Bol, Croatie : 22 choses à faire sur place (le guide complet pour réussir votre séjour)

Nouveau : comment TOUT QUITTER et partir voyager (très) longtemps ? J'explique tout ici !

Vous envisagez de séjourner à Bol pour vos vacances en Croatie ? Excellent choix : cette petite ville croate, située sur l’île de Brač, est tout simplement magnifique. Nichée entre mer et montagne, au cœur de l’Adriatique, Bol est une destination idéale pour se ressourcer au bord de la mer, dans un décor extraordinaire.

Dans les lignes qui suivent, je vous partage tous mes bons plans et mes conseils pour réussir votre séjour à Bol et en Croatie (j’y ai habité pendant un an et demi). Vous saurez que faire à Bol et dans les environs pendant vos vacances, vous saurez où vous loger pour être idéalement situé, où boire un verre et (bien) manger, et je vous partage toutes les infos pratiques pour organiser sereinement votre voyage.

Prêt pour le guide de Bol ? C’est parti !

En bref :

> Les vols les moins chers pour la Croatie se trouvent sur ce site (c’est celui que j’utilise et que je conseille à mes proches).

> Pour le logement à Bol, mon coup de coeur c’est celui-là situé sur le port, avec une une vue splendide… L’endroit rêvé pour les couples !

> Pensez à emmener ce guide de la Croatie avec vous pour votre voyage, surtout si vous envisagez de visiter plusieurs villes. Il vous sera utile !

Au sommaire de cet article

Bol, Croatie : 13 choses à faire sur place pendant vos vacances

Dans cette partie, vous allez découvrir tout ce qu’il y a à faire et à voir à Bol, en Croatie.

> Flâner sur le port de Bol

Bol est à l’origine un petit port de pêche typique de l’Adriatique croate. Aujourd’hui encore, c’est autour du port que les choses se passent, mais les pêcheurs ont été remplacés par les touristes, et les échoppes de poissonniers par des cafés et des bars très sympas avec vue sur la mer.

Impossible, donc, de passer par Bol sans prendre le temps de flâner sur le port, s’arrêter pour boire un verre et admirer la mer. L’endroit est pittoresque et romantique, vous allez adorer !

> Explorer les ruelles de Bol

Une fois sur le port de Bol, n’hésitez pas à vous engouffrer dans les petites ruelles pavées et escarpées, qui montent vers les hauteurs de la ville. Il y a par là de jolies petites maisons blanches, élégamment fleuries, et on a une très chouette vue sur la mer Adriatique et d’autres îles croates (dont l’île de Hvar dont je reparle plus bas).

> Se baigner sur l’une des plages paradisiaques de Bol

Bol est connue pour posséder quelques unes des plus belles plages de Croatie, dont la célèbre plage paradisiaque de Zlatni Rat. L’activité numéro 1 à faire lorsque vous serez à Bol sera de vous baigner dans son eau translucide et de profiter de ses plages magnifiques.

Je vous présente un peu plus bas dans cet article les différentes plages de Bol, avec les caractéristiques de chaque, ce que l’on y trouve, etc.

> Admirer le monastère dominicain de Bol

A l’est de la ville, sur un petit cap offrant un joli point de vue sur la mer, se trouve le monastère dominicain de Bol. Je vous recommande de prendre le temps d’aller y jeter un œil, pas forcément pour l’édifice religieux en tant que tel, mais pour le cadre dans lequel il s’inscrit.

Quasiment entouré par la mer, bordé de jolies petites criques permettant une baignade plus calme que sur les principales plages de Bol, c’est un endroit vraiment agréable, apaisant et plein de charme, qui se révèle encore plus beau au coucher du soleil, quand la lumière se fait rasante et orangée. Superbe.

Juste à côté, jetez un œil à son cimetière (dont les tombes datent déjà d’un bon demi-siècle), il donne lui aussi directement sur la mer, l’ambiance y est étonnante. Notez qu’il y a un musée par ici, mais je n’y suis jamais rentré.

> Découvrir le street-art de Bol

Si vous aimez le street-art, ou si vous êtes passionné d’urbex, il y a un endroit absolument immanquable à Bol : la zone de l’ancien hôtel de Bijela Kuce, aujourd’hui abandonné. On y trouve de très belles fresques, notamment représentant un empereur romain (que je suis bien incapable de reconnaître) et des créations originales et intéressantes.

Je sais que ce n’est pas pour ça qu’on choisit de venir à Bol ou en Croatie, mais c’est quand même un truc typique de cette petite ville, donc je le mentionne ici à tout hasard, si jamais ça vous intéresse de jeter un œil (si vous passez à côté, par exemple pour aller à la plage de Martinica, ça serait dommage de le rater) !

> Profiter des plus beaux points de vue sur Bol et les environs

Si vous aimez les belles vues, vous allez être servi à Bol. Il y a deux endroits à voir absolument.

>> Le point de vue de Vidova Gora

Le premier, c’est le sommet de l’île de Brač (donc l’île où se trouve Bol) : le point de vue s’appelle Vidova Gora et on l’atteint en deux heures de randonnée depuis la ville (je détaille cette rando un peu plus bas dans cet article). De Vidova Gora, vous avez une vue incroyable sur Bol et la plage de Zlatni Rat, sur l’île de Hvar qui se trouve en face, sur d’autres petites îles perdues dans l’Adriatique. Et quand on se retourne on voit aussi le continent, les montagnes derrière Makarska, et même tout au loin on distingue la Bosnie. Magique !

Si vous n’êtes pas très entousiaste à l’idée de randonner, sachez qu’on peut aussi atteindre Vidova Gora en voiture, si jamais vous comptiez en louer une.

>> Le point de vue de Sv. Lucije

L’autre point de vue que je vous conseille, c’est depuis le promontoire un peu avant l’église de Sv. Lucije, sur le chemin du même nom (Put Sv. Lucije). Commencez par prendre la rue David Cesta, puis bifurquez sur le chemin en caillasse (en tout cas il n’était pas goudronné à mon dernier passage), et marchez un petit kilomètre jusqu’à un promontoire, tout ça étant légèrement en dehors de la ville. Au promontoire, retournez-vous et admirez : Bol s’étend devant vous, l’île de Hvar, l’eau turquoise, les reliefs verdoyants… Une vraie vue de carte postale ! D’ailleurs si vous avez envie de prolonger la marche, vous aurez par là de magnifiques paysages…

> Admirer le coucher de soleil depuis Bol, Croatie

Il y a plusieurs endroits à Bol et aux alentours immédiats pour s’offrir un coucher de soleil magnifique. Déjà, les deux endroits que je mentionne au-dessus valent le coup : le premier (Vidova Gora) car vous pourrez admirer toute l’Adriatique s’étendre à vos pieds, c’est juste somptueux (mais là je vous conseille de redescendre en voiture car le retour de la rando, dans le noir, c’est franchement dangereux), et le second (le promontoire de Sv. Lucije) offre des couleurs superbes sur les toits de Bol, sur la mer et sur Hvar.

Maintenant, deux autres endroits que je n’ai pas encore mentionnés (ou à peine) : d’abord, dans Bol, vous pourrez voir le coucher de soleil depuis le bout de la promenade Ante Starcevica. L’inconvénient, c’est que, selon la saison, le soleil va se coucher parfois derrière les terres, donc vous ne pourrez pas voir le fameux rayon vert sur l’océan.

Autrement, cela ne va pas vous surprendre : le meilleur spot pour admirer le coucher de soleil à Bol, c’est sur la plage de Zlatni Rat, sur sa façade ouest (là où a été prise ma photo ci-dessus). Il y a aura du monde, c’est sûr, mais vous en prendrez plein les yeux, je vous le garantis ! A faire au moins une fois lors de vos vacances à Bol !

> Se faire un ciné en plein air

Si vous ne savez pas comment occuper vos soirées à Bol, pourquoi ne pas se laisser tenter par un cinéma en plein air ? Des films récents et sympas sont régulièrement à l’affiche du petit cinéma local, dont la diffusion est généralement à ciel ouvert (c’est original). Contrairement à nous, les croates regardent leurs films en version originale, donc s’il y a des films français à l’affiche, vous les verrez dans notre belle langue (y’aura juste des sous-titres croates en bas de l’écran, mais ça ne devrait pas vous déranger). Si vous parlez anglais, ça vous laisse encore plus de choix.

Si ça vous intéresse, allez voir la programmation sur leur site, ou bien sur les tableaux d’affichage à côté de la supérette Konzum, près de l’escalier montant vers la place du marché.

> Chercher les sculptures en pierre blanche

L’île de Brač est célèbre pour ses carrières de pierres blanches : c’est là que se sont fournis de nombreux architectes pour construire des bâtiments très célèbres (le plus connu étant la Maison Blanche de Washington, rien que ça !).

De fait, il y a, sur l’île, une école de maçonnerie unique au monde, où les étudiants apprenent à travailler la pierre avec la technique des anciens (d’ailleurs cette école se visite à Pucisca, c’est une suggestion si vous ne savez pas quoi faire pendant votre séjour).

Ce qui est original, c’est que vous trouverez des “essais” de sculptures et de travaux manuels un peu partout à Bol et aux alentours. Amusez-vous à les repérer ! Perso je les trouve généralement assez moches (même si je serai bien incapable de faire quoi que ce soit de mes propres mains). Vous en verrez quelques unes, notamment, sur la promenade qui va de Bol à Zlatni Rat.

> Voir “Kuca u kuci”, la curiosité de Bol

Kuca u kuci signifie littéralement “la maison dans la maison“. C’est l’une des curiosités de Bol : il s’agit d’une grande maison qui a été construite en englobant une plus petite maison en son sein. Si j’ai bien compris l’histoire, il s’agirait d’une querelle entre deux familles, l’une riche et l’autre pauvre. La riche voulait faire construire un palace à l’emplacement de la petite maison des pauvres, mais eux ne voulaient pas vendre leur maison ni leur terre. Alors les riches ont construit leur maison autour et au-dessus de la petite maison. Sympa, hein !

Bref, l’endroit est à voir car c’est vraiment original. Vous pouvez la trouver au bout d’une impasse, à cette adresse : Donja obala 10. Pas possible de rentrer dans les bâtiments, cependant (petite déception pour ma part, j’aurais adoré !).

> Flâner sur la longue promenade Zlatnog Rata

Un des endroits où vous ne manquerez pas de passer pendant votre séjour, c’est la longue promenade ombragée qui relie le port de Bol à la plage de Zlatni Rat (d’où le nom de la promenade : “Put Zlatnog Rata”, littéralement “le chemin de Zlatni Rat”). Entièrement piétonne, avec constamment une jolie vue sur la mer entre les pins, cette promenade a beaucoup de charme. Elle donne aussi accès à plusieurs petites criques sympas si vous n’avez pas envie de marcher jusqu’à Zlatni Rat pour piquer une tête.

Au début de la promenade, côté Bol, vous trouverez des petits stands de commerçants vendant de l’artisanat local (pour certains) et des bricoles chinoises (pour d’autres). Vous trouverez, aussi, tout le nécessaire de plage si jamais il vous manquait quoi que ce soit. Un peu plus loin, toujours sur cette longue promenade, vous aurez quelques cafés à disposition, des hôtels, des restaurants, etc…

Bref, une ballade ombragée très sympa pour flâner sur le chemin de la plage !

> Faire ses courses sur le marché

Le marché de Bol, qui se trouve sur une petite place juste en retrait du port (on y accède par les escaliers qui se trouvent à côté de la supérette “Konzum”), est un endroit très agréable pour flâner ou pour faire quelques emplettes. Les stands proposent des produits frais et locaux à des prix très abordables.

A chaque fois que j’y suis allé, j’ai trouvé les commerçants très sympas, n’hésitant pas à remettre quelques “bonus” dans les paniers, pour nous remercier d’être venus acheter chez eux. Le marché a lieu tous les jours, comme partout en Croatie. Prenez donc le temps d’y aller au moins une fois au cour de votre séjour à Bol, c’est vraiment quelque chose de représentatif de ce beau pays.

> Voir la galerie Branislav Deskovic

Si vous avez un jour de mauvais temps lors de votre séjour à Bol et que vous aimez l’art, alors jetez un oeil à cette galerie : vous y découvrirez de nombreux artistes, peintres et sculpteurs, originaires de l’île de Brač et d’ailleurs en Croatie.

9 activités à faire aux alentours de Bol, Croatie :

Si vous avez envie d’explorer les alentours de Bol, voici quelques suggestions de choses à faire pour remplir votre séjour de bons souvenirs et découvrir quelques merveilles de la Croatie.

> Explorer les alentours de Bol en VTT

Un truc que j’ai adoré faire à Bol (et que j’adore faire en Croatie d’une manière générale), c’est louer un vélo et sortir explorer les alentours. A Bol, ce qui est génial, c’est que les environs sont hyper sauvages et regorgent d’endroits paradisiaques et de points de vue magnifiques.

Ce que je vous conseille de faire, c’est de suivre la route côtière en direction de Murvica (un tout petit hameau). De là, poursuivez sur la piste qui mène à la petite plage paradisiaque de Vela Farska : tout le trajet est superbe, et la récompense c’est une baignade dans une eau turquoise, dans un décor de rêve.

L’autre côté de Bol, c’est-à-dire quand on part vers l’est, est encore plus beau au niveau des paysages (vue exceptionnelle sur Hvar et sur les montagnes de Makarska), mais je n’ai pas trouvé d’accès à la mer. Donc on en prend plein les yeux, mais on n’a pas le plaisir de se délasser par une bonne baignade pour se récompenser des efforts fournis. Mais si vous êtes prêt à louer vos vélos sur 2 jours, franchement ne vous privez pas car les paysages des environs de Bol sont somptueux. Pour cette sortie vers l’est, il faut attraper le sentier qui s’appelle “Put Sv. Lucije” (dans le prolongement de la rue “David Cesta”).

Au niveau pratique, vous pouvez louer vos vélos à la journée à la boutique BolCycling : c’est un père et son fils, tous les deux passionnés et plein de bons conseils. Je suis passé par eux et ils sont vraiment super sympas, très pros, très attentifs, et ils filent même les cartes des sentiers de VTT gratuitement. Bref, ils sont au top !

> Faire la randonnée de Vidova Gora depuis Bol

Voilà la plus belle et plus célèbre randonnée au départ de Bol. Elle vous emmène jusqu’au sommet de l’île de Brač : Vidova Gora.

C’est vraiment à faire lors de votre séjour à Bol car la vue est extra : on voit pratiquement toute l’île de Brač s’étendre à nos pieds (dont une vue plongeante sur la plage de Zlatni Rat qui parait toute petite vue d’ici), sur l’île de Hvar en face également, sur d’autres îles plus éloignées dans l’Adriatique, et sur le continent et les reliefs croates. Les couleurs bleues turquoises, la verdure de la végétation, le blanc des pierres, on en prend plein les yeux, c’est absolument magnifique !

Au niveau pratique pour cette randonnée, comptez 2 heures de marche environ (à pondérer selon votre niveau – pour ma part je ne suis pas un grand sportif, je me traîne dans les montées). Le dénivelé est de 778 mètres si on considère que l’on débute la rando à 0, par exemple au port de Bol. Conseil : emmenez beaucoup d’eau car on n’est pas souvent à l’ombre au cours de la grimpette.

Le point de repère pour le départ, c’est au niveau de la poste de Bol. De là, prendre la rue qui part vers le haut et monter tout le temps tout droit jusqu’à voir les panneaux Vidova Gora puis le balisage rouge. Aucune difficulté ensuite : le balisage est excellent, on ne peut pas se rater.

Une fois en haut, après les 2 heures de grimpette, il faut passer l’antenne rouge et blanche que l’on a en point de mire, et l’entrée de la zone d’observation est à 50 mètres sur la gauche (il y a un panneau marron, typique des annonces de lieux touristiques). Une fois passé ce panneau, on retrouve une route goudronnée, qu’il suffit de suivre jusqu’au bout pour trouver le point de vue (y’a des tables de pic-nic pour ceux qui auront envie de casser la croûte là-haut).

Si cette rando vous a plu et que vous avez encore envie de marcher pendant la suite de votre séjour, je vous conseille de suivre le sentier de Sv. Lucije (j’en ai déjà parlé dans la partie précédente, consacrée aux sorties en VTT). De superbes paysages vous attendent par là également.

> Visiter le monastère de Blaca

Une excursion très populaire à faire au départ de Bol, c’est le monastère de Blaca, qui se trouve à une vingtaine de kilomètres de là, dans les montagnes à l’est de la ville. Le monastère a été fondé au 16e siècle par des moines fuyant les assauts turcs sur le continent. Il a été occupé pendant plusieurs siècles par des générations de moines, jusqu’à devenir une sorte de musée aujourd’hui. On y visite de grandes pièces décorées d’art baroque, entre autres objets insolites utilisés par les moines lors des divers époques d’occupation.

Pour s’y rendre, vous avez deux options :

  • la première consiste à louer une voiture, se garer sur le parking approprié et effectuer une randonnée de 45 minutes environ.
  • l’autre option consiste à prendre un bateau qui vous emmène jusque dans une crique d’où part un sentier de randonnée.

Avec la première option, vous êtes 100% indépendant.
Avec la seconde option, il vous faudra passer par un organisme (un de ceux présents sur le port de Bol).

> Aller découvrir la Blue Cave

Il s’agit d’une sorte de grotte marine, par laquelle on accède en bateau, et où un jeu de lumière particulier rend l’intérieur tout bleu. C’est un spectacle assez étonnant et particulièrement unique. J’en ai déjà longuement parlé lors de mon article sur Split (ici exactement), donc je vais éviter de faire trop de redite ici.

Il s’agit d’une visite vraiment populaire en Dalmatie, et des organismes proposent des départs à partir de Bol pour s’y rendre. Renseignez-vous sur les petits stands, sur le port : il y a des départs tous les jours.

> Explorer les environs de Bol en kayak de mer

Si vous avez envie de passer un séjour actif et sportif en Croatie, je vous conseille de profiter d’être à Bol pour vous louer un le kayak de mer et explorer les nombreuses criques paradisiaques de l’île de Brač. Vous trouverez un stand de location de kayak sur la plage de Martinica (à l’est de la ville).

Depuis Martinica, je vous conseille de partir en kayak vers l’est, afin d’explorer les recoins les plus sauvages de l’île : aucune route ne va par là, contrairement à la partie ouest qui est déjà plus marquée par la main de l’homme.

Notez qu‘il est aussi possible de louer des kayaks à la plage de Borak, mais là vous serez aux alentours immédiats de Zlatni Rat pour votre sortie en kayak, ce qui veut dire qu’il y aura du monde pour vous regarder ramer. A vous de voir si ça vous dit ou pas !

> Passer la journée sur l’île de Hvar

Si l’envie vous prend, vous pouvez très facilement vous faire une petite journée sur l’île de Hvar qui se trouve juste en face de Bol. Vous arriverez à la petite bourgade de Jelsa, juste de l’autre côté de la mer. Le trajet coûte 25 kunas par adulte (vous pouvez acheter votre billet en ligne sur le site de Jadrolinija) et dure une vingtaine de minutes.

Une fois à Jelsa, vous pouvez soit visiter la petite ville et ses environs (les ruelles pavées sont vraiment mignonnes et il y a des chouettes promenades à faire le long du littoral), ou bien prendre une bus pour un autre village de l’île, par exemple celui de Hvar, où vous pourrez grimper en haut de sa forteresse pour un point de vue epoustouflant.

Bref, passer la journée à Hvar depuis Bol, c’est une excursion vraiment sympa, pas cher, qui permet de varier le décor tout en n’ayant pas à trop se prendre la tête sur l’organisation. Top !

> Explorer le reste de l’île de Brač

Si vous n’avez pas envie de reprendre le ferry, vous pouvez aussi tout simplement visiter le reste de l’île de Brač : il y a des endroits tout à fait charmant à moins d’une heure de route de Bol, comme le pittoresque village de Pucisca au nord, le petit bourg de Sumartin à l’est, ou bien Milna et sa superbe marina à l’ouest. L’inconvénient, c’est qu’il est préférable d’avoir une voiture car si vous voulez bouger en bus, il faudra forcément passer par la ville de Supetar (il n’y a qu’une ligne de bus qui passe à Bol : celle qui fait Bol – Supetar).

Note : j’ai publié un article complet sur l’île de Brač, je vous invite à le consulter ici.

> Faire l’excursion jusqu’à Dragon’s Cave

Une rando que l’on m’a conseillée mais que je n’ai pas effectuée, c’est celle de Dragon’s Cave, dont le point de départ se trouve à Murvica. Il est obligatoire de prendre un guide pour effectuer la rando, dont la montée assez raide dure 1H30, car il n’y a rien de balisé, et l’endroit n’est pas accessible aux visiteurs indépendants (le point d’arrivé, c’est une sorte de grotte avec des gravures effectuées probablement par d’anciens prêtres glagoles – une curiosité locale).

Les réservations pour cette excursion se font à l’office de tourisme (sur le port, très légèrement en retrait, à proximité du café Big Blue) ou bien aux petits stands qui se trouvent un peu partout sur le port de Bol, vers le Konzum. Comptez 100 kunas par personne pour une prise en charge complète depuis Bol, sinon si vous pouvez venir au départ de la randonnée par vous même, ça ne vous coûtera que 50 kunas par personne (ce que je trouve déjà assez cher, honnêtement).

Si vous êtes passionné d’histoire et/ou que vous aimez les légendes, cette rando devrait vous plaire. En revanche, si ce qui vous intéresse, c’est les paysages et la vue depuis les montagnes autour de Bol, alors je vous conseille plutôt d’effectuer la rando de Vidova Gora, dont je parle quelques paragraphes plus haut.

> Louer un bateau et partir explorer la mer Adriatique

Une sortie en mer pour explorer les îles de l’Adriatique, ça vous dit ? Sachez que vous pouvez louer un bateau sur le port de Bol, sur l’esplanade qui va du Konzum à la gare de bus, et partir naviguer à votre guise (si vous avez le permis bateau, bien sûr, sinon il vous faudra embaucher les services d’un skipper local).

A la journée, le moins cher que j’ai trouvé c’est 190€ la location du bateau, avec 70€ à rajouter si vous n’avez pas le permis et qu’il vous faut un skipper. C’est assez cher, donc à privilégier surtout si vous venez en groupe. Renseignez-vous sur les petits stands qui se trouvent sur le port, les gens sont sympas et vous aideront avec le sourire.

Les plages de Bol : explications et conseils

Si vous venez à Bol et en Croatie pour vos vacances, c’est en grande partie pour trouver du soleil, du ciel bleu et des plages paradisiaques. Voici les plages de Bol et de ses environs immédiats.

A savoir : toutes les plages de Bol – et généralement de Croatie – sont faites de galets ou petits cailloux. Les plages de sable sont très rares. Si vous ne voulez pas vous faire mal aux pieds lors de vos baignades, je vous conseille d’emporter ça lors de vos sorties à la plage !

> Zlatni Rat : la plus belle plage de Bol et la plus célèbre de Croatie

La plage de Zlatni Rat, à Bol, est l’une des plages les plus célèbres de Croatie. Les raisons, c’est sa forme unique (une sorte de V en avancée dans la mer – la photo ci-dessus est prise depuis la ‘pointe’ du V) et son cadre paradisiaque (elle est bordée par une forêt de pins, par la montagne, et par une eau translucide qui ravira les baigneurs). Pour couronner le tout, on a sur cette plage une vue splendide sur une autre île de l’Adriatique (celle de Hvar).

J’ai écrit un guide détaillé sur la plage de Zlatni Rat. Vous pouvez le consulter en cliquant ici.

Ce que vous devez savoir, c’est que la plage de Zlatni Rat est située assez loin du centre de Bol : comptez une bonne vingtaine de minutes de marche (donc si vous venez en Croatie avec des enfants, ça peut faire une trotte). Ceci dit, si vous n’avez pas envie de marcher, il y a le mini-train touristique qui vous y emmène pour 20 kunas (départ à proximité de la station de bus, dans la partie autorisée aux véhicules sur le port).

Sur cette plage, vous trouverez un bar, des jeux pour enfants, des transats, des cabines, et toutes les autres commodités dont vous pourriez avoir besoin. La partie la plus sympa, à mon goût, c’est celle qui donne vers l’ouest (notamment parce que, en fin de journée, on a le coucher de soleil droit devant).

Sachez, à toute fin utile, que si vous dépassez les rochers qui bordent Zlatni Rat à l’ouest, vous tomberez sur une plage nudiste (il y en a plusieurs à Bol, elles sont indiquées par le sigle “FKK” : je ne savais pas ce que ça voulait dire jusqu’à ce que je tombe nez à nez, si je puis dire, avec des gens pratiquant le naturisme).

> Borak : la plage de Bol pour ceux qui aiment les sports nautiques

Si vous n’avez pas envie de marcher jusqu’à Zlatni Rat, vous pouvez tout à fait vous arrêter au niveau de la plage de Borak : c’est le même chemin, mais beaucoup moins loin. Bon, sans surprise, la plage est moins belle, fallait s’y attendre. En fait, c’est sur cette plage de Bol que l’on peut s’adonner à des activités nautiques : windsurf, kitesurf, centre de plongée… Il y a, aussi, à la belle saison, des terrains de beach-volley qui sont aménagés.

Autour de la plage de Borak, vous trouverez plusieurs bars, paillottes et restaurants, si vous avez envie de vous rafraichir ou de vous remplir le bide entre deux baignades.

> Martinica : la plage de Bol pour ceux qui veulent du calme

De l’autre côté de Bol, à l’est de la ville, en marchant une dizaine de minutes depuis le port de Bol, on tombe sur la jolie petite plage de Martinica. Elle se trouve juste derrière le monastère dominicain (au pied duquel, encore plus proche de la ville, on trouve aussi quelques petites criques charmantes).

Comme les autres plages de Bol, celle de Martinica est faite des petits galets. Elle possède une grande zone de baignade avec une très belle vue sur l’île de Hvar, qui se trouve juste en face, ainsi que sur un petit cap sur la gauche et sur le clocher du monastère sur la droite. Bref, un bel endroit, bien plus calme que les plages précédentes où se concentrent les touristes.

Notez qu’il est aussi possible de louer des kayaks de mer sur cette plage, entre autres.

L’inconvénient majeur de cette plage, c’est qu‘il n’y a pas de restaurants ou de cafés à proximité immédiate, si jamais vous avez un petit creux ou envie de siroter un cocktail.

> Grabov Rat : une petite crique mignonne et surprenante

En continuant le petit sentier après la plage de Martinica, vous arriverez dans une toute petite crique qui a des allures de paradis. Là aussi, vous verrez des panneaux “FKK”. Si, comme moi, vous ne savez pas ce que ça veut dire, je vous préviens pour éviter les surprises : c’est une plage nudiste. Ceci dit quand j’y étais, les rares personnes que j’ai croisées étaient habillées.

> Vela Farska : une jolie plage mais éloignée de Bol (mon coup de coeur)

Vela Farska est une superbe petite plage à une dizaine de kilomètres de Bol. C’est un vrai coin de paradis, avec son eau translucide et son cadre assez verdoyant.

C’est une plage très tranquille, fréquentée surtout par des locaux. Si vous n’avez pas de voiture, la seule façon d’y aller sera au terme d’une belle randonnée à pied ou à vélo (c’est l’option que j’ai choisie).

Notez qu’il y a plusieurs petites criques entre Zlatni Rat et Vela Farska, sur le sentier de randonnée, mais je n’y suis jamais descendu, je me suis juste contenté de les admirer de loin.

> Il y a plein d’autres petites criques à Bol

Bien sûr, les plages que je viens de citer ne sont pas les seules qui existent à Bol et aux alentours : il y a plein de petites criques intercalées entre chacune d’elles, mais cela serait vraiment trop long de toutes les mentionner.

Vous en trouverez quelques unes le long de la promenade qui va de Bol à Zlatni Rat, et de l’autre côté vous en découvrirez également au pied du monastère dominicain. Vous n’aurez aucun mal à les trouver une fois sur place : elles sont visibles depuis les routes / sentiers que vous emprunterez. En attendant, avec ce que je viens d’énoncer, vous devriez déjà avoir une bonne idée des plages sur lesquelles vous allez vous poser pendant vos vacances à Bol et en Croatie.

Où loger à Bol : explications détaillées

Dans cette partie, je vous partage mes bons plans pour vous loger à Bol, selon ce que vous recherchez comme ambiance pendant votre séjour.

> Où loger à Bol pour faire la fête

A la haute saison, c’est-à-dire en juillet-août, la petite ville de Bol attire de nombreux fêtards. Si vous avez envie de profiter de la vie nocturne que cette petite ville balnéaire a à offrir, alors je vous recommande chaudement de loger près de Zlatni Rat, en particulier cet établissement : c’est là où tout se passe. Si vous venez en groupe d’amis, vous pouvez aussi louer une villa comme celle-ci : vous êtes encore plus près de la plage, et ça vous reviendra à moins cher.

L’avantage d’être là, c’est la proximité immédiate des meilleurs endroits pour sortir et faire la fête (je parle en détails de tout ça quelques paragraphes plus bas, avec les noms des bars et des clubs à ne pas manquer). C’est aussi, au niveau logistique, le plus intéressant car vous êtes aussi près de la plage de Zlatni Rat que du centre de Bol, vous n’aurez jamais à marcher plus de 10-15 minutes, quel que soit l’endroit où vous souhaitez vous rendre.

Enfin, comme c’est dans ce coin là que la plupart des touristes qui font la fête vont loger et sortir, vous serez au coeur de l’action si vous prévoyez de faire des rencontres avec et de vous amuser.

> Où loger à Bol pour un séjour romantique

Hors saison, je trouve que Bol est particulièrement romantique, notamment avec son petit port pittoresque et les ambiances de fin de journée, où tout se teinte de rose-orangée.

Si vous venez à Bol pour une escapade en amoureux, alors je vous conseille de loger par ici. C’est un appartement tout à fait charmant, qui a été rénové récemment. Il se trouve juste au bord de la mer, avec une vue à couper le souffle. Très bonne adresse pour les couples !

S’il est pris au moment où vous faites vos recherches, je vous recommande celui-là comme alternative. Regardez les photos, il va vous plaire aussi !

> Où loger à Bol pour profiter des plages

Si vous voulez profiter des superbes plages de Bol, alors vous avez deux options.

La première, c’est de loger au plus près de Zlatni Rat, qui est quand même la plus belle plage de l’île de Brač, et certainement l’une des plus belles de Croatie. Si c’est l’option qui vous intéresse, alors je vous suggère cet établissement : c’est une institution à Bol. Il est superbement situé, le cadre est excellent, le service au top. Vous ne serez pas déçu !

L’autre option, si vous préférez les plages à l’ambiance plus calme, plus familiale, c’est de résider du côté de la plage de Martinica, de l’autre côté de la ville. Dans ce cas, je vous conseille cet hébergement simple, propre, confortable et situé à moins de 5 minutes de marche de la plage. Le tout pour un prix franchement abordable, en plus. Un très bon plan !

> Où loger à Bol si on a un petit budget

Le coût de la vie en Croatie est globalement plus abordable que chez nous, pourtant à Bol, destination particulièrement touristique, il n’est pas si simple de trouver des établissements vraiment bon marché, avec des prix adaptés aux petits budgets des backpackers. Néanmoins, je vous ai trouvé cet hébergement dont le prix de la nuit descend sous les 40€, pour une prestation vraiment qualitative (on en a pour son argent).

Encore moins cher, celui-là à partir de 25€ par nuit, mais il se trouve dans la partie “neuve” de Bol, donc les environs ont moins de charme (son avantage, du coup, c’est d’être plus proche de la plage de Zlatni Rat, et d’être au calme).

Avec ces deux adresses, vous aurez sans doute le meilleur rapport qualité-prix possible à Bol !

Où sortir à Bol, Croatie : mes suggestions

Vous cherchez des infos sur les endroits où sortir à Bol ? Un restaurant où manger un bon plat croate ? Où boire un verre dans un cadre sympa ? Et où faire la fête pour les plus noctambules d’entre vous ? Je réponds à toutes ces questions ci-dessous.

> Quelques idées de restaurants à Bol

Tout d’abord, vous allez le voir, il y a plein d’options pour manger sur le port. Même si le cadre se prête bien à un dîner romantique, avec vue sur les bateaux et le coucher de soleil, j’ai trouvé ces restaurants globalement assez décevants au plan qualitatif.

>> Pour bien manger

Pour ma part, je vous recommande ces deux restaurants à Bol : d’abord la Konoba Dalmatino, qui se trouve dans une ruelle en retrait du port, derrière le Konzum. Ils servent des soupes de tomate délicieuses et des pièces de viande à tomber, entre autres délicatesses. Le coin est plus calme, les serveurs sont souriants, il y a du choix, les prix sont encore raisonnables, et le plus important : c’est bon. Adresse exacte : Radica Frane 14.

>> Pour une pizza bonne et pas chère

Deuxième bonne adresse, la pizzeria Kala. Pour tout vous dire, j’avais presque envie de me garder cette adresse pour moi tout seul. Ce resto est situé en retrait du port, vers l’est de la petite ville. Sa terrasse offre une vue sur la mer assez sympa (il y a des arbres et un terrain de jeu pour enfants, ce n’est pas une vue directe). Mais le meilleur est à venir : les pizzas sont délicieuses, les prix franchement bas (même pour la Croatie – comptez entre 40 et 60 kunas pour une pizza géante, quasiment impossible à terminer tout seul), et on n’y croise que des locaux, gage de qualité s’il en est sur une petite île comme Brač ! Bref, c’est mon QG quand je suis à Bol ! Adresse exacte : Kala 1.

>> Pour un resto en couple

Si vous aimez les ambiances plus romantiques, vous pouvez manger à Vendetta by Vagabundo : ils ont une grande terrasse sur le port, près de la station de bus. Tous les soirs, quand j’y étais en tout cas, un pianiste joue de la musique douce et donne une ambiance vraiment romantique à l’endroit. Adresse exacte : Ante Radica 36.

>> Pour ceux qui aiment les fruits de mer

Je termine par une suggestion pour ceux d’entre vous qui aiment les fruits de mer et qui auront loué un véhicule une fois sur place : le restaurant Terasa Ciccio. Je ne l’ai pas testé moi-même, mais des croates habitant l’île me l’ont recommandé comme étant le meilleur restaurant à fruits de mer de tout Brač. L’inconvénient : il se trouve au-delà du village de Murvica (qui se trouve lui-même déjà bien au-delà de la plage de Zlatni Rat), donc vraiment impossible d’y accéder autrement qu’en voiture (ou alors en scooteur ou à vélo à l’etrême rigueur, si vous vous sentez de pédaler pour rentrer). Adresse exacte : Uvala Divulje (cherchez Terasa Ciccio sur Google Maps sinon c’est introuvable).

> Où boire un verre à Bol

Autant j’ai trouvé qu’il était assez difficile de trouver un bon restaurant (disons qu’il fallait chercher un minimum), autant il y a des bars sympas vraiment partout à Bol (faut dire qu’il est plus difficile de se rater quand on sert des pintes et des jus d’orange que quand on sert des calamars grillés…). Voici donc quelques idées pour se poser en terrasse et profiter de la dolce vita à la croate !

Tout d’abord, j’aime beaucoup le café Loza, qui se trouve sur le port : c’est l’endroit parfait pour un café le matin, avec vue sur les bateaux, ou pour une bière en fin de journée, à l’ombre des parasols. Le service n’est pas le plus souriant de l’île, mais c’est pas grave.

Autre endroit que j’aime bien à Bol : le café Big Blue. C’est un endroit sans prétention, situé sur le port mais en retrait de l’agitation touristique, près du débarcadère. C’est l’endroit idéal pour se poser quand on attend son ferry, ou quand on vient d’arriver et qu’on a envie de prendre doucement contact avec Bol et l’île de Brač.

Si vous voulez goûter au vin croate, je vous conseille d‘essayer la vinothèque Vinarska Zadruga Prva Dalmatinska (“la première coopérative des vins dalmates”, ou quelque chose comme ça). Ils ont une large sélection de rouge et de blanc issus de Dalmatie, la région où se trouve Bol. Ils proposent même une petite terrasse directement au bord de l’eau. Bref, un endroit très sympa pour découvrir les vins croates.

Enfin, si vous êtes plutôt d’humeur à siroter un cocktail sur une plage, vous pouvez aller au Café-Bar Auro, sur la plage de Zlatni Rat. Son ambiance lounge, ses grands fauteuils et sa vue imprenable sur l’Adriatique vous séduiront aussitôt. Super adresse ! Autre option, le Boléro, sur la plage de Borak : excellents cocktails et prix intéressants.

> Où sortir le soir à Bol pour faire la fête

Bol est une destination réputée en Croatie pour son côté festif, en particulier durant les mois de juillet et août (c’est la présence des touristes qui rend l’ambiance festive, les locaux sont plutôt tranquilles, donc hors saison c’est une destination plutôt calme).

Bref, parmi les endroits immanquables quand on aime faire la fête, il y a le Varadero Cocktail Bar, avec d’excellents DJ, de très bons cocktails et une ambiance festive et bon enfant. Un peu plus éloigné du centre, sur la promenade menant à Zlatni Rat, je vous conseille le Boléro dont j’ai déjà parlé plus haut, un bar de plage idéal pour bien commencer la soirée.

Enfin, vous pouvez passer aux choses sérieuses en allant au Ella, le nightclub de l’hôtel Elaphusa, à quelques mètres de là, sur la promenade menant à Zlatni Rat. Ce que je viens de vous décrire là, c’est le “schéma” habituel des soirées sur Bol, donc vous n’aurez pas de mal à y faire des rencontres et à vous amuser.

Comment aller à Bol, en Croatie :

Dans cette partie, je vous explique en détails comment vous rendre à Bol. Que ce soit depuis la France, ou depuis ailleurs en Croatie, il est très simple d’accéder à Bol, sur l’île de Brač.

Bon plan : si vous n’avez pas encore acheté vos billets d’avion, regardez sur ce site car il y a régulièrement des tarifs intéressants pour la Croatie. C’est par eux que je passe à chaque fois que je fais le trajet.

Depuis la France, vous avez deux options pour rallier la petite ville de Bol.

> Aller à Bol en passant par Zagreb

La première option consiste à d’abord prendre l’avion pour la capitale de la Croatie, Zagreb (que je vous conseille de visiter au passage, c’est une ville vraiment chouette). J’arrive régulièrement à dénicher des allers simples entre Paris et Zagreb autour de 65€ hors saison (sur Skyscanner), mais en pleine saison c’est plutôt autour des 90€.

Et de Zagreb, il vous faudra prendre un vol interne qui atterrit sur le petit aéroport de l’île de Brač, à vingt minutes de Bol environ, pour généralement une trentaine d’euros.

Ceci dit, il y a un inconvénient à faire comme ça : les vols Zagreb-Bol sont rares (deux liaisons par semaine au moment où j’écris ces lignes) et sont effectués seulement en été (à partir de fin septembre, il n’y en a plus). Et dernier inconvénient, il n’y a pas d’autre moyen que le taxi, ensuite, pour rallier l’aéroport de Bol à la ville (pas de bus, pas de navette, pas de location de voiture, rien… C’est le désert cet aéroport !).

Bref, si vous le pouvez, tournez-vous vers la solution suivante.

> Aller à Bol en passant par Split

Du coup, la solution que je vous recommande, c’est de passer par Split, une jolie ville croate que je vous encourage à visiter au passage (et même d’y passer 2-3 jours complets afin de vraiment en faire le tour, elle en vaut la peine – lisez mon article détaillé ici).

Au niveau des prix des billets d’avion, il y a souvent des vols low costs pour Split au départ de Paris, de Lyon et de Nantes. Là encore, je vous conseille de regarder sur ce site, c’est là que vous dénicherez les bonnes affaires s’il y en a.

Une fois à Split, vous allez devoir prendre le ferry pour rallier Bol.

> Prendre le ferry de Split à Bol

Il y a plusieurs ferrys par jour (entre 4 et 8 selon la saison) qui font la liaison entre la ville de Split et Bol.

Il faut compter une heure de traversée environ, et un tarif généralement autour de 90 kunas l’aller simple par personne avec la compagnie Jadrolinija (le tarif varie selon l’horaire et les saisons – par exemple le premier ferry, à 6h30, hors saison, coûte seulement 55 kunas). Le billet peut s’acheter à l’avance sur internet (sur ce site), ou bien simplement au guichet, sur le port, jusqu’à 30 minutes avant le départ.

Quand on vient de la vieille ville de Split, le premier guichet de Jadrolinija se trouve au niveau du quai 11, sur votre droite. Autrement, vous pouvez aller tout au bout du port, dans la grande gare maritime : il y a d’autres guichets là. Les ferrys pour Bol partent généralement de ce même quai 11 (vérifiez quand même votre quai de départ au panneau d’affichage à l’entrée du quai, on n’est jamais trop prudent, j’ai pas envie que vous vous retrouviez sur une autre île 🙂 ).

Notez juste que Bol n’est pas toujours indiqué sur les panneaux lumineux des ferrys qui partent de Split, car ce n’est qu’un arrêt parmi d’autres (le terminus se fait généralement à Dubrovnik). Référez-vous au nom du navire sur lequel vous allez voguer (il est indiqué sur le ticket, et écrit sur sa coque).

> Un trajet alternatif en ferry pour aller à Bol

L’autre option pour aller à Bol, c’est de prendre le ferry depuis Split pour aller à Supetar, la “capitale” de la petite île de Brač, qui se trouve au nord de l’île. Là, la traversée est moins chère (28 kunas par personne, tarif unique). Ensuite il faut prendre le bus pour aller de Supetar à Bol (environ 40 minutes de trajet, un bus par heure en moyenne). Le tarif de ce bus est de 45 kunas. Je vous invite à consulter les horaires auprès de la compagnie Arriva.

Ca ne fera pas une grande différence sur le prix du billet, mais ça peut vous permettre de jongler un peu mieux avec les horaires, car les ferrys entre Split et Bol ne sont pas toujours très fréquents, surtout hors saison, alors que la liaison Split-Supetar est plus fréquentée (pas mal de locaux l’effectuent notamment).

> Aller à Bol en avion

Je le disais plus haut, il y a un aéroport à Bol avec des liaisons depuis et pour Zagreb uniquement à la haute saison (de début juin à fin septembre), deux fois par semaine. L’inconvénient majeur, c’est qu’on ne peut seulement se déplacer en taxi depuis l’aéroport de Bol : il n’y a aucune autre option, même pas de possibilité de louer une voiture. Bref, c’est pas le bon plan !

Autres infos pratiques sur Bol

Si vous cherchez d’autres informations pour préparer votre séjour à Bol et en Croatie, elles se trouvent sûrement dans cette partie !

> Combien de temps rester à Bol

Théoriquement, Bol peut se visiter en seulement une demi-journée : c’est la durée qu’il faut pour faire le tour du village et piquer une tête dans l’eau translucide de la plage de Zlatni Rat.

Mais j’imagine que si vous envisagez de venir à Bol, c’est plutôt pour un séjour reposant, dans un cadre paradisiaque, à profiter de la mer et de la nature. Et, pourquoi pas, au passage en profiter pour se faire quelques bons petits restaurants au bord de l’eau.

Dans ce cas, je vous conseille de rester entre 3-4 jours et une semaine complète à Bol, c’est la durée idéale pour profiter vraiment des plages, des restaurants/cafés, et vous faire une ou deux excursions aux alentours (ne manquez pas de grimper jusqu’au sommet de Vidova Gora, la vue est splendide).

Si vous voulez que je donne une durée claire, je conseille 4 jours entiers sur place maximum, quitte à poursuivre votre séjour en Croatie par une autre île ensuite (Hvar, Krk, Korcula, …), ou par un séjour à Split, ville qui mérite vraiment qu’on s’y attarde.

> Bol : pour les familles, les fêtards ou les couples ?

C’est une question que l’on m’a posé plusieurs fois, alors j’imagine que la réponse a sa place ici, elle intéressera sûrement du monde. Bol est-elle une destination pour les familles, pour les couples ou pour ceux qui aiment faire la fête ?

Ma réponse est celle-ci : tout le monde peut s’y retrouver, à Bol.

En juillet-août, c’est clairement une destination où on peut s’amuser et faire la fête, en particulier dans la zone autour de l’hôtel Elaphusa, vers Zlatni Rat.

Hors saison en revanche, l’ambiance fêtarde disparaît très vite au profit d’une amtosphère plus calme, plus propice aux vacances en couple ou en famille.

Donc si faire la fête n’est pas trop votre truc, si vous voulez juste venir en couple ou en famille pour un séjour tranquille, reposant, dans un cadre paradisiaque, Bol a également tout pour vous plaire. Il vous suffit juste de loger autour du port (ici), dans les petites ruelles calmes, ou même sur les hauteurs de la ville (là par exemple). Là, vous aurez le cadre romantique, tout en évitant les éventuelles nuisances sonores liées aux activités nocturnes. De toute façon, si vous venez à Bol hors saison, ce n’est clairement plus une destination fêtarde, mais plutôt un lieu paisible et romantique, vraiment parfait pour les couples voulant s’offrir une escapade en amoureux.

Pour les familles, Bol est également une destination vraiment chouette : il y a la possibilité d’occuper les enfants à la plage avec tout un tas de jeux (entre Borak et Zlatni Rat notamment). Il y a quelques randos sympas à faire avec eux, aussi bien à pied qu’à vélo (bon, pas trop jeunes enfants quand même car parfois les dénivelés sont importants).

> Où trouver l’office de tourisme de Bol

L’office de tourisme de Bol est sur le port, juste à côté du bar Big Blue, légèrement en retrait du bord de l’eau, au pied d’un petit escalier. J’ai trouvé qu’il n’était pas très bien mis en évidence, il n’y a d’indication particulière sur le bâtiment ou aux alentours. Je suis passé devant sans le voir, la première fois. En tout cas, le personnel y est très compétent et sympathique (je les ai embêté longtemps pour me faire expliquer une bonne partie des infos que vous avez trouvé dans cet article). Bref, si vous avez besoin de cartes (randos, vtt, …) ou d’infos plus précises, n’hésitez pas !

> Où faire ses courses à Bol

A Bol, il n’y a pas de gros supermarché (pourvu que ça dure, qu’ils ne se mettent pas à construire des centres commerciaux partout sur leur île…). Il faudra faire vos courses à la supérette Konzum, sur le port (une enseigne rouge, à gauche sur ma photo, vous ne pourrez pas la rater). Les prix sont donc forcément un peu plus chers que dans les autres Konzum de Croatie (on est sur une île, donc faut faire venir toute la marchandise, et en plus c’est une mini-surface, donc les prix grimpent d’autant plus).

Si vous aimez les fruits et les légumes, ce que je vous conseille c’est d’aller faire vos achats sur le marché matinal quotidien, qui se trouve sur la petite place juste au-dessus du Konzum, justement. Là non plus vous n’aurez pas de mal à le trouver.

Si vous cherchez une boulangerie, il y a une petite “pekarna” (c’est le nom en croate) sur la place à côté de la poste, très légèrement en retrait du port, juste à côté du marché. Ce n’est pas la meilleure boulangerie de Croatie, loin de là, mais si vous voulez du pain ou des pâtisseries, c’est une option (notez que Konzum propose aussi tout ça).

> Le coût de la vie à Bol et en Croatie

La monnaie croate est le kuna (abbreviation : kn). Au moment où j’écris ces lignes, 1€ = 7,44 kunas. Dans l’autre sens, 10 kunas = 1,34€. Je vous conseille de regarder le taux de change au moment où vous partirez sur ce site.

D’une manière générale, le coût de la vie en Croatie est bien 20 à 30% plus bas qu’en France.

Bol étant une destination touristique, les prix y sont élevés par rapport à la moyenne croate, mais ça reste tout à fait abordable pour nos portefeuilles français. L’impression que j’ai eue, à quelques exceptions près, c’est que les prix y sont assez similaires avec ceux que l’on pourrait trouver dans une ville de taille moyenne en France. Par exemple : un café à 1,50€, un plat simple au restaurant pour une douzaine d’euros, une nuit dans un hôtel sympa autour des 60€, … Seule la pinte de bière est vraiment accessible : autour des 3€ maxi.

> Comment se déplacer dans Bol et aux alentours

Bol est une toute petite ville (on pourrait même dire un village), donc il n’y a pas de système de transport en commun, vous n’en aurez pas besoin. Sa taille fait que tout est largement accessible à pied (par contre, parfois ça peut bien monter, la ville étant construite sur les contreforts de la “montagne”).

En revanche, la plage de Zlatni Rat ainsi que les resorts qui se trouvent autour sont assez éloignés du centre de Bol. Si vous n’avez pas envie de marcher systématiquement de l’un à l’autre, je vous conseille la location d’un vélo (120 kunas / 16€ par jour à la boutique BolCycling, qui se trouve au 29 de la rue Racic), ou d’un scooter (une boutique de location se trouve à l’entrée de la promenade Put Zlatnog Rata, côté port de Bol). Sinon, il existe un petit train touristique qui part du port de Bol et qui va jusqu’à Zlatni Rat : le trajet coûte 20 kunas, mais bon si vous restez plusieurs jours vous n’aurez peut-être pas envie de prendre ce truc là à chaque fois.

Enfin, si vous envisagez d’aller visiter d’autres villages sur l’île de Brač, je vous conseille de louer une voiture (sur ce site si vous voulez le faire en avance, ou bien vous trouverez plusieurs loueurs de voiture à l’entrée de la promenade Put Zlatnog Rata). Les distances sont trop grandes pour faire ces trajets là à vélo (et de toute façon, vu les montées, je vous le déconseille à moins d’être vraiment un excellent sportif), et les bus au départ de Bol ne vont qu’à Supetar (donc faudra prendre une correspondance, ce qui prendra du temps et coûtera plus cher…).

> La sécurité à Bol et en Croatie

La Croatie est une destination très sûre. A Zagreb, la capitale, ou dans les autres grandes villes, vous ne craignez rien même si vous êtes une femme seule et que vous sortez le soir. Donc, forcément, à Bol vous n’avez aucun souci à vous faire. En fait, les emmerdes pourraient plutôt venir des autres touristes (des groupes aloolisés en soirée, notamment), mais franchement même ça, ça reste rare. Bref, pas de paranoïa, vous pouvez vous baigner en laissant votre téléphone sur votre serviette (ou sous un vêtement), vous n’allez pas vous le faire voler (pourvu que ça dure !).

> Les langues parlées à Bol et en Croatie

En dehors du croate, que vous ne parlez probablement pas, vous pourrez vous débrouiller sans problème en anglais lorsque vous serez à Bol ou en Croatie. Avec le tourisme qui s’est développé à fond ces dernières décennies, les croates ont tous appris l’anglais au moins basique (certains le parlent parfaitement). En revanche, même si certains restaurants proposent le menu dans notre langue, le français n’est pas parlé à Bol (en tout cas, pas d’après mon expérience).

Vous savez tout sur Bol, en Croatie !

Voilà, on arrive à la fin de ce guide consacrée à une des perles de la Croatie : Bol, sur l’île de Brač. Perso, j’ai vraiment adoré mon séjour sur place, et je suis sûr que ça va vous plaire également. Que vous aimiez la plage, la nature, la mer, les vacances festives, actives ou reposantes, il y en a pour tous les goûts !

Si cet article vous a été utile, pensez à cliquer sur “J’aime” ci-dessous, ça m’encourage à continuer de publier ce genre de guide sur les destinations où je me rends.

Et si vous voulez soutenir concrètement mon travail, vous pouvez faire un truc tout simple : passer par les liens présents dans mes articles quand vous réservez vos billets d’avion, vos hébergements ou vos activités. Certains organismes me reversent une petite commission sans que cela ne change le montant que vous réglez.

Quoi qu’il en soit, je vous souhaite d’excellentes vacances à Bol et en Croatie ! Profitez bien !

Jérémy.