Visiter Cracovie, Pologne : le guide de voyage ultra-complet est ici :

Nouveau : comment TOUT QUITTER et partir voyager (très) longtemps ? J'explique tout ici !

Vous prévoyez de visiter Cracovie prochainement ? Excellent choix : lors de mon récent voyage en Pologne, je suis complètement tombé sous le charme de Cracovie, une très belle ville qui ne manquera pas de vous séduire, j’en suis certain.

Dans cet article, je vous donne tous mes conseils pour réussir votre séjour sur place : je vous détaille les choses à voir et à faire (dont quelques idées hors des sentiers battus), je vous donne mes meilleures adresses (transmises par des locaux), et tous mes bons plans pour faire de votre visite de Cracovie une réussite.

Prêt pour le guide de Cracovie ? Alors c’est parti !

Infos pratiques en bref :

> Des vols pour la Pologne pour moins de 40€ aller-retour (!!) sont souvent dispo sur ce site !

> Pour l’hébergement, ma recommandation n°1 c’est cet hôtel situé pile entre la vieille ville et le quartier juif.

> Je vous recommande d’emmener cette édition du Routard Pologne si vous prévoyez de visiter plusieurs villes lors de votre séjour.

Combien de jours pour visiter Cracovie et ses environs

Cracovie est une ville de taille moyenne, comparable à Lyon par exemple, pour prendre un exemple de chez nous. C’est donc la destination idéale pour un week-end de quelques jours, si vous aimez prendre votre temps, flâner dans ses jolies rues colorées et profiter de ses nombreux (et délicieux) restaurants.

Selon moi, voici la durée idéale d’un séjour à Cracovie :

> 2 jours entiers si vous comptez rester seulement dans la ville : c’est le minimum, en dessous de deux jours sur place vous n’aurez pas le temps de tout voir de Cracovie (ou alors vous devrez courir toute la journée, ce qui n’est pas exactement la définition d’un week-end détente à l’étranger, on est d’accord).

> 3 jours entiers si vous rajoutez la visite d’Auschwitz : c’est l’idéal si vous voulez prendre le temps de visiter Cracovie, et consacrer une journée (c’est le temps qu’il faut en comptant le déplacement) à la visite du camp d’Auschwitz. En ce qui concerne cette visite, je vous donne toutes les infos plus bas dans cet article pour que vous puissiez choisir, en votre âme et conscience, de vous y rendre ou non.

4 jours entiers si vous voulez aussi faire la mine de sel de Wieliczka : très honnêtement, la mine de sel a beau être un endroit impressionnant et assez unique, ce n’est pas forcément nécessaire de vous rajouter une journée sur place exprès pour en faire la visite. Mais si vous avez la possibilité de faire 4 jours à Cracovie, alors rajoutez la mine sur votre programme, vous ne devriez pas être déçu !

Pour vous aider à vous organiser, je vous détaille ci-dessous tout ce qu’il y a à faire et à voir à Cracovie.

Que visiter à Cracovie :

Bon à savoir :

> Il existe des visites guidées en français de la vieille ville de Cracovie. Regardez sur cette page !

Cracovie est une ville qui se visite en flânant : admirez les façades de la place principale et des rues alentours, rentrez dans les églises et autres bâtiments religieux, promenez-vous dans l’ancien quartier juif… Ce ne sont pas les choses à faire et à voir qui manquent à Cracovie. Je vous détaille tout ça ci-dessous :

> A visiter dans la vieille ville de Cracovie :

Commençons par la vieille ville, le centre historique de Cracovie et là où se concentrent la plupart des immanquables de la ville.

>> Rynek, la place principale de Cracovie

Le premier endroit que vous devez voir absolument à Cracovie s’appelle Rynek. C’est la place principale de la ville. Historiquement, c’est la place du marché (‘Rynek‘ signifie ‘marché‘ en polonais). Avec sa superficie de 200m², elle est considérée comme la plus grande place “médiévale” d’Europe. Lors de ma visite de Wroclaw j’avais déjà été impressionné par la beauté de la place “Rynek” (il y en a une dans chaque ville ou presque), mais celle de Cracovie bat tous les records.

Sur Rynek, voici les monuments à ne pas rater :

>> La cathédrale Mariacka

C’est la cathédrale que vous voyez en briques rouges sur la photo ci-dessus. Reconstruite au 14e siècle, c’est un véritable petit bijou d’architecture gothique, certainement le plus bel édifice de Cracovie. Rentrez dedans (c’est gratuit) et admirez les couleurs et les décorations, notamment de l’autel. Je ne suis pas toujours un grand fan des édifices religieux (j’ai un peu l’impression de voir toujours les mêmes), mais celui-là vaut vraiment le coup de s’y attarder !

>> Déambuler dans la Hall aux vêtements de Cracovie

Avec un titre pareil, on pourrait croire que je vous invite à aller faire un tour dans une boutique du type “la Hall aux Chaussures” à Cracovie. Rien de comparable là : il s’agit de visiter le cœur de la place du marché, le bâtiment qui se trouve au plein milieu, sous les arches.

C’est l’endroit où, historiquement, les vendeurs de tissus se retrouvaient pour faire leur commerce. Plus tard, ils furent rejoint par d’autres types de commerçants : épices, soie, sel (des mines de Wieliczka dont je reparlerai plus bas). Aujourd’hui, ce sont les vendeurs de babioles et de souvenirs qui ont envahit l’endroit, qui ne reste pas moins impressionnant. Passez-y au moins une fois en essayant d’imaginer ce que devait être ces lieux il y a 3-4 siècles !

>> La chapelle Sw. Wojciecha

Cette petite chapelle tout en sobriété fait presque anachronique sur cette place grandiose. On dirait qu’elle a été déposée timidement là, dans un recoin de la place, parce qu’on ne savait pas où la mettre. En réalité, elle était là bien avant tout le reste : sa construction remonte au 11e siècle, ce qui en fait la plus vieille église de Cracovie. Sachez que de nombreux concerts (de musique classique) sont organisés dans l’église. Quand vous passerez devant, vous verrez la programmation (et on vous donnera un flyer).

>> Voir Maly Rynek, la très belle annexe de la place principale

La petite place du marché (‘maly‘ veut dire ‘petit’ en polonais) est accolée à sa grande sœur derrière la cathédrale Mariacka. Il y a beaucoup moins de monde que sur l’autre. Pourtant, ses façades colorées et ses petits réverbères la rendent très photogénique, je trouve. Un bel endroit !

>> Voir le Barbican et Brama Florianska

Continuons notre visite de Cracovie ! En partant de Rynek et en marchant plein nord sur la rue Florianska, vous tomberez sur le Barbican et la Porte Florianska. Il s’agit de l’ancienne porte d’entrée fortifiée de la ville. Ce qu’il en reste aujourd’hui est encore en excellent état et mérite à minima un coup d’oeil en passant pour plonger dans l’ambiance médiévale de Cracovie !

Si vous voulez en savoir plus sur les fortifications qui entouraient la ville au 15e siècle, vous pouvez toujours rentrer dans le musée qui s’y trouve (pour 9 PLN, environ 2,20€). Pour ma part, j’ai passé mon tour, mais le bâtiment est chouette !

>> La route royale Ulica Grodzka

En partant de la place principale Rynek, suivez la rue royale “Grodzka ulica, qui vous emmènera jusqu’au château de Cracovie, le Wawel. C’est une rue toute pavée de blanc, très sobre et très élégante, bordée de réverbères. Sur le chemin du château, ne manquez pas de vous arrêter à mi-parcours pour admirer les églises Saint-Pierre-Saint-Paul et Saint-André. L’intérieur comme l’extérieur valent le coup d’œil !

Adresse des églises : Grodzka 54.

>> Le château Wawel, le coeur du Cracovie médiéval

A l’extrémité sud du cœur historique de la ville, vous ne pourrez pas le manquer, se dresse l’imposant château Wawel, symbole de l’héritage médiéval de Cracovie. La première trace de son existence remonte au 10e siècle, et a vu de nombreuses têtes couronnées y régner depuis le 14e siècle.

Il y a plusieurs salles à voir lors de la visite. L’idéal est de la faire avec un audio guide (que vous pouvez réserver en avance ici) pour l’équivalent de 5€. Attention, il vous sera demandé de laisser votre sac à dos au vestiaire lors du passage dans certaines pièces.

Si vous ne voulez rien débourser, sachez que vous pouvez vous promener dans la cour du château et les environs absolument gratuitement. Pour ma part, ce que j’ai préféré c’est la vue sur Cracovie depuis les murs du château !

Adresse : Wawel 5.

>> Déambuler dans le parc Planty Krakowskie

Tout le centre historique de Cracovie est bordé par un long parc qui offre une promenade ombragée très agréable. A l’automne, quand les feuilles des arbres deviennent jaunes et orange, cela donne une ambiance particulière.

Pour me rendre dans le centre depuis mon hébergement, je devais marcher dans le parc sur environ 200 mètres, et à chaque passage je prenais du plaisir à y déambuler. Vous n’avez pas besoin d’en faire le tour complet, contentez-vous d’y flâner sur une petite portion avant de bifurquer soit vers une des rues menant au coeur historique, soit pour prendre la direction du quartier juif de Cracovie.

> Visiter Cracovie : à faire dans le quartier juif de Kazimierz

Le quartier juif de Cracovie s’appelle Kazimierz (ça pourra vous aider à vous repérer). Il se trouve à dix minutes de marche du centre historique de la ville, vous pouvez vous y rendre à pied sans problème.

Dans ce quartier, ne vous attendez pas à voir des étoiles de David ou des kippas à tous les coins de rue. La plupart des juifs ont fuit la Pologne au milieu du 20e siècle suite aux tragiques événements que l’on connait. Kazimierz est le quartier historique des juifs de Cracovie, et par-ci par-là vous trouverez des traces de leur présence, mais, hormis les synagogues, cela reste très léger.

>> Marcher autour de la place Szeroka, le coeur du quartier juif

Le contraste est saisissant avec la place Rynek dans le Cracovie médiéval. Ici, pas de façades luxueuses et colorées. Les bâtiments sont dans leur jus, parfois un peu déglingués. Je trouve que ça donne du charme au quartier, et ça aide aussi à s’imaginer le contexte dans lequel pouvaient vivre les juifs à l’époque.

Flânez au hasard des rues : celle de Jozefa à ma préférence, mais ce n’est pas la seule. La toute petite rue Izaaka est très mignonne également. Par là, vous trouverez de nombreux cafés et restaurants. Passez également par Nowy Plac afin de voir le marché du quartier Kazimierz (le matin).

>> Voir la vieille synagogue

Au bout de la place Szeroka, vous trouverez la plus vieille synagogue de Pologne, bâtie au 15e siècle. Le musée de l’histoire et de la culture juive, qui se trouve à l’intérieur, ne vaut le coup que si vous parlez l’anglais car il n’y a rien d’expliqué en français. L’entrée coûte 11 PLN. Bon à savoir : c’est gratuit le lundi !

Adresse : Szeroka 24.

>> Voir la basilique Saint Michel

Elle a plusieurs noms en polonais : Bazylika Sw Michala ou Skalka, c’est selon. Bien qu’on soit dans le quartier juif (à sa limite ouest, certes – comptez 10 minutes de marche depuis Nowy Plac), on y trouve tout de même de nombreux bâtiments catholiques. Celui-là mérite un intérêt particulier car c’est ici qu’a été assassiné le Saint patron de l’église polonaise par le roi de Pologne au 11e siècle. La basilique elle-même mérite déjà un coup d’oeil, et en plus il y a plusieurs beaux monuments dans le parc de l’église, notamment un autel composé des 7 ecclésiastiques qui ont marqué la Pologne, dont le Pape Jean-Paul II fait partie.

Adresse : Skaleczna 15

>> Chercher les œuvres de street art

Le quartier juif de Kazimierz est réputé à Cracovie pour sa vie nocturne, pour son côté un peu bohème et artistique. Comme souvent dans ce genre de coin, les amoureux de street-art auront de quoi se satisfaire : ne manquez pas l’immense fresque sur la rue Bartosza et cette boutique de la rue Jozefa. Si vous êtes attentif, il y a d’autres petites pépites cachées un peu partout dans le quartier !

>> Visiter le cimetière juif de Cracovie

De l’autre côté de la rue Starowislna (qui délimite le quartier juif à l’est), vous trouverez le cimetière juif de Cracovie. N’hésitez pas à aller y faire un tour car c’est quelque chose que l’on n’a vraiment pas l’habitude de voir chez nous. L’ambiance est particulière. Déjà parce que c’est un cimetière (et c’est déjà une activité étonnante à faire en voyage), mais surtout de voir toutes ces étoiles de David, ça fait forcément quelque chose. A partir de 1932, on a arrêté d’inhumer les défunts ici : d’autres cimetières ont été utilisés dans le quartier de Podgorze, dont je parle ci-dessous.

>> Flâner le long de la rivière et voir le pont Bernatka :

La rivière Wisla partage le territoire de Cracovie entre le quartier juif de Kazimierz et celui de Podgorze. Ses rives ont été aménagées pour pouvoir y flâner, se promener à vélo ou se poser tranquillement sur un banc. L’intérêt de l’endroit est limité et ne vaut que si vous décidez de vous rendre à pied vers le quartier de Podgorze pour poursuivre votre découverte de Cracovie. Dans ce cas là, franchissez la rivière sur l’étonnant pont de Bernatka, et ses silhouettes volantes.

> A visiter à Cracovie : le quartier Podgorze

La plupart des touristes s’arrêtent aux deux quartiers que je viens d’évoquer, et c’est dommage : en poussant un tout petit peu plus loin (et en traversant le fleuve), vous tombez dans le quartier de Podgorze qui mérite, à mon sens, un petit détour. Si vous voulez sortir des sentiers battus et voir le Cracovie que peu de gens voient, c’est ici qu’il faut aller. Voici ce que vous pouvez y faire.

>> Voir l’Eglise Saint Joseph

Dès votre entrée dans le quartier de Podgorze, vous tomberez nez à nez avec cette belle église sur la place principale du quartier (photo ci-dessus). Ce qui m’a frappé ici, c’est l’absence de touristes. On a beau être à 20 minutes de marche du cœur de Cracovie, j’avais vraiment l’impression d’être dans un quartier où les locaux faisaient leur vies tranquillement sans se préoccuper de quoi que ce soit. L’église Saint Joseph n’est pas un immanquable absolu, mais elle vaut bien un coup d’oeil avant de poursuivre votre exploration !

>> Voir les vestiges du mur du ghetto de Cracovie

Le point d’intérêt numéro 1 (pardonnez-moi d’utiliser ce terme…) du quartier de Podgorze c’est de voir les restes du mur du ghetto de Cracovie. Il n’y a pratiquement plus rien nulle part, mais dans certains endroits de ce quartier, vous pourrez voir ce qu’il en reste. Pour ma part, je suis tombé dessus par hasard au numéro 29 de la rue Lwowska. Il n’y a rien de particulier, c’est un petit mur sombre avec une plaque commémorative. C’est quand on se rappelle les horreurs vécues par les habitants de ce ghetto que cette visite prend tout son sens.

Adresse : Lwowska 29, mais pas seulement.

>> Krakus Mound pour un point de vue exceptionnel sur Cracovie

Le plus beau point de vue sur Cracovie et les alentours se trouve au coeur du quartier de Podgorze : l’endroit s’appelle Krakus Mound. Si j’ai bien compris ce qu’on m’a expliqué, c’est un “monument” préhistorique où se tenaient des rituels païens. Il n’en reste rien, bien entendu. L’endroit vaut uniquement pour la vue panoramique exceptionnelle sur tout Cracovie.

Pour y accéder vous pouvez marcher depuis le centre ville (c’est ce que j’ai fait mais ça fait une trotte : comptez une heure de marche), ou prendre le train de “banlieue” depuis la gare de Cracovie et descendre à l’arrêt “Krakow Podgorze“. Krakus Mound est à cinq minutes, juste derrière vous (ça grimpe un peu, quand même, par contre !).

>> Voir Liban Quarry, l’ancienne carrière abandonnée

C’est certainement le lieu le plus curieux que j’ai pu visiter à Cracovie. Juste en contrebas de Krakus Mound, à demi caché par les falaises, vous apercevrez une sorte de sous-bois. A première vue, rien de particulier, mais quand on se rapproche, on s’aperçoit qu’il y a des bâtiments sous les arbres. Ce sont les vestiges d’une vieille carrière abandonnée.

Pendant la guerre, les nazis ont utilisé cet endroit comme camp de travail pour les prisonniers polonais. Plus tard, l’endroit à servi de décor à Steven Spielberg pour tourner certaines scènes du film La Liste de Schindler. A certains endroits, vous remarquez des pierres posées sur le sol avec des inscriptions en hébreu. Certaines sont d’authentiques restes de la guerre, d’autres sont des morceaux du décor du film qui n’ont pas été retirés.

Un endroit vraiment étonnant, à voir absolument si vous avez le cran de descendre par le chemin escarpé, derrière Krakus Mound.

>> Visiter le musée de l’usine de Schindler

J’en parlais juste au dessus : le film “La Liste de Schindler” a été tourné en grande partie à Cracovie. La raison à cela est simple : c’est parce que le personnage réel, Oskar Schindler, qui a sauvé des centaines de juifs en les faisant travailler dans son usine, se trouvait à Cracovie, précisément dans le quartier de Podgorze, juste à côté du ghetto.

Aujourd’hui, l’usine a été transformée en musée et se visite toute l’année moyennant 24 PLN (environ 6€). Le thème du musée ne se résume d’ailleurs pas qu’à l’action d’Oskar Schindler, mais englobe plus largement la vie à Cracovie sous l’occupation nazie. Autant dire que les passionnés d’histoire seront satisfaits.

Vous pouvez acheter votre billet sur place, ou bien en avance sur la page officielle du musée (en anglais ou en polonais, pas en français malheureusement). Je vous recommande de l’acheter en avance car il y a toujours foule pour visiter le musée, et vous risqueriez de perdre beaucoup de temps dans la file d’attente. Si vous souhaitez visiter d’autres musées à Cracovie, regardez cette offre coupe-file intéressante.

Sachez que les tickets doivent être achetés 3 jours avant la date de la visite. Il y a des visites guidées, parfois en français, mais il faudra tomber au bon moment car elles sont rares et dépendent des réservations. Si vous parlez bien anglais, vous pouvez vous offrir ce guide (je n’ai pas trouvé l’équivalent en français malheureusement). Comptez entre 1H30 et 2H pour faire le tour du musée.

Horaires d’ouverture : 9h-20h d’avril à octobre (sauf les lundis : 10h-16h). Et 10h-18h de novembre à mars (sauf les lundis : 10h-14H).

Adresse : Lipowa 4

>> Le musée d’art contemporain de Cracovie

Ce n’est vraiment pas mon délire alors je ne suis pas rentré, mais je sais que ça peut intéresser certains de mes lecteurs donc je le mentionne tout de même ici. Le musée d’art moderne de Cracovie est juste à côté du musée de l’usine de Schindler, et vous pouvez très bien enchaîner les deux sur une demi-journée (bien que les thèmes soient assez éloignés). Toutes les infos sur ce musée sont ici.

Adresse : Lipowa 4

> A visiter dans les alentours de Cracovie

Si après avoir visité tout ça il vous reste encore du temps, voici quelques suggestions de visites à faire autour de Cracovie le temps de votre séjour sur place.

>> Visiter Auschwitz

Auschwitz est le lieu qui accueille le plus de visiteurs en Pologne : plus d’un million de personnes s’y rendent chaque année. Pour ma part, j’ai longuement hésité avant de me décider à y aller. Et c’est en discutant avec une amie qui habite sur place que je me suis dit “je ne serai à Cracovie probablement qu’une fois dans ma vie, c’est maintenant ou jamais“. Je vous détaillerai ma visite d’Auschwitz dans un article dédié car il y a énormément à dire sur le sujet, vous vous en doutez.

Le camp principal d’Auschwitz-I est désormais un musée. Tout les extérieurs sont restés en l’état mais l’intérieur des baraques a été transformé en musée. En revanche, le camp d’Auschwitz-Birkenau, qui se trouve à 3 km de là, est resté exactement comme les soviétiques l’ont trouvé à la libération. Certains endroits font froid dans le dos.

En ce qui concerne les infos pratiques, sachez que les entrées sont gratuites.

Pour vous y rendre, vous avez deux options : par vous-même (dans ce cas  il vous faudra prendre un train jusqu’à la ville d’Oswiecim, le nom d’Auschwitz en polonais, puis un bus de ville jusqu’au camp), ou bien réserver une excursion depuis Cracovie.

C’est cette option que je recommande, notamment parce que cela vous permet d’avoir un guide francophone pour faire la visite. Pour cela, allez sur cette page et prenez soin de sélectionner “français” dans le choix des langues. Un chauffeur viendra vous chercher et vous ramener à votre hôtel en mini-van, et sur place vous serez pris en charge par le guide francophone. Le prix est un peu élevé, certes, mais ça vaut largement le coup (et le coût). Aucune hésitation à avoir !

Je m’arrête là car j’aurais beaucoup à écrire sur la visite d’Auschwitz, je vous mettrais le lien vers mon article une fois qu’il sera publié !

>> Visiter les mines de sel de Wieliczka

S’il vous reste du temps après avoir visité Cracovie et le camp d’extermination d’Auschwitz, il y a les mines de sel de Wieliczka qui sont très populaires auprès des touristes. La ville où se trouve les mines est à une quinzaine de kilomètres au sud-est de Cracovie, ce qui en fait un day-trip facile et intéressant. Ceux parmi vous qui aiment le Seigneur des Anneaux pourront facilement s’imaginer dans la Moria tant l’univers est ressemblant.

Au niveau pratique, pour vous y rendre par vous-même, prenez le bus 304 (à la gare routière principale de Cracovie, sinon demandez à votre hôte où se trouve l’arrêt le plus proche de votre hébergement). Descendez à l’arrêt Wieliczka Rynek-Kopalnia, au bout d’une demi-heure de trajet environ (le ticket coûte 4 PLN, il faut choisir ceux qui vont dans la zone 2). Une fois descendu du bus, l’entrée de la mine se trouve à 200 mètres sur votre droite (c’est indiqué).

Vous avez envie de simplicité ? Réservez un transfert privé + visite guidée en français sur cette page.

Si vous comptez vous y rendre par vous même, vous pouvez acheter votre ticket d’entrée sur le site officiel (en français, en plus !). Il y a la possibilité de vous faire guider en français dans les mines (ça vaut le coup, quand même, pour bien comprendre de quoi il s’agit). Pensez à sélectionner la langue de votre guide dans les options, au moment de l’achat de votre ticket !

>> Voir le quartier communiste de Nowa Huta

Enfin, si après avoir visité tout ça, vous avez encore de l’énergie, vous pouvez vous rendre dans le quartier communiste “modèle” selon les critères des dirigeants de l’époque : Nowa Huta. Pour ma part je n’ai pas eu le temps de m’y rendre, mais j’ai peu de regrets car j’ai eu l’occasion de voir ce genre de quartiers dans d’autres pays d’Europe de l’Est (en Roumanie et en Croatie notamment).

Si vous n’êtes pas familier avec les énormes bâtisses communistes où tout se ressemble, tout est aligné au millimètre, je vous recommande vraiment d’aller voir !

Pour vous y rendre, prenez le tram 4 depuis l’arrêt “Teatr Slowackiego” et descendez à Plac Centralny (20 minutes de trajet environ). Vous serez alors au cœur du quartier communiste de Cracovie.

Sortir à Cracovie : mes recommandations

Maintenant que vous savez quoi faire et quoi voir lors de votre visite de Cracovie, parlons des sorties ! Dans la partie qui suit, je vous donne mes meilleures adresses pour bien manger et pour boire un verre à Cracovie. Go !

> Où (bien) manger à Cracovie

Les restaurants que je mentionne ci-dessous m’ont tous été recommandés par une amie française expatriée à Cracovie depuis 3 ans.

A savoir en bref :

> L’eau est payante : impossible d’obtenir une carafe d’eau, partout où je suis passé en Pologne il faut commander à la bouteille… Dommage !

> On paie par carte sans problème : pratiquement tous les endroits où je suis allé acceptent la CB, même pour des petits montants. Il y a même parfois la possibilité de régler en euros !

> Il y a souvent de l’attente : il est fréquent de voir des files d’attente devant les restaurants, et/ou de se faire refuser l’entrée faute de place. Ça m’est arrivé pratiquement une fois sur deux pendant mon séjour en Pologne. Mon conseil : réservez votre table à l’avance !

>> Morskie Oko :

J’ai bien failli ne jamais réussir à y manger : à chaque fois que j’y allais, on me disait qu’il n’y avait plus de places et qu’il fallait revenir plus tard. Finalement, c’est pour déjeuner, en m’y prenant assez tôt, que j’ai pu goûter leur cuisine. J’ai opté pour une soupe traditionnelle polonaise (“zurek”, à base de lards et d’oeufs, servie dans une énorme boule de pain), ainsi qu’un goulash délicieux accompagné de patates panées. Un pur régal ! Le cheesecake était également très bon.

Au niveau du cadre, la déco en bois donne un côté cosy et chaleureux. Les tables peuvent convenir aussi bien pour un moment romantique que pour une sortie entre amis. En ce qui concerne les tarifs, avec entrée-plat-dessert-café je m’en suis sorti pour environ 12€ si ma mémoire est bonne, ce qui est vraiment très raisonnable.

Crédit photo : le site du restaurant (car je n’ai pas pensé à en prendre moi-même…)

Ne vous laissez pas déstabiliser par les serveuses en habits polonais traditionnels qui peuvent donner un côté attrape-touriste : vous les verrez habillées comme ça dans la plupart des restaurants en Pologne. Morskie Oko est une excellente adresse à Cracovie. Si vous ne deviez tester qu’un seul restaurant dans cette ville, c’est celui-ci que je vous recommande !

Adresse : plac Szczepanski 8

>> Polskie Smaki :

Si vous avez un budget plus limité, vous pouvez manger dans ce petit restaurant qui se trouve à deux pas de celui cité précédemment. C’est bon et pas cher.

Il fonctionne sur le mode du self-service au comptoir. On vous donne un numéro et les serveuses vous appellent quand votre plat est prêt.

J’ai testé plusieurs sortes de pierogis (sorte de ravioli polonais) dans cet établissement. Pas les meilleurs que j’ai goûté en Pologne (mes préférés resteront ceux que j’ai goûtés lors de ma visite de Wroclaw), mais très bons tout de même. J’ai aussi testé une sorte d’escalope panée pas mauvaise du tout.

D’une manière générale, la nourriture à Polskie Smaki est bonne, bien que très simple (il n’y a pratiquement pas d’assaisonnement, par exemple). Ce n’est pas de la grande gastronomie, mais si vous voulez goûter des plats polonais avec un rapport quantité-qualité-prix intéressant, c’est une bonne adresse.

>> Beer House :

Là, on est plus dans un bar-pub que dans un restaurant classique. Ceci dit, la plupart des gens qui s’y rendent y vont pour manger ET boire un coup.

Si vous voulez goûter de la bouffe polonaise dans cet établissement, commandez une zapiekanka, c’est vraiment populaire auprès des jeunes polonais en soirée. Pour ma part, après 10 jours à manger polonais à chaque occasion, j’ai opté cette fois pour un burger, bon et copieux.

Parmi les autres spécialités locales que vous pouvez y goûter, il y a notamment la bière chaude. Assez étrange mais j’imagine que quand il fait -20 degrés dehors ça peut se comprendre. Et si vous voulez digérer le tout, n’hésitez pas à demander la carte des vodkas 🙂

>> De nombreux petits restaurants dans le quartier juif

Je n’ai pas eu l’occasion de tous les tester, évidemment, mais le quartier juif de Cracovie regorge de petits restaurants. Si vous voyez un menu ou une devanture qui vous attire, n’hésitez pas à rentrer et tenter votre chance !

Dans ce quartier, il y a aussi le “food-truck square’, une (petite) place entière dédiée à la bouffe de rue. C’est à cette adresse : Swietego Wawrzynca 16. Je suis tombé dessus par hasard mais j’avais déjà le ventre plein, donc j’ai passé mon tour !

> Où boire un verre à Cracovie

Ce n’est pas une légende : les polonais aiment faire la fête et ont le “lever de coude” facile. Les bars sont donc nombreux dans Cracovie, ville jeune et festive par excellence. Si vous aimez sortir, vous n’aurez que l’embarras du choix. A titre d’exemple, voici les endroits où j’ai été boire des verres pendant mon séjour :

Si vous voulez goûter à la vodka polonaise, sachez qu’ici elle se boit aromatisée, un peu comme la rakija dans d’autres pays d’Europe de l’est. Goûtez par exemple la vodka au miel (“miod” en polonais), aux myrtilles (“jagody“), ou aux coings (“pigwy“). Il y a bien sûr énormément d’autres saveurs, à vous de les tester (pas toutes, hein, sinon vous allez mal finir 🙂 ).

>> House of beer

Ne pas confondre avec Beer House, dont je parlais un peu plus haut dans la rubrique “restaurants à Cracovie”.

C’est le premier bar que j’ai testé à Cracovie et je n’ai pas été déçu : nombreuses bières locales à la carte, ambiance musicale plutôt rock, serveurs patients et toujours prêts à recommander des boissons. L’endroit m’a paru fréquenté autant par les locaux que par les touristes. Les prix sont très corrects (entre 2 et 3€ la pinte).

Une bonne adresse pour découvrir les bières polonaises !

Adresse : Swietego Tomasza 35

>> Pijalnia Wodki i piwa :

Il y en a plusieurs dans la ville, c’est une sorte de mini-chaîne locale. C’est l’endroit où les étudiants sortent pour enchaîner les shots de vodka jusqu’à pas d’heure. Les plus sages prendront de la bière, et ceux qui ont faim pourront même accompagner tout ça d’un petit morceau à grignoter. Bref, si vous voulez goûter à la vodka polonaise, il y a de quoi faire ici !

Adresse : Florianska 34, mais il y en a d’autres.

>> Mr Black

Le bar se situe au deuxième étage du bâtiment, ce n’est pas forcément facile à trouver du premier coup. Vous y trouverez un large choix en bières polonaises (j’ai pris la mienne complètement au hasard et je l’ai trouvé plutôt bonne), ainsi qu’en cocktails. L’ambiance est décontractée, le personnel sympathique, il y a beaucoup de place. Un endroit vraiment sympa pour passer une bonne soirée et rencontrer du monde, polonais comme touristes !

Adresse : Szewska 21.

> Pour une pause sucrée :

>> Café Camelot :

Un charmant petite café chaleureux, qui ne paie pas de mine de l’extérieur. C’est un endroit idéal pour une sortie en couple, je trouve.  Il y a plusieurs salles, donc ne vous découragez pas si celle visible de la rue est pleine : il y a peut-être de la place à l’intérieur, côté ‘invisible’.

Vous pouvez y venir simplement pour une pause sucrée, et dans ce cas testez le cheesecake au coulis de framboise, une vraie tuerie. Leurs chocolats chauds sont très bons également.

Si vous voulez manger salé, ils cuisinent aussi pour le déjeuner ou le dîner, notamment des risottos qui ont l’air délicieux (mais je n’avais plus la place pour goûter).

Attention : ils ne prennent pas la carte bancaire (c’est le seul établissement que j’ai vu en Pologne qui ne la prend pas…). Prévoyez du cash (et comptez assez large car les prix sont relativement élevés par rapport aux autres endroits que je vous ai cités dans cet article) !

Adresse : ulica Sw. Tomasza 17.

Où loger à Cracovie :

Cracovie est une grande ville, mais la majorité de ses attractions touristiques sont concentrées dans un petit périmètre, où tout est faisable à pied si vous aimez marcher.

Selon moi, l’idéal est de loger entre le quartier juif (Kazimierz) et la vieille ville (Rynek) ! Dans les deux cas, en moins de dix minutes de marche vous serez au cœur de la zone intéressante tout en étant à l’abri de l’agitation (les rues du vieux Cracovie sont animées et bruyantes, le soir). Et vous paierez un tarif vraiment avantageux par rapport à ceux qui veulent rester au cœur de ces zones.

Regardez cette carte ci-dessous : j’ai entouré en rouge les zones touristiques intéressantes, et en jaune la partie où je vous conseille de loger.

De plus, un détail qui compte en choisissant un logement dans cette zone : si vous souhaitez bouger en véhicule à un moment (taxi, uber ou tour organisé pour Auschwitz), on vous prendra/déposera directement devant chez vous, contrairement au centre piéton où les voitures n’ont pas toujours le droit de circuler.

Au niveau des tarifs, la Pologne est vraiment un pays avantageux pour nous, français. Notre pouvoir d’achat nous permet de s’offrir des hébergements haut-de-gamme pour un prix très correct (entre 40 et 70€ la nuit). Je vous mets mes suggestions d’hôtels à Cracovie ci-dessous :

Mes recommandations d’hébergement à Cracovie :

> A moins de 40€ la nuit : regardez celui-ci : la localisation est parfaite à mon sens, pile entre la vieille ville historique et le quartier juif, le tout dans une rue calme et tranquille : parfait pour un séjour de quelques jours à Cracovie !

> Entre 40 et 60€ la nuit : dans un coin calme de la vieille ville, tournez-vous vers l’Appart-Hôtel Rembrandt : une très belle prestation pour un rapport qualité prix imbattable !

> Entre 60 et 80€ la nuit, franchement si vous avez ce budget, vous pouvez carrément choisir un hôtel de luxe. Regardez celui-ci par exemple : un hébergement pareil en France coûterait au moins 150€ la nuit !

Si vous avez besoin de faire quelques courses d’appoint, vous pouvez vous rendre dans les nombreux Carrefour Express du centre ville. Il y en a plusieurs autour de la place Rynek, dans les rues adjacentes, ainsi que dans le quartier juif.

Comment se rendre à Cracovie

Il y a deux options pour venir en Pologne : soit en avion directement depuis la France (via des vols à 30€ AR sur ce site), soit en train (depuis la France aussi, soit plus probablement depuis une autre ville polonaise). Je vous détaille tout ça ci-dessous.

> Prendre l’avion pour Cracovie :

Plusieurs villes françaises sont reliées à Cracovie par les lignes low-cost : Paris-Beauvais, Lyon, Marseille, Bordeaux et Lourdes à l’heure où j’écris cet article. Pour toutes ces villes, vous pouvez trouver des aller-retours entre 30€ et 100€, selon votre aéroport de départ (le moins cher, c’est celui de Beauvais). Je vous invite à regarder sur cette page et à faire une recherche ouverte pour trouver le billet le moins cher sur la période qui vous intéresse.

> Comment aller de l’aéroport de Cracovie au centre-ville

Je ne suis pas passé personnellement par l’aéroport de Cracovie (j’ai atterri à Wroclaw pour repartir de Varsovie), mais ça ne m’a pas empêché de me renseigner pour vous 🙂

Voici ci-dessous toutes les infos nécessaires pour faire le trajet entre l’aéroport de Cracovie et le centre-ville, aller et retour.

>> De l’aéroport vers le centre ville de Cracovie

La façon la plus simple de vous rendre au centre ville de Cracovie depuis son aéroport, c’est via le train. Le trajet dure une vingtaine de minutes, le train part toutes les demi-heures entre 4h du matin et minuit. Depuis le hall des arrivées de l’aéroport de Cracovie, suivez les panneaux “trains” jusqu’à la gare (suivez la foule : la plupart des gens s’y rendront également).

Vous pouvez acheter votre ticket pour Cracovie (Krakow Glowny) soit depuis le terminal directement, soit depuis la gare, sur les machines prévues à cet effet. Le ticket coûte 9 PLN par personne (environ 2,50€). Vous pouvez régler en CB ou en cash.

Notez qu’au moment où j’étais à Cracovie, il y avait des travaux de modernisation sur la ligne de train, et que certains étaient annulés. Du coup on m’a conseillé, en “secours”, de me tourner vers le bus 208, qui fait également la liaison entre l’aéroport et la gare. Le trajet dure environ 45 minutes, pour un prix de 4 PLN (1€ environ). L’inconvénient c’est qu’il s’arrête partout (c’est un bus de ville classique, en fait). A vous de voir le jour venu ce que vous préférez, mais sachez que les deux options sont possibles.

Enfin il y a toujours la solution du taxi : comptez autour de 90 PLN pour faire le trajet, soit 20€ environ. Ce n’est pas l’option que je vous conseille à moins que vous ne voyagiez à 3 ou 4. D’autant plus que si vous logez dans le cœur historique de Cracovie, le taxi ne pourra pas vous déposer devant votre hôtel et vous serez obligé de finir à pied. Perso, je trouve que le train est vraiment plus pratique et moins cher.

>> Du centre ville vers l’aéroport de Cracovie

Les départs se font du quai numéro 3 de la gare de Cracovie, et il faut descendre à l’arrêt “Krakow Lotnisko” (“lotnisko” veut dire “aéroport” en polonais, ça pourra vous être utile). De là, suivez les escaliers qui grimpent (tout est fleché) et vous arriverez dans le terminal. Ne reste plus qu’à suivre la procédure classique : enregistrement des bagages, contrôles de sécurité, etc.

Sinon, pareil qu’au-dessus : vous pouvez prendre le bus 208 depuis la gare de Cracovie, mais prévoyez une bonne marge car il pourrait se faire prendre dans les bouchons.

> Circuler en train de/vers Cracovie

Cracovie est extrêmement bien desservie par les trains. Le réseau ferroviaire polonais est excellent : de nombreuses gares sont desservies, on peut aller partout pour très peu cher (en tout cas avec un portefeuille français, car les prix sont adaptés au niveau de vie des locaux, évidemment…).

Si vous faites comme moi et que vous profitez de votre venue en Pologne pour visiter plusieurs villes, sachez qu’elles sont toutes reliées entre elles sans difficulté. Si vous venez/arrivez de Varsovie, par exemple, comptez entre 15 et 25€ l’aller simple pour une durée allant de 3 à 5h (selon si vous choisissez l’express ou le normal). Il y a jusqu’à 8 trains par jour pour faire la liaison, vous n’aurez pas de mal à trouver un horaire qui vous convienne.

Vous pouvez acheter votre billet au guichet en arrivant, ou sur internet à cette adresse.

Aucun problème pour rallier Cracovie depuis les autres grandes villes de Pologne : Wroclaw, Katowice, Poznan, Lodz ou même Gdansk ont des liaisons quotidiennes (parfois avec changement) pour la gare principale de Cracovie.

Comment se déplacer dans Cracovie :

Cracovie est une ville où les attractions touristiques sont pratiquement toutes concentrées dans le cœur historique. Il est donc très facile de tout faire à pied. Pour ma part, j’ai utilisé autre chose que mes jambes uniquement pour me rendre à Auschwitz (là ça faisait vraiment trop loin 🙂 ).

> Tout faire à pied : c’est facile !

Si vous restez dans le circuit touristique habituel de Cracovie, vous n’aurez besoin de rien d’autres que vos mollets pour vous déplacer !

Le centre historique autour de Rynek est très petit, vous en ferez le tour en une demi-journée. De là, à en un quart d’heure de marche vous êtes dans le quartier juif, qui se visite lui en deux heures maximum (modulable en fonction de vos visites, si vous voulez faire tous les musées qui s’y trouvent, comptez un peu plus). Enfin, si vous souhaitez pousser un peu plus loin dans le quartier de Podgorze afin de voir les restes du mur du ghetto, rajoutez encore une vingtaine de minutes de marche.

Pour ma part, j’ai même été jusqu’à Krakus Mound à pied depuis Rynek, c’est un peu long, certes, mais ça se fait sans trop de problème. Et, à mon avis, c’est comme ça qu’on peut vraiment découvrir une ville, en flânant le nez en l’air même dans les quartiers moins “intéressants” touristiquement, et non pas en sautant d’un monument à un autre via les taxis ou les transports en commun.

> A savoir sur les transports en commun de Cracovie :

Puisque je parle des transports en commun, sachez qu’ils sont particulièrement bien développés à Cracovie. Le tram et les bus vous emmènent partout dans l’agglomération pour un prix très abordable.

Si vous décidez de circuler en tram, les trajets courts (moins de 20 minutes) coûtent 2,80 PLN (environ 0,65€) et les trajets longs (au-delà de 20 minutes) coûtent 3,80 PLN (environ 0,90€). Les tickets peuvent s’acheter dans le tram directement, dans le wagon qui se trouve côté conducteur. Il faut avoir l’appoint en pièces (la machine ne prend pas les billets).

Plutôt que de galérer pour vous repérer sur le réseau, je vous conseille de passer par ce site c’est un planificateur d’itinéraire, très utile et très pratique !

> Faire le tour de la ville en petite voiture électrique

Vous ne manquerez pas de remarquer qu’il y a énormément de gens qui visitent Cracovie à bord d’un petit engin électrique. Si vous le souhaitez, leurs chauffeurs peuvent vous emmener voir tous les endroits essentiels de la ville, en vous faisant un petit topo sur l’histoire des lieux.

Au niveau des tarifs, il faut lâcher 240 PLN (autour de 57€) pour faire le tour de la vieille ville et 699 PLN (environ 170€) pour faire les 3 quartiers intéressants, pour une ballade de 3 heures en tout. Je vous le dis franchement : c’est ultra cher ! Surtout que tout est faisable sans difficulté si vous êtes en bonne forme physique.

De mon point de vue, les deux seules raisons de lâcher une telle somme sont :
– si vous êtes avec (ou vous êtes vous-même) une personne à mobilité réduite mais vous ne voulez pas manquer quoi que ce soit de Cracovie,
– si vous avez moins d’une journée pour voir l’ensemble de la ville.

Autrement, franchement, passez votre chemin.

> Bouger en Uber ou en taxi

Si vous devez vous déplacer dans Cracovie ailleurs que dans le centre, finalement la meilleure solution, à mon avis, c’est d’utiliser Uber. Ce mode de transport n’est vraiment pas cher à Cracovie (ni ailleurs en Pologne) : cela vous coûtera 5€ maximum pour traverser la ville, peu importe l’heure. Les taxis sont un peu plus chers, mais ils restent également très accessibles.

A savoir lors de votre visite de Cracovie :

Vous savez désormais pratiquement tout ce qu’il y a à savoir pour faire de votre visite de Cracovie une réussite. Ci-dessous, je réponds aux questions que vous pouvez encore vous poser.

> Le coût de la vie à Cracovie

Je l’ai déjà largement évoqué dans cet article mais je le redis là au cas où vous auriez sauté quelques lignes (et je ne peux pas vous en vouloir, j’en suis déjà à 13 pages Word au moment où j’écris ces lignes, je vais tâcher de faire court pour finir…) : le coût de la vie à Cracovie et plus largement en Pologne est très abordable pour nos bourses françaises. Globalement, vous pouvez compter sur des tarifs entre 20 et 30% moins élevés que chez nous, pour des prestations équivalentes.

C’est particulièrement intéressant pour les restaurants ou pour le logement, où la différence est vraiment flagrante. Pour les courses dans les supérettes, c’est moins notable (mais ça reste intéressant tout de même).

Pour vous donner quelques exemples :
un café coûte entre 1 et 2€ selon les endroits et les formats
une pinte de bière coûte environ 2€
un ticket de transport en commun coûte maxi 1€
une bouteille d’eau dans une supérette coûte 50 centimes
un plat simple dans un restaurant du centre ville coûte entre 4 et 8€
une nuit dans un hôtel “normal” du centre (ni haut-de-gamme ni premier prix) : environ 50€.

J’espère que ça vous aidera à prévoir votre budget pour votre séjour à Cracovie !

> La sécurité à Cracovie

Comme partout en Europe de l’Est, la ville de Cracovie est hyper sûre. Vous pouvez sortir à toute heure du jour et de la nuit, dans n’importe quel quartier, il ne vous arrivera rien. Une femme seule ne craint rien en Pologne, même si elle sort le soir en jupe/talons. Les polonais sont polis, courtois, bien éduqués. Pas d’arnaque particulière à signaler, non plus.

Le seul moment où vous devez faire un minimum attention, c’est s’il y a des matchs de foot un peu tendus et que vous arborez les couleurs d’une autre équipe (évitez de vous balader avec le maillot d’un club rival). Mais franchement, les chances sont minces pour que les (mauvaises) conditions soient réunies en votre défaveur.

Bref, si vous gardez le même niveau de vigilance qu’en France et que vous faites preuve du minimum de respect envers les locaux, vous n’aurez aucun souci d’ordre sécuritaire lors de votre visite de Cracovie.

> Changer votre argent en monnaie polonaise

Cela ne vous a pas échappé : la Pologne n’est pas dans la zone euro. La monnaie locale s’appelle le zloty, abrégé en PLN.

1 euro équivaut grosso modo à 4 PLN (regardez ici au moment de votre voyage car il se peut que le cours de la monnaie ait évolué depuis le moment où j’ai rédigé ces lignes). Comme ça ne fait pas un calcul très simple, j’ai mémorisé 10 PLN = 2,50€ et j’ajuste ma conversion selon le prix.

Pour changer votre argent, vous trouverez bien sûr un bureau de change à l’aéroport, dans le hall des arrivées (cela se dit” Kantor” en polonais). Il y en a d’autres en ville, vous ne pourrez pas les manquer. Le plus proche de la place Rynek (donc le coeur de ville) s’appelle Grosz et se trouve au 4 de la rue Slawkowska.

Pour ma part, je considère qu’il est plus intéressant de retirer directement dans la monnaie locale en arrivant. Il y a des ATM partout, ce n’est pas difficile (renseignez-vous auprès de votre banque pour savoir combien on vous prendra de frais pour les retraits à l’étranger).

Sachez que la plupart des établissement prennent la carte bancaire, donc vous pourriez probablement faire tout votre séjour sans avoir besoin de cash. Parfois, on vous proposera même de régler en euros dans les restaurants.

> Quelques mots utiles en polonais

Enfin, je termine cet article par quelques mots qui pourraient vous êtes utiles à Cracovie :
– bonjour > dzien dobry (prononcez djiène dobli)
– au revoir > do widzenia (prononcez dovidzénia)
– merci > dziekuje (prononcez djiékouillé)
– s’il vous plait > prosze (ploché)

La langue polonaise est vraiment difficile, et les polonais le savent. Ils apprécient d’autant plus quand des étrangers font l’effort de dire quelques mots dans leur langue (pour ma part j’ai eu droit à des shots de vodka offerts !).

D’autres questions sur votre visite de Cracovie ?

J’ai fait en sorte que ce guide de Cracovie soit le plus complet possible, mais si jamais il vous manque des infos ou si vous avez encore des questions pour préparer votre visite, n’hésitez pas à m’écrire : je ferais de mon mieux pour vous aider !

Pensez également à cliquer sur “J’aime” ci-dessous : c’est la meilleure façon de me remercier pour mon travail et de m’encourager à continuer de publier des articles ultra-complet comme celui-ci.

Enfin, sachez que si vous passez par les liens présents dans cet article pour réserver votre voyage ou des activités à Cracovie, je touche une petite commission sans que cela n’influe sur le montant que vous paierez. Donc si vous envisagez de booker quelque chose, n’hésitez pas à le faire en passant par mes liens !

Très bon séjour à Cracovie à vous !

Jérémy