Où aller en hiver pour trouver le soleil : 6 destinations paradisiaques à explorer

Nouveau : mon livre "Changer de vie : comment j'ai décidé de tout plaquer pour découvrir le monde" vient de sortir aux Editions Larousse. Découvrez-le ici.

Vous vous demandez où aller en hiver pour trouver un peu de ciel bleu ? En cette période de froid, de grisaille, et de nuit qui tombe à 16h30, le voyageur ne rêve souvent que d’une chose : repartir vite pour un coin ensoleillé et aux températures agréables.

Dans cet article, je vous propose une sélection de destinations paradisiaques où vous rendre pendant les longs mois de l’hiver européen, afin de recharger les batteries et de revenir tout bronzé (et, contrairement aux collègues qui seront partis au ski, sans la marque des lunettes !). Bref, si vous avez envie de vous évader, on embarque maintenant !

Ténérife, la volcanique

Quand on réfléchit à une destination paradisiaque où aller en hiver sans devoir faire un vol trop long, l’île de Ténérife vient vite en tête. Située tout près des côtes marocaines, elle offre une température douce et agréable pendant les mois les plus rugueux de l’hiver, sans avoir besoin de traverser le globe. Même en plein mois de janvier, grâce à son taux d’ensoleillement constamment au top, Ténérife dispose d’un cadre de vie incroyable, et nous offre l’illusion d’un mois de juin pendant nos quelques jours de vacances : de quoi se remettre d’aplomb avant le retour en France.

Parmi les choses à faire à Ténérife, vous pouvez bien sûr profiter de ses plages et de son eau turquoise. Porto de la Cruz est la ville à privilégier pour les touristes qui cherchent des activités balnéaires en raison de sa douceur de vivre et de ses belles étendues de sable fin. Los Cristianos est également à envisager, avec sa longue promenade entièrement piétonne le long de la mer, ses cafés, ses restaurants et sa vie nocturne.

Mais Ténérife en hiver, c’est aussi un vrai paradis pour les amoureux de randonnée. L’île volcanique est parcouru par de nombreux sentiers, notamment dans le parc naturel de Mont Teide et son sommet à plus de 3700 mètres, offrant une quantité phénoménale d’options pour marcher dans des paysages incroyables. Et si vous voulez varier les plaisirs, le parc de l’Anaga offre aussi son lot de sentiers de rando pour marcheurs de tous niveaux. Une destination de premier choix !

Hawaii et ses paysages de bout du monde

Après vous avoir parlé de la destination la plus proche de chez nous, voici maintenant la plus éloignée : Hawaii. Les États-Unis regorgent de coins magnifiques, que ce soit les plages de Californie, les parcs naturels de l’Arizona, ou les montagnes paisibles du Montana, mais c’est vraiment à Hawaii que la définition de « destination paradisiaque » correspond le mieux.

Hawaii, c’est un archipel de 122 îles perdues au milieu du Pacifique. Les 8 principales sont Kauai, Niihau, Molokai, Lanai, Maui, Kahoolawe, Big Island, et Oahu, soit autant de destinations à explorer pendant votre séjour sur place (mais il est préférable de se contenter d’une ou deux îles pour un premier voyage – généralement Big Island et Oahu -, c’est déjà largement suffisant).

A Hawaii, le tourisme est évidemment tourné vers la mer, et en particulier vers le surf. Des surfeurs venus des quatre coins du globe s’y retrouvent pour dompter les vagues des plages de Waikiki à Honolulu, ou de Waimea Bay ou Banzai Pipeline sur l’île de Oahu, pour ne citer que quelques unes des plus populaires. D’ailleurs même si vous n’êtes pas vous-même surfeur, ça vaut vraiment le coup de prendre le temps d’admirer les performances incroyables de ces jeunes (et moins jeunes) sportifs, qui glissent parfois dans des rouleaux de plusieurs mètres de haut. C’est un vrai spectacle ! Et si vous n’êtes jamais monté sur une planche de surf, profitez d’être sur place pour faire votre initiation, c’est le cadre idéal pour se lancer !

Autre chose à faire lors d’un voyage à Hawaii : de la randonnée. L’île de Oahu est réputée pour être parcourue par des sentiers offrant des paysages incroyables aux marcheurs venus les arpenter : des montagnes décharnées dominant des plateaux arides, des vallées verdoyantes parsemées de cascades tropicales aux allures de jardin d’éden, ou même des sentiers côtiers aux reliefs plus doux permettant d’admirer tranquillement l’océan Pacifique. L’avantage de la randonnée, c’est aussi que ça vous permet de vous évader de la foule qui peut s’amasser sur les plages à certaines périodes de l’année, et vous permettre de découvrir le Hawaii authentique, avec des décors qui n’ont pas bougé depuis des siècles. Un régal !

Les Bahamas et ses eaux translucides

Continuons cette sélection avec une destination paradisiaque de premier choix : les Bahamas. Situé à quelques encablures seulement de la Floride, l’archipel des Bahamas est très facile d’accès pour les touristes américains, mais beaucoup moins pour nous, les européens, ce qui en fait une destination « qui se mérite », si je puis dire, et qu’on a tendance à sacraliser bien davantage que nos copains US (pour qui c’est complètement normal d’aller se faire un petit week-end tranquille sur les plages de sable fin de Nassau).

Les Bahamas, donc, proposent plus de 700 îles et îlots à découvrir pendant votre voyage. Parmi les immanquables, il y a les îles Exumas et ses plages de sable blanc, ses lagons, son eau translucide et ses mystérieux cochons baigneurs (sur l’île aux cochons, Big Major Cay). Si vous avez envie de faire de la plongée et admirer la troisième plus grande barrière de corail au monde, allez sur les îles Andros, parmi les plus épargnées par le tourisme de masse (ce qui permet à la faune et à la flore locale d’être particulièrement riche et variée). Enfin, dans un style radicalement opposé, en particulier si vous aimez le luxe, allez faire un tour sur Paradise Island (juste en face de Nassau), où entre deux baignades vous pourrez aller magasiner dans de prestigieuses enseignes où tout est détaxé (le fameux « duty free »).

En terme de climat, la meilleure période pour partir aux Bahamas c’est entre décembre et avril, où la température de l’eau est sensiblement la même que celle de l’air (autour des 25-26 degrés, quel pied !), et où le taux d’ensoleillement est maximal. L’idéal pour se remettre en forme au cœur de l’hiver !

La Guadeloupe, dans les Antilles françaises

Quand on recherche une destination pour passer l’hiver au soleil, il y a pourtant deux grandes évidences en tant que français : la Martinique et la Guadeloupe, nos magnifiques îles caribéennes. Comme je vous ai déjà pas mal parlé de la Martinique ces derniers temps (notamment ici), je vais plutôt parler de la Guadeloupe cette fois-ci. Que vous aimiez les vacances actives/sportives, ou que vous soyez plutôt du genre à lézarder au soleil sur des plages de sable fin, il y en a pour tous les goûts en Guadeloupe.

La Guadeloupe se divise, grosso modo, en deux parties : Grande-Terre (à l’est) et Basse-Terre (à l’ouest). Grande-Terre sera plutôt à privilégier pour ceux qui ont envie de plages paradisiaques, d’ambiance farniente, et de cocktails les doigts de pieds en éventails devant un horizon bleu azur (sur les plages de Saint-François ou de Sainte-Anne par exemple), mais ça serait réducteur car il y a énormément à découvrir dans cette partie de la Guadeloupe. Un endroit immanquable : la pointe des Châteaux, qui offre des points de vue extraordinaire si on prend la peine d’arpenter ses sentiers de randonnée. Autre site remarquable : l’Anse Bertrand et ses falaises de calcaire qui abritent une magnifique petite crique perdue.

Basse-Terre est plus sauvage et plaira davantage aux amoureux de la nature, aux passionnés de randonnée. On y trouve notamment les sublimes chutes de Carbet (accessible au prix d’une petite marche, mais équipez-vous de bonnes chaussures), la cascade aux Écrevisses (où on peut se baigner). Enfin bien sûr, si vous en avez la capacité physique, faites la grimpette de la Soufrière, le volcan de l’île. En partant tôt le matin on évite le brouillard qui enveloppe vite le volcan dès que la journée commence à avancer. Voilà pour le côté « sportif », mais rassurez-vous : Basse-Terre possède aussi son lot de plage paradisiaque : celles de Grande Anse ou de la Perle, par exemple, devraient plaire à tous ceux qui recherchent un décor de carte postale !

Eilat et Tel-Aviv, en Israël

Laissons de côté les Caraïbes et ses îles tropicales pour une destination dont je vous ai déjà parlé sur le blog il y a quelques années : Israël. Généralement, on y vient pour admirer les vieilles pierres de Jérusalem, voire même pour y effectuer une sorte de pèlerinage, mais il y a aussi plusieurs endroits tout à fait paradisiaques dans ce pays, notamment deux villes très différentes l’une de l’autre.

La première c’est Tel-Aviv. Jeune, vibrante, fêtarde, ce fût un vrai coup de cœur. Son front de mer s’étend sur plusieurs kilomètres de sable fin ininterrompu, avec selon les endroits des ambiances très différentes : là un spot de surf, ici un coin plutôt familial, là les bars et les restaurants, ici des terrains de beach-volley, … Il y en a vraiment pour tous les goûts. Et si vous avez envie de vous occuper autrement qu’en prenant le soleil, c’est simple, il y a suffisamment de choses à faire et à voir dans la ville (ou dans ses environs immédiats) pour que vous ne puissiez pas vous ennuyer une seule seconde de votre séjour.

L’autre ville se trouve sur la côte sud du pays. Il s’agit d’Eilat, une petite bourgade nichée entre l’Égypte et l’Arabie Saoudite, avec une jolie plage (de petits cailloux) permettant d’aller tremper ses orteils dans la Mer Rouge. Eilat est réputée pour posséder des spots de plongée à couper le souffle, et il y a aussi un endroit pour nager avec les dauphins. L’ambiance est beaucoup plus « tourisme balnéaire » à Eilat qu’à Tel-Aviv, mais si vous sortez un peu de la ville vous allez découvrir des coins magnifiques, désertiques, avec des possibilités de randos incroyables. Top !

En ce qui concerne la météo, janvier peut parfois proposer des températures légèrement frisquettes, donc n’hésitez pas à emmener un bon pull car dès que le soleil décline ça tombe assez bas. Mais en journée, vous allez pouvoir tomber le t-shirt et profiter des plages pour bronzer à votre guise.

La péninsule du Yucatan, au Mexique

Terminons cette sélection de destinations paradisiaques où aller en hiver par le Mexique, et en particulier la péninsule du Yucatan, où vous trouverez les plus belles plages du pays. Parmi les endroits incontournables du Yucatan, il y a bien sûr Cancun, dont vous avez probablement déjà entendu parler pour sa vie nocturne délirante et ses plages de sable fin (généralement, en soirée les deux finissent par se coordonner).

Si vous avez envie d’un coin plus tranquille, vous pouvez opter pour Tulum, qui a la bonne idée d’avoir conservé des ruines Mayas en excellent état. Un truc à tester à Tulum, c’est d’explorer un cénote, une sorte de grotte aquatique que les Mayas pensaient être la porte vers le monde des morts. Aujourd’hui, c’est moins spirituel : on peut y nager ou y faire du snorkelling. Mais l’endroit est vraiment impressionnant.

Enfin, un spot un tout petit peu moins connu mais qui mérite aussi de l’intérêt : Playa del Carmen, qui est recommandé pour le surf et la plongée : il y a beaucoup de choses à voir dans ses fonds marins, aussi bien des petites bêbêtes à nageoires, que des coraux multicolores ou des épaves. Vous devriez vous régaler !

Vous savez maintenant où aller cet hiver pour trouver le soleil !

Voilà, on arrive à la fin de cette sélection de destinations paradisiaques où aller en hiver. Bien sûr je ne peux pas mentionner toutes les destinations ensoleillées du globe, il me faudrait un livre entier pour cela. Je ne mentionne pas, par exemple, l’Asie du sud-est (alors que la Thaïlande, pour ne citer que ce pays, possède des îles de toute beauté), ni l’Australie ou la Nouvelle-Zélande (qui se trouvent en été pendant que nous sommes en hiver, et qui ont chacune des plages paradisiaques un peu partout sur leur territoire respectif). Néanmoins j’espère que cette petite sélection personnelle vous donnera des idées pour fuir la grisaille de la métropole !

Bon séjour à tous, quelle que soit la destination que vous choisirez !

A bientôt sur le blog,

Jérémy