Plages du Cotentin : mon top 14 détaillé (guide complet de chacune)

Nouveau : comment TOUT QUITTER et partir voyager (très) longtemps ? J'explique tout ici !

Les plages du Cotentin sont parmi les plus belles de France : d’immenses étendues de sable fin, bordées de falaises verdoyantes et d’eau turquoise. Je les connais bien car j’y ai passé plus de 20 ans de ma vie, et j’ai eu l’occasion de tester chacune d’entre elle des dizaines de fois.

Dans cet article, je vous partage mes plages préférées du Cotentin, avec pour chacune un petit topo sur les avantages, les inconvénients, les choses à y faire, ainsi que les restos et les hébergements à proximité.

Bref, si vous vous demandez sur quelle plage du Cotentin faire bronzette cet été, lisez ce guide !

Carte des plages du Cotentin

Avant de rentrer dans le vif du sujet, je vous partage cette petite carte artisanale des plages du Cotentin que je mentionne dans ce guide. Ça vous permettra de vous repérer facilement.

Les plages du Cotentin : les plus belles sont à l’ouest

Les plus belles plages du Cotentin se trouve sur sa côte ouest. Voici mes préférées.

Si vous n’avez pas encore lu mon guide des choses à voir dans le Cotentin, allez-y, vous y trouverez plein d’infos utiles !

> Siouville-Hague, Biville et Vauville

La plage de Siouville, c’est ma plage “coup de cœur” dans le Cotentin : j’y ai passé les étés de mon enfance, et j’y reviens encore très souvent. Elle est dominée par le Mont-Saint-Pierre, une colline verdoyante qui offre un magnifique panorama sur toute la plage ainsi que les maisons du bord de mer. Au large, comme sur toutes les plages de la côte ouest du Cotentin, on distingue les îles anglo-normandes d’Aurigny et Guernesey. Et à droite, c’est le Cap de la Hague et ses falaises abruptes que vous aurez en point de mire. Un cadre magnifique !

Autrement, la plage de Siouville est idéale pour ceux d’entre vous qui auraient envie d’essayer les sports de glisse, dont le surf évidemment, que vous pourrez pratiquer à l’école du “Cotentin Surf Club”.

La plage de Siouville se prolonge loin vers le nord, sur des kilomètres de sable fin. D’abord vous croiserez la plage de Biville et ses immenses dunes, puis celle de Vauville. Elles présentent toutes deux les mêmes caractéristiques. L’ensemble de ces 3 plages représente ce qui se fait de mieux dans le Cotentin, à mon goût.

Au niveau pratique, la plage est surveillée l’été (9h-19h). On y trouve deux restaurants : le Cap Marine (terrasse vue mer) et le Baligan (à 50 mètres de la plage mais pas de vue mer malheureusement). Et pour vous loger, regardez le gîte de Clairefontaine .

Je m’arrête là sur la plage de Siouville, allez lire mon article détaillé pour en savoir plus.

> Sciotot

Pour choisir entre Sciotot et Siouville au titre de plus belle plage de Cotentin, il y a un vrai clivage parmi les habitants des environs. Pour ma part, vous l’avez compris, je fais parti de ceux qui préfèrent Siouville, mais la plage de Sciotot est absolument magnifique également.

La plage de Sciotot est, elle aussi, une immense plage de sable fin. Elle est bordée sur la droite par le cap de Flamanville, qui offre lui aussi de chouettes points de vue (la route côtière qui va de Flamanville vers Sciotot est absolument superbe). Elle se prolonge au sud avec la plage du Rozel, tout aussi belle.

Plusieurs grands parkings gratuits permettent de ne pas trop tourner en rond pour trouver une place, même l’été. Il y a aussi des aires de jeux pour les enfants, un bar de plage très populaire (le Cabaléo), et deux restaurants : le Sauve qui Pleut, juste en retrait de la plage et qui offre une chouette vue mer ; et le Vent de Mer, juste à côté.

Enfin, pour le logement à proximité, regardez les chambres dans cette superbe maison en pierre. Autrement, si vous aimez le camping, il y a Le Ranch à côté, sur la plage du Rozel, qui est connu pour être l’un des meilleurs campings du Cotentin (beaucoup d’animation l’été, super ambiance, …).

Bref, vous avez là une des plus belles plages du Cotentin. A tester absolument pendant votre séjour !

> Surtainville

Photo prise le lendemain du déconfinement, en mai 2020…

Quelques kilomètres au sud de la plage de Sciotot, vous trouverez celle de Surtainville. Elle est véritablement impressionnante tellement elle est immense. On n’en voit pas le bout, ni sur la gauche quand on regarde la mer, ni sur l’horizon quand elle descend, à marée basse, lors des forts coefficients.

Comme les autres plages de la côte ouest du Cotentin, c’est encore du sable fin que vous trouverez ici, bien qu’il y ait quelques petits galets par endroits.

La plage est surveillée de 11H à 19H en juillet et août. Le poste de surveillance se trouve à l’entrée de la plage appelée “la Brèche de l’église”, c’est-à-dire au bout de la route 66 (ok, la RD 66, pour être exacte, mais ça fait moins classe dit comme ça 🙂 ).

Le bourg de Surtainville ne donne pas directement sur la plage. Les maisons proches de l’eau sont surtout des résidences secondaires. Dans le bourg, sur les hauteurs, vous trouverez une petite boulangerie, et un seul restaurant : l’Amarre (près de la “la mare” de Surtainville), un endroit familiale qui accueille régulièrement des concerts les soirs d’été.

Pour vous loger à Surtainville, je vous conseille cette magnifique maison, à quelques centaines de mètres de la plage. Vraiment un cadre idyllique ! Autrement, il y a le camping municipal “Les Mielles“.

> Barneville-Carteret

Si vous venez dans le Cotentin avec l’envie de vous prendre des vacances balnéaires, alors Barneville-Carteret est probablement la destination que je vous conseillerais car on y trouve absolument tout : des boutiques, des glaciers, des boulangeries, des cafés et des restaurants… Et si vous avez envie de faire des rencontres, il y a aussi pas mal de festivités et d’animation à la haute saison.

Barneville, accolée à la commune côtière de Carteret, est la première vraie station balnéaire du Cotentin, historiquement parlant. A la fin du 19e siècle et au début du 20e, les trains partaient de Paris chargés des premiers vacanciers en congés payés, et déversaient les premiers touristes sur cette plage du Cotentin.

Au fil des ans, les visiteurs sont tombés amoureux de cette belle plage de sable fin, et ont fait construire des villas balnéaires, devenus aujourd’hui des résidences secondaires pour la plupart.

Bref, la plage de Barneville est aujourd’hui l’une des plus belles du Cotentin, avec ses maisons élégantes (il y a aussi de nombreux pavillons sans charme qui ont poussé dans les années 60-70, ceci dit) et ses kilomètres de sable fin (à marée basse, on ne voit même plus la mer tellement elle est loin !).

Au niveau pratique, sachez que la plage principale de Barneville est surveillée de 11h à 19h en juillet et août.

Pour le logement, je vous conseille ce joli gîte directement au bord de la plage (cette vue de rêve au coucher de soleil !), ou bien dans cet hôtel pour un cadre chic et élégant (choisissez une chambre vue mer, ça vaut le coup).

Enfin pour manger un morceau, vous pouvez tester l’un de ces restaurants : le Cap ou la Marine pour les amateurs de fruits de mer, ou bien le Noroit pour ceux qui aiment une ambiance plus “bonne franquette”.

> Portbail

Portbail est l’un des plus jolis villages de la côte ouest de la Manche, et les touristes ne s’y trompent pas : ils y sont nombreux dès les premiers jours de beau temps, à venir profiter de son immense plage de sable fin, arborant fièrement son “pavillon bleu d’Europe” (comme la plupart des plages du Cotentin, d’ailleurs).

Le village de Portbail présente la spécificité d’être coupé en deux par un havre, immense étendue de sable à marée basse, où s’échouent des chalutiers ou des bateaux de plaisance. C’est un endroit à voir, même si la baignade ne se fait pas par ici.

Si vous avez envie de tester des activités sur cette belle plage du Cotentin, allez faire un saut à l’école du vent, qui se trouve sur le petit port de Portbail : vous pourrez y découvrir le char à voile, la voile, ou encore le kayak (c’est franchement top à faire dans les eaux du havre à marée basse).

Un tout petit peu plus au sud, vous trouverez aussi les magnifiques dunes de Lindbergh-plage, où la baignade est très agréable également.

La plage est surveillée de 11h à 19h en juillet et août.

Pour manger un morceau, vous aurez plus de choix à Portbail que dans beaucoup d’autres petits villages de bord de mer du Cotentin, même si à mon goût ce n’est pas là qu’on mange le mieux. Testez par exemple Le Rendez-vous des Pêcheurs, dans le bourg, ou tout simplement le Bar-Restaurant de la Plage, simple et plutôt bon, avec un accueil chaleureux. Au sud du havre, à une centaine de mètres en retrait de la plage de Lindbergh, vous pourrez manger ou boire un verre au Bac à Sable, qui propose notamment des moules-frites maisons.

Enfin pour le logement, vous pouvez rester au Village VVF Portbail, ou bien à l’hôtel Aux 13 Arches, qui se trouve dans le bourg (mais à distance tout à fait raisonnable de la plage).

> Très légèrement hors du Cotentin

Enfin, plus au sud, hors du Cotentin, vous avez aussi la plage d’Agon-Coutainville, qui est très réputée aussi. D’une manière générale, les plages de la côte ouest du département de la Manche sont toutes magnifiques. Vous ne serez certainement pas déçu, peu importe celle que vous choisirez.

Les plages de la côte nord du Cotentin

Les plages de la côte nord du Cotentin sont généralement assez populaires du fait de leur proximité avec Cherbourg. A mon goût, elles sont moins belles, moins sauvages que les immenses étendues de sable fin qu’on trouve sur la côte ouest, mais elles sont tout de même franchement sympas. Voici les plus intéressantes à mon avis (elles sont listées d’ouest en est).

> Urville-Naqueville

Première plage de la côte nord du Cotentin quand on arrive du cap de la Hague, la plage d’Urville a été citée dans le top 10 des plus belles plages de France dans le journal britannique The Telegraph. Alors, à mon goût (et à la quasi unanimité des habitants de la région), ce n’est pas la plus belle plage du Cotentin, mais elle mérite largement sa place dans cette sélection.

Vous y trouverez évidemment du sable fin, une école de voile, et quelques jolies maisons normandes, dont les jardins donnent directement sur le sable. En vous éloignant de la plage principale d’Urville pour marcher le long de la mer vers la Hague, vous pourrez également découvrir des blockhaus nazis échoués là, le long des flots. Si vous aimez l’histoire ou si vous êtes simplement curieux, c’est un truc à voir.

Pour vous loger près de la plage d’Urville, aucune hésitation : si vous voulez un gîte, réservez ici. Pour un hôtel de bord de mer, choisissez le Landemer. Et si vous êtes ouvert au camping, celui du village s’appelle Les Dunes.

Enfin, mon conseil pour manger un morceau : allez au Landemer, dont la table est particulièrement réputée.

> Querqueville

On arrive à la première plage de cette liste qui appartient réellement à la ville de Cherbourg. Elle est donc, forcément, beaucoup plus fréquentée que les autres plages du Cotentin que j’ai citées.

Ceci dit, la plage de Querqueville est suffisamment étendue pour que, même par forte affluence, vous ne vous retrouviez pas les uns sur les autres. Plus vous vous éloignez du parking (gratuit) et du poste de surveillance, moins il y a de monde.

La plage de Querqueville est l’une des plages du Cotentin qui présente les meilleures infrastructures : nombreux jeux pour enfants, bars au bord de l’eau, terrains de beach-volley et de pétanque, cale de mise à l’eau, etc. Sans compter évidemment les douches et toilettes publiques, les rince-pieds, et pas mal d’autres petites installations pratiques dans le même genre.

Enfin, ceux qui aiment marcher pourront se promener sur le sentier qui longe la mer, on y croise souvent des VTTistes ou des joggeurs.

Pour vous loger près de cette plage, regardez le gîte La Maison Duchevreuil. Et pour manger, je vous conseille toujours le Landemer, qui ne se trouve vraiment pas bien loin de là.

> Collignon

La plage de Collignon se trouve juste à l’est du centre ville de Cherbourg. C’est l’une des plages du Cotentin où je me rends le plus souvent pour une raison simple : j’ai toujours habité à proximité. Je m’y rends aussi bien l’été quand je n’ai pas le courage de faire la route jusqu’à la plage de Siouville (qui se trouve à 35 minutes de chez moi, contre 15 pour Collignon), ou bien hors saison simplement pour me promener au bord de la mer, sur la digue qui referme la grand-rade de Cherbourg ou sur le sentier du littoral.

Étant une plage de ville, Collignon possède toutes les infrastructures attendues : de quoi se restaurer et boire un verre sur place (au bar-resto Le Collignon – si vous voulez d’autres options, allez jusqu’à Cherbourg-centre), un terrain de beach-soccer, une boutique de location de kayak de mer, des douches de plage publiques, et pas mal d’autres trucs éphémères en été (biblio-plage, jeux à emprunter, cours d’aquagym, etc). Il y a aussi des jeux pour enfants dans les dunes qui se trouvent juste en retrait du sable.

La plage de Collignon est surveillée l’été (11h-19h), sur la partie droite de la digue quand on regarde la mer. La partie gauche est généralement occupée par les amateurs de sports de glisse/vent.

Pour se garer, plusieurs grands parkings gratuits se trouvent à proximité immédiate de la plage. L’accès peut également se faire en bus (ligne 5 et 8 depuis le centre de Cherbourg), mais il faudra marcher un peu.

Enfin, pour vous loger à proximité immédiate de la plage, ça sera ce camping qui vous accueillera !

> Bretteville

Crédit photo : Booking.com

J’aime beaucoup la plage de Bretteville car elle se trouve dans une large crique, généralement à l’abri du vent. Elle est assez petite comparée aux autres plages du Cotentin (quelques centaines de mètres de long, pas plus), mais c’est là aussi du sable fin. Si vous voulez être tranquille, vous pouvez aussi aller vous caler dans les rochers qui se trouvent sur le côté gauche quand on regarde vers la mer, sous le terrain de camping : il n’y a pratiquement jamais personne par là, et on peut aussi s’y baigner (à condition d’être prudent car on est hors de la zone de surveillance).

L’inconvénient majeur de la plage de Bretteville, de mon point de vue, c’est qu’elle est souvent prise d’assaut par les résidents du camping qui se trouve juste à côté. Et comme elle est relativement petite, on a vite l’impression d’être les uns sur les autres.

L’autre difficulté réside dans son accès : on doit descendre via un long escalier étroit, aux marches hautes, ce qui n’est pas forcément très pratique pour les personnes ayant de difficulté à se déplacer.

Au niveau des infrastructures, on n’est pas au même niveau que les plages de Querqueville ou de Collignon : il y a un petit terrain de jeux pour les enfants juste à côté du parking près du camping, et puis un mini centre commercial tout récent, un peu plus haut dans le bourg (avec un Carrefour Contact, tout de même), et c’est à peu près tout.

Malheureusement pas d’options pour manger à proximité immédiate de la plage de Bretteville. Il faudra se déplacer soit jusqu’au restaurant La Maison Rouge, à l’Anse du Brick (cf plus bas), ou bien revenir jusqu’à Cherbourg (lisez ici ma sélection des bons restaurants de Cherbourg).

Et enfin pour le logement, il y a le camping municipal, juste à côté de l’eau, ou bien ce gîte superbe, mon coup de cœur, sur les hauteurs du bourg, avec une magnifique vue mer.

> L’anse du Brick

La plage de l’Anse du Brick à marée basse – Crédit photo : Booking.com

Quelques kilomètres après la plage de Bretteville, vous tomberez sur une autre jolie petite plage qui mérite largement d’être mentionnée dans cet article : la plage de l’Anse du Brick. D’ailleurs, si vous aimez la rando, vous pouvez sans problème vous garer à l’une et rejoindre l’autre à pied par le sentier du littoral, c’est une balade très agréable, d’environ une heure, dans des décors très chouettes. Mais bref, ce n’est pas le sujet.

La petite plage de l’anse du Brick est nichée au pied d’une falaise. Sa forme en croissant de lune lui permet d’être abritée du vent. Elle est réputée pour ses eaux claires. Au large, vous verrez souvent de nombreux petits voiliers ou bateaux de plaisance venus mouiller et profiter du décor vraiment magnifique, qui pourrait presque faire penser aux calanques du sud de la France.

La zone de baignade est constituée de sable fin, mais il y a aussi pas mal de cailloux et de galets au pied de la falaise.

Vous trouverez de quoi vous loger juste au-dessus de la plage, dans cette magnifique maison rénovée avec goût, et disposant d’une vue mer extraordinaire. Autre option, ce camping avec également une chouette vue panoramique.

Pour vous restaurer, mangez à la Maison Rouge : c’est de la cuisine fine, préparée avec attention, servie dans un décor au top. A part ça, il y a peu d’infrastructure : cette plage est relativement isolée (pourtant il peut y avoir du monde, en particulier l’été).

Concernant le parking, ce n’est pas très facile de stationner à proximité, mais voici un bon plan : si vous dépassez l’accès à la plage, juste après un long virage à gauche vous verrez un petit chemin de terre partir sur la droite quand la route commence à remonter : il y a un parking par ici, avec régulièrement des places libres.

> Les autres plages du nord-est du Cotentin

Encore plus à l’est de la côte nord du Cotentin, vous trouverez plusieurs plages assez sauvages, généralement constituées là de petits cailloux ou de galets. Parmi ces plages, vous avez celle de la Mondrée, du Sablon, du Vicq et de Gouberville. Chacune présente des caractéristiques assez similaires : pratiquement aucune infrastructure à proximité à part un petit parking gratuit et le passage du sentier de randonnée qui longe le littoral du Cotentin.

Si vous venez pour être tranquille, par exemple en solo ou en couple, c’est le top car il n’y a vraiment pas grande monde. Mais si vous cherchez du sable fin, un espace de baignade sécurisé ou bien un endroit avec un minimum de jeux pour enfants, alors je vous recommande plutôt d’autres plages du Cotentin que je mentionne dans ce guide.

Les plages de la côte est du Cotentin

Terminons ce petit tour des plages du Cotentin avec celles de la côte est. Alors, clairement, ce ne sont pas les plus belles (je me répète, mais les meilleures sont à l’ouest), mais certaines ont tout de même un certain intérêt. Voici ma petite sélection perso.

> Jonville

La plage de Jonville, juste à côté du village de pêcheurs de Saint-Vaast-la-Hougue que vous devrez absolument visiter pendant votre séjour dans le Cotentin, est la plus belle plage de la côte est. On s’y baigne entre rochers et sable fin, avec une vue sur l’île de Tatihou et les fortifications de Vauban, au loin sur l’horizon.

Elle n’est pas très grande et son parking se remplit très vite dès que les beaux jours arrivent, mais si vous logez dans les parages elle vaut vraiment le coup : elle a un petit côté paradisiaque.

Ce que j’adore aussi, sur la plage de Jonville, c’est la présence du bar-resto de plage le Goëland 1951, aménagé dans un ancien bunker du Mur de l’Atlantique, dont la terrasse a une vue plongeante sur le sable et la mer. Difficile de trouver mieux dans le Cotentin pour boire un cocktail les pieds dans le sable et la tête au soleil.

Pour loger à proximité je vous conseille ce gîte au bord de la mer, à quelques centaines de mètres du Goëland 1951. Autre option : le camping municipal de Jonville, qui se trouve vraiment au bord du sable.

Pour ceux qui ont envie de faire des activités marines, vous pourrez sans problème louer des kayaks, des paddles ou autres au centre nautique qui se trouve à la pointe de Jonville, juste entre les deux morceaux de plage (la plage de Jonville est séparée en deux, nord et sud, par un petit cap).

> Quinéville

Plus au sud, au niveau du World War II Museum de Quinéville, se trouve une grande plage désertique. Alors, elle a moins de charme que les plages de la côte ouest qui sont bordées de dunes, mais elle mérite votre attention si vous venez dans les environs pour visiter les lieux historiques de la seconde guerre mondiale.

Je ne suis pas un grand fan de cette plage pour le bronzage et la baignade car je la trouve constamment battue par des vents frais. Il y a aussi beaucoup de cailloux et d’algues (vous le voyez sur ma photo, prise au mois de juin). D’ailleurs les touristes sont assez rares, même au cœur de l’été. En revanche, elle est assez populaire auprès des amateurs de char à voile, entre autres. Si vous avez envie de tenter l’expérience, je vous invite à regarder les activités du Cercle Nautique de Quinéville.

Au niveau des infrastructures, vous trouverez là un grand parking gratuit, un office de tourisme (ce qui n’est pas fréquent sur les plages du Cotentin), une aire de jeux pour les enfants, des toilettes publiques, et quelques boutiques de souvenirs et de restauration rapide. Rien d’extraordinaire, donc, mais c’est suffisant si vous venez pour l’après-midi.

Pour vous loger directement les pieds dans l’eau, il y a ce gîte juste face à la mer, ou bien le camping Le Canada, sur la partie de la plage se trouvant entre Quinéville et Ravenoville (cf ci-dessous). Autre option légèrement plus loin de la mer, le magnifique château de Quinéville, avec des chambres à partir de 80€ par nuit.

> Ravenoville

Techniquement, Ravenoville et de Quinéville ne forment qu’une seule et unique plage, longue de 17 kilomètres. Elle s’étend de l’embouchure de la rivière Sinope jusqu’à la baie des Veys, limite entre les départements de la Manche et du Calvados. Cette zone inclut d’ailleurs aussi la plage d’Utah Beach, dont je parle juste en dessous. 17 kilomètres ininterrompus de plage, ça fait rêver, non ?

Dans le Cotentin, la plage de Ravenoville est célèbre pour ses “cabanes” de bord de mer que de nombreux photographes ont immortalisées, et qui sont en réalité des jolies petites maisons secondaires.

A part ça, elle présente assez peu d’attrait touristique à mon goût : son exposition fait qu’elle est sensible aux vents frais venus de l’est ou du nord, il y a peu d’infrastructure intéressante (juste quelques jeux pour enfants), et les paysages sont assez monotones (aucun relief, juste une immense plage rectiligne).

Je recommande cette plage surtout si vous venez dans le Cotentin pour visiter les lieux historiques de la seconde guerre mondiale, car elle est vraiment à deux pas des musées et des plages du débarquement (et contrairement à celles-ci, il n’y a pas de foule). Ou bien pour vous initier aux sports comme le char à voile, car sur cette plage du Cotentin on y croise des pratiquants par tous les temps et à toutes les périodes de l’année.

Pour vous loger sur place, il y a plusieurs campings, notamment le Cormoran et le camping des Îles. Si vous voulez un logement indépendant, je vous conseille de loger dans l’une des cabanes que je mentionnais plus haut, par exemple celle-ci : il s’agit en fait de mini-villas typiques, avec évidemment tout le confort nécessaire pour passer un agréable séjour au bord de la mer.

> Utah Beach

Crédit photo – Pixabay / Schaerfsystem

Je termine cette sélection des plus belles plages du Cotentin par celle dont vous connaissez déjà probablement le nom : Utah Beach, célèbre pour avoir été, au milieu du 20e siècle, le décor du débarquement allié en Normandie.

Je le disais plus haut : Utah Beach est le prolongement des plages précédentes, de Ravenoville et Quinéville, formant un seul et unique ensemble de 17 kilomètres. Mais cette plage est, à mon goût, assez peu intéressante en dehors de son aspect historique. Comme ses jumelles, elle est souvent battue par les vents froids venus du nord et de l’est, et donc les sessions de bronzage-baignade ne sont pas les plus agréables. En revanche, il y a toujours des promeneurs à Utah Beach, en raison du musée commémorant le débarquement, ainsi que des différents monuments et vestiges de l’histoire récente (dont des blockhaus faisant partie du mur de l’Atlantique).

En clair, si vous cherchez un lieu purement balnéaire pour profiter du sable, du soleil et de l’eau claire, je vous renvoie au plage de la côte ouest (ou de la côte nord) du Cotentin. Si vous cherchez un endroit où passer un week-end au bord de la mer afin de découvrir l’histoire du débarquement allié en Normandie, alors Utah Beach est tout à fait indiqué.

Pour vous loger sur place, je vous conseille soit ce B&B au bord de l’eau, ou bien ce charmant gîte très légèrement en retrait de la mer. Juste une info utile si vous comptez venir à Utah Beach au mois de juin, les prix grimpent en flèche et il faut souvent s’y prendre un an à l’avance pour être certain d’avoir ce que vous voulez.

Et pour vous restaurer, malgré le côté touristique des lieux, il n’y a guère de choix. Allez au Roosevelt pour profiter de son emplacement proche du sable, mais ce n’est pas là que vous ferez le meilleur repas de votre séjour dans le Cotentin. A quelques kilomètres de là, dans les terres, vous pouvez manger à L’Estaminet, sur la commune de Sainte-Marie-du-Mont : c’est de la bonne cuisine familiale, avec un rapport qualité-prix très honnête.

Bilan et derniers conseils sur les plages du Cotentin

La plage dite “du Platé”, à Siouville…

On arrive à la fin de ce guide des plages du Cotentin. Pour résumer :

les plages de la côte ouest sont les plus belles, et de loin les meilleures si vous venez pour un séjour fait de bronzette et de baignade, et/ou envie de découvrir le surf (et d’autres activités nautiques).

les plages de la côte nord ont pour avantage d’être proche de Cherbourg, elles sont à privilégier si vous cherchez un séjour mixte entre vie citadine et session plage.

les plages de la côte est sont, à l’exception de celle de Jonville, à privilégier pour un séjour sur les traces de l’histoire du débarquement allié, car autrement pour un séjour balnéaire vous trouverez beaucoup mieux ailleurs.

Gardez aussi en tête que la température de l’eau sur les plages du Cotentin reste assez fraîche, même en plein été (et même en pleine canicule). On ne dépasse absolument jamais les 20 degrés dans l’eau, et on considère même que 18 degrés c’est déjà “chaud”. Ce ne sont pas des plages pour les frileux, donc.

Voilà pour les infos concernant les plages du Cotentin, j’espère que ça vous aura été utile. Pensez à cliquer sur “J’aime” ci-dessous si c’est le cas : ça m’encourage à continuer de publier des guides détaillés sur les destinations que je connais.

Enfin, si vous souhaitez soutenir mon travail, vous pouvez faire un truc tout simple : passer par les liens présents dans mes articles quand vous réservez un hébergement, un transport, une activité, … Certains organismes me reversent une petite commission sans que cela ne change quoi que ce soit au montant que vous réglez.

Voilà, il ne me reste plus qu’à vous souhaiter un bon séjour dans le Cotentin !

Jérémy