Ne cherchez plus les 6 meilleures stations de ski en Europe : elles sont là :

Nouveau : comment TOUT QUITTER et partir voyager (très) longtemps ? J'explique tout ici !

ski-cortina-dampezzoL’hiver approche. Et en hiver, qu’est ce qu’on fait ? On part au ski ! Enfin, c’est le cas de ceux qui aiment skier. Car pour ma part, je n’ai jamais chaussé de skis de ma vie : j’ai peur de me casser une jambe. Résultat, je suis en ce moment dans un petit café sur la Costa del Sol, en short et en tongue, et sitôt après avoir rédigé cet article, j’irai me baigner dans la méditérannée.

Bref, disais-je, l’hiver arrive. La neige aussi. Et les envies de montagne, de skis, de raclette au coin du feu, dans un chalet perdu, se font de plus en plus pressantes.

Alors comme j’ai envie de vous faire plaisir, je vais vous parler des meilleurs spots pour les sports d’hiver. On y va ?

Holmenkollen, Oslo, Norvège :

ski-oslo

Il y a quelques jours, j’ai passé la nuit dans l’aéroport de Malaga (oui, c’est ça le problème des vols qui arrivent en pleine nuit). J’y ai croisé un norvégien avec qui j’ai sympathisé. On a discuté d’une de ses passions : le ski. Et en particulier, le saut de ski.

Il m’a parlé d’une piste de saut de ski hallucinante à Oslo : Holmenkollen. Je me rappelle l’avoir aperçu quand j’avais pris le train pour Fredrikstad, au sud du pays, et être resté scotché par sa taille. Dites vous que les mecs qui s’élancent de là-haut sont capables de dépasser les 100 kilomètres-heure en vitesse, et retomber à plus de cent mètres de leur départ. C’est juste hallucinant ! (d’ailleurs ce norvégien m’a dit que le record du monde en longueur était de 249 mètres, ça doit être surréaliste à voir… et à vivre !).

Abisko, Suède :

ski-abisko-suède

A Abisko, vous êtes à la limite du cercle polaire. Il ne fera pas très chaud, surtout si vous vous y rendez en plein mois de février (souvent le plus rude, en Suède). Mais si le ciel est clair, vous verrez souvent des aurores boréales de toute beauté.

Et surtout, vous pourrez vous essayer à des activités originales : le chien de traîneau, le combiné nordique, et pas mal d’autres dérivés du ski classique. Les alentours d’Abisko ne sont pas très élevés (autour de 2000m d’altitude maximum), cela conviendra aussi très bien aux débutants.

Tignes, France :

ski-tignes-france

Pour moi, Tignes cela évoque le foot, et en particulier les remises en forme de l’équipe de France (vous savez celle qui s’est faite lamentablement éliminer face à l’Ukraine, il y a quelques jours, et qui n’aura donc pas la chance de visiter le Brésil en juin 2014).

Mais à Tignes, il n’y a pas que le foot. Il y a aussi le ski (en fait, il y a même SURTOUT le ski). Des pistes superbement entretenues, une bonne ambiance dans le ‘village’, des infrastructures au top : Tignes joue le haut de tableau de la compétition que se livrent les stations alpines.

L’hiver, on descend en ski et on mange de la raclette. L’été, on prend les VTT et on se fait une salade au bord d’un ruisseau. En fin de journée, on rentre dans sa location à Tignes et on se déguste un bon verre de vin des Côtes du Rhone (ouai, on est à côté alors autant en profiter !). Et le lendemain ? On recommance : elle est pas belle la vie ?

Cortina d’Ampezzo, en Italie :

ski-cortina-dampezzo

Restons dans les Alpes, mais franchissons la frontière. Cortina d’Ampezzo est l’une des stations les plus charmantes que vous pouvez trouver au pays des mangeurs de spaghetti.

En vous y promenant, vous reconnaîtrez probablement le décor d’un vieux James Bond (‘Rien que pour vos yeux’, avec Roger Plus dans le rôle de l’agent 007). L’inconvénient, c’est que c’est un spot assez chic, donc assez cher. Mais de toutes façons, à moins de partir dans les pays de l’est, l’Europe de l’ouest reste relativement chère pour les skieurs.

Ah oui, et fait notable à Cortina : elle a accueillie les jeux olympiques y’a super longtemps. Genre dans les années 50, quand ni toi ni moi n’étions nés 😉

Les Monts Krokonose, République Tchèque :

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Voila, quittons les Alpes ! Parce que ça serait dommage de réduire les stations de ski européens aux Alpes, qu’elles soient françaises, italiennes ou espagnoles (c’est bien : tu suis, il n’y a pas de stations alpines en Espagne 😉 ).

Direction la République Tchèque, ce petit pays d’Europe centrale possède lui aussi son lot de stations à voir, notamment dans les Monts Krokonose (les monts des géants !). Le gros avantage, c’est que vous éviterez le tourisme de masse, et la ‘bétonisation des montagnes’. Les stations tchèques sont en effet très préservées, très ‘old school’. La nature est à deux pas, les pentes sont accessibles aux débutants, et en plus le coût de la vie sur place sera largement plus accessible qu’en nos contrées.

Zakopane, Pologne :

ski-zakopane

On remonte un peu et on change de décor : direction les Tatras, et le pas-si-plat pays polonais ! La station de Zakopane s’impose comme une référence dans ce coin de l’Europe. Les infrastructures se sont modernisées, et la petite ville attire quasiment toute la Pologne pendant la saison froide. Le gros avantage, c’est le dépaysement et le coût général de la vie en Pologne (c’est facilement divisable par 3 par rapport à nos stations de skis alpines).

Cependant, la ville déborde de touristes, et le bon plan en ce moment, c’est de sortir de Zakopane pour se poser dans les petits villages alentours.

L’inconvénient majeur sera pour les skieurs expérimentés : la faible altitude fait que les pistes sont courtes et les descentes rapides. Autrement, c’est du tout bon !

Et vous, où allez vous skier ?

Perso, j’ai comme une envie de République Tchèque pour cet hiver. Pas forcément pour skier d’ailleurs, car comme je l’ai dit je n’ai jamais essayé (mais il faudra bien y remédier un jour). Mais l’ambiance de ce pays en hiver m’a toujours attiré. J’aurais bien continué ce petit tour d’Europe des stations de skis, en rajoutant les stations roumaines, slovènes ou même pourquoi pas d’ailleurs ! Alors si vous avez des idées ou des conseils, partagez tout ça dans les commentaires !