Naviguer en mer Ionienne en voilier : le guide des 6 îles grecques à découvrir

Nouveau : mon livre "Changer de vie : comment j'ai décidé de tout plaquer pour découvrir le monde" vient de sortir aux Editions Larousse. Découvrez-le ici.

Vous envisagez de profiter de vos vacances pour louer un voilier et naviguer en Grèce, et plus particulièrement pour explorer la mer Ionienne et ses îles paradisiaques ? Vous tombez bien : la mer Ionienne est un vrai bonheur pour les navigateurs : une météo clémente et des vents favorables pendant une bonne partie de l’année, une mer calme, des eaux translucides, et bien sûr des îles magnifiques à explorer sur votre parcours. Je vous ai préparé ce petit guide qui répertorie les principaux endroits à découvrir lors de votre aventure. Bonne lecture !

Corfou, l’île verte

La première, la plus connue des îles en mer Ionienne, c’est celle de Corfou. Surnommée « l’île verte » en raison de sa végétation luxuriante, elle est restée longtemps sous domination vénitienne, et les petites bourgades de l’île ainsi que sa capitale (Corfou, donc) en ont gardé de nombreuses traces dans l’architecture de leurs habitations. Mais soyons honnête, ce n’est pas ce glorieux héritage historique qui motive généralement les touristes à se rendre sur place. Corfou attire chaque année des milliers de visiteurs pour ses paysages escarpés (l’île est montagneuse) et surtout pour ses plages paradisiaques, son eau translucide et, d’une manière générale, ses allures de carte postale.

Un des endroits à ne pas manquer sur l’île de Corfou, c’est le point de vue depuis Angelokastro, la ruine de l’un des plus imposants château de Grèce, d’héritage byzantin. Perchée à plus de 300 mètres, il offre un panorama splendide sur les alentours et la mer Ionienne qui s’étend jusqu’à l’horizon. L’endroit est assez facile d’accès (une dizaine de minutes de marche depuis le parking) où vous pourrez vous faire déposer depuis le village de Paleokastritsa, où je vous conseille de vous ancrer pour explorer cette partie de l’île.

Au niveau pratique, sachez que la ville de Corfou sera probablement le point de départ de votre expédition : elle dispose d’un aéroport international évitant aux voyageurs de faire escale à Athènes, et est donc la porte d’entrée naturelle des îles grecques de la mer Ionienne. Effectuer votre location de bateau à Corfou est idéal car il s’agit de la plus grande ville de l’archipel, c’est donc là que vous aurez le plus de choix aussi bien en terme de prix qu’en type d’embarcation. Bref, vous allez probablement commencer et terminer votre séjour sur cette île, et c’est tant mieux car vous allez en prendre plein les yeux.

Kefalonia et ses plages exceptionnelles

Kefalonia, que vous trouverez aussi retranscrite par « Céphalonie », est la deuxième île Ionienne que je vous conseille d’explorer en voilier. Elle est célèbre pour sa plage mythique de Myrtos, nichée entre deux pieds de montagne aux falaises abruptes. Alors quand je dis mythique, ce n’est pas parce qu’on la retrouve dans une quelconque mythologie antique, hein, mais plutôt parce qu’elle fait le tour d’Instagram depuis quelques années, la rendant d’autant plus populaire auprès des voyageurs et des navigateurs. A moins que vous ne vous y rendiez hors saison, n’espérez pas d’ambiance de bout du monde sur cette plage, vous n’y serez pas seul.

A part ça, Kefalonia regorge d’endroits magnifiques à découvrir : faites escale au village d’Assos, battis sur les flancs d’un colline dominée par un château vénitien. Il est réputé pour être l’un des plus beaux endroits de l’île. Si vous aimez la rando et que vous avez envie de varier les plaisirs après quelques jours en mer, prenez la direction de la montagne, en l’occurrence du Mont Ainos qui se trouve être le point culminant de l’île et qui offre des panoramas su les environs à couper le souffle. Une île qu’il est indispensable de mettre sur votre itinéraire en mer Ionienne !

Lefkada, qui n’est presque plus une île

L’île de Lefkada (ou Leucade) est très touristique car elle est reliée au continent par un pont à son extrémité nord. Du coup, le plaisir de s’y rendre en voilier est d’autant plus fort car on a le sentiment d’avoir « mérité » l’île bien davantage que ceux qui s’y sont rendus en voiture.

Sa côte ouest, la plus sauvage, est un vrai bonheur pour les yeux : vous y admirerez des montagnes couleur de craie plongeant dans la mer turquoise et laissant, ici et là, quelques centaines de mètre de sable blanc formant des plages aux allures de bout du monde. Celle de Egremni est réputée pour être une des plus belles plages de Grèce, mais celle de Porto Katsiki, un peu plus au sud, pourrait bien être sa rivale la plus sérieuse tant elle est magnifique également, avec ses falaises d’un blanc éclatant, son sable clair et ses eaux limpides.

Les villages côtiers de Agios Nikitas et de Vasiliki abritent également de jolies plages ainsi que l’essentiel pour une pause balnéaire agréable. Mais Lefkada est aussi intéressante à découvrir de l’intérieur, si jamais vous vous sentez d’abandonner votre voilier pendant quelques heures pour une expédition terrienne : on y découvre des villages hors du temps, au charme authentique, bien loin des standards touristiques de la côte.

Zakynthos et son épave

Zakynthos, que l’on appelle Zante en français, est une des îles de la mer Ionienne à ne pas manquer lors de votre périple en voilier. La capitale de l’île, qui porte son nom, est une agréable étape qui vous permettra de reprendre un peu de force et de profiter de la douce vie insulaire le temps d’un restaurant ou d’un café sur son port animé.

Un truc à faire absolument sur Zakynthos : partir à la découverte de la magnifique plage de Navagio, dont l’accès se fait exclusivement depuis la mer. Là encore, vous vous régalerez de son eau turquoise et translucide cernée par des falaises de calcaire plongeant à la verticale vers du sable doré et chaud. L’originalité de cette plage, c’est l’épave d’un navire de contrebandiers qui s’est échoué là en 1980, lors d’une tempête, alors qu’il tentait de fuir la marine nationale grecque.

L’île de Zakynthos abrite aussi une espèce protégée de tortue marine, la tortue caouanne, que l’on peut observer au sud-est de l’île dans le parc marin, à proximité des plages de Kalamaki, Dafni et Laganas. Là encore, être en voilier va vous procurer un véritable avantage pour approcher ces étonnants animaux marins, car autrement il faut tenter sa chance en snorkelling depuis la plage, ou louer un canoë.

Pour ma part, si je ne devais sélectionner qu’une seule et unique île à explorer lors de mon périple en voilier en mer Ionienne, je n’hésiterai pas longtemps tant Zakynthos a à offrir à ses visiteurs terrestres comme maritimes.

Ithaca, sur les traces d’Ulysse

L’île d’Ithaca, ou Ithaque en français, est devenu mondialement célèbre il y a fort longtemps, lorsque Homère rédigea son Odyssée : l’aventurier Ulysse est en effet roi de cette magnifique île Ionienne, qu’il retrouve à la fin de ses péripéties. Rien que pour voir de ses propres yeux les lieux qui ont inspiré la plus célèbre saga de l’histoire de l’humanité (qui a dit que c’était Harry Potter ?), ça vaut le coup de se rendre à Ithaque. D’ailleurs on peut explorer les ruines du palais de l’Odyssée tout près du village de Platrithias, au nord-est de l’île (faites-le avec un guide sinon ça n’a pas énormément d’intérêt). Mais l’île d’Ithaque ne vit pas qu’à travers le passé et la mythologie, c’est aussi une vraie pépite à découvrir.

Si vous n’aimez pas la foule, Ithaque est une île qui a de l’intérêt car c’est, paradoxalement, l’une des moins visitées de la mer Ionienne. Le plus célèbre village d’Ithaque s’appelle Kioni et se trouve sur la côte nord-est de l’île, niché au fond d’une élégante baie, idéal pour une escale. Autre option pour s’ancrer à Ithaque : Vathy, la capitale de l’île, où il est particulièrement agréable de flâner sur ses quais et prendre un café dans une ambiance détendue.

Lors de votre tour de l’île, ne manquez pas la plage de Paralia Afales, au nord, tout au fond d’une large baie aux eaux translucides. L’accès n’est possible que par bateau alors vous aurez souvent le bonheur d’y être seul ou presque (surtout si vous venez légèrement hors saison). Enfin, au sud de l’île il y a de nombreuses petites criques qui ne demandent qu’à être explorées par votre voilier, vous allez découvrir des merveilles !

Paxos et sa petite sœur Antipaxos

Paxos est la première île que vous rencontrerez en navigant vers le sud à partir de Corfou, et elle mérite déjà une petite escale, même si ce n’est pas la plus impressionnante des îles que vous allez rencontrer en mer Ionienne. Commencez par le village de Gaios, qui est aussi la « capitale » de l’île, où vous pourrez vous ancrer. Sa place principale et les quelques ruelles qui en partent sont animées, pleines de cafés et de restaurants où on vous accueille à bras ouverts. Le village de Lakka, à la pointe nord de l’île, est aussi une très bonne idée pour s’arrêter, profiter de sa douceur de vivre et de ses plages paradisiaques.

Si vous cherchez des criques perdues, des falaises tombant dans la mer et la sérénité du bout du monde, alors naviguez le long de la côte ouest de l’île de Paxos, notamment en direction de la plage d’Erimitis, réputée pour être la plus belle de l’île, mais aussi l’une des moins faciles d’accès (par la terre, elle se mérite : l’accès ne se fait qu’à pied !). Plus au sud, vous trouverez d’autres criques accessibles seulement par bateau et où vous aurez le sentiment grisant d’être seul au monde. Un vrai petit coin de paradis.

Ne quittez pas Paxos sans faire une halte, au moins pour piquer une tête dans ses eaux turquoises, sur sa petite sœur : Antipaxos, qui se trouve à quelques encâblures de là, plein sud. Il n’y a pas d’habitant à l’année sur Antipaxos, mais ça ne l’empêche pas d’être touristique, au moins sur sa plage la plus célèbre, celle de Paralia Vrika, tout au nord (d’ailleurs les plages sont plutôt sur sa moitié nord). Du coup, comme sur Paxos, je vous conseille plutôt sa côte ouest pour être tranquille : vous y découvrirez des falaises déchiquetées, des criques perdues, et toujours cette eau turquoise typique de la mer Ionienne. Un régal.

Bonne découverte des îles Ioniennes

Voilà, on arrive au terme de cet article, j’espère qu’il vous aura donné un bon aperçu de ce que vous pourrez découvrir lors de votre séjour en voilier dans les îles Ioniennes grecques, et d’y voir plus clair dans l’organisation de votre périple.

Bien sûr, je n’ai pas été exhaustif : il serait difficile de l’être tant ces îles paradisiaques ont à offrir, aussi bien en terme de villages à explorer, que de criques où mouiller ou de plages de sable fin sur lesquelles se prélasser. Quoi qu’il en soit, les paysages de ces îles Ioniennes vont vous en mettre plein la vue, ça c’est garanti, et vous reviendrez enchanté de votre aventure.

Bon séjour en Grèce à tous et à bientôt sur mon blog !

Jérémy