Quel matériel pour filmer son voyage : GoPro ou caméscope ? Comparatif complet !

Nouveau : comment TOUT QUITTER et partir voyager (très) longtemps ? J'explique tout ici !

Avant de tout quitter pour voyager, je travaillais comme journaliste en télé locale. De ces quelques années de salariat, j’ai gardé l’amour des belles images et une certaine forme de passion pour la vidéo.

Pendant longtemps, faute de matériel, je ne faisais pas de vidéo de mes voyages sur mon blog : pas de caméra digne de ce nom, et surtout pas de logiciel de montage suffisamment performant (enfin, pas d’ordi pour supporter un tel logiciel, plus exactement).

Il faut dire que j’ai été habitué à du matériel très haut de gamme, des caméras d’épaule professionnelles, les meilleurs logiciels de montage du marché, … Tout ça m’a rendu particulièrement exigeant en terme de qualité. Et comme j’ai tendance à préférer ne rien publier plutôt que de mettre en ligne quelque chose dont je ne sois pas pleinement satisfait, vous trouverez très peu de vidéos dans mes récits de voyage, que je continue de préférer rédiger au bon vieux format texte.

Mais, comme je le disais, j’aime la vidéo, et je trouve que c’est un excellent moyen de retranscrire l’ambiance d’un lieu. J’ai donc fini par vouloir m’y mettre. C’est là qu’est venue la question du matériel : comment faire des bonnes vidéos de voyage ? Quel matériel est le plus adéquat ? Faut-il opter pour une GoPro ou pour un caméscope classique ?

Vous en êtes probablement là également dans vos questionnements. Et pour vous aider à faire votre choix, j’ai décidé de partager avec vous mon petit récapitulatif, avec les avantages et les inconvénients de chaque. J’espère que ça vous aidera à y voir plus clair et à éviter les mêmes erreurs que moi (des erreurs qui m’ont coûté cher d’ailleurs, j’en reparle plus bas).

Allez, c’est parti.

La GoPro : la caméra ultime pour filmer ses voyages ?

La GoPro est à la mode depuis quelques années. Elle a été popularisée par les mecs ‘cools’ qui filmaient leurs performances athlétiques ou acrobatiques (surf, descente en parapente, VTT, …). Du coup, l’image de marque de la GoPro est instantanément devenue ‘cool également. Et elle s’est transformée en véritable phénomène de masse.

Ce que je pense de ce petit bout de plastique vendu au moins 300€ ? Est-ce qu’il faut vraiment privilégier la GoPro à un caméscope classique ? Voici mon récapitulatif avantages / inconvénients.

D’abord, les avantages.

> La GoPro est ultra maniable

Ça m’a surpris quand je l’ai vu en vrai pour la première fois. La GoPro tient dans ma main. Et elle est toute légère. Moi qui avait l’habitude de porter des caméras de 15kg à l’épaule, ça me faisait bizarre de me dire que je pouvais faire (pratiquement) la même chose avec ce machin à peine plus grand que mon téléphone portable.

Sa maniabilité est vraiment appréciable. Elle ne prend pas de place et ne pèse pratiquement rien. Pour moi qui cherche constamment à voyager le plus léger possible, c’est du pur bonheur. Elle se glisse dans la poche d’une veste, et peut s’utiliser avec la même aisance qu’un petit appareil photo numérique. Top !

> Possibilité de faire des images vraiment impressionnantes

J’en parlais plus haut, c’est ce qui a permis à la marque GoPro de se faire connaître : son côté « caméra au coeur de l’action » (action-cam en anglais, vous entendrez souvent ce terme si vous allez papoter avec les vendeurs dans les rayons des Fnac, Darty et consorts).

Si vous achetez le matos qui va avec, vous pourrez emmener votre GoPro sous l’eau et filmer vos sessions de plongée ou de snorkelling. Ou alors lors d’un saut en parachute, une balade à vélo, ou n’importe quoi d’autre. De quoi filmer les moments les plus incroyables et mémorables de votre voyage.

> Elle s’accroche partout : vous pouvez filmer tout en gardant vos mains libres

Quelque chose que vous pourrez difficilement faire avec un caméscope : l’accrocher à votre casque pendant que vous faites une descente de VTT par exemple. Ou pendant que vous explorez une ville ou un quartier (pas à votre casque cette fois, sinon vous aurez l’air chelou 🙂 la lanière d’un sac à dos fera très bien l’affaire).

C’est plutôt pratique si dans le même temps vous voulez faire de la photo avec un appareil de type reflex. Cela vous évitera de devoir constamment jongler de l’un à l’autre.

> La GoPro a plein de matériel complémentaire

Les créateurs de la GoPro ont décliné plein de produits dérivés adaptés à leur petite caméra sport. Trépied, stabilisateur, caisson submersible, perche à selfie, et plein d’autres choses. C’est plutôt un avantage par rapport aux caméscopes qui n’ont généralement pas le moindre outil complémentaire à disposition. Cela ne signifie pas qu’il n’y a pas de trépied ou autre pour caméscope, hein, c’est juste que c’est du matériel ‘générique’, fait pour tous types de caméscope, et pas pour le vôtre en particulier. Ce qui peut engendrer une compatibilité moindre dans certains cas.

Perso, GoPro me fait un peu l’effet d’Apple. Je retrouve le côté un peu sectaire d’Apple avec la mode « j’ai une GoPro« . Et, niveau marketing, le côté une fois que tu utilises la GoPro, tu dois acheter tout un tas d’autres trucs de la même marque pour t’assurer de la compatibilité.

Bon, le délire est poussé moins loin qu’Apple, mais quand même.

Ce qui m’amène à la partie concernant les inconvénients de la GoPro (qu’on ne retrouvera pas nécessairement sur un caméscope, mais j’y reviens plus bas).

GoPro VS Camescope : les inconvénients de la GoPro

Il y a des inconvénients à filmer vos voyages avec une GoPro. Voici les principaux.

> Impossible de zoomer avec la GoPro

La GoPro fait uniquement du grand angle, comme la plupart des ‘action-cams’. C’est top pour filmer des paysages grandioses car on peut avoir un angle de vue extra, par contre si vous voulez zoomer pour filmer un point particulier de ce paysage, ou pour montrer un détail dans l’architecture d’un monument (ou même pour choper une scène qui vous marque mais dont vous êtes loin), alors c’est mort.

La seule façon de zoomer avec une GoPro c’est de le faire en post-production, lors du montage. Il faut zoomer dans l’image (ce qui est possible si vous filmez en HD, mais à un moment vous risquez de perdre tout de même en qualité d’image).

Alors oui, il y a la possibilité de choisir son angle de vue dans les paramètres (large, moyen ou serré), mais ça reste très limité comparé à un caméscope même bas de gamme.

L’impossibilité de zoomer est à mon sens l’inconvénient principal de la GoPro.

> Pas d’écran de contrôle sur la plupart des modèles de GoPro

Et le manque d’écran de contrôle sur la plupart des modèles en est le second. Il faut acheter un écran tactile amovible. Ce qui n’est pas gratuit, bien au contraire.

Du coup, on ne voit pas ce qu’on film en temps réel. Ce n’est pas forcément une grosse gêne car en mode grand angle, on est toujours à peu près sûr d’avoir ce qu’on veut dans le cadre, mais pour faire des images précises, avouez que c’est un peu limité. Je n’aurais pas été contre un petit écran comme sur un appareil numérique.

Ceci dit, certains modèles de GoPro intègre directement l’écran LCD (genre celui-ci). J’espère que ça va se généraliser.

> Son prix va en dissuader plus d’un…

Vous le savez, j’essaie autant que possible de voyager pas cher. Déjà parce que je ne roule pas sur l’or, et surtout parce que je trouve absurde de claquer des sommes pharamineuses quand, sans se priver outre mesure, on peut dépenser très peu et profiter à fond.

La plupart des voyageurs qui vont s’équiper pour un tour du monde vont dépenser des sommes folles en matériel… Et souvent dans une GoPro qui vaut rarement moins de 250, 300 euros.

La moins chère des GoPro ? C’est celle-ci (je vous laisse découvrir son prix).

Perso, c’est ce qui a achevé de me décourager de prendre une GoPro. A la place, j’ai cherché (et trouvé) une alternative sérieuse pour beaucoup moins cher.

La voici.

La meilleure alternative à la GoPro :

Une bonne alternative à la GoPro ? Les caméra sports chinoises de chez Xiaomi Yi.

Perso, je n’avais pas envie de mettre 250, 300€ dans une caméra. D’une part, je n’ai pas le budget, et d’autre part, pour l’utilité que j’en avais, ça ne me disait rien. Du coup je me suis rabattu sur une excellente solution alternative à moindre coût. Ce petit truc blanc qui traîne par terre, sur une route de Roumanie.

gopro-camescope

Vous pouvez trouver son descriptif complet ici.

En plus je trouve qu’elle a un certain charme, blanche et toute petite, j’aime bien sa trogne.

Au niveau de la qualité de l’image, rien à redire, c’est propre et largement suffisant pour faire de la vidéo de voyage à un niveau « amateur éclairé ». Le son est plutôt bien capturé également, j’ai été très agréablement surpris.

Enfin, la bonne nouvelle pour ceux qui n’ont pas envie d’avoir double dose de matériel pour faire de la photo ET de la vidéo, la Xiaomi Yi fait aussi des photos !

Et plutôt de bonne qualité, qui plus est. Voyez cette photo que j’ai prise avec, lors de mon voyage à Sarajevo :

gopro-vs-camescope

Cimetière à Sarajevo, lors de mon voyage en Bosnie… Prise de vue avec la Xiaomi Yi.

L’inconvénient principal : pas d’écran de contrôle, comme sur la plupart des GoPro. Il faut la connecter à son téléphone en wifi (perso je ne le fais jamais, je film ou prends les photos à la volée), mais dans ce cas là la batterie se vide à une vitesse vertigineuse… Solution pas parfaite, mais intéressante pour un coût très abordable (j’avais commandé la mienne pour 60€, mais visiblement les prix ont augmenté depuis).

L’autre problème vient de la stabilité de l’image. En mouvement, ou lors de panoramiques, je trouve qu’elle tremblotte un peu si je ne suis pas parfaitement stable, ce qui n’est pas hyper top pour le rendu de la vidéo finale. A ce niveau, la GoPro même d’entrée de gamme est certainement bien meilleure.

Je vous invite à jeter un oeil aux vidéos de mon voyage en Roumanie, sur ma chaîne Youtube. Non seulement ça vous donnera un aperçu de ce qu’on peut faire avec cette petite caméra-sport, mais en plus vous allez découvrir un chouette pays !

Le caméscope : meilleur outil vidéo pour filmer son voyage ?

Voici selon moi les avantages du caméscope sur la GoPro. Vous vous ferez votre opinion à la lecture des lignes qui suivent.

> Le caméscope permet une vraie stabilité d’image, même sans trépied

L’immense majorité (voire la totalité) des caméscopes modernes sont équipés d’un stabilisateur optique qui permet d’avoir une image stable, même si vous filmez à la main. Terminé l’époque où l’image tremblotait et donnait le tournis au bout de 30 secondes de visionnage. Avec un caméscope, aujourd’hui, vous pouvez avoir une qualité d’image vraiment top en terme de stabilité, même lors des mouvements ou des panoramiques.

> Un prix très abordable pour une qualité vidéo top !

Mon père fait de super films de ses voyages avec ce caméscope. Vous le voyez, le prix est moins cher qu’une GoPro même bas de gamme.

En ce qui concerne les formats d’enregistrement, que ce soit du 1080p, 4k ou je ne sais quoi, dites vous que de toute façon, la qualité de votre image sera toujours largement suffisante pour faire un film de voyage propre. C’est finit les années 90, vous n’aurez pas de gros pixels dégueulasses ou d’images baveuses. Les outils vidéos pour le grand public sont d’excellente qualité désormais. Ne vous attardez pas trop sur ces détails techniques : à moins que vous n’envisagiez une diffusion de votre film de voyage dans une salle de cinéma, ne vous prenez pas la tête et n’écoutez pas les vendeurs qui voudront vous refourguer les définitions les plus élevées : c’est souvent juste un prétexte pour vendre plus cher.

> Les espaces de stockage interne permettent d’enregistrer des heures de vidéo

Vous vous rappelez des vieilles cassettes qu’il fallait retourner au bout de 60mn d’enregistrement. Et avec lesquelles on effaçait parfois, par erreur, notre précédent film de voyage ? Bon, et bien tout ça c’est terminé.

Les caméscopes stockent vos images sur un disque dur interne. Et il y a de la marge avant de réussir à le remplir. Vous pourrez sans problème filmer toutes vos vacances avec un caméscope, sans besoin de vider sa mémoire sur un support externe (sauf si vous partez pour un voyage au long cours, ou si vous êtes un grand malade qui film H24).

> La prise en main est plus familière avec le caméscope que la GoPro

On ouvre l’écran LCD, on appuie sur le bouton, et hop l’enregistrement démarre. La GoPro est quand même plus complexe à prendre en main. Il peut y avoir des ratés dans les paramètres. Il faut être à l’aise avec les nouvelles technologies.

Le caméscope est franchement simple à ce niveau là. De plus, pas de prise de tête : ce que l’on voit sur l’écran = ce que l’on obtient sur l’ordinateur.

Alors ok, si vous voulez rentrer dans les menus pour faire vous-même votre propre balance des blancs, par exemple, ça peut devenir un peu plus compliqué (encore que), mais ça reste vraiment très accessible même pour quelqu’un qui n’y connait rien en vidéo.

> La longévité de la batterie sur caméscope est satisfaisante

Un truc que j’apprécie sur un caméscope, c’est qu’on peut sans problème partir le matin et filmer toute la journée sans devoir craindre pour sa jauge de batterie. Encore plus si vous utilisez l’option ‘œilleton’ plutôt que l’écran LCD. Ok, ça donne un style old-school quand vous filmez (et c’est moins confortable que l’écran), mais ça permet vraiment de faire durer la batterie longtemps.

Perso, avec ma petite action-cam, je suis constamment obligé de faire gaffe à la batterie car je sais que son autonomie est limitée (surtout si j’active le mode wifi, qui est indispensable pour contrôler les images sur mon téléphone).

Voyons désormais les inconvénients principaux de faire ses vidéo de voyage avec un caméscope.

Les inconvénients du caméscope pour faire vos vidéos de voyage :

Car oui, il y a des inconvénients. Les voici.

> Le caméscope prend de la place dans vos bagages

Quand on part en voyage, on est déjà hyper chargé. Le sac à dos est rempli de plein de trucs plus ou moins indispensables (fringues de rechange, trousse à pharmacie, guides de voyage, …). Alors, se rajouter l’encombrement d’un caméscope et de sa batterie, quand on emmène déjà du matériel électronique (tablette, ordi, …), ça commence à faire beaucoup. Et à peser lourd. La GoPro tire son épingle du jeu à ce niveau là.

> L’impossibilité de prendre des photos

Ce qui m’a séduit dans ma petite action-cam Xiaomi Yi, c’est qu’elle est optimisée aussi bien pour de la vidéo que pour des photos.

Certains caméscopes ont aussi une option photo, mais soyons clair : c’est limité. Et pas pratique du tout. D’ailleurs l’immense majorité d’entre eux ne font que de la vidéo. Ce qui forcera ceux qui souhaitent ramener des vidéos ET des photos de leurs voyages à acheter également un appareil photo. Pas impossible, mais alors là, niveau chargement, c’est le pompon. Et niveau budget aussi, car il faut compter encore au moins 100/120€ pour un appareil numérique d’entrée de gamme (les Coolpix de chez Nikon par exemple).

Le bilan : GoPro (ou action-cam au sens large) ou caméscope ?

On arrive à la fin de cet article, et je dois vous faire une confession.

J’ai fait les mauvais choix pour mes vidéos, et c’est ce qui explique que vous en voyez toujours aussi peu sur mon blog de voyage, Roadcalls.

Comme je vous le disais, j’ai acheté la Xiaomi Yi pour faire des vidéos à la volée. J’en suis globalement satisfait, sauf en ce qui concerne les légers tremblements lors des prises de vue ‘à main levée’ (autrement que sur trépied, donc… ce qui est le plus fréquent en voyage). Ma satisfaction principale vient de la qualité de l’image, de sa maniabilité, et du fait qu’elle prend aussi des photos hyper simplement.

Sauf que, quand j’ai recommencé à faire des vidéos, j’ai voulu retrouver les sensations que j’avais quand je bossais en télé. Je me suis tourné vers ce que je pensais être le top qualité en terme d’image tout en restant dans mon budget : cet appareil là, un Canon EOS 700D (à ce prix là, je vous confirme, j’ai quand même fait péter la tirelire…).

Alors oui, il fait des belles images en vidéo comme en mode photo (et je pense que je ne l’utilise pas encore à son plein potentiel). Par contre, la batterie en mode vidéo dure 30/40min. La carte mémoire est saturée en autant de temps, à peine. Il prend une place monstrueuse dans mon sac à dos (et un certain poids). Pour la moitié de son prix, j’aurais pu me payer un caméscope d’excellente qualité.

> Mon avis définitif si je devais racheter du matériel en partant de zéro

Ce que je choisirais si je devais tout recommencer à zéro pour faire de la vidéo de voyage : un bon caméscope, doublé d’un petit appareil numérique de premier prix.

Je ne fais pas d’activité de ouf en voyage (je veux dire, pas de parapente, de plongée, etc), donc la GoPro et plus généralement les ‘action cam’ n’ont pas d’intérêt particulier pour moi. Et mon obsession pour la légèreté font que je n’aurais pas dû prendre un appareil photo réflexe, qui ne m’est de toute façon d’aucune utilité ou presque pour la vidéo tant ce mode est secondaire sur ce type d’appareil.

Bref, pour être clair avec vous, j’ai fait les choses à l’envers. Et c’est pour ça que je voulais publier cet article. Parce que, vu le budget que ça représente, ça serait dommage de se planter lors de votre achat.

Essayez de vous projeter lors de votre voyage, d’imaginer les scènes que vous souhaiterez filmer. Plus vous serez précis sur vos besoins, plus vous pourrez déterminer si vous avez besoin d’une GoPro ou d’un caméscope. Et, quitte à aller à contre-courant de la tendance actuelle, je pense sincèrement qu’un caméscope est le meilleur choix pour filmer son voyage.

Et vous, qu’en pensez-vous ?

Jérémy.