Visiter Rovinj, Croatie : guide complet de la perle de l’Istrie

Nouveau : comment TOUT QUITTER et partir voyager (très) longtemps ? J'explique tout ici !

Vous envisagez de visiter Rovinj lors de votre prochain voyage en Croatie ? Excellente idée : c’est une ville magnifique, et son surnom de “perle de l’Istrie” est amplement mérité. J’ai eu un vrai petit coup de cœur pour Rovinj lorsque je m’y suis rendu.

Dans les lignes qui suivent, je vous partage tous mes bons plans sur Rovinj et ses environs : que visiter sur place, où trouver les meilleures plages, où loger, où (bien) manger, comment s’y rendre, etc… Vous n’avez plus qu’à suivre le guide et vous aurez toutes les infos pour préparer au mieux votre séjour !

Prêt ? Alors on y va !

Infos pratiques en bref :

> Pour vous loger à Rovinj, deux suggestions : cet hébergement dans la ville neuve qui offre des vélos à ses clients, et celui-ci à l’entrée de la vieille ville si vous avez envie de vous offrir une vue sur mer.

> Si vous n’avez pas déjà acheté votre billet d’avion pour la Croatie, regardez sur ce site car il y a souvent des tarifs imbattables (c’est par eux que je passe à chaque fois).

> Enfin si vous avez besoin d’un guide de voyage pour la Croatie, emmenez celui-ci, il est complet et bien fait.

Visiter Rovinj, Croatie : 9 choses à faire sur place

Commençons ce guide par les choses à faire, à voir, et à visiter dans Rovinj.

> Se perdre dans les ruelles pavées du centre historique

Rovinj a des airs d’Italie, avec ses façades colorées, ses volets verts, ses petites ruelles pavées et sinueuses, ses plaçettes ombragées. Certains passages mènent droit dans l’eau, comme à Venise, d’ailleurs, dont Rovinj a longtemps fait partie du temps de la République de Venise au moyen-âge. Aujourd’hui, on ressent l’influence italienne jusque dans l’accent chantant des croates.

Il n’y a pas énormément de monuments à voir à Rovinj : c’est une ville où on se laisse porter par nos pas, une ville à flâner le nez en l’air. Perdez-vous dans le centre de la vieille ville, le cœur historique de Rovinj.

Aux croisements, suivez les ruelles qui montent, afin d’atteindre petit à petit le point le plus élevé de la presqu’île où a été construite la ville historique, et d’où vous aurez une jolie vue sur les toits oranges et sur la mer turquoise.

> Grimper à la cathédrale Sainte-Euphémie

Tout en haut de la vieille ville, l’un des immanquables de votre visite de Rovinj, c’est l’église Sainte-Euphémie construite au VIIIe siècle, dont le clocher domine tout le cœur historique et s’admire de loin. De son parvis, la vue sur la mer et sur les toits de la ville est splendide.

Je n’ai pas pu voir l’intérieur lors de ma visite car elle était en rénovation complète, mais j’ai des amis qui s’y sont mariés et ils me l’ont confirmé : les lieux sont vraiment magnifiques. On peut notamment y trouver les reliques de Sainte-Euphémie elle-même, qui reposent dans un sarcophage en marbre (plus d’info sur cette page Wikipédia si ça vous intéresse). En tout cas, si vous avez l’occasion d’y rentrer, allez-y !

> Admirer le coucher de soleil sur l’Adriatique

La ville de Rovinj est située sur la côte ouest de la Croatie. On peut donc y admirer de magnifiques couchers de soleil. Pour cela, mon endroit préféré c’est la digue principale qui borde la marina, au sud de la ville (et qui est trouvable sur Google Maps en cherchant “veliki mol”). L’endroit est calme, paisible, avec les voiliers et yachts de luxe sur lesquels les gens prennent l’apéro face au soleil couchant. Pour décor, on a sur notre droite les façades colorées de la vieille ville qui tombent directement dans l’eau, avec le clocher de la cathédrale qui dépasse des toits ; à gauche les grands arbres de l’île Sveta Katarina, plus grande île de l’archipel de Rovinj dont je reparlerai plus bas ; et face à nous, l’immensité bleu-turquoise et le ciel qui se nappe d’orange-rouge quand le soleil descend sur l’horizon. De quoi passer un moment absolument romantique !

Il y a pas mal de terrasses par ici, si vous voulez vous poser dans un bar. Sinon ce que j’avais fait c’est tout simplement aller dans une supérette acheter de quoi boire un verre et se poser sur les rochers, tout au bout de la digue, et admirer la vue extraordinaire.

Autre spot pour le coucher de soleil : le bunker (qui se trouve ici), tout au bout de la presqu’île sur laquelle se trouve la vieille ville de Rovinj, avec une vue complètement dégagée sur la mer. Top également, même si je préfère la vue depuis la digue.

Autre option pour un coucher de soleil inoubliable : s’offrir une sortie en bateau (celle-ci). Il est fréquent de voir des dauphins à l’endroit où le bateau se rend, en plus. Le rêve !

> Explorer le parc forestier de Zlatni Rt

Une fois que vous aurez fait le tour de la vieille ville, je vous invite à aller découvrir le grand parc forestier de Zlatni Rt, qui se trouve sur la partie sud de la ville de Rovinj, de l’autre côté d’un quartier résidentiel (où on trouve, aussi, beaucoup d’hôtels de qualité, j’en reparle dans la partie consacrée au logement). Il y a plusieurs sentiers de promenade à arpenter, au cœur des pins, au bord de l’eau turquoise. Ici ou là, vous tomberez sur une plage ou une crique à l’eau claire où la baignade sera fort agréable les jours de beau temps.

On y accède à pied en une petite demi-heure de marche depuis le centre ville, mais mon conseil c’est de louer un vélo pour explorer ce parc : ça vous permettra de traverser plus vite la zone “ville neuve” de Rovinj qui n’a pas d’intérêt touristique, et de pouvoir prolonger ensuite la promenade à vélo sur le littoral si jamais vous avez envie de faire quelques kilomètres de plus que les simples sentiers de promenade du parc de Zlatni Rt.

Quoi qu’il en soit, vous avez là un endroit très agréable, ombragé, idéal aussi bien pour les promeneurs que pour se poser à l’ombre, au bord de l’eau, par une belle journée d’été. Immanquable !

> Profiter des plages de Rovinj

Si vous venez en Croatie, j’imagine que c’est aussi pour profiter de ses plages. Il faut savoir qu’elles sont généralement assez petites, et quasi exclusivement constituées de galets ou de cailloux. Les plages de sable sont très rares en Croatie. Souvent même, le mot “plage” en Croatie désigne seulement un accès à la mer avec un espace de baignade, rien de plus.

A Rovinj, les plages se trouvent généralement autour de la petite presqu’île formée par le parc Zlatni Rt que je mentionnais plus haut. Parmi les plus prisées, il y a celle de Mulini, accolée à l’hôtel Monte Mulini, une jolie plage de galets avec énormément de transats à disposition (par contre ils sont chers à la location, 110 kunas la journée à l’heure où j’écris ces lignes). C’est aussi la plus proche du centre ville. Autrement, un peu plus loin dans le parc, je vous conseille celle de Lone Bay, ou bien un peu plus loin celle de Zlatni Rt Beach (à ne pas confondre avec la plage de Zlatni Rat à Bol), qui dispose d’un cadre paradisiaque et d’un magnifique point de vue sur les îles de l’archipel.

Autrement, dans la vieille ville de Rovinj, la plage de Balota est l’endroit préféré des baigneurs : il s’agit d’un espace de rochers avec un escalier permettant de descendre dans l’eau turquoise. Elle se trouve ici.

Et si vous voulez vraiment être tranquille il faut descendre plus bas vers la réserve ornithologique, jusqu’aux plages de Palud ou de Coala, deux très beaux endroits également, mais on est déjà à pratiquement 10 km du centre de Rovinj, là, même si techniquement on est encore sur le territoire de la commune.

Enfin, notez que si vous venez à Rovinj avec des enfants, il y a un endroit qui devrait leur plaire : l’Aquapark, une grande zone avec de nombreux jeux dans l’eau. Je n’ai pas testé, mais je le mentionne ici au cas où.

> Boire un verre sur les terrasses du port de Rovinj

Je pense que l’idée vous serait venue toute seule en arrivant sur place : comment ne pas vouloir se poser aux terrasses ensoleillées qui bordent la marina de Rovinj et profiter de la vue, de l’ambiance des lieux ? C’est un immanquable, évidemment, même si les tarifs sont parfois gonflés à la haute saison.

Les meilleurs endroits se trouvent sur la promenade Obala Alda Rismonda, où se trouvent également de nombreux restaurants. Difficile de vous recommander un établissement plutôt qu’un autre car il y en a pour tous les goûts et tous les styles, mais perso j’ai bien aimé traîner à la terrasse du Café Sax, à observer les gens passer en dégustant mon jus d’orange matinal.

> Faire une sortie en kayak

Si vous êtes d’humeur sportive, il y a un truc vraiment chouette à faire à Rovinj : une sortie en kayak. C’est l’occasion de faire un petit tour de l’archipel, et surtout d’observer les magnifiques façades de la vieille ville depuis la mer. Absolument unique !

Concrètement, je vous conseille de passer par l’agence Adistra (adresse : Trg Na Lokvi 2) pour la location des kayaks, ils sont très pros et vous donneront les meilleurs conseils pour les itinéraires à suivre. Tous les détails sont sur leur site web et sur leur page Facebook.

> Visiter le musée de la ville de Rovinj

Je n’ai pas visité de musée lors de mon séjour à Rovinj car le temps était magnifique et, franchement, je préférais vraiment profiter de la mer plutôt que de m’enfermer entre 4 murs. Ceci dit, il y en a un qui a excellente réputation, c’est le Muzej Grada Rovinja, en gros le musée de la ville de Rovinj, qui retrace l’histoire de la ville à travers une collection d’objets de toutes les époques. L’entrée est fixée à 30 kunas à l’heure où j’écris ces lignes. Si vous y allez, n’hésitez pas à me donner votre avis !

> Voir la réserve ornithologique

Alors je n’y suis pas allé personnellement par manque de temps (et d’intérêt, pour être totalement honnête avec vous), mais je sais qu’il existe une réserve ornithologique au sud de Rovinj, avec plusieurs points d’observation d’oiseaux sauvages. Pour s’y rendre, ça sera soit en vélo soit en véhicule car ça commence à faire loin du centre (environ 9 km). A moins d’être passionné par le sujet, ce n’est pas un immanquable, mais je le mentionne pour être complet sur les choses à faire à Rovinj.

Que faire dans les environs de Rovinj

Maintenant que vous savez que faire et que visiter dans Rovinj même, passons aux choses à voir dans les environs. Voici mes suggestions.

> Le village de Bale

L’Istrie regorge de magnifiques petits villages à l’ambiance médiévale, aux ruelles pavées et tortueuses. L’un des plus beaux villages se trouve, par chance, juste à côté de Rovinj : il s’agit de Bale. J’ai adoré déambuler dans son centre historique perché sur une colline fortifiée, découvrir ses petites places ombragées et ses porches en pierre. Clairement une visite immanquable de tout séjour à Rovinj.

Le trajet de Rovinj à Bale peut se faire très rapidement si vous avez une voiture (moins de 10 minutes), mais sinon vous pouvez aussi prendre votre temps et faire l’excursion en vélo. C’est ce que j’ai fait et je ne le regrette pas une seconde : à part quelques portions de route assez passantes, on est souvent sur des petites départementales, entourées de champs de coquelicots ou d’oliveraies. Magique !

> Le Limski Kanal

Si vous aimez la nature, je vous conseille de profiter de votre séjour à Rovinj pour aller admirer le Limski Kanal, véritable petit fjord norvégien perdu au milieu de la Croatie, avec ses longues courbes bleu-azur entourées de collines verdoyantes. Sur place, vous trouverez des petites plages pour vous poser et mettre les pieds dans l’eau si vous le souhaitez, mais également des options pour des croisières dans le fjord, ou de la location de canoë, et ainsi avoir l’occasion d’admirer de près toute la beauté des lieux.

Sur place, tout au début du fjord, vous trouverez aussi plusieurs restaurants avec vue sur les eaux, dont le “Viking” où je me suis arrêté manger un très bon risotto végétarien (ils proposent plein d’autres trucs, notamment des poissons et fruits de mer).

> L’archipel de Rovinj

J’en parlais plus haut, l’archipel de Rovinj est l’un des lieux à ne pas manquer pendant votre séjour sur place. La difficulté, c’est de pouvoir s’en approcher, car forcément ça signifie prendre le bateau, c’est un poil plus compliqué à organiser que le reste des choses que je vous suggère dans cet article.

La façon la plus simple d’aller sur une des îles, c’est de prendre un bateau-taxi qui part de la marina (au niveau du ponton Delfin qui se trouve là) et vous déposera sur l’île Sainte-Catherine (Sveta Katarina). C’est l’île la plus proche de la vieille ville de Rovinj, qu’on admire aisément depuis la marina. Comptez entre 25 et 35 kunas pour faire la traversée (les prix varient selon les saisons, et peuvent aussi avoir augmenté depuis mon passage). Je pense qu’il est possible de négocier des traversées avec les bateau-taxis vers les autres îles, en particulier Saint-André (Sveti-Andrija), à voir au cas par cas. Une fois sur Sainte-Catherine, vous pourrez vous balader au milieu des bois, découvrir les vignes, ou bien vous restaurer au Bistro Plaza, mais le tour sera vite fait (l’île est minuscule).

Pour explorer le reste de l’archipel, l’idéal si vous le pouvez, c’est de louer votre propre bateau (je vous conseille ce loueur) afin d’être libre d’aller où bon vous semble. Mais ça nécessitera un certain budget et des compétences en navigation (le permis bateau est obligatoire, sinon il faudra vous arroger les services d’un skipper, ce qui peut coûter facilement une centaine d’euros la journée).

Sinon l’autre option consiste à faire le tour des îles en kayak (que vous pouvez louer par exemple chez Adistra), mais il vous faudra quand même être en bonne condition physique. A ma connaissance, il n’existe pas encore de tour organisé qui propose de visite de l’archipel, mais si jamais ça se créait je vous mettrais le lien.

Bref, c’est un truc sympa à faire mais pas forcément hyper simple à mettre en place quand même.

> Les autres choses à faire un peu plus loin :

L’Istrie est une des régions les plus riches de choses à faire et à voir en Croatie. Si vous êtes prêt à faire un peu de route, il y a vraiment de quoi en prendre plein la vue. Voici quelques suggestions ci-dessous, pour les détails je vous renvoie à mon article complet sur l’Istrie.

Mes suggestions de visite au départ de Rovinj :

visiter Pula, Porec, et Umag, les autres villes côtières de l’Istrie,
– découvrir les villages de Hum et Motovun, au cœur de l’Istrie rurale et médiévale,
– explorer le parc national de Brijuni, et celui de Prirode Ucka.

Et je termine même par cette idée : visiter Venise en aller-retour depuis Rovinj, c’est largement faisable sur la journée. Des excursions sont proposées depuis la marina de Rovinj, renseignez-vous sur place !

Où loger à Rovinj

> Pour les petits budgets

Ma suggestion numéro 1 : ce logement là, dans le quartier résidentiel qui se trouve entre le centre ville et le parc forestier Zlatni Rt (et donc ses plages). C’est ma préférence à Rovinj pour deux raisons : il n’est vraiment pas cher (moins de 50€ par nuit), et surtout les propriétaires mettent deux vélos à disposition de leurs clients, ce qui est vraiment pratique pour circuler dans Rovinj, et aller et venir facilement entre le centre historique, les plages, et les différents points d’intérêt des environs. Top pour les petits budgets !

> Pour une escapade romantique

Pour ceux qui ont envie de s’offrir une escapade romantique, il y a plusieurs options de qualité à Rovinj. Dans le centre historique, je vous recommande ce logement de charme, mais attention si vous êtes chargé en bagages : les taxis ne pourront pas vous déposer jusqu’à la porte d’entrée, vous devrez marcher dans le centre, dans les ruelles piétonnes, avec vos valises. C’est à savoir. Autre option qui peut être plus intéressante si vous n’avez pas envie de charrier des bagages dans la vieille ville : ce magnifique appartement, dans une ruelle en retrait de la marina, fraîchement rénové avec goût et dont les commentaires sont tous élogieux.

> Pour se faire plaisir

Enfin pour ceux qui ont envie d’avoir une vue mer au petit matin (ou de pouvoir admirer le coucher de soleil tranquillement depuis la fenêtre de sa chambre), je vous conseille cet appartement qui donne directement sur la marina. Certainement le meilleur compromis entre la vue, le budget, la localisation et le caractère romantique des lieux.

Si vous avez davantage de budget, alors je vous conseille directement le Monte Mulini, un des meilleurs hôtels de Rovinj, avec piscines, plage privée, spa, salle de sport, et tutti quanti. Difficile de faire mieux !

Voilà pour mes suggestions de logement à Rovinj. Passons à la suite !

Les transports : comment venir et se déplacer une fois sur place

Voici toutes les infos sur les façons de rejoindre Rovinj depuis la France et ailleurs en Croatie, et également sur les manières de se déplacer une fois dans la ville.

> Comment venir jusqu’à Rovinj

Rovinj ne possède pas d’aéroport international. Le plus proche se trouve à Pula, la capitale de l’Istrie, située à une petite quarantaine de kilomètres au sud de Rovinj. Si vous arrivez de France (ou de Belgique, de Suisse, ou de n’importe où en fait) avec l’objectif d’aller directement à Rovinj, je vous conseille donc de viser les vols qui atterrissent à Pula puis de louer un véhicule sur place (regardez ici pour les vols vers la Croatie, et là pour la location de voiture : je m’en étais tiré pour 11€ par jour pour une petite voiture).

Si vous ne comptez pas louer de véhicule, alors vous pouvez prendre le bus-navette qui rallie l’aéroport de Pula à la gare routière, et de là prendre un des nombreux bus quotidiens qui fait la liaison avec Rovinj. Les horaires des navettes de l’aéroport de Pula se trouvent ici et pour les bus qui font Pula-Rovinj je vous invite à regarder sur le site de BusCroatia.

Autrement, si vous cherchez à rejoindre Rovinj depuis ailleurs en Croatie, sachez qu’il y a des liaisons directes avec les autres villes d’Istrie (Porec, Umag, Novigrad, …) mais également avec Zagreb et Rijeka, les deux grandes villes croates les plus proches de l’Istrie. Pour Zagreb, comptez 5 heures de route, et pour Rijeka 3 heures, avec des tarifs autour de 15-20€ dans les deux cas, et avec jusqu’à 5/6 bus par jour pour chaque (parfois un peu plus ou un peu moins selon la saison).

> Comment se déplacer une fois sur place pour visiter Rovinj

Le centre historique de Rovinj, avec ses ruelles étroites et pavées, parfois même en escaliers comme sur la photo ci-dessus, ne se prête absolument pas à la circulation autre que piétonne. Si vous envisagez d’y loger, le plus simple sera de se déplacer à pied. La gare routière de Rovinj est d’ailleurs située tout près du centre historique donc si vous n’avez pas de véhicule et que vous arrivez à Rovinj par bus, vous n’aurez pas de problème ensuite pour rejoindre votre hébergement et pour vous déplacer.

Pour rejoindre le parc forestier de Zlatni Rt et les jolies petites criques qui s’y trouvent, comptez une demi-heure de marche tout de même depuis le centre historique. Pour aller plus vite, je vous conseille de louer des vélos. Vous pouvez le faire par exemple chez Bike Planet (adresse : Trg na lokvi 3). A mon sens, le vélo est d’ailleurs la meilleure solution pour circuler à Rovinj : ça vous permettra d’aller et venir à votre guise entre le centre ville et les plages/parcs, et même d’aller pousser les explorations un peu plus loin si vous êtes en forme (le village de Bale, le Limski Kanal).

Notez qu’il n’y a pas réellement de transport en commun à Rovinj (pas de bus de ville en tout cas), les bus qui circulent vont tous vers les extérieurs et les villages des environs. Si besoin, vous pouvez réserver un taxi à Rovinj en passant par ici.

Où sortir à Rovinj

Voici ci-dessous quelques suggestions pour bien manger ou boire un verre dans un cadre agréable à Rovinj.

> Les bons restaurants de Rovinj

Rovinj est réputée pour posséder quelques bonnes tables, notamment le restaurant Monte qui est même étoilé au Michelin. Il se trouve en contrebas de la cathédrale Sainte-Euphémie, au cœur de la vieille ville. Pour ma part, je n’y suis pas rentré car je n’ai clairement pas le budget pour m’offrir ce genre d’établissement, mais je pense que si vous tentez le coup, vous ne serez pas déçu. Adresse : Montalbano 75.

Parmi les restaurants plus abordables, vous pouvez aller à Maestral, hors de la vieille ville, dont le large choix en plats (aussi bien des poissons, de la viande, que des pâtes ou des pizzas). C’est bon, les prix sont raisonnables compte tenu du cadre, et les assiettes sont bien remplies. En revanche il est indispensable de réserver (par téléphone : +385.52.830.565) car le restaurant connait une vague de popularité en ce moment. Adresse : Obala Vladimira Nazora.

Enfin je termine par une suggestion de pizzeria : Da Sergio, au cœur de la vieille ville. D’excellents produits, un large choix en garniture, un service rapide et souriant, et des prix très abordables : c’est mon endroit préféré pour manger simple et rapide à Rovinj. Adresse : Grisia 11.

> Où boire un verre et où faire la fête

Il y a énormément de terrasses au bord de la marina, vous n’aurez que l’embarras du choix. Pour ma part, j’avais beaucoup aimé me poser à celle du Café Sax, dont la petite terrasse a énormément de charme (en tout cas beaucoup plus que ses voisines qui se ressemblent toutes). Un endroit très populaire auprès des touristes, généralement, c’est le Valentino, un bar à cocktail dont la terrasse est “posée” sur l’eau, on s’assoit sur les rochers face à la mer. C’est original, et la vue est inoubliable en particulier au coucher de soleil. A tester !

Dans un registre radicalement différent, au cœur de la vieille ville, je vous recommande le Batel Bar, un endroit chaleureux et agréable où locaux comme touristes se retrouvent pour boire des pintes en fin de journée. Y’a aussi une petite terrasse, si vous préférez être dehors (ce qui sera souvent le cas, quand même).

Enfin pour les plus noctambules d’entre vous, sachez qu’il existe une discothèque à Rovinj : le Steel Bar & Club. C’est le seul endroit pour les fêtards car Rovinj est plutôt une destination pour les couples. Si vous êtes jeunes et que vous avez envie de faire la fête en Croatie, je vous conseille plutôt de viser Umag ou Porec, où la vie nocturne l’été est bien plus animée.

Infos pratiques sur Rovinj et la Croatie

Ci-dessous, je réponds aux questions pratiques sur votre visite de Rovinj (et de la Croatie).

> Combien de temps pour visiter Rovinj

Tout dépend de l’objectif de votre venue.

Si vous voulez simplement faire de Rovinj une excursion à la journée pendant votre séjour en Croatie, alors en quelques heures vous aurez fait le tour des ruelles piétonnes de l’hyper centre, découvert l’église Sainte-Euphémie et arpenté une partie du parc forestier de Zlatni Rt. Rovinj est une petite ville, on en fait le tour assez rapidement.

En revanche, si vous voulez dormir sur place, alors je vous invite à passer au moins 2 jours complets à Rovinj (donc 3 nuits). Il y aura largement de quoi occuper vos journées, entre les visites de la ville, les moments posés sur les terrasses des cafés, les plages et les alentours à découvrir, franchement vous n’allez pas vous ennuyer.

Pour ma part, j’ai passé un week-end prolongé sur place et c’était la durée idéale, mais j’aurais pu sans problème rester une semaine et faire de Rovinj mon camp de base pour explorer l’Istrie. Vue la position géographique de la ville, à “mi-hauteur” de la péninsule, c’est vraiment le super spot pour visiter aussi bien les villes côtières du nord de l’Istrie, que les villages dans les terres ou bien même pour se rendre à Pula ou au Kap Kamenjak, tout au sud de l’Istrie.

Bref, selon la façon dont vous voyez votre séjour à Rovinj, vous pouvez trouver votre bonheur aussi bien dans une visite éclaire sur une demi-journée ou une journée complète, que sur 2/3 jours complets, ou bien même en faire votre point de départ pendant l’ensemble de vos vacances en Croatie. A vous de voir, mais quoi qu’il en soit vous ne serez pas déçu !

> Quel budget pour un séjour à Rovinj

Rovinj est, avec Dubrovnik, l’une des villes croates où le coût de la vie est le plus élevé pour les touristes. Alors, si on remet en perspective avec le coût de la vie général en Croatie, cela reste tout à fait abordable pour nos bourses françaises : votre séjour à Rovinj vous coûtera facilement 30% moins cher qu’un séjour dans une ville huppée de la côte d’Azur, par exemple.

Pour vous donner des chiffres plus précis, vous pourrez trouver un hébergement très correct autour de 60€ par nuit. Au restaurant comptez également 30% moins cher que chez nous pour l’équivalent (une bonne vingtaine d’euros pour un entrée-plat-dessert, à pondérer selon ce que vous prenez et le cadre où vous vous trouverez). Une pinte de bière coûtera entre 2 et 3€ à Rovinj.

Bref, dans l’ensemble, le coût de la vie en Croatie est en notre faveur. Si vous avez un tout petit budget, vous arriverez à vous en sortir sans vous ruiner, mais si vous avez le budget pour vous faire plaisir, alors vous aurez de quoi dépenser également (il y a de quoi satisfaire une clientèle “luxe”, à Rovinj).

> Où faire ses courses à Rovinj

Il y a pas mal de petites supérettes un peu partout dans la ville, vous n’aurez pas de mal à trouver ce que vous cherchez. A côté de la gare routière il y a un petit Konzum, l’équivalent croate de nos Carrefours, se déclinant un peu en toutes tailles. Et en dehors de la vieille ville, sur la rue Adamovića, vous trouverez un assez gros Konzum pour faire des courses complètes. Il y a aussi le Discont Valalta (adresse : Vijenac Braće Lorenzetto 26), et un Lidl (adresse : Braće Božić 4) mais ce dernier est vraiment très loin du centre historique, il est préférable d’avoir une voiture.

Pour ceux qui ont besoin de pain ou de viennoiserie, vous trouverez votre bonheur (ou pas) dans les nombreuses Pekarna (=boulangerie). Une chaîne que j’aime bien, qui fait des espèces de croissants au chocolat généralement réussis, c’est Mlinar (vous la trouverez sur la place Na Mostu).

> Argent et change en Croatie

Vous l’aurez noté, la Croatie n’est pas à l’euro : ici, on paie en kuna. Pour vous donner une idée, 1 euro équivaut environ à 7,50 kunas (abrévié HRK), en tout cas c’est le taux au moment où je publie cet article. Je vous invite à vérifier le taux de change sur cette page avant de partir en voyage.

Pour récupérer des kunas à Rovinj, vous avez plusieurs options :
les distributeurs des banques (ATM) un peu partout en ville ou même à votre arrivée à l’aéroport de Pula (notez que les banques prennent une belle commission au passage, renseignez-vous auprès de votre agence bancaire en France avant votre départ pour savoir à quelle sauce vous allez être mangé…) ;
les bureaux de change : cherchez les enseignes “mjenjačnica, avec souvent une devanture en noir et jaune. Il y en a plein partout. Dans le centre de Rovinj, allez par exemple à cette adresse : ulica Garibaldi 13.

> Où trouver l’office de tourisme de Rovinj

L’office de tourisme de Rovinj se trouve à cette adresse : Trg na mostu 2, à l’entrée du centre ville. A mon passage, le personnel ne parlait pas français. Vous pourrez obtenir pas mal d’infos sur les choses à faire sur place, et aussi évidemment récupérer une carte de Rovinj détaillée.

> A propos de la sécurité à Rovinj

Comme partout en Croatie, Rovinj est très tranquille de jour comme de nuit. Aucun problème d’insécurité à déplorer, ici : c’est un vrai plaisir de pouvoir déambuler en sortant du restaurant ou d’un bar sans crainte. Si je voulais être tâtillon, je vous recommanderais juste d’être vigilant sur la monnaie rendue par les commerçants des endroits très touristiques, mais franchement il y a très peu de chance pour que cela arrive, les croates sont très carrés et très honnêtes. Un bonheur !

> Les langues parlées à Rovinj

Evidemment, à Rovinj comme partout en Croatie, on parle le croate. La plupart des locaux maîtrisent également très bien l’anglais (la ville est touristique, et, de toute façon les croates sont plutôt bons en langues étrangères). Petite spécificité de Rovinj (qu’on pourrait étendre à l’Istrie globalement), les locaux parlent souvent également l’italien, ce qui pourra peut-être faciliter les choses à certains d’entre vous car c’est quand même une langue vraiment proche de la nôtre. En revanche, le français n’est pas pratiqué par les locaux, et n’est que très peu visible dans les menus des restaurants, par exemple. L’anglais, l’italien, et l’allemand viennent avant.

> Quand venir visiter Rovinj

A chaque fois qu’on me demande quand venir visiter Rovinj et la Croatie plus généralement, je réponds selon deux paramètres : le premier, c’est le climat, et le second c’est l’affluence touristique.

Concernant le climat, les mois d’été peuvent être extrêmement chauds à Rovinj (et sur tout le littoral croate), donc si vous ne supportez pas la chaleur je vous invite plutôt à prévoir votre voyage avant la mi-juin ou après la mi-septembre. Généralement le mois de mai est celui qui présente le meilleur compromis entre une météo favorable, des températures douces et une durée des journées acceptable (octobre, qui pourrait présenter des caractéristiques similaires sur la météo et les températures, a en revanche l’inconvénient majeur de voir la nuit tomber assez tôt…).

Concernant l’affluence touristique, sans surprise c’est en plein été que vous croiserez le plus de monde dans les ruelles de Rovinj. En juin et septembre, vous avez déjà/encore quelques retraités mais globalement c’est très respirable. Et les prix sont bien plus intéressants.

Bref, pour ma part j’ai une vraie préférence pour le mois de mai et la période qui va de la mi-septembre à la mi-octobre. Je trouve que les meilleurs compromis à tous les niveaux sont à ces deux moments.

Mon avis sur Rovinj et la Croatie : bilan

Si vous voulez mon avis sur Rovinj, le voici : c’est un petit bijou. J’ai vraiment eu le coup de cœur pour cette ville. La presqu’île sur laquelle se trouve la ville historique est un dédale de ruelles pavées qui montent et qui descendent, c’est un vrai régal de s’y promener et de profiter de son atmosphère italienne. Les environs de Rovinj sont chouettes également : le parc forestier et ses nombreuses criques ont de quoi ravir ceux qui aiment la nature et se faire des petites excursions faciles à pied ou à vélo. Et hors de la ville même de Rovinj, j’ai adoré découvrir Bale et le Limski Kanal, entre autres. Bref, c’est un de mes endroits préférés en Croatie, en tout cas sur la côte.

Je pense que Rovinj plaira avant tout aux couples en recherche d’un endroit paisible et romantique pour passer quelques jours dans une ambiance douce, faite de couchers de soleil et de restaurant au bord de l’eau. En revanche, je ne conseille pas Rovinj comme destination à ceux qui cherchent un endroit pour faire la fête ou faire des rencontres. Si vous voyagez entre potes, privilégiez un séjour à Split par exemple, ou si vous tenez à rester en Istrie Porec ou Umag.

Voilà, on arrive au terme de cet article sur mes conseils pour visiter Rovinj. J’ai essayé d’être le plus complet possible et j’espère qu’il vous aura aidé à préparer votre séjour sur place. Si c’est le cas, pensez à cliquer sur “J’aime” ci-dessous, ça m’encourage à continuer de publier régulièrement des guides complets sur les destinations où je me rends.

Enfin, si vous voulez soutenir mon travail, vous pouvez faire un truc tout simple : passer par les liens présents dans mes articles lorsque vous réservez vos voyages (vols, hôtels, activités, …). Certains organismes me reversent une petite commission sans que cela ne change quoi que ce soit au prix que vous payez.

Il ne me reste plus qu’à vous souhaiter un bon séjour à Rovinj et en Croatie, j’espère que cette petite ville vous charmera autant qu’elle m’a charmée !

Jérémy.