Préparer un tour d’Andalousie en hiver : les infos utiles !

Nouveau : comment TOUT QUITTER et partir voyager (très) longtemps ? J'explique tout ici !

Dans cet article, je vous indique tout ce que vous devez savoir pour réussir votre tour d’Andalousie en hiver (ou à un autre moment of course).

Depuis 2012, j’ai pris l’habitude de m’échapper régulièrement en Andalousie quand les frimas de l’hiver viennent frapper à ma porte (enfin, façon de parler puisque je n’ai plus de porte officielle depuis l’automne 2011).

Au début, je dois vous dire que je ne l’ai pas fait par amour pour l’Espagne : c’était simplement pour y trouver le soleil tout en restant en Europe. Je suis un touriste climatique et j’assume : faire le backpacker en Scandinavie en plein mois de décembre, c’est sympa, mais y’a plus agréable que les déluges de flotte et le vent en pleine figure.

Bref, alors que mon histoire avec l’Espagne était plutôt mal engagée, voilà que c’est désormais le pays où je me suis rendu le plus souvent. Et à une seule exception près (que je regrette, cf cet article sur Barcelone), toujours en Andalousie, que je commence à bien connaître. Voici mes bons plans pour préparer votre tour d’Andalousie cet hiver, si vous avez décidé d’aller y chercher un peu de soleil et de joie de vivre à l’espagnole.

Le climat en Andalousie l’hiver est franchement agréable :

cadix-plage-caleta

Plage de la Caleta, à Cadix, en plein hiver…

Ok, j’avoue : à Grenade je me suis sérieusement pelé le derrière (faut dire que choisir une ville encastrée dans les montagnes enneigées quand on vient chercher du soleil, c’est pas l’idée la plus brillante que j’ai eue dans la vie, j’avoue). Pourtant, globalement les températures sont très agréables en Andalousie l’hiver : entre 7-8 degrés pour les minimales en matinée, et ça peut monter jusqu’à 20-22 l’après-midi si vous êtes chanceux.

Il fait tellement bon que j’ai même pu me baigner sur les plages de Malaga en plein mois de novembre, dans une eau qui n’avait rien à envier à la mer de la Manche en été (autrement dit, il faut quand même ne pas être trop frileux, mais c’est faisable sans problème).

Malaga-en-hiver

Malaga, le 12 novembre, jour de baignade pour moi !

L’Andalousie étant la région d’Europe avec le taux d’ensoleillement le plus élevé, vous ne prenez donc pas un gros risque même si vous décidez d’y partir en plein hiver : vous aurez du beau temps. Prévoyez donc les lunettes de soleil, ça sera utile, mais n’oubliez pas quand même des vêtements chauds si vous sortez le soir car les températures tombent vite. De même, les nuits andalouses peuvent être très fraîches et les habitations rarement bien équipées en chauffage, alors prévoyez quand même un bon pyjama bien chaud 🙂

L’affluence touristique l’hiver en Andalousie est proche du néant absolu

marbella-en-hiver

Le centre ville de Marbella, en plein mois de décembre…

Ceux qui ont déjà mis les pieds à Malaga entre mai et septembre comprendront de quoi je parle : cette ville est littéralement prise d’assaut par des hordes d’allemands, d’anglais, de scandinaves, et de tout un tas d’autres nations où les gens deviennent rouge écrevisse dès qu’un rayon de soleil pointe le bout de son nez.

En revanche, l’hiver, l’Andalousie est vidée de ses touristes hormis sur quelques stations balnéaires de la Costa del Sol, où des retraités d’Europe du Nord se prélassent dans des chaises longues en attendant la mort, un verre de vin rouge à la main. Autre exception à cette douce quiétude, Séville : depuis quelques années, elle attire de plus en plus de touristes y compris en plein hiver (et faut pas s’étonner qu’elle accueille de plus en plus de monde si chaque touriste fait comme moi, en vanter les mérites à la moindre occasion).

Si vous voulez avoir une chance de profiter des merveilles de l’Andalousie avec pas ou peu de touristes, alors définitivement la période novembre-mars est la meilleure possible.

seville

La Place d’Espagne, à Séville, à 14 heures, début décembre. Il n’y a pas foule !

Quel budget pour un tour d’Andalousie l’hiver ?

Au niveau du portefeuille, visiter l’Andalousie l’hiver est également un bon plan car les prix peuvent être divisés par deux, voire plus, dans l’hôtellerie et la restauration. La joie du hors saison ! Vous avez donc vraiment moyen de dénicher de supers affaires au niveau du logement.

Dans les villes comme Séville ou Malaga, la demande est forte et les prix des locations de vacances peuvent vite flamber à la haute saison. Mon conseil vaut été comme hiver : passez par un comparateur de prix (Holidu fera très bien l’affaire par exemple), et réservez soit longtemps à l’avance tant que les tarifs n’ont pas encore augmenté, soit en toute dernière minute quand les propriétaires cassent les prix pour remplir leurs locations.

En moyenne, comptez autour de 60-70 euros par nuit pour un appartement entièrement équipé, avec cuisine et salle de bain, ce qui est vraiment l’idéal si vous partez à deux : vous pouvez vous faire vos repas à la maison et prendre vos petits-déjeuners tranquillement, sans être obligé de croiser d’autres clients de l’hôtel alors que vous sortez à peine du lit.

Si vous préférez loger de façon plus classique, comptez autour de 30-35€ par nuit si vous voulez juste une chambre indépendante bien située (dans un hôtel moyenne gamme ou carrément chez l’habitant). Enfin si vous êtes seul et/ou avec un petit budget, alors l’option auberge de jeunesse peut s’envisager. Perso j’en ai eu pour 12€ la nuit à Malaga, en dortoir. On dort mal certes, mais on garde des sous pour profiter du reste !

Pour la bouffe, l’Andalousie est très accessible si vous mangez comme les espagnols. Comptez maxi 15€ par jour en se posant dans des bars à tapas qui font des combos du genre « portion + boisson = 2€ » (y’en a plein partout, trouvez-les, au pire demandez aux locaux de vous les indiquer).

tapas-en-espagne

2 portions de tapas + 2 bières = 4€ le total ! En plein coeur de Malaga !

Vous pouvez faire encore moins si vous êtes un petit mangeur, ou si vous cuisinez dans votre logement, en ayant pris soin de faire vos courses sur un des nombreux marchés de la ville.

Et comme d’hab, il y a l’option Couchsurfing que je recommande fortement si vous voyagez seul et que vous aimez rencontrer des gens chouettes sur la route. Et en plus, vous ne dépenserez pas un centime pour le couchage, l’idéal si vous avez pour challenge de voyager avec un euro par jour maximum.

Comment se déplacer entre les villes en Andalousie ?

malaga-en-novembre

Les toits de Malaga, début décembre…

D’abord, oubliez le stop : ça ne marche pas en Espagne. J’ai dû le faire justement entre Malaga et Gibraltar pour cause de grève générale, et je ne vous raconte pas la galère pour trouver des voitures. Plus de deux heures d’attente quasiment à chaque fois. En une journée je n’avais pas dépassé les 100 km, et j’ai dû dormir à la belle étoile sur la plage de Marbella, faute d’avoir réussi à rejoindre mon Couchsurfing à Gibraltar dans les délais.

Sinon, les bus circulent bien et sont assez confortables (départ grosso modo toutes les heures entre les grandes villes). Les prix sont assez élevés quand même, ceci dit. Mais c’est fiable.

Autrement, l’option covoiturage est excellente. A l’heure où j’écris ces lignes, Blablacar fonctionne encore en Espagne avec les comptes du Blablacar français, donc rien de spécial à faire, juste utiliser le site comme vous en avez l’habitude. Cependant, je mets un bémol : lors de mon dernier passage en Andalousie, les espagnols n’étaient pas encore passés à la réservation en ligne : il faut payer le conducteur de la main à la main. Et je ne sais pas si c’est le fait d’être français ou quoi, mais à chaque fois que j’avais une voiture de validée et que le conducteur s’apercevait que j’étais français, il trouvait une excuse bidon pour ne pas me prendre et annulait la réservation. Avec ma compagne de voyage, on a trouvé ça franchement hallucinant. A voir donc si j’ai juste pas eu de chance plusieurs fois de suite, ou si c’est effectivement difficile de trouver une voiture quand on est français.

Le circuit que je recommande pour un tour d’Andalousie :

sierra-nevada-grenade

Vue sur la Sierra Nevada depuis Grenade…

Si vous venez en avion depuis Paris-Beauvais, vous trouverez des vols vraiment pas chers pour Séville ou Malaga. De l’ordre de la 50aine d’euros aller-retour, maximum, en étant un peu flexible et en utilisant, là encore, un comparateur de prix.

Voici la boucle que je vous recommande si vous avez minimum une semaine à passer en Andalousie. A vous de l’adapter en fonction de votre ville d’arrivée :

Malaga > Gibraltar
… pour profiter de ce rocher absolument unique. Notez qu’en bus il faut s’arrêter dans la ville espagnole frontalière, La Linea de la Concepcion, et franchir la frontière à pieds (oui, oui !).

Gibraltar_01

N’espérez pas avoir de beau temps à Gibraltar, par contre… C’est le Royaume-Uni, hein !

Gibraltar > Cadix
… si vous le pouvez, choisissez le bus qui passe par Tarifa et Algeciras, avec une vue imprenable sur les côtes africaines… ça vaut le coup d’œil ! Et pour les infos sur la jolie ville de Cadix, lisez cet article !

quoi-faire-cadix

Cadix > Séville
… Séville a été mon gros coup de coeur en Andalousie. J’y étais passé une première fois dans des circonstances particulières qui font que je n’avais pas pu profiter de la ville correctement, mais depuis, j’y suis retourné et j’adore. Je la mettrais même dans mon top 5 des villes où je m’expatrierais volontiers (et je regrette d’avoir choisi Grenade, du coup). Mes conseils détaillés sur Séville sont ici.

Séville > Cordoue
… Bon, je n’ai pas encore été à Cordoue, c’est au programme de mon prochain passage. Je ne peux donc pas vous en parler, mais tout le monde s’accorde à dire que c’est un immanquable (il paraît que la cathédrale est superbe). J’éditerais ces lignes quand j’aurais de quoi en parler moi-même !

Cordoue > Grenade
… Parce que passer en Andalousie sans voir Grenade et son Alhambra, ça serait une erreur impardonnable ! Les ruelles de Grenade, en particulier dans le quartier de l’Albaicin, sont un véritable délice. Et la vue sur la Sierra Nevada et ses sommets enneigés, waouh !

visiter-alhambra-grenade

L’Alhambra, à Grenade, au début de l’hiver…

Grenade > Malaga
… Histoire de finir par Malaga qui est un peu aseptisée, mais pas moche pour autant. Lisez cet article sur Malaga pour en savoir plus sur mon opinion.

Notez qu’il y a d’autres villes en Andalousie qui méritent qu’on s’y attarde : Jaen est réputée pour être très jolie, et Almeria, plus à l’est, est souvent oubliée par les touristes. Si vous avez le budget, vous pouvez même louer une voiture et aller explorer les petits villages au hasard, dans l’arrière-pays : Ronda, pour ne citer que lui, vaut carrément le détour !

Voila, vous pouvez partir en Andalousie l’esprit serein : vous savez désormais tout ce qu’il y a à savoir pour réussir votre voyage là-bas !

Hasta la vista, amigos 🙂

Jérémy.