Le guide ultime de l’île de Krk : 19 conseils pour réussir votre visite

Nouveau : comment TOUT QUITTER et partir voyager (très) longtemps ? J'explique tout ici !

Vous envisagez de visiter l’île de Krk lors de votre séjour en Croatie ? Excellente idée ! Krk a des airs d’île paradisiaque, et je suis certain que vous adorerez votre passage sur place.

Dans cet article, je vous partage tous mes bons plans pour faire de votre visite de l’île de Krk une réussite : les immanquables, les lieux où dormir, les bons restaurants, … Vous n’avez qu’à suivre le guide 🙂 C’est parti !

Infos rapides :

> Il y a souvent des vols pour la Croatie à moins de 80€ aller-retour sur ce site.

> Pensez à embarquer ce petit guide pratique pour être sûr de ne rien louper lors de votre séjour sur place !

> Si vous choisissez de louer une voiture en Croatie, passez par ici !

Visiter l’île de Krk : les immanquables !

Voici tout d’abord les endroits absolument immanquables lors de votre séjour sur l’île de Krk.

> La ville de Krk et ses alentours

La ville de Krk est la “capitale” de l’île. C’est un bourg animé et très agréable pour une visite d’une journée ou deux.

Krk en bref :

> Combien de jours sur place ?
1 jour complet est suffisant pour visiter la ville, flâner sur la promenade en bord de mer, et piquer une tête dans l’une des criques des environs. Comptez deux jours pour bien prendre votre temps.

> Où loger
Dans cet établissement charmant au cœur de la vieille ville. Au top, pour un prix tout doux !

> Où manger
Au restaurant Konoba Sime : des pièces de viande à tomber, des spécialités en fruits de mer, et quelques plats croates classiques. Une bonne petite adresse, avec vue sur le port de Krk ! Adresse : Biskupa Antuna Mahnica 1.

Ses ruelles étroites et pavées sont particulièrement plaisantes pour déambuler, passer d’une placette à une autre. Vous y découvrirez des bâtiments religieux (dont le monastère bénédictin sur les hauteurs de la vieille ville), des jolies arches, et des fortifications érigées en premier lieu par les Romains : à ne surtout pas manquer (notamment ses portes) !

En sortant de la vieille ville par la porte Est, pensez à jeter un œil au château Frankopan (la visite n’est pas nécessaire). La promenade là est agréable : c’est arboré, vert, et la vue sur mer est très sympa.

>> Où trouver des belles plages près de Krk

Si vous poursuivez dans cette direction en longeant la mer, vous arriverez sur une petite crique que les croates appellent “plage publique”. Il s’agit d’un petit espace de galets où vous pouvez effectivement accéder à la mer et vous baigner.

L’eau est claire de ce côté, contrairement à la partie ouest (où se trouve le port des bateaux à moteurs – j’en reparle plus bas). La vue est très chouette : sur votre droite, vous pourrez admirer les toits oranges et les clochers de la ville de Krk, devant vous se trouvent plein de petits voiliers, … L’ensemble fait vraiment paradisiaque !

Marchez encore un peu en longeant la mer, et un peu plus loin vous trouverez une plus grande crique avec des rochers aménagés en escalier pour descendre dans l’eau. C’est le meilleur spot de baignade à Krk : si vous venez en Croatie pour piquer une tête, allez par ici !

Enfin, en prolongeant encore de ce côté toujours en longeant la mer, il y a un sentier de promenade assez sauvage (mais plutôt court), en sous-bois. C’est sympa mais vous ferez l’aller-retour rapidement. Vous trouverez également d’autres accès à la mer, avec souvent un peu moins de monde (normal : plus on s’éloigne de Krk, plus la foule est clairsemée).

>> Le bord de mer côté Ouest :

Un autre endroit que j’ai beaucoup apprécié à Krk, c’est la promenade en bord de mer qui se trouve juste en face de la vieille ville, sur les quais du port. Elle part de la gare routière et s’étend jusqu’au château Frankopan, au niveau de la digue des pêcheurs (ce n’est pas son nom, c’est moi qui l’ai appelé comme ça car à chaque fois que j’y passais j’y voyais des pêcheurs). C’est un endroit vraiment agréable pour se promener tranquillement en se laissant bercer par les flots.

Sur le chemin, vous trouverez plusieurs terrasses très sympas pour manger un morceau ou boire un coup face à la mer.

Notez qu’il y a une plage au bout du port, mais je ne recommande pas ce coin : certes la vue est superbe sur la ville, mais l’eau n’est pas très propre (à cause du passage incessant des bateaux) et l’accès n’est pas très mignon (ça fait un peu industriel… bof bof).

> Baška et ses alentours, le bijou de l’île de Krk

Baška, c’est mon vrai coup de coeur sur l’île de Krk. Si un jour je devais choisir un endroit unique pour passer toutes les vacances de ma vie, je pense sincèrement que je choisirai Baška. J’ai adoré cette petite ville et surtout ses alentours magnifiques, un vrai paradis pour les amoureux de la nature.

Baška en bref :

> Combien de jours sur place ?
2 jours minimum : un pour visiter la ville et se baigner, un second pour suivre un chemin de rando et profiter du cadre paradisiaque.

> Où loger
Dormez chez Margarita ! Idéalement situé sur le port, juste à côté des plages, avec une vue mer extra. Et cerise sur le gâteau : une terrasse personnelle ! C’est de loin le meilleur rapport qualité-prix de Baška !

> Où manger
Au restaurant Bistro Trattoria Franica : des spécialités de la mer si vous aimez ça, mais aussi un certain choix en plats traditionnels croates, le tout à déguster sur une terrasse face au charmant petit port de Baška. Immanquable ! Adresse : Palada ulica 39.

Que vous soyez passionné de randonnée, amoureux des vieilles pierres, ou simplement que vous aimiez faire du farniente sur la plage et vous baigner dans une mer turquoise, alors je vous le promets : vous allez être ravi de visiter Baška lors de votre passage sur l’île de Krk.

Sa petite ville médiévale est jolie comme tout : des allées toutes blanches, des placettes ornées de fleurs colorées, un calme saisissant et une atmosphère du bout du monde. Les croates présents semblent y vivre encore à l’ancienne, ça a un côté reposant et apaisant.

Si vous voulez un point de vue exceptionnel sur Baška et ses plages, grimpez jusqu’à l’église Saint Jean (Sveti Ivan), qui domine le village et les alentours. Vous ne regretterez pas vos efforts.

>> Randonner depuis Baška

Si vous aimez la nature et les points de vue, ne quittez pas Baška sans suivre au moins un de ses sentiers de randonnée. Même si vous n’êtes pas spécialement fan de cette activité, je vous assure que les paysages sont à la hauteur des efforts fournis : c’est absolument grandiose à chaque instant, peu importe où vous posez les yeux.

Si je ne devais vous recommander qu’un seul sentier, cela serait celui qui part sur la droite de Baška (quand vous regardez la mer) et qui monte sur le petit cap faisant face à l’île de Prvic (la rando est fléchée en rouge). La vue sur la baie de Baška ainsi que sur les plages et les criques des environs et sur les îles alentours, est absolument magique.

Quand vous atteindrez le plateau, tout en haut, vous serez seul au monde, avec des moutons et une vue à couper le souffle sur la mer Adriatique et ses nombreuses îles. C’est de loin mon endroit préféré en Croatie (et après avoir passé un an et demi dans le pays, je vous assure que je commence à avoir vu pas mal de jolis coins 🙂 ).

Pour toutes les infos sur les randos dans les alentours de Baška, allez récupérer les cartes à l’office de tourisme, qui se trouve sur la rue Zvonimirova, au 114 (également des infos sur leur site officiel, en anglais).

>> Où trouver des belles plages près de Baška

Baška est le meilleur spot de l’île de Krk pour les plages paradisiaques. Vous ne pourrez pas les manquer : elles sont partout et s’étendent sur plusieurs centaines de mètres.

La principale plage de Baška est sur son front de mer, le long de la rue Palada Ulica. Ce sont des galets, mais l’eau est bonne et la baignade agréable.

L’avantage c’est la vue magnifique sur les îles en face, et la proximité immédiate des cafés, bars et restaurants pour se requinquer après une bonne baignade. L’inconvénient de cette plage, c’est qu’elle est populaire et très fréquentée, en particulier dans la zone centrale. N’hésitez pas à vous éloigner un peu, soit vers la droite soit vers la gauche, pour trouver des coins un peu plus calmes.

Si vous voulez vous isoler, marcher dans la nature et finir par une bonne baignade dans une crique paradisiaque, alors vous n’aurez que l’embarras du choix : en empruntant les sentiers qui partent vers la droite (quand vous regardez la mer depuis Baška), vous tomberez sur une petite crique merveilleuse : Skrinjica. Ici, vous avez vraiment l’impression de vous baigner au bout du monde, dans un cadre lunaire, désertique et absolument exceptionnel.

Poursuivez encore sur 2 kilomètres, et c’est la crique de Skulijka qui vous ravira, avec sa vue imprenable sur l’île déserte de Prvic, face à vous. Emmenez des bonnes chaussures et de l’eau car vous allez marcher dans la caillasse un bon moment avant d’atteindre ces plages fantastiques, les plus belles de l’île de Krk à mon goût (elles se font désirer 🙂 ).

De l’autre côté de Baška (donc sur votre gauche quand vous regardez la mer, avec Baška derrière vous), en suivant le sentier de rando, vous tomberez sur une toute petite plage très chouette également : celle de Vrzenica. Elle est devenue populaire avec le temps donc n’espérez pas être tout seul, surtout à la haute saison. Si vous continuez à suivre le sentier qui passe dans les terres, vous tomberez sur les plages de Vela Luka (où se trouve un bar de plage et de quoi se restaurer) puis un peu plus loin celle de Mala Luka, où vous serez probablement tout seul. Elle se trouve à 6 km de Baška, ça commence à faire un bout ! Si vous ne voulez pas marcher si loin, prenez un bateau taxi pour la rejoindre : vous les repérerez facilement sur le port de Baška.

> Vrbnik et ses alentours :

Vrbnik (prononcez “veulbnik” avec un son voyelle court) est le troisième et dernier point que je vous conseille de ne pas rater lors de votre séjour sur l’île de Krk.

Vrbnik en bref :

> Combien de temps pour visiter :
Une journée est suffisante pour faire le tour de la vieille ville (en deux heures max c’est réglé). Prenez votre temps pour flâner, découvrir des recoins ou même aller vous baigner sur l’une des petites plages des environs. .

> Où loger : c’est simple, dormez ici. Un prix abordable, une belle déco chaleureuse et originale, en plein cœur de la ville historique. Très chouette !

> Où manger : chez Nada ! Des plats simples et copieux issus de la bouffe traditionnelle croate (et même des plats typiques de Krk, comme les surlice. A tester ! Adresse : Glavaca 22.

Vrbnik est un petit village médiéval, aux ruelles tortueuses, aux pavés inégaux et à la douceur de vivre saisissante. A première vue, rien qui ne le distingue des deux endroits que j’ai cité précédemment.

Sauf que Vrbnik est situé sur une corniche, à 50 mètres au dessus du niveau de la mer, ce qui lui donne deux atouts majeurs : une superbe vue sur la côte continentale croate quand on se trouve dans la ville, et une position digne des cartes postales quand on se décale pour admirer ses toits oranges positionnés sur sa falaise.

Outre sa position étonnante, Vrbnik se visite pour plusieurs raisons : d’abord c’est un endroit réputé pour son vin blanc (littéralement c’est même son “vin doré” : vrbnicka zlahtina). Ne passez pas par Vrbnik sans goûter cette spécialité locale.

Autre point d’intérêt : c’est à Vrbnik que se trouve la ruelle la plus étroite d’Europe (alors, j’ai déjà vu ça en Roumanie lorsque j’ai visité Brasov, faudra se mettre d’accord…). C’est la rue Klancic, que je traverse difficilement sur la photo ci-dessous. Vous ne pourrez pas la manquer dans le coeur historique du village.

Bref, voilà un village médiéval très agréable : à ne pas manquer lors de votre visite de l’île de Krk.

>> Où trouver des belles plages près de Vrbnik

Sa position en hauteur, à flanc de falaise, fait qu‘il n’y a pas de plage directement dans le coeur du village, contrairement à Baška ou même dans une moindre mesure à la ville de Krk. Mais il y a la plage de Kozica à 10 minutes de marche en partant vers l’est (c’est-à-dire vers la droite quand vous regardez la mer depuis le village).

Un peu plus loin se trouve la très populaire plage de Potovosce. Une jolie petite crique qui s’ouvre sur une eau turquoise : des allures de paradis. L’inconvénient, c’est qu’il faut compter une bonne heure de marche depuis Vrbnik (sinon louez des vélos).

Enfin, il y a un petit coin à Vrbnik, au pied des falaises de la ville, où se trouve ce que les croates appellent la plage secrète. Ce qui est marrant, c’est que l’endroit est vraiment secret : je n’y ai croisé personne, malgré sa popularité dans les brochures touristiques ! En fait, il s’agit d’une crique minuscule, dont l’accès se fait par une sorte de court souterrain sous la falaise. Pour l’atteindre, il faut descendre tous les escaliers de Vrbnik direction ouest, jusqu’aux quais (Namori ulica). Vous trouverez un panneau discret au bout de ce quai. Ceci dit, l’endroit n’est pas idéal pour le farniente (elle est pratiquement tout le temps à l’ombre), et la baignade peut y être dangereuse. Privilégiez une des deux plages que j’ai citées au-dessus.

Les autres points d’intérêt de l’île de Krk

Si vous avez encore envie d’explorer l’île de Krk, voici d’autres endroits qui mériteraient un coup d’œil, selon vos goûts, vos envies, et le temps que vous avez à passer sur place.

> Punat, pour sa marina

Le petit bourg de Punat a deux intérêts touristiques majeurs : le monastère franciscain juste en face de sa marina, sur l’îlot de Kosljun, dont l’accès se fait par bateau privé. Et, justement, sa marina : la plus grande de la mer Adriatique, où sont amarrés de nombreux voiliers et yachts, parfois assez luxueux.

Du coup, si vous aimez naviguer ou si vous voulez louer un bateau pour explorer les îles croates, je vous conseille vivement de passer une partie de votre séjour à Punat : c’est un excellent point de départ pour vos excursions maritimes. Même si vous ne naviguez pas vous-même, mais que vous souhaitez un “chauffeur” pour visiter les îles des alentours de Krk, c’est ici que vous trouverez votre bonheur.

Autrement, le bourg est assez vivant, avec pas mal de petits restaurants (que je n’ai pas testés), mais je n’ai pas trop accroché à l’atmosphère un peu bling-bling de l’endroit.

> Malinska et le nord-ouest de l’île de Krk

Globalement, la partie nord-ouest de l’île de Krk n’est pas très intéressante touristiquement. C’est une sorte d’extension de la zone industrielle de Rijeka, la grande ville qui se trouve juste à côté, sur le continent. Vous y trouverez notamment l’aéroport officiel de Rijeka (pratique pour atterrir directement sur l’île de Krk – je reparle de tout ça un peu plus bas).

Le gros bourg de ce côté de l’île s’appelle Malinska. Son port est plutôt mignon et il y a quelques plages agréables, mais je trouve qu’à côté des endroits cités plus haut dans cet article, Malinska ne tient pas la comparaison.

Ceci dit, si vous venez en Croatie pour faire la fête, vous y trouverez la discothèque la plus réputée de l’île : le Club Boa.

> Stara Baška et ses environs

Alors, malheureusement je n’ai pas pu aller dans ce coin-là de l’île de Krk. L’endroit a la réputation d’être isolé, calme, tranquille, idéal pour ceux qui veulent se reposer loin de l’agitation touristique du reste de l’île.

Il y a plusieurs petits restaurants, quelques hôtels, des accès à la mer pour se baigner dans un cadre enchanteur, et également plusieurs promenades à arpenter. De quoi passer quelques jours bien agréables. Je ne m’étends pas plus pour l’instant : je complèterai ce paragraphe si un jour je m’y rends (d’ailleurs si toi, lecteur, tu connais Stara Baška, n’hésite pas à m’écrire pour me donner ton ressenti, que je l’ajoute à cet article !).

> Les îles des alentours

Parmi elles, l’île de Cres est magnifique également. Pour ma part, c’est celle de Prvic qui m’a charmé, sans même avoir eu besoin d’y mettre les pieds.

Pour info, les ferrys partent du terminal de Valbiska, à 7-8 kilomètres à l’ouest de Krk-ville, pour rallier directement les îles de Cres et de Rab. Toutes les infos pour les ferrys sont ici (en anglais, allemand ou croate). Comptez une demi heure de traversée pour environ 3€ par personne.

> D’autres endroits sur l’île de Krk

L’intérieur des terres est très sympa également, il y a des villages complètement coupés du tourisme, où les habitants vivent tranquillement : ça mérite un coup d’œil si vous en avez la possibilité (pas forcément besoin de s’arrêter, d’ailleurs, juste traverser donne déjà un très bon aperçu).

Quoi qu’il en soit, avec tout ça vous aurez déjà de quoi remplir votre séjour sur l’île de Krk.

Pour tout voir, comptez entre 3/4 jours si vous êtes rapide, et une semaine voire 10 jours si vous aimez prendre votre temps.

Passons maintenant à un autre aspect important du voyage : les sorties possibles sur l’île de Krk !

Sortir sur l’île de Krk

Voici ci-dessous mes conseils pour sortir sur l’île de Krk : où manger un morceau, boire un verre, et même éventuellement y faire la fête.

> Se restaurer sur l’île de Krk

D’une manière générale, la gastronomie n’est pas la raison numéro 1 du tourisme en Croatie.

Sur Krk, ile touristique par excellence, il n’y a pas de restaurants délicieux et immanquables à tout prix, contrairement à si vous visitez Zagreb par exemple, où vous trouverez des tables exceptionnelles (même pour un gourmet français). La raison a cela est simple : la clientèle majeure de l’île de Krk est touristique, donc il n’y a pas vraiment besoin de créer une clientèle d’habitués : il suffit de servir du correct en masse, et la clientèle se renouvelle automatiquement d’année en année.

Concernant les restaurants, je vous ai déjà mentionné mes préférences dans la partie consacrée aux villages à visiter. Si je ne devais en citer qu’un sur l’île de Krk, ça serait le restaurant Konoba Sime, sur le front de mer dans la ville de Krk. Ils font des pièces de viande absolument délicieuses. Je ne mange rien de ce qui vient de la mer, mais ma copine a adoré également la salade de poulpe. En plus le patron était super sympa : définitivement une très bonne adresse sur l’île de Krk, au point qu’on y a mangé deux soirs de suite.

Ceci dit, ne vous arrêtez pas à ça : il y a certainement d’autres très bons restaurants à Krk, je suis loin d’avoir testé toutes les tables de l’île 🙂

>> Goûter la cuisine traditionnelle locale

Outre les plats à base de fruits de mer, si vous voulez goûter la cuisine traditionnelle croate, testez les pasticada aux gnocchis, c’est une vraie tuerie (dalmatinska pasticada s njokima en croate). C’est un plat populaire originaire de Dalmatie, à base de viande de bœuf et de légumes mijotés mixés : un vrai régal.

Autrement, la spécialité de l’île de Krk ce sont les surlice, des pâtes longues et fines souvent servies avec du ragoût de mouton, parfois aussi avec des fruits de mer.

Vous pouvez goûter tout ça dans les “Konobas”, sorte de tavernes croates, un peu à la bonne franquette, où on cuisine encore souvent à l’ancienne : de la pitance copieuse, bon marché et très bonne.

> Boire un verre sur l’île de Krk

L’avantage d’être sur une île, c’est qu’il y a énormément de cafés et de bars avec des terrasses en bord de mer. Il n’y a pas grand chose de plus plaisant que de se réveiller le matin et s’offrir un café ou un grand verre de jus d’orange frais sur une terrasse ouverte sur l’Adriatique.

Le front de mer de Krk est idéal pour ça, de même que celui de Baška (cf la photo ci-dessus : on était au bar Ankora –adresse Palada ulica 87-, sur sa terrasse au top !). Vous n’aurez que l’embarras du choix : toutes les terrasses se valent à peu près, et proposent les mêmes boissons. A Vrbnik, tous les établissements de la ville proposent des découvertes du vin blanc local : à ne pas manquer.

Le soir, testez les alcools croates : la rakija aromatisée (j’adore au miel, à la noix ou au gui) ou bien les bières locales (les classiques croates sont l’Ozujsko et la Karlovacko mais ce sont un peu les équivalents de notre Heineken donc pas terrible… regardez auprès des “pivarna” -brasseries- locales). La Tomislav Crno par exemple est un bon choix si vous aimez les bières “sombres” et bien chargées.

Si vous venez sur l’île de Krk en août, il y a un festival de la bière qui se tient dans le village d’Omisalj, sur la plage juste à côté de l’aéroport. Si vous voulez découvrir des bières locales, c’est là qu’il faut se rendre !

La bonne adresse sur l’île de Krk : le bar Volsonis (adresse : Vela Placa 8, Krk-ville) qui propose un large choix de boisson, notamment des cocktails, à déguster sur une grande terrasse ombragée. C’est l’un des endroits les plus populaires de Krk : à ne pas manquer.

> Les endroits pour faire la fête sur l’île de Krk

L’île de Krk n’est pas réputée pour être la plus fêtarde de Croatie. Si vous avez pour projet de passer des vacances ultra-festives, vous risqueriez d’être un peu déçu sur l’île de Krk. Dans ce cas, je vous recommande plutôt de vous tourner vers l’île de Pag (en particulier la petite ville de Novalja), ou bien l’île de Hvar (un peu plus chic – moins mon délire).

Si vous aimez faire la fête et sortir le soir, c’est dans la ville de Krk que vous trouverez le plus d’options (bars, nightclubs, …) sur cette île. Allez à Volsonis, dont je parlais un peu plus haut : il y a souvent pas mal d’animation dans une ambiance très sympa.

Autrement, le Club Boa, dans la petite ville de Malinska (adresse Dubasljanska ulica 76), est l’une des adresses les plus populaires de l’île, avec régulièrement des DJs assez réputés (en Croatie au minimum). N’étant pas fan du genre, je n’ai pas testé !

Comment se rendre sur l’île de Krk

Krk est l’une des îles croates les plus facilement accessibles depuis le continent, que ce soit depuis la Croatie ou depuis un autre pays, notamment en raison de son pont. Voici tout ce que vous devez savoir pour venir sur l’île de Krk.

> Comment venir sur l’île de Krk depuis la France

Si vous cherchez à vous rendre sur l’île de Krk directement depuis la France, voici comment faire.

>> En avion pour Rijeka-Krk directement

Pour venir sur l’île de Krk directement depuis la France, le plus simple et le plus rapide consiste à prendre l’avion pour Rijeka, la grande ville croate qui se trouve sur le continent, juste face à l’île. Son aéroport est directement situé sur l’île de Krk, donc vous serez immédiatement sur place, sans devoir traverser le pont entre le continent et l’île.

Une fois atterri, il vous suffira de louer une voiture (regardez sur ce site pour louer une voiture en Croatie) ou d’utiliser le réseau de bus de l’île (très fonctionnel – je vous donne les détails plus bas) pour rallier votre hébergement et explorer l’île de Krk.

>> En avion pour une autre ville croate

Si vous ne trouvez pas de vol directement pour Rijeka (les liaisons sont assez variables), vous pouvez aussi très bien voler pour Zadar, Zagreb ou Pula, qui se trouvent toutes les trois à distance raisonnable de l’île de Krk. En revanche, si vous envisagez de voler vers Split ou Dubrovnik simplement dans le but de rallier l’île de Krk, je vous conseille de changer d’avis car ça commence à faire loin.

Si vous atterrissez sur le continent, qu’il s’agisse de Pula, Zagreb ou Zadar, vous avez ensuite trois options pour rallier l’île de Krk : par avion (donc à destination de l’aéroport de Rijeka – mais ces vols internes sont rares, les croates les utilisant peu), par bus (à destination de la ville de Krk avec très certainement un changement à la gare routière de Rijeka), ou en véhicule de location.

>> En véhicule individuel (la vôtre ou une location)

Si vous venez en voiture (soit depuis le continent, soit avec votre propre véhicule depuis la France), pour rallier Krk il faut suivre les panneaux “Otok Krk” (“île de Krk” littéralement) une fois à proximité de Rijeka, et traverser le pont pour l’île de Krk (avec un péage).

> Tarif pour traverser le pont pour l’île de Krk

Si vous n’atterrissez pas à Rijeka et que venez en voiture (soit la vôtre, soit une location), il vous faudra traverser le pont qui relie l’île de Krk au continent, le “krcki most” en croate.

Au moment où j’écris ces lignes, le tarif pour traverser le pont pour l’île de Krk est de 35 kunas, soit environ 5 euros. Il s’agit du tarif pour une voiture “classique”. Si vous venez en deux-roues, c’est moins cher (21 kunas / env 3€), et si vous avez un camping-car ou une caravane, ça monte (81 kunas / env 11€).

Vous pouvez payer en cash ou en carte, peu importe.

> Comment se déplacer sur l’île de Krk

Vous avez deux options pour vous déplacer une fois sur l’île de Krk : le bus local ou la voiture. Je détaille tout ça ci-dessous. Dans les deux cas, sachez que le réseau routier sur l’île de Krk est excellent : vous pourrez aller partout quel que soit votre mode de transport.

>> Se déplacer en bus sur l’île de Krk

La gare routière principale de l’île de Krk se trouve dans la ville de Krk : c’est le terminus de toutes les grandes lignes qui viennent du continent, donc si vous arrivez de Rijeka, Zagreb ou autre, c’est là que vous descendrez (ou que vous prendrez votre correspondance pour un autre village de l’île).

Pour info, la vieille ville de Krk se trouve à environ 300 mètres de la gare routière, tout au bout de la promenade qui longe le port. La gare routière se trouve au niveau du rond point au bout de la rue Setaliste Svetog Bernardina. Tapez Autobusni Kolodvor Krk sur Google Maps pour la repérer plus facilement. Ne vous attendez pas à une grosse gare routière, d’ailleurs : il s’agit juste d’un parking avec une petite cahute en guise de guichet.

Pour info, les horaires des bus circulant sur l’île de Krk sont affichés à l’extérieur de la cahute. Les croates sont ponctuels : les bus sont (presque) toujours à l’heure.

Si vous voulez regarder les horaires des bus sur l’île ou acheter votre ticket, je vous invite à vous rendre sur l’un de ces sites :

– le meilleur comparateur de bus en Croatie : Buscroatia.com
– la principale compagnie de bus qui circule sur l’île de Krk : Arriva.com (anciennement Autotrans : certains bus sont encore floqués de ce nom).

Pour acheter vos billets, vous pouvez le faire en ligne et l’imprimer sur l’un des sites que je viens de citer. Sinon, plus simple, vous pouvez directement l’acheter au conducteur en arrivant sur place.

Attention à cette petite arnaque :

Lors de mon dernier trajet en bus sur l’île de Krk entre Vrbnik et Krk, le chauffeur m’a arnaqué “gentiment” : il m’a fait payer mon ticket moitié moins cher que prévu, mais sans me donner le billet.

Il m’a simplement fait signe que c’était bon et que je devais avancer dans le bus. En gros, j’ai fraudé contre mon gré, et lui a empoché ma monnaie.

Sur le moment, je n’ai pas percuté ce qui venait de se passer, et je n’ai pas eu le réflexe de réclamer. Heureusement qu’il n’y avait pas de contrôle ensuite car je n’aurais pas été très content d’avoir une amende comme ça… Vous voilà averti si jamais la même chose se produit !

>> Se déplacer en voiture sur l’île de Krk

Deux possibilités : soit vous louez une voiture à votre arrivée à l’aéroport de Rijeka et vous êtes directement libre de circuler à votre guise dans l’île de Krk, soit vous venez du continent et vous devrez passer par le pont de Krk (“krcki most” en croate) et vous affranchir du péage (cf quelques paragraphes plus haut pour les détails).

Une fois sur l’île : aucune difficulté pour se déplacer en voiture. Les routes sont bonnes, tous les villages sont accessibles facilement. Trouver une place de parking en revanche peut être délicat à proximité du centre historique des “gros” villages, comme Krk ou Baška, surtout à la haute saison.

Ce que je vous conseille, si vous êtes en voiture, c’est de louer un hébergement qui dispose d’un espace pour le parking (dans ce cas, ça sera forcément hors des centres historiques).

Pour le reste, pas de piège : le code de la route croate est similaire au nôtre. Il n’y a pas d’autoroute ni de péage sur l’île de Krk, en dehors du pont pour y accéder.

Où loger sur l’île de Krk

Le choix du logement sur l’île de Krk dépend en grande partie, à mon sens, de votre façon de vous déplacer (et de votre envie de le faire). Si vous avez une voiture, vous pouvez loger n’importe où sur l’île sans problème : il vous sera aisé de vous déplacer (même d’aller à l’extrémité opposée de l’île sur la journée car les distances sont courtes, et les temps de trajet aussi).

Si vous n’avez pas de voiture, alors vos déplacements ne pourront se faire qu’en bus. Et là, il est vraiment préférable de vous loger dans la ville de Krk pour bénéficier du réseau de bus qui pourra vous emmener dans les moindres recoins de l’île (ou presque 🙂 )..

A partir de là, vous avez deux façons de voir les choses :
– soit vous optez pour le même logement pendant tout votre séjour sur l’île de Krk, et vous rayonnez dans l’île depuis cet endroit…
– soit vous choisissez de visiter l’île de Krk en passant une nuit par-ci, deux nuits par-là, etc. (dans ce cas, il est préférable d’avoir une voiture).

Quoi qu’il en soit, voici mes recommandations de logement pour les principaux points d’intérêt de l’île de Krk :

>> Si vous avez un budget de moins de 50€ par nuit :

dans la ville de Krk, choisissez celui-là : le parfait compromis entre un prix très light, un bel appartement et une localisation proche du cœur historique.

à Baška, je vous conseille celui-là : simple et efficace, le tout pour un très bon prix (surtout à cette distance là de la plage !). Parfait pour quelques jours !

à Vrbnik, pour un prix très modique et un cadre mignon et romantique au coeur de la vieille ville, choisissez ce logement ! Bonus : des proprios gentils comme tout !

>> Si vous avez entre 50 et 80€ par nuit :

dans la ville de Krk, regardez celui-là : situé à moins de 10 minutes de marche du centre historique, avec une place de parking à disposition, le tout dans un cadre franchement chouette et une belle vue sur Krk depuis le balcon (regardez les photos).

à Baška, aucune hésitation à avoir : réservez chez Margarita ! Une terrasse personnelle, une vue mer à couper le souffle, une localisation idéale sur la promenade du port (dans le coin calme). C’est le meilleur rapport qualité-prix-localisation de la ville, sans le moindre doute !

à Vrbnik, vous pouvez dormir ici. C’est un établissement original, avec une belle déco chaleureuse et atypique, en plein cœur de la ville historique. Très sympa !

>> Si vous avez un budget supérieur à 80€ par nuit :

dans la ville de Krk, résidez ici : prestation haut-de-gamme, cadre romantique, et localisation parfaite au cœur de la vieille ville !

à Baška, je vous recommande cet hébergement : idéalement situé au-dessus du port, dans un coin calme. Déco somptueuse (je vous laisse juger par vous-même). Seul inconvénient : il est très populaire et il y a très peu de disponibilité… S’il est libre au moment où vous regardez, prenez-le !

à Vrbnik, très légèrement en dehors de la vieille ville, avec un accès quasi-direct à la plage (en photo plus haut dans mon article), choisissez cet appartement de très bonne qualité. Vous dormirez bien, c’est promis 🙂

Autres infos pratiques sur l’île de Krk

> Comment prononcer Krk correctement

J’entends souvent les touristes étrangers galérer avec la prononciation de cette île (c’est normal, trois consonnes d’affilée comme ça…). Pour vous faciliter les choses une fois sur place, sachez que Krk se prononce “Keulk” avec un son voyelle court et un R bien roulé.

Pour dire “île de Krk”, c’est “otok krk” (Otok signifiant… île !). Pas de piège de prononciation pour “otok”.

Mais le croate est une langue difficile : les mots se déclinent comme en latin ou en allemand, selon leur rôle dans la phrase. Vous verrez donc des variantes du nom Krk un peu partout, selon ce qui est signifié. Par exemple le “pont de Krk” se dit “krcki most” (“keultchki most” pour la prononciation).

Voilà pour le petit point linguistique du jour 🙂

> Le coût de la vie à Krk

Le coût de la vie sur l’île de Krk est assez similaire aux autres zones touristiques de Croatie. Autrement dit, les prix peuvent monter assez haut en été, quand la demande touristique est forte. Hors saison en revanche, comme il n’y a pratiquement que des locaux (ou des touristes croates ou frontaliers), les tarifs redeviennent ceux de la Croatie, à savoir facilement 30% moins élevé qu’en France.

Mais globalement, en moyenne vous pouvez compter sur des tarifs 10 à 20% moins élevés qu’en France sur des prestations équivalentes.

Par exemple :
Un café en terrasse à Krk : entre 1€ et 1,50€
Une pinte de bière : entre 2€ et 2,50€
Une bonne pizza au restaurant : entre 6 et 8€.
Une nuit d’hôtel sympa : autour de 50-60€.

En gros, vous ne devriez pas vous ruiner en passant vos vacances sur l’île de Krk : la Croatie est encore bon marché pour les voyageurs français.

> La sécurité sur l’île de Krk

D’une manière générale, il y a très peu de délinquance et d’insécurité en Croatie.

Sur la côte, vous pourriez tomber sur des petites arnaques, du type sur un restaurateur qui fait ses prix à l’œil du client, ou des “erreurs” dans l’addition. Mais ça reste très rare. Les croates sont honnêtes, carrés, et c’est vraiment un plaisir d’avoir affaire à eux.

Sur l’île de Krk, le seul truc que j’ai eu c’est le chauffeur de bus qui me fait payer moitié moins cher mon ticket mais qui empoche la somme sans me donner ni ticket ni reçu. Une sorte d’arnaque “gagnant-gagnant” (tant qu’on ne se fait pas contrôler…). J’en ai parlé à d’autres français expats en Croatie, et ça ne leur est jamais arrivé.

Bref, faites preuve de la prudence habituelle (ne laissez pas vos affaires sans surveillance dans les lieux publics, ne laissez rien de visible dans votre voiture, etc) et tout se passera bien lors de votre séjour sur l’île de Krk.

> Quelle langue parlent les croates sur l’île de Krk

Les croates parlent évidemment le croate, mais également beaucoup l’allemand sur l’île de Krk. Cela doit venir du nombre de touristes germaniques assez hallucinant qui débarque sur l’île chaque année à partir du mois d’avril.

L’anglais est assez bien parlé, mais pas forcément par tout le monde (par exemple mes hôtes à Krk ne parlaient pas un mot d’anglais… j’étais obligé de traiter en croate, et je peux vous dire que même si je progresse, je suis encore loin d’être bilingue 🙂 ).

Si vous ne parlez que français, vous allez être déçu : autant à Zagreb il n’est pas rare de trouver des locuteurs de notre langue, autant à Krk c’est chou blanc garanti.

Si vous voulez apprendre quelques mots de croate avant votre départ, vous pouvez prendre une leçon sur italki pour quelques euros (la première est gratuite si vous passez par ce lien).

Vous savez tout sur l’île de Krk !

Voilà, j’arrive à la fin de cet article-pavé consacré à l’île de Krk ! J’espère que j’ai répondu aux questions que vous pourriez vous poser concernant votre séjour sur place. C’est vraiment une île magnifique, et je suis sûr que vous ne regretterez pas de la choisir comme destination lors de votre voyage en Croatie !

Si vous vous demandez où aller en Croatie lors de votre séjour, en plus de l’île de Krk, sachez que j’ai publié d’autres guides comme celui-ci sur pas mal de lieux. Vous trouverez les liens ci-dessous.

Enfin, si cet article vous a été utile, pensez à cliquer sur J’aime ci-dessous : c’est la meilleure façon de m’encourager à continuer de partager tout ça avec vous 🙂

Bon séjour sur l’île de Krk ou ailleurs, et à bientôt sur mon blog !

Jérémy