Visiter Zadar et ses environs : le guide de voyage ultra-complet

Nouveau : comment TOUT QUITTER et partir voyager (très) longtemps ? J'explique tout ici !

Vous envisagez de visiter Zadar lors de votre séjour en Croatie ? Vous vous demandez ce qu’il y a à faire à Zadar et dans ses environs ? Vous êtes au bon endroit !

J’ai habité un an et demi en Croatie et je venais régulièrement me ressourcer dans la vieille ville de Zadar, profiter de la mer et des terrasses ensoleillées, au point qu’aujourd’hui j’en connais les moindres recoins.

Dans cet article je partage avec vous tous mes bons plans sur la ville : que faire à Zadar et dans ses environs, où (bien) manger, où loger, et toutes les autres infos dont vous pourriez avoir besoin pour préparer votre visite.

Accrochez-vous car ce guide est l’un des plus complets que j’ai publié sur le blog ! Prêt ? Go !

Zadar en bref :

> Il y a des vols vers la Croatie à moins de 50€ aller-retour sur ce site.

> Le meilleur plan pour se loger à Zadar, c’est ici, au cœur de la vieille ville pour un excellent rapport qualité-prix.

> Le Routard Croatie est plutôt complet sur Zadar, vous pouvez l’embarquer avec vous pendant votre séjour, surtout si vous faites plusieurs villes au cours de votre voyage en Croatie !

Au sommaire de cet article

Que faire à Zadar : mes 15 recommandations

Zadar est une petite ville, et la liste des choses à faire ou à voir absolument n’est pas extrêmement longue.

Zadar est une ville à flâner, où il est agréable de prendre son temps, de déambuler au bord de la mer, d’admirer les voiliers au large, et de se poser pour écouter l’orgue marin distiller ses notes de musique en regardant le soleil se coucher sur la mer. Zadar est douce, agréable, reposante et même presque romantique si vous le voulez bien !

Ci-dessous, je vous détaille tout ce que j’ai adoré faire à Zadar lors de mes différents séjours sur place. J’espère que ça vous inspirera pour votre visite de la belle ville croate !

Besoin d’une visite guidée pour découvrir Zadar ? Regardez ici !

> Découvrir les ruelles du centre historique

Soyons clair dès le départ : c’est dans le centre historique de Zadar, sur la petite presque-île cernée de fortifications, que vous trouverez la quasi-intégralité des points d’intérêt de la ville.

Ma recommandation numéro 1 est donc logique : déambulez au hasard dans les ruelles piétonnes du vieux centre. Cherchez les rues les plus étroites, les passages dérobés, les arches médiévales, perdez-vous autant que vous le pourrez : vous ne serez jamais bien loin de la mer qui sert de point de repère pour ne jamais vraiment s’égarer.

Vous ferez le tour de la vieille ville de Zadar en une demi-journée maxi. Au cours de votre promenade, vous allez découvrir une bonne partie des lieux dont je parle plus bas dans ce guide.

> Voir l’église St Donat

Lorsque vous visiterez Zadar, vous remarquerez forcément que les bâtiments religieux sont nombreux dans le cœur de la ville historique. Parmi eux, l’église Saint Donat étonne par sa forme originale (elle est tout en rondeur). Aujourd’hui, elle ne sert plus d’église mais de salle de spectacle.

> Admirer la ville depuis la cathédrale Stosija

Juste à côté de l’église St Donat, dotée d’une forme beaucoup plus classique, vous pourrez admirer la cathédrale Sveta Stosija (Saint Anastasia). Ceux d’entre vous qui aiment les points de vue pourront grimper tout en haut de la tour (pour 15 kunas – un peu plus de 2€). De là-haut, les toits rouges et oranges de la vieille ville de Zadar s’étendent sous vos yeux.

> Voir le forum romain

Au pied de ces édifices religieux, sur la petite rue qui mène à la façade ouest de la ville, vous trouverez le forum romain. J’ai été d’autant plus surpris de trouver ça ici, dans cet état, qu’il semble s’intégrer parfaitement à la “déco” et à l’architecture des alentours. Le plus étonnant, c’est qu’on peut encore déambuler au milieu de ces ruines, et s’imaginer à l’époque de Jules César.

L’endroit est assez atypique dans le sens où on a plutôt l’habitude de voir de tels vestiges ultra-protégés, derrières des vitres ou des grillages : là non, le forum romain antique est resté le cœur de la ville de Zadar, où les habitants peuvent déambuler comme à l’époque. Une belle idée, pourvu qu’il ne subisse aucune dégradation et que ça reste ainsi !

> Déambuler sur la longue promenade face à l’archipel

C’est l’endroit le plus sympa de Zadar à mon goût : une longue promenade, parfois ombragée, parfois au soleil, avec d’un côté la vieille ville et de l’autre la mer et l’archipel de Zadar.

A une extrémité, vous avez l’orgue marin (dont je parle ci-dessous), et à l’autre, vous sortirez de la presqu’île historique pour rallier les plages (j’en parle également plus bas).

Au fur et à mesure de la promenade, vous découvrirez des petits parcs et des terrasses ombragées où il fait bon se poser et admirer la vue en dégustant un jus d’orange bien frais ou une bière locale (cf mes suggestions dans la partie appropriée).

Conseil bonus : le meilleur moment pour se promener là, c’est en fin d’après-midi, quand le soleil se couche sur les îles et que la lumière se teinte de rouge-orange. Magique !

> Écouter l’orgue marin

Tout au bout de la promenade, vous trouverez une création originale. Au bord de l’eau, le long d’une sorte d’escalier descendant vers les flots, vous entendrez une mélodie étrange et douce : c’est la mer qui joue de la musique. L’endroit s’appelle “the sea organ”, “l’orgue marin”.

C’est une curiosité architecturale autant que musicale : on ne voit rien d’autre que des marches et de l’eau, et on n’entend jamais deux fois la même musicalité (les notes sont déclenchées par les vagues qui passent dans un mécanisme sous nos pieds).

C’est vraiment original. Au point que cet endroit est devenu LE spot à ne pas manquer lors d’une visite de Zadar : c’est l’emblème de la ville.

> Regarder le soleil se coucher sur les îles face à vous

J’ai grandi et vécu en bord de mer pendant plus de vingt ans, sur la façade ouest de la Normandie, et je vous assure que j’ai vu un paquet de beaux couchers de soleil. Pourtant, ceux de Zadar m’ont littéralement scotchés, avec cette boule flamboyante tombant délicatement derrière l’ombre des îles de l’archipel : c’est un spectacle à ne pas manquer. Vraiment !

Idéalement, positionnez-vous au niveau de l’orgue marin, pour être, en même temps, bercé par le clapotis des vagues et les sons qu’elles créent. C’est une chouette expérience.

Si vous voulez être un peu plus tranquille pour admirer le coucher de soleil à Zadar, il y a des bancs tout le long de la promenade, et tous les touristes se pressent à l’orgue maritime à ce moment là, donc si vous êtes ailleurs vous serez à peu près tranquille 🙂

Enfin, sinon, vous pouvez aussi vous poser aux terrasses des différents cafés qui se trouvent par-là : une bonne bière fraîche devant le coucher du soleil, c’est toujours agréable !

> Admirer la salutation au soleil, une fois la nuit tombée

Au niveau de l’orgue marin évoqué plus haut, une fois le soleil couché, c’est le monument “greetings to the sun” (littéralement “salutations au soleil“) qui s’empare des lieux.

Je ne pourrais pas vous décrire précisément ce que c’est que ce truc : des faisceaux de lumières de toutes les couleurs qui sortent du sol (on a l’impression que ça vient de la mer si on s’éloigne un peu). C’est étrange, original, décalé, tout ce que vous voulez. Je n’ai pas réussi à prendre de photos autrement que floues, et ce n’est pas plus mal : vous aurez la surprise quand vous serez à Zadar ! Sachez juste que c’est la seconde emblème de la ville, alors ne manquez pas ça !

> Flâner sur le marché et sentir le pouls de Zadar

J’aime beaucoup me poser à la terrasse du café Pod Bedemom, d’où je peux observer le marché de Zadar à ma guise : c’est vraiment un endroit que j’adore. Les gens vont et viennent, se saluent, s’interpellent, papotent, marchandent, et repartent avec leurs cadis remplis. C’est haut en couleurs.

Le marché a lieu tous les jours. Il commence le matin dès 6h et se termine généralement dans l’heure de midi. Ne venez pas après 13h30 / 14h, il n’y aura plus rien à part des étales vides.

Adresse : ulica Pod Bedemom, juste sous les murailles. Si vous deviez demander aux locaux, en croate “marché” se dit “trznica” (prononcez “teuljnitsa”).

> Voir les portes et les fortifications

Il y a plusieurs portes d’entrées historiques à la vieille ville de Zadar, qui se trouve sur sa presqu’île, bien protégée derrière ses murailles :

La porte de Saint Krsevana (plus connue sous le nom de “Porte de la Mer”) : une petite porte modeste qui donne directement sur le port. Elle se trouve près du marché. Pour info, c’est derrière cette porte, sur la rue qui longe la mer, que se trouve l’arrêt du bus qui fait les liaisons avec l’aéroport (mais je reparle de tout ça en détails plus bas dans cet article).

La porte de la Terre (Kopnena vrata) et son lion de Saint Marc, emblème de Venise. C’est la plus belle porte de Zadar, vous ne devez vraiment pas la rater !

La Nouvelle porte, c’est celle qui fait face à la passerelle qui enjambe le port de plaisance. Je l’ai déjà mentionnée plusieurs fois dans ce guide, vous y passerez très certainement à un moment. Juste à l’extérieur de cette porte, il y a souvent des “rabatteurs” qui vendent des tours en bateau pour les îles des alentours, ça peut être intéressant si vous avez le temps (je reparle plus bas des îles à voir autour de Zadar).

Enfin, je le disais : pensez à jeter un œil aux fortifications de Zadar, qui sont encore en excellent état. Vous pouvez même y grimper facilement (d’ailleurs pratiquement personne ne le fait, je ne comprends pas pourquoi : cela donne un chouette point de vue sur le port d’un côté et les toits de la ville de l’autre). Pour y grimper, repérez l’escalier juste à gauche après avoir passé la Nouvelle Porte (quand vous rentrez dans la vieille ville). Vous prendrez facilement de la hauteur (la zone se transforme même en route au bout d’un moment, c’est étrangement foutu).

> Voir le port de plaisance

Côté opposé à la promenade et à l’orgue maritime, juste derrière la Nouvelle Porte, vous trouverez le port de plaisance de Zadar. Marchez le long des quais et laissez-vous porter par l’atmosphère de l’endroit. C’est le matin que la lumière est la plus belle, et que l’ambiance est la plus saisissante.

Accessoirement, c’est aussi de là que vous pourrez réserver vos places pour des excursions dans les îles de l’archipel de Zadar (j’en reparle plus bas dans cet article).

> Déambuler sur la passerelle qui enjambe la mer

C’est la passerelle qui fait la jonction entre la ville neuve et la ville historique. Une fois dessus, vous aurez un joli point de vue sur le port avec les fortifications de la vieille ville en arrière-plan. Un endroit très sympa où vous passerez très certainement si vous décidez de loger hors du centre historique.

> Voir le musée du verre ancien

Zadar possède peu de musées, mais ils sont de très bonne qualité. Parmi eux, je vous conseille le musée du verre ancien. Il y a parfois des démonstrations de souffleurs de verre (je n’ai malheureusement pas eu la chance de tomber dessus). Globalement, vous y trouverez des pièces assez rares, parfois originales ou étranges, issues des fouilles archéologiques des alentours de Zadar. Je ne peux pas dire que c’est un immanquable de la ville, mais si vous aimez les musées, si l’histoire et l’archéologie vous intéressent, alors vous pouvez vous y rendre sans problème, vous passerez un agréable moment.

Adresse : Poljana Zemaljskog Odbora 1
Prix : 30 kn.
Horaires : 9h-21h tous les jours entre le 1er mai et le 31 octobre. Autrement, fermeture à 16H en semaine et complète le dimanche.

> Faire du kayak dans l’archipel de Zadar

Crédit photo : Getyourguide

Une façon originale de découvrir les îles qui font face à l’orgue marin de Zadar, c’est le kayak ! Ainsi, vous êtes complètement autonome, vous pouvez choisir d’explorer des petites criques méconnues, des grottes cachées ou d’accoster les îles désertes (il y en a plusieurs au large de Zadar). Regardez sur cette page pour toutes les infos sur le kayak de mer à Zadar : c’est une très chouette façon de profiter de la mer et du soleil croate lors de votre séjour sur place !

> Se prélasser sur l’une des plages de Zadar

Zadar est une des stations balnéaires les plus populaires de Croatie. Elle possède plusieurs plages intéressantes, je les détaille dans la partie ci-dessous.

Le guide express des meilleures plages de Zadar

Dans cette partie, je vous présente les deux plages à proximité immédiate du centre historique de Zadar, ainsi qu’une troisième plus éloignée mais qui vaut le détour également. Si vous venez en Croatie pour profiter de la mer, voici les infos à connaître !

> La plage Kolovare

On y accède par la rue du même nom, en un quart d’heure de marche depuis le centre ville. C’est celle en photo ci-dessus (prise à la fin mai : comme vous le voyez, j’étais pratiquement tout seul !). La mer est claire, la baignade agréable. Il y a plusieurs bars autour pour se poser tranquillement après avoir piqué une tête. J’ai apprécié l’espace pour poser sa serviette (même si c’est des galets en dessous).

> La plage Zlatni Val

Elle n’a de plage que de nom : c’est en réalité un accès à la mer depuis une sorte de plaque de béton. C’est depuis le jour où je me suis rendu sur cette plage que j’ai enfin compris que les croates et les français n’ont pas du tout la même définition du mot “plage”. Pour eux, c’est un accès à la mer, un endroit où la terre ferme et l’eau se rejoignent. Pour nous, c’est un espace avec soit du sable soit des galets, où on peut se poser et se détendre. Croyez-moi, quand on ne s’y attend pas, ça déçoit.

Bref, Zlatni Val n’est pas la meilleure plage de Zadar, loin de là, mais elle a le mérite d’être toute proche de la vieille ville, d’être 100% gratuite, et même d’avoir une sorte d’espace “piscine” très sympa.

> La plage Podbrig

Beaucoup plus éloignée de la vieille ville, elle est aussi bien moins prise d’assaut par les touristes (bon, si vous venez en juillet-août, n’espérez pas être tout seul pour autant, hein…). On y accède par la rue Kukljicka, ou bien en marchant sur la promenade Karma ulica, qui longe la mer (faudra marcher un bon moment quand même en venant de la vieille ville – louez un vélo si vous voulez passer par ce chemin là). Cette plage est creusée sous la roche, à l’abri du vent. Un coin très sympa pour se baigner, mon deuxième spot préféré à Zadar après Kolovare !

> Et les autres ?

Il y en a d’autres, mais elles sont beaucoup plus éloignées du centre (il vous faudra perdre pas mal de temps en transport, et elles n’en valent pas forcément la peine). Dans ce petit guide rapide, je vous ai cité les trois plus intéressantes à mon goût (soit pour des raisons de localisation, soit parce qu’elles sont juste chouettes 🙂 ).

Si vous venez en Croatie avec la plage comme objectif numéro 1, alors je vous conseille carrément d’aller sur une île (celle de Krk par exemple) et de prendre un logement face à la mer où vous pourrez vraiment profiter à 200% du cadre paradisiaque. Là, gardez à l’esprit que ce sont des plages de ville, donc pas forcément les plus agréables tout de même.

Bref, à vous de voir quel est l’objectif numéro 1 de votre visite de Zadar : la ville elle-même, ou la plage ?

Que faire dans les environs de Zadar

Maintenant qu’on a fait le tour des choses à faire à Zadar même, on va faire un petit topo des immanquables des alentours. Voici ce que vous ne devez pas manquer lors de votre séjour à Zadar si vous avez le temps de sortir de la ville !

> Voir les lacs de Plitvice

Si vous ne deviez voir qu’une seule chose lors de votre voyage en Croatie, ce sont les lacs de Plitvice : c’est le paradis sur terre. C’est un grand parc naturel où vous pourrez déambuler au milieu de lacs, de cascades et d’une végétation luxuriante. Absolument magique !

Pour vous rendre aux lacs de Plitvice depuis Zadar, vous avez deux options.

>> Aller de Zadar aux lacs de Plitvice avec un tour operator

La façon la plus simple, c’est de réserver un tour “tout-en-un” : on vous récupère à votre hôtel, on vous emmène jusqu’aux lacs en minibus, on vous guide (en français si vous le souhaitez) pour vous montrer les meilleurs endroits du parc, et on vous ramène chez vous le soir. Zéro prise de tête !

Pour les détails et les réservations, ça se passe par ici !

Au niveau des tarifs, tout cumulé (transports + billet d’entrée du parc) ce n’est pas forcément beaucoup plus cher que de le faire soi-même via les transports en commun.

>> Aller de Zadar aux lacs de Plitvice en transports en commun

La seconde option pour aller de Zadar à Plitvice, c’est par vos propres moyens, avec les transports en commun croates. Vous allez voir : c’est très simple également.

Il vous faudra prendre le bus à la gare routière de Zadar. Le trajet dure environ 2 heures et coûte généralement 100 kunas (15€) aller simple. Le premier bus part à 8h30 de Zadar et vous déposera juste devant l’entrée du parc national des lacs de Plitvice. Pour le retour, vous prendrez le bus au même endroit (enfin sur l’arrêt de bus côté opposé à là où on vous aura déposé à l’aller, évidemment). Le dernier bus passe à 23h40 mais je vous conseille de prendre l’avant-dernier, qui passe à 17h23 à Plitvice.

Pour consulter les horaires complets et acheter votre billet, c’est sur ce site.

J’ai écrit un guide ultra-détaillé pour vous aider à visiter les lacs de Plitvice. Vous pouvez le consulter ici (j’y donne les meilleurs itinéraires, les immanquables, les détails pour s’y rendre, etc).

>> Louer et conduire votre propre voiture

Dernière option pour aller à Plitvice : louer votre propre voiture depuis Zadar (cf ici) et vous rendre à Plitvice par vous-même (il y a plusieurs parkings sur place – payants, bien sûr). Je vous conseille de louer une voiture en Croatie seulement si vous envisagez de faire d’autres excursions hors des villes, et que vous êtes au minimum 2 personnes. Sinon, les transports en commun sont très efficaces et moins chers.

> Descendre la rivière Zrmanja en canoë kayak

Voici une activité sportive que je vous propose de faire à proximité de Zadar : celle-ci vaut vraiment le coup également car vous passerez dans des paysages sublimes. Il s’agit de descendre la rivière Zrmanja, qui se jette dans l’Adriatique à une trentaine de kilomètres de Zadar.

Elle serpente au milieu de paysages arides, montagnards, presque des canyons. C’est impressionnant ! Attention quand même : il est préférable d’être en bonne condition physique avant de se lancer !

Si ça vous intéresse, toutes les infos sont sur cette page.

> Randonner dans le parc national de Paklenica

Si vous vous demandez que faire à Zadar à part explorer la ville et déambuler au milieu des lacs de Plitvice (qui est l’immanquable absolu des environs de Zadar), je vous recommande d‘aller jeter un œil à un autre parc national : celui de Paklenica.

Entre mer et montagne, il ravira tous les amoureux de la nature. Commencez la journée en prenant de la hauteur (vous pourrez même observer des chamoix si vous êtes chanceux), et finissez par une bonne baignade sur les plages paradisiaques, tout en bas, sur la petite ville de Starigrad-Paklenica.

Pour vous y rendre, prenez le bus pour la bourgade de Starigrad-Paklenica à la gare routière de Zadar (il y en a 2/3 par jour – les horaires sont sur ce site). Il vous faudra marcher un peu avant d’atteindre l’entrée du parc, qui est dans les terres, sinon prenez un taxi entre l’arrêt de bus et l’entrée du parc (vous en aurez pour moins de 5€ et ça vous fera économiser des forces).

Autrement, vous pouvez réserver ici pour être pris en charge directement depuis votre hébergement à Zadar !

Pour ma part, j’ai choisi de loger directement sur place, à Starigrad-Paklenica, afin de pouvoir attaquer les randonnées dès le matin et profiter à 100% sur place, sans avoir la contrainte d’attraper les transports en commun pour Zadar. A vous de voir !

> Découvrir le parc national de Krka

Le parc national de Krka est le plus gros “concurrent” de Plitvice en terme de paysages si vous aimez les cascades et les lacs. Pour ma part, je préfère réellement Plitvice que je trouve plus grandiose et plus impressionnant. Mais celui-ci est très chouette également, et il est un peu plus proche de Zadar que celui de Plitvice, donc vous perdez moins de temps dans les transports. Et bonus : la baignade y est autorisée (mais elle est fraîche).

Regardez ici pour organiser votre visite depuis Zadar !

> Explorer l’île de Pag

Pag est l’île la plus facile d’accès depuis Zadar. Elle est reliée à la terre ferme par un pont, accessible en une vingtaine de minutes depuis la ville de Zadar.

Sur l’île de Pag, vous pouvez visiter les villes de Pag (la “capitale” de l’île), ainsi que celle de Novalja (réputée pour être la Ibiza croate, donc si c’est pas votre délire ce n’est pas nécessaire de s’y rendre).

Sinon, n’oubliez pas les nombreuses criques paradisiaques qui se trouvent pratiquement dans chaque recoin de l’île. Celles qui se trouvent un peu après le village de Bosana sont les plus belles et les plus tranquilles.

Si vous vous rendez à Pag, pensez à goûter le “paski sir”, le fromage officiel de l’île à base de lait de brebis, une vraie tuerie (bon, vous pouvez aussi en trouver dans tous les supermarchés de Croatie, mais c’est pas le même charme).

> Admirer les îles Kornati

Crédit photo : Getyourguide

Ma dernière recommandation de choses à faire à Zadar et dans ses environs, c’est de jeter un oeil aux îles Kornati. Il s’agit d’un archipel, classé comme parc national par les croates, qui se trouve au large de Zadar, et dont certaines îles sont complètement sauvages (et qui, logiquement, devraient le rester). Celle de Zut en particulier est absolument magnifique.

Pour vous y rendre, vous pouvez soit réserver une excursion directement sur le port de Zadar (soit sur la promenade Kresimira côté ouest, soit côté est sur le port de plaisance, au niveau de la Nouvelle Porte). Soit, si vous voulez prévoir à l’avance, réserver en ligne ici !

> Découvrir le parc de Telascica

Juste à côté des îles Kornati, se trouve le parc de Telascica, sur l’île de Dugi. Vous y verrez d’impressionnantes falaises tombant droit dans la mer bleue turquoise. Souvent, les bateaux qui proposent des tours pour Kornati vont également à Telascica, ce qui vous permet de faire d’une pierre deux coups lors de votre visite, mais ce n’est pas systématique, donc vérifiez bien avant de réserver.

Quoi qu’il en soit, pour visiter le parc de Telascica et ses falaises et profiter d’un tour en bateau au milieu de l’archipel de Zadar, je vous conseille de réserver ici.

> Et un peu plus loin ?

Si vous êtes prêt à faire un peu plus de distance, vous pouvez prendre la route jusqu’en Istrie, une chouette région verdoyante avec plein de petits villages médiévaux. Vous pouvez également visiter Zagreb, la vibrante capitale croate si chère à mon cœur, ou bien aller jusqu’à Split, l’autre grande ville balnéaire de la côte dalmate, en passant par la très mignonne petite ville de Sibenik, sur la côte elle-aussi.

Voilà pour tout ce que vous pouvez faire à Zadar et dans ses environs. Comme vous avez pu le constater, ce ne sont pas les options qui manquent : vous ne devriez pas vous ennuyer lors de votre séjour en Croatie ! Dans la suite de ce guide, on parle bouffe, boisson et fiesta !

Sortir à Zadar

Maintenant que vous savez comment remplir vos journées, passons à un autre sujet important : se remplir l’estomac. Dans cette partie, je vous donne mes meilleures adresses à Zadar pour bien manger, boire un verre, et même, pourquoi pas, faire la fête !

> Où bien manger à Zadar

Il y a plein de bons restaurants à Zadar et vous n’aurez pas de mal à trouver une table qui vous convienne. Voici ci-dessous mes suggestions.

>> Providenca

Pour ma part, j’ai mes petites habitudes à Providenca (adresse Varoshka Ulica 6) : un personnel très sympathique, des plats simples et bons (les lasagnes de légumes sont une vraie tuerie), et des prix modestes (rarement au-dessus des 6-7€). Le tout dans un cadre mignon et cosy. Une excellente adresse !

Note : je viens d’apprendre que l’endroit a fermé depuis mon dernier passage à Zadar. Dommage !

>> Trattoria Canzona :

Si vous aimez la cuisine italienne, alors vous n’allez pas être déçu en allant manger à la Trattoria Canzona : les pâtes sont délicieuses, les pizzas copieuses, et les risottos cuisinés avec minutie. Cerise sur le gâteau : le cadre est top !

Les prix sont dans la fourchette haute de ce que l’on trouve à Zadar, mais on en a pour son argent. A mon goût, c’est ici que vous trouverez la meilleure cuisine italienne de Zadar ! Sachez qu’ils servent aussi quelques plats croates à tester au moins une fois.

Adresse : Ulica Sv. Nedilijice 2.

>> Tribunal

C’est aussi une adresse où je me rends régulièrement quand je passe à Zadar : on y mange bien pour des prix raisonnables et des portions copieuses. Les pizzas sont bonnes, et si vous aimez les viandes ou les fruits de mer, vous n’aurez que l’embarras du choix. Ce n’est pas de la grande cuisine, mais vous devriez y passer un moment agréable.

Bon point supplémentaire pour ce restaurant : sa terrasse au milieu d’une petite place pavée, un peu à l’écart de l’agitation touristique. Top !

Adresse : Ulica Borelli 10A.

>> Pet Bunara

Si vous aimez la cuisine un peu plus raffinée (ce qui n’est pas toujours fréquent en Croatie : ils préfèrent les grosses portions qui tiennent au corps), vous pouvez tenter votre chance à Pet Burana. C’est fin, bien présenté, copieux et servi avec le sourire : une excellente adresse !

Ils proposent aussi d’excellents vins croates (la région de Dalmatie produit du très bon rouge, faites-vous conseiller par le serveur).

Adresse : Ulica Stratico 1.

>> Spécialités à goûter

Crédit photo : Flickr / Nurretin

Profitez d’être en Croatie pour goûter quelques unes de leurs spécialités culinaires.

En bouffe rapide, sur le pouce, vous pouvez tester le burek : c’est l’un des héritages que l’empire Ottoman a laissé sur le territoire de l’ex-Yougoslavie. Il s’agit d’une sorte de pâte feuilletée farcie à la viande (le meilleur), au fromage ou parfois aux légumes (recette complète ici). C’est bourratif mais c’est bon !

Autrement, pour la cuisine plus traditionnelle, parmi les plats que j’adore, je vous recommande les pasticada dalmatinska servies avec des gnocchis (“s njokima”) : un ragoût de viande de boeuf délicieux. J’aime aussi beaucoup les mlinci (sorte de larges pâtes plates cuites dans la graisse de canard ou de porc) servies avec des fines tranches de viande (souvent du porc ou du canard, donc). Et sinon, les goulash divers et variés sont toujours une valeur sûre de la cuisine croate.

>> Et pour les glaces ?

Je vous conseille vraiment de tester les glaces de Zadar : elles sont énormes et souvent délicieuses ! Ma préférée, c’est celle dans la rue de l’office de tourisme, mais il y en a d’autres (notamment une sur la rue principale, Siroka ulica, sous les colonnes).

Pour l’anecdote, les croates raffolent des glaces en cornet, au point qu’ils en mangent toute l’année, même en plein hiver. A Zagreb, même quand il fait 0 degrés, je croise régulièrement des croates avec des glaces à la main. Vraiment étonnant !

> Où boire un verre à Zadar

Avant tout, je vous précise que les bars sont fumeurs en Croatie : si comme moi vous n’aimez pas particulièrement ressortir d’un bar avec l’odeur de clope imprégnée dans vos vêtements, alors je vous conseille de privilégier les établissements avec une terrasse (ce n’est pas très dur à trouver à Zadar). Voici ci-dessous quelques endroits que j’apprécie dans cette ville.

>> Tramonto :

Une large terrasse au bord de la mer, sur la promenade Kresimira. Je crois qu’ils font aussi à manger (pizzas, pâtes, …), mais c’est surtout pour boire un coup que je m’y rends. La vue sur les îles est géniale, en particulier au coucher de soleil.

Adresse : sur la promenade Kresimira IV, à mi-parcours environ

>> Brazil :

Dans le même genre que le précédent, Brazil propose également une grande terrasse, à proximité de l’orgue marin, et une vue imprenable sur la mer et les îles. C’est l’endroit où je suis le plus souvent quand je viens à Zadar : j’ai l’impression d’être au bout du monde.

Adresse : tout au bout de la promenade Kresimira IV.

Voilà les deux endroits que je préfère à Zadar pour boire un coup tranquillement, en profitant de ce que la ville a de plus agréable : la mer, le soleil et l’archipel. Autrement, vous avez ces options là :

>> Les terrasses de la rue Stomorica

Jetez un oeil aux terrasses couvertes qui se trouvent sur la petite place au bout de la rue Stomorica. Il y a souvent une ambiance jeune et festive, avec régulièrement des DJs qui viennent mettre du son. Si vous venez plus tôt dans la soirée, ces terrasses disposent d’écrans géants diffusant les rencontres sportives importantes.

>> La ruelle Kovacka

Enfin, si vous aimez faire des rencontres, allez faire un tour dans la toute petite ruelle Kovacka, où vous trouverez des terrasses très animées et plein de monde dehors, à se mélanger et à bavarder. Une des adresses les plus populaires par ici c’est le bar Zlatni Kutic, qui fait d’excellents cocktails.

>> Les plages et ses bars saisonniers

En période estivale, n’hésitez pas aussi à vous rendre sur les plages que je mentionne dans cet article : il y a des paillotes où vous pouvez boire de délicieux cocktails et profiter de la plage (même le soir, où l’ambiance se fait fêtarde).

>> Les nightclubs de Zadar

Je n’ai jamais testé les boîtes de nuit à Zadar, ce n’est vraiment pas mon truc. Je sais que la boîte Arsenal est populaire à Zadar, donc vous pouvez y faire un tour. De même, The Garden est très prisée l’été. Mais je ne pourrais pas vous être d’une plus grande aide sur le sujet !

Où loger à Zadar

La quasi-intégralité des points d’intérêt de Zadar se trouvent dans son centre historique. Sans surprise, c’est donc là que je vous recommande de loger, pour être à proximité immédiate de tous les lieux d’intérêt et ne pas perdre de temps en déplacement inutile (parce, franchement, la ville neuve de Zadar n’a absolument pas le moindre intérêt touristique).

Mon conseil est donc simple : logez dans un coin calme du centre historique de Zadar ! Je vous détaille ça ci-dessous.

> Où loger à Zadar dans le centre historique

Voici ma sélection de logement à Zadar en fonction de votre budget.

>> Avec un budget de moins de 60€ par nuit

Aucune hésitation à avoir : logez ici ! Bel appartement, bien décoré, idéalement situé, dans une rue vivante de Zadar mais calme à la nuit tombée. Super !

>> Avec un budget de 60 à 80€ par nuit

Regardez cet hébergement au coeur de la ville pour une très belle prestation.

>> Avec un budget au-delà de 80€ par nuit :

Si vous avez la possibilité de vous faire un peu plaisir lors de votre séjour à Zadar, alors je vous conseille de loger dans cet appartement exceptionnel. La déco, la localisation idéale au coeur de la vieille ville, et bien sûr la vue sur mer époustouflante valent le détour !

> Où loger dans la ville neuve de Zadar

Si vous ne souhaitez pas loger dans la vieille ville de Zadar, voici deux autres endroits que je vous conseille :

>> Où loger à Zadar pour être près d’une plage

La principale raison pour ne pas loger dans le centre historique de Zadar lors de votre séjour en Croatie, c’est si vous venez principalement pour profiter des plages.

Dans ce cas, logez directement au plus près de l’eau, avec par exemple cet hébergement idéalement situé, avec la plage de Kolovare pratiquement à vos pieds, et avec une vue mer exceptionnelle (le tout pour un prix franchement abordable). Un must si vous venez à Zadar pour profiter des plages !

>> Où loger pour garer facilement une voiture de location

Si vous venez avec une voiture (de location ou non, d’ailleurs), et que vous souhaitez un hébergement avec une place de parking, vous serez obligé de loger hors de la vieille ville.

Dans ce cas je vous recommande de résider ici pour un super rapport qualité-prix-localisation, juste de l’autre côté de la passerelle qui mène au centre historique (vous serez dans la vieille ville en cinq minutes de marche maxi) ! Une belle affaire !

Zadar : s’y rendre et se déplacer

Toutes les infos sur les transports de/vers Zadar sont ci-dessous, ainsi que toutes les façons de se déplacer une fois en ville.

> Aller à Zadar par avion

La ville balnéaire de Zadar est reliée à la France par de nombreux vols low-costs, principalement ceux de la compagnie Ryanair.

En fonction de votre aéroport de départ (Paris-Beauvais, Marseille, Nantes, …), vous pouvez trouver des vols dont les prix descendent régulièrement jusqu’à 30€ aller-retour. Je vous invite à regarder sur ce site qui recense les vols les moins chers entre la France et Zadar.

Pour ma part, j’ai déjà eu un aller-retour pour Zadar à 24€ depuis Beauvais en passant par Skyscanner : une vraie aubaine pour aller chercher le soleil croate à un prix dérisoire !

> Aller de l’aéroport de Zadar jusqu’au centre ville

L’aéroport de Zadar est situé à une petite demi-heure de route de la ville. C’est un tout petit aéroport, avec un seul terminal. De l’aéroport, voici les options pour rejoindre le centre de Zadar :

>> Par les transports en commun :

L’aéroport de Zadar est relié au centre ville par un bus qui passe environ toutes les 30 minutes. L’arrêt se trouve juste devant vous quand vous sortez du terminal. Vous pouvez acheter votre billet de bus directement au chauffeur pour un tarif unique de 25 kunas (environ 3,50€).

Le bus vous déposera soit à la gare routière principale de Zadar (qui se trouve à 10 minutes de marche de la vieille ville), soit carrément à l’entrée de la vieille ville, sur la presqu’île de Zadar, au niveau de la Porte de la Mer (adresse précise de l’arrêt de bus : Liburnska obala 3). Si vous logez dans le centre historique (ce que je vous recommande, cf plus haut), alors vous descendrez ici. Il s’agit du terminus, et vous verrez tous les touristes descendre en même temps que vous : vous ne pourrez pas vous tromper.

Ensuite, pour aller dans la vieille ville, c’est ultra-simple : d’un côté vous avez la mer, de l’autre vous avez la fortification de la ville de Zadar. Marchez une vingtaine de mètres en longeant cette muraille (en revenant sur le trajet que le bus vient d’emprunter), et dès que vous voyez une ouverture, engouffrez-vous : c’est la Porte de la Mer qui se trouve ici et qui vous fait pénétrer dans la vieille ville.

Voilà, votre séjour à Zadar peut commencer !

>> En taxi / uber / navette privée

Autrement, vous pouvez prendre un taxi, un Uber ou une navette privée pour rallier le centre ville de Zadar depuis l’aéroport. C’est plus rapide que le bus, un peu plus cher (autour de 18€ le trajet, un peu plus pour les taxis, un peu moins pour les Uber). C’est intéressant si vous venez à plusieurs ou si vous êtes vraiment chargés. Mais gardez en tête qu’ils ne pourront pas vous déposer au pied de votre hébergement si vous avez choisi de loger dans la vieille ville.

>> Louer votre propre véhicule

Enfin, il y a toujours la possibilité de louer une voiture dès votre arrivée à l’aéroport de Zadar (vous pouvez même réserver votre véhicule en ligne dès maintenant pour obtenir un prix vraiment intéressant, ça se passe ici). Si vous vous débrouillez bien, vous pouvez avoir une petite voiture simple pour 10/15€ la journée en Croatie, avec assurance et kilométrage illimité !

> Du centre ville à l’aéroport de Zadar

Le trajet pour le retour vers l’aéroport est sans surprise : c’est exactement le même topo qu’à l’aller. Rendez-vous là où le bus vous a déposé, sur le parking à côté de la Porte de la Mer (adresse : Liburnska obala 3), attendez sagement que le bus arrive, achetez votre ticket au chauffeur pour 25 kunas, et vous serez déposé juste devant le hall des arrivées après une petite demi-heure de route.

Crédit photo : Google Streetview –
C’est ici que le bus vous déposera et vous emmènera à l’aéroport.

> Comment se déplacer une fois dans Zadar

A l’intérieur de la vieille ville de Zadar, vous ferez tout à pied : il y a très peu de circulation (la plupart des véhicules n’ont pas la place de circuler, ou bien ils n’en ont pas l’autorisation : beaucoup de rues sont 100% pour les piétons). Donc oubliez les taxis, ou les voitures de location, ça vous sera inutile dans la vieille ville.

Si vous logez dans la ville neuve et que vous avez besoin de vous déplacer d’un point à un autre, vous pouvez prendre le bus local, qui a de nombreuses lignes et qui est très fonctionnel. Toutes les infos sont sur leur site.

Autrement, les taxis ne sont pas très chers à Zadar, vous pourrez aller d’un point à l’autre de la ville pour moins de 8€. Sachez que Uber fonctionne à Zadar et que ses prix sont encore plus intéressants que les taxis (entre 3 et 5€ pour traverser la ville, selon l’heure et les conditions de circulation).

Combien de temps pour visiter Zadar ?

La ville de Zadar est petite : vous en ferez le tour rapidement. Ci-dessous, voici mes suggestions pour optimiser le temps que vous passerez sur place, qu’il soit long ou court.

> Une semaine à Zadar : que faire

La première fois que je suis venu à Zadar, j’y suis resté une semaine complète. Et je peux vous assurer qu’au bout de 48 heures j’en avais déjà fait le tour complet plusieurs fois. Mon erreur : je ne suis pas sorti du tout de Zadar !

Si vous envisagez de rester une semaine à Zadar, alors il vous faudra impérativement sortir de la ville, sinon vous allez tourner en rond et vous ennuyer ferme. Zadar est une petite ville, et sa zone intéressante touristiquement parlant se résume à quelques ruelles du cœur historique.

Je vous recommande donc de prendre deux jours maxi pour bien explorer Zadar en elle-même, et le reste de votre semaine pour sortir de la ville et découvrir les environs. Ce ne sont pas les possibilités qui manquent : les alentours de Zadar sont magnifiques et raviront aussi bien les amoureux de la nature que les amateurs de vieilles pierres.

Je vous invite à (re)lire les paragraphes situés plus hauts dans cet article, où j’indique ce qu’il y a à faire en dehors de Zadar.

Pour résumer, voici une suggestion de programme pour un séjour d’une semaine à Zadar et ses alentours :

– jour 1 : exploration de Zadar (centre ville historique)
– jour 2 : allez découvrir les lacs de Plitvice, une vraie merveille de la nature
– jour 3 : allez explorer les recoins de l’île de Pag (en voiture de location idéalement)
– jour 4 : faites une sortie en kayak : soit pour découvrir l’archipel, soit pour descendre la rivière Zrmanja
– jour 5 : journée tranquille à Zadar : plage, farniente, détente en buvant un verre sous le soleil au bord de l’eau… Tranquille !
– jour 6 : une sortie en voilier pour découvrir les îles Kornati… ou si vous préférez la rando, rendez-vous au parc de Paklenica !
– jour 7 : direction l’aéroport !

> Visiter Zadar en une journée

Il est tout à fait possible de visiter Zadar en une journée si vous êtes rapide.

Consacrez le matin à faire le tour de ses ruelles et des éléments immanquables du cœur historique (le forum romain, la promenade Kresimira, et l’orgue marin  sont le minimum absolu). Déjeunez à Tramonto pour profiter de sa chouette terrasse ensoleillée et de sa vue imprenable.

L’après-midi, sortez de la ville pour faire une excursion dans les alentours (cf plus haut). Je recommande quand même, dans ce cas là d’avoir votre propre voiture afin d’éviter de dépendre des transports en commun ou de l’horaire d’un tour organisé.

Enfin, le soir, revenez vous promener à Zadar pour admirer le coucher de soleil et/ou la salutation au soleil (tout au bout de la promenade Kresimira) s’il fait déjà nuit. Dormez sur place et continuez votre périple le lendemain matin !

> La durée idéale de votre séjour à Zadar

Vous l’avez compris : si vous êtes relativement rapide, la ville de Zadar se visite en une journée sans problème.

Perso, je considère que la durée idéale d’une visite de Zadar, c’est 2 jours complets, soit 3 nuits sur place. C’est parfait pour vraiment prendre son temps, se poser régulièrement en terrasse en dégustant un vin croate ou une bonne bière fraîche, au soleil, face à la mer, et regarder le soleil se coucher sur les îles d’en face. Et en même temps, vous n’aurez pas l’impression d’avoir “gâché” votre temps avec un séjour trop long au même endroit.

Ceci dit, je l’ai expliqué quelques lignes plus haut : vous pouvez très bien allonger votre séjour à Zadar sans risque de vous ennuyer. La condition à cela, c’est de sortir de la ville et de profiter des alentours. Plitvice par exemple est un immanquable absolu de votre séjour à Zadar (cf plus haut dans cet article). De même qu’une visite, même rapide, des îles qui se trouvent en face (les Kornati par exemple).

Pour conclure :

Si vous n’envisagez pas de sortir de la ville, passez 2 jours complets à Zadar maximum.

Si vous êtes prêt à bouger, vous pouvez étendre votre séjour jusqu’à 5 ou 7 nuits sur place, vous n’aurez pas de mal à remplir vos journées (à condition de faire un peu de route quand même, et ne pas hésiter à être actif).

Voilà pour la durée idéale d’un séjour à Zadar !

Autres infos pratiques sur Zadar et la Croatie :

Si vous cherchez d’autres informations concernant votre visite de Zadar, elles se trouvent certainement ci-dessous :

> Quand venir à Zadar

Je suis venu à Zadar pratiquement à toutes les saisons, et j’ai vu la ville sous toutes les circonstances météorologiques possibles (sauf la neige, mais je ne suis pas sûr que ça arrive souvent 😉 ). Voici mon petit bilan perso et mes conseils sur la meilleure période pour visiter Zadar et ses environs.

>> Juillet et août, la période la plus touristique

En juillet et août, c’est blindé de touristes et les températures sont particulièrement élevées. Outre la foule, l’inconvénient majeur c’est les prix qui grimpent en flèche. Ce n’est pas ma saison préférée pour visiter Zadar. Ceci dit, cela reste une des meilleures périodes pour voir la ville de Zadar et explorer ses environs !

>> Fin de printemps et début d’automne : ma préférence perso

L’idéal, c’est en mai-juin ou en septembre et même jusqu’à octobre certaines années. Il fait beau, très doux (voir déjà chaud parfois), et les touristes sont moins nombreux, ce qui est intéressant pour les prix des restaurants et des hébergements. Pour autant, il y a suffisamment de monde pour ne pas avoir l’impression de déambuler dans une ville fantôme. Bref, c’est le meilleur compromis.

>> En plein hiver, ce n’est pas conseillé, mais…

En dehors de ça, la ville est désertée par le tourisme de masse. L’aéroport de Zadar rentre en hibernation (il n’y a des vols internationaux que de avril à octobre). Vous n’y croiserez que des locaux et quelques rares voyageurs égarés, venus en voiture ou en bus.

Pour ma part, je dois dire que j’ai trouvé un certain charme à Zadar hors saison : la ville est “reconquise” par les croates, c’est beaucoup plus calme, et l’atmosphère “petit village convivial” reprend ses droits. Sur le marché, notamment, les croates prennent leur café, s’interpellent, se saluent. J’ai adoré être au milieu de tout ça, j’avais l’impression d’être un observateur privilégié.

Alors c’est sûr, en venant en novembre ou en janvier, vous ne pourrez pas profiter de la mer, de la plage ou de quoi que ce soit : il peut faire beau et doux, certes, mais ça reste l’hiver (et parfois le vent souffle sévèrement sur la côte croate). Mais la ville a un certain charme, surtout le matin. Par contre, la plupart des restaurants et des cafés sont fermés, et la sensation de se promener dans une ville éteinte, dans des rues quasi vides, peut être étrange (et pas toujours agréable, selon ce qu’on aime et ce qu’on recherche en voyage…).

> Quelle est la météo à Zadar

Je l’ai déjà abordé quelques lignes plus haut alors je vais faire court, au cas où vous auriez la flemme de me relire :

l’été, c’est chaud et sec (donc emmenez de la crème solaire, un chapeau, et ne lésinez pas sur la quantité d’eau à avaler 🙂 )

le printemps est généralement beau et doux, en tout cas à partir de fin avril / début mai

l’automne est plus variable : selon les saisons, octobre et novembre peuvent être sec et doux, ou pluvieux et déprimant. Je ne peux pas vous garantir à l’avance qu’un séjour à Zadar en octobre sera paradisiaque, il vous faudra avoir un peu de chance.

l’hiver, il y a du vent, il fait frais (voire froid), mais le taux d’ensoleillement reste agréable. Mais les températures ne permettent pas de profiter des plages, de la mer, ni même des terrasses (elles sont quasiment toutes fermées).

Bref, partez à la fin du printemps ou au début de l’automne pour des conditions optimales, aussi bien au niveau de la météo que du tourisme au sens large.

> La sécurité à Zadar

A Zadar, comme partout en Croatie, vous n’aurez pas de problème de délinquance ou d’insécurité. Tout le pays est hyper-safe. Les croates sont gentils, serviables, polis, et surtout très carrés et très respectueux.

Au pire du pire, en Croatie, à la peine saison, sur la côte, vous pourriez tomber sur un restaurateur peu scrupuleux qui pratique ses prix à la tête du client, mais franchement vous n’auriez pas de bol.

Si vous sortez du centre historique de Zadar, vous allez tomber sur des murs un peu décrépits et souvent tagués, et parfois même des terrains vagues. Ne vous laissez pas impressionner ou décontenancer : c’est comme ça partout en Croatie (et plus généralement en Europe de l’Est). Ça ne signifie pas que vous êtes dans un quartier craignos ou quoi que ce soit. Il faut garder en tête que, malgré le tourisme, la Croatie est un pays qui a beaucoup souffert ces dernières décennies, et qu’elle ne fait que commencer à relever la tête. Ses habitants sont humbles, travailleurs, et toujours prêts à filer un coup de main.

Bref, si vous faites preuve de la même prudence à Zadar que lorsque vous sortez près de chez vous, en France, vous n’aurez aucun problème lors de votre séjour ici !

> Le coût de la vie à Zadar

Globalement, le coût de la vie en Croatie est plus faible qu’en France d’environ 20% sur des prestations équivalentes. Bien sûr, les prix varient selon les établissements et la saison : ils flambent en été, et descendent en hiver, comme c’est le cas dans toutes les villes balnéaires du monde, donc rien de surprenant. Et, de toute façon, le ratio reste le même : des prix environ 20% moins élevés qu’en France.

Voici quelques exemples de prix à Zadar :
une pinte de bière en terrasse, au bord de mer : environ 2,50€
un plat simple dans un restaurant sympa du centre : entre 5 et 7€
un café : environ 1,20€
une nuit dans un hôtel “normal” dans le centre, en saison : autour de 60€.

C’est à prendre à titre indicatif : vous pourrez avoir moins si vous venez en plein mois de janvier, et un peu plus si vous venez au cœur de l’été.

Quoi qu’il en soit, vous ne devriez pas vous ruiner lors de votre séjour à Zadar, même si vous décidez de vous faire un peu plaisir (au contraire, c’est l’occasion !).

> Où faire ses courses à Zadar

Il y a plusieurs petites supérettes dans le centre historique, vous y trouverez tout ce dont vous aurez besoin. Repérez celle qui se trouve le plus proche de votre hébergement (demandez à votre hôte si besoin).

Hors du centre, il y a évidemment des grandes surfaces : Spar et Konzum, les deux leaders en Croatie. Les plus proches du centre sont à côté de la gare routière : rue Ante Starcevica (ils sont pratiquement côte à côte). Spar a souvent plus de choix que Konzum (c’est chez eux que je me fournissais en fromage à raclette l’hiver dernier 🙂 ).

Pour trouver du pain, c’est dans les “pekarna“. Mais ne vous attendez pas à quoi que ce soit qui se rapproche de nos boulangeries, malheureusement. La chaîne “Mlinar” fait, à mon sens, un pain tout à fait comestible pour les goûts français. Et leurs croissants au chocolat sont très bons (je dis ça, je dis rien 🙂 ).

> Où trouver l’office de tourisme de Zadar

L’office de tourisme de Zadar se trouve sur la place principale du centre historique de la ville, vous ne pourrez pas le manquer. C’est droit devant vous quand vous arrivez par la rue qui prolonge la passerelle qui permet de traverser le port de plaisance de Zadar (cette phrase est longue et compliquée, mais je vous assure que l’office de tourisme de Zadar est hyper facile à trouver).

Pour vous aider, voici l’adresse : Jurja Barakovica 5A.
Et si vous voulez vous rendre sur leur site internet, c’est ici (un peu bordélique au niveau de la hiérarchie des infos, mais il a le mérite d’être en français).

> Quelles langues sont parlées à Zadar

Les croates parlent bien entendu le… croate (youhou, merci Jérémy pour cette grande nouvelle). Dans l’ensemble ils se débrouillent également très bien en anglais (vue que la ville tourne à 90% grâce au tourisme, ils ont plutôt intérêt). Certains parlent également allemand ou italien. Mais le français n’est pas très courant à Zadar, donc ne vous attendez pas à pouvoir vous exprimer dans notre langue (ni même à avoir des menus en français au restaurant, par exemple).

Si vous voulez apprendre les bases du croate, histoire de vous mettre les locaux dans la poche en arrivant, voici quelques mots qui vous seront utiles en Croatie :
– bonjour : “dobar dan
– au revoir : “dovi djenia” (souvent juste “djenia”)
– merci : “hvala” (prononcez “rfala”)
– s’il vous plait : “molim” ou “molim vas

C’est à la fois le minimum et l’essentiel, car le reste est très difficile : il y a des déclinaisons dans tous les sens, et je vous assure que je galère avec cette langue depuis plus de deux ans maintenant.

Si ça vous intéresse d’approfondir, je vous invite à prendre un cours gratuit sur italki avant de venir en Croatie (il faut passer par ce lien pour bénéficier de l’offre) !

Mon avis sur Zadar et la Croatie : le bilan

Vous l’avez sûrement compris en lisant cet article : j’aime beaucoup cette petite ville de Zadar. Se perdre dans ses ruelles est un vrai plaisir, tout comme se poser en terrasse et admirer le soleil se coucher sur les îles de l’archipel et sa mer bleue turquoise.

Zadar n’est pas une ville flamboyante où vous vous direz “waouh” à tous les coins de rue, mais elle a un certain cachet et il est très agréable d’y passer 2-3 jours pour se ressourcer, profiter de la “dolce vita” à la croate, avant de poursuivre votre séjour en Croatie par une autre destination (ou bien de rentrer à la maison en pleine forme après une vraie bonne coupure !).

Quoi qu’il en soit, j’espère vous avoir donné toutes les infos nécessaires à la réussite de votre visite de Zadar et de ses environs. Si vous cherchez d’autres conseils sur la Croatie, pensez à regarder mes autres articles sur le sujet (notamment celui-ci : où aller en Croatie).

Enfin, si cet article vous a été utile, pensez à cliquer sur “J’aime” ci-dessous pour m’encourager à continuer de publier des guides détaillés comme celui-ci !

Bon séjour à Zadar ou ailleurs en Croatie, et à bientôt sur mon blog de voyage !

Jérémy.