Se déplacer en Croatie : guide détaillé des différents moyens de transport

Nouveau : comment TOUT QUITTER et partir voyager (très) longtemps ? J'explique tout ici !

Vous vous demandez comment se déplacer en Croatie pendant votre séjour ? Vous êtes au bon endroit !

J’ai passé un an et demi dans ce pays, je l’ai exploré dans les moindres recoins, et je n’ai pratiquement jamais eu besoin de voiture. Les transports en Croatie sont extrêmement performants. Le réseau de bus est hyper dense, et les liaisons maritimes pour aller vers les îles sont fréquentes et rapides.

Dans cet article, je vous détaille les différentes façons de vous déplacer en Croatie, je vous partage tous les sites des transports en commun à connaître, et je vous dévoile quelques bons plans afin de circuler facilement et rapidement d’un endroit à l’autre.

Prêt pour le guide des transports en Croatie ? Alors c’est parti !

En bref sur la Croatie :

> Vous trouverez des vols pas chers pour la Croatie sur ce site. C’est par eux que je passe à chaque fois et j’en suis vraiment satisfait !

> Pour les hébergements en Croatie, le site le plus complet à mon goût c’est Booking. J’adore la possibilité d’affiner la recherche avec les critères du menu de gauche. C’est nickel !

> S’il vous faut un guide de voyage à embarquer dans votre poche pour votre séjour, prenez celui-là, c’est ce qui se fait de mieux !

Le train pour se déplacer en Croatie : à oublier !

Premier conseil : oubliez complètement les déplacements en train en Croatie, c’est la galère totale. Déjà, la plupart des villes n’ont même pas de gare ferroviaire, donc ça limite énormément les options. Et ensuite, même quand il y en a et qu’elles fonctionnent, les liaisons en train sont hyper limitées et particulièrement lentes.

A part quelques lignes (du genre Zagreb – Split), vous ne pourrez pas faire les déplacements qui vous intéressent. Ou alors c’est des voyages de nuit (par exemple le Zagreb – Zadar, qui vous fait partir dans l’après-midi et arriver au petit matin, alors qu’il y a moins de 300 km entre les deux villes…). Bref, à oublier complètement !

> Le site utile pour le train en Croatie

Le site à connaître si vous vous entêtez à vouloir circuler en train en Croatie, c’est celui-là. Il existe seulement en anglais et en croate. Le site est très fonctionnel, vous pouvez réserver votre trajet en ligne et vous n’avez pas à imprimer quoi que ce soit, il vous suffira de présenter le e-billet au contrôleur dans le train.

> Acheter son ticket de train

Vous pouvez l’acheter en ligne, comme je le disais au-dessus, ou bien vous présenter directement à la gare ferroviaire de votre choix et acheter le ticket soit au guichet, soit aux bornes automatiques (pas disponibles dans toutes les gares).

Si ça peut vous aider, “gare” se dit “kolodvor” en croate, mais souvent les croates penseront que vous parlez de la gare routière (= “autobusni kolodvor“), car c’est le seul type de gare réellement utilisé dans le pays. Pour info, “train” se dit “vlak“.

Le bus pour se déplacer en Croatie : la meilleure option

La gare routière de Split…

Forcément, s’il n’y a pas de train, il y a des bus. Le bus, c’est sans aucun doute le meilleur moyen de se déplacer en Croatie. Le réseau de bus est hyper dense, les tarifs sont franchement abordables, et on peut se rendre dans n’importe quel village du pays en partant de pratiquement n’importe où.

De plus, les routes croates étant globalement en bon état, les trajets sont relativement rapides (pour peu que l’on choisisse les bus “express”, car sinon, si vous prenez un bus qui s’arrête dans chaque village sur un gros trajet, par exemple entre Split et Zagreb, vous n’êtes pas près d’arriver…).

Si vous n’avez pas de voiture, alors aucune hésitation : déplacez-vous en bus pendant votre séjour en Croatie !

> Les sites utiles

Le principal site à connaître pour planifier vos déplacements en bus en Croatie, c’est BusCroatia. Il reprend les horaires des différentes compagnies croates et vous permet de planifier facilement vos itinéraires.

Je vous donne aussi le nom de la principale compagnie de bus en Croatie : Arriva. Anciennement elle s’appelait Autotrans, donc si vous tombez sur ce nom dans un de mes vieux articles ou sur d’autres blogs, c’est normal.

Ce sont les deux principaux sites sur lesquels faire vos recherches (Arriva est plus précis sur certains itinéraires secondaires qui n’apparaissent pas sur BusCroatia).

Sachez aussi que la compagnie Flixbus fait des liaisons entre les grandes villes croates (Zadar, Zagreb, Split, …). C’est très bon marché, par contre les places partent vite.

Enfin, parmi les compagnies croates qui font des liaisons internes, il existe aussi celles ci-dessous (dont les sites internet sont en croate la plupart du temps). Faites d’abord vos recherches sur le site BusCroatia que je vous mettais plus haut, puis ensuite sur Arriva, et enfin si jamais vous ne trouvez toujours rien qui vous corresponde, essayez ça :
Črnja Tours
Samoborcek
Croatia Bus
Promet Makarska
AP Varazdin

Avec tout ça, vous ne devriez pas avoir trop de mal pour préparer vos déplacements en Croatie.

> Comment acheter son ticket de bus

Pour acheter son ticket de bus en Croatie, la plupart du temps vous pourrez le faire en ligne à l’avance, soit via le site BusCroatia soit via celui de la compagnie (donc Arriva ou Flixbus très probablement). Il faudra faire tout ça en anglais, et généralement ils demandent à ce que les billets soient imprimés (c’est pas systématique, mais souvent). Avec Flixbus, vous pourrez vous contenter d’un e-billet sans problème.

Vous pouvez aussi acheter votre ticket directement à la gare routière en arrivant (“autobusni kolodvor“), ou bien même au chauffeur en grimpant dans le bus. Les tarifs varieront un peu selon les cas, mais grosso modo le prix restera sensiblement le même (pas comme chez nous où les tarifs de la SNCF peuvent varier du simple au quintuple selon les jours et l’anticipation de l’achat…).

Dernière option pour acheter vos tickets : sur les sites internet des gares routières des grandes villes. Pour les trouver, il faut taper “autobusni kolodvor + ville” sur Google, mais ensuite le processus d’achat n’est pas toujours simple (la page risque d’être en croate, le site pas forcément sécurisé, etc…). J’ai plutôt tendance à déconseiller.

Conduire et circuler en Croatie : les déplacements en voiture

Si vous n’avez pas envie de prendre le bus, par exemple si vous êtes particulièrement chargé, si vous aimez être libre de vos itinéraires et pouvoir improviser vos déplacements, ou bien simplement si vous voyagez en petit groupe et que vous souhaitez faire des économies, alors la meilleure option pour se déplacer en Croatie c’est la voiture.

Les routes sont en excellent état, même à la campagne (les voies peuvent être étroites par contre). Le réseau autoroutier est parfaitement fonctionnel et permet de se rendre rapidement d’une grande ville à une autre. Et les croates sont globalement de bons conducteurs, même s’ils prennent parfois des risques sur les routes qu’ils connaissent bien (c’est pas l’Italie quand même, rassurez-vous).

Globalement, à part l’été sur la côte, il y a assez peu de monde sur les routes croates. Même Zagreb à l’heure de pointe n’est pas aussi bouchonnée que nos grandes villes françaises.

> Comment louer une voiture en Croatie

Pour les français, vu la distance avec la Croatie, le plus simple sera souvent de louer un véhicule à l’aéroport d’arrivée dans le pays, et de le restituer juste avant de partir. Il est préférable de réserver votre voiture à l’avance sur ce site. Si vous n’envisagez pas de faire une boucle, mais plutôt un simple trajet entre deux villes distinctes (par exemple atterrir à Split, explorer la côte dalmate et repartir de Zadar), vous pourrez aussi récupérer la voiture à un aéroport et la laisser à un autre, ça se fait assez souvent en Croatie (ça a un coût, bien sûr, par contre).

Pour le reste, le code de la route est le même que chez nous, donc pas de surprise particulière. Il y a de plus en plus de contrôles radars en Croatie, donc soyez vigilant. Et les parkings payants sont systématiquement contrôlés, faites gaffe aux prunes !

> Le site à connaître

J’ai déjà donné le plus important : ce site vous permet de comparer et réserver votre véhicule de location. C’est par eux que je suis passé les rares fois où j’ai eu besoin de louer une voiture en Croatie.

Le covoiturage : le moyen de transport qui monte en Croatie

Autrement, pour se déplacer en voiture en Croatie mais en tant que passager, vous pouvez faire du covoiturage. Ce n’est pas encore très répandu mais ça se développe.

> Les sites à connaître

Le site incontournable, c’est bien sûr notre bon vieux Blablacar qui fonctionne jusqu’en Croatie. On y trouve surtout des trajets entre les grandes villes, et ils sont rarement proposés par des croates (ce sont plutôt des étrangers qui viennent en vacances en voiture en Croatie et qui proposent de partager un bout de chemin). Ça marchera donc plutôt en saison touristique. Hors saison, Blablacar est assez désert.

Autrement, je vous conseille ce groupe Facebook sur lequel des offres et des demandes de trajets sont régulièrement partagées. En revanche, tout est en Croate, mais ce n’est pas très difficile à comprendre avec les traductions. Aidez-vous de Google Translate, si vous avez besoin de poster votre propre annonce !

Les liaisons maritimes en Croatie : comment se déplacer dans les îles

Vous le savez sûrement, la Croatie possède énormément d’îles (1244 officiellement). Pour les touristes désirant les explorer, la meilleure façon de se déplacer c’est les bateaux-navettes, qu’empruntent aussi les habitants, d’ailleurs. Leur prix sont accessibles et les traversées sont fréquentes.

Sur le continent, toutes les villes relativement importantes possèdent un port permettant de rejoindre les îles des environs. Les plus grandes villes et les plus grandes îles, elles, sont toutes reliées entre elles quelle que soit la distance.

Il est aussi possible de faire grimper une voiture dans les ferries à destination de la plupart des îles (ça sera souvent pour la ville principale de l’île, par contre, car les liaisons pour les petites bourgades seront piétonnes la plupart du temps).

Je vous mets ici les principales liaisons depuis les plus grandes villes de la côte croate :

De Rijeka :
– Cres, Pag, Rab, Losinj, Unije, Susak, …

De Zadar :
– Dugi Otok, Ugljan, Ist, Molat, …

De Sibenik :
– Kaprije, Prvic, Obonjan, Zlarin, Zirje, …

De Split :
– Brac, Hvar, Korcula, Vis, Solta, Lastovo, Drvenik (les 2), …

De Dubrovnik :
– Kolocep, Sipan, Lopud, Korcula, Hvar, Brac, …

> Les sites à connaître

La compagnie principale qui fait les liaisons entre les îles croates, c’est Jadrolinija. Vous pourrez y faire vos recherches d’itinéraires et réserver vos billets à l’avance. Il n’existe pas en français, mais l’anglais devrait suffire car c’est très bien fait.

Il y a quelques autres petites compagnies maritimes, mais elles ne représentent pratiquement rien en pourcentage du trafic : tout ou presque passe par Jadrolinija. Ceci dit, je vous mets les noms et les liens vers leurs sites ici :
Buraline : elle fait surtout la ligne Split – Trogir par la côte, c’est une alternative intéressante au bus si vous devez vous déplacer entre ces deux villes.
Kapetan Luka : basée à Split, elle vous emmènera sur les îles de Brac, Hvar, Mljet, Korcula et même jusqu’à Dubrovnik (ce qui peut être intéressant pour faire le trajet Split-Dubrovnik car ça vous évite le passage par la Bosnie).
Rapska Plovidba : elle fait la liaison entre les îles de Pag et de Rab.

> Comment acheter ses billets

Le plus simple c’est sur le site des compagnies maritimes, que j’ai mentionnées plus haut.

Autrement, vous pouvez aussi tout simplement vous présenter au guichet de la gare maritime de la ville de départ, le jour J ou bien avec de l’avance, une fois que vous serez en Croatie. Il n’est pas nécessaire de réserver longtemps à l’avance si vous êtes piéton car il y aura toujours de la place pour vous faire grimper. En revanche, en voiture, il est préférable d’effectuer une réservation, surtout si vous venez à la haute saison.

> Louer un catamaran

Dernière alternative pour se déplacer en Croatie en bateau : louer son propre catamaran. Plusieurs agences existent et, pour être honnête avec vous, je n’en ai testé aucune (ni même eu le moindre retour sur aucune d’entre elles). D’après mes recherches, celle qui me parait la plus sérieuse, c’est celle-là. Elle a aussi de nombreux followers sur les réseaux sociaux et ses avis sont bons. Ils proposent également de mettre du personnel à votre disposition (skipper, hôtesses, etc…). Bref, si vous vous y connaissez en navigation, c’est à vous de voir : là je ne fais vraiment que mentionner l’existence de ce service !

Se déplacer en avion : à savoir sur les vols internes en Croatie

Enfin, dernière option pour se déplacer en Croatie : les transports aériens. Les grandes villes croates possèdent toutes un aéroport international dont les plus fréquentés sont Zagreb, Split, Zadar, Dubrovnik et Pula. Ils sont également reliés entre eux par des vols internes opérés par la compagnie Croatia Airlines.

Pour être précis, voilà les vols directs vers d’autres aéroports croates au départ de chacune de ces grandes villes :

De Zagreb :
– Pula, Dubrovnik, Split, Zadar, Osijek, Bol.

De Split :
– Zagreb, Pula, Dubrovnik, Rijeka.

De Pula :
– Zadar, Zagreb, Osijek, Split.

De Zadar :
– Pula, Zagreb.

Notez que certaines liaisons ne sont opérées que pendant la saison touristique (c’est le cas du vol Zagreb – Bol, sur l’île de Brac, par exemple).

> Le site à connaître

Pour acheter vos billets d’avion en Croatie, passez par ce site : c’est lui que j’utilise à chaque fois et je m’en sors toujours avec des prix imbattables !

Comment aller des aéroports aux centres des villes

La question des vols internes en Croatie m’amène à vous parler des aéroports et des façons de se déplacer jusqu’en ville depuis chacun d’eux.

Quel que soit l’aéroport où vous arriverez en Croatie, il sera facile d’aller jusque dans le centre ville avec les navettes officielles mises à disposition. Leur tarif tourne généralement autour des 5-7 euros (enfin, l’équivalent de ce montant dans la monnaie locale, le kuna), selon l’aéroport concerné.

A Zagreb et Split, ça vous coûtera 35 kunas et une navette circulant toutes les 30 minutes. A Dubrovnik le prix est de 40 kunas. A Zadar il est de 25 kunas et à Pula c’est 30 kunas. A chaque fois, vous serez déposé soit à la gare routière de la ville, soit à proximité immédiate du cœur historique (par exemple à Dubrovnik vous serez déposé à la porte ouest, l’entrée principale de la vieille ville).

Bien sûr, vous pourrez aussi faire appel aux taxis qui se trouvent là. Et sachez aussi que Uber fonctionne en Croatie, il vous suffit d’installer l’appli si ce n’est pas déjà fait et vous pourrez réserver vos chauffeurs privés facilement pour vous déplacer en ville ou entre l’aéroport et votre hébergement.

Comment se déplacer à l’intérieur des villes

Le réseau de transport en commun est excellent dans toutes les grandes villes croates.

> Les transports en commun dans les villes croates

>> A Zagreb

C’est principalement à Zagreb que vous aurez besoin d’utiliser les transports en commun car c’est la plus grande ville de Croatie. Son réseau de bus et de tram fonctionne parfaitement et vous emmènera dans tous les coins de la ville entre 5h30 et 1h (l’amplitude peut varier un peu selon si c’est un jour de semaine ou un week-end). Les transports sont gérés par la société ZET. Sur leur site, vous pourrez trouver le plan des lignes et planifier votre itinéraire.

Un ticket de tram/bus coûte 4 kunas à l’heure où j’écris ces lignes. Les billets s’achètent à l’unité ou en carnet dans les kiosques “Tisak” ou “iNovine“. Théoriquement on peut aussi les acheter au chauffeur (même dans le tram), mais certains sont de plus en plus réticents à le faire (et peuvent même être franchement peu aimables si vous leur demandez).

>> Dans les autres villes croates :

Autrement, à Split, Zadar et Dubrovnik, vous pourrez tout à fait vous déplacer à pied une fois dans le centre ville car la zone d’intérêt touristique est finalement assez restreinte. Mais quoi qu’il en soit, les services de transport en commun vous permettront de vous déplacer facilement et pour des tarifs intéressants.

A Split, c’est Promet Split qui gère les transports. A Zadar c’est Liburnija. A Pula c’est Pula Promet. Et enfin à Dubrovnik c’est Libertas.

Pour chacune de ces villes, il n’y a que le bus comme façon de se déplacer (donc pas de tram, pas de métro, etc). Le prix du ticket à l’unité varie sensiblement d’une ville à l’autre, comptez par exemple 7 kunas à Pula, 10 kunas à Zadar, 11 kunas à Split et enfin 12 kunas à Dubrovnik. Vous le constaterez sûrement vous-même : plus la ville est touristique, plus les tickets de bus sont chers. Pour chacune de ces villes (et même les autres que je n’ai pas mentionnées), les tickets s’achètent dans les kiosques de type “Tisak” ou “iNovine”.

> Se déplacer en taxi et Uber

Je l’ai déjà mentionné dans les façons d’aller des aéroports aux villes mais c’est tout aussi valable pour vos déplacements intramuros : les taxis et les Uber sont assez bon marché en Croatie. Il y a assez peu d’arnaque sur les prix des taxis. Demandez le tarif même approximatif avant de grimper dans la voiture, et vérifiez que le compteur est bien enclenché quand vous commencez la course.

Il y a des gares de taxis dans toutes les villes à proximité immédiate des gares routières et ferroviaires, aux aéroports, et aux sorties des rues piétonnes des centres historiques.

> Se déplacer à pied

A part Zagreb, les villes croates sont assez petites. Et les zones d’intérêt touristique le sont encore plus. Il est donc vraiment simple de circuler à pied, que ce soit à Split, à Pula, à Dubrovnik ou à Zadar. Surtout que généralement il fera beau quand vous y serez, et que vous marcherez dans les coins historiques avec des monuments intéressants à tous les coins de rue. Bref, n’hésitez pas à vous déplacer à pied dans les villes croates, c’est souvent le plus simple !

Bilan et récapitulatif des moyens de transport en Croatie :

Voilà, on arrive au terme de ce guide sur les différentes façons de se déplacer en Croatie.

Je vais récapituler brièvement :
pour les déplacements entre les villes, privilégiez le bus (la plupart des horaires sont sur le site BusCroatia) ou la voiture de location (à louer ici)…
pour les déplacements au sein des villes : à pied la plupart du temps, sinon en bus ou en taxi/Uber.
pour aller vers les îles : en ferry, avec la compagnie maritime Jadrolinija.

Avec tout ça, vous ne devrez plus avoir de difficulté pour planifier vos déplacements en Croatie !

Si cet article vous a été utile, pensez à cliquer sur “J’aime” ci-dessous, c’est la meilleure façon de m’encourager à continuer de publier régulièrement des guides complets comme celui-ci. Et si vous voulez soutenir concrètement mon travail, vous pouvez faire un truc tout simple : passer par les liens présents dans mes articles lorsque vous réservez vos billets d’avion, vos hébergements ou vos activités. Certains organismes me reversent une petite commission sans que cela ne change quoi que ce soit au montant que vous réglez.

Bon séjour en Croatie à tous !

Jérémy.