qui manquent, ici. Voici les principaux quartiers où les gens sortent boire un verre ou font la fête. A vous de choisir !

> Sur Ilica

Ilica est surtout connue pour être la rue commerçante de Zagreb, mais il y a tout de même quelques bars et restaurants sympas qui s’y trouvent. Parmi eux, le Swanky Mint Hostel qui, comme son nom l’indique, fait aussi auberge de jeunesse. Moi j’y vais juste pour profiter de leur magnifique terrasse sur plusieurs étages, quand les beaux jours sont là (il y a même une piscine !).

Ne manquez pas non plus les petits cabanons du Art Park, ils ont des bonnes bières et vous pourrez vous caler tranquillement dans l’herbe en écoutant la musique.

> Dans la rue Tkalciceva

Tkalciceva est la rue principale de la ville pour les touristes : c’est là que se concentrent la majorité des bars et des restaurants. Vous n’aurez que l’embarras du choix.

> Autour de la place des fleurs (Cvjetni Trg)

C’est souvent là que je sors car c’est près de chez moi et j’aime beaucoup l’ambiance de certains bars ici (le Pif et le Kic notamment, qui se font face, juste à côté de l’institut français). La photo qui illustre cette partie (un peu plus haut) est prise dans ce coin là, c’est la terrasse du Pif.

> Sur les rues Opatovina et Radiceva

Plusieurs bons bars avec des bonnes bières (et du choix) par ici. C’est souvent moins blindé que sur les endroits cités précédemment, et vous aurez plus de chances d’y croiser des locaux que des touristes.

Trois suggestions de restaurants à Zagreb

J’ai décidé, ici, de vous recommander surtout des restaurants méconnus des touristes. Bien sûr qu’il y a d’autres restaurants excellents à Zagreb, mais cette petite sélection vous assurera d’être à peu près tranquille. D’une manière générale, sachez que vous trouverez de bons restos partout dans la ville, en particulier dans les rues et quartiers que j’évoque pour boire un verre, ci-dessus (rajoutez la petite ruelle Skalinska – cette photo -, blindée de touristes mais où vous mangerez globalement bien et pour des prix raisonnables).

Bref, voici trois suggestions de restaurants à Zagreb. Tous m’ont été recommandés par des locaux, et j’ai eu l’occasion de tester et approuver plusieurs fois chacun d’entre eux.

> Le Wok by Matija

C’est pour manger en vitesse et ce n’est pas de la haute gastronomie, plutôt de la ‘street-food’. Mais le restaurant est vraiment atypique : une petite bâtisse toute en longueur dans une cour d’école (y’a pas la place de mettre deux tables côte à côte) avec une déco originale. Le personnel est adorable, c’est copieux, on y mange bien, et c’est vraiment pas cher. Goûtez absolument leur gâteau aux carottes si vous prenez un dessert : c’est une tuerie.

Pour y accéder, ce n’est pas simple. Passez par la rue Varsakvsa, puis tournez sur votre droite dans le passage juste avant l’école (quand vous venez de Gunduliceva). Le restaurant est à 50m (il faut vraiment le savoir car ça n’a l’air de rien).

> Le Mali Bar

C’est mon propriétaire qui m’a fait découvrir ce restaurant, en nous y invitant, moi et ma copine, pour nous souhaiter la bienvenue en Croatie (vous imaginez un proprio faire ça en France ? Incroyable !). La cuisine est excellente, je me suis régalé.

> Fotic

C’est le plus touristique de cette petite sélection, car il est sur Gajeva, une des rues principales du centre, en ville basse. Ne vous laissez pas influencer par la déco kitsh de la salle qui donne sur la rue, car le restaurant en arrière-boutique est vraiment top. La bouffe est délicieuse (le risotto aux truffes, hmmm !), le personnel adorable, et les tarifs sont encore corrects pour un endroit touristique. Je crois savoir qu’ils font aussi maison d’hôte, d’ailleurs, donc si vous décidez d’y séjourner, vous savez que vous mangerez bien pendant votre séjour à Zagreb !

Je m’arrête là car la liste des restaurants à Zagreb est longue comme le bras. Globalement, sachez que la bouffe croate n’est pas particulièrement délicieuse. Vous trouverez souvent des pâtes et des pizzas dans les restaurants. Rien n’est très mauvais, mais rien n’est extraordinaire comme en Italie (ou en France, héhé), par exemple.

Préparer votre visite de Zagreb :

Avion, hôtel, logistique, … Voici tous mes conseils pour préparer votre séjour à Zagreb.

Se loger à Zagreb : mes recommandations pour les 3 principaux quartiers :

Zagreb est une ville découpée en 3 morceaux. Deux quartiers sont au nord de la rivière, la Sava, et concentrent tous les points d’intérêts touristiques. Et le troisième, au sud, fait office de banlieue.

> Gornji Grad : la ville haute et historique de Zagreb

Tout au nord, au pied des montagnes, vous trouverez la ville historique de Zagreb. C’est la ville haute : Gornji Grad, sur les collines de Kaptol et de Gradec.

Une bonne partie des points d’intérêt touristique de Zagreb se trouvent ici. Le quartier est très calme et, étrangement, assez peu de touristes viennent s’y promener. Il faut dire que ça monte un peu, et la plupart des touristes sont découragés dès qu’il faut utiliser les muscles des jambes… Tant pis pour eux, et tant mieux pour vous : les merveilles de la ville haute ne sont pas assaillis et vous allez pouvoir en profiter tranquillement !

Pour y loger, c’est calme, proche de tout, et vous dormirez bien car les fêtards sont concentrés dans le quartier de Donji Grad.

> Donji Grad : le coeur du Zagreb d’aujourd’hui

Ensuite, plus au sud se trouve la ville basse, le coeur vivant de Zagreb : Donji Grad. C’est tout le quartier austro-hongrois. L’architecture de ce quartier est merveilleuse : des belles façades partout, une régularité typique de l’Autriche à la belle époque. C’est aussi là que vous trouverez toutes les boutiques, les bars, les restaurants, bref le Zagreb vivant et moderne se trouve ici. C’est dans ce quartier que je vous conseille de loger pour être au plus près de l’action lors de votre séjour dans la capitale croate.

Le quartier Donji Grad est mon coup de coeur à Zagreb : il y règne une ambiance façon Paris des années 1920. Je vous recommande vraiment de loger dans ce quartier où tout est accessible à pied. Vous trouverez une sélection d’hôtels bien réputés, pas chers, et au coeur de la ville en cliquant ici. Et si vous passez par Airbnb, voici un coupon de réduction ici.

> Novi Zagreb : la banlieue sans intérêt

Enfin vous avez la ville neuve, qui s’appelle Novi Zagreb, c’est le quartier au sud de la rivière. Elle n’a aucun intérêt touristique : c’est une sorte de banlieue remplie de barres d’immeubles moches et ternes.

Je vous déconseille totalement d’y loger car vous allez perdre un temps fou dans les transports en commun. Je ne mentionnerais plus ce quartier dans le reste de l’article, je voulais juste le mettre ici pour vous prévenir : si au cours de vos recherches de logement vous tombez sur quelque chose à Novi Zagreb, ne le prenez pas. Privilégiez le centre (les 2 quartiers évoqués plus hauts) !

Quelle est la meilleure période pour visiter Zagreb ?

Quand on s’imagine la Croatie, on a tendance à visualiser un pays où il fait tout le temps beau et chaud. On imagine des plages de sable fin, de l’eau translucide, et des cocktails à siroter toute la journée. Autant vous dire la vérité : à Zagreb, on est loin de ça.

Zagreb est dans les terres, à 150 km des côtes, et le climat est loin, très loin d’être doux toute l’année. L’hiver dernier, de début janvier à fin février, le thermomètre n’est pratiquement jamais monté dans le positif.

En fait, ici à Zagreb, les saisons sont extrêmement marquées. Les hivers sont froids et rigoureux, les étés chauds et secs. Les automnes pluvieux et les printemps doux et agréables.

Voici ci-dessous le détail, saison par saison, des avantages et inconvénients de Zagreb. Chaque saison a son charme : à vous de voir ce que vous préférez en fonction de la raison de votre voyage.

Le quartier de Strossmartre au printemps, toujours très vivant…

> Le printemps, définitivement le meilleur moment

Selon moi, le printemps est vraiment la meilleure période de l’année. D’abord pour le climat : il fait beau et chaud (sans être caniculaire pour autant). Et surtout, la ville est animée de festivals à chaque coin de rue. Dans tous les quartiers, dans chaque parc, chaque soir, il se passe quelque chose. De la musique, du cinéma en plein air, des stands de bouffe, des animations médiévales, des arts de rue, … Au printemps, c’est vraiment impossible de s’ennuyer à Zagreb tant il se passe de chose. Entre fin mars et fin juin, à mon sens c’est un des villes les plus vivantes, vibrantes même, que j’ai eu l’occasion de voir (surtout par rapport à sa taille, je vous rappelle qu’elle compte moins d’un million d’habitants).

Petit détail qui ne gâche rien : au printemps, il y a des vendeurs de fraises délicieuses partout dans la ville (et sur les marchés) pour 2€ les 500 grammes. Un régal !

> L’hiver, pour la magie de Noël… et le ski

La deuxième meilleure période pour venir visiter Zagreb, à mon goût, c’est en décembre, avant Noël. La ville est illuminée de partout, le marché de Noël a pris place dans chaque recoin de la ville. Chaque parc, chaque rue, chaque place a ses petits cabanons qui vendent des chocolats chauds délicieux, et de pâtisseries croates. D’ailleurs le marché de Noël de Zagreb a été élu pour la 2e année consécutive « meilleur marché de Noël d’Europe », ce qui n’est pas rien quand on voit la concurrence en Allemagne ou dans d’autres pays de l’est.

L’autre point intéressant de venir visiter Zagreb en hiver, c’est que la ville est aux pieds des pistes. Et que le ski, ici, ce n’est vraiment pas cher (moins de 15€ par jour pour l’intégrale : location du matos et pass remontée mécanique). Depuis le centre de Zagreb, une demi-heure de tram puis une demi-heure de bus, et hop, vous êtes dans les starting-blocks pour une journée de ski. Alors si vous cherchez une station comme dans les Alpes, vous allez être déçu, mais c’est tout de même très chouette de pouvoir skier à deux pas de la capitale.

> L’été, les zagrebois sont absents

Troisième option pour visiter Zagreb : l’été. Les zagrebois sont partis et la ville est incroyablement calme (bien qu’en temps normal, n’imaginez pas Zagreb comme une capitale stressante où les gens se pressent et se bousculent, ça n’a rien à voir avec Paris ni même avec nos grandes villes de province). Les cafés sont ouverts, bien sûr, et il y a toujours des petits festivals et des animations un peu partout dans la ville.

En fait, l’été c’est le printemps en moins bien : il fait plus chaud (parfois même TROP chaud), il y a un peu moins de choses à faire, et il y a plus de touristes que de locaux (alors que c’est l’inverse au printemps). Cela reste une bonne option, ceci dit.

> L’automne, quand les arbres changent de couleur

Enfin, l’automne. Le gros problème de l’automne à Zagreb, c’est la pluie. On se croirait en Normandie, sans déconner. C’est de la flotte qui tombe non-stop. Voilà. Donc si vous n’êtes pas gêné par la pluie, vous pouvez venir à Zagreb à cette période car c’est encore très vivant, les températures sont douces, et entre deux ondées il est très agréable de se poser en terrasse et profiter. Mais sinon, je vous recommande franchement de venir à un autre moment.

Venir à Zagreb sans se ruiner :

L’inconvénient majeur de Zagreb, selon moi, c’est que la ville n’est reliée au reste du monde par aucun vol low-costs.

Pour la France, il n’y a que deux compagnies aériennes qui assurent des vols : Air France et Croatia Airlines. Et les deux pratiquent des tarifs assez élevés. Hors saison, comptez environ 150€ l’aller-retour, et en pleine saison, cela peut monter jusqu’à 300€. Un peu cheros, surtout quand on compare avec les autres capitales d’Europe de l’Est, comme Budapest ou Prague, où Ryanair, Easyjet, Wizzair et d’autres proposent des vols aller-retour depuis la France pour moins de 50€.

Pour trouver un vol pas cher pour Zagreb, je vous conseille de passer par Skyscanner, le meilleur comparateur de vol qui existe (c’est celui que j’utilise systématiquement pour tous mes voyages).

Ensuite, je vous invite à regarder les vols aussi vers les autres villes de Croatie, en particulier pour Zadar, car cette fois il y a bien des vols Ryanair à pas cher (souvent autour de 35/40€ aller-retour. Ensuite, depuis Zadar, vous aurez énormément d’options pour rallier Zagreb : des bus (Flixbus propose des liaisons à 10/15€ max), des covoiturages, etc… C’est plus long, certes, mais si vous avez un petit budget c’est vraiment la solution.

Quand je suis rentré pour les vacances d’été, en pleine saison touristique, les aller-retours Zagreb-Paris étaient montés à 350€. Hors de question que je mette une somme pareille. J’ai donc pris un Zadar-Beauvais pour 15€ (+10€ de bus Zagreb-Zadar), puis la navette Beauvais-Paris pour rallier notre capitale. Pour le retour, j’ai rusé également en prenant… un covoiturage entre Paris et Zagreb, pour 89€. Autrement dit, tout compris, mon aller-retour m’a coûté moins de 120€ alors que j’en avais pour pratiquement 3 fois cette somme si j’étais passé par les compagnies aériennes classiques.

Bref, ce que je veux dire, c’est qu’en étant malin et débrouillard, on peut venir à Zagreb pour pas cher, à condition d’avoir un peu de temps devant soi.

Si vous êtes intéressé par ce genre d’astuce pour trouver des vols à vraiment pas cher, allez lire cet article où je donne toutes mes astuces (il y en a 12 dans ce genre là), ça va vous plaire.

Des questions sur votre visite de Zagreb ?

S’il vous reste des questions après cet article, vous pouvez me les envoyer en passant par le formulaire de contact du blog. Je vous répondrais en complétant l’article !

Et si cet article vous a été utile, soyez sympa et renvoyez-moi l’ascenseur en cliquant sur ‘j’aime’ ci-dessous. C’est la meilleure façon de m’encourager à continuer de partager mes bons plans !

En attendant, je vous souhaite un très bon séjour sur place ! Peut-être qu’on se croisera, qui sait 🙂

Bon voyage !

Jérémy