Etats-Unis : 4 clichés qui ont volé en éclat quand je m’y suis rendu :

Nouveau : comment TOUT QUITTER et partir voyager (très) longtemps ? J'explique tout ici !

fatamerican

J’ai une confession à faire. Pendant longtemps, je n’aimais pas les Etats-Unis. Les maîtres du monde, les rois du pétrole, les gendarmes de la planète, tout ça me soûlait franchement.

Puis, en grandissant (ok, en vieillissant), j’ai petit à petit changé d’avis. A force de rencontrer des américains avec autre chose qu’un pois-chiche dans le cerveau (et qui savaient positionner la France sur une carte du monde), je me suis mis à penser que, finalement, ils n’étaient peut-être pas si insupportables.

Et puis, le 13 septembre 2013, j’ai eu l’honneur – que dis-je le privilège ! – de recevoir sur mon passeport le tampon m’autorisant à séjourner 90 jours au pays des burgers.

Autant dire que je suis arrivé là-bas en étant bourré de préjugés, de clichés, d’idées préconçues, et de tout ce que vous voulez. Heureusement, une bonne partie d’entre eux ont volé en éclat assez rapidement. Les voici :

-=> Les américains mangent mal

FAUX !

Y’a plein de restaurants bio, de ‘bars à salades’, de trucs pour végétariens, … Alors certes ça coûte cher, et certes il est BEAUCOUP plus facile de mal manger (hein les pizzas des Two Bro’s à 1,50$ les deux parts gigantesques), mais je m’attendais à tellement pire que finalement, je trouve que les américains se nourrissent plutôt sainement (bien que ça ne soit pas le mot qui convienne réellement, on est d’accord).

-=> Les américains sont obèses

FAUX !

Je n’ai pas fait d’études statistiques sur l’ensemble de la population américaine, et mon champs d’observation se limite à New York City et au Vermont. Mais ça n’empêche : j’ai vu TRÈS PEU d’obèses aux Etats-Unis. Peut-être parce qu’ils ne courent littéralement pas les rues (ils sont probablement affalés devant la très mauvaise dernière saison d’How I Met Your Mother). J’ai même plutôt l’impression qu’on assiste à un phénomène inverse : les américains ont pris conscience de l’importance de prendre soin de soi, et beaucoup se sont mis au footing et à une alimentation saine. Dans quelques années, les américains seront tous minces, et nous européens tous devenus des gros tas tout mous !

-=> Les américaines sont moches

FAUX !

C’était encore un cliché que j’avais dans la tête. D’ailleurs c’était le résultat logique des deux points précédents : des américaines qui mangent des burgers, qui ne font pas de sport, qui deviennent méga-grosses, et qui font leur shopping en jogging gris ultra-large, chaussures de sport, un pot de Ben & Jerry’s à la main.

Hé ben, autant vous dire que je me suis bien planté. J’ai rarement autant tourné la tête qu’à New York, probablement l’une des villes où je suis passé où les femmes font le plus attention à leur apparence. Et dans le Vermont, il y a une concentration de jolies blondes, un peu typées scandinaves à faire frémir les couvertures de magazines féminins.

Globalement, les américaines sont assez explosives. Et j’étais bien loin d’imaginer que je dirais ça un jour !

-=> Les américains détestent les français

FAUX !

Depuis que je suis gamin, j’entends partout que les américains ne nous aiment pas, nous français. Je n’ai jamais compris pourquoi concrètement, mais j’avais intégré ça dans mon inconscient. Alors peut-être qu’au niveau politique ça coince un peu (en fait j’en sais rien et je dois dire que j’en ai relativement rien à f**re – non y’a pas de gros mots derrière les étoiles, je suis un mec poli ho hé !), ce qui est sûr c’est que les américains que j’ai croisés sont, en fait, plutôt admiratifs de la France.

Ils aiment notre langue, notre cuisine, notre culture. Les gens chez qui je logeais à New York avaient même des livres en français dans leur bibliothèque ! Ce n’est certainement pas le cas de l’ensemble de la population américaine, et il doit bien y avoir quelques états du sud où ils nous prennent pour des concombres, mais globalement, à New York en tout cas, les français ont la cote ! Ce qui est drôle, c’est que plusieurs américains m’ont demandé si NOUS, nous les aimions bien, car ils ont l’impression que les français détestent les américains. Ironique, isn’t it ?

Voila ce que j’ai noté lors de mon bref passage aux Etats-Unis. Je suis bien conscient que ces observations sont probablement très biaisées : d’une part je n’ai pas rencontré des milliers de personnes pour en faire des statistiques pertinentes, d’autre part je ne me suis rendu que dans 2 de la demi-centaine d’états que comporte le pays.

Mais ça n’empêche, mes clichés ont volé en éclat, et j’ai vachement beaucoup apprécié les ricains et leur drôle de pays, yeah !