Le guide complet de la trousse de toilette de voyage :

Nouveau : mon livre "Changer de vie : comment j'ai décidé de tout plaquer pour découvrir le monde" vient de sortir aux Editions Larousse. Découvrez-le ici.

Vous allez bientôt partir en voyage et le moment de faire vos valises vous stresse ? Vous vous demandez comment organiser vos bagages, et en particulier vos affaires de toilette ? Vous tombez bien : dans cet article je vais vous parler de la trousse de toilette de voyage. Je vais essayer d’être exhaustif : comment la sélectionner, quelle taille, quelle matière, quoi mettre dedans, comment optimiser son poids, comment faire en sorte que chaque objet soit facilement accessible (rien de pire que de devoir vider intégralement sa trousse de toilette pour sortir sa brosse à dents ou autre), etc. Et je vous parle aussi de ce que j’emmène dans la mienne, afin de vous donner quelques idées pour l’organisation.

Prêt pour le guide de la trousse de toilette de voyage ? Alors on y va !

Les critères à regarder pour bien choisir sa trousse de toilette de voyage

Je sais que ça n’a l’air de rien, qu’on pourrait être tenté de prendre le premier petit sac qui passe sous la main pour s’en servir de trousse de toilette, mais avoir une trousse de qualité est un vrai atout quand on aime être organisé et surtout quand on aime optimiser les affaires qu’on emmène en voyage.

Pour ma part, au début je me contentais de mettre mes affaires en vrac dans un petit sac plastique (du genre les sacs de congélation ou même sac de légumes du supermarché). Je me disais que c’était nickel car c’était hermétique, que c’était pas grave si je le perdais ou le salissais car je pourrai le remplacer à volonté sans que ça ne me coûte quoi que ce soit, mais j’ai vite déchanté. Dès que je le posais sur un endroit un peu mouillé (et c’est souvent le cas dans les salles de bain), je me retrouvais avec un truc qui mettait des plombes à sécher, et l’humidité se propageait à l’intérieur à toute vitesse, ce qui est franchement désagréable, et même dangereux quand on trimballe des appareils électriques. J’ai donc changé mon fusil d’épaule assez vite et suis revenu à la trousse de toilette. Celle que j’ai choisie correspond à mes besoins personnels, et pour vous aider, voici ci-dessous quelques critères à prendre en compte pour le choix de la vôtre.

> Quelle taille

Il paraît que la taille ne compte pas, mais pourtant, quand il est question de bagages c’est primordial. D’abord parce qu’on n’a pas envie de partir avec des valises trop encombrantes pour ne pas se fatiguer à les trimballer, mais également pour une raison pragmatique : la majorité des compagnies aériennes limitent la taille des bagages autorisés à passer en cabine. Donc si on n’a pas envie de mettre son sac en soute, il faut faire en sorte d’emmener seulement des petits bagages en cabine, et donc des petits objets à mettre dedans. La trousse de toilette idéale doit donc être de taille suffisamment modeste pour rentrer dans un sac destiné à passer en cabine, tout en permettant d’emmener ce dont on a besoin pour le voyage.

Je vous conseille donc d’être particulièrement attentif sur la taille de votre future trousse de toilette de voyage. Faites en sorte qu’elle puisse contenir tout ce dont vous avez besoin, mais soyez vigilant à ce que ce « tout ce dont vous avez besoin » soit relativement limité afin de ne pas vous forcer à acheter une trousse de toilette trop grosse, au risque de prendre trop de place dans vos valises (ou de vous forcer à acheter une valise dont la taille ne passerait pas en cabine). Faites vraiment l’effort d’être pointilleux sur ce que vous emmènerez.

> Quelle matière

En ce qui concerne la matière, je vous conseille d’être vigilant sur deux choses : la capacité à être nettoyée facilement (car en voyage vos bagages vont être secoués, surtout si la valise qui contient la trousse de toilette fait le trajet dans la soute de l’avion, et les produits vont être plus souvent renversés que lorsqu’ils sont tranquillement posés sur l’étagère de votre salle de bain), et la capacité à sécher facilement (car une fois renversés, il faudra bien les nettoyer, ces produits, et vous n’aurez peut-être pas toujours plusieurs heures devant vous pour faire sécher votre trousse de toilette).

Dans les deux cas, vous pouvez regarder notamment les trousses qui possèdent une doublure intérieure en plastique, car au moins l’intérieur sera facile à nettoyer en cas d’accident. Pour l’extérieur, évitez vraiment celles qui sont en toile, car même si c’est souvent plus élégant c’est une matière très longue à sécher (que ce soit après un nettoyage ou après avoir été posée dans un endroit humide, ce qui est fréquent dans les salles de bain, vous en conviendrez). J’ai tendance à déconseiller également les belles trousses de toilette en cuir, car il suffit de pas grand chose pour les abîmer définitivement (vous pouvez essayer cette méthode pour sauver votre cuir si nécessaire). Perso, je recommande le plastique, c’est clairement pas la plus belle des matières, mais en terme pratico-pratique c’est imbattable de mon point de vue.

> Quelle couleur

Le rouge est le mieux pour tout un tas de raison : d’abord parce que … Non je plaisante bien sûr, prenez la couleur qui vous plaira le mieux. Même si ceci dit, j’aurai quand même tendance à vous conseiller de ne pas prendre de couleur du tout et de choisir une trousse de toilette entièrement transparente. Ça vous facilitera les choses à deux moments : à l’aéroport quand il vous faudra passer les contrôles (en particulier si vous emmenez beaucoup de produits liquides), et ensuite quand vous serez à l’hôtel où la transparence vous permettra de ne pas perdre de temps à fouiller dans la trousse pour trouver l’objet/le produit dont vous avez besoin (c’est tellement frustrant !).

> L’astuce : les trousses de toilette à suspendre

Une idée que je vous souffle si vous emmenez beaucoup de produits (par exemple si vous voyagez en couple), c’est de prendre une grande trousse de toilette à suspendre. Je trouve que c’est un objet assez malin car ça évite de devoir poser sa trousse sur le rebord d’un évier (là où il y a toujours de l’eau partout), et ça vous permet d’avoir comme une sorte de petite armoire portative à portée de main. En effet ces trousses se déroulent de manière très élégante, en « étage », avec tous les produits visibles d’un coup d’œil (ça c’est si vous choisissez une trousse transparente, cf plus haut).

Pour ceux qui se demandent comment suspendre, vous n’aurez que l’embarras du choix, vous pouvez les accrocher à la paroi de la douche, à un meuble, à une porte, ou n’importe où ailleurs grâce à son crochet de suspension. Bref, une très bonne idée si vous avez besoin d’une grande trousse de toilette.

Quoi mettre dans sa trousse de toilette de voyage

Maintenant que vous savez à peu près à quoi ressemble la trousse de toilette idéale, passons à la partie suivante : quoi mettre dedans. Je préviens juste : la suite va plutôt s’adresser à un public masculin pour des raisons évidentes, mais les femmes qui me lisent pourront adapter facilement les principes à leurs besoins plus spécifiques.

> Les indispensables

Si vous êtes comme moi et que vous souhaitez partir avec le moins d’objet possible en voyage, voici en deux mots ce que je mets dans ma trousse de toilette. D’abord il y a l’obligatoire brosse à dent. Une manuelle et non pas électrique, pour des raisons de voltage selon les pays, mais aussi pour des raisons d’encombrement et de coût de remplacement en cas de perte/dégât.

Ensuite, j’emmène des échantillons de dentifrice que je récupère dans une boutique bio pas loin de chez moi. Je préfère ça au gros tube habituel car ça me permet de limiter vraiment le poids de mes bagages, et également de ne pas me mettre de pression avec les contrôles aux aéroports (on m’a déjà demandé de jeter des trucs qui, en théorie, étaient sensé passer…).

Enfin, j’emmène aussi du gel hydro-alcoolique (et ce depuis longtemps avant le covid), histoire d’avoir les mains propres avant de manger mes sandwichs, mes gâteaux ou mes fruits, que je grignote souvent à l’arrache dans la rue, à l’improviste (et donc je n’ai pas toujours l’occasion de me laver correctement les mains avant).

> Les autres produits à emmener… ou pas

Voilà pour ce que j’emmène. Ça surprend la plupart de mes amis quand je pars en voyage avec eux (ou quand je leur explique ce que je mets dans mon sac), mais je me contente vraiment de cet essentiel tant voyager léger est important pour moi.

Avant, j’emmenais aussi des médicaments du type Doliprane ou pansements, mais je m’en servais jamais, et je me dis qu’au pire, en cas de besoin, j’irai dans une pharmacie sur place. Dans le même ordre d’idée, j’ai arrêté d’emmener des serviettes et du gel douche depuis que je ne loge plus en Couchsurfing (les hôtels sur Booking ou Airbnb ont l’obligation d’en fournir à leurs clients). Ça fait de la place dans le sac et du poids en moins sur les épaules, croyez-moi ! Enfin, je me passe de tout ce qui est produit de beauté de type crème hydratante, déo, etc, pendant mon voyage. Pour le rasoir, je prends mes précautions avant de partir, et si nécessaire je fais un stop chez un barbier/coiffeur pendant le séjour. C’est largement suffisant à mon goût.

Vous savez tout sur les trousses de toilette de voyage

Je laisse évidemment à chacun le soin de rajouter ses propres produits essentiels et indispensables : on a tous des besoins et des attentes différentes, là je vous déballe juste ma trousse de toilette personnelle, en quelque sorte. A vous de faire l’arbitrage entre d’un côté vos envies/besoins en terme de produit de beauté, et de l’autre côté les contraintes de place et de poids dans vos bagages.

J’espère que ce petit guide sur les trousses de toilette de voyage vous aura aidé pour faire vos valises. N’hésitez pas à liker et partager cet article si c’est le cas.

A bientôt sur le blog !

Jérémy