Ils plaquent tout et partent faire un tour d’Asie pendant 6 mois : interview de Nico et Charlène

Nouveau : comment TOUT QUITTER et partir voyager (très) longtemps ? J'explique tout ici !

globe-croqueurs

Ils plaquent tout. Dans quelques jours, Charlène, 24 ans, et Nico, 31 ans, vont abandonner leur vie lyonnaise pour partir à l’aventure. En Asie, la destination de leurs rêves. Ils raconteront leur périple sur le blog Globe Croqueurs, qu’ils animent à tour de rôle. Alors que les préparatifs battent leur plein, ils sont venus nous en dire un peu plus sur leur voyage ici-même. En route !

 

Est ce que vous pouvez vous présenter en quelques mots, ainsi que votre projet ?

Nico : Nico, 31 ans, aime un peu de tout et beaucoup d’autres choses. J’ai besoin de toucher à plein de choses différentes, besoin que ça bouge tout le temps. Donc les voyages, qui offrent des découvertes et de petites ou grandes aventures chaque jour, m’attirent naturellement! Je n’ai pas pu assouvir mes envies de voyages pendant plusieurs années, mais je suis bien décidé à rattraper le temps perdu! 🙂

Charlène : Je m’appelle Charlène, j’ai 24 ans, je suis mordue de théâtre, de cinéma, de musique, d’écriture, de cuisine et… de voyage bien sûr !
Notre projet est de découvrir une partie de l’Asie du sud est et de l’Australie durant 6 mois.

« Être ouvert à tout et profiter à fond ! « 

En gros, votre trajet c’est quoi ? Quels sont les pays/lieux que vous voulez absolument voir, et les expériences que vous voulez vivre ?

Nico : Il n’y a pas de lieu que je veux absolument voir. Je veux de la diversité, passer d’une chose à son contraire, d’un trek boueux au milieu de la jungle à une plage paradisiaque, de temples millénaires à des villes futuristes… Etre ouvert à tout et profiter à fond. Je pense que c’est dans cela que l’on se retrouve le plus avec Charlène ==> Pas d’apriori ni sur les lieux, ni sur les personnes, ni sur les activités.

Charlène : Notre trajet est le suivant  : Hong Kong, Thaïlande, Myanmar, Laos, Cambodge, Malaisie, Indonésie, Australie, Singapour, Hong Kong. Il est dur de dire quels lieux je veux absolument voir, j’aurais envie de dire : tout ! Je suis assez emballée par le nord de la Thaïlande mais aussi par ses îles, j’ai hâte de découvrir le lac Inle au Myanmar, les îles Gilli en Indonésie et l’outback australien. J’adorerais me promener à dos d’éléphant, dormir chez l’habitant au Laos et globalement j’espère faire de belles rencontres.

Quelle part vous allez laisser à l’improvisation ? Vous êtes du genre à tout planifier parfaitement, ou plutôt partir « à l’arrache », genre on verra bien si on se plait ou pas ?

Nicolas : Moitié / moitié : un minimum d’organisation pour ne pas trop perdre de temps, car 6 mois c’est long, mais c’est court. Surtout vu le nombre de choses que nous souhaitons faire.
D’un autre côté, laisser la place à la surprise, aux changements de dernières minutes, à l’instinct.

Charlène : 3) je dirais qu’on est un peu entre les 2. Pour ce voyage, on a planifié notre itinéraire et on sait à peu près les grands points que l’on veut voir par pays mais nous n’avons pas du tout défini combien de temps nous resterons dans telle ou telle ville ou village. Nous savons aussi que nous pouvons rencontrer quelqu’un qui nous suggère un lieu auquel nous n’avions pas pensé et décider d’y aller etc. Donc, la seule vraie chose planifiée c’est l’ordre de l’itinéraire et le temps passé dans chaque pays. Pour le reste, advienne que pourra.

« L’Asie m’a rendu sereine »

Qu’est ce qui vous a donné envie de partir en Asie ? Qu’est ce qui vous plait, vous attire dans ces pays là ?

Nico : J’ai voyagé en Asie par deux fois : Indonésie (Sulawesi) en 2010 et Chine en 2011. J’aime ces terres, la diversité, la simplicité de déplacement, la facilité à rencontrer et à communiquer avec les locaux sans arrières pensées et en toute détente, le prix de la vie sur place et la nourriture asiatique!! je pense que cette région du monde est la plus adaptée au voyage « sac à dos »!

Charlène : J’ai découvert l’Asie en 2011, en partant en Chine avec Nicolas. Pour moi ça a été une révélation. Je n’aurais jamais pensé aller dans ces pays avant, ou presque pas. Bien sûr lorsque je voyais des paysages asiatiques dans les films ça me faisait rêver mais ça me paraissait inaccessible. J’ai adoré l’ambiance, les paysages, c’est un voyage qui m’a rendue sereine. J’ai trouvé qu’il y avait une certaine simplicité et j’ai ressenti un incroyable sentiment de liberté. Et puis cerise sur le gâteau, pour un français c’est fabuleux, on se retrouve avec un niveau de vie très agréable !

Comment tu te sens là, alors que le départ approche ? Un peu stressée, angoissée, ou au contraire hâte d’y être ? Vous en êtes où dans les préparatifs ?

Nico : Je dirais que je trouve que le temps passe à la fois trop vite et pas assez vite… C’est une sensation bizarre car il nous reste pratiquement 2 mois, mais beaucoup de choses à faire, surtout au niveau de mon boulot. Donc c’est un peu stressant à ce niveau là. Par contre, en ce qui concerne le voyage, je me sens prêt, et je n’ai aucune appréhension, j’ai hâte d’être au moment où je mettrai mon sac sur le dos, que l’on dira au revoir à nos proches et qu’on partira pour cette grande aventure!

Charlène : En ce moment c’est un sentiment ambivalent. J’ai vraiment hâte qu’on parte, en même temps j’ai un petit sentiment de nostalgie parce qu’on laisse notre appartement, nos amis, qu’on arrête le théâtre qui est une activité qui compte énormément pour moi. Mais dès que je pense un peu à notre périple, l’excitation reprend le dessus et j’ai hâte que l’aventure commence. Quant à nos préparatifs, ils avancent bien ! On vient de mettre notre voiture en vente, ce qui est le dernier point de financement et puis il nous faut nos visas etc. Mais on ne s’en sort pas trop trop mal (enfin je crois) 🙂

« On part par envie de découverte, pas par fuite de quelque chose »

Vous partez à 2, comment vous allez gérer 6 mois à être l’un sur l’autre tout le temps ? 

Nico : Hum… Je ne pense pas pouvoir raconter publiquement… petit coquin 😉
Plus sérieusement, partager de tels moments ne peut qu’être bénéfique et positif pour nous.
On part par envie d’aventure et de découverte, pas par fuite de quelque chose. Je sais que nos envies sont les mêmes à peu de choses près et je n’ai aucun doute sur notre complémentarité.

Charlène : C’est une question que beaucoup de gens nous posent. J’ai même écris un article sur le sujet sur le blog (à lire ici : http://globe-croqueurs.blogspot.fr/2012/10/mais-vous-allez-vous-supporter-pendant.html) Disons qu’on a l’habitude de faire beaucoup de choses ensemble. On a fait des concerts ensemble, on joue au théâtre ensemble, on est coutumier du fait de partager beaucoup de choses. Et puis, lorsque nous sommes partis en Chine en 2011, durant trois semaines, ça a été vraiment parfait. C’est là que nous avons réalisé que nous voyagions de la même manière, que nous étions vraiment sur la même longueur d’onde. Alors bien entendu 6 mois c’est long, mais on est assez confiant. Et puis, il y aura toujours des petits moments d’indépendance. Nicolas par exemple va faire de la plongée alors que moi, non. Je mettrai aussi le blog à jour, ce qui prend du temps, ce sera un espace de liberté pour lui, où il pourra faire autre chose etc.

Est ce que vous seriez parti seul, si l’autre n’était pas venu avec vous ?

Nicolas : Je me suis posé la question du voyage seul. Je n’ai jamais tenté, mais j’y ai pensé. Je ne pense pas que je serais parti 6 mois, en tout cas pas la première fois. J’aime le côté partage dans un voyage.

Charlène : Bien que le rêve d’un voyage au long cours m’habite depuis très longtemps, je ne suis pas sûre que j’aurais franchi le cap si j’avais été seule. Nico me rassure, et puis j’aime l’idée de pouvoir partager en temps réel sur ce que l’on vit. Je suis partie il y a 3 ans seule à New York et même si c’était une très bonne expérience, l’impossibilité de pouvoir communiquer en « direct » sur ce que je ressentais, voyais etc. m’avait beaucoup manqué ! Mais bon, c’est aussi parce que je suis une grande pipelette ! 🙂

Y’a beaucoup de voyageurs qui partent… et qui ne rentrent jamais. Est ce que ça te fait peur, de choper le virus des voyages et de ne pas réussir à retrouver une vie sédentaire normale et banale, à ton retour ? Ou est ce que tu envisages éventuellement de prolonger ce voyage pour une durée indéterminée ?

Nico : J’ai juste envie de dire que tout est possible. Pas de raison d’avoir peur de quoi que ce soit. La seule qui peut avoir « peur » de ça, c’est ma mère 🙂

Charlène : On y pense bien entendu. Après, je crois que le virus des voyages on l’a déjà et on n’arrêtera jamais de voyager, même si on ne repart pas aussi longtemps d’un coup. Je ne peux pas présager de la manière dont ce voyage va agir sur moi, mais je sais aussi que j’aime ma vie sédentaire car je ne la vois pas du tout comme quelque chose de banale. Elle est pleine de richesse, je fais énormément de choses qui me plaisent, j’y ai aussi mes amis, ma famille, des projets de vie importants et je ne sais pas si je pourrais vivre loin de tout ça.

Disons que le voyage m’épanouit énormément mais ma vie de tous les jours aussi. Du coup, en l’état, je ne pense pas spécialement à la prolongation de ce voyage au long cours. Par contre, il est vrai que des fois, on se dit qu’on serait bien partis encore plus longtemps, mais ça veut dire que nous n’aurions pas pu décoller si rapidement et que ça aurait repoussé à loin d’autres projets qui nous tiennent à coeur. Alors on va profiter à fond de cette expérience, et on verra bien ce qui se passe 😉

PS : on a bien rigolé en répondant, on s’est rendu compte à la fois de notre complémentarité mais aussi du côté droit au but de Nico et de ma tendance à la pipletterie ! 🙂

Retrouvez Charlène et Nico en temps réel (ou presque) sur leur blog : Globe Croqueurs

Un grand merci à vous deux pour l’interview et profitez bien de vos derniers jours en France 😉

Si toi aussi tu rêverais de tout plaquer pour partir 6 mois sous le soleil d’Asie, clique sur J’aime et partage cet article sur Facebook : Nico et Charlène penseront à toi quand ils se baigneront quelque part sur les plages paradisiaques du Cambodge 😉