Pourquoi je considère Barcelone comme la ville la plus surcotée d’Europe :

Nouveau : comment TOUT QUITTER et partir voyager (très) longtemps ? J'explique tout ici !

barcelone1Quand je discute avec des gens qui font des séjours à l’étranger régulièrement, on finit souvent par parler de la ville que je considère comme étant la plus surévaluée d’Europe : Barcelone.

Je trouve l’engouement autour de la cité catalane complètement surréaliste. Certes, la ville n’est pas moche. Il y fait souvent beau et on y mange bien. Et pour y faire la fête, c’est une destination privilégiée (enfin, à condition d’aimer être entouré de beaufs, j’y reviens plus bas).

Mais ça n’empêche que je n’ai pas aimé cette ville, et que si l’un d’entre vous me me propose d’y retourner demain, je déclinerai l’offre sans aucun doute. Voici pourquoi.

Note : ceci est la suite de mon article sur les 6 raisons de ne pas aimer Barcelone, que vous pouvez consulter ici.

> Les barcelonais sont hautains

Lors de mon séjour là-bas, j’ai trouvé les barcelonais particulièrement hautains. Presque parisiens dans leur façon d’appréhender les relations humaines. Ils n’aiment pas les touristes qui envahissent leur territoire pendant les trois-quarts de l’année (mais en oubliant que ce sont ces mêmes touristes qui les font vivre…).

Alors je vous le concède, c’est une grosse généralité que je fais là. Il y a bien entendu des barcelonais adorables. Heureusement. Mais globalement, mon sentiment par rapport à l’accueil qui m’a été réservé à Barcelone par les locaux est franchement mauvais. Quand je compare ce que j’ai vécu à Barcelone avec la façon dont les new-yorkais m’ont accueillis, par exemple (et j’aurais pu citer 99% des destinations où je suis passé), les barcelonais sont vraiment dans la queue du peloton.

> Un coût de la vie franchement élevé par rapport au reste de l’Espagne

Qui dit tourisme de masse, dit aussi prix élevés. Barcelone est de loin la ville la plus chère d’Espagne. Pour un service, en plus, pas toujours à la hauteur.

Alors c’est clair que pour les parisiens qui liront cet article, le coût de la vie de Barcelone vous paraîtra dérisoire. Mais si vous vous rendez ailleurs en Espagne, notamment à Séville, vous verrez la différence, aussi bien dans la qualité du service que dans les prix.

Par curiosité, je suis allé voir sur la page de Housetrip à Barcelone, histoire de checker les tarifs des hébergements pour un week-end au hasard en septembre (donc hors saison, théoriquement). J’ai halluciné sur le prix de la nuitée. Une seule possibilité sous les 50€ la nuit, tout le reste est bien au-delà, s’approchant même des 90€ dans la plupart des cas. Des tarifs à faire fuir les backpackers à petits budgets !

> Cette ville est remplie de beaufs

Si je veux être complètement sincère avec vous, mes chers lecteurs, je crois que c’est ça qui a achevé de ne pas me faire aimer Barcelone. Je n’ai jamais vu une ville en Europe autant remplis de beaufs. Que du branlos à casquette venu montrer ses biscotos sur la plage, que des poufs en mini-shorts venues se trémousser sur les dancefloors.

Quelle déception. J’ai eu l’impression de retrouver le même genre de types que sur les îles du sud de la Thaïlande (Koh Phi Phi en particulier) : des mecs venus profiter du soleil et se bourrer la gueule pas cher en n’ayant rien à carrer du lieu où ils se trouvent, et sans montrer le moindre respect envers les locaux.

> Enfin, Barcelone ce n’est pas l’Espagne, c’est la Catalogne

Ça me fait toujours rire quand j’entends des gens me dire « oh, j’adoooore l’Espagne !« , et qu’ils me disent ensuite qu’ils n’ont été qu’à Barcelone. Barcelone n’est absolument pas représentative de l’Espagne, puisqu’ils ne se considèrent même pas comme espagnols. A un point tel qu’ils rêvent d’obtenir leur indépendance.

Allez à Barcelone, parlez cinq minutes avec un local (enfin si vous en trouvez un dans la masse grouillante de touristes) et dites lui « vous les espagnols…« . Il vous coupera la parole, vous regardera avec des yeux exorbités, et vous reprendra de volée : « nous, ici, nous sommes catalans !« .

Et vous, qu’avez-vous pensé de Barcelone ? Ville géniale ou surcotée ?