Progresser rapidement en anglais : 6 conseils indispensables

Nouveau : comment TOUT QUITTER et partir voyager (très) longtemps ? J'explique tout ici !

Vous avez besoin de progresser rapidement en anglais, par exemple parce que vous partez en vacances à l’étranger bientôt, ou que votre travail vous oblige à avoir des relations à l’internationale ? Vous êtes au bon endroit : dans cet article, je vous partage mes 6 meilleurs conseils pour une progression rapide dans la langue de Shakespeare, issus de mes expériences dans l’apprentissage de 5 langues étrangères.

Prêt ? Go !

1. Concentrer son apprentissage sur ce qui est réellement utile

Si vous voulez progresser rapidement en anglais, vous devez faciliter la tâche à votre cerveau qui devra mémoriser un grand nombre de mots. Or, notre capacité mentale est limitée. Si vous vous chargez l’esprit avec des tonnes de mots de vocabulaire que vous n’utiliserez jamais (le nom des animaux ou des instruments de musique par exemple), vous ralentissez votre apprentissage et votre progression réelle.

Vous devez donc faire un tri énorme, en amont, entre ce qui vous sera nécessaire dans la langue et ce qui ne le sera pas, afin d’apprendre efficacement. Chaque mot retenu doit être un mot utile, un mot que vous utiliserez souvent.

Pour apprendre utile, je vous invite à réfléchir aux situations où vous serez confronté à l’anglais, afin de mémoriser uniquement le vocabulaire adéquat.

Par exemple, si vous décidez de partir en Croatie cet été, vous savez que vous aurez besoin de l’anglais dans les situations suivantes :

– acheter un billet de transport,
– commander un plat au restaurant (ou faire connaître votre régime alimentaire spécifique au serveur),
– demander où se trouve le supermarché le plus proche,
– demander si c’est bien le bus qui va à l’aéroport,
– prendre des infos à l’office de tourisme,
– et ainsi de suite.

Inutile de savoir réciter Shakespeare en version originale. Au contraire : restreignez vos efforts, l’apprentissage de votre vocabulaire, à un champs réellement utile. Ainsi le ratio “effort d’apprentissage – résultat concret sur le terrain” sera extrêmement favorable, et vous aurez ainsi la sensation de progresser très vite avec relativement peu d’effort. Ça nécessite de savoir réellement pourquoi on apprend la langue, d’avoir un objectif précis, mais je vous garantis l’efficacité !

2. Investir de l’argent dans son apprentissage

L’être humain accorde davantage d’importance à des choses pour lesquelles il dépense de l’argent que pour les choses gratuites.

La raison est souvent simple : en dépensant de l’argent on attend un retour sur investissement. Alors que pour quelque chose de gratuit, si on n’obtient rien en retour, on ne se sent pas floué : on n’a rien perdu donc on n’a rien à gagner.

En dépensant une certaine somme pour apprendre l’anglais, vous aurez envie de la récupérer sous la forme du savoir, de la connaissance de la langue. C’est juste une mécanique logique de l’esprit humain : vous n’avez pas envie de jeter votre argent par la fenêtre.

C’est une méthode qui fonctionne très bien sur moi, et d’autant plus quand le montant représente une part importante de mon budget. Il est hors de question pour moi de dépenser une grosse somme sans avoir un vrai retour sur investissement. Donc en dépensant de l’argent pour ma progression dans une langue, je m’investis d’autant plus pour obtenir des résultats rapides et probants.

Bref, tout ça pour vous dire que je vous conseille, pour progresser rapidement en anglais, d’investir de l’argent dans votre apprentissage. Cela peut prendre la forme d’une méthode de langue, d’une appli de langue, des cours particuliers avec un prof, ou même carrément de vous attacher les services d’un coach en motivation afin de vous forcer à tenir le rythme de l’apprentissage (j’y reviens plus bas). Peu importe : tant qu’il y a de l’argent qui sort, il y aura probablement du vocabulaire qui rentrera !

3. Suivre une seule et unique méthode d’apprentissage

Quand je parle avec des gens qui essaient d’apprendre une nouvelle langue, que ce soit l’anglais ou une autre d’ailleurs, je remarque souvent le même écueil : ils jouent sur tous les tableaux. Ils suivent plusieurs méthodes en même temps, mais aucune réellement à fond. Forcément, on ne peut pas avoir de résultats intéressants comme ça.

Mon conseil, c’est de trancher : choisir une seule et unique méthode, par exemple Babbel, et de vous y mettre à fond. De suivre les exercices conseillés, le rythme de progression, et surtout de respecter la régularité d’apprentissage recommandé, car c’est de ça que dépend, à mon sens, le succès de votre progression en anglais.

4. Se caler un créneau quotidien dans son emploi du temps

Vous l’avez compris : le plus important si vous voulez progresser rapidement en anglais, c’est d’être régulier dans votre apprentissage.

C’est comme pour le sport : si vous allez courir une fois 2 heures et puis plus rien pendant 6 mois, ça n’aura aucun effet, aucun impact sur votre niveau de performance. En revanche, si vous allez courir 30 minutes par semaine, au bout de 6 mois vous serez en bien meilleure forme physique.

Pour les langues, c’est pareil. Rien ne sert de passer deux heures aujourd’hui devant votre appli préférée si c’est pour ne plus l’ouvrir jusqu’à Noël prochain. Vous ferez davantage de progrès en essayant, par exemple, de retenir un seul et unique mot de vocabulaire anglais tous les jours. Au bout d’un an, vous aurez 365 mots de vocabulaire dans votre carnet d’apprentissage, et vous aurez déjà de quoi tenir une conversation basique (surtout si vous avez ciblé votre apprentissage, comme je le conseille plus haut).

“Underground”, ça doit vouloir dire “métro”, non ?

Bref, la régularité est la clé. Plus vous rapprocherez dans le temps vos sessions d’apprentissage, et plus vous tiendrez dans la durée, plus vous progresserez en anglais.

Mon conseil : prenez un agenda, et bloquez un créneau de 15 minutes chaque jour pour votre apprentissage de l’anglais. Faites le vraiment. Idéalement, choisissez un horaire où vous savez que vous aurez peu de chance d’être dérangé. Mettez ça tôt le matin par exemple, avant d’aller bosser. Ou bien le soir juste après manger. Faites-en une habitude. Et surtout ne dérogez pas à la règle, sous aucun prétexte. Faites en votre priorité, au moins jusqu’à ce que vous ayez progressé et atteint un niveau en anglais qui vous convienne.

5. Transformer tout son environnement pour baigner dans la langue

L’une des meilleures façons de progresser en anglais, c’est de se le faire rentrer dans la tête sans même s’en apercevoir, en baignant autant que possible dans la langue.

L’idée, c’est de transformer tout votre environnement, tout ce que vous avez sous les yeux régulièrement, pour le faire passer du français à l’anglais. Concrètement, ça veut dire :

– changez la langue de votre téléphone (tuto ici sur Android, et là sur iPhone)
– changez la langue de votre ordinateur (tuto là)
– changez la langue de votre téléviseur (tuto dans votre notice d’utilisation 🙂 ).

Tout, absolument tout ce que vous pouvez mettre en anglais, mettez-le. Ça va vous faire rentrer dans le crâne un nombre incalculable de mots sans même que vous vous en rendiez compte, à force de les voir s’afficher sur des outils que vous utilisez à longueur de journée.

Astuce bonus : vous pouvez mettre en écran de fond sur votre téléphone des mots de vocabulaire que vous voulez apprendre. A force de les voir s’afficher à chaque fois que vous déverrouillerez votre téléphone, ils vont vous rentrer en mémoire, c’est garanti !

6. Parler, parler, parler et encore parler en anglais

Apprendre l’anglais, c’est bien, mais parler anglais, c’est encore mieux. Pour ma part, les périodes où j’ai eu des progressions flagrantes et fulgurantes en anglais sont les moments où j’ai le plus parlé avec des gens.

Pas forcément des anglophones, d’ailleurs, ça serait même plutôt le contraire : j’ai énormément progressé en anglais pendant mon road trip au Portugal car je rencontrais des gens qui avaient un niveau relativement similaire au mien (donc faible), qui parlaient lentement et qui avaient un vocabulaire simple.

Le fait de discuter directement avec des anglophones natifs serait recommandable, de mon point de vue, quand on a déjà atteint un bon niveau et qu’on souhaite progresser dans l’anglais presque argotique, afin d’apprendre des expressions très typiques, de progresser dans la maîtrise de l’accent, etc. Mais autrement, je vous enverrai plutôt parler avec des gens qui ont un niveau sensiblement similaire au vôtre. Ça vous permet aussi d’être sur un pied d’égalité en terme de jugement moral : vous ne vous sentirez pas ridiculement nul dès que l’autre ouvrira la bouche, ça vous évitera d’avoir la crainte de faire perdre son temps à l’autre (dans le cadre d’un échange linguistique gratuit), etc.

Pour rencontrer des gens avec qui parler, je vous conseille de regarder les groupes Facebook de rencontres linguistiques, il y en a même dans ma petite bourgade de quelques milliers d’habitants donc je pense que vous n’aurez pas de mal à en trouver près de chez vous (ou si besoin, organisez-en). Autrement, évidemment, partez en voyage en solo : vous n’aurez pas d’autre choix que de parler anglais avec les gens que vous rencontrerez, et je vous garantis alors des progrès spectaculaires !

Voilà comment progresser rapidement en anglais

Pour résumer tout ça, je dirais que vous pourrez progresser rapidement en anglais si :

vous ciblez votre apprentissage uniquement sur ce qui vous sera réellement utile
vous vous y mettez tous les jours pour une durée assez courte (afin de tenir sur le long-terme)
vous pratiquez avec des humains autant que possible.

Avec tout ça, vous devriez déjà progresser rapidement en anglais (ou dans la langue que vous désirez apprendre : ces conseils sont valables aussi si vous voulez apprendre l’italien, l’espagnol, le chinois ou autre, hein).

Voilà, il ne me reste plus qu’à vous souhaiter bon courage dans votre apprentissage de l’anglais ! A bientôt sur le blog !

Jérémy.