3 choses que j’apprécie quand je rentre en France :

Nouveau : comment TOUT QUITTER et partir voyager (très) longtemps ? J'explique tout ici !

vieille-dame-discut

Voila, j’ai posé mon sac, défait mes lacets, je peux m’affaler dans le canap’ chez mon père ! Un peu claqué de mon dernier voyage en mode routard (bordel que j’aime pas ce mot !), mais avec, encore une fois, des souvenirs plein le crâne. Ca valait le coup ! D’ailleurs je prépare pour tout bientôt la suite des récits de ce trip à travers les pays baltes (a priori je me suis arrêté à mon avis sur Riga, soit à peine la moitié de mon voyage).

Je sais que ça ne va pas durer. Je sais que je vais bientôt être repris de bougeottite aiguë. Alors pour le moment je savoure un peu de repos en France, auprès des miens, sous la bruine normande (j’abuse, il fait beau quand j’écris ces lignes).

Bref, j’ai beau préférer la sensation de vivre à 2000 à l’heure que m’apporte les voyages, des fois c’est chouette de se poser, de souffler, et de se laisser porter par… euh, par rien du tout. De se laisser porter, quoi. Et à chaque fois que je rentre, je repère des petits détails sur mon pays que je n’avais pas vraiment remarqué avant. Notamment :

1/ Les gens qui se disent bonjour

C’est idiot mais c’est pas si fréquent ailleurs. Surtout dans les pays que je visite, en Europe du Nord, les gens sont discrets et réservés. Saluer son voisin est vu comme la violation de l’espace privé d’autrui. Du coup, tu peux passer 20 ans sans adresser la parole avec le mec qui vit de l’autre côté du pallier. Sans même croiser son regard, si t’es balèze.

Ici, j’aime bien dire bonjour à la mémère qui habite au dessus, ou papoter trois minutes avec le voisin de mon père (ok, il me parle du temps qu’il fait et rarement d’autre chose). Ca donne une bonne ambiance au quartier, ça coûte rien, et c’est plutôt agréable : la sensation d’avoir d’autres êtres humains autour de soi, plutôt que de vivre entouré de parfaits inconnus.

2/ La bouffe

Ok, là tu peux pas dire le contraire. La bouffe française, c’est le MUST de ce qui se fait dans le monde. Ouai, rien que ça ! Déjà parce qu’on a un VRAI rayon fromage dans nos supermarchés (je reviens de Lituanie au moment où j’écris ces lignes, et je dois bien dire que je commençais à désespérer avec leur rayon laitage de deux mètres de long, remplis de machins hollandais en plastique).

Ensuite pour la variété de notre cuisine. Ca me fait toujours rigoler quand on me demande à l’étranger : « c’est quoi LE plat typique en France ?« . Ecoutez les gars, désolé de vous décevoir mais on en a une bonne vingtaine hein. Du coup, comme je suis incapable de trancher entre la tartiflette, la potée auvergnate et la choucroute, je réponds souvent « le jambon beurre« , au grand dam des locaux (puis je prends moins de risque s’ils me demandent de cuisiner pour eux).

3/ La circulation

Petit détail qui n’a l’air de rien, mais qui perso m’agace très vite à l’étranger : le non respect des piétons. Le pire que j’ai vu en Europe, je crois, c’est en Espagne. Du foutage de gueule à l’état pur. Et je parle même pas des pays d’Asie, d’Amérique du sud ou d’Afrique, ou t’as plutôt intérêt de faire une prière avant de t’engager sur un passage piéton. Quoi qu’on en dise, les automobilistes français sont quand même vachement courtois, même à Paris. Dans ma petite ville, c’est rare qu’il y ait plus de 2 voitures consécutives qui passent devant moi sans que l’une d’elle ne s’arrête pour me laisser traverser. Bon, le top du top c’est évidemment la Scandinavie, où les piétons ont quasiment tous les droits (j’ose même pas imaginer le calvaire que ça doit être d’être automobiliste dans ces pays). On en n’est pas encore là en France, ceci dit.

Ca ne fait que quelques jours que je suis rentré, et je suis sûr que je vais redécouvrir d’autres trucs vachement cool à propos de notre bonne vieille France. J’éditerais cet article au fur et à mesure que les idées me viendront en tête.

Et toi, qu’est ce que tu aimes retrouver quand tu rentres en France ?