Ring of Kerry : 19 lieux magnifiques et mes conseils pour réussir votre visite

Nouveau : comment TOUT QUITTER et partir voyager (très) longtemps ? J'explique tout ici !

Vous partez bientôt pour un road trip en Irlande et le Ring of Kerry est sur votre itinéraire ? Vous tombez bien : lors de mon séjour au pays du trèfle, j’ai passé une semaine à circuler sur le Ring of Kerry. J’ai exploré ses criques, ses vallées, ses lacs et ses villages pendant tout mon séjour. Et aujourd’hui, je vous partage ce guide ultra-complet pour vous permettre, à votre tour, de réussir votre découverte du Ring of Kerry.

Dans les lignes qui suivent, je vous partage donc mes endroits préférés du Ring of Kerry et je vous donne également mes bons plans pour vous loger, et tous mes conseils pour réussir votre voyage. Prêt ? C’est parti !

Infos pratiques en bref :

> Il y a des vols à moins de 50€ aller-retour pour l’Irlande sur ce site ! Jetez-y un œil !

> Pour la location de voiture en Irlande, réservez ici pour les meilleurs tarifs.

> Concernant l’hébergement dans le Ring of Kerry, j’ai logé ici dans une chouette maison coupée du monde. Expérience extra !

> Ne partez pas en Irlande sans ce petit guide pratique : indispensable pour réussir votre séjour !

Le Ring of Kerry : quelques précisions géographiques

Un paysage typique du Ring of Kerry, près de Oughtiv (cf plus bas).

Le Ring of Kerry est le nom communément donné à la route qui fait le tour de la péninsule d’Iveragh, l’un des endroits les plus intéressant touristiquement parlant du comté du Kerry (“County Kerry”), en Irlande.

Il s’agit majoritairement de la N70, qui fait une quasi-boucle du sud-est au nord-est. La “base” de la péninsule est formée par les routes N71 et N72 qui se rejoignent au niveau du Killarney National Park, le plus beau (et le seul, en réalité) parc national du comté de Kerry. C’est plus parlant avec cette carte :

En rouge, la route “Ring of Kerry” / Source : Google Maps

Cette route est longue de 179 kilomètres et se parcourt en trois-quatre heures maxi, si vous faites ça sans vous arrêter (ce qui serait franchement idiot vu la beauté de l’endroit).

Et si on appelle cette route le “Ring of Kerry” et non pas “Road of Kerry”, c’est tout simplement parce qu’elle forme une boucle. Le mot “Ring” peut se traduire dans ce cas par “anneau” ou “boucle”, en français (en anglais, “ring” est notamment utilisé pour parler des périphériques).

Aujourd’hui, le nom “Ring of Kerry” désigne par extension la péninsule d’Iveragh dans son ensemble. C’est donc des points d’intérêt de cette péninsule que je vais vous parler dans ce guide. Mais avant cela, je tiens à vous donner quelques conseils généralistes pour réussir votre voyage sur place.

Mes conseils pour bien visiter le Ring of Kerry

Avant de vous parler des plus beaux lieux à voir autour du Ring of Kerry, je voulais vous donner quelques conseils plus globaux pour être sûr de faire de votre séjour sur place une réussite. Voici ces conseils.

> Faites le tour du Ring of Kerry dans le sens des aiguilles d’une montre

C’est la meilleure façon de voir le Ring of Kerry car vous serez sur le côté gauche de la route. Ainsi, la mer (et les points de vue sur) sera systématiquement sur votre gauche, ce qui facilitera les choses à beaucoup de niveau, en particulier quand il s’agira de s’arrêter à l’arrache pour prendre des photos, ou bien de bifurquer sur un chemin de traverse (car vous irez plus souvent en direction de la mer que de la terre, donc pas de route à croiser, surtout si vous décidez de ce changement de direction de façon inopinée, ce qui peut s’avérer dangereux avec la conduite irlandaise).

Si vous devez conduire en Irlande pour la première fois, je vous invite à lire cet article ultra-complet que j’ai rédigé à la fin de mon road trip. Vous y trouverez tous les conseils importants pour conduire à gauche sans devenir un danger public !

> Prenez votre temps !

C’est une des choses que j’ai apprises après 7 ans (déjà) à voyager autour du monde : il vaut mieux prendre son temps et profiter à fond de ce que l’on voit, quitte à manquer des trucs, plutôt que de se mettre une pression énorme pour tout voir, visiter tout à 200 à l’heure, et finalement ne pas réellement profiter de son voyage.

Comme pour n’importe quelle destination, je vous conseille donc d’y aller tranquillement lors de votre exploration du Ring of Kerry : n’ayez pas d’inquiétude, vous verrez les endroits à ne pas rater et vous en prendrez plein les yeux. Ce sont vos vacances, alors ne vous mettez pas autant de pression que lorsque vous êtes au boulot 🙂

Prenez votre temps, arrêtez-vous sur le bord de la route pour savourer les paysages quand vous en ressentez l’envie, passez une après-midi à flâner au bord d’un lac ou sur un chemin au milieu des moutons si ça vous fait plaisir, … C’est comme ça que vous reviendrez enchanté de votre séjour en Irlande !

> Faites des sacrifices

Le Ring of Kerry est une petite péninsule, certes, mais il regorge littéralement d’endroits magnifiques. Partez déjà avec cette idée en tête : vous ne pourrez pas tout voir, même en une semaine ! Donc ce conseil rejoint le précédent : plutôt que vous speeder pour essayer de tout voir à la va-vite, concentrez-vous uniquement sur certains lieux (ceux qui vous font le plus envie d’après mon récit et mes photos par exemple), et profitez-en vraiment ! C’est la meilleure façon de réussir votre voyage !

> Sortez des sentiers battus

Les joyaux ne se trouvent pas (que) sur la route principale : les endroits magnifiques sont souvent les plus sauvages, et donc plus éloignés de la civilisation. N’ayez pas peur de tourner à gauche ou à droite sur des toutes petites routes qui semblent se perdre dans la nature : il y a de grandes chances pour que cela débouche sur un coin magnifique.

C’est de cette façon que j’ai découvert une grande partie des coins que je mentionne dans la suite de cet article, et je ne regrette pas une seconde de m’être aventuré hors des routes principales !

> Emmenez une carte routière précise

Les liaisons GPS ne sont pas toujours bonnes dans les coins les plus reculés du Ring of Kerry (en tout cas, moi, mon téléphone était souvent en rade de signal). Emmener une carte routière précise (celle-là par exemple) vous permettra justement de pouvoir vous écarter de la route principale en sachant exactement où vous mettez les pieds, et donc de découvrir des endroits méconnus sans prendre le risque de vous perdre. C’est vraiment utile !

> Emmenez les vêtements appropriés

C’est-à-dire, pour l’Irlande, des vêtements chauds et imperméables. Je sais que vous n’aurez pas la grande classe en k-way et grosses chaussures de rando (je ne vous inflige pas les bottes en caoutchouc 🙂 ), mais je vous promets une chose : au moins, si vous avez une météo exécrable pendant tout votre séjour, cela ne vous empêchera pas de profiter des paysages fantastiques.

J’écris ça car pendant mon séjour dans le Ring of Kerry, j’ai croisé pas mal de touristes qui étaient venus “bien sapés”, en Stan Smith et compagnie. Forcément, dès qu’il y avait trois flaques d’eau sur la route, ils étaient emmerdés. Je les voyais se concentrer davantage sur comment gérer les aléas météos plutôt que profiter des paysages. Et sincèrement, j’ai trouvé ça dommage et je n’aimerais pas que ça vous arrive pendant votre voyage.

Vous voilà donc prévenus : sacrifiez le style pour le pratique, vous ne le regretterez pas 🙂

Ring of Kerry : 19 endroits magnifiques à voir

Voici les lieux à voir absolument lors de votre road trip autour du Ring of Kerry. Certains des points sont directement sur la route principale (N70, N71 ou N72), mais les plus beaux endroit se méritent : il vous faudra parfois sortir du circuit principal et faire un petit détour. Promis, vous ne le regretterez pas !

Pour vous aider à vous repérer, je vous ai créé cette petite carte avec des numéros en guise de repère :

> A voir sur le Ring of Kerry lui-même

… Ou avec un détour minime.

Les endroits que j’évoque ci-dessous sont reportés sur le plan avec les numéros de couleur rouge.

1. Le Killarney National Park

Crédit photo : Robert Linsdell / Flickr

Le Killarney National Park est la raison principale de la venue des touristes dans le comté du Kerry. Il se trouve à la base de la péninsule d’Iveragh, vous ne pourrez pas le manquer si vous décidez de suivre le Ring of Kerry.

Il mérite amplement le détour notamment pour la diversité de ce que vous y trouverez : des lacs, des cascades, des vieilles pierres, et des sentiers de randos.

Parmi les immanquables, ne passez pas à côté du château de Ross, en particulier, qui se trouve sur les berges du Lough Leane.

Pour ma part, sur la petite liste des endroits que j’ai préférés dans ce coin du Ring of Kerry, il y a le point de vue Ladies View (en photo ci-dessus), qui se trouve directement sur la N71, dans la partie sud du parc. Plus proche de Killarney, ne manquez pas non plus la cascade de Torc, dont l’accès se fait par une petite route qui part sur la gauche de la route (quand on fait le tour du Ring of Kerry dans le sens des aiguilles d’une montre).

Malheureusement, je n’ai vraiment pas eu de chance le jour où j’ai décidé de faire la route jusqu’au parc : la météo était absolument exécrable, un vrai déluge toute la journée, mes photos sont dégueulasses et je n’ai vraiment pas eu l’impression de profiter des lieux autant qu’ils l’auraient mérités. J’espère que vous aurez plus de chance que moi à ce niveau là !

2. Moll’s Gap et le Lough Barfinnihy

Continuons notre périple sur le Ring of Kerry : quelques kilomètres après avoir passé le point de vue de Ladies View, vous arriverez au niveau de Moll’s Gap. Là, vous rentrerez dans le cœur sauvage de l’Irlande. Garez-vous quelques minutes sur le parking (où vous trouverez notamment un café) et profitez de la chouette vue sur la route qui serpente au milieu de la vallée décharnée. Vraiment un très bel endroit !

Petit conseil bonus : au lieu de continuer sur le Ring of Kerry, tournez à droite sur la R568. A 500 mètres de là, vous tomberez sur le Lough Barfinnihy que je trouve vraiment beau !

Au passage, vous aurez sûrement remarqué les panneaux indiquant la Black Valley. Si vous voulez faire un plus gros détour, n’hésitez pas à vous y rendre : c’est sauvage et inspirant (surtout si vous aimez marcher : le Kerry Way, le chemin de grande rando qui fait le tour du Ring of Kerry, la traverse et offre des points de vue superbe) ! J’en reparlerai plus bas dans la suite de cet article.

Bref, à partir de Moll’s Gap, soit vous vous contentez du petit détour au Lough Barfinnihy et vous revenez ensuite sur vos pas pour récupérer le Ring of Kerry officiel, ou alors vous sortez des sentiers battus et vous roulez jusqu’à Sneem, en prolongeant la sauvage R568. C’est cette option que je vous propose car les paysages sont sublimes (c’est ce que j’ai fait, et je ne le regrette pas).

3. Sneem, petit village irlandais typique

Quelle que soit l’option choisie au moment du croisement à Moll’s Gap, vous finirez par arriver au village de Sneem lors de votre périple sur le Ring of Kerry. C’est une halte que je vous recommande car il s’agit là d’un petit village irlandais typique, avec ses maisons colorées, ses pubs chaleureux et ses habitants accueillants.

Parmi les motifs d’étonnement de votre passage à Sneem, un mémorial en l’honneur du Général de Gaulle (oui !), qui était venu passer quelques temps ici, à l’abri des agitations politiques que connaissaient la France après la guerre.

Bref, pas besoin de vous arrêter très longtemps à Sneem, mais si vous avez envie de casser la croûte dans un irish pub, c’est un bon spot sans devoir vous écarter de votre trajet sur le Ring of Kerry ! De même, si vous voulez y dormir, vous trouverez quelques B&B très sympas à prix corrects (celui-ci notamment).

4. Derrynane beach, une des plus belles plages d’Irlande

Malheureusement ma photo n’est pas à la hauteur de la beauté des lieux…

Après une pause bien méritée à Sneem, continuons notre périple sur le Ring of Kerry. Direction, la superbe plage de Derrynane : sable blanc, eau turquoise, collines verdoyantes aux alentours, … Et si vous venez en fin de journée, vous aurez droit au soleil qui se couche juste face à vous, offrant au passage ces lumières si typiques de l’Irlande. Spectacle extra !

Si vous avez le courage de vous mettre en maillot (les irlandais le font, mais perso même en haute-saison je trouve qu’il fait encore trop frais), ça vous fera de chouettes photos sur une plage quasi-paradisiaque (je mets “quasi” parce que pour moi, au paradis il fait suffisamment chaud pour pouvoir au minimum enlever l’écharpe 🙂 ).

Pour accéder à la plage, il vous faut faire un petit détour en tournant à gauche depuis le Ring of Kerry quand vous rentrerez dans le bourg de Caherdaniel, sur les hauteurs (il y a des panneaux mais j’ai trouvé que ce n’était pas très bien indiqué).

5. Le cap de Lamb’s Head

Ce que je vous recommande en particulier, si vous n’avez pas spécialement envie de vous prélasser sur la plage de Derrynane que j’évoquais ci-dessus, c’est d’aller sur le petit cap de Lamb’s Head (qui se trouve sur votre gauche quand vous êtes sur le sable et que vous regardez vers la mer). De là, vous aurez une vue exceptionnelle sur la crique où se trouve la plage de Derrynane et les petites îles qui lui font face.

Pour y accéder en voiture, il faut tourner à gauche depuis la N70 environ 500 mètres avant l’accès à la plage de Derrynane (quand vous venez de Sneem) sur une route qui fait un tournant à 120 degrés (c’est indiqué “Lamb’s Head sur un panneau marron). Passez devant le centre équestre, roulez tout le temps tout droit et garez-vous quand la végétation se fait éparse (et que vous trouvez un espace pour placer votre voiture sans gêner personne : c’est sauvage par ici).

En continuant à pied (ou pas, mais c’est plus sympa), vous tomberez ça et là sur des petits criques de sable fin qui font face à la plage de Derrynane, sur laquelle vous aurez une vue imprenable. Et en allant tout au bout de la route, vous découvrirez un tout petit port mignon comme tout et photogénique au possible avec ses petites barques.

Bref, ne manquez pas Lamb’s Head lors de votre visite du Ring of Kerry : c’est à peine un détour depuis la route principal (2 kilomètres à tout casser), et c’est un vrai régal !

6. La vue sur l’île Scariff depuis la N70

Là en revanche, vous n’aurez pas besoin de faire de détour : le point de vue sur les îles Scariff et Deenish sur trouve directement sur la N70. Vous pourriez être tenté de vous arrêter ou de laisser traîner votre regard dès les premières perspectives, mais rassurez-vous : il y a un large parking tout en haut (et il est très bien indiqué). D’ailleurs, raison de plus pour faire le tour du Ring of Kerry dans le sens des aiguilles d’une montre : comme les irlandais roulent à gauche, cela sera plus simple pour vous pour vous arrêter du bon côté par rapport aux points de vue sur la mer.

Bref, si vous suivez la boucle complète du Ring of Kerry, ne manquez surtout pas cet arrêt quelques kilomètres après le bourg de Caherdaniel : la vue sur les îles Scariff et Deenish est à couper le souffle !

Notez que si l’endroit vous plait et que vous avez envie de vous y attarder sans être embêté par les touristes (il y a aura du monde au point de vue, parfois des cars entiers…), alors je vous conseille de continuer de monter la N70 sur quelques centaines de mètres, et de tourner à gauche sur une toute petite voie dès que vous en avez l’occasion. Il y aura un panneau vous indiquant un cul-de-sac, mais c’est pas grave : continuez, et arrêtez vous quand bon vous semble pour en prendre plein les yeux (et même marcher ici si ça vous tente : il y a une partie du Kerry Way, le sentier de rando qui traverse tout le comté du Kerry, qui passe par là).

Si vous allez tout au bout de la route (en partant à gauche quand elle se divise), vous tomberez sur un mignon petit port d’où partent régulièrement des expéditions pour les îles Skellig, autre merveille du Ring of Kerry.

7. Le Lough Currane

Juste avant d’arriver à Waterville, la “grande” ville de l’ouest du Ring of Kerry, tournez à droite direction Glenmore. Vous allez arriver sur une chouette route qui épouse les formes du Lough Currane, qui se trouvera sur votre gauche. La route est vraiment top : à gauche le lac bordé à l’extrêmité opposé par des collines verdoyantes, et à droite la forêt. Vous aurez l’impression d’être seul au monde, par là, c’est vraiment agréable.

Vous pouvez continuer la route aussi longtemps que vous le souhaiterez, jusqu’à trouver un point d’arrêt qui vous convienne, et marcher tranquillement ensuite. Pour ma part, je m’étais arrêté assez loin, pratiquement entre les deux lacs (Currane et son petit frère Isknagahiny) pour randonner tranquillement sur un sentier qui partait sur la gauche. J’étais un peu trop souvent entre les arbres, avec peu de vue, donc je ne vous recommande pas d’aller aussi loin : arrêtez-vous au bord du Currane quand vous en aurez l’occasion et longez ses berges, c’est top !

8. La plage et les dunes de Glenbeigh

Sur le versant nord du Ring of Kerry, juste avant de finir la boucle et de ressortir de la péninsule d’Iveragh, vous passerez à proximité du village de Glenbeigh, qui possède l’une des plus belles plages du Ring of Kerry.

Mon conseil : bifurquez à gauche sur la R564 et rejoignez sa plage de sable fin, tout au bout de la route. A partir des dernières centaines de mètres, vous aurez une vue imprenable sur la péninsule de Dingle et ses falaises escarpées. La vue depuis la plage est superbe également, et le coin plus généralement est vraiment chouette ! N’hésitez pas à marcher tout au bout de la plage, en vous éloignant du parking, jusqu’aux dunes : les paysages sont magnifiques et il y a vraiment des atmosphères de bout du monde.

Notez qu’il y a à Glenbeigh plusieurs solutions d’hébergement (notamment celui-là avec une vue superbe !), je trouve que c’est un bel endroit pour finir votre boucle du Ring of Kerry avant de repartir soit vers un autre coin d’Irlande (pourquoi pas pour aller voir le parc national du Connemara ?), ou bien de rentrer à la maison !

> A voir en sortant de la route principale du Ring of Kerry

Maintenant que vous connaissez les plus beaux coins à découvrir directement sur la route principale du Ring of Kerry (ou alors avec vraiment un petit détour), je vais vous parler des endroits plus reculés, où vous ne croiserez pratiquement personne car il faut rouler longtemps sur des petites routes au milieu de nulle part avant de tomber sur ces merveilles.

Si vous n’êtes pas pressé, si vous avez du temps devant vous, je vous recommande vraiment de sélectionner quelques uns des lieux ci-dessous et d’aller voir ça de vos propres yeux car ce sont des endroits qui valent réellement le voyage.

Pour cette partie, pour vous repérer géographiquement, je pars de l’intérieur des terres depuis le parc de Killarney, et je vais vers l’ouest, jusqu’au bout de la péninsule. Tous ces lieux sont reportés numérotés sur le plan, plus haut dans cette partie, avec la couleur mauve.

9. Gap of Dunloe

Crédit photo : vacationkillarney.com

Le Gap of Dunloe est une toute petite route étroite qui coupe la péninsule d’Iveragh à la verticale sur quelques kilomètres, à l’ouest du grand parc de Killarney. Elle offre des panoramas superbes sur les petits lacs cernés de collines décharnées qui se trouvent autour.

Le coin est superbe, mais malheureusement il y a beaucoup de monde : aussi bien des voitures que des marcheurs venus en prendre plein la vue. Pour ma part, j’ai préféré aller m’isoler dans des coins beaucoup plus reculés du Ring of Kerry. Je vous en parle plus bas.

10. La Black Valley

En prolongeant le Gap of Dunloe vers le sud, vous finirez par arriver dans la Black Valley. Elle se trouve réellement au coeur du Ring of Kerry, le genre d’endroits où vous croiserez plus de moutons que d’humains. Les paysages sont grandioses : des vastes lacs entourés de monts rocheux où la végétation se résume à quelques touffes d’herbes vertes et ocres.

Garez-vous dès que vous en aurez l’opportunité et marchez le long du Lough Cummeenduff (le sentier de rando du Kerry Way passe par ici) : vous en prendrez plein la vue ! D’ailleurs si vous êtes un grand marcheur, vous pouvez carrément rejoindre la Bridia Valley à pied en prolongeant la randonnée.

11. La Bridia Valley

Dans le prolongement de la Black Valley, vous découvrirez la Bridia Valley. Les paysages sont sensiblement les mêmes que pour la précédente, mais c’est elle qui a ma préférence pour une raison toute simple : c’est la première rando que j’ai suivie dans le Ring of Kerry (j’arrivais de l’ouest, je n’avais pas encore vu la Black Valley).

En plus, il pleuvait des trombes d’eau et certains passages où il fallait couper à travers champs étaient rendus bien délicats (je m’enfonçais dans de la bouillasse jusqu’aux chevilles). Le fait que ce soit ma première rando dans le coin, et les circonstances générales me forçant à me dépasser, ont fait que j’en ai gardé un super souvenir. L’endroit est sauvage et les paysages uniques. A voir !

12. La montagne Carrauntoohil

Un peu au nord de la Black Valley et de la Bridia Valley, vous trouverez la montagne la plus haute d’Irlande : Carrauntoohil. Pour ma part, j’y étais trop tôt dans la saison pour pouvoir randonner en sécurité dessus (il y avait constamment énormément de brouillard, d’ailleurs quelques jours après mon passage, un jeune canadien s’est tué en chutant lors de sa rando sur cette montagne faute de visibilité…). Je n’ai donc pas d’avis ou de conseils particuliers à vous donner. Je vous invite à consulter cet article qui donne pas mal de détails sur la façon de randonner sur le Carrauntoohil.

13. Le Lough Cloon

L’accès pour le Lough Cloon n’est pas facile : ce lac se mérite ! Il faut suivre plusieurs chemins complètement perdus au coeur du Ring of Kerry.

D’ailleurs, petite parenthèse : c’est là que j’ai pu constater pour la première fois de la gentillesse légendaire des irlandais. Voyant que j’étais hésitant sur le chemin à suivre, un homme barbu et rougeaud, d’un âge visiblement avancé, a arrêté son pick-up (la seule voiture croisée de toute la journée) à mon niveau pour me demander si j’avais besoin de conseils. J’ai eu du mal à comprendre son accent roulant les R et avalant la moitié des syllabes, mais le bonhomme a tout de même réussi à me mettre sur la bonne voie et me partager ses connaissances des environs.

Bref, le lac Cloon est un endroit superbe, sauvage, complètement isolé. On dirait un décor de bout du monde. Il y a un petit sentier qui permet de marcher au bord de l’eau mais il n’est pas possible d’en faire le tour complet (le terrain devient privé à un moment). Si vous cherchez de la quiétude, vous ne serez pas déçu !

14. Ballaghisheen Pass

Dans le même esprit que le Gap of Dunloe, le Ballaghisheen Pass est un petit col entre deux collines qui offre un panorama exceptionnel sur la route en contrebas, sur les paysages sauvages et décharnés de l’intérieur des terres du Ring of Kerry. Si vous décidez d’aller voir l’un des endroits que je vous recommande plus haut dans cette partie du guide, n’hésitez pas à emprunter cette route pour vous y rendre : c’est l’une des plus belles sur laquelle j’ai conduit en Irlande (et j’en ai fait un paquet).

15. Oughtiv et le petit lac Iskanamacteery

C’est dans le minuscule hameau de Oughtiv que j’ai décidé de loger pendant ma semaine dans le Ring of Kerry. En sortant me balader à pied depuis ma location (cette maison-ci, que je vous recommande vraiment si vous voulez vous couper du monde pendant quelque temps, et vivre au milieu des champs verdoyants et des moutons qui gambadent !), j’ai découvert ce petit lac mignon comme tout, perdu au milieu de nulle part : un vrai havre de paix ! Je n’y ai croisé que des moutons et leur berger, c’est tout ! Et les alentours sont sauvages également, parsemés de lacs et de collines caillouteuses (ça se dit ?).

Un coin que j’ai vraiment adoré !

16. Les hauteurs de Mastergeehy

Je roulais un peu au hasard sur les routes minuscules à l’intérieur des terres, à proximité du hameau de Mastergeehy, quand je suis tombé sur un panneau indiquant le sentier de randonnée du Kerry Way. Je me suis garé dès que j’ai pu et je l’ai suivi dans le sens de la montée, afin d’atteindre un point de vue. Je n’ai pas été déçu : la vue est vite devenue fantastique, entre les crêtes des collines environnantes, la vallée qui s’étendaient à mes pieds, et au loin le lac Currane ! Top !

Malheureusement je n’ai pas pu aller aussi loin que j’en avais envie, la faute à un sol détrempé dans lequel je m’enfonçais dangereusement (une sorte de tourbe). Dommage !

17. Skellig Ring et la Ballinskelligs Abbey

Peu après Waterville, en tournant à gauche, vous arriverez dans le coin du Skellig. Ce n’est pas l’endroit le plus beau du Ring of Kerry (c’est même celui que je sacrifierai en premier si je devais refaire ce voyage), mais il y a tout de même quelques beaux endroits à voir ici.

Parmi eux, le monastère gaëlique de Ballinskelligs Abbey, ainsi que le cimetière attenant, qui se trouvent tout au bord de l’eau. La plage là est chouette également, du sable blanc et fin, comme pratiquement partout en Irlande. Au bord, se tient les restes d’un vieux château.

En continuant la route, un peu plus loin, vous arriverez dans le “Artist Retreat Village”, dont le nom parle de lui même. Traversez-le et vous arriverez sur un petit cap verdoyant, où des moutons paissent sur les collines et où la vue sur la mer et les îles Scariff et Deenish restera gravé dans votre mémoire. Pour trouver ce spot, je vous conseille de rentrer “Kildreelig Early Christian Site” dans le GPS de votre téléphone, sinon c’est assez compliqué.

Enfin, continuez de faire la boucle du Skellig Ring (la route qui s’échappe du Ring of Kerry pour faire une incursion dans la zone que je viens d’évoquer, avant de rattraper le Ring of Kerry quelques kilomètres plus haut, sans rien vous faire rater d’intéressant, au contraire) car il y a encore quelques points d’intérêt que j’évoque ci-dessous.

18. Les falaises du Kerry

Sur la route qui menait à la Valentia Island (dont je parle ci-dessous), j’ai vu des panneaux indiquant la présence des Falaises du Kerry. Je me suis laissé tenter pour faire le petit détour jusqu’à me rendre compte qu’il s’agissait en fait d’un terrain privé que les propriétaires avaient tourné en machine à fric, avec un accès aux falaises payants. Je ne sais plus combien c’était, mais comme j’avais prévu d’aller voir les immenses falaises de Moher quelques jours plus tard, j’ai préféré économiser mon temps et mon argent. Je suis remonté en voiture et j’ai tracé ma route vers l’île de Valentia. Ceci dit, vous pouvez tenter votre chance !

19. L’île de Valentia :

Valentia est une jolie petite île à quelques kilomètres de la route principale du Ring of Kerry (j’aurais presque pu la mettre dans la partie précédente tellement le détour est minime). On y accède par un pont au niveau du bourg de Portmagee (qui a peu d’intérêt).

Parmi les points d’intérêt de l’île, son point de vue à l’ouest, sur le cap de Bray Head (on y accède par une petite promenade à pied, il faut se garer sur le parking payant (2€ si ma mémoire est bonne). La vue sur la gauche est saisissante : le bout de la péninsule d’Iveragh se dresse là, ainsi que plusieurs toutes petites îles qui se hissent péniblement hors de l’eau. Une chouette ballade !

De l’autre côté de l’île de Valentia, sur sa façade est, il y a le village de Knight’s Town que j’ai trouvé sympa également. On y trouve plusieurs petits cafés, restaurants et pubs. De son petit port, la vue sur le Ring of Kerry est intéressante.

Voilà, on est arrivé à l’extrémité ouest du Ring of Kerry. Vous savez désormais tout ce qu’il y a à faire, à voir et à visiter dans les environs. Passons à la suite : la logistique !

Où loger, où manger et où boire un verre dans le Ring of Kerry

C’est là où j’ai logé pendant mon séjour dans le Ring of Kerry ! Un vrai coin de tranquillité !

Dans cette partie, je vous donne toutes les infos pour vous loger et vous nourrir lors de votre passage sur le Ring of Kerry.

> Killarney, la plus grande ville du Ring of Kerry

Killarney est la plus grande ville du Ring of Kerry, c’est donc logiquement l’endroit le plus simple pour se loger et profiter de la vie citadine après une journée d’exploration.

Elle se trouve à proximité de plusieurs points d’intérêt du Ring of Kerry (le Killarney National Park, le Gap of Dunloe, la Black Valley, …), mais ça fait tout de même une sacrée distance pour rejoindre les points les plus à l’ouest.

Je vous recommande de loger à Killarney seulement si vous voulez faire un tour rapide du Ring of Kerry sans y passer plus d’une nuit (donc logez à Killarney, faire le tour de la péninsule en une journée, et redormir à Killarney ensuite avant de poursuivre votre road trip en Irlande).

Autrement, il est préférable, à mon sens, soit de choisir un logement plus central, soit de faire des étapes dans différents villages au fur et à mesure de votre avancée sur le Ring of Kerry. Si vous choisissez cette seconde option, vous trouverez un peu plus bas mes suggestions d’étapes.

Quoi qu’il en soit, voici Killarney en deux mots :
– pour dormir, je vous conseille cet établissement, pour une prestation au top, à deux pas du centre ville !
– pour manger, testez le Bricin, un restaurant au look bien irish, qui propose de délicieux mets traditionnels. Une institution de Killarney !

> Sneem, le village de De Gaulle

Crédit : Google Streetview

Si vous deviez faire étape sur la côte sud du Ring of Kerry, alors faites-la à Sneem : un charmant petit village aux maisons colorées, si typiques de l’Irlande. J’en ai déjà parlé dans les endroits à voir un peu plus haut, donc je vais éviter les redites (surtout que cet article est déjà très long).

Pour vous loger, regardez ce Bed & Breakfast qui propose une très belle prestation pour un prix intéressant.

Pour manger, tous les pubs de la ville servent aussi des burgers ou des plats irlandais plus traditionnels (ragoût de mouton, par exemple). Le Murphys (en photo ci-dessus) est une valeur sûre, autant pour descendre des pintes de Guinness que pour se remplir la panse d’un bon repas irlandais. Si vous voulez quelque chose d’un peu plus chic, testez le Sacré Coeur (surtout si vous aimez les fruits de mer).

> Waterville, le gros bourg à l’ouest du Ring of Kerry

C’est le plus gros bourg de la péninsule d’Iveragh côté ouest : là non plus vous n’aurez pas de mal à trouver de quoi faire étape. Les Bed & Breakfast sont nombreux, de même que les petits restaurants ou les pubs chaleureux où les locaux se retrouvent pour pousser la chansonnette ou regarder un match de rugby.

Pour loger à Waterville, regardez ce logement tout près de la plage : de quoi passer un très beau séjour.

Pour manger, je n’ai pas testé de restaurant à Waterville, alors même que je logeais juste à côté. On m’avait recommandé le An Corcan, mais la seule fois où j’ai voulu m’y rendre, il était fermé. Les autres ne m’inspiraient pas spécialement. Je vous laisse prendre vos propres risques 🙂

Sachez qu’il y a plusieurs petites supérettes à Waterville, ce qui peut s’avérer pratique si vous aviez besoin de vous ravitailler en cours de route ! De même, vous trouverez des stations essences aux sorties nord et sud de la ville (sur la N70).

> Glenbeigh et sa superbe plage

Si on considère que le Ring of Kerry fait une boucle en partant de Killarney dans le sens des aiguilles d’une montre, alors Glenbeigh est situé aux trois-quarts du périple, et peut faire office de dernière étape avant de boucler la boucle. Le village est plutôt mignon, en particulier sa plage et ses dunes (dont je parlais plus haut dans ce guide).

Pour y loger, je vous conseille ce B&B de qualité avec une chouette vue.

Pour manger, il y a peu d’options mais ce sont des valeurs sûres, en particulier le Rumours Bistro.

> Oughtiv (mon choix)

Enfin, le dernier choix que je voulais vous mentionner, c’est celui qui a été le mien : résider à Oughtiv, à une dizaine de kilomètres de Waterville, à l’intérieur des terres, dans cette maison coupée du monde. Une position très centrale géographiquement, quand on regarde une carte du Ring of Kerry. Mais les routes en mauvais état font que les temps de transport sont longs, malgré des distances relativement courtes.

Pour ma part, j’ai choisi de loger par là pour être à l’écart de l’agitation humaine, et je n’ai pas été déçu : le minuscule hameau de Oughtiv (à peine quelques fermes, espacées les unes des autres de plusieurs centaines de mètres) est un vrai havre de paix, apaisant et reposant. J’avais pour voisin des champs remplis de moutons, comme paysage des vallons verdoyants, et plusieurs chemins de promenades très agréables, menant sur des petits lacs bordés de hautes collines découpées dans la roche. Le bout du monde, idéal pour se ressourcer !

L’inconvénient, c’est qu’il me fallait systématiquement faire de la route pour ressortir de ma vallée (au moins 15 minutes sur des routes en piteux état), et donc chaque expédition me prenait beaucoup plus de temps que si j’étais resté, par exemple, à Waterville même (d’ailleurs je me rendais systématiquement là-bas dès que j’avais besoin de faire mes courses ou de prendre de l’essence).

Bref, si être coupé du monde quelque temps, au calme, et dans des paysages majestueux, est une idée qui vous traverse l’esprit : Oughtiv est définitivement l’endroit où loger lors de votre séjour dans le Ring of Kerry. La maison où j’étais, c’est celle là : une très bonne literie, tout le nécessaire pour cuisiner, deux salles de bain (oui, bon, une seule suffisait pour ma part), et un espace extérieur très agréable pour boire une bière en rentrant d’exploration, avec une vue magique.

Pour résumer :

C’est donc à vous de faire votre choix en fonction du type de road trip que vous comptez faire, et de la vitesse à laquelle vous voulez aller. Si, pour faire le tour du Ring of Kerry, vous avez :
une seule journée : logez à Killarney,
3/4 jours : faites des étapes aux villages intermédiaires que j’ai indiqués,
une semaine ou plus : restez dans une maison au calme et rayonnez de là vers les points d’intérêt.

Voilà, vous savez tout pour vous loger sur le Ring of Kerry !

Les infos pratiques sur le Ring of Kerry

Si vous vous posez encore des questions sur le Ring of Kerry, j’y réponds probablement ci-dessous !

> Combien de temps pour faire le Ring of Kerry

On me demande souvent combien de temps faut-il consacrer au Ring of Kerry. La réponse est difficile : on peut en faire le tour en une journée (je connais des gens qui ont fait le tour de l’Irlande en une semaine alors bon…). Mais en réalité, si vous voulez prendre le temps de bien découvrir les recoins et les trésors cachés de cette région magnifique, vous pouvez rester jusqu’à une semaine sur place sans problème : c’est ce que j’ai fait, et je ne le regrette pas une seconde (je n’ai même pas eu le temps de tout voir à mon goût : j’ai bâclé le Killarney National Park, et pratiquement pas exploré la côte sud du Ring of Kerry).

Si vous avez un temps limité en Irlande, que voulez avoir un très bon aperçu du Ring of Kerry tout en gardant du temps pour explorer d’autres coins du pays (et je vous comprends, il y a tant à voir sur cette île !), alors vous pouvez passer trois jours dans le Ring of Kerry. Ça devrait vous permettre de voir un maximum sans avoir l’impression de bâcler, ni pour autant grignoter sur votre temps pour explorer le reste.

Quoi qu’il en soit, mon conseil si vous venez en Irlande pour la première fois, est le suivant : ne cherchez pas à faire le tour du pays en un seul voyage (surtout si vous avez moins de trois semaines). Sélectionnez plutôt un coin (le Ring of Kerry, le Connemara, le Donegal, ou autre), et explorez-le correctement. Vous aurez tout loisir de revenir plus tard découvrir le reste de l’île !

> Quelles randonnées faire dans le Ring of Kerry

Il y a assez peu de chemin de promenade en Irlande : il faut souvent marcher sur les petites routes de campagne. Mais pas d’inquiétude : les voitures y sont rares (on croise plus de moutons que de véhicules à moteur), ce n’est donc pas si désagréable (d’autant plus que les chemins de terre, quand il y en a, sont souvent inondés).

Ceci dit, il y a un excellent sentier de grande randonnée qui traverse le Ring of Kerry de part en part : le Kerry Way. Vous croiserez sa route régulièrement si vous rentrez explorez la péninsule d’Iveragh dans les terres. Soyez attentifs à ces petits panneaux jaunes et noirs (photo ci-dessus).

Pour ma part, je l’ai suivi à plusieurs reprises, notamment lorsque je suis allé découvrir la Bridia Valley : un endroit absolument merveilleux. D’une manière générale, je vous conseille plutôt les portions du Kerry Way qui se trouvent à l’intérieur des terres : vous êtes ainsi loin des routes, en pleine nature, dans des paysages magiques.

Si vous aimez la marche et que vous voulez explorer le Ring of Kerry à pied, alors vous pouvez carrément faire la boucle sur le sentier Kerry Way : vous traverserez les plus beaux endroits de la région (mais vous marcherez aussi à plusieurs reprises sur la route N70…) !

Toutes les infos sur le Kerry Way, notamment son tracé, sont à retrouver ici (en anglais). Ça devrait vous aider à préparer vos randos !

> Quand venir visiter le Ring of Kerry

Je ne vais pas vous surprendre : la météo en Irlande est souvent capricieuse. Il pleut plusieurs fois par jour, toute l’année ou presque. Donc quelle que soit la période que vous choisirez pour votre road trip en Irlande, ne vous attendez pas à avoir beaucoup de ciel bleu. Ceci étant dit, c’est en mai et juin que la pluviométrie est au plus bas dans le comté de Kerry. C’est donc à cette période que vous maximiserez vos chances d’avoir une météo clémente. D’ailleurs, puisque je parle de météo, voici le site des prévisions météo irlandaises. Tapez la ville qui vous intéresse dans la barre de recherche (par défaut je vous ai mis Waterville).

Pour ma part, ma semaine à explorer le Ring of Kerry était au tout début du mois d’avril. Il faisait frais (autour de 8-9 degrès) et venteux (ce qui renforçait la sensation de froid). Mais au niveau de la pluie, je n’ai eu qu’une seule journée sur la semaine complète où le déluge m’a empêché de profiter (le jour où j’ai voulu voir le Killarney National Park). Le reste du temps, j’ai pu me faufiler entre les gouttes sans problème.

Pour info, j’étais déjà venu en Irlande en plein mois de décembre et j’avais eu du soleil pendant tout mon séjour ! Donc pour conclure, j’ai surtout envie de vous dire que ça dépendra de votre chance !

A propos du tourisme, le Ring of Kerry est encore épargné par le tourisme de masse. Il y a bien des tours operators qui amènent des cars de japonais et d’allemands, mais ils restent sur la route principale, et ils se concentrent principalement entre mai et septembre, avec, vous vous en doutez, un pique de fréquentation au cœur de l’été. Donc si vous cherchez la tranquillité, faites comme moi : venez en avril ou au début du mois de mai, vous serez relativement peinard pour profiter des paysages grandioses du Ring of Kerry !

Visite du Ring of Kerry : bilan et avis

Le Ring of Kerry est vraiment une superbe région, encore méconnue et relativement oubliée par le tourisme en Irlande (les gens vont surtout dans le Connemara, et on ne peut pas les blâmer : c’est magnifique également). Si vous avez l’occasion d’y aller maintenant, n’hésitez pas : je suis sûr que ça va vous plaire !

On arrive à la fin de cet article sur le Ring of Kerry. J’ai essayé d’être le plus complet possible et de vous montrer les différents points d’intérêt qui s’offrent à vous lors de ce voyage : les villages à voir, les randos à suivre, où trouver les plus beaux lacs, points de vue, plages, etc… Je n’ai évidemment pas pu tout mettre, mais cela vous donne déjà un très bon aperçu de ce que le Ring of Kerry a à offrir à ses visiteurs.

N’hésitez pas à compléter la préparation de votre voyage avec un guide papier comme celui-ci (c’est lui que j’avais emmené, d’ailleurs).

Quoi qu’il en soit, j’espère que cet article vous aura aidé. Si c’est le cas, pensez à cliquer sur “J’aime” ci-dessous, ça m’encourage à continuer de publier des articles détaillés sur vos destinations préférées.

Bon voyage en Irlande et à bientôt sur le blog !

Jérémy.