Visiter l’île d’Ischia, en Italie : mes 13 conseils pour préparer et réussir votre séjour

Nouveau : comment TOUT QUITTER et partir voyager (très) longtemps ? J'explique tout ici !

Ces derniers temps, j’aime donner un sens à mes voyages. L’île d’Ischia, en Italie, au large de Naples m’a attiré pour une bonne raison. Ce n’est ni parce qu’on y mange bien, ni parce que les italiens ont l’accueil chaleureux, ni parce que le climat est doux toute l’année. C’est simplement parce que c’est l’île d’où est originaire la famille de ma copine, et que j’ai envie d’en savoir un peu plus sur ce lieu atypique.

Dans cet article, je vous donne ma liste des immanquables de l’île d’Ischia et toutes mes recommandations pour réussir votre séjour sur place, juste après ce petit paragraphe historique (que vous pouvez zapper, je ne vous en voudrai pas)…

L’histoire de l’île d’Ischia, en Italie :

Crédit photo : itaka.pl

Me voilà donc à la découverte d’Ischia, une petite île de pêcheurs jusqu’au milieu du 20e siècle. Un jour, ses habitants ont vu arriver un yacht de luxe, celui du producteur italien Angelo Rizzoli, premier du nom. Il racheta les terres une par une, construisit des hôtels et des resorts dans tous les recoins de l’île, et invita tout le gratin hollywoodien de l’époque à venir visiter Ischia.

Il s’offrit de la publicité dans les médias qu’il possédait, et bientôt toute l’Italie puis toute l’Europe allait venir visiter l’île d’Ischia. En dix ans, la modeste île de pêcheurs devint lieu de villégiature des gens les plus riches d’Europe.

Aujourd’hui, Ischia accueille chaque année de nombreux touristes qui en reviennent tous enchantés.

Dans la suite de cet article, je vous donne toutes les informations concrètes pour réussir votre séjour sur l’île d’Ischia.

Comment vous rendre à Ischia, l’île italienne face à Naples ?

L’île d’Ischia est située juste en face de Naples. La façon la plus simple et la plus économique pour vous y rendre est de prendre un ferry pour Ischia au départ du port de Naples. Le prix est franchement abordable si vous y allez en piéton hors saison : autour de 15-20 euros par traversée. Avec un véhicule, le prix gonfle un peu (c’est logique), comptez entre 50 et 70€ par traversée.

Je vous recommande vivement de réserver à l’avance si vous venez en juillet-août car la petite île peut être prise d’assaut par les touristes, et les places sont limitées dans les ferrys pour Ischia. Cela serait dommage d’arriver à Naples et de rester à quai faute de place… Chaque traversée dure environ 1h30.

> Pour aller sur Ischia depuis Naples, ne vous trompez pas de port !

Il y a plusieurs points de départ pour aller de Naples à l’île d’Ischia : ceux de Beverello et Porto di Massa sont dans le centre ville de Naples, donc pas de problème, mais celui de Pozzuoli est dans la banlieue ouest, à quelques kilomètres de la ville. Soyez attentif à ce que vous sélectionnez pour ne pas vous laisser surprendre le jour J, surtout si vous êtes piéton et qu’il vous faut vous déplacer en urgence. De même sur l’île d’Ischia, il y a plusieurs ports : un à l’ouest (Forio), au nord (Casamicciola Terme), et au nord-est (le principal, Ischia Porto). Je vous conseille de réserver un hôtel correspondant à votre lieu d’arrivée.

> Se rendre à Naples depuis la France

Pour vous rendre à Naples depuis la France, je vous recommande de regarder sur Skyscanner : il y a souvent des vols à moins de 60€ aller-retour, ça vaut vraiment le coup (en gros, en piéton, vous pouvez aller rallier Ischia pour une centaine d’euros AR si vous vous débrouillez bien, plutôt chouette).

Que faire à Ischia, en Italie :

Ischia est une petite île (47km² seulement), on serait donc tenté de penser qu’on en fait le tour rapidement. Cependant, comme pour toute l’Italie, son histoire est riche et cela se ressent au niveau de son patrimoine architectural. De nombreux châteaux ou morceaux de forteresse subsistent encore ici ou là, et donneront aux passionnés d’histoire l’occasion de se régaler.

Les amoureux de la nature trouveront leur compte dans les randos à faire au centre de l’île. Et ceux qui aiment le calme et la tranquillité iront se reposer sur les nombreuses plages de l’île, entre deux tours dans les cures thermales proposées par pratiquement tous les établissements hôteliers.

Et bien sûr, comme partout en Italie, à Ischia on mange (très) bien. Le temps que vous passerez aux terrasses de ses restaurants n’est donc pas à négliger dans l’élaboration de votre plan de séjour 🙂

Bref, voici plus en détails quelques idées de visites sur l’île d’Ischia, quel que soit votre centre d’intérêt principal :

> Visiter le Castello Aragonese, la perle d’Ischia

Crédit photo : MezzaTorre

Construit au 5e siècle avant J.-C. par les grecs pendant les guerres antiques, puis modernisé au 15e siècle par Alfonso d’Aragon, ce château est aujourd’hui l’attraction majeure de l’île d’Ischia.

Le prix d’entrée est fixé à 10€. Ce n’est pas donné quand on vient en famille, mais la visite dure trois heures et vue la quantité de pièces à découvrir, on peut considérer que l’on en a pour son argent.

Du haut des 220 mètres où il culmine, la vue sur le golf de Naples est saisissante. Pour y accéder, les lignes 7 et 8 s’y rendent. Ensuite pas besoin de bateau : il y a un petit pont qui relie le château à l’île d’Ischia, vous n’aurez pas de mal à le trouver.

> Profiter de la Spiaggia dei Pescatori et des autres plages de l’île

Crédit photo : Ischia.it

La spiaggia dei pescatori, littéralement “la plage des pêcheurs“, est comme son nom l’indique, l’endroit où, il y a quelques années, vous pouviez observer le ballet des pêcheurs partant et revenant du large sur leurs petites barques à l’allure fragile.

Bien sûr, vous pouvez aussi vous prélasser au soleil et faire trempette dans de l’eau turquoise. Le cadre de la plage est idéal : depuis le sable, vous avez vue sur le Castello Aragonese, sur les façades colorées des maisons du village de Mandra, et vous ne manquerez pas d’apprécier la silhouette de l’île de Procida, ainsi que la réserve naturelle de l’île de Vivara, toutes les deux face à vous.

Pour vous rendre sur la plage, je vous recommande de venir par le bus : il faut prendre la ligne 7P qui part du port. Pour ceux d’entre vous qui sont véhiculés, il y a un parking mais il est payant.

Si votre hôtel est de l’autre côté de l’île, ce n’est pas un problème : ce ne sont pas les plages de sable fin qui manquent, sur l’île d’Ischia. Celle de Chiaia, sur la côte ouest, est large et agréable, bien que je ne sois pas très fan d’avoir la route juste derrière. Dans un cadre plus sauvage, la plage de San Montano, sur la localité de Negombo, est très sympa et moins envahie de touristes : elle a clairement ma préférence. Il y en a aussi sur la côte sud, vers Sant’Angelo, mais je ne vais pas vous les lister une par une : vous vous doutez qu’étant sur une île, vous n’aurez que l’embarras du choix pour vous baigner.

> Se baigner à Sorgeto

Puisqu’on parle de baignade, je glisse juste ce petit paragraphe pour vous suggérer de vous rendre à Panza, dans la crique de Sorgeto (les locaux appellent ça une baie, toujours dans l’exagération ces italiens 🙂 ), où l’eau chaude produite par l’activité volcanique de l’île rencontre l’eau tiède de la mer, formant des petits bassins naturels où vous pourrez vous prélasser.

Le seul problème, c’est que malgré un accès difficile (un escalier long et étroit), l’endroit est très prisé des touristes. A la haute saison vous risquez d’être un peu les uns sur les autres. Mon conseil : comme la température de l’eau n’évolue pas (la source chaude se déverse continuellement dans l’eau de mer), venez tôt le matin ou tard le soir, quand la plupart des touristes sont encore au lit ou déjà au restaurant. Vous pouvez même vous offrir un bain de minuit très agréable, dans l’eau chaude, sous les étoiles, avec pratiquement personne autour de vous ! Top !

> Grimper jusqu’au Monte Epomeo

Crédit photo : Ischia.it

Après le confort, l’effort (bon ok, j’invente complètement ce dicton, tant pis). La grimpette du Monte Epomeo est à mon goût la plus belle rando que l’on puisse faire sur l’île d’Ischia. Partez du village de Fontana avec une bonne réserve d’eau dans le sac (ça monte bien par moment, et le soleil tape dur !). Le sommet est à 789 mètres d’altitude : c’est le plus haut de l’île et la vue sur Ischia et sur le golf de Naples y est fantastique. Comptez deux heures pour faire le trajet depuis Fontana. En haut, il y a un petit café sympa où vous pourrez reprendre des forces avant de redescendre.

> Voir les jardins de La Mortella

Crédit photo : trippando.it

Sur l’île d’Ischia, vous trouverez de nombreux jardins botaniques bien entretenus. Celui de la Mortella est le plus réputé de l’île, mais ce n’est pas le seul où vous pourrez déambuler tranquillement au milieu d’une végétation luxuriante. Je ne suis pas un grand spécialiste des plantes et des fleurs qui s’y trouvent, je peux juste vous dire que c’est un endroit agréable, calme, où on se sent ressourcé dès qu’on y met les pieds.

L’entrée est à 12€, ce n’est pas donné pour un jardin botanique, mais l’endroit vaut vraiment le coup d’oeil : vous allez en prendre plein les yeux. Les heures d’ouverture et toutes les infos sont sur leur site officiel (en anglais ou italien, par contre).

> Se relaxer dans une cure thermale de l’île d’Ischia

Enfin, comment venir à Ischia sans profiter au moins une journée des cures thermales ? Là encore, vous n’aurez que l’embarras du choix selon la localisation de votre hôtel. D’ailleurs il y a fort à parier que celui-ci propose déjà différents soins. A vous de voir selon vos goûts et vos besoins ce que vous préférez recevoir : de la boue, de l’eau chaude, de l’eau froide, des soins spécifiques, …

Tourisme à Ischia, Italie : les infos pratiques

Crédit photo : CiaoBellaItalia

Maintenant que vous savez comment remplir vos journées pendant votre séjour, voyons la partie logistique et pratique de votre voyage. Déjà, voici le site de l’office de tourisme d’Ischia. Il est un peu vieillot et pas très bien fait (et pas de version française…), mais ça peut vous aider un peu. Ensuite, voici pour les questions les plus importantes :

> Où trouver une carte d’Ischia :

La plupart des hôtels vous fourniront une carte touristique d’Ischia à votre arrivée. Pour vous aider à préparer votre séjour, j’ai déniché cette carte qui est très bien faite, à mon goût. Elle vous aidera à situer les différents points d’intérêt touristiques de l’île d’Ischia, et éventuellement choisir un hôtel dans les environs de ce qui vous intéresse. Sinon, évidemment, Google Maps fera l’affaire pour une utilisation simple.

> Où bien manger sur l’île d’Ischia

Comme partout en Italie, vous mangerez bien sur l’île d’Ischia. Des pizzas, des pâtes, et bien sûr des fruits de mer (on n’est pas sur une île pour rien).

Pour ma part, je ne mange rien de ce qui vient de la mer, alors si vous cherchez un restaurant de ce type là, je ne peux rien vous recommander.

Parmi les restaurants les plus réputés de l’île, Il Focolare semble avoir les faveurs du public sur TripAdvisor (recommandé par de nombreux touristes français, et on sait comme on peut être exigeant avec la bouffe, nous !). Le Gardenia Mare est une bonne adresse pour ceux qui cherchent un cadre romantique, au bord de l’eau. Et si vous cherchez une table à la bonne franquette et aux tarifs abordables, ce ne sont pas les bonnes pizzerias qui manquent sur l’île. Demandez des recommandations aux locaux que vous croiserez dans le village où vous aurez élu domicile !

Parmi les spécialités locales, ne manquez pas le rucolino, la liqueur locale à base de roquette (oui, oui) ! A ramener aux copains qui ont du mal à manger de la salade 🙂

> Quel hôtel choisir à Ischia :

Crédit photo : booking.com

Il y a plus de 600 établissements hôteliers officiellement recensés sur l’île d’Ischia. Petite comme elle est, ça fait un sacré nombre d’hôtels au kilomètre-carré, croyez-moi. Le pire, c’est qu’un grand nombre d’entre eux affichent déjà complet pour la haute-saison.

Les tarifs sont globalement plus élevés que sur l’Italie continentale, ou même que sur les autres îles italiennes. Sur la ville d’Ischia même, je vous ai déniché cet hôtel-spa pour un rapport qualité-prix imbattable avec une vue de dingue. Si vous voulez aller de l’autre côté de l’île, au village de Forio d’Ischia, sur la côte ouest, je vous recommande cet établissement. Enfin, si vous voulez être plus au calme et si vous en avez le budget, jetez un oeil à cet hôtel de luxe : vous descendez directement sur l’une des plus belles plages d’Ischia, vous avez à disposition plusieurs piscines thermales intérieures ET extérieures, et surtout un SPA gratuit pour les résidents ! Idéal pour se faire plaisir lors d’un séjour à deux !

Dans tous les cas, les deux critères principaux que je vous recommande de garder en tête lors de votre choix d’hôtel sont : la proximité avec la plage (on sait que vous allez y passer du temps et ça serait dommage de perdre une heure par jour dans des bus/taxis pour vous y rendre et en revenir) et la mise à disposition (ou non) de spa (si vous envisagez de vous faire dorloter mais que votre hôtel ne propose pas la prestation spa en plus, comptez un budget supplémentaire).

> Combien de temps rester sur l’île d’Ischia :

L’île est petite et se visite assez rapidement. En trois jours sur place, si vous êtes actif, vous avez de quoi en faire le tour. Bon, vous ne connaitrez pas chaque recoin, chaque crique ou chaque village, mais c’est largement suffisant pour en avoir un bon aperçu.

Au-delà d’une semaine, je pense que l’on commence à sérieusement tourner en rond. Ou alors, il faut prévoir des excursions à Naples, Pompéi, et autres coins intéressants de l’Italie continentale.

> Quelle est la meilleure période pour partir à Ischia :

Je vais être clair : en juillet-août, c’est vraiment blindé.

Comme pour toutes les destinations de ce genre, je vous recommande de partir hors saison si vous le pouvez. En mai-juin ou en septembre-octobre si vous voulez pouvoir profiter pleinement de la mer, sinon carrément en hiver si vous voulez être tranquille. Dès le mois de mars vous pouvez compter sur une bonne quinzaine de degrés en journée, ce qui est toujours agréable quand on arrive de la grisaille française.

L’inconvénient de venir complètement hors saison, c’est que de nombreux établissements sont fermés (ou fonctionnent au ralenti). L’avantage, c’est que les prix diminuent et que vous ne serez pas les uns sur les autres à la plage. A vous de voir !

Bon voyage à Ischia et en Italie !

J’espère vous avoir aidé à préparer votre séjour sur l’île d’Ischia.

Si cet article vous a été utile, pensez à cliquer sur J’aime, c’est la meilleure façon de me remercier pour mon travail et de continuer à ce que je me motive pour vous partager régulièrement mes guides de voyage (ça me demande du temps, mine de rien !).

A bientôt !

Jérémy.