Mon avis sur le comparateur de vol Momondo.fr :

Nouveau : comment TOUT QUITTER et partir voyager (très) longtemps ? J'explique tout ici !

Vous le savez sûrement si vous cherchez des informations sur vos vols sur internet, les comparateurs de vol se font la guerre. Chacun essaie de tirer son épingle du jeu en se démarquant des autres, soit par un design original, soit par une facilité de navigation, soit par des outils complémentaires pratiques.

Aujourd’hui, je vais parler de Momondo.fr. Ce sont eux qui m’ont contacté pour me proposer de tester leur site, et vous faire part de mon avis sur le blog. Comme c’était demandé gentiment, j’ai accepté. Alors voila, aujourd’hui au menu : mon avis sur Momondo.

Mon comparateur de vol préféré ? C’est Skyscanner. C’est lui que je recommande à mes proches à longueur de temps. Jetez-y un oeil !

Premier contact :

Quand je suis arrivé sur le site de Momondo pour la première fois, j’ai été surpris par le design sobre et minimaliste. Contrairement à d’autres sites dans le même genre, c’est simple et intuitif : pas besoin de galérer dix minutes pour trouver où comparer les prix. Il suffit d’ouvrir le site et c’est le premier truc qu’on voit : indiquer sa ville de départ, sa ville d’arrivée, et les dates du trajet.

screen-momondo2

Le design est sobre. Le noir change de ce que l’on a l’habitude de voir, j’aime bien. J’imagine qu’ils veulent se différencier entre autre par l’aspect visuel.

Au bout de quelques secondes, je note un petit inconvénient en terme de navigation. Sur mon netbook, je dois scroller horizontalement pour voir le site en entier. Pas très pratique. Si un programmeur ou un technicien de Momondo me lit : ça serait vachement chouette si vous pouviez rajouter une fonction permettant d’ajuster automatiquement la largeur du site suivant le support utilisé pour naviguer.

Des vols pas chers, disent-ils ? Ok, testons l’efficacité :

Si vous souhaitez aussi réserver un logement à l’étranger via Airbnb, je vous offre un bon de réduction de 30€ ici. Merci qui ? 🙂

Pour tester, je n’ai pas fait semblant. Etant en ce moment en Thaïlande et ayant envie d’aller voir la Malaisie de plus près, j’ai sélectionné un aller simple entre Bangkok et Kuala Lumpur autour du 11 avril (mon visa thailandais expire le 15, je ne peux pas partir plus tard).

Quelques secondes plus tard, le site m’affiche le classement des vols selon leur tarif sur la date sélectionnée. Le vol le moins cher est à 56€, mais il dure 17 heures (alors que les deux villes sont distantes d’un millier de kilomètres). Et pour cause : il y a une escale à Singapour. Mais Momondo se doute bien que je cherche autre chose : il affiche intelligemment le vol le moins cher ET le plus rapide.

screen-momondo

En clair, Momondo ne se content pas de sortir le prix le plus bas, il affiche le meilleur compromis temps / argent. Et ça, je dois bien avouer que c’est super pratique. Je ne me souviens pas avoir vu ça ailleurs (d’ailleurs en utilisant un comparateur concurrent je me suis retrouvé avec 20h d’escale à Istanbul, sur mon trajet entre Paris et Bangkok… j’ai payé 275€ l’aller simple, pas très cher donc, mais looooong).

Bref, au final, c’est un vol direct à 81€ et 2h de trajet qui l’emporte (alors qu’il y en avait d’autres autour des 60-70€ mais toujours avec plus de 10 heures de trajet, donc non merci).

Notez que par curiosité j’ai regardé le billet le plus cher. Il est à 3149€. Ça vaut VRAIMENT le coup (et le coût) de checker le prix des billets sur un comparateur. C’est simple, et sacrément économique ! (plus de 3000€ d’écart entre le vol que je vais choisir et le vol le + cher… et en moyenne 300€ d’écart avec 90% des tarifs des compagnies aériennes !).

Il y a aussi possibilité d’afficher le classement des vols par horaire de départ, si vous avez budget illimité et des contraintes temporelles hyper précises.

Bref, niveau comparaison des prix : Momondo fait son boulot bien comme il faut. Simple, intuitif, intelligent, j’aime !

Momondo compare aussi les hôtels :

Je vois un gros bouton ‘hôtels’ en haut, alors je clique dessus. Boum, je tombe sur une page où, intelligemment, la requête ‘Kuala Lumpur‘ (ma destination, tu suis ?), ainsi que la date d’arrivée saisie précédemment ont été enregistrées. J’indique ma date de départ (au pif, le 14 avril) et lance la recherche.

Là je suis un peu déçu, j’attendais des hôtels pas chers et le premier est un truc luxueux à 185€. Pour 3 nuits en Malaisie, y’a moyen de dormir pour une dizaine d’euros dans plein d’endroits. Dommage que le système ne soit pas identique à celui des vols.

Ceci dit, si pour les voyageurs-backpackers le prix est clairement le critère numéro 1, c’est souvent la qualité et la localisation des hôtels que préfèrent les touristes plus classiques. En ce sens, j’imagine que Momondo présente alors le meilleur rapport « bonne qualité – prix abordable pour une famille lambda« . Mais clairement, les tourdumondistes passeront leur chemin sur des hôtels aussi chers. Et se dirigeront vers des logements plus authentiques (c’est le joli mot pour ne pas dire ‘cheap’ 😉 ).

Bon, je vais pas m’étendre sur les hôtels parce que de toute façon c’est pas là où je loge : je préfère soit les guesthouse classiques, soit louer mon propre appart’, soit carrément faire du Couchsurfing. Parfois je tente aussi les auberges de jeunesse, mais vraiment en dernier recours, vous vous rappelez ? (et jusqu’ici, exclusivement en Europe). Mais les hôtels froids et impersonnels, c’est pas mon truc.

Dans la foulé, je regarde vite fait le système de location de voiture, bien qu’encore une fois je ne suis pas concerné (j’ai même laissé mon permis en France), donc je ne vais pas m’étendre. Dans l’ensemble c’est clean, simple, intuitif et agréable à utiliser.

Récapitulons :

  • Momondo : ses trucs en + :

L’option « élargir la recherche à l’aéroport voisin« , dans la recherche de vol, est vachement pratique. C’est la première fois que je vois ça sur un comparateur. Clairement, ça vaut le coup de faire 200km pour décoller d’un aéroport low-cost plutôt que prendre une compagnie classique depuis l’aéroport principal. Excellente idée de Momondo !

Le calendrier des prix : pour voyager pas cher, il est INDISPENSABLE d’être flexible sur ses dates de départ et d’arrivée. En faisant ma recherche le 11 avril pour Bangkok – Kuala Lumpur, Momondo m’a affiché les prix sur une vingtaine de jours autour de cette date, en affichant à chaque fois le billet le moins cher. Ca permet d’économiser quelques euros ou carrément de repérer des promos flash hallucinantes. (je fonctionne comme ça pour 90% de mes voyages depuis que j’ai quitté mon job, et je fais toujours halluciner mes potes avec mes billets à prix cassés).

  • Momondo : ses trucs en – :

Globalement je trouve Momondo très pratique et très efficace. Cependant, une chose que je trouve un peu dommage : il n’y a pas de possibilité de trouver des vols du genre « le moins cher de tel pays à tel pays« . Ou tout simplement de regarder les vols les moins chers d’un pays vers n’importe où dans le monde (pratique quand on a du temps, des envies de voyage, et pas un budget énorme !).

S’ils installent ce système de « recherche ouverte », en la combinant avec leur calendrier des prix et la recherche élargie sur les aéroports à proximité existant déjà, Momondo va tout simplement CARTONNER !