Visiter Göteborg : le guide ultime des 21 choses à faire sur place et aux alentours

Nouveau : comment TOUT QUITTER et partir voyager (très) longtemps ? J'explique tout ici !

Vous envisagez de visiter Göteborg prochainement et vous vous demandez que faire et que voir dans la belle ville suédoise ?

Dans cet article, je vous révèle tout ce que vous devez savoir sur Göteborg, afin de ne rien manquer pendant votre séjour sur place.

Vous le savez peut-être : Göteborg c’est la ville de mon cœur. J’ai vécu là-bas quelques mois et j’ai eu le temps d’en explorer chaque recoin. Je n’irai pas jusqu’à dire que Göteborg n’a plus de secrets pour moi (faut quand même pas exagérer), mais je la connais bien.

Si vous avez quelques jours pour visiter Göteborg, voici ce que je vous recommande.

Infos pratiques :

Les vols les moins chers pour Göteborg sont sur ce site (depuis que Ryanair a supprimé sa ligne, les prix ont un peu monté, mais en fouinant y’a moyen de dénicher des bonnes affaires quand même).

Pour l’hébergement, c’est la Suède donc c’est assez cher. Vous trouverez une petite sélection des meilleurs endroits où dormir à Göteborg juste ici.

Au sommaire de cet article

Visiter Göteborg : que faire et que voir dans le centre ville

Voici tout d’abord les choses à faire et à visiter à Göteborg, dans le centre ville. Si vous avez envie d’être guidé pour votre visite, regardez ici.

> Flâner sur Avenyn et prendre la température de la ville

Avenyn -littéralement “L’Avenue”- est l’artère principale de Göteborg. C’est un peu l’équivalent local de nos Champs-Elysées. De chaque côté de l’avenue, l’architecture scandinave vous en mettra plein les yeux. Un bâtiment que j’aime beaucoup, c’est le Stora Teatern, le Grand Théâtre, sur la droite de l’avenue quand on la redescend depuis le cœur de ville.

Avenyn s’étire de la place Götaplatsen et sa statue de Poséidon, le symbole de la ville, jusqu’à Kungsportplatsen, d’où partent de chaque côté tout un tas de petites ruelles commerçantes franchement sympas ! Sur Götaplatsen, le “Konstmuseum” (le musée des beaux arts) vous attend : c’est gratuit si vous avez moins de 25 ans, profitez !

> Visiter Haga, le plus vieux quartier de Göteborg

Haga est le quartier historique de la ville. Des maisons en bois, autrefois habitées par les classes populaires. Aujourd’hui, ce sont plutôt les ‘hipsters’ qui ont investis les lieux. Qu’importe : aujourd’hui vous trouverez plein de petits cafés mignons où savourer des “fikas” à la suédoise (une “fika” c’est une “pause café-gâteau”). Si vous aimez le shopping, vous découvrirez aussi tout un tas de boutiques de créateurs talentueux. Un endroit plein de charme, à voir absolument lors de votre visite de Göteborg !

Vous pouvez rejoindre Haga depuis Avenyn de deux façons : soit par Vasastan, quartier franchement chouette lui aussi, soit en longeant le canal qui part de Kungsportplatsen (côté théâtre). Là aussi, vous y découvrirez des merveilles. N’hésitez pas à poursuivre votre visite sur Linnégatan, une de mes rues préférées de Göteborg !

> Flâner le long des canaux

Le centre ville de Göteborg est découpé par des canaux et par la rivière, la Göta Älv. Le coin le plus sympa pour admirer les canaux, c’est vers le parc de Kungsparken, où on peut déambuler dans des jolies petites allées bien entretenues bordées de grands arbres, avec de l’autre côté du canal une chouette vue sur des bâtiments typiquement scandinaves (façades blanches et toits verts). J’aime aussi beaucoup la rue Stora Nygatan, qui longe de très jolies bâtisses, avec en vue, de l’autre côté, le parc de Trädgårdsföreningen (j’en reparle plus bas dans cet article).

Idée d’activité :

Un truc sympa à faire pour découvrir les canaux de Göteborg, et à travers eux l’histoire de la ville, c’est de grimper dans l’un de ces bateaux !

Il y a, aussi, plein de jolis petits ponts qui enjambent ces canaux. N’hésitez pas à les emprunter, surtout ceux qui sont piétons : ils donnent accès à d’autres quartiers du centre ville à découvrir à pied. Et parfois, sur l’un d’eux, vous trouverez simplement un joli point de vue sur les bâtiments au bord de l’eau.

Bref, flânez le long des canaux de Göteborg : c’est vraiment le meilleur moyen de découvrir cette jolie ville !

> Se poser sur les Escaliers du Lion

Si vous en avez marre de marcher, voici une idée de pause agréable.

Le pont qui se trouve au bout de Östra Hamngatan donne accès aux Escaliers du Lion (“Lejontrappan”), où vous pourrez admirer la statue des deux lions qui veillent sur Göteborg, avec une jolie vue sur le canal et les bâtiments autour. C’est un endroit où les locaux aiment prendre leur pause-déj, ou simplement se poser avec un café à emporter et admirer la ville s’animer autour. Pas un indispensable, mais un endroit sympa pour “sentir” Göteborg.

> Admirer la place Gustav II Adolf

Quand vous serez aux Escaliers du Lion, juste à côté, vous ne pourrez pas manquer la très belle place Gustav II Adolf, du nom du roi fondateur de la ville. Outre la statue du bonhomme, vous trouverez aussi sur cette place la mairie de Göteborg, dont la construction a pris fin en 1673, et d’autres bâtiments administratifs de la ville. Leur élégance mérite bien un coup d’œil !

Notez aussi que cette place accueille régulièrement des événements divers comme un festival de cuisine du monde (j’y ai trouvé de la tartiflette en plein pendant mon expatriation, j’étais heureux !), un salon du livre ancien, et pas mal d’autres trucs à l’intérêt variable. Regardez si quelque chose s’y passe pendant votre séjour, on ne sait jamais !

> Voir l’église aux poissons de Göteborg

C’est historiquement le marché aux poissons de Göteborg, bien qu’aujourd’hui on y trouve aussi un restaurant (qui a bonne réputation, soit dit en passant). Construit à la fin du 19e siècle, l’endroit s’appelle “l’église aux poissons” (“Feskekôrka” en suédois) simplement pour la ressemblance du bâtiment avec l’une des nombreuses églises du centre de Göteborg. C’était d’ailleurs la volonté de l’architecte : faire ressembler autant que possible son marché avec les églises traditionnelles norvégiennes.

Feskekôrka est un lieu à voir absolument lors de votre visite de Göteborg. L’intérieur est vraiment beau, c’est un plaisir pour les sens de s’y promener. C’est vivant, coloré, plein d’odeur et de saveur… Un des lieux atypiques de Göteborg que je vous recommande chaudement !

Adresse exacte : Fisktorget 4, le long du canal (c’est le bâtiment clair à droite sur ma photo).

> Admirer la vue sur Göteborg depuis Skansen Kronan

Une fois dans Haga, grimpez sur la colline où se trouve “Skansen Kronan”, une sorte de tour fortifiée avec une couronne à son sommet. De là, vous aurez une vue panoramique sur la ville. Ne soyez pas surpris si vous voyez beaucoup, beaucoup de verdure : c’est la Suède 🙂

Vous pouvez apporter un pic-nique et déjeuner dans l’herbe, avec la ville étendue à vos pieds. Sensation agréable !

> Admirer la statue de Poséidon sur la place Götaplatsen

J’en ai déjà parlé plus haut : la statue de Poséidon trône fièrement au cœur de la place Götaplatsen, au bout d’Avenyn.

Si vous avez fait quelques recherches sur Göteborg avant de tomber sur mon blog, vous avez sûrement déjà vu la statue en photo : c’est l’emblème de la ville. Ne manquez pas d’aller la voir de près, d’autant qu’une fois sur place on a une chouette perspective sur l’avenue qui s’étend au loin vers le centre ville.

Juste derrière la place se trouve le musée le plus intéressant de Göteborg : le Konstmuseum (le musée des beaux-arts). Il y a aussi le Konsthallen à proximité, qui est, lui, consacré à l’art contemporain (je n’y suis jamais rentré bien que l’entrée y soit gratuite pour tous).

> Visiter Domkyrkan, la cathédrale de Göteborg

La belle cathédrale de Göteborg se trouve en plein cœur de son quartier commerçant, sur l’îlot formé par les canaux et la rivière découpant le centre ville. On tombe dessus par hasard, au détour d’une rue. Difficile de l’admirer dans son intégralité car il n’y a pas vraiment de parvis pour prendre du recul, juste un petit parc, mais la bâtisse est belle. J’aime aussi beaucoup tout le quartier autour, très animé en journée, avec plein de jolies petites rues, des boutiques originales, et même quelques cafés sympas.

L’entrée y est gratuite, ne vous privez pas !

Adresse exacte : Kyrkogatan 28.

> Visiter le jardin des Horticultures

Je vous ai déjà mentionné son nom suédois, Trädgårdsföreningen, un peu plus haut, dans la partie consacrée aux flâneries le long des canaux.

Trädgårdsföreningen, c’est un très joli parc qui se trouve en plein cœur de Göteborg, à deux pas d’Avenyn. Il est bordé par un canal sur une petite portion de sa partie nord : c’est un endroit que j’aime beaucoup et que j’ai souvent emprunté (il était sur mon parcours entre mon appart’ et le centre ville et j’allais régulièrement me poser dans l’herbe avec un bouquin dans cette zone là).

Une fois dans le parc, visitez la grande serre avec ses plantes tropicales, déambulez dans ses allées colorées et magnifiquement entretenues, et détendez-vous à Rosenkaféet (le café de la Rose), fondé au 19e siècle.

Si vous venez l’été, il y a souvent des concerts et des animations, aussi bien en journée qu’en soirée. Pensez à aller y jeter un œil (et demander le programme à l’office de tourisme) !

> Déambuler sur Linnégatan et admirer son architecture scandinave

La grande rue Linnégatan est l’une des plus belles rues de Göteborg, et je vous recommande chaudement d’aller y flâner au moins une fois lors de votre visite de la ville.

On y admire les plus belles façades de Göteborg, si typiquement scandinaves. Elle regorge de petites boutiques, de restaurants, de cafés, le tout étant bordé de grands arbres lui donnant un air élégant et paisible. Le soir venu, l’éclairage subtile met parfaitement en valeur les grands bâtiments (j’ai mis une photo de cette rue à la tombée de la nuit dans la partie “Où sortir à Göteborg, quelques paragraphes plus bas).

Bref, c’est une rue où je me sens bien à chaque fois que j’y passe. Et je pense sincèrement qu’elle vous plaira aussi !

> Faire le tour du lac Stora Delsjön

A l’est de Göteborg, vous avez un très joli lac à découvrir : Stora Delsjön. J’y ai passé des heures et des heures ! C’est un endroit où les locaux sortent entre amis ou en famille le week-end, pour y faire de la randonnée ou simplement se poser sur les rives avec un pique-nique.

En s’éloignant un peu sur la gauche lorsque vous arrivez au lac, il y a une sorte d’ilot accessible par des passerelles de bois. Il y a souvent des pêcheurs qui se posent par là, mais en fin de journée j’y étais à chaque fois complètement seul pour apprécier la quiétude des lieux. Nickel !

Pour vous y rendre, prenez le tram numéro 5 à Korsvägen, et descendez à l’arrêt Töpelsgatan. De là, prenez la route à droite perpendiculaire à la ligne de tram, remontez vers les virages en épingle, et suivez la route jusqu’à Delsjön (sjön = lac en suédois). Comptez 20 bonnes minutes de marche pour relier le lac. Sur le chemin, vous allez probablement vous dire “c’est pas possible, c’est pas par là”, mais si : continuez, vous êtes sur la bonne route 🙂

Une fois au lac, vous pouvez faire le tour à pieds en mode explorateur, ou louer un canoë (pour des prix franchement très abordables !) et vous relaxer au milieu des eaux. Super !

Visiter l’archipel de Göteborg : mes conseils et suggestions

archipel-goteborg

Si vous aimez la nature, alors vous ne pouvez pas manquer l’archipel de Göteborg. C’est vraiment un coin magnifique.

L’archipel de Göteborg, ce sont des dizaines et des dizaines d’îles plus ou moins grandes et plus ou moins sauvages à explorer. Voici le guide pour réussir votre visite.

> Quelle île choisir lors de votre visite de l’archipel de Göteborg

Choisir quelle île explorer est toujours un casse-tête : vous ne pourrez évidemment pas toutes les voir. Il vous faudra faire un choix. Ci-dessous, mes conseils et mes suggestions en fonction de temps que vous avez à passer sur place et de vos goûts personnels.

Tout d’abord, ma préférence personnelle : l’île de Karlholmen (où ont été prises les deux photos ci-dessus). Elle est toute petite et vous y trouverez quelques jolies maisons scandinaves typiques en bois rouge ou bleu. On fait le tour de cette île en deux heures maxi, en flânant. Elle offre, aussi, un joli panorama sur le reste de l’archipel (c’est pour ça notamment que je l’apprécie autant), mais elle n’est pas hyper sauvage.

Si vous aimez marcher, vous pouvez explorer la très belle île de Styrsö. Ce qui est top avec cette île, c’est qu’elle a plusieurs débarcadères. Vous n’êtes donc pas obligé de faire une boucle. Au contraire : le truc à faire, c’est de descendre à l’arrêt Styrsö-Skäret et de marcher jusqu’à l’arrêt suivant, Styrsö-Bratten, à travers la végétation, au bord de l’eau. Vous pouvez même prolonger la promenade jusqu’à Styrsö Tangen, où se trouve une petite bourgade mignonne (et quelques cafés !).

Autrement, Köpstadsö est un excellent choix pour avoir une atmosphère sauvage et des beaux paysages. Elle présente aussi l’intérêt de ne pas être trop éloignée du port de Saltholmen, donc le temps de traversée est court, ce qui permet de profiter sur place plus longtemps. Même commentaire pour l’île de Källö (photo ci-dessous), super pour jouer aux aventuriers le temps d’une heure ou deux. Enfin, l’île de Vrangö est très sauvage aussi, mais elle est beaucoup plus loin.

archipel-goteborg

Pour finir, une autre île que j’aime beaucoup dans l’archipel de Göteborg, c’est Donsö. Elle est assez grande et on y trouve une école, une église, un terrain de foot, et même un petit restaurant avec vue sur mer. C’est l’île idéale pour une petite ballade tranquille et une bière avec vue sur mer au restaurant afin de finir la journée en beauté, avant d’attraper la navette de retour vers Göteborg.

Bref, choisissez une île qui vous inspire parmi celles que je viens de vous citer, faîtes-en le tour (suivez les sentiers balisés par des points bleus si vous n’avez pas l’âme trop aventurière) ou carrément sortez du chemin recommandé et explorez-les jusqu’à leur sommet. De là haut, je vous garantis de très beaux spectacles, en particulier au mois de juin quand le soleil se couche tard et offre des lumières rasantes absolument magnifiques sur l’archipel de Göteborg. Pour tout vous dire, ce coin là est probablement l’un de mes endroits préférés sur la planète.

> Comment aller dans l’archipel de Göteborg

ile-archipel-goteborg

Pour aller visiter l’archipel de Göteborg, c’est simple : prenez le tram 11 ou 9 à l’arrêt Brunnsparken (ou ailleurs dans le centre) et descendez à Saltholmen (c’est le terminus normalement). L’embarcadère pour l’archipel est à 150 mètres, dans le prolongement de la route (suivez les gens, vous ne serez pas tout seul à vous y rendre).

Ce qui est vraiment appréciable, c’est que vous pouvez grimper dans le ferry avec le même ticket que pour le tram (à condition de monter dans les 90 minutes après la première validation, c’est qui est souvent le cas car le trajet du centre ville à l’embarcadère dure une demi-heure environ). Le prix d’un trajet en tram est de 31 SEK (environ 3€). J’explique comment acheter vos tickets de tram et je vous dis tout sur les transports à Göteborg plus bas dans ce guide.

Avant de grimper dans le ferry-navette, pensez à vérifier les horaires des retours (prenez le livret avec les horaires de toutes les îles, il est à disposition du public un peu partout à l’embarcadère de Saltholmen). Certaines petites îles ne sont desservies que 2 / 3 fois dans la journée, ça serait dommage de louper la navette et devoir rentrer à la nage, hein :).

Le sommet de l’île de Köpstadsö…

Pour le retour vers Göteborg, une fois au débarcadère sur les îles que vous aurez choisi d’explorer, il y a un truc à savoir pour attirer l’attention des navettes de retour vers Göteborg. Il faut tirer sur une ficelle qui fait apparaître un visage sur un panneau de signalisation afin d’indiquer au conducteur du ferry qu’il doit venir vous récupérer. C’est un peu rustique comme façon de faire, mais si vous ne le faites pas, vous risquez de voir le bateau tracer sa route sans s’arrêter. Bon, c’est surtout si vous êtes sur une toute petite île paumée, sans personne d’autre que vous aux alentours. Car sur les plus grandes îles, les bateaux s’arrêtent par défaut, et de toute façon il y a toujours un suédois dans le coin pour activer le signal. Si vous avez des doutes sur le fait d’avoir réussi ou non à activer le panneau, je vous conseille de vous mettre bien en évidence sur le ponton, et même pourquoi pas de faire des signes au loin à la navette.

Sachez aussi, si vous vous retrouvez coincé sur une île (si vous manquez la dernière navette par exemple), que vous pourrez toujours interpeller des petits bateaux qui passent, et demander à des suédois de vous ramener sur le continent (ou à défaut de vous remettre sur une île où les navettes circulent). Ca m’est arrivé une fois : j’avais complètement oublié qu’on était un jour férié et j’avais regardé l’heure de passage de la dernière navette sur un jour de semaine. Je me suis retrouvé sur la petite île de Karlholmen à attendre en vain ma navette. Quand j’ai fini par comprendre mon erreur, j’ai fait des signes à un petit bateau à moteur qui passait à proximité, et le gars, très sympa, m’a ramené jusqu’à l’île de Donsö où aller prendre une navette.

Que faire à Göteborg s’il vous reste du temps :

Si malgré toutes ces suggestions il vous reste encore du temps libre sur place, voici quelques idées supplémentaires de choses à faire à Göteborg.

> Visiter le jardin botanique de Göteborg

C’est un jardin très réputé en Scandinavie : il accueille plus de 500 000 visiteurs par an, ce qui en fait, étrangement, l’une des plus grandes attractions de Göteborg. Si vous vous y rendez, ne manquez pas sa cascade et sa collection de plantes carnivores. Pour plus d’infos sur les variétés que l’on y trouve, regardez sur leur site.

L’inconvénient du jardin botanique, c’est qu’il est vraiment excentré et il vous faudra forcément prendre le tram (1, 2, 7, 8 ou 13) pour s’y rendre (descendez à l’arrêt Botaniska Trädgården et marchez environ 400 mètres de l’autre côté du “périph'”). L’entrée est gratuite, mais certains espaces sont payants (20 SEK).

Adresse exacte : Carl Skottbergs Gata 22A.

> Vous perdre dans l’immense parc de Slottskogen

J’ai déjà mentionné pas mal de parcs et d’espaces verts dans cet article, ça ne devrait pas vous étonner si vous êtes familier des destinations scandinaves : ils aiment la nature et ça se ressent jusque dans le coeur des villes ! Voici donc encore une idée de visite à Göteborg si vous avez envie de passer du temps au calme et dans la verdure : le parc de Slottskogen. C’est un truc très sympa à faire à Göteborg, et très typique des habitudes locales.

On y trouve, pêle-mêle, un parc animalier, le musée d’histoire naturelle, un mini-golf, et si vous vous aventurez plus loin, des espaces verts à perte de vue, des lacs, et une ‘vraie forêt’ d’où il est facile de se croire au milieu de nulle part. Quelque part dans Slottsskogen, il y a une vieille église à l’abandon : je me rappelle m’être posé sur le parvis avec toute la forêt étendue en contre-bas devant moi, sans entendre le moindre bruit de la ville, c’était magique !

Pour la rejoindre, je vous conseille de remonter à pied la superbe rue Linnégatan, qui part de la place “Järntorget”, vous y admirerez des façades magnifiques.

Pour s’y rendre en tram, il y a plusieurs options en fonction de l’entrée que vous choisirez. En venant du centre, le plus simple c’est de prendre la ligne 1 et de descendre à Linnéplatsen et d’arriver par l’entrée proche du musée d’histoire naturelle.

> Vous offrir des sensations fortes à Liseberg, le parc d’attraction de Göteborg

Liseberg, c’est un parc d’attractions. Comme ce n’est vraiment pas mon délire, je n’y suis jamais rentré. Mais depuis mon balcon j’avais une super vue sur une des attractions du parc (l’espèce de “shaker”)…

En revanche, on m’a déjà parlé plusieurs fois de l’ambiance de Noël à Liseberg, avec notamment la reconstitution d’un village médiéval et des jeux de lumière extra. Regardez ici le programme détaillé. Le billet d’entrée pour les animations de Noël coûte 120 SEK au minimum (comptez plus si vous voulez faire des attractions spécifiques).

Sachez aussi qu’il y a plusieurs salles de concert avec des artistes plutôt cools qui viennent s’y produire régulièrement (et pour des prix vraiment abordables pour la Suède). Jetez un oeil à la programmation (page en suédois…) au moment où vous passerez par Göteborg, on sait jamais !

> Visiter les musées de Göteborg

Si vous avez été un lecteur attentif, vous aurez remarqué que j’ai mentionné 3 musées dans cet article.

Le premier, c’est le Konstmuseum, le musée des beaux arts (adresse : Götaplatsen 6). C’est mon préféré à Göteborg. On y trouve énormément de peintres suédois et scandinaves (dont des oeuvres de Munch), mais aussi des sculpteurs (Rodin entre autres). Il y a aussi des peintures de Picasso, Rembrandt, Rubens ou Monet à admirer. Bon, je ne suis pas un grand connaisseur d’art, je ne pourrais pas vous en dire plus. J’ai juste apprécié ma visite. Leur site web est là si vous voulez en savoir plus.

Juste à côté du Konstmusem se trouve le Konsthallen (adresse : Götaplatsen 7), qui est dédié à l’art contemporain et dont l’accès est gratuit pour tous.

Le second musée que j’ai beaucoup aimé, c’est le Musée d’Histoire Naturelle de Göteborg qui se trouve dans le parc de Slottskogen (adresse : Museivägen 10). Il retrace l’histoire de la terre et des êtres vivants qui la peuplent. De belles reconstitutions qui devraient plaire aux enfants et aux plus grands !

Après, il y a le choix (voir la liste des musées de Göteborg sur cette page). Deux suggestions typiques de Göteborg : le musée Volvo (c’est là que naissent les idées de la marque – le musée retrace son histoire) et le Maritiman, juste derrière l’opéra, qui permet d‘explorer entre autres un sous-marin et un bateau de guerre. Je n’ai visité aucun des deux, mais ils ont tous deux excellente réputation.

> Voir le Lipstick, l’opéra et la barque viking

Le Lipstick est un building bien connu à Göteborg pour son aspect original (j’aurais personnellement choisi le mot “moche”, mais chacun ses goûts). Il ressemble, vous vous en doutez, à un gros tube de rouge à lèvres, d’où son surnom de Lipstick. Le nom officiel, je crois, c’est Skanskaskrapan, mais personne ne l’utilise. Bref, le Lipstick, du haut de ses 86 mètres, offre un chouette panorama sur Göteborg et son port (payant, autour de 5 euros).

Dans le même coin, profitez-en pour jeter un œil à l’opéra de Göteborg, dont l’architecture n’est pas sans rappeler celui d’Oslo. Et, toujours dans les environs immédiats, en vous promenant sur les berges du fleuve, vous tomberez sur quelques jolies statues et sur la barque Viking. C’est un voilier à 4 mâts qui fait aujourd’hui restaurant de luxe.

Ce quartier n’est pas mon préféré de Göteborg, mais il a le mérite d’être animé aux beaux jours (j’ai déjà vu un tournoi de beach-volley juste devant l’opéra, par exemple). Il y a aussi quelques petits cafés et terrasses sympas par ici, aux abords du petit port de plaisance.

> Visiter le quartier de Majorna :

C’est le quartier “classe moyenne supérieure” de Göteborg. Beaucoup de familles viennent s’y installer. C’est pratique : près du centre tout en étant au calme. Ce quartier vaut un petit coup d’œil pour ses maisons typiques et son atmosphère calme et apaisante.

Ce que j’aime à Majorna c’est qu’il y a pas mal de petits cafés sans prétention, avec régulièrement des concerts, du théâtre, … Bon, touristiquement parlant ce n’est pas a folie, hein, soyons clair : il n’y a pas de monuments devant lesquels s’extasier, mais c’est un vrai quartier sympa et vivant de Göteborg, un endroit où on flâne, loin de l’effervescence du centre.

> Faire du shopping à Nordstan ou sur Magasinsgatan :

Nordstan, c’est l’immense centre commercial de Göteborg (le plus grand de Scandinavie). C’est une ville dans la ville. Vous pouvez y accéder depuis presque partout dans le centre (j’exagère à peine), bien que l’entrée principale et officielle soit sur Brunnsparken (notez ce nom : c’est l’arrêt de tram le plus central de la ville, et le plus gros “hub” dans le cœur de Göteborg., où vous passerez plus d’une fois). Vous trouverez, à Nordstan, les mêmes enseignes internationales que dans tous les autres centres commerciaux du monde.

L’opposé radical de Nordstan, c’est la rue Magasinsgatan qui, comme son nom l’indique, est remplie de petits magasins tenus par des créateurs et des indépendants (bon, ça je vous l’accorde, c’était pas dans le nom de la rue).

Enfin, si vous aimez les coins alternatifs, la rue Andra Långgatan propose pas mal de magasins de “seconde main”, de friperies, et des petites boutiques sympas (disquaires, …).

A vous de voir dans quel coin vous préférez aller selon ce que vous recherchez !

> Découvrir l’île de Hisingen, la plus grande île de Göteborg :

Vous vous rappelez de mon histoire avec Louise, que je racontais ici ? Et bien Louise, elle m’avait fait rêver quand je l’ai rencontré en me disant “j’habite sur une île”. En fait, il s’agissait d’Hisingen, une “île-continent” immense, qui abrite entre autre l’aéroport de Göteborg. Bref, sur cette île, y’a pas mal de trucs à voir aussi. Notamment un point de vue (encore !) depuis Ramberget. Bon, perso je ne me suis jamais attardé de ce côté de Göteborg : je m’y rendais juste pour voir des amis et je n’ai jamais cherché à approfondir.

Voila, j’ai sûrement oublié quelques endroits chouettes à voir, mais l’essentiel y est ! Avec tout ça, vous ne devriez pas avoir de mal à remplir un week-end de 3 jours à Göteborg !

Pour la vie nocturne, les restaurants, tout ça, c’est un peu plus bas. Avant cela, je vous parle du logement.

Où loger à Göteborg : le guide détaillé

Vous vous demandez dans quel quartier loger à Göteborg pour profiter au mieux de votre séjour sur place ? Dans cette partie, je vous partage mes recommandations pour le logement.

Pour vous aider à vous y retrouver, voici d’abord un petit schéma. En vert, c’est la zone idéale pour vous loger, en rouge ce sont les quartiers intéressants si vous avez un petit budget. Et en rose, en violet et en bleu, ce sont des zones que je mentionne dans les lignes à venir. Je détaille tout ça ci-dessous.

> Où dormir à Göteborg pour être au cœur de la ville

Si votre objectif lors de votre visite de Göteborg c’est de loger au cœur de la ville, voici ce que vous devez savoir.

Tout d’abord, le centre de Göteborg n’est pas très grand, vous pourrez le traverser diamétralement en une demi-heure de marche, tranquillement. Donc ne vous mettez pas trop la pression sur la localisation exacte de votre logement : tant que vous êtes entre la gare ferroviaire et le quartier de Haga, c’est-à-dire la partie entourée en vert sur le schéma ci-dessus, vous serez bien situé.

Je vous conseille par exemple cet hébergement qui se trouve dans une rue calme en plein cœur du centre ville, sur l’îlot formé par les canaux qui traversent Göteborg. C’est un coin très vivant en journée, et très calme en soirée (les gens sortent autour d’Avenyn ou sur Andra Långgatan). Bref, c’est parfait.

Autre option intéressante pour loger au calme dans le cœur de Göteborg, c’est ici. Un endroit mignon, bien aménagé, très bien situé à proximité du canal : je vous recommande !

> Où loger à Göteborg pour une escapade romantique

Si vous partez à Göteborg avec l’idée de passer un séjour en amoureux, je vous conseille idéalement de résider dans le charmant quartier de Haga (en rose sur la carte). J’en ai déjà parlé plus haut donc il doit maintenant vous être familier : c’est le coin historique de Göteborg, avec ses rues pavées et interdites à la circulation, où vous dormirez au calme, dans un environnement douillet et authentiquement suédois.

L’inconvénient majeur de ce quartier, c’est qu’il n’y a pratiquement aucun établissement à disposition des touristes (tout est classé au patrimoine de la ville, et les autorisations de mise en location sont extrêmement rares). Un des rares que je vous ai trouvé, c’est une chambre dans cet appartement (c’est un Airbnb, si vous n’avez pas de compte, créez-en un en passant par ce lien et bénéficiez d’une remise sur votre première réservation).  Niveau budget, loger dans Haga signifie lâcher un “gros” billet, car c’est le quartier le plus recherché par les touristes lors de leur visite de Göteborg. Mais c’est aussi, un coin agréable à pratiquement tous les niveaux. En revanche, je le disais, il y a très peu d’appartements et pas d’hôtels dans ce quartier, donc peu de chance de pouvoir y résider… 

Du coup, pour une escapade romantique, je vous conseille de loger dans cet hôtel du 19e siècle, magnifiquement rénové (regardez les photos !), et situé sur l’une des rues les plus agréables du cœur de Göteborg. Super (mais faut le budget).

> Où dormir à Göteborg pour faire la fête

Si vous venez visiter Göteborg avec l’idée de sortir et de faire la fête, alors vous avez deux options pour le quartier, en fonction du type de fêtard que vous êtes.

Si vous aimez l’ambiance pub, les coins un peu hipsters / alternatifs, alors logez autour de la rue Andra Långgatan. Pour vous repérer, c’est le coin entouré en bleu foncé sur la carte. Dans ce coin là, cet appart’ (c’est un Airbnb, donc si vous n’avez pas encore de compte, passez par mon lien de parrainage pour bénéficier d’une réduction sur votre première réservation) est vraiment chouette, extrêmement bien situé, relativement au calme (pour quand même pouvoir récupérer correctement après vos soirées), et en plus son prix est très honnête pour Göteborg. Nickel !

Si vous êtes plutôt amateur des ambiances chics et des sorties en bars de nuit ou en discothèques, vous allez probablement vouloir sortir autour de la rue Avenyn (en violet sur la carte), où se trouvent la plupart des établissements nocturnes un peu sélect. Là, le budget est clairement plus élevé (Avenyn est la rue la plus chic de Göteborg), mais je vous ai déniché cet établissement de qualité, et hyper bien situé avec tous les spots de sortie à moins de 500 mètres. S’il est déjà réservé quand vous faites votre recherche, tournez-vous vers celui-là, qui représente la meilleure alternative dans ce quartier.

> Où loger à Göteborg quand on a un petit budget

Difficile de trouver où loger à Göteborg quand on a un petit budget. Vous le savez, la Suède est un pays où le coût de la vie est très élevé. Et l’hébergement est certainement le plus gros poste de dépense quand on décide de s’y rendre. Pour info, les quartiers dont je parle ci-dessous sont ceux entourés en rouge sur mon petit schéma.

Sans surprise, c’est donc avec une auberge de jeunesse un peu éloignée de l’hyper centre que vous trouverez les meilleurs tarifs. Celle-ci propose des lits en dortoir à partir de 25 euros. C’est pas donné, mais c’est le moins cher que vous trouverez à Göteborg. Vous êtes à 15 minutes de marche de Haga, donc ça reste encore raisonnable (et il y a le tram à proximité si vous voulez aller plus loin).

Autrement, si vous voulez avoir un logement complètement indépendant à un prix intéressant, je vous recommande de vous loger dans le quartier de Heden, à proximité du stade Ullevi, par exemple dans cet établissement. Les chambres doubles commencent à 60€/nuit, ce qui est très honnête pour Göteborg. Là, vous serez à une vingtaine de minutes de marche du centre, avec la possibilité de prendre le tram (10 minutes max pour arriver à l’arrêt de tram Brunnsparken, le principal arrêt du centre de Göteborg).

Autre solution pour loger à pas cher à Göteborg, c’est de réserver un établissement qui se trouve côté opposé, à l’ouest de la ville, dans le quartier de Masthugget. Celui-ci par exemple (par contre attention, les salles de bain sont partagées). C’est une idée intéressante car vous êtes à Haga en moins de 15 minutes de marche, tout en résidant dans un quartier très vivant, avec beaucoup de cafés, de bars, de restaurants, et où les touristes ne mettent pas les pieds (vous verrez, c’est un coin assez populaire, mais pas craignos pour autant).

Enfin dernière option pour se loger pas cher à Göteborg, c’est de regarder dans la grande zone à partir de Vasaplatsen jusqu’à l’université de Chalmers, au sud du centre-ville. C’est le coin des étudiants, donc théoriquement où on peut trouver les prix les moins chers de la ville (après, il faut vraiment aller dans les banlieues et là c’est beaucoup moins fun : temps de transport considérablement allongé, environnement pas terrible, etc). Cet hébergement par exemple est intéressant et pas très cher. Mais vous devrez marcher au moins une demi-heure avant d’arriver dans l’hyper-centre.

Où sortir à Göteborg : les quartiers qui bougent

Göteborg est une ville très active. Toute l’année, tous les jours, il se passe des choses à faire : concerts, théâtre, festivals, etc. Pour s’ennuyer à Göteborg, faut vraiment le vouloir. Bref, s’il n’y avait que quelques rues à retenir de Göteborg, cela serait celles-ci.

A savoir : la loi suédoise oblige tous les établissements de débit d’alcool de proposer aussi à manger (histoire d’éponger les estomacs les plus imbibés). Dans tous les bars que je mentionne, vous trouverez donc facilement de quoi vous remplir le bide avec des burgers, des pizzas, des tacos, et autres plats simples dans le même genre, souvent pour des prix plus intéressants que les restaurants (et c’est tout aussi bon !).

Notez aussi que certains établissements peuvent avoir fermé depuis ma dernière visite à Göteborg. N’hésitez pas à me le faire savoir si certaines infos dans cet article sont dépassées !

> Andra Långgatan : ma rue préférée de Göteborg

La rue de la soif locale. Remplie de pubs tous plus chaleureux les uns que les autres. On y rencontre des gens ouverts, intéressants, qui engagent facilement la discussion avec les étrangers. A chaque fois que je me suis rendu dans l’un de ces bars, je ne suis pas resté seul plus de cinq minutes. Même quand on sort à plusieurs (disons maximum deux ou trois), on rencontre facilement des suédois.

Si vous voulez goûter aux bières locales (entre autres), allez à Jerntorgets Brygghus, juste à l’entrée de la rue. C’est plein à craquer à partir de 23H en général, les suédois bourrés paient des coups à tous ceux qui passent et qui se montrent sympathiques. Bon, n’y allez pas pour une sortie en couple hein, c’est vraiment le spot pour sortir entre potes.

Un autre bar que j’adore dans cette rue, c’est King’s Head. C’était mon repère pendant la période où j’habitais à Göteborg, et c’est le premier pub où je mets les pieds dès que je reviens en Suède. Bonne ambiance, bonne musique, bonnes bières, bonne bouffe, … Parfait !

A part ça, globalement sur Andra Långgatan, vous trouverez :

– de la bière “pas chère (33SEK, soit environ 4€ la pinte globalement, contre 7/8 dans les quartiers “chics”)
– de la bonne musique (les meilleurs sons sont à King’s Head, Kelly’s ou Svejdeln)
– des gens sympas, à condition de ne pas être allergique, parfois, au trip bobo-hipster.

> Linnégatan : la plus belle rue de Göteborg

Elle jouxte Andra Långgatan, avant de la rejoindre sur la place Järntorget, point de rendez-vous de nombreux noctambules.

En journée comme en soirée, Linnégatan est une immanquable de Göteborg. Bordée de chaque côté par des grands arbres et des bâtiments à l’architecture magnifique, elle monte jusqu’à l’immense parc Slottskogen, où vous pouvez faire une pause café, visiter un zoo, ou jouer au minigolf.

Linnégatan est particulièrement agréable à la belle saison avec ses nombreuses terrasses, ses restaurants, ses trottoirs larges et, je le redis, ses magnifiques bâtisses scandinaves de toutes les couleurs.

Contrairement à la rue que je mentionnais plus haut qui est clairement le coin à fêtards, Linnégatan est une zone tranquille pour boire un verre en fin d’après-midi ou pour un petit dîner au calme. Vous trouverez pas mal de restaurants mignons et romantiques dans ce coin.

Un établissement que j’aime beaucoup, c’est le Rustik Bistro, sur la gauche quand on remonte la rue. La terrasse est chouette, il y a toujours du monde et la bière y est bonne.

> Haga Nygata, le quartier historique de Göteborg

J’ai déjà parlé plus haut du quartier de Haga donc je vais éviter les redites. Sachez simplement que pour se prendre un café ou un chocolat chaud accompagné d’un gâteau à la cannelle typiquement suédois, il y a plein d’options sur la rue Haga Nygata, la rue principale de ce quartier de Göteborg.

Un endroit que j’adore et qui fait parti de mes immanquables à Göteborg, c’est le café Kringlan (au numéro 13) : déco chargée, chaleureuse et charmante, et surtout une petite terrasse toute mignonne où j’aime me poser et observer la vie du quartier se dérouler sous mes yeux. Un peu cher, mais vraiment sympa !

> Vasagatan, le coin étudiant de Göteborg

La première fois que je l’ai emprunté, j’ai immédiatement été séduit par l’atmosphère de cette rue. Des grands arbres en plein milieu qui surplombent l’allée pour le tram, un chemin pour les piétons et les vélos, des petits bancs pour s’assoir et humer le parfum de la ville. Et puis évidemment, des cafés et bistrots de chaque côté de la rue.

Très agréable pour flâner en journée, vous y mangerez bien et pour pas cher dans certains cafés (Café Berlin, VasaBar), avec, en prime, un accueil chaleureux (et c’est pas rien !). Un peu plus cher mais où on mange divinement bien : Gården (au numéro 40).

En vous rapprochant d’Avenyn, vous trouverez quelques discothèques (Excet et Valand, juste derrière l’arrêt de tram du même nom, Valand).

> Avenyn, les “Champs-Elysées” de Göteborg

Je termine en citant “Avenyn” dans cette liste car c’est également un immanquable de Göteborg y compris pour les sorties.

En revanche, les prix sont terriblement élevés et les gens ont parfois tendance à être un poil prétentieux et snobs. Au niveau bouffe, c’est rempli de Mac Donalds, Burger King, Subway, et autres chaînes du même genre. Pas là où vous découvrirez la gastronomie suédoise, donc.

Le seul restaurant intéressant est français (la brasserie Lipp), dont le chef est… une petite suédoise de 20 ans que j’ai rencontré sur Andra Långgatan, justement).

Vous y passerez parce que c’est l’artère principale de la ville, mais franchement, ce n’est pas le coin que je préfère pour sortir. Où alors il faut aller dans les petites rues perpendiculaires, où on peut tomber sur des pépites.

Voila pour les sorties Götembourgeoises.

On récapitule :

– Pour déjeuner et prendre un café en journée : Haga et Vasagatan.
– Pour un verre en terrasse ou un bon repas en fin de journée : Linnégatan.
– Pour faire la fête : Andra Långgatan.
– Pour de la malbouffe et des discothèques : Avenyn et les rues perpendiculaires.

Se déplacer à Göteborg : les infos utiles

Dans cette partie, je vous explique tout ce qu’il y a à savoir sur les façons de vous déplacer dans Göteborg et aux alentours.

> Comment aller de l’aéroport au centre ville

L’aéroport de Göteborg se trouve à une petite demi-heure du centre de la ville. Il y a une navette, de la compagnie Flygbussarna, qui fait le trajet avec un départ également toutes les 20-25 minutes environ (un peu moins en journée, un peu plus en soirée). L’arrêt se trouve aussitôt en sortant du hall des arrivées de l’aéroport.

Vous pouvez acheter votre ticket aux machines qui se trouvent là, à l’extérieur (paiement uniquement par carte bleue), ou bien réserver votre navette à l’avance sur leur site web. Le tarif est de 99 SEK (environ 10€) l’aller simple, ou 198 SEK l’aller retour. Une fois acheté en ligne, le ticket est valable trois mois et fonctionne dans les deux sens (aussi bien depuis l’aéroport vers la ville que l’inverse).

Une fois dans Göteborg, la navette propose plusieurs arrêts, dont :
Korsvägen (à côté du parc d’attraction Liseberg – un peu loin de la ville mais c’est un bon “hub” pour les trams)
Kungsportsplatsen (le coeur du centre ville, au bout de la rue Avenyn – généralement là où descendent les touristes)
Nils Ericson Terminalen (derrière la gare – idéal si vous logez dans le nord du centre ou si vous devez prendre un tram pour aller ailleurs dans la ville).

Pour le retour, je vous recommande de grimper directement au départ du bus, à Nils Ericson Terminalen (généralement au quai 29 mais vérifiez sur les panneaux lumineux), car c’est là que monteront la plupart des touristes et le bus risque d’être bondé si vous grimpez à l’un des arrêts suivants.

Si vous cherchez une alternative à la navette, sachez qu‘il est possible prendre le taxi ou un Uber pour rallier le centre de Göteborg depuis son aéroport. Mais là, les prix s’envolent considérablement : comptez au moins 550 SEK (55€) pour faire la petite trentaine de kilomètres…

> Comment se déplacer une fois dans Göteborg

Une fois dans Göteborg, voici les différentes façons de vous déplacer pour visiter la ville.

>> Les transports en commun de Göteborg

La ville de Göteborg est quadrillée par un réseau de tram et de bus en excellent état, qui vous emmène dans chaque recoin de la ville et même bien au-delà (vous pouvez aller au lac Stora Delsjön en tram par exemple). La société de transport s’appelle Västtrafik, et son site est vraiment bien foutu pour vous aider à planifier vos itinéraires.

Un ticket de tram coûte 31 SEK (environ 3€). Vous pouvez l’acheter directement dans certains trams, via les boîtes jaunes de certaines rames, mais elles sont de plus en plus rares. Pour assurer le coup, je vous conseille plutôt de l’acheter en kiosque (les trucs écrits “Pressbyro”) ou dans les supérettes 7-Eleven (vous en trouverez partout dans la ville). Un ticket est valide 90 minutes, peu importe le nombre de changement (en tout cas c’était comme ça à mon dernier passage).

Seul défaut des transports en commun de Göteborg : à ma connaissance, il n’est possible d’acheter les tickets de transport via l’appli Västtrafik que si on possède une carte bancaire suédoise (pas méga pratique pour les touristes, donc).

Si vous envisagez de prendre souvent le tram ou le bus, sachez qu’il existe deux pass pour voyager de façon illimitée :
– le pass 1 jour : valable 24 heures à partir de la première validation,  qui coûte 95 SEK…
– le pass 3 jours (72 heures) qui coûte 190 SEK.

Faites le calcul, mais si vous comptez prendre le tram plus de 3 fois par jour, ça sera rentable !

>> L’idéal pour se déplacer dans le centre de Göteborg : à pied !

Ceci étant dit, la ville de Göteborg n’est pas très grande et vous pouvez sans trop de difficulté en faire le tour à pied. Le trajet le plus long c’est, grosso modo, entre la gare et le quartier de Haga, et vous en aurez pour maxi une demi-heure de marche.

Dans l’hyper centre, donc, je vous recommande plutôt d’utiliser vos jambes. Surtout que Göteborg est une jolie ville où il est agréable de se promener : on y découvre toujours un beau bâtiment, une église, un petit parc au bord d’un canal, des terrasses sympas, etc.

>> Circuler en voiture dans Göteborg

Je vous déconseille formellement la voiture pour circuler dans Göteborg : c’est une vraie calamité. Il n’y a pratiquement pas de place de parking (et quand il y en a, le stationnement coûte une fortune), et les pervenches locales font une chasse sans pitié aux contrevenants (et les amendes sont chères !). Si vous avez loué une voiture pour un road trip en Suède et que votre circuit vous emmène à Göteborg, je vous conseille de laisser la voiture au parking de l’hôtel et de tout faire à pied / en transport public.

Enfin, sachez que Uber est présent à Göteborg. Si jamais vous avez des trajets un peu long à faire (ou si vous êtes chargé) et que vous n’avez pas envie de prendre le taxi, c’est une alternative intéressante.

Autres infos pratiques pour visiter Göteborg

S’il vous reste des questions pour préparer votre visite de Göteborg, j’y réponds probablement ci-dessous.

> Visiter Göteborg sur un week-end, est-ce faisable ?

Göteborg est une ville de taille moyenne, équivalente à une ville comme Toulouse par exemple. Son charme se découvre en flânant le nez en l’air, en se laissant porter au hasard de ses rues, de ses canaux et de ses quartiers.

Si vous n’êtes pas spécialement intéressé par les musées, vous pouvez tout à fait visiter le centre de Göteborg en une journée, et utiliser la deuxième journée pour sortir de la ville et aller voir l’archipel (elle vaut vraiment le coup d’oeil).

Si vous êtes à Göteborg pour un week-end prolongé, c’est-à-dire avec une troisième journée sur place, alors vous pourrez même sortir un peu des sentiers battus et aller par exemple au lac de Stora Delsjön.

Bref, pour résumer, je dirais que deux jours complets sur place c’est le minimum pour avoir déjà un bon aperçu de la ville. Si vous pouvez rajouter un troisième jour, c’est idéal : ça vous permet de prendre vraiment le temps pour découvrir le centre de Göteborg, y compris visiter un musée et/ou faire une activité qui sort des sentiers battus, et sur le troisième jour vous allez explorer l’archipel.

> Quand venir visiter Göteborg ?

J’ai vu Göteborg à peu près à toutes les saisons. Clairement, la meilleure période c’est entre mai et septembre, avec une préférence pour les mois de juin et juillet : c’est là où il fait le meilleur temps, et surtout il fait jour pratiquement tout le temps (entre mi-juin et début juillet, il ne fait pas nuit noire, et la pénombre dure à peine quelques heures). Je me rappelle de certaines fin de soirées où je rentrais chez moi à 4 heures du matin et il faisait déjà plein jour… C’est étrange !

Selon les années, l’automne peut arriver à partir de la mi-août (certaines photos de cet article qui paraissent automnales ont en réalité été prises fin août…), ou plus tard, courant septembre. Quoi qu’il en soit, à partir d’octobre c’est clairement des températures fraîches qui vous attendent, ainsi, probablement que quelques gouttes de pluie. Il en va de même de mars à mai (mars pouvant être, selon les années, un mois encore très froid ou déjà relativement doux, c’est la loterie).

L’hiver à Göteborg est rarement glacial : la ville étant en bord de mer, sur la façade ouest, elle bénéficie d’un climat relativement doux (je dis “relativement” : il neige quand même tous les hivers, hein, c’est juste que les températures ne sont pas polaires, elles descendent rarement en dessous de zéro). Vous pouvez sans trop de problème planifier un week-end à Göteborg même en hiver à condition de bien vous couvrir. Le truc qui peut vraiment être embêtant, c’est le vent qui s’engouffre dans ses rues et vous glace le sang. D’où, encore une fois, l’importance d’être bien couvert.

Voilà pour les considérations météorologiques. Si on veut considérer l’affluence touristique, évidemment c’est en été (juin-juillet principalement) qu’il y a le plus de monde. L’hiver, en particulier le mois de décembre, est également recherché car les festivités de Noël sont vraiment belles à Göteborg. Il y a foule à Liseberg, par exemple, pour assister aux animations de Noël. Mais dans l’ensemble, Göteborg n’est pas une ville trop prise d’assaut par les touristes, ce qui en fait une destination agréable quelle que soit la période de l’année où on désire s’y rendre.

> Quel est le coût de la vie à Göteborg ?

La Suède est une destination chère. Göteborg n’est pas aussi chère que la capitale, Stockholm, mais les prix sont quand même bien élevés. Je dirais au moins équivalent à des bons prix parisiens. Prévoyez donc un budget important si vous voulez vous faire quelques restaurants sympas et une ou deux activités payantes.

Pour vous donner un ordre d’idée, voici ce que vous pouvez attendre comme tarif moyen :
– pour une pinte de bière dans le centre : autour de 6-7€
– pour un plat simple au restaurant : autour de 15€
– pour un menu complet (entrée plat dessert boisson) : autour de 35-40€
– un ticket de transport en commun : environ 3€
– un café en journée : environ 3€
– une nuit d’hôtel milieu de gamme dans le centre : environ 80€.

Ce sont des prix approximatifs. Pour chaque, vous pouvez trouver moins cher dans certains quartiers/établissements, notamment si vous sortez dans les coins étudiants et alternatifs.

La monnaie en Suède c’est la courronne suédoise (SEK). A l’heure où j’écris ces lignes, 1€ = 10 SEK, donc c’est vraiment facile pour la conversion. Je vous invite à consulter ce site pour vérifier le taux de change au moment de votre passage.

> A propos de la sécurité à Göteborg

Les choses ont beaucoup changé en Suède ces dernières années. Alors que le pays était vraiment calme dans les années 2000, de nombreux problèmes de sécurité existent désormais dans les grandes villes, et même dans les villes de taille moyenne. Certains quartiers de Göteborg sont désormais clairement à éviter, mais ils se trouvent loin en périphérie de la ville (Hammarkullen, Biskopsgården, Angered, …). En tant que touriste, on n’est pas vraiment concerné par ces quartiers très excentrés (il n’y a rien à y faire, rien à y voir).

Dans le centre de Göteborg, la sécurité est encore bonne, bien qu’il faille rester sur ses gardes le soir dans les zones animées (vers les discothèques d’Avenyn et les bars autour de Järntorget). Ce sont plus des embrouilles entre mecs bourrés dont il faut se méfier que de la délinquance “classique”, qui épargne encore quand même le centre ville. En journée, c’est autour de l’entrée du centre commercial Nordstan et à l’arrêt de tram Brunnsparken qu’il faut faire plus attention qu’ailleurs. Mais ne tombez pas dans la paranoïa, hein, ça reste assez tranquille.

Bref, je dirais que la situation est à peu près similaire à la France, donc si vous faites preuve de la même vigilance, vous ne devriez pas avoir plus de problème que dans votre ville.

> Quelles langues parlent les suédois à Göteborg ?

Les suédois parlent tous parfaitement anglais, donc si vous êtes à l’aise dans la langue de Shakespeare, vous n’aurez pas de soucis pour vous faire comprendre à Göteborg. Par contre, les francophones sont rares : les jeunes suédois ont plutôt tendance à apprendre l’allemand ou l’espagnol comme seconde langue étrangère à l’école.

Si vous parlez vous-même allemand, vous devriez pouvoir comprendre certains mots en suédois car les langues ont des racines communes. Mais bon, si vous parlez allemand, j’imagine que vous parlez aussi anglais, et ça sera franchement plus facile dans cette langue 🙂

> Où trouver l’office de tourisme de Göteborg

Vous trouverez un premier point d’info touristique dès votre descente de l’avion, en plein coeur de l’aéroport de Göteborg. Même en atterrissant vers 21H lors de mon dernier passage à Göteborg, j’ai pu trouver une jeune femme pour répondre à mes questions.

Autrement, une fois en ville, il y a un office de tourisme dans le centre, sur la place Kungsportplatsen (ouvert tous les jours de 10h à 18h, sauf à 15h le samedi, et il est fermé le dimanche). Et enfin, vous en trouverez un aussi dans le centre commercial de Nordstan. Celui-là est, théoriquement, ouvert tous les jours de 10h à 20h (18h le week-end). Le personnel est compétent et aimable (en tout cas c’était le cas avec moi lors de la seule fois où j’ai eu besoin d’eux).

Bon séjour et bonne visite de Göteborg !

On arrive à la fin de ce guide de Göteborg. J’espère que cette ville vous plaira autant qu’à moi !

Si cet article vous a été utile, pensez à laisser un “J’aime” avant de partir (ci-dessous) : ça m’encourage à continuer de publier des articles détaillés sur les destinations que je connais. Et si vous voulez soutenir concrètement mon travail, vous pouvez faire un truc tout simple : passer par les liens présents dans mes articles quand vous réservez vos billets d’avion, vos hôtels ou vos activités. Certains organismes me reversent une petite commission sans que cela ne change quoi que ce soit au montant que vous réglez.

Bref, quoi qu’il en soit je vous souhaite un bon séjour et une bonne visite de Göteborg !

Jérémy.