Siouville et sa plage : guide complet pour réussir votre séjour sur place

Nouveau : comment TOUT QUITTER et partir voyager (très) longtemps ? J'explique tout ici !

Vous envisagez un séjour à Siouville et sa plage prochainement ? Vous êtes au bon endroit : c’est l’une des plus belles plages du Cotentin (et même la plus belle à mon goût). J’y ai passé les étés de mon enfance et j’y reviens encore très fréquemment.

Dans cet article, je vous partage toutes les infos nécessaires pour réussir votre séjour dans cette petite station balnéaire de sable fin, notamment les restaurants à tester, les endroits où loger, et les choses à faire dans les environs.

C’est parti pour le guide !

Les 4 plages de Siouville-Hague

On dit souvent “la” plage de Siouville, mais en réalité il y en a plusieurs. Les voici.

> La plage principale de Siouville

D’abord évidemment la plage principale de Siouville, cette magnifique étendue de sable fin, pratiquement à perte de vue. Orientée plein ouest, c’est un vrai régal de s’y poser pour admirer le coucher de soleil. Vous verrez aussi souvent des surfeurs ou des amateurs de stand-up paddle, qui restent dans l’eau jusqu’aux derniers rayons, ça doit être un chouette moment à vivre.

Quand on regarde la mer, la plage est bordée sur sa gauche par de gros rochers et le Mont Saint Pierre, où vous verrez quelques jolies maisons en pierre sous une grande colline verdoyante (on peut y accéder à pied), et à droite par la petite rivière appelée le Doué, qui délimite également la zone des dunes.

> La petite crique

A part la plage principale, il y a deux autres petites plages à Siouville, de sable fin également. Elles se trouvent toutes les deux à gauche du Mont Saint Pierre quand on regarde vers la mer depuis la plage principale.

La première c’est une petite crique d’une centaine de mètres de long. Son accès se fait soit entre les rochers à marée basse, soit en escaladant tout ça par l’espèce de petit muret qui passe en contrebas d’une belle propriété en pierre si la mer est haute.

J’aime bien cette plage car elle est à l’abri du vent et il y a souvent beaucoup moins de monde du fait de son accès difficile. En revanche, pendant longtemps il y avait plus d’algues que sur la plage principale, rendant la baignade moins agréable.

> La plage du Platé

La seconde, c’est celle du Platé. Cette plage de Siouville est plus connue, notamment parce qu’elle est visible de la route qui fait Diélette-Siouville. Une grande étendue de sable fin bordée par des hautes dunes et le Mont Saint Pierre verdoyant. La baignade n’y est pas surveillée, mais vous verrez souvent des baigneurs l’été car on y est vraiment tranquille.

L’accès piéton se fait par le littoral, en suivant le sentier qui part de la plage principale, passe au-dessus de la maison en pierre (vous ne la manquerez pas) puis au-dessus de la crique que je décrivais ci-dessus, avant d’arriver au niveau d’un petit parking d’où vous pourrez descendre sur la plage à travers la dune. Autrement, l’accès en voiture se fait par une petite route qui décroche de la D4 sur la droite dans le sens Siouville-Diélette (ça descend raide !).

> La plage nudiste

Sachez qu’il y a une plage nudiste à Siouville : elle se trouve dans le prolongement de la plage principale, mais franchement très loin (il faut marcher une vingtaine de minutes). Les nudistes se mettent généralement près du premier bunker de la seconde guerre mondiale, mais vous n’aurez probablement pas à vous aventurer aussi loin (sauf pour voir le bunker, du coup).

Siouville plage : les infos pratiques

Passons aux infos pratiques de la plage principale de Siouville, car j’imagine que c’est ce qui vous amène dans les parages.

> Quels sont les accès à la plage de Siouville

D’abord, sachez qu’il n’y a pas de transport en commun pour se rendre à Siouville, il vous faudra forcément votre propre véhicule. Si vous n’en avez pas, vous devrez venir en train jusqu’à Cherbourg (billets ici) pourrez louer une voiture en arrivant à la gare de Cherbourg. C’est le loueur Avis, juste à droite en sortant de la gare (c’est le seul à la gare). Je vous conseille de réserver à l’avance (via ce site) car ils n’ont pas une très grande flotte, et les locations peuvent vite être complètes en été.

Après, une fois dans le bourg du vieux Siouville, au niveau de la mairie, descendez toujours la route jusqu’à la mer (c’est discrètement fléché Siouville-plage). Il y aura plusieurs accès à la plage sur les boulevards Deveaux et André Michel (ils se suivent).

>> L’accès par la rue César Lenoir

Le premier accès à la mer que vous verrez en arrivant par la route descendant du bourg, c’est au croisement entre le boulevard Michel et la rue César Lenoir : une petite cale qui descend vers le sable à partir de la petite épicerie. Vous la verrez de la route qui descend du bourg, mais vous ne pourrez pas y accéder en voiture aussitôt car elle est en sens unique, il faudra continuer la route, puis prendre deux fois à gauche dès que vous le pourrez, afin d’être dans le bon sens.

>> La cale Pithois

Entre temps, vous verrez un second accès à la mer : la cale Pithois, sur la place des Tamaris, juste en face du restaurant le Baligan, du point d’info touristique et de la salle communale des Tamaris (où il y a régulièrement des expos de peintures et de photos en été, d’ailleurs). C’est l’accès à la plage de Siouville qui est le plus utilisé en raison de la présence du parking gratuit à proximité, des douches publiques gratuites, et du bar-resto le Baligan très populaire en été.

>> La cale John Hunter

Le troisième point d’accès se fait à 200 mètres de là (en partant sur la droite quand vous regardez vers la mer), au croisement du boulevard Deveaud et de la rue Marcel Jacques. La cale s’appelle “John Hunter” en mémoire d’un soldat américain du débarquement.

C’est là où se trouve le poste de secours de la plage de Siouville-Hague. Donc si vous avez besoin d’infos sur la température de l’eau, de l’air, la force du vent ou les horaires des marées, tout est ici (enfin en été, le reste de l’année la cabane qui leur sert de poste de surveillance est déserté).

>> Par le surf et les escaliers du Cap Marine

Enfin, continuez 100 mètres sur le boulevard Deveaud et vous trouverez le quatrième point d’accès à la mer, au niveau du Cotentin Surf Club (vous ne pourrez pas le rater : il y a toujours du monde devant, et l’architecture de la baraque fait qu’elle dénote complètement dans le paysage pavillonnaire local). Là, l’accès se fait surtout pour les surfeurs, mais vous pouvez tout à fait accéder à la plage de Siouville ici également. Par contre, je préfère vous prévenir, ce n’est pas une cale ni un escalier, on descend à l’arrache sur des grosses pierres placées dans la dune pour la soutenir, c’est franchement dangereux (je ne comprends pas qu’il n’y ait pas encore eu de blessés ici…).

A partir du Cotentin Surf Club, vous pouvez suivre le petit sentier du littoral qui passe derrière leur local, derrière une maison bleue et derrière le restaurant Le Cap Marine : vous aurez à partir de là plusieurs escaliers permettant un accès à la plage de Siouville en toute sécurité (il y a des rampes, etc).

Aussi, c’est un spot très sympa pour admirer le paysage en étant légèrement surélevé par rapport à la plage : les bancs sont nombreux, et au pire la terrasse du Cap Marine vous tend les bras. Notez aussi qu’il y a des points d’eau au niveau de ces escaliers, ça peut être utile.

Voilà pour les accès à la mer de la plage principale de Siouville. Il y a d’autres plages sur la commune, je vous en reparle plus bas.

> Où se garer à proximité de la plage de Siouville

Le parking principal de la plage de Siouville se trouve sur la place des Tamaris, ici exactement. Selon la saison et l’heure de la journée où vous arriverez sur place, il se peut que le parking soit plein (en été à partir de 14 heures c’est déjà blindé). Dans ce cas là, vous verrez de nombreuses voitures garées sur le bas-côté de l’avenue des Peupliers (mais je pense que la mairie finira par interdire le parking sauvage ici comme ils l’ont fait sur les boulevards du bord de mer, en mettant des blocs de béton).

Autrement, il y a des places gratuites sur le boulevard Deveaud à partir du Cotentin Surf Club et sur les 500 mètres qui suivent, mais la compétition est rude entre les baigneurs et les surfeurs : si vous trouvez une place, vous êtes chanceux. On peut aussi en trouver sur le boulevard André Michel car peu de gens osent s’y engager (sens unique faisant repartir dans la direction par laquelle on vient d’arriver). Au bout, sur la rue César Lenoir, vers la petite épicerie, il y a parfois quelques places aussi.

Autrement, il y a moyen de trouver des places sur les rues Marcel Grillard, Lechevallier, et André Gosselin (mais dès qu’il y a un peu de vagues, les surfeurs les prennent d’assaut : elles sont toutes proches de la mer). Enfin, dernière astuce que je vous souffle même si je ne devrais peut-être pas le faire : le parking du centre de rééducation Korian, qui est souvent vide.

Voilà pour le parking ! En résumé, si vous venez hors saison ou assez tôt dans la journée, vous n’aurez pas de mal à vous garer au parking principal. Autrement, en plein été après 14h, vous tournerez un peu dans les rues que je vous ai indiqué mais vous finirez par trouver sans trop de problème.

> La surveillance de la plage (zone, horaire, dates)

La surveillance de la plage principale de Siouville a lieu depuis le poste qui se trouve sur la cale John Hunter. Elle inclut la zone de baignade délimitée par les bouées jaunes, mais les sauveteurs ont une vue assez large sur l’ensemble de la plage principale, s’étendant grosso-modo entre le Mont Saint Pierre sur la gauche et l’embouchure de la petite rivière appelée le Doué sur la droite.

Bien qu’il y ait du monde dans l’eau toute l’année, notamment en raison de la présence de nombreux surfeurs, le poste de surveillance n’est actif qu’en juillet et août, de 9h à 19h. Si vous prévoyez de vous baigner en dehors de ces dates et horaires, je vous recommande la plus grande prudence : gardez en tête que le Raz Blanchard, le courant qui passe au large de la plage de Siouville, est l’un des plus dangereux d’Europe. Si vous voulez voir à quoi il peut ressembler, regardez cette vidéo impressionnante (j’ai le mal de mer rien qu’à la regarder ahah !).

Tous les ans, sur la plage de Siouville ou sur ses voisines présentant les mêmes caractéristiques, on déplore de dramatiques accidents (le dernier en date au moment où j’écris ces lignes, c’est celui-là). Je le répète : soyez prudent.

Commerces, restaurants et logement à proximité

La plage de Siouville est loin d’être aussi populaire que les grosses stations balnéaires de la côte ouest, comme Saint-Jean-de-Monts en Vendée, par exemple. Les commodités à Siouville ont été pensées avant tout pour le bien-être des quelques locaux qui vivent là à l’année. N’espérez donc pas y trouver des kilomètres de boutiques vendant des tongs, des glaces et des t-shirts.

> Où faire vos courses à Siouville

Il n’y a qu’une seule petite boutique de rafraichissement : elle s’appelle Croquez-moi et se trouve sur la rue César Lenoir, juste à la sortie de la cale du même nom. C’est pratique si vous voulez passer l’après-midi à la plage et que vous avez envie d’une pâtisserie, d’une glace ou même d’une bouteille d’eau pour vous rafraîchir : vous n’aurez pas à aller bien loin, et le nouvel aménagement qu’ils ont effectué récemment est très sympa. Il y a aussi de l’alimentaire basique (eau, pain, quelques fruits et légumes, …).

En revanche, si vous avez besoin de faire des courses plus consistantes pendant votre séjour, il vous faudra prendre la voiture et aller jusqu’au bourg des Pieux, à un petit quart d’heure de là, où vous aurez le choix entre plusieurs grandes surfaces (Intermarché, Super U, Lidl).

> Où manger à Siouville

Au niveau des restaurants, il y a le Cap Marine qui se trouve juste à côté du Cotentin Surf Club, sur le boulevard Deveaux, et qui dispose d’une magnifique terrasse au bord du sable, légèrement surélevée, permettant d’admirer la plage dans son ensemble (venez au coucher de soleil, c’est magique).

Il y a aussi le Baligan sur la place des Tamaris, dans une ambiance presque paillote, où on mange des burgers et on descend des bières généralement locales. Le personnel est chaleureux et on mange très bien. Seul regret : on ne voit pas la mer depuis cet établissement.

Beaucoup plus loin de la plage, il y a aussi un restaurant à tester : le Bouche à Oreille, pour une ambiance à la bonne franquette et des plats copieux et délicieux. Mais il faudra y aller en voiture !

> Où loger à Siouville

Enfin pour l’hôtellerie, il n’y a pas encore énormément d’options : sur Booking il n’y a que ce gîte de référencé (mais il fera largement l’affaire !). Si vous venez en camping-car, il y a une zone dédiée pour votre stationnement, sur l’avenue des Peupliers, à deux pas de la plage (mais c’est payant).

Que faire à Siouville à part la plage : 8 suggestions

Hormi profiter de sa plage, il y a plein de choses à faire à Siouville si on aime la nature ou les activités un peu sportives. Voici quelques idées.

> S’initier au surf au Cotentin Surf Club

La plage de Siouville c’est LE spot de surf incontournable de Normandie. L’école de surf du Cotentin y a élu domicile, et vous verrez tout le temps des gens dans l’eau, ou marcher dans les rues avec une planche sous le bras. Si vous envisagez des vacances à Siouville, tentez au moins une fois l’expérience du surf : les instructeurs sont très sympas et c’est l’occasion de découvrir ce sport dans un cadre magnifique.

Pratique : le Cotentin Surf Club a son site internet ici . Il se trouve au 14 boulevard Ferdinand Deveaud.

> Se promener sur le sentier du littoral

Une promenade vraiment chouette à faire consiste à longer le sentier du littoral qui part, grosso modo, du bout de la plage de Siouville (à gauche quand on regarde la mer), et qui va jusqu’au port de Diélette.

Quand vous êtes sur la plage, partez à gauche toute, et au bout grimpez les escaliers qui se trouvent dans la falaise. Puis prenez aussitôt à droite, en haut. On passe d’abord dans un minuscule hameau avec 3 jolies maisons en pierre de schiste bleu, typiques du Cotentin, avant de se retrouver au-dessus de la plage, dans un écrin de verdure rappelant l’Irlande. Vue magnifique !

> Explorer les dunes

De l’autre côté de Siouville, à droite quand on regarde la mer, il y a la zone protégée des dunes : un vrai régal à explorer, avec cette végétation de chardons, d’ajoncs et autres petites fleurs colorées et souvent piquantes.

On y accède soit directement depuis la plage, en escaladant les dunes qui font la limite (mais c’est déconseillé car ça les abime), soit par derrière l’établissement Korian, par l’un des chemins qui part sur la gauche (pas très facile à trouver).

J’adore aller me promener par là, c’est sauvage, il n’y a personne, et l’ambiance est vraiment différente du reste du Cotentin. Top !

> Voir les bunkers du mur de l’Atlantique

Immanquable quand on se promène sur la plage de Siouville : l’étrange reste de bunker nazi, au pied des dunes, sur la droite quand on regarde la mer (comptez une bonne demi-heure de marche depuis le poste de surveillance de la plage de Siouville : on le voit bien, mais il est loin !).

Ces dernières années, il est devenu un lieu d’expression de tagueurs qui le recouvrent de dessins plus ou moins réussis (un excellent était sur le thème de Star Wars). On aime ou ou n’aime pas, en tout cas ça ne retire en rien la charge historique des lieux. Sachez que si ça vous intéresse d’en voir d’autres, il faut aller jusqu’à la plage de Vauville, quelques kilomètres plus loin.

> Explorer le Mont Saint Pierre

La petite colline qui domine tout Siouville et sa plage s’appelle le Mont Saint Pierre. On le voit sur la gauche de la plage, quand on regarde la mer. Il y a le sentier du littoral, que je mentionnais plus haut, qui passe juste en contrebas. Si vous voulez la meilleure vue du coin sur l’ensemble des plages de Siouville, la verdure des environs, et même les îles anglo-normandes au large (par beau temps), essayez de grimper jusqu’à son sommet.

C’est pas une escalade très facile car c’est beaucoup de caillasse et il n’y a pas réellement de sentier, mais la vue en vaut la peine. Le soir, j’ai souvent vu des lièvres se balader par là, aussi, ça peut être chouette si vous avez des enfants.

> Voir la maison en coquillages

C’est la curiosité de Siouville-Hague : sa maison en coquillages. Elle se trouve dans une impasse assez difficile à trouver (ici exactement). On peut y admirer d’énormes sculptures en coquillages, des poissons, des dieux et déesses grecques (enfin j’imagine), et plein d’autres choses.

Seule déception, c’est une maison privée et on ne peut pas rentrer dans le jardin pour voir ça de plus près. Mais devant le succès de sa création, j’espère que l’homme derrière les sculptures finira par accepter d’ouvrir sa maison et son atelier à la visite, ça serait chouette. En tout cas, ne manquez pas de passer voir, c’est impressionnant !

> Se promener au Pont Helland

Loin de l’agitation de la plage (enfin, agitation toute relative, hein), si vous voulez un point d’eau au calme, je vous conseille le Pont Helland, sur les hauteurs du Hameau ès Francs. Rien d’extraordinaire, mais un petit étang sympa ainsi que des sentiers boisés si vous voulez un peu de fraîcheur pour vous promener. Il y a aussi des tables de pique-nique et des aires de jeu pour les enfants.

> Découvrir le vieux-Siouville

Sur les hauteurs, à quelques centaines de mètres de la plage, se trouve le bourg du vieux Siouville, avec ses maisons en pierre cernées de fleurs et de lierre.

L’église qui surplombe la mer est également à voir, je lui trouve énormément de charme. Il y a aussi de jolies maisons vers le chemin des Costils et le hameau ès Francs, juste avant d’arriver au Pont Helland.

Rien d’extraordinaire si vous connaissez déjà l’architecture des maisons du Cotentin, mais si vous venez de loin vous allez probablement apprécier.

Que découvrir dans les environs de Siouville-Hague

Je ne peux que vous encourager à aller découvrir les environs : il y a beaucoup à voir dans le Cotentin pour les amoureux de la nature et des grands espaces. Voici quelques suggestions à proximité immédiate de Siouville et de sa plage.

> Le cap de la Hague

Tout le cap de la Hague est à voir absolument lors de votre séjour dans les parages, notamment le nez de Jobourg et ses falaises escarpées, Goury et ses airs de bout du monde, ou encore Port Racine, le plus petit port de France. Le sentier de randonnée GR 223 en fait le tour, si vous aimez marcher vous allez être au paradis (j’ai même croisé des randonneurs aguerris qui faisaient l’aller-retour Siouville-Jobourg dans la journée, mais là faut être en sacrée forme !).

> Les dunes de Biville

Ne manquez pas non plus les immenses dunes de Biville et ses étonnants engins militaires abandonnés là. La végétation et l’ambiance aride des lieux nous transportent bien loin de la Normandie verdoyante que l’on a l’habitude de voir ou d’imaginer. Un immanquable des environs de Siouville, à mon goût.

> Les jardins et les châteaux des environs

Vous pouvez aussi aller voir la mare de Vauville, idéale pour observer les oiseaux, ainsi que les jardins botaniques accolés à son château (plus de 1000 espèces végétales à découvrir, ça ravira les amoureux des fleurs !).

Autre château intéressant, celui de Flamanville, visitable seulement aux journées du patrimoine, mais l’extérieur est déjà chouette. Pas indispensable, ceci dit.

> Le port de Diélette

Accessible à pied depuis Siouville via le sentier du littoral, le port de Diélette n’est malheureusement plus aussi photogénique qu’il l’était pendant mon enfance, où les petites digues de pierre abritaient trois navires de pêche rongés par la rouille, avec les maisons de pêcheurs adossées aux falaises en arrière plan. Aujourd’hui, centrale nucléaire à proximité oblige, les lieux ont été agrandis et transformés pour pouvoir accueillir des bateaux plus imposants. Mais il y a encore de quoi trouver du charme à ce petit port, surtout si vous venez tôt le matin.

> Les îles anglo-normandes

Si vous vous sentez l’âme aventurière, vous pouvez même pousser vos explorations jusqu’à prendre le petit bateau qui fait la liaison entre la France et les îles anglo-normandes, afin de découvrir Jersey, Guernesey ou Aurigny (souvent au départ de Diélette ou de Barneville, renseignez-vous sur ce site.

Avis et bilan sur Siouville, sa plage, et ses environs

On arrive à la fin de ce guide sur Siouville, sa plage et ses environs immédiats. J’ai essayé d’être le plus complet possible pour vous aider à préparer au mieux votre séjour sur place.

C’est une destination qui plaira avant-tout aux amoureux de grands espaces et de nature. Si vous cherchez un endroit pour faire la fête, du shopping et rencontrer des gens en soirée, je vous déconseille Siouville car vous seriez probablement déçu. On vient à Siouville pour profiter de la plage, des activités nautiques, et découvrir les alentours qui sont absolument merveilleux (ne manquez vraiment pas le cap de la Hague – lisez mon article ici).

Si cet article vous a aidé, pensez à cliquer sur J’aime ci-dessous, ça m’encourage à continuer de publier régulièrement des guides complets sur les destinations que je connais bien, en France comme à l’étranger.

Et si vous voulez soutenir mon travail, vous pouvez faire un truc tout simple : passer par les liens présents dans mes articles quand vous réservez des hébergements, des billets de transport, une location de voiture ou des activités. Certains organismes me reversent une petite commission sans que cela ne change quoi que ce soit au montant que vous réglez.

Il ne me reste plus qu’à vous souhaiter un excellent séjour à Siouville et à profiter de cette plage magnifique comme il se doit !

A bientôt !

Jérémy