Où faire du camping en Vendée : ma sélection

Nouveau : mon livre "Changer de vie : comment j'ai décidé de tout plaquer pour découvrir le monde" vient de sortir aux Editions Larousse. Découvrez-le ici.

Vous adorez le camping et vous avez envie de vous évader au bord de la mer pour vos prochaines vacances d’été ? La Vendée est le département tout indiqué ! Avec ses immenses plages de sable fin, son climat chaud sans être étouffant (merci les brises fraîches venues de l’Atlantique), ses eaux aux températures douces, la Vendée a tout de la destination idéale pour ceux qui cherchent des stations balnéaires vivantes, dynamiques, les pieds dans l’eau et la tête au soleil, le tout dans une ambiance décontractée.

Dans cet article, je vous fais un tour d’horizon des meilleurs spots de Vendée pour faire du camping, avec pour objectif d’aiguiller votre choix vers la destination qui vous correspond le plus.

Prêt ? Alors on y va !

1. Saint-Jean-de-Monts

Pour être tout à fait honnête avec vous, le choix de mettre Saint-Jean-de-Monts en numéro 1 de ce top des stations de Vendée où faire du camping n’est pas complètement objectif : j’y vais régulièrement chaque été depuis cinq ans car une partie de ma famille y a élu domicile. Alors forcément, je vois les choses sous un angle plus affectif. Mais ne vous y trompez pas : Saint-Jean-de-Monts est clairement un des meilleurs choix que vous pourriez faire pour vos vacances d’été en Vendée : un centre ville ultra dynamique avec toujours plein d’animation, une immense plage où il est difficile d’être réellement les uns sur les autres tant il y a de l’espace (ça change des plages de la Côte d’Azur), et une ribambelle de restaurants et de cafés pour se détendre et se rafraîchir après une journée d’activités ou de bronzette.

Si vous aimez les séjours plus actifs, vous aurez aussi de quoi faire car vous trouverez autour de Saint-Jean-de-Monts de nombreux circuits pédestres et cyclables qui parcourent le bord de la mer et serpentent au milieu de la forêt de pins. Top si vous cherchez un peu d’ombre dans la journée.

D’une manière plus générale, si vous deviez choisir une location de camping en Vendée pour avoir des vacances équilibrées, c’est-à-dire un bon dosage entre des moments farniente sur la plage, et d’autres plus actifs (vélo, promenade, animations et parcs en famille, …), je trouve que Saint-Jean-de-Monts est une excellente idée.

Mon coup de cœur : déambuler au coucher de soleil sur le Remblais. Ambiance romantique garantie !

2. La Tranche-sur-Mer

Située dans la partie sud de la Vendée, la station balnéaire de la Tranche-sur-Mer a décidé de se tourner vers la pratique d’un sport devenu ultra-populaire désormais : le surf. Le spot le plus populaire c’est celui de la Terrière, qui offre des conditions idéales pour les débutants comme pour les confirmés (enfin c’est ce qu’on m’a dit, car je vous avoue que je n’y connais pas grand chose en surf). En revanche, la plage de la Terrière se trouve quand même bien à l’écart du cœur de la ville (notamment de l’Avenue de la Plage où se trouvent tous les principaux bars et restaurants). C’est bon à savoir, quand même, si vous décidez de réserver un camping là-bas : soyez vigilant sur la localisation, au risque de devoir passer pas mal de temps à vous déplacer entre le camping, le spot de surf et le centre de la station pour profiter des animations.

Au niveau de l’ambiance, sachez qu’elle est quand même assez différente de celle de Saint-Jean-de-Monts ou des stations dont je vais parler plus bas. Ça reste familiale dans l’ensemble, mais on sent que la Tranche-sur-Mer essaie de se positionner sur un créneau « jeunes cool qui viennent surfer la journée et faire la fête le soir ». Ça ne conviendra pas forcément à tout le monde, c’est sûr, mais si vous êtes dans l’optique de vous faire un camping entre potes sur la côte vendéenne, et que vous avez envie de passer du temps sur la planche, clairement c’est une destination à envisager.

3. Les Sables d’Olonne

De toute la sélection que je vous propose aujourd’hui, Les Sables d’Olonne est la destination qui plaira le plus à ceux qui ont envie d’avoir une « vraie » ville à proximité de leur lieu de camping. Car franchement, les autres endroits que je mentionne sont certes remplis de restaurants, de bars et de boutiques de babioles, mais ce ne sont pas des villes. Les habitants sont majoritairement des saisonniers qui bossent dans le tourisme, et la vie locale, de quartier, reste très limitée. En revanche, aux Sables (les habitants ont tendance à oublier la deuxième partie du nom de leur ville 🙂 ), vous trouverez réellement un petit centre ville mignon, dans lequel se promener et/ou pour faire de jolies photos de votre séjour, en particulier dans le quartier de l’île Penotte et ses ruelles aux coquillages (je ne vous en dis pas plus, vous découvrirez ça sur place, c’est vraiment superbe).

Choisir un camping à proximité des Sables d’Olonne, c’est donc s’offrir la possibilité de flâner en ville, sur le port ou dans ses ruelles, lors des moments que vous ne passerez ni à la plage (immense et superbe aussi, d’ailleurs) ni dans les différentes (et nombreuses) activités proposées dans les environs. Un vrai avantage pour les plus citadins d’entre vous, qui veulent profiter de tous les avantages d’une station balnéaire et de ses eaux délicieuses sans rogner sur le reste.

4. Notre-Dame-de-Monts

Remontons dans la partie nord de la Vendée avec la station balnéaire de Notre-Dame-de-Monts, qui se situe juste à côté de Saint-Jean-de-Monts (les deux communes se touchent et certaines plages se confondent entre l’une et l’autre, d’ailleurs). Dans l’esprit elles se ressemblent vraiment beaucoup, d’ailleurs, avec son front de mer animé, ses restaurants, ses bars, et surtout son immense plage. Et puis, toujours dans cette partie de la Vendée, la superbe forêt de pin en retrait de la ville, où circuler à vélo comme à pied est un vrai régal (je profite d’ailleurs de cet article pour tirer mon chapeau à l’office de tourisme de Vendée qui fait un travail formidable sur la mise à disposition des informations sur les possibilités de ballade dans la forêt domaniale des Pays de Monts).

Notre-Dame-de-Monts est également situé dans un coin de Vendée où il y a énormément d’activités et de visites à faire dans les environs immédiats : le Daviaud et l’écomusée des Bourrines de Rosalie (pour découvrir l’habitat d’antan des vendéens), ou le Kulmino (avec une vue à 360 degrès sur l’ensemble du département depuis le haut d’un château d’eau), pour ne citer que quelques unes des nombreuses options que vous y trouverez, et sans parler de l’île de Noirmoutiers qui se trouve à quelques kilomètres de là seulement et où il y a aussi beaucoup à faire et à voir (le passage du Gois est un immanquable).

Bref, quel que soit le type de vacances que vous aimez, que vous soyez plutôt actif ou plutôt farniente à la plage, il est vraiment difficile de s’ennuyer lors d’une semaine à Notre-Dame-de-Monts, surtout si votre camping propose des activités complémentaires à ce que vous trouverez dans les environs.

5. Saint-Hilaire-de-Riez

Cette station balnéaire de Vendée se trouve dans la continuité du front de mer de Saint-Jean-de-Monts quand on part vers le sud. En réalité, si on ne fait pas attention aux panneaux, on pourrait même ne pas se rendre compte que l’on a changé de localité. Les grands immeubles et hôtels qui bordent la plage ne subissent aucune interruption, et la piste cyclable ainsi que la promenade piétonne permet de passer de l’une à l’autre sans vraiment y prêter attention. Bref, Saint-Hilaire-de-Riez est, on va dire ça comme ça, la « périphérie calme » de Saint-Jean-de-Monts. Vous y trouverez donc les mêmes commodités qu’à Saint-Jean, la même proximité avec les commerces, bars et restaurants, mais l’ambiance générale est plus propice au repos et à la sérénité. La moyenne d’âge m’a aussi semblé être sensiblement plus élevé (l’un étant probablement la conséquence de l’autre).

Contrairement aux stations que j’ai mentionné précédemment, une partie de la côte de Saint-Hilaire est constituée de rochers et de sentiers de promenade, plutôt que de grandes plages de sable fin. Ça ne plaira pas à tout le monde, mais si vous aimez marcher et voir des paysages un peu plus accidentés, c’est là qu’il faut aller. Notez qu’il y a aussi pas mal d’activités à faire en famille, sur la commune de Saint-Hilaire.

La côte vendéenne est vraiment propice au camping

Si vous hésitez encore sur le choix final pour votre séjour en camping sur la côte vendéenne, sachez de toute manière que vous ne pouvez pas vraiment vous tromper. Quelle que soit l’option que vous choisirez, vous aurez toujours des plages de sable fin à portée de main (ou à distance tout à fait raisonnable en vélo). Dans toutes les villes de bord de mer (et même dans les terres) il y a des activités qui permettent de s’occuper tous les jours (ça va du petit parc d’attraction avec toboggans à l’écomusée pour les amoureux d’histoire, en passant par des minigolfs, bowlings, …).

Si vous voulez passer un séjour sportif, vous aurez tout loisir de louer des vélos et arpenter les forêts ou le littoral (surtout autour de Saint-Jean-de-Monts), ou bien de louer un paddle ou une planche de surf et vous initier aux sports aquatiques. Et enfin, chaque station a son lot de cafés, bars, restaurants, discothèques, etc.

Finalement, mon meilleur conseil c’est de trouver un camping qui vous corresponde aussi bien sur l’ambiance et les activités proposés que sur les tarifs et l’emplacement par rapport à la plage, plutôt que de chercher à tout prix à rester dans une station balnéaire spécifique.

Voilà, il ne me reste plus qu’à vous souhaiter un bon séjour en Vendée ! Profitez bien !

Jérémy