Ailefroide et ses environs : le guide complet pour réussir votre séjour

Nouveau : comment TOUT QUITTER et partir voyager (très) longtemps ? J'explique tout ici !

Ailefroide est l’un des premiers hameaux où je me suis rendu lors de ma découverte des Hautes-Alpes. Si vous envisagez un séjour là-bas pour explorer les Écrins, alors vous êtes au bon endroit : dans cet article, je vous indique tout ce que vous devez savoir pour réussir votre séjour à Ailefroide et votre découverte des environs. C’est parti !

Important :

> Ne partez pas en rando dans les Ecrins sans cette carte ultra-détaillée. Un indispensable !

> 99 randonnées à faire dans les Écrins sont détaillées dans ce livre ! Une vraie source d’inspiration !

Les randonnées au départ d’Ailefroide

Vous vous en doutez, il y a plusieurs sentiers de randonnée qui partent de Ailefroide ou de environs immédiats. Certains sont difficiles, mais la plupart sont accessibles aux randonneurs amateurs, comme c’est probablement votre cas (c’est le mien : j’adore marcher dans la nature, mais je n’ai aucun entraînement ni compétence particulière). Je vous détaille les “petits” sentiers de randonnée à proximité d’Ailefroide dans la suite de cet article.

Important :

Afin de vous aider à mieux préparer vos randonnées, je tiens à préciser que je n’ai pas un gros niveau de randonneur. Je suis juste un amoureux de la nature, mais pas un grand sportif, loin de là. Je vous invite donc à prendre avec des pincettes ce que j’écris quand je mentionne la difficulté d’une randonnée, car c’est toujours délicat de savoir ce que chacun entend par “rando facile” ou “rando difficile”.

> Le pré de Madame Carle : facilement accessible depuis Ailefroide

L’endroit est exceptionnel : autour de vous se dressent les pics des Ecrins, parsemés de mélèzes de toutes les couleurs (en tout cas en automne). Tout ça a des airs de bout du monde.

Pour y accéder en mode rando, partez du centre d’Ailefroide et suivez les panneaux jaunes indicatifs. Comptez deux petites heures pour parvenir sur le pré lui-même. Vous marcherez dans un décor féérique, au milieu des arbres, bordé par les montagnes élégantes.

La rando qui va d’Ailefroide au Pré est très facile, cela ne monte pratiquement pas, c’est vraiment de la promenade. Ceci dit, sachez que le pré de Madame Carle est le point de départ de plusieurs randonnées, qui, elles, peuvent proposer des montées bien difficiles par moment. Donc si vous envisagez de faire une “grosse” rando derrière, vous pouvez tout aussi bien venir en voiture et vous garer sur le grand parking (2€ à la haute-saison, gratuit le reste du temps). Vous économiserez ainsi des forces et du temps pour pouvoir faire de la vraie rando montagnarde ensuite.

Niveau : débutant
Avec enfants : oui

Durée : 2h

> Le glacier noir

Pour celle-là comme pour les randos suivantes, vous avez le choix entre partir d’Ailefroide ou venir en voiture vous garer au pré de Madame Carle. Je vous recommande cette seconde solution pour gagner du temps et de l’énergie.

Si vous venez en voiture jusqu’au Pré : une fois garé sur le parking, passez devant la maison du Parc National et suivez le chemin qui continue tout droit, d’abord sous les arbres, puis bientôt à découvert. Vous passerez deux petits ponts de bois, puis le sentier va bifurquer sur la gauche et vous allez commencer la grimpette.

Dès lors, la vue devient exceptionnelle (bon, elle l’était déjà, en fait, mais c’est encore plus exceptionnel 🙂 ). A 360 degrés vous avez de quoi en prendre plein les yeux, et ça continue tant que vous montez !

Au bout d’un quart d’heure environ, vous tomberez sur une première croisée des chemins. Là il vous faudra choisir entre la rando du glacier noir côté gauche et la rando du glacier blanc (et du refuge) côté droit.

Pour ma part, après avoir longuement hésité, je suis parti à droite, vers le glacier blanc qui me paraissait plus dégagé que le noir.

Pour le glacier noir, de ce point, comptez environ une heure / une heure trente de rando, avec peu de difficultés dans l’ensemble malgré quelques passages délicats. Ne l’ayant pas faite moi-même, je ne peux pas vous en dire plus : je vous répète ce qu’on m’a dit 🙂

Durée : 1H30 depuis le Pré de Madame Carl, 3h30 depuis Ailefroide
Difficulté : moyen

> Le glacier blanc (et son refuge) : superbe rando au départ d’Ailefroide

La montée vers le glacier blanc offre une vue imprenable sur les pics des Ecrins et sur toute la vallée où se trouve Ailefroide, en contrebas. Il faut vraiment prendre le temps de se retourner et de savourer ce que vous trouverez sous vos yeux !

J’ai noté deux passages un chouïa délicat, notamment sur le dernier tiers de la grimpette, où il faut grimper des “escaliers” aux marches hautes, mais rien de très compliqué dans l’ensemble.

Et à la fin vous tomberez sur le glacier blanc, que l’on imaginait volontiers beaucoup plus impressionnant il y a quelques années, et qui se réduit de plus en plus chaque jour qui passe.

J’ai arrêté de marcher au niveau du petit pont sur le torrent qui s’écoule du glacier, après environ 1h30 d’ascension. Mais si vous en avez les jambes, vous pouvez grimper jusqu’au refuge qui se trouve à 30 minutes de là (ça a l’air de grimper sec, par contre).

Durée : 1H30 depuis le Pré de Madame Carl, 3h30 depuis Ailefroide.
Difficulté : moyen

> La randonnée du refuge des Ecrins

Si vous voulez une carte ultra-détaillée des Ecrins pour préparer vos randos, je vous conseille celle-ci ! Indispensable à mon goût !

Ailefroide est un excellent camp de base pour explorer les Ecrins en profondeur.

Pour rallier le refuge des Ecrins, comptez 4 heures depuis le parking du pré de Madame Carle, et 2 de plus si vous partez d’Ailefroide même.

Là, c’est pour les randonneurs vraiment expérimentés. Lors de ma montée au Glacier Blanc, j’ai croisé deux gars qui partaient pour ce refuge. Ils avaient emmené des cordes, des casques, et de quoi faire réellement de l’alpinisme, avec tout ce que cela peut comporter de dangereux. Ne vous lancez pas dans cette rando sans savoir ce que vous faites : la montagne peut être dangereuse ! Soyez prudent !

De ce refuge, on peut accéder à de la très haute-montagne : la Barre Noire, le Pic de Neige-Cordier, la Barre des Ecrins ou encore la Roche Faurio sont accessibles depuis le refuge.

Les infos pour ce refuge sont ici. Vous pouvez réserver par téléphone au 04 92 23 46 66. Enfin si vous voulez vous informer de la météo locale avant de vous lancer dans l’ascension, appelez le 08 99 71 02 05.

Durée : 4 heures depuis le Pré de Madame Carl
Difficulté : difficile (prévoir un guide-accompagnateur)

Que faire d’autre à Ailefroide pendant votre séjour :

Une fois que vous aurez épuisé le stock de randonnées à faire autour d’Ailefroide (il y a de quoi faire, tout de même 🙂 ), vous pourrez vous tourner vers les autres activités à faire à Ailefroide ou dans les environs immédiats. Les voici :

> Faire de l’escalade à Ailefroide

Les alentours d’Ailefroide proposent plus de 300 espaces d’escalade : vous ne devriez pas vous ennuyer ni vous marcher les uns sur les autres, si vous venez pour grimper !

Hors saison, je n’ai croisé qu’un groupe de belges qui s’entraînaient sur un petit mur, juste à l’entrée du hameau, avec leur propre matériel.

Si vous voulez être encadré dans votre pratique de l’escalade, rapprochez-vous du bureau des guides des écrins (qui se trouve au cœur du hameau, sur la gauche quand vous venez de L’Argentière-la-Bessée, vous ne le manquerez pas). Ils proposent des stages pour tous niveaux (ça va de 37€ pour une séance à 145€ pour 5 séances). Si vous n’avez pas de matériel, vous pourrez en louer pour 7€ la demi-journée (ce qui est amplement suffisant, car à la fin de vos séances vous aurez les bras en feu 🙂 ).

Pratique : pour des renseignements précis en fonction de votre niveau et de vos envies, appelez directement le bureau des guides au 04.92.23.32.99.

> Faire de l’accrobranche à Ailefroide

Ceux qui aiment les sports d’acrobatie trouveront leur bonheur avec le circuit d’accrobranche qui se trouve juste à la sortie du hameau, en direction du pré de Madame Carle. Je ne suis pas un gros connaisseur mais le circuit m’a paru assez simple, donc si vous êtes expérimenté du domaine, vous pourriez vite vous ennuyer.

> Faire du canyoning et autres sports de rivière

Si vous aimez vous jeter dans de l’eau fraîche depuis les falaises d’un canyon, dévalez les rapides, et vous faire quelques sensations fortes, vous trouverez votre bonheur dans les environs d’Ailefroide. Le canyon de Fournel, par exemple, se trouve vraiment tout près et permet ce genre d’exploration extrême.

Dans Ailefroide, c’est à nouveau le bureau des guides qui offre cette activité. Pour les contacter, reportez-vous à la partie sur l’escalade, un peu plus haut.

> Suivre la via ferrata

Plusieurs parcours de via ferrata sont accessibles depuis Ailefroide. Comme ce n’est pas une activité avec laquelle je suis très à l’aise, je n’ai pas testé et je n’ai pas de recommandations particulière à vous faire. Sachez simplement que c’est possible !

> Skier dans le domaine de Puy-Saint-Vincent

Si vous avez envie de monter sur les skis, alors tournez-vous vers la station de Puy-Saint-Vincent qui se trouve juste à côté d’Ailefroide, sur les hauteurs. Elle est divisée en deux : la plus basse s’appelle 1400 et la plus haute 1600 (noms donnés en fonction de l’année de leurs créations 🙂 … non je plaisante, en fonction de l’altitude, bien sûr).

Pas de surprise particulière à Puy-Saint-Vincent, vous trouverez tout ce que vous trouvez d’habitude dans une station de ski. Des hébergements, de quoi vous restaurer, faire quelques courses, boire un coup et manger un morceau. Sans compter les innombrables boutiques de sport, de location de skis, etc. De quoi être parfaitement autonome pendant votre séjour sur place.

> Visiter les mines d’argent de L’Argentière-la-Bessée

S’il pleut ou si vous avez des courbatures partout à force de vos activités sportives, vous pouvez vous offrir une séance de répit en allant visiter les impressionnantes mines d’argent de L’Argentière-la-Bessée. Vous y visiterez galeries où les mineurs descendaient avec leurs pioches en écoutant les récits du guide qui connaît leur histoire comme si c’était la sienne. C’est impressionnant. Comptez deux heures pour la visite complète.

Pratique :

Adresse : 10 rue du Château, 05120 L’Argentière-la-Bessée.
Tarif : 14€ par adulte (réductions selon votre situation).
Réservation recommandée au 04.92.23.02.94.
Infos détaillées sur leur site internet.

Les infos pratiques sur Ailefroide :

Maintenant que vous savez comment occuper votre séjour à Ailefroide, passons aux questions pratiques : quel hébergement choisir, où manger, où faire vos courses, etc.

> Quel hébergement choisir à Ailefroide

Bon à savoir :

Si tout est plein à Ailefroide, ou que vous ne trouviez rien dans votre budget, vous pouvez regarder dans le bourg juste à côté d’Ailefroide (Vallouise) : il y a beaucoup plus d’options pour tous les goûts et toutes les gammes de prix. Par exemple cet hébergement est très correct pour un prix raisonnable.

Ailefroide est un excellent point de départ pour de nombreuses randonnées (faciles ou difficiles) dans le massif des Ecrins.

Comme c’est un petit village, il n’y a pas énormément d’options pour le logement, et à la haute-saison c’est très vite plein.

Si vous cherchez un gîte à Ailefroide, celui-ci est très bien.

Si vous préférez l’hôtel, ces deux établissements ont bonne réputation dans le village :
l’hôtel Engilberge (autour de 65€ par nuit)
– ce Chalet-Hôtel (prix pratiquement identiques).

Et si vous voulez faire du camping à Ailefroide, vous n’aurez pas l’embarras du choix : il n’y en a qu’un (et il n’est pas nécessaire de réserver). Regardez ici.

> Où manger à Ailefroide

Vu la petite taille de l’endroit, vous vous doutez qu’il y a peu de restaurants à Ailefroide. Le choix est donc rapide à faire.

Vous pouvez manger au restaurant de l’hôtel Engilberge qui propose régulièrement des plats montagnards typiques (et des produits locaux). L’autre option, comme pour le logement en fait, c’est le Chalet-Hôtel d’Ailefroide. Si vous restez quelques jours sur place, vous aurez largement de quoi tester les deux.

Si vous ne trouvez pas votre bonheur là, sachez que vous pouvez aller au bourg d’à côté, Vallouise, et vous trouverez plus de choix en terme de restaurants (voir ici), de bars et de boutiques d’une manière générale.

> Où faire vos courses à proximité de Ailefroide

Il y a une petite boutique d’alimentation à Ailefroide, mais ça reste très limité. De plus, j’ai eu l’impression d’une fermeture lorsque la saison est finie.

Si vous avez besoin de faire des courses complètes pour votre séjour, rendez-vous au Carrefour Contact de L’Argentière-la-Bessée. Là vous trouverez sans problème tout ce dont vous avez besoin.

> Où trouver de l’essence à proximité de Ailefroide

Il n’y a bien sûr par de station essence directement sur la localité d’Ailefroide. Vous trouverez une station essence à L’Argentière-la-Bessée, au niveau du Carrefour Contact. Les prix m’ont paru être à peu près les mêmes que partout ailleurs actuellement, soit autour de 1,55€ le litre de SP95-E10. Je m’attendais à pire vu le relatif isolement de l’endroit.

Comment aller à Ailefroide :

Si tout ceci vous a convaincu de venir passer quelques jours à Ailefroide pour découvrir (ou approfondir) la montagne, voici ce que vous devez savoir pour préparer votre itinéraire.

> Se rendre à Ailefroide en voiture :

La route d’Ailefroide est ouverte à tous du printemps à l’automne, mais en hiver elle peut devenir impraticable et être fermée au public (c’est fréquent). De plus, comme il n’y a pas de station de ski directement à Ailefroide, s’y rendre en hiver ne présente que peu d’intérêt. Les skieurs, eux, se rendront à Puy-Saint-Vincent pour se donner aux joies de la vitesse 🙂

Bref, pour vous rendre à Ailefroide, disais-je, je vous recommande d’y aller en voiture. Il n’y a qu’une seule route d’accès : celle qui part de L’Argentière-la-Bessée (entre Briançon et le lac de Serre-Ponçon). La voiture est vraiment la solution la plus simple. Et ça l’est d’autant plus si vous souhaitez bouger autour d’Ailefroide par la suite, pour découvrir d’autres coins des Ecrins ou des Hautes-Alpes.

Si vous n’avez pas de voiture, vous pouvez venir en train jusqu’à Briançon ou L’Argentière (voir les tarifs ici) puis louer une voiture ensuite (regardez sur ce comparateur).

La route d’accès est bonne et ne présente pas de difficulté majeur, même pour ceux qui n’ont pas l’habitude de rouler en montagne. Le hameau de Ailefroide reste bien encaissé dans la vallée, donc pas de soucis d’accès particulier autre que les conditions météorologiques.

> Aller à Ailefroide par les transports en commun

Si vous n’êtes pas véhiculé et que vous avez à tout prix envie de venir séjourner à Ailefroide, il y a la solution des transports en commun. Un bus local dessert le hameau plusieurs fois par jour (la fréquence de passage varie selon les saisons) au départ de L’Argentière-la-Bessée (cette petite ville possède une gare SNCF donc ultra-simple pour s’y rendre – regardez les tarifs ici).

Quand je me suis rendu à Ailefroide, en octobre 2018, les horaires du bus-navette étaient toujours ceux de l’année 2017. Donc je ne sais pas s’ils sont encore valables, mais je vous les mets quand même ci-dessous au cas où. Vous pouvez aussi regarder sur le site des transports en commun des Hautes-Alpes.

Bref, la meilleure solution reste de venir avec votre voiture personnelle, très clairement, mais sachez que ça reste faisable avec les transports en commun.

Bon séjour à Ailefroide et dans les Ecrins !

Avec tout ça, j’espère que vous aurez matière à préparer votre séjour à Ailefroide et dans le superbe massif des Écrins.

Si cet article vous a été utile, n’hésitez pas à cliquer sur J’aime ci-dessous, c’est la meilleure façon de me remercier pour mon travail.

Bon séjour dans les montagnes !

Jérémy.