Que voir dans le Cotentin : les 17 immanquables de votre visite

Nouveau : comment TOUT QUITTER et partir voyager (très) longtemps ? J'explique tout ici !

Vous vous demandez que voir dans le Cotentin pendant votre visite sur place ? Vous êtes au bon endroit : c’est ma région natale, je la connais comme ma poche. Et voici ci-dessous les endroits que je vous conseille de voir dans le Cotentin si vous venez pour la première fois.

Pour simplifier les choses, j’ai regroupé les lieux de manière géographique : la côte ouest, la côte est, la côte nord et l’intérieur des terres. Chaque coin ayant ses caractéristiques propres et ses pépites à découvrir.

En fin d’article, je vous partage également mes bons plans pour vous loger sur place et mes meilleures adresses pour bien manger.

Prêt pour le guide ? Alors c’est parti !

Que voir dans le Cotentin sur la côte ouest

Commençons par la zone du Cotentin que je considère comme la plus belle : la côte ouest, en particulier le cap de la Hague et ses environs immédiats, où se trouvent des kilomètres de falaises, criques et plages de sable fin. Plus au sud, vous trouverez aussi quelques stations balnéaires pour profiter du soleil et de l’eau turquoise. Je vous détaille ça.

> Le Cap de la Hague

que voir dans le cotentin

Vous avez déjà dû en entendre parler : le bijou du Cotentin, la zone que vous ne devez absolument pas louper lors de votre visite de la région, c’est le cap de la Hague.

Vallonnée, verdoyante, déchiquetée par des falaises abruptes où se nichent des criques de galets ou d’immenses plages de sable fin, le cap de la Hague est le paradis des amoureux de la nature.

Je vous prépare un guide détaillé du cap de la Hague et je viendrai vous mettre le lien ici dès qu’il sera prêt. En attendant, je vous envoie déjà admirer le nez de Jobourg et sa forme atypique, le pittoresque port Racine (plus petit port de France), les baies de Quervière et d’Ecalgrain, les dunes de Biville, … Tous ces lieux ont des airs d’Irlande sauvage. Ne manquez pas non plus les petits villages et hameaux hors du temps, comme ceux de Gréville-Hague ou d’Omonville-la-Rogue, avec leurs maisons en pierres typiques du Cotentin.

Enfin, sachez que si vous aimez la randonnée, le cap de la Hague est bordé par un sentier littoral (le GR223, que les locaux appellent le “Sentier des Douaniers”), qui traverse les plus beaux paysages de la région. Garez-vous à l’un des endroits que j’ai mentionné plus haut et vous trouverez vite le balisage blanc et rouge à suivre autant que vous le souhaiterez sur les côtes du Cotentin : c’est un régal.

Lle cap de la Hague est clairement un immanquable de tout séjour dans le Cotentin. Lisez mon guide détaillé qui se trouve ici.

> Les immenses plages de sable fin

Parmi les choses à voir dans le Cotentin, il y a les superbes plages de la côte ouest. Ce sont des kilomètres de sable fin et d’eau turquoise, parmi les plus belles plages qu’il m’ait été donné de voir, en France comme ailleurs.

Ma préférée c’est celle de Siouville-Hague, d’abord parce que c’est là que j’allais quand j’étais enfant, mais aussi parce qu’il y a des magnifiques dunes juste en retrait de la plage, et parce que si on connait les recoins on peut y trouver des petites criques abritées, aux airs de bout du monde. Sur cette plage vous trouverez une école de surf réputée, si jamais vous avez envie de vous essayer à ce sport.

A part la plage de Siouville-Hague, vous pouvez aller à Sciotot, bordée par les caps (dont le cap de Flamanville, sur sa droite, qui propose un superbe point de vue si vous prenez le temps d’y grimper). Là aussi c’est du sable fin à perte de vue.

Et enfin, plus au sud, les plages de Surtainville, Barneville-Carteret, ou même Agon-Coutainville plus au sud (on n’est presque plus dans le Cotentin, là, techniquement parlant)… Je les aime moins, je trouve qu’elles ont moins de charme (il n’y a pas de verdure autour comme à Siouville-Hague ou à Sciotot), mais la température de l’eau est généralement légèrement supérieure (on est quand même plus au sud), et elles ont été davantage aménagées pour les touristes : ce sont des vraies stations balnéaires, avec restaurants, cafés, boutiques de bord de mer, … Alors que les deux premières que je mentionnais sont restées très sauvages dans l’âme (c’est ce qui me plaît, perso).

Notez que toutes ces plages du Cotentin bénéficient du label “Pavillon bleu d’Europe”, garantissant la propreté de ses eaux, entre autres.

Lisez mon guide complet des 14 plus belles plages du Cotentin ici.

> Les îles anglo-normandes

Les îles anglo-normandes sont l’un des petits trésors à visiter lors d’un séjour dans le Cotentin. Évidemment, elles ne sont pas sur le territoire du Cotentin lui-même, il vous faudra prendre le bateau pour vous y rendre (à Diélette ou Barneville-Carteret – regardez les horaires et les liaisons exactes sur le site de la compagnie effectuant les traversées).

Une fois sur place, vous pourrez vous balader dans les jolies bourgades britanniques de St Peter (sur l’île de Guernesey), St Ann (sur l’île d’Aurigny), ou St Helier (sur Jersey), entre autres. Les environs de ces petites villes sont également très jolis, très sauvages, et raviront ceux d’entre vous qui aiment randonner au bord de la mer, à la recherche de petites criques perdues entre deux falaises.

Ma préférence va pour l’île d’Aurigny, dont on peut facilement faire un tour assez complet sur une journée. Guernesey (en photo ci-dessus) peut également se visiter en aller-retour à la journée, mais vous pouvez aussi décider de dormir sur place afin de réellement sentir l’atmosphère de cette île étonnante. Attention aux tarifs, en revanche : c’est beaucoup plus cher que chez nous (voir ici)!

> Les havres du Cotentin

Toute la partie sud de la côte ouest du Cotentin est constituée d’immenses havres de sable fin où circulent des petites rivières devenant de plus en plus large à mesure que la mer approche. Je vous encourage à aller en voir au moins un pendant votre séjour sur place car c’est vraiment impressionnant, en particulier à marée basse.

Le plus beau, c’est probablement celui de Portbail, que j’affectionne particulièrement en raison du charme du village, niché tout au fond du havre à la manière des bourgs scandinaves au fond de leurs fjords. Ceux d’entre vous qui ont envie d’en profiter pour observer les oiseaux doivent aller au havre de Carteret (aussi appelé “Estuaire de la Gerfleur”) : la flore et la faune y sont particulièrement riches.

Enfin, si ce genre d’endroit vous fascine, je vous donne d’autres noms de havres un plus au sud que les deux que je vous ai cités : Surville, Saint-Germain-sur-Ay (le plus grand), Blainville, ou encore Regnéville, qui présentent tous sensiblement les mêmes caractéristiques. Des paysages très typiques du Cotentin, là aussi.

>> Vous cherchez un logement de charme pour explorer la côte ouest du Cotentin ?

Tout d’abord je voulais vous parler de cette maison de vacances magnifique, dans un ancien corps de ferme, idéale pour les familles. La localisation est dans les terres, au calme, mais vous serez à la mer en moins de dix minutes de route, et idéalement placé pour explorer toute la côte ouest du Cotentin, aussi bien le cap de la Hague que les plages et les havres plus au sud. De quoi passer un séjour apaisant et ressourçant !

Si vous cherchez à vraiment avoir les pieds dans l’eau et/ou de plus petit car vous venez seul ou en couple, regardez ce gîte à Siouville-Hague, un des meilleurs rapport qualité-prix de la côte ouest.

Enfin, un excellent compromis entre un logement de charme et une localisation au bord de l’eau : ce gîte, à Surtainville, avec la mer à 800 mètres.

Que voir dans le Cotentin sur la côte est

De l’autre côté du Cotentin, sur la côte est, les paysages possèdent globalement moins de reliefs qu’à l’ouest, et sont moins sauvages. On y trouve surtout des petits villages de pêcheurs. Mais pas d’inquiétude : vous allez en prendre plein les yeux également. Voici les immanquables de la côte est du Cotentin à mon goût.

> Saint-Vaast-la-Hougue

saint vaast la hougue

En 2019, Saint-Vaast-la-Hougue a été élu village préféré des français dans l’émission de Stéphane Bern. Ça a été le détonateur du tourisme pour ce village de pêcheurs où, auparavant, les rares touristes étaient des cherbourgeois y ayant une résidence secondaire, ou bien quelques parisiens au secret de l’existence de cette pépite.

Aujourd’hui, Saint-Vaast-la-Hougue a évidemment gagné en popularité, mais cela reste un village tranquille et charmant : vous allez adorer déambuler le long des quais où les chalutiers s’amarrent, observer les équipages débarquer la pêche du jour, ou vous attabler dans un de ses restaurants où l’on sert, évidemment, le poisson fraîchement ramené du large, le tout dans une ambiance encore très authentique (mais ça pourrait ne pas durer… pourvu que ce tourisme ne défigure pas Saint-Vaast comme il a défiguré la côte de Nacre, Honfleur, Trouville, Deauville, …).

Parmi les choses à faire à Saint-Vaast-la-Hougue (on dit juste “Saint-Vaast” – prononcez “Saint Va” – dans le Cotentin), ne manquez pas la découverte des fortifications de Vauban et sa tour caractéristique. Et juste en face, vous avez l’île de Tatihou, que je vous conseille de visiter dans la foulée.

J’ai écrit un guide complet sur Saint-Vaast-la-Hougue. Ne le manquez pas, il se trouve juste ici !

> L’île de Tatihou

L’île de Tatihou se trouve juste en face de Saint-Vaast-la-Hougue, vous ne pourrez pas la rater quand vous vous promènerez sur le port. Elle servait d’avant-poste aux fortifications de Vauban contre les anglais. On peut d’ailleurs encore admirer la tour à la forme si caractéristique, jumelle de celle qui se trouve sur le continent, à quelques centaines de mètres de là.

Ce qui est sympa à faire, c’est d’aller sur l’île de Tatihou avec l’étrange bateau à roulettes qui fait la liaison depuis le port de Saint-Vaast. Ou encore mieux : faire le trajet à pied, avec des bottes ou directement pieds nus, quand les conditions de marées sont réunies (prenez le temps de bien vous renseigner à l’office de tourisme de Saint-Vaast afin de ne pas commettre d’imprudence, et d’être sûr d’avoir toujours la solution du bateau pour revenir sur le continent au cas où).

Sur l’île, je le disais, vous pourrez admirer la tour Vauban, érigée pour protéger la côte du Cotentin des attaques anglaises, ainsi qu’un musée maritime proposant de belles pièces récupérés dans les fonds marins, antérieures à 1800 pour la plupart. Une partie du musée est aussi consacré à la faune et la flore locale. Le musée n’est pas indispensable à mon goût, mais un tour sur l’île est vraiment sympa à faire si vous avez du temps !

> Barfleur

Autre village de pêcheurs, Barfleur est plus petit que Saint-Vaast mais tout aussi charmant. On vient y déguster un plateau de fruits de mer dans l’un des restaurants au bord de l’eau, ou simplement flâner le long du port, au milieu des pêcheurs débarquant leur cargaison et des promeneurs venus regarder leur ballet incessant, rôdé depuis des générations.

Pendant votre promenade, pensez à vous engouffrer dans les ruelles qui partent du port vers l’intérieur des terres, vous trouverez là des jolies maisons en pierres typiques du Cotentin, le schiste bleu.

Le village de Barfleur a un côté hors du temps qui me fascine à chaque fois que je m’y rends pour le faire découvrir à mes amis qui ne connaissent pas le Cotentin. Je suis sûr que vous allez adorer aussi !

> Le Phare de Gatteville

Du haut de ses 75 mètres, le phare de Gatteville contemple toute la côte nord-est du Cotentin, et est l’un de ses meilleurs points d’observation. D’ailleurs il s’agit du deuxième plus haut phare d’Europe, rien que ça. Aux plus courageux désireux d’en faire l’ascension, il faudra grimper 365 marches permettant d’accéder au point de vue. Mais rassurez-vous : il n’y a pas forcément besoin de grimper jusqu’en haut pour admirer les alentours, une promenade sur les sentiers des environs est tout aussi agréable.

Au niveau pratique, le tarif pour grimper est de 3€ pour les plus de 13 ans et 1€ en-dessous. Les horaires d’ouverture et autres infos utiles se trouvent sur le site web.

> Utah Beach et les musées du Débarquement

Cela ne vous aura pas échappé : c’est en Normandie que se trouvent les plages du débarquement de la seconde guerre mondiale. Bien que la plupart d’entre elles se situent sur les côtes du Calvados, la Manche en possède une bien connue : Utah Beach.

Alors, au niveau purement visuel, ce n’est clairement pas la plus belle plage du Cotentin, loin de là (c’est même à mon goût l’une des moins jolies). Mais le poids de l’histoire est fortement présent, et il est difficile de ne pas ressentir un frisson en s’y promenant et en imaginant le drame qui s’y est joué, plus de 75 ans auparavant.

Évidemment, l’endroit a vu naître plusieurs musées liés au débarquement des Alliés, dont celui d’Utah Beach, qui explique de façon très immersive la stratégie utilisée par les troupes de Churchill le 6 juin 44 pour remporter la bataille et libérer la France du joug nazi. Je ne suis allé qu’une fois dans ce musée, il y a fort longtemps, mais je l’ai trouvé absolument passionnant ! Si vous aimez l’histoire du 20e siècle, c’est un immanquable. Au niveau pratique, c’est 8€ par adulte, il est préférable de réserver en avance via le site internet.

Autres musées intéressants sur la seconde guerre mondiale dans le Cotentin : le Airborne Museum, situé à Sainte-Mère-Eglise et consacré aux parachutistes américains largués en Normandie. Enfin, moins connu, le World War 2 Museum à Quinéville vaut le détour également pour ses pièces uniques et la passion de ses propriétaires.

J’écrirai un jour un article complet sur les musées du débarquement dans le Cotentin pour vous aider à faire votre choix, mais ceux là devraient déjà vous plaire et satisfaire votre curiosité historique.

>> Vous cherchez un logement de charme pour explorer la côte est du Cotentin ?

Si vous voulez vous réveiller avec une chouette vue mer, avoir tous les points d’intérêt à proximité, et être dans un cadre reposant et calme pendant votre séjour, je vous conseille cet établissement qui devrait vous ravir !

Autre option, avec plus de charme : la résidence L’Ermitage, de Mathieu et Adèle, qui vont vous chouchouter et vous faire passer un séjour extra. Situé à Saint-Vaast-la-Hougue, c’est le choix idéal pour découvrir aussi bien les villages de pêcheurs que les plages du débarquement, plus au sud. Mon coup de cœur !

Que voir dans le cœur du Cotentin, dans les terres

Même si le Cotentin est surtout réputé pour ses kilomètres de côtes magnifiques, il y a aussi de nombreuses choses à voir à l’intérieur des terres. Voici ma petite sélection.

> Explorer les Marais du Cotentin

L’un des endroits les plus étonnants et les plus atypiques du Cotentin, ce sont ses marais. Si vous arrivez dans le Cotentin par le train, vous ne manquerez pas de remarquer cette zone étonnante, parfaitement plate, où les eaux semblent avoir dévoré les paysages. En hiver en particulier, les arbres ont les troncs sous les eaux, et seuls quelques haies et buissons dépassant ici ou là dans ce qui étaient des champs verdoyants quelques semaines plus tôt. Les barrières en bois semblent flotter au milieu de nulle part. Et, au milieu de tout ça, un paysan sur sa barque.

L’été, les lieux sont moins impressionnant car ils sont relativement asséchés (ça dépendra de la pluviométrie de l’année où vous déciderez de vous y rendre). Mais à l’automne ou en hiver, il y a un côté apocalyptique dans ces paysages absolument unique. Si vous avez la chance d’avoir de la neige pendant votre séjour, c’est encore plus beau.

La zone étant assez étendue et l’accès pas toujours très simple, je vous conseille de vous rendre à l’office de tourisme de Carentan, la ville principale des marais. Ils pourront vous conseiller sur les plus beaux endroits à voir pendant votre séjour. Pour ma part, j’aime me garer au parking au bout de la Rue du Port, juste après la commune de Carquebut, et ensuite marcher jusqu’au village de Liesville-sur-Douve, où se trouve un très chouette point de vue sur les marais. Il y a aussi des coins très sympas vers Beuzeville-la-Bastille, pas très loin de là. Mais il s’agit là d’une toute petite partie des marais, vous pouvez bien sûr aller ailleurs et en prendre tout autant plein la vue.

Pour conclure sur le sujet des marais, je dirais qu’il s’agit d’un endroit du Cotentin à voir absolument l’hiver quand tout est inondé, mais plus dispensable l’été, quand tout est sec.

> Découvrir les plus beaux châteaux du Cotentin

Le Cotentin abrite de nombreux petits villages ayant conservé un château ou des remparts d’inspiration médiévale.

Parmi les plus impressionnants, je vous conseille d’aller voir celui de Saint-Sauveur-le-Vicomte, édifié au 12e siècle et qui a subit plusieurs sièges d’importance, notamment pendant la guerre de 100 ans. Tous les ans, pendant le week-end du 15 août, s’y tient la plus grande fête médiévale du Cotentin. Mais pas d’inquiétude, le château se visite toute l’année : le prix d’entrée est de 4€ par adulte. Je ne vous mets pas l’adresse, vous ne pourrez pas le manquer : il est en plein cœur du village.

A part celui-là, vous pouvez aussi aller voir le château de Bricquebec (transformé en hôtel-restaurant), celui de Flamanville (qui accueille régulièrement des expositions), ou enfin celui de Martinvast (propriété privée mais qui est parfois ouverte aux visiteurs).

Je termine par mentionner mon préféré : le Château des Ravalet (en photo), qui fait parti des immanquables du Cotentin à mon goût, aussi bien pour l’architecture magnifique du château, construit en schiste bleu du Cotentin, que pour ses jardins et ses étangs. Un endroit où vous croiserez toujours des familles venues se promener dans les allées du parc, ou des couples venus profiter de l’ambiance romantique des lieux. A privilégier au printemps quand tout est fleuri, mais c’est très chouette toute l’année. Immanquable !

> Visiter Valognes, le Versailles Normand

J’ai hésité à vous parler de Valognes dans cet article car je ne considère pas que ce soit un immanquable de votre visite du Cotentin, mais c’est une jolie petite bourgade. Et si vous passez à proximité vous pouvez tout à fait vous y arrêter pour y jeter un œil avant de poursuivre votre route vers le littoral.

Valognes est surnommée le Versailles normand, et on y trouve effectivement une certaine homogénéité dans l’architecture des bâtiments, ainsi qu’un grand nombre d’hôtels particuliers à l’élégance certaine. Si vous aimez le cidre, on y trouve un musée très intéressant sur sa fabrication.

Quelques bonnes tables se sont aussi établies à Valognes ou dans ses environs immédiats, et c’est un endroit intéressant pour loger pendant votre séjour dans le Cotentin en raison de sa localisation très centrale, aussi bien pour visiter la côte ouest que la côte est.

>> Vous cherchez un logement de charme dans le cœur du Cotentin ?

Pour être au cœur des Marais, je vous conseille ce gîte de charme, situé dans ma zone préférée du parc naturel. La déco ne plaira pas à tout le monde (ça peut paraître un peu vieillot), mais je trouve qu’elle correspond bien au côté rustique du Cotentin.

Autrement, toujours à proximité des marais, vous pouvez tenter ce château : regardez les photos, c’est vraiment un endroit exceptionnel. Par contre, faut du budget…

Enfin troisième suggestion, cet hébergement dans un ancien manoir, situé sur la commune de Brix, permet d’être très rapidement dans tous les coins du Cotentin. C’est le meilleur endroit où loger si vous avez envie d’aller aussi bien explorer le cap de la Hague à l’ouest que les villages de pêcheurs à l’est, avec parfois une sortie à Cherbourg pour se faire un resto ou du shopping. Le must !

Que voir sur la côte nord du Cotentin

Continuons notre tour du Cotentin par sa côte nord, qui possède aussi quelques endroits méritant un coup d’œil.

Notez que j’omets volontairement dans cette partie tous les lieux qui se trouvent sur la côte nord mais dans la zone du cap de la Hague, afin d’éviter les redites (la baie de Quervière, Port-Racine, …). Reportez-vous à quelques paragraphes plus haut, dans le descriptif des lieux à voir sur la côte ouest du Cotentin.

> Visiter Cherbourg

visiter cherbourg

Cherbourg est la plus grande ville du Cotentin et elle mérite également une visite pendant votre séjour. Son port de plaisance est vraiment agréable pour flâner, de même que les quais du Bassin du Commerce, où se trouvent de nombreux cafés et restaurants. Et les petites ruelles du centre historique vous donneront un bel aperçu de la ville avant qu’elle ne soit partiellement détruite par les bombardements pendant la seconde guerre mondiale. Les curieux iront également à la découverte de la Cité de la Mer et de son sous-marin nucléaire, pour une visite unique au monde.

Ce ne sera probablement pas la plus belle ville que vous verrez de votre vie, mais elle a un certain charme, une véritable authenticité, et l’offre en restaurants est franchement qualitative (il y a peu de tourisme à Cherbourg, donc les restaurateurs doivent se constituer une clientèle d’habitués pour vivre, et pour cela il faut proposer de la qualité).

J’ai écrit un guide complet sur Cherbourg et ses environs immédiats. Il se trouve là. Vous y trouverez plus de photos et surtout tous mes conseils pour réussir votre séjour sur place.

> Voir l’Anse du Bricq

Une des plus jolies criques à voir dans le Cotentin, en tout cas sur sa côte nord, c’est celle de l’Anse du Bricq. Il s’agit d’une jolie petite plage de sable fin à l’abri des falaises, avec une eau turquoise où il n’est pas rare de voir d’élégants voiliers venir mouiller au large. L’endroit s’admire aussi depuis la route, en haut de la falaise.

Pour ceux qui aiment marcher, vous pourrez vous garer sur le parking et suivre l’étroit sentier qui part à droite de l’Anse du Bricq, juste avant d’arriver à l’eau. Il vous mènera en une heure de randonnée jusqu’au Cap Lévi dont je parle plus bas, en longeant la mer et passant à travers champs. Une chouette ballade !

> Voir la batterie de Brulay et son panorama

Tout près de l’Anse du Brick, un peu plus loin sur la route quand on s’éloigne de Cherbourg, se trouve la batterie du Brulay, qui faisait partie du Mur de l’Atlantique pendant la seconde guerre mondiale. Aujourd’hui, l’endroit se visite au terme d’une petite ascension à travers la lande. En haut, on y découvre également un magnifique panorama sur les environs, avec Cherbourg sur la gauche, la mer à perte de vue au milieu, et le sémaphore de Cap Lévi en point de mire sur la droite.

> Voir le Cap Lévi et ses environs

Continuez encore la route côtière qui se dirige à l’est de Cherbourg, et quelques kilomètres après la batterie de Brulay tournez à gauche en direction du très charmant Cap Lévi et de son sémaphore caractéristique. La route zigzague un peu au milieu d’anciens corps de ferme, parfois retapé, parfois laissé en l’état, avant d’arriver au bord de la mer.

Ce que je préfère, c’est surtout son chemin de randonnée qui longe le littoral et vous emmène jusqu’à Fort Lévi puis jusqu’au petit Port Lévi qui semble suspendu dans le temps, avec ses champs verdoyants autour.

Un vrai décor d’Irlande bucolique, et un de mes coups de cœur dans le Cotentin, sans aucun doute. A voir absolument !

> Profiter des plages de la côte nord

Si vous voulez de la chaleur pour vos baignades, je ne vous conseille pas forcément la côte nord car elle est soumise à des vents froids, même en plein été. Ceci dit, il y a quelques petites plages très mignonnes par ici, comme celle de la Mondrée ou celle du Vicq, à l’est de Cherbourg, où on y est généralement assez tranquille (par contre, pas de surveillance de baignade par ici). Plus populaire l’été, notamment avec son camping juste à côté, il y a la plage de Bretteville, où les enfants seront ravis de jouer dans les rochers qui la bordent.

Autrement, pour ceux qui préfèrent les plages avec davantage d’infrastructures touristiques, les deux plages proches de Cherbourg devraient satisfaire la plupart d’entre vous : celle de Collignon et celle de Querqueville, la seconde étant plus familiale que la première (plus de jeux pour enfants, notamment). Enfin à l’ouest de Cherbourg, juste à l’entrée du Cap de la Hague, vous trouverez la très jolie plage d’Urville, en forme de croissant de lune, qui a des allures de petit paradis également.

Je le redis, mais si vous avez réellement envie de profiter des plages du Cotentin, privilégiez celles de la côte ouest (Siouville, Sciotot, Barneville, …), ce sont de loin les plus belles et les plus agréables, à tous les niveaux.

>> Où loger sur la côte nord du Cotentin ?

Vous pouvez loger à Cherbourg, qui est une base idéale pour être rapidement d’un côté ou de l’autre de la côte nord, et qui permet de se rendre rapidement également dans le reste du Cotentin. Regardez ces appartements récemment rénovés avec une place de parking, ils sont top.

Autrement, si vous cherchez une maison avec du charme et une vue mer, regardez celle-ci sur la commune de Bretteville (très bonne localisation pour toute la partie nord-est du Cotentin).

De l’autre côté de Cherbourg, sur la côte nord toujours mais offrant la possibilité d’explorer facilement toute la partie nord-ouest dont le magnifique cap de la Hague, regardez l’hôtel Le Landemer et sa prestation exceptionnelle ! Vous ne serez pas déçu !

Les infos pratiques pour réussir votre séjour dans le Cotentin

Dans cette partie, je vous partage les infos utiles pour préparer votre séjour dans le Cotentin.

> Où loger dans le Cotentin

Je vous ai déjà donné quelques suggestions au cours de cet article, mais je vais être plus complet ici pour vous aider à faire votre choix.

Mes suggestions pour vous loger dans le Cotentin dépendent de deux choses : de la durée de votre séjour, et de votre objectif en terme de choses à voir.

Si par exemple votre priorité est de voir les plages, vous pouvez choisir de loger sur la côte ouest, pratiquement n’importe où entre Siouville-Hague et Barneville-Carteret (ici par exemple).
Si vous venez pour faire de la rando, privilégiez plutôt le cap de la Hague, qui propose les meilleurs paysages et le plus de sentiers (logez au Landemer).
Si vous voulez profiter plutôt des villages de pêcheurs, allez loger à Barfleur ou à Saint-Vaast (à L’Ermitage).

L’inconvénient majeur de loger sur l’une des deux côtes, c’est qu’il vous faudra faire pas mal de route pour accéder à l’autre côté (comptez environ une heure de route pour traverser le Cotentin d’est en ouest), donc ça peut compliquer un peu les choses pour les visites (mais ça reste très faisable).

Mais vous pouvez aussi bien sûr choisir une location assez centrale, vous permettant d’aller rapidement aussi bien visiter les villages de pêcheurs de la côte est que de vous perdre dans les criques sauvages de la côte ouest. Cherbourg représente là le meilleur compromis : proche des deux côtes du Cotentin, avec aussi des petites pépites à portée de route (vers l’Anse du Brick et le Cap Lévi), et avec la mer sur place. Valognes est assez central également, mais n’a pas la même attractivité que Cherbourg en ce qui concerne le choix en restaurants, en bars, ou même en possibilité de visites. Et, à Cherbourg il y a la mer, ce qui n’est pas négligeable.

Pour vous loger à Cherbourg, je vous renvoie sur mes explications qui se trouvent ici.

Enfin, si vous avez du temps (disons au moins une semaine), si vous envie d’être assez exhaustif dans votre visite du Cotentin et que vous êtes prêt à changer d’hébergement, vous pouvez faire un petit circuit : dormir une ou deux nuits par exemple à Saint-Vaast-la-Hougue, deux nuits à Cherbourg, et deux nuits dans la Hague et une nuit à Portbail, afin de couvrir le Cotentin pratiquement dans son ensemble.  C’est tout à fait faisable, et ça peut même être très sympa comme petit road trip.

Bref, à vous de voir selon le type de séjour que vous envisagez, le temps que vous avez à passer sur place, et vos goûts personnels (loger au bord de la mer ou en pleine campagne, …).

> Quand venir visiter le Cotentin

Si vous vous demandez quand venir visiter le Cotentin, je vous répondrai qu’il y a des avantages toute l’année… et des inconvénients toute l’année également.

La principale incertitude relève de la météo qui peut être aussi bien très douce et très agréable même en hiver, mais qui peut aussi se révéler particulièrement capricieuse aux beaux jours.

Tout de même, la tendance qui se dégage, c’est globalement un temps venteux et pluvieux sur tout le Cotentin entre grosso-modo le mois d’octobre et le mois de mars, et un temps généralement assez doux et agréable au printemps, à l’été et au début de l’automne. Mais cette généralité ne vous mettra pas à l’abri du vent, de la pluie, ou de la grisaille aux beaux jours non plus.

Ce que j’écris là risque de ne vraiment pas vous aider à trancher sur la meilleure période pour venir visiter le Cotentin, mais c’est malheureusement la réalité : vous allez être dans l’incertitude totale jusqu’en dernière minute, au niveau météo, car le temps change très vite et très souvent, dans cette région.

Ma recommandation ça serait quand même de venir soit lors d’un week-end prolongé du mois de mai où généralement il fait assez beau, soit évidemment en plein été où vous maximisez vos chances d’avoir du beau temps au moins quelques jours sur l’ensemble de votre séjour.

Ce que je conseille à mes amis, généralement, c’est quand même d’improviser plus ou moins leur séjour dans le Cotentin en étant attentif à la météo et en réservant en dernière minute leurs hébergements. Mais j’ai conscience que ce n’est pas forcément faisable pour tout le monde. À vous de voir selon vos disponibilités et votre flexibilité, donc.

Notez juste que, malgré sa réputation de région pluvieuse, le Cotentin pouvait se vanter d’avoir le même taux de pluviométrie que la Corse en 2018. Et globalement, le temps n’y est pas pire qu’ailleurs sur la façade ouest de notre pays : la Bretagne, les Landes, la Vendée ou le Pays Basque sont à loger à la même enseigne, mais avec quelques degrés de plus au thermomètre, il faut bien l’avouer.

> Comment venir dans le Cotentin

L’idéal c’est de venir en voiture, car le Cotentin c’est vraiment le bout du monde, et il n’y a pratiquement pas de transport en commun permettant de s’y rendre facilement. De plus, une voiture vous permettra une fois sur place de circuler à votre guise et ainsi pouvoir découvrir les moindres recoins de cette belle région, sans vous limiter à ce qui est accessible par les transports publics (pratiquement rien).

Si vous n’avez pas de voiture, vous pouvez venir en train jusqu’à Cherbourg, et en louer une à votre arrivée à la gare (il y a une boutique Avis juste en sortant de la gare sur la droite, et d’autres loueurs un peu partout dans le centre-ville). Le prix du billet de train depuis Paris pour Cherbourg varie selon votre anticipation de l’achat : on peut trouver des billets à 20€ en s’y prenant à l’avance (regardez ici s’il y en a encore) sinon le plein tarif est fixé à plus de 50€ l’aller-simple par la SNCF (ça fait mal). si vous ne voulez pas vous ruiner pour venir dans le Cotentin, un seul conseil : anticipez (je sais, c’est contradictoire avec ce que je disais tout à l’heure par rapport à la météo…).

Ceci dit, si vous n’avez pas de voiture, sachez qu’il y a deux alternatives pour venir dans le Cotentin sans devoir vendre un rein :
les Blablabus (anciennement Ouibus de la SNCF) dont le trajet dure 6h depuis Paris pour un prix autour des 10€ l’aller simple, ce qui est vraiment bon marché ;
et sinon le covoiturage, avec des trajets assez fréquents entre Paris et Cherbourg pour des tarifs autour des 25-30€ généralement, ce qui reste assez raisonnable. D’ailleurs d’une manière générale, Cherbourg est bien desservie par les trajets en Blablacar, en raison justement de l’absence de transport en commun digne de ce nom, donc n’hésitez pas à regarder les propositions sur leur site.

> Comment se déplacer une fois sur place

Aucune hésitation sur les moyens de transport à employer pour visiter le Cotentin, il vous faut impérativement une voiture ! Autrement vous êtes condamné à rester dans les villes de Cherbourg, Valognes et Carentan, les trois seules villes de la région à être desservies par le train (le Paris-Cherbourg), et ce ne sont clairement pas les lieux les plus intéressants à découvrir dans le Cotentin.

Il n’y a pas non plus de réseau de bus permettant d’aller dans les villages et les recoins magnifiques du Cotentin, donc vraiment, la voiture est impérative. Si vous n’en avez pas, louez-en une soit au départ de chez vous, soit à votre arrivée en gare de Cherbourg. Vous ne le regretterez pas.

> Quelques bons restaurants à tester pendant votre séjour

Vous trouverez évidemment de très bonnes tables dans le Cotentin : la région étant assez peu touristique, les restaurateurs doivent miser sur une clientèle locale pour pouvoir survivre, et donc fidéliser autant que possible ses clients. La meilleure façon pour cela, c’est de proposer de la qualité. Ce qui fait que globalement, on mange bien dans le Cotentin, même dans les petits restaurants sans prétention. Qui plus est, l’accueil est souvent chaleureux et agréable. Je mets un petit bémol à cela dans les endroits vraiment très touristiques au pic de la saison, mais vraiment dans l’ensemble vous ne devriez pas être déçu par la bouffe.

Quelques adresses à vous conseiller, donc, puisque c’est le sujet de cette partie. Ça ne va pas être facile car il y a beaucoup d’endroits à tester, mais en voilà quelques uns. D’abord, l’un des plus réputés du Cotentin : le Landemer. Sa localisation à flanc de falaise est impressionnante, on y mange divinement bien avec une vue imprenable sur les prémices du cap de la Hague, qui s’étend là. C’est cher, par contre (perso c’est complètement hors budget pour moi). Mais si vous voulez du haut de gamme, vous serez servi !

Dans un style très différent, vous pouvez aller au Bouche à Oreille, un restaurant familiale, à la bonne franquette, perdu au milieu de la campagne, en retrait de la plage de Siouville-Hague. On y mange des plats “à l’ancienne”, donc du très classique, mais avec des produits du terroir et une façon de cuisiner tout ça absolument délicieuse. Ambiance chaleureuse, bouffe bonne et copieuse, service avec le sourire : que demander de plus ?!

Si vous voulez manger des fruits de mer et des poissons, je vous conseille Le Comptoir de la Presqu’île, à Barfleur, sur le port : la carte est assez petite mais elle change souvent, et on vous sert toujours des produits frais et locaux.

Enfin deux crêperies que j’aime beaucoup : le Saint Michaël à Cherbourg et la Cour Sarrasine à Valognes. C’est bon, copieux et la déco est agréable dans les deux endroits. Parfait !

Bien sûr, il y a énormément d’autres restaurants que je pourrais vous recommander, mais ceux-là sont des valeurs sûres.

Bonne découverte du Cotentin à tous !

Voilà, on arrive à la fin de ce guide des choses à voir dans le Cotentin pour votre première visite. Bien sûr, je n’ai pas été exhaustif dans cet article, il y a encore bien d’autres trésors à découvrir dans cette jolie région, mais si vous venez pour la première fois, vous avez là les essentiels et les immanquables absolus.

Si cet article vous a été utile, pensez à cliquer sur J’aime ci-dessous, ça m’encourage à continuer la publication de guides complets sur les endroits où je me rends (ou que je connais bien, comme c’est le cas là pour le Cotentin).

Et si vous voulez soutenir concrètement mon travail, vous pouvez faire un truc tout simple : passer par les liens présents dans mes articles quand vous réservez vos hébergements, billets de transport ou activités. Certains organismes me reversent une petite commission sans que cela ne change quoi que ce soit au montant que vous payez, et ça me permet de maintenir ma petite activité de conseils aux voyageurs.

Il ne me reste plus qu’à vous souhaiter une excellente découverte du Cotentin, en espérant que cette région vous plaise autant qu’à moi !

Jérémy