Poprad, Slovaquie : tous mes conseils pour réussir votre séjour

Nouveau : comment TOUT QUITTER et partir voyager (très) longtemps ? J'explique tout ici !

Sur la route qui m’emmenait de Bratislava vers les Hautes-Tatras, j’ai fait une courte étape dans la petite ville de Poprad, en Slovaquie. Je ne suis pas resté très longtemps, juste de quoi faire un tour, prendre la température de la ville, manger un morceau et me mettre en route pour les montagnes tant attendues.

Dans cet article, je vous donne tous mes conseils pour réussir votre séjour à Poprad, porte d’entrée des montagnes slovaques.

Infos pratiques en bref :

> Il y a des billets d’avion pour la Slovaquie à environ 50€ aller-retour sur ce site. Jetez-y un oeil, ça vaut le coup !

> Niveau logement à Poprad, cet établissement dans le centre propose le meilleur rapport qualité-prix. Mais soyez attentif à cet article car loger dans Poprad n’est pas forcément une excellente idée.

Comment aller à Poprad :

La façon la plus simple de vous rendre à Poprad, c’est de prendre le train depuis Bratislava. Et pour aller à Bratislava, ce n’est pas compliqué : Ryanair, entre autres, vous y emmène pour une cinquantaine d’euros aller-retour si vous êtes flexible sur les dates de vos vols (voir ici).

> Aller en train de Bratislava à Poprad

Pour se rendre à Poprad, donc, il vous faut partir de la gare principale de Bratislava. Elle s’appelle Hlavna Stanica (“gare principale” en slovaque, ils se sont pas foulés). La voici en photo :

Vous pouvez acheter votre ticket au guichet de la gare de Bratislava. Repérez le guichet avec le petit drapeau britannique collé sur la vitre, cela indique que le personnel qui s’y trouve marmonne quelques mots d’anglais (pour ma part c’était vraiment vraiment limité mais la dame a fini par comprendre ce que je voulais). Sinon, le site de la compagnie de train slovaque est bien fait, fonctionnel et est disponible même en anglais (voir ici). Vous pourrez y acheter votre ticket au format numérique, il vous suffira de montrer le QR-Code au contrôleur lors de son passage dans le wagon.

Si vous prenez le train Régional, le prix est d’environ 15€ pour l’aller simple, et le trajet dure 4H30 pour 350 km (ce qui ne vous changera pas beaucoup si vous êtes habitué des trains corails en France). Si vous prenez l’Express, le prix monte un chouïa (autour de 16€) et le temps passé dans le train diminue légèrement également (comptez plutôt 3h30 pour faire le trajet).

Je vous invite vraiment à faire le trajet Bratislava-Poprad en train car vous passerez par des paysages vraiment chouettes. En tout cas, une fois que vous arriverez au niveau de Trencin (gardez les yeux ouverts à ce moment là car vous passerez sous son chouette château). Après ça, vous serpenterez dans des vallées, longerez des rivières et des lacs, et aurez de plus en plus de montagnes dans votre champs de vision. Les paysages compensent vraiment le temps de transport et le relatif inconfort du train (par place de 4 en face à face, pas pratique pour les grands comme moi qui n’ont pas d’espace pour leurs jambes…).

>> Aller de la gare de Poprad au centre ville

La gare de Poprad est assez éloignée du centre ville historique, en tout cas pour une bourgade de cette taille. Comptez environ 20 minutes de marche depuis la gare pour rallier le quartier piéton de la ville (trois rues seulement).

L’itinéraire est simple : sortez de la gare par la droite, allez jusqu’au bout de l’allée. Arrivé à un hôtel/resto qui fait l’angle gauche, tournez à gauche et marchez jusqu’à la rivière. Là, prenez le boulevard vers la gauche (donc longez la rivière). Quand vous pourrez traverser le boulevard, faites-le. Le centre piéton commencera au bout de la rue qui part face à vous. Ce n’est pas très compliqué, et de toute façon vous verrez régulièrement des panneaux comme celui ci-dessous pour vous guider au cas où (suivez ‘Centrum‘).

> Faire Bratislava – Poprad en bus ?

Il y a également des options pour faire le trajet jusqu’à Poprad en bus depuis Bratislava mais c’est plus compliqué : comptez environ 10 heures de trajet avec Flixbus, des changements, et des tarifs élevés (dans les 30-40€ d’après ce que j’ai trouvé sur internet). Oubliez le bus pour circuler à l’intérieur du pays, préférez vraiment le train qui propose des prix attractifs, un temps de transport correct et une desserte jusque dans les moindres recoins de la Slovaquie.

> Se rendre à Poprad en avion : difficilement faisable

Enfin, sachez qu’il y a un aéroport à Poprad, mais il fonctionne très peu.

A ma connaissance il n’y a que Londres-Luton qui a des liaisons directes toute l’année avec l’aéroport de Poprad (pour des prix corrects : moins de 100€ l’aller retour avec Skyscanner). Donc si vous êtes un français/francophone expat à Londres c’est une excellente nouvelle pour vous. Sinon, pas le choix : il vous faudra passer par Bratislava puis prendre le train comme je l’expliquais plus haut.

Pour info, il n’y a pas de vols domestiques entre Bratislava et Poprad : la seule vraie bonne solution, c’est le train.

Maintenant que vous savez comment vous rendre à Poprad, je vais vous parler de la logistique pour aller jusque dans les montagnes des Hautes-Tatras (car il est hautement probable que cela soit votre destination finale). Si ce n’est pas votre cas, sautez la partie suivante et passez directement au paragraphe dédié à la visite de Poprad.

Comment aller dans les Hautes-Tatras depuis Poprad :

L’intérêt principal de Poprad c’est d’être la ville “porte d’entrée” des Hautes-Tatras. Depuis Poprad, il est très facile de se rendre dans les Hautes-Tatras pour y faire de la randonnée, skier, ou plus généralement profiter de la montagne.

Les Hautes-Tatras sont accessibles via un petit train régional qui part de Poprad toutes les heures entre 6h et 22h (environ). Quand j’y suis passé, les trains partaient en direction des montagnes aux ’35’ de chaque heure (donc 6h35, 7h35, etc), mais vérifiez quand même de votre côté avant de vous présenter à la gare si ça n’a pas changé entre temps (on ne sait jamais).

Pour vous rendre dans les Tatras depuis la gare de Poprad, c’est vraiment simple : vous achetez votre ticket au guichet ou aux machines automatiques (vous pouvez aussi l’acheter en ligne sur leur site, ici). Ensuite vous montez à la plateforme de départ des TEZ (le nom de ce petit train). Elle se situe au dernier étage de la gare de Poprad, à 50 mètres face à vous quand vous sortez de l’escalator. Vous compostez votre ticket dans les machines jaunes à l’intérieur du train, et vous attendez sagement l’arrivé à destination (tout est indiqué par affichage lumineux dans le train, les annonces ont lieu aussi bien en slovaque qu’en anglais).

Sachez tout de même que les billets achetés sont des billets ‘ouverts’ : pas besoin de demander un train particulier au guichet, juste votre destination.

Si vous avez des correspondances, sachez que la gare de Poprad est vraiment petite, même si ça se joue à 5 minutes près vous aurez le temps de sauter d’un train pour grimper dans un autre (ça c’est la théorie, car dans la pratique je n’ai pas vu un seul train slovaque partir à l’heure, ni arriver à l’heure… donc prévoyez un peu de marge quand même). D’ailleurs en guise de train, ne vous attendez pas à un TGV hein, on dirait presque plutôt un tram vu sa taille et sa vitesse, mais techniquement c’est un train, bref.

> Les prix des trains entre Poprad et les montagnes :

Le tarif pour les montagnes se situe entre 1,50€ et 2€ suivant votre destination finale (1,50€ pour Stary Smokovec, 2€ pour Strbske Pleso).

Le tarif est découpé en zone géographique :
– pour les distances de moins de 2km vous payez 0,50€,
– entre 3 et 6km c’est 1€,
– entre 7 et 19km c’est 1,50€,
– au-delà de 20km c’est 2€.

La plupart du temps, votre ticket vous coûtera 1,50€ : c’est le prix aussi bien entre Poprad et Stary Smokovec qu’entre Stary Smokovec et Strbske Pleso, les deux principales stations des Hautes-Tatras slovaques.

> Combien de temps pour aller de Poprad à Stary Smokovec / Strbske Pleso

Comptez environ 30 minutes depuis Poprad pour rallier Stary Smokovec, la première vraie station des monts du Tatras. Et depuis Stary Smokovec, rajoutez encore une petite demi-heure pour aller à Strbske Pleso. Donc une heure de trajet en tout si cette dernière est votre destination finale.

Sachez qu’entre temps le train s’arrête dans tout un tas de petites stations secondaires (parfois vraiment minuscules, on se demande l’intérêt d’avoir mis une gare pour 2 maisons). Donc si vous n’aviez pas envie d’aller loger dans une station touristique, vous pouvez élire domicile ailleurs sur la ligne du petit train, vous ne serez pas coincé pour autant (le train passe une fois par heure dans un sens comme dans l’autre).

Visiter Poprad, Slovaquie : est-ce que ça vaut le coup ?

Si vous envisagiez de séjourner à Poprad, je préfère vous le dire clairement : changez d’avis. La ville est vraiment petite et n’a pas suffisamment d’attraits touristiques intramuros pour que vous ne choisissiez d’y rester ne serait-ce qu’une seule nuit. Si vous aviez envie de visiter une ville secondaire de Slovaquie, plutôt que Poprad tournez vous vers Kosice dont la vie étudiante et l’animation nocturne (les deux vont souvent de paire) vous raviront.

En réalité, le seul vrai intérêt de Poprad c’est sa localisation parfaite pour aller explorer les montagnes slovaques des Hautes-Tatras. Et pour être parfaitement honnête avec vous, c’est aussi la seule raison pour laquelle je m’y suis arrêté : j’allais jusqu’à Stary Smokovec, une petite station montagnarde qui offre de nombreuses options pour la randonnée.

Pour en avoir fait le tour complet, je vous assure que Poprad ne vaut pas le coup de faire le détour. En revanche, si votre destination finale c’est les montagnes du Tatras, alors vous n’aurez pas d’autre choix que d’y passer. Mais si vous n’y êtes pas obligé, ne restez pas sur place, ce n’est vraiment pas nécessaire. Rapprochez-vous plutôt des points de départ de vos randonnées et choisissez un hôtel à Stary Smokovec ou à Strbske Pleso, les deux stations principales des Tatras côté slovaque, d’où partent de nombreux sentiers.

Que faire et que voir à Poprad, en Slovaquie :

Si malgré tout vous étiez forcé de passer une nuit à Poprad (pour cause de mauvais timing des transports en commun par exemple), profitez-en quand même pour faire un petit tour rapide dans la ville. Voici les quelques points d’intérêt touristiques de Poprad :

> Voir la place principale de Poprad

Il s’agit d’une petite place avec une fontaine bordée de grands sapins. Les quelques maisons autour sont colorées, ce qui lui donne un côté mignon. Vous pouvez vous poser sur quelques bancs et regardez les gens passer autour de vous (j’y étais début septembre et ils ne sont pas nombreux, même en fin d’après-midi par beau temps…). Autour de la place, vous trouverez deux-trois cafés et restaurants. Bref, vous êtes au cœur d’une petite ville qui vit avec la saison touristique.

> Voir l’église St Egidia

Sur la place principale que je mentionnais au-dessus se trouve l’église St Egidia. Elle a été bâtie au 13e siècle. Rien d’exceptionnel à mon goût : un petit coup d’œil et puis s’en va.

> Voir le Podtatranske Muzeum pour comprendre l’histoire de Poprad et sa région

Je n’y suis pas rentré car il était fermé le jour de mon passage. C’est un endroit qui semble passionnant pour qui s’intéresse à l’histoire des Tatras.

Il propose notamment une exposition permanente sur l’homme de Néanderthal qui vivait là il y a quelques années. Pas un immanquable, mais c’est certainement la seule attraction digne d’intérêt à Poprad par mauvais temps (ça et boire des coups dans les quelques bars du centre).

> Aller à Aquacity

Au cas où vous auriez envie de vous faire un spa ou de vous baigner, sachez que le parc aquatique Aquacity se trouve à proximité du centre de Poprad. Vous y trouverez aussi bien des jeux aquatiques pour les enfants que des sessions bien-être/détente pour les adultes. C’est pas mon délire mais j’avoue que c’est plutôt sympa pour se revigorer à la sortie d’un séjour ski/rando dans les montagnes.

> ‘Admirer’ les centres commerciaux…

Je le mets ici pour rigoler un peu, mais en visitant Poprad, j’ai quand même eu l’impression que le seul point d’intérêt (façon de parler) de la ville, c’était son centre commercial qui se trouve à l’entrée du coin piéton. Quand je suis passé, il y avait plus de monde qui trainait devant l’entrée du centre commercial que dans tout le reste du centre ville. Un peu triste…

Bref, si vous ne l’avez pas encore compris à travers ces quelques paragraphes, je n’ai pas trouvé Poprad intéressante, loin de là. Mais je précise que j’y étais légèrement hors saison (début septembre), donc ça peut jouer sur le côté ‘vide‘ de la ville.

Je sais que cet article, comme à chaque fois que je ne suis pas à 200% enthousiaste sur une destination, va me valoir quelques mails remplis d’insultes, mais tant pis : je préfère vous dire mon ressenti en toute transparence plutôt que de vous laisser imaginer une ville géniale et que vous soyez déçu en arrivant sur place.

Où loger à Poprad : ce qu’il faut savoir

Poprad est une petite ville (50 000 habitants environ), mais sa géographie est assez bizarre.

Il y a la vieille ville, c’est-à-dire le quartier historique (‘Stare Mesto‘ en slovaque), où vous trouverez effectivement les rares points d’intérêt évoqués plus haut, ainsi que quelques cafés et restaurants. Et il y a la ville plus récente, où s’est développé une sorte de deuxième centre ville, avec d’autres endroits où sortir et où manger.

> Un hôtel dans le centre historique de Poprad : seulement si… :

Généralement, je recommande à mes lecteurs de loger dans le coeur historique des villes afin d’être directement sur place pour visiter l’endroit, et ainsi éviter de perdre du temps dans les transports en commun. Sauf que là, le centre historique de Poprad a tellement peu d’intérêt qu’il n’y a pas forcément beaucoup d’avantages pour vous à y loger. Surtout qu’il se trouve, finalement, assez éloigné de la gare (20 minutes de marche environ).

Donc pour choisir où loger à Poprad, c’est à voir en fonction de la raison de votre séjour. Si vous venez pour voir la vieille ville, restez dans la vieille ville (logique). Si vous venez pour faire de Poprad votre camp de base pour explorer les Tatras, alors choisissez un établissement près de la gare pour être directement sur place quand il faudra prendre le train direction le point de départ de la randonnée.

Voici ma sélection perso à moins de 50€ la nuit :

> Voici l’hôtel que je choisirais si je devais loger à Poprad en ayant pour but d’aller faire de la rando régulièrement en montagne lors de mon séjour (pour rappel, je n’ai pas logé à Poprad mais à Stary Smokovec, une station dans les Tatras).

> Et je vous recommande celui-là si vous souhaitez résider dans le centre historique : excellent rapport qualité-prix pour la Slovaquie !

> Sinon logez directement dans la montagne !

Si vous voulez marcher dans la montagne, je vous recommande vraiment de ne pas perdre de temps tous les matins et tous les soirs avec le train qui fait Poprad – Monts du Tatras. Logez-vous directement dans l’une des petites stations ! Vous serez sur place pour les randos, le cadre sera bien plus agréable (cf la vue de mon balcon au réveil, ci-dessous).

A Stary Smokovec, vous pouvez loger dans cet hôtel (super pour moins de 50€ la nuit) pour être placé à proximité des sentiers de rando, et surtout avoir un bon rapport qualité-prix.

A Strbske Pleso, vous êtes dans une station vraiment ‘haut-de-gamme’ et il faut sortir un gros billet pour se loger. Si vous en avez les moyens, cet établissement offre un cadre splendide, notamment grâce à sa vue sur le lac et les montagnes en arrière plan (photo ci-dessous) !

Voilà, j’espère que j’ai pu vous aiguiller au niveau du choix de votre logement à Poprad et dans les environs. Passons maintenant à la bouffe !

Où se restaurer à Poprad :

Si vous avez une petite faim ou envie de boire un verre, voici quelques conseils suite à mon séjour à Poprad.

> Où manger à Poprad :

Je n’ai fait qu’un seul resto à Poprad, et ça a été catastrophique. De très loin le pire restaurant de mon séjour en Slovaquie, pays où, par ailleurs, j’ai excellemment bien mangé (certains restaurants à Bratislava sont des tueries !). Donc contrairement à mes autres articles où je vous conseille des restaurants, là je vais vous en déconseiller un.

>> A éviter : le Zvonica Café Restaurant

N’allez pas manger au ‘Café-Restaurant Zvonica’, c’était infâme. Ma copine avait pris un plat de légumes qui semblaient tout droit sortis d’une vieille barquette de la cantine de mon enfance (la même forme des carottes, la même absence de goût, la même sauce insipide). Pour ma part j’ai opté pour une spécialité slovaque dont j’ai déjà parlé dans l’article sur Bratislava, le Bryndzové halušky, sauf que celui-là était probablement issu d’une boîte de conserve réchauffée à la va-vite au micro-onde. On est ressorti de là tous les deux avec le ventre lourd et la sensation d’avoir bouffé de la merde. Et petit détail qui ne trompe pas : c’est le seul restaurant du pays où on nous a apporté deux petites bouteilles d’eau minérale -facturées au prix fort- quand on a simplement demandé une carafe d’eau (ce qu’on a obtenu partout ailleurs en Slovaquie sans que cela ne choque personne). Bref, un attrape-touriste à éviter absolument.

>> Un restaurant végétarien à tester

Je l’ai repéré sur le chemin mais je n’ai pas été inspiré par la ruelle qui semblait y mener, bien mal m’en a pris car les critiques (que j’ai lues après coup sur Tripadvisor, cf ici), sont excellentes : que des 5 sur 5. A tester si la bouffe végé ne vous effraie pas. Et si vous y mangez, venez me donner votre avis, que je complète cette partie de l’article !

Pour accéder à ce restaurant, il faut passer par une petite allée dans la rue Mnohelova, qui part face au centre commercial “Forum” que vous ne pourrez pas rater, côté piéton.

>> Mangez chez Septime !

Enfin, un dernier endroit qui m’a été recommandé après-coup par mon hôte dans les montagnes, qui semblait plutôt bien connaître Poprad, c’est U Septima (“Chez Septime” littéralement). Si vous aimez Louis de Funès, vous avez sûrement reconnu le clin d’oeil au film “Le Grand Restaurant (un radis !). Le comédien français a même droit à son portrait dans la boutique ! Si vous y allez, n’hésitez pas à me tenir au courant : ça me permettra d’avoir un vrai avis à mettre dans cet article (car d’ici à ce que je retourne à Poprad pour tester, il risque de se passer du temps…).

L’inconvénient de ce restaurant, c’est qu’il se trouve dans la ville neuve, de l’autre côté de la rivière, assez loin du centre historique. Ce n’est pas forcément un souci car celui-ci est tellement minuscule (et n’a si peu d’intérêt) que vous pouvez loger dans la ville neuve sans problème si au moins ça vous permet d’avoir un bon restaurant à proximité.

> Où boire un coup à Poprad :

Dans l’ensemble, la ville est très calme et n’invite pas spécialement le visiteur à sortir boire des coups dans les bars, en tout cas de mon point de vue (je répète que je suis venu début septembre, il est tout à fait possible -et même probable- que la ville soit beaucoup plus vivante au cœur des hautes saisons, été comme hiver). Ceci dit, j’ai trouvé deux cafés intéressants à Poprad.

Le premier s’appelle le Café La Fée, en français dans le texte. Le cadre est chaleureux, les pâtisseries sont bonnes, l’ambiance douce. L’endroit a, en effet, un petit côté féérique avec sa végétation sur la terrasse en hauteur. Vous trouverez ce café juste à côté du centre commercial Forum, à l’entrée de la zone piétonne côté rue Mnohelova.

Et je m’en veux terriblement pour le second car il m’est impossible de retrouver le nom dans mes notes. Il se trouve dans la rue piétonne qui contourne l’église par la gauche, quand on regarde celle-ci de face, à 50 mètres environ sur la gauche de la rue. C’est un café qui fait aussi magasin de disques. J’aime beaucoup de genre de concept : tu viens, tu commandes ton café et tu chines au milieu des CDs et des vinyles. Le patron était très gentil, la musique plutôt bonne à mes oreilles, j’y ai vraiment passé un agréable moment.

Il y a d’autres bars un peu partout dans la ville, mais tous m’ont semblé vides et tristounes, même à l’heure de l’happy-hour. Si vous tombez sur des endroits sympas lors de votre passage, contactez-moi, que je complète cette partie !

Bon séjour dans les environs de Poprad et en Slovaquie !

Je sais que cet article n’est pas très enthousiasmant à propos de la ville de Poprad, mais ne vous y trompez pas : j’ai passé un séjour formidable en Slovaquie. J’ai adoré Bratislava (lire mon article complet ici), ainsi que mes randonnées dans les Hautes-Tatras. En ce moment, j’en parle à tout le monde autour de moi et je recommande à tous d’y aller maintenant, avant que le tourisme n’explose dans ce petit pays qui a beaucoup à offrir.

En tout cas, pour ma part, je retournerai là-bas sans aucune hésitation : je n’en ai pas fini avec la Slovaquie !

J’espère en tout cas que cet article, et les autres que j’ai écrits sur la Slovaquie, vous aideront à préparer votre voyage dans ce beau pays. Si c’est le cas, n’hésitez pas à ‘aimer’ cet article et à utiliser les liens présents sur mon blog pour réserver votre séjour : cela me permet de toucher une petite commission sans que cela ne change quoi que ce soit pour vous. C’est la seule façon de me permettre de continuer de publier régulièrement des articles ultra-complets sur vos destinations préférées.

Bon voyage à tous !

Jérémy.